Les Méandres du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Méandres du temps

Message par Gemstone le Sam 23 Avr - 18:49

Les méandres du temps

Mon tout premier RP, je m’étais éclaté là-dessus =3
La fan-fic suit de très près le vieux RP, certains passages sont même copiés et arrangés. Y’a quelques incohérences, et pour ça je répond : Tant pis !

Chapitre 1 :

Il y a longtemps, très longtemps, à une époque bien lointaine, il y maintes et maintes générations, et blablabla... Vous avez tous compris que ça date. Les Dofus, vous savez, ces oeufs légendaires, ont "disparus". Boah de toute manière personne ou presque ne savaient où ils étaient, la seule différence était la mention "dérobés à leurs gardiens" en plus. Il devait rien se passer à l'époque, parce que ce petit détail a suffit à créer un nombre incroyable d'aventuriers en tous genres, partis à la recherche des Dofus.

Ces aventuriers avaient tendance à s'organiser en petits groupes, pour maximiser leurs chances. Dans un de ces petits groupes, l'histoire d'un certain Therius prit un tournant particulier. Il était disciple de Sacrieur, et comme tout sacrieur, il avait les yeux avec des pupilles invisibles, des taches rouges évoquant le sang sur ses bras et des oreilles pointues. Ses simples vêtements de cuir se composaient d'une veste noire, d'un bonnet bleu marine avec un bout de cuir rouge greffé dessus et un pantalon vert kaki. Il n'est guère malin et est bien trop en accord avec la caricature qu'on se fait habituellement des sacrieurs (mazo²).

Il était en groupe avec deux autres aventuriers : Un enutrof... comme les autres (kamaaaa !) répondant au nom de Pty Chenceuh (abrégé en PC) et une xelor bricoleuse qui s'appelait Xelamina. Comme tous le monde, ils cherchaient les Dofus. L'un pour la fortune qu'il pourrait en tirer, l'une pour le pouvoir que ces objets pourraient procurer et le dernier pour suivre les deux autres (ça pourrait être fun !).

Et ce groupe là trouva comme une bonne partie des gens un plan "infaillible" pour trouver les Dofus, et en plus ils vont y survivre. Car en général, les plans infaillibles pour des histoires d'oeufs magiques se terminaient dans l'estomac d'un mulou ou autre. Ce plan-là consistait à aller chercher des infos sur ce qui arriverait aux oeufs dans le futur, et pouvoir ainsi revenir dans leur époque et en profiter pour piquer les Dofus. Ce genre de plan loufoque était quand même au dessus de la moyenne quand au réalisme.

Et c'est ainsi que Xelamina leur bricola une machine qui les propulsera 1000 ans en avant. Elle devait rester dans l'époque pour superviser le fonctionnement de la machine, pendant que le sacri et l'énu partiraient en duo dans le futur.

Le moment arrive... Les deux voyageurs du temps entrent dans une sorte de sarcophage entouré d'étranges machines, certaines à vapeur, d'autres à énergie magique... La xelor leur crie :
- Prêt ? Je referme le clip de sécurité. On ne peut plus reculer à présent...
- J'espère que si ça explose ça sera long et douloureux comme mort ! déclara le masochiste de l'intérieur de sa cabine avec enthousiaste.
- Veux pas mourir... Chuis trop jeune... dit craintivement l'énutrof.
- Abruti ! Si ça explose tu n’auras même pas le temps de sentir la douleur !
- Quoi ?! Je veux sortir tout de suite !!! Pas de mort douce !
- Maman ! Y'a encore plein de kamas à trouver !! Sortez-moi de là !
- Paire de boulets ! Cracha avec hargne la magicienne du temps, en abaissant le dernier levier...

[Transfert temporel en cours .....]


Chapitre 2 :

Therius entendit une sorte de grand FLASHHH, puis il réussit enfin à ouvrir la porte de sa cabine. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque l'eau de mer se déversa dans cette boîte de bois ! L'explication était plutôt simple. L'endroit de départ se situait au pied d'une des montagnes situées à l'ouest d'Amakna. Etant donné que ce voyage était seulement dans le temps mais pas dans l'espace, et que en mille ans un déluge est passé, ben...

Therius essaya encore une fois de se noyer pour voir si ça engendrait cette chère douleur. Il remporte son centième échec et pense arrêter un jour ou l'autre d'essayer. Donc il remonta, n'ayant pas de meilleure idée pour le moment. En tout cas, il essayait. Pas parce qu'il ne peut pas nager, mais parce qu'un énorme tentacule viens de l'attraper.. Il finit par remarquer qu'il était coincé et commence à taper avec sa tête ce machin gluant.

Chose étrange ou bon coup de bol, un xelor rôdait dans les parages. Sokhrat était son prénom. Il remarqua les bulles qu’émettait Therius. Une aiguille fusa dans l'eau, et se planta dans le tentacule qui retenait Therius. Celui-ci remonte à la surface, et monte sur la rive, avant de s'affaler sur le sol rocheux, épuisé par le combat aquatique.

Il put regarder le paysage alentour. En fait, il était au bord d'une baie. Voilà ce qu'était devenue la vallée d'où il est partit. Derrière lui, les montagnes. Elles n'ont pas changé elles... Une ombre se rapprocha du rivage... Elle se divisa en plusieurs petites ombres. Le sacrieur déclara :
- Pfiou ! On a eu chaud.
Et un nombre incroyable de tentacules jaillit des flots brusquement à ce moment précis, pour s'attaquer au xelor et au sacrieur sur la berge. Pendant ce temps, PC était remonté sur la berge, s'était mis en retrait et disait d'une voix monotone :
- Aller les gars, vous y êtes presque. Encore un peu. Therius, attention au tentacule derrière to... Ah... ben mince ! Quel dommage...

- On r’cule ! cria Sokhrat. ‘Sont trop nombreux mais n’peuvent pas v’nir sur la terre ferme !
- Howkay ! Ah oui ça marche. Mouhahaha salles bébêtes qui cherchent à tuer sans douleur les gens, on fait moins les malignes hein !
Mais le problème est qu'ils étaient à présent acculés contre la paroi de la montagne, et ne pouvaient sortir car les sorties étaient garnies des membres des kralamours géants. Coincés.
- Bon bah, on a pas l’choix... ‘Va falloir traverser les vieilles mines énutrofs. ‘Sont abandonnées d‘puis longtemps et des tas d’légendes tournent autour.
- Tiens, PC, chuchota Therius, ton cousin ne travaillait pas là-dedans ?

A peine étaient-ils entrés qu'un éboulement survint, leur coupant tout retour et coupant de tout éclairage l'endroit dans lequel ils venaient de pénétrer.

Chapitre 3 :

- Bon c’est pas tout, mais moi je vois rien ! râla Therius. Si tu sortais une de tes torches de mineur PC ?
- Ca va pas non ?! Elles valent au moins deux kamas toutes ensembles !
- ...
- Ben quoi ? J’ai pas raison ?
- Scuz’ moi, mais si tu crèves maint’nant, tes deux kam’s t’serviront à rien !
- Ho bo ça va ! Je suis généreux. On va en allumer une.
- Et les allumettes ?
- C’est quoi une allumette ?
Et blablabla et blablabla... La naïveté/boulaytitude de Therius et l’avarice de PC, si on rajoute n’importe quel individu ça fait souvent une longue conversation. Si on plus on rajoute les problèmes évidants d'anachronisme que 1000 ans peuvent créer, on a le bouquet... Résultat des courses, ils ont réussi à allumer une torche.

- Bon ben... on est parti !
- Ouais ! A nous la grande aventure et les tas de souffrances impliquées !
- Oui oui, restez devant... Je garde nos arrières.
- À c’qu’il parait, c’tte mine aurait un peu plus d’mille ans. Et y’a plus d’or ou de truc comm’ça d’dans, sauf dans l’tout dernier niveau tout au fond. Mais on raconte qu’un mal vieux et terrib’ y règne. Boah j’n’aimerais pas aller chercher là-bas. On aura d’jà assez de problèmes avec les gob’lins qui se sont établis dans l’ensemble d’la mine, mais si on est assez discret ça d’vrait passer.
- Bon, moi je propose qu'on s'infiltre dans la dernière galerie pour ramasser discretos un maximum d'or... Faut dire qu'on en croise pas tous les jours, des galeries encore pleines de pierres précieuses. Et si on se fait choper par les gobelins, hé bien vous les occuperez pendant que je pars devant pour trouver la sortie... Ingénieux, non ?
- Nan, nan, nan ! C’est trop dang‘reux là-bas ! Faut pas y’aller ! Vous v’lez vous faire bouffer ou quoi ?

Ce fut suffisant pour que le groupe continue à marcher dans le chemin prévu. Du moins temporairement. Vous savez bien que si on parle de richesses minières à un énutrof, c’est dur de le garder en place. Justement, au bon d’un moment le groupe parvient à un embranchement de galeries. Deux options s’offrent au groupe, prendre la galerie de gauche ou de droite ? Des embranchements comme ça, ils en avaient passé plein, mais le problème c’est que Sokhrat ce coup-ci ne se souvenait plus de quelle direction prendre. PC en profita pour réitérer sa proposition au sacrieur. Lequel répondit :
- Heu... J’ai mal à la tête... J'ai pas très bien pigé. On va chercher le pognon et s'il y a des gobelins je fonce dans le tas, je me fais plaisir et vous partez, et je vous rejoins après, sa te va ?
Faut vraiment dire que Therius tient beaucoup à monopoliser la douleur pour son propre compte. D'ailleurs, sa fait longtemps qu'il a plus eu mal et ça petite dépendance commence à le tripatouiller... Il sort de son sac un peu d’ortie pour se frotter vigoureusement les bras. Voyant que PC était tout d'un coup très gentil avec lui, il lui propose un peu d'ortie que l'enu refuse tandis que le duo s’enfonce dans les ténèbres des niveaux inférieurs, laissant le xélor seul.

Chapitre 4 :

Therius et PC débouchèrent dans un cul-de-sac au final, mais plein d'or. Les murs, le sol et le plafond étaient incrustés d'or et de pierres précieuses. Au milieu, il y avait une dalle en pierre. A côté, un puit, avec un squelette posé dessus. Jolie déco hein ? Mais PC ne s’attarda pas sur les détails et commença directement à extraire des pierres précieuses. Le problème, c’est que comme ça il était passé à côté d’un détail important. Il y avait des squelettes d'énutrofs (comment on sait que c’est des énus et pas autre chose ? Facile ! La barbe évidemment !) un peu partout... La masochiste, lui, avait remarqué, mais ne comprenait pas. Il voulut manifester son ignorance mais au passage renversa le squelette qui tomba dans le puit en produisant beaucoup de bruit.
-Oups ! Encore une bêtise ? Une grosse ?

PC se précipita vers le puit pour regarder le cadavre tomber. Sa chute semblait sans fin. Il devait aisément y avoir plusieurs centaines de mètres de profondeur (bizarre quand même, on est pas sensés être au fond de la mine ?!). Tout au long de sa dégringolade, le squelette rebondissait contre les parois très étroites de la roche, produisant un vacarme suffisamment bruyant pour être entendu de loin. Finalement, il atterrit tout en bas du puit et explosa en morceaux. Anxieux, il se retourna vers le maladroit fautif :
-Oui, une énorme bêtise ! Les gobelins risquent d'arriver à tout moment ! Fait le guet, pendant ce temps, je m’occuperai des gemmes.
Constatant alors avec regret qu'il n'avait pas de quoi stocker l'or pioché, il arracha un pan de la veste du sacrieur.
-Hé ! Mais arrête ! C'était ma dernière !
-Fais moi confiance... Elle te gênera pendant la baston, et amortira légèrement les coups des gobelins. Donc, elle te fera moins souffrir.
-Vu sous cet angle... Tiens ! Bon débarras ! Merci pour ce précieux conseil.
-Mais de rien, héhé.

Il se dévêtit alors de sa veste pour finir torse nu. Au loin, on entendait des bruits de pas et de grognements... L'ennemi se rapprochait à grande vitesse. PC se hâta alors de mettre un maximum d'or possible dans la chemise du sacrieur. Il y avait de quoi payer les plus chers auberges pour le restant de ces jours... Enfin, s'il s'en sortait vivant. Quoi que remarque il n’est peut-être pas au courant des prix de cette nouvelle ère. Avec les inflations et tout ça... Oui oui c’est bon je retourne au sujet j’arrête ça.

-Ferme la porte ! dit l'enu
-Pourquoi ? Ils ne pourront pas me taper dessus !
-Mais...
-Oh tu entends ? coupa le sacri le sourire aux lèvres, Ils ont un trool, géniaaal !
-Mais ferme quand même la porte... Veux pas mourir moi !

Pendant ce temps-là Sokhrat avait remarqué leur disparition, et était parti à leur recherche, tremblant de la tête aux pieds tout seul et tout et tout aaaaaahhh vous avez compris. Il croisa au passage un vieux monsieur habillé en gris qui se battait en chute libre avec une bestiole terrifiante qui a des flammes partout. Boah moi je dis pas non c’est assez sympa comme genre de détail, mais j’ai comme une impression de déjà vu.

Revenons-en aux deux autres. Therius n’avait apparament pas envie le moins du monde de coincer la porte, PC se précipita de le faire lui-même. Des terrifiants grognements se faisaient entendre de l’autre côté de la porte. Quand soudain de grands bruits de pas se firent entendre, et à la seconde suivante, la porte se fit littéralement exploser !

Chapitre 5 :

Ce fut l’acopaly... l’apoclyp... l’apycol... Heu en gros ce fut un sacré bordel ! Des tas de gobelins se ruèrent dans la salle, suivis de près par un trool à la massue immense. A la vue de tous ces adversaires, Therius et PC détalèrent comme des wapins. Dans des directions opposées. PC se planqua dans le puit pendant que Therius se jetta allègrement dans la bataille. Et il enchaînait des assauts ahurissants contre ses adversaires, poussant un cri de satisfaction à chaque fois qu'il se prenait un coup. Bref, il était en train de gagner. Boah c’est un peu busay mais bon, ce n’est largement pas la première fois qu’il fonce dans le tas sans le soutien de son compère PC donc il est entraîné à ce genre de choses.
Donc les gob’s se décidèrent à sortir l’artillerie lourde. Le terible, le terrifiant, l’horrible, le brûlant, le Boufrog de Rushgoth ! Terrible démon de l’ancien monde, endormi par le passé dans la roche. Mais les énutrofs avaient creusé trop profondément et trop avidement dans la montagne et ils avaient réveillé des choses qui n'auraient jamais du être réveillées. Tiens c’est bizarre encore une impression de déjà vu...
P.C refusait de remonter à la surface. Le puit était décidément une superbe cachette. Personne n'avait pensé à vérifier s'il y était, pour le moment. Il n'y avait aucun point d'appui mais le trou était suffisamment étroit pour qu'il reste en équilibre, ses pieds contre une paroi et son dos contre la paroi opposée. Dans ses mains, il tenait son sac rempli d'or. Il était riche, RICHE ! Malheureusement, l'or est un minerai pesant relativement lourd. Et là, il l'alourdissait énormément. P.C glissait petit à petit, il ne tarderait pas à lâcher prise. Il avait le choix : Sa vie ou son or. A contrecoeur, il lâcha son sac, qui partit s'écraser vers le fond. Seulement, l’énutrof avait oublié un détail majeur : le bruit. Effectivement, son baluchon entra en collision avec le fond en créant un effroyable boucan. Même au coeur de la bataille, les gobelins survivants l'avaient entendu. Ils amenèrent alors le Boufrog à l'entrée du puit. Sa lumière irradiait tout le puit, P.C y compris.
-Maman...
Therius vit le Boufrog prêt à manger son compère, mais il y tient à son compère. Car son avarice est toujours en mesure de trouver des tas de sources de douleurs pour le masochiste. Et puis, c’est son copain après tout. Alors il se transposa avec la terrible créature, ce qui brûla à mort les derniers gobelins qui lui sautaient 5 secondes plus tôt tous ensembles dessus. A présent, plus que le trool et le Boufrog. A ben non, le trool est partit depuis bien longtemps à cause de sa boufrogphobie. Mais la redoutable créature a accidentellement fait fondre une sortie dans la roche, donnant sur une salle étrange, avec de la lave en dessous, et pour traverser juste un pont, petit et fragile. A l'autre bout, l'air libre !
PC, voyant qu'il avait enfin un échappatoire, remonta aussi vite qu'il le pût à la surface. Il couru en direction de Therius. Agrippant sa main, il l'emmena vers la sortie. Le sacrieur avait pourtant hâte de voir si la chaleur ardente du Boufrog le ferait suffisamment souffrir. Mais P.C n'était pas du même avis ; si c'était pour que son ’’ami’’ meure brûlé au 36° degré, non merci. Therius suivit P.C à contrecoeur, car il n'avait jamais essayé de se brûler... Enfin si, quelques fois, mais pas autant que ce que le Boufrog pouvait lui offrir.

Chapitre 6 :

Ce cher énutrof traversa le pont à une vitesse plus que surprenante, et Therius eu beaucoup de mal à le suivre. Une fois arrivés de l’autre côté, il se rappela brusquement :
- Merde ! On a oublié le xelor !
Et il repartit en courant de l’autre côté du pont en courant, dans un pur instant de chevalerie.
- Mais quel boulet… fit une voix derrière P.C qui se retourna.
- Mais que fous-tu là !
- Bah la téléportation des xelors sert à quelque chose que je sache.
- Nan, ne vas pas le chercher là-bas ! Il est ici ! Cria l’énutrof à l’intention de Therius qui fit signe qu’il n’entendait rien depuis l’autre côté du pont. Là, il sens une haleine horriblement chaude, brûlante, calcinante, sur sa nuque. Il ne se retourna point et piqua un sprint qui étonnerait plus d'un tout en hurlant « AAAAARGNEGNE ! ». La créature le suivit sur le pont, mais en traversant l’énorme bébête déclancha un crac ( ?) et d’un seul coup le pont céda sous son poids, emportant le pauvre sacrieur avec. On entendit un « AAAAaahh… » puis plus rien.
Non. Ce n’est pas possible. Non. Therius ne pouvait pas mourir d’un coup comme ça « PAF ! » ce serait trop court il aurait pas le temps de bien savourer sa mort ! Cette chose défierait la logique et sa psychologie ! Mais 5 minutes passèrent, et résignés, ils s'apprêtaient à repartir malgré tout lorsque qu'on entendit :
- Bon, les gars, vous m'aidez oui ou merde ?
Le masochiste s’était accroché à une des deux cordes qui constituaient le pont avant sa destruction. Oww… de la lave, si proche de ses pieds… Il n’arriva pas à contenir l’envie, et y trempa un orteil. Et un pied foutu, un ! N’empêche que là il était trop heureux. P.C s’approcha pour lui donner un coup de main et soudain eu une idée.
- Par ici la monnaie, en échange de l’aide.
Connaissant bien l’énutrof bien têtu, et voyant sa situation actuelle, il ne chercha pas à discuter et lui tendit un kama. Au moment du contact avec le kama, une douleur gigantesque et croissante se créa dans les têtes des voyageurs du temps. Ils lâchèrent toute prise et tombèrent tout droit vers la lave, leur têtes enfouies dans leurs mains, hurlant de douleur. Puis, ils disparurent dans un petit scintillement de wakfu. Evaporés de cette époque. Xelamina avait trouvé moyen de construire une nouvelle machine afin de les ramener dans leur époque d’origine. Sokhrat fut d’abord un peu choqué, mais au final ce fut bien lui le grand bénéficiaire de cette aventure. P.C ayant posé son sac d’or pour aider Therius, il récupéra le sac tranquille pour lui tout seul. Mais de l’autre côté, le stupide et le cupide n’ont rien gagné, même pas pensé à demander pour l’histoire des Dofus. C’est bien bête.

FIN
avatar
Gemstone
Admin

Messages : 1276
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 22
Localisation : Digital world.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Therius, Bauldeury, Gemstone

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

AAARGH, P.C est de retour X_X !!

Message par Coco le Dim 24 Avr - 11:33

NAAAAAOOOON!! Sacrilège !! Mes yeux brûûûûlent, ils brûûûûûûûûûûlent! D: ! Tu as osé mettre PC dans ta fiction! Hooooonte à toiii! X_X...

Le pervers cocaïné va revenir > > ... Je le sens...
avatar
Coco

Messages : 176
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum