Les personnages d'Artsenor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les personnages d'Artsenor

Message par Aʀτѕᴇɴοʀ le Mer 29 Juin 2011 - 10:12

// Hey! J'ai enfin fait migrer mes fiches de perso' Eclipse! Hey! //

Artsenor naît le 18 Fraoutor 958, dans un petit village au sud-est de Bonta. Fils de disciples d'Eniripsa, petit fils de disciples d'Eniripsa et arrière petit fils de disciples d'Eniripsa, Artsenor se tournera dès son plus jeune âge vers la voie d'Eniripsa (Dingue, non?).
Sa famille n'est pas extrêmement riche, pendant sa jeunesse, mais tout change le jour où meurt son arrière grand père (à 132 ans! il tenait bon, le vieux!) et que son héritage est laissé à celui qui le trouvera dans son manoir. Toute la famille participe, même les cousins éloignés. Artsenor se sent donc dans le devoir d'être celui qui trouvera ce trésor, pour améliorer la vie de sa famille, et quand même garder une part. Il trouve finalement le trésor, le 24 Juinssidor 968 (la mort de son ancêtre datant du 20), dans une armoire (jeune innocent, c'était le seul assez naïf pour croire que le trésor avait pu être caché là-dedans).
Ce trésor se compose d'un tas d'or et d'autres trucs qui brillent, ainsi qu'une flûte d'excellente facture.
Alors qu'Artsenor s'apprêtait à y toucher, un autre concurrent, qui se prétendait son cousin (et Artsenor l'avait cru... Faut dire qu'il n'arrive même pas à se rappeler du visage de son oncle), le surprit, et tenta alors de le tuer.
Artsenor attrapa la flûte, et l'enfonça sur un coup de panique dans la gorge de cet homme. Il prit ensuite près de cinq minutes à réaliser ce qu'il s'était passé... De ces cinq minutes, pas une ne vit l'arrivée d'un autre de sa famille.

Cet épisode avait définitivement hanté son esprit. Ce jour comprenait pour Artsenor deux grands évènements: Son départ, et l'obtention de cette flûte, qu'il gardera comme son dernier lien avec sa famille, qu'il n'hésite pas à qualifier de "révolue".

Après son départ, Artsenor se fit mineur pendant un moment, recueilli par Piritt D'Euhfer le Naïf, vieux disciple d'Enutrof, qui n'avait jamais réussi à faire fortune, allez savoir pourquoi. Piritt entra assez vite dans une phase de dépression: il espérait que l'arrivée de ce jeune garçon lui porterait chance, et, chose étonnante, ça ne changeait rien. Un jour, il conseilla à Artsenor de changer assez vite de métier:
"Tu es aujourd'hui ce qu'autrefois je fus", lui dit-il, Naïf et optimiste, espérant gagner une nouvelle vie grâce à ta pioche. Mais moi, j'ai persévéré sur cette voie, et je suis désormais un vieil idiot. Tu es un jeune idiot, il te reste une chance."
C'était le 23 Juinssidor 969. Artsenor souhaitait passer encore du temps auprès de Piritt.
Le lendemain était donc un 24 Juinssidor, premier anniversaire de son tragique évènement. Ce jour-là, Artsenor poursuivait un chacha qui lui avait dérobé une minuscule pépite qui composait l'intégralité de ce qu'il avait amassé ce jour-là. Lorsqu'il arriva dans une ruelle, il vit le chacha se réfugier dans le trou d'un mur. Il l'escalada, et tomba sur un minuscule cloître, complètement muré. Il vit à nouveau le petit animal, posant son butin sur un tas de petits objets précieux. Il s'approcha, faisant fuir au passage le petit chacha, et se pencha sur ce butin. Il prit conscience du fait que cet animal, à peine plus gros qu'une pom', avait tout de même amassé plus de richesses que lui, sans maître, sans mentor, sans personne.

Ce jour vit la deuxième fuite d'Artsenor, le deuxième "évènement du 24 Juinssidor". Il partit vivre sans maître, ni mentor, vivre d'une manière moins monotone, risquer sa vie pour vivre... Bref: devenir aventurier.
Armé d'une dague qu'il trouva dans le trésor du chacha, sur laquelle était gravé "Egridon", et de sa flûte, accompagnant d'une mélodie ses mots d'Eniripsa, il partit à travers le Monde des Douze, vivre une nouvelle vie pleine de péripéties...


Dernière édition par Aʀτѕᴇɴοʀ le Ven 27 Mar 2015 - 10:11, édité 6 fois
avatar
Aʀτѕᴇɴοʀ
Ecuyer

Messages : 392
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : For each integer A from 1 to 666 (Take random point in (Region set from (Position of (Paladin #0071) offset with (Arithmetic ( (Convert Integer (Integer A) to real) x 60060,61) ) ; (Arithmetic (Convert integer (Integer A) to real) x (Square root (Convert integer (Integer A) to real) ) ) ) ) to (Take random point in (Playable map area) ) ) ... Voilà, avec ça, si vous me tombez dessus, jouez au loto. Si vous avez rien compris, jouez au loto quand même.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Artsenor (Oh?), Defaris, Kaoren Sor (En cours de création), Céophraste, Nihlvexo... Néolune, ça compte?

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Coresor, le dernier des Halordans

Message par Aʀτѕᴇɴοʀ le Mer 29 Juin 2011 - 13:23

// Et voici Coresor, pour ceux qui liraient encor après l'histoire d'Artsenor (Et notez les rimes en "or") //

Coresor Halordan naît le 12 Descendre 944 à Astrub. Disciple d'Ecaflip par son père, Garad, il ne connut que peu ce dernier. En effet, Coresor n'avait pas encore sa septième année que son père fuit la cité pour se rendre... bah... N'importe où, mais loin. En fait, il n'était plus très apprécié dans Astrub, et vivait plutôt caché jusque-là, la seule image de lui qu'avaient les gens résidant sur des morceaux de papier, au dessus d'une somme en kamas assez attirante pour les chasseurs de primes et autres mercenaires sans scrupules.
Malgré tout, Coresor ne subit pas vraiment les conséquences des actes de son "ancêtre", comme il l'appelait. En revanche, sa vie n'était pas de tout repos: toujours assez mal vu pour son caractère, il noyait ses ennuis dans la solitude, et dans ce qu'il appelle sa "mer d'inattentions", en fait une représentation pour lui d'un néant dans son esprit (Bah oui, la mer, cette étendue immense d'eau, ça laisse penser au néant... Vous me suivez?). Selon sa mère, sa famille avait été maudite par Ecaflip il y a des générations de cela. Ainsi, Coresor vécut sa jeunesse en blâmant son dieu, et en multipliant ses blasphèmes.

Coresor est un garçon très cultivé, lisant dans le plus clair de ses moments de solitude. Ainsi, il avait tendance à lire des histoires romanesques, dans lesquelles il lisait souvent des situations dans lesquelles le père du personnage s'en va lors de son enfance, et l'enfant part à sa recherche, mais finit par se rendre à l'évidence et à constater qu'il ne le retrouvera plus. Il s'identifiait dans ces histoires, se jurant de ne pas perdre son temps à partir à la recherche de son père.

Un jour, la lecture d'un ouvrage lui apporta un bouleversement, mais pas réellement celui qu'il attendait. Il était tombé sur le livre Pir et Jan, de Maurevenant. Dedans, il lut une histoire qu'il ne se rappelle plus, mais il y avait lu la tromperie de la mère, et l'adultère qu'elle cachait à ses fils. Là, Coresor, pourtant calme et incrédule en général, vit une possibilité de s'identifier au fils du père caché! Cela lui aurait paru invraisemblable en temps normal, mais il était dans une période durant laquelle il cherchait encore à en savoir plus sur son père.
Le soir, il parla à sa mère, qui disait avoir échappé à la malédiction de sa famille grâce à ses croyances vis-à-vis du dieu Xélor. Coresor voulut l'aborder indirectement au sujet de son père, en lui parlant encore de ce roman qu'il avait lu, et, évoquant le sort de Jan, fils du père caché, annonça: "Je détesterais que l'on me cache quelque chose au sujet de mon père.". Elle regarda son fils avec un œil trahi, pour finalement lui faire un aveu, l'aveu qu'il attendait depuis si longtemps. Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Elle n'évoqua pas une adultère de sa part, mais la raison de la malédiction qui pèse sur sa famille depuis en fait assez peu de temps. Coresor comprit immédiatement: la faute avait été commise par son père.

Ce soir, 7 Fraoutor de l'an 961, fut décisif dans la tournure de la nouvelle vie de Coresor. Aveuglé depuis si longtemps par l'image de sa famille qu'il voyait comme des "blasphémateurs", et de son père Garad victime de la malédiction de ses anciens... Et sa propre image, descendant d'hérétiques, et condamné à le devenir. Et aujourd'hui, il apprenait que ses plus lointains ancêtres étaient de fervents adorateurs d'Ecaflip, son père le blasphémateur, et qui désormais cherchait à racheter ses fautes sur le chemin de la rédemption. Ce chemin, Coresor décidait de l'emprunter dès ce jour. Il quitta sa mère après de longs adieux, et partit pour sa nouvelle vie, vêtu de l'armure de Roseroc, son grand-père, gardée jusqu'ici comme un souvenir, et resplendissant désormais comme le symbole de la rédemption de la famille des Halordans.

Désormais, Coresor vit en tant qu'aventurier, chasseur de prime ou mercenaire, toujours portant la tulipe et le carreau des Halordans, et jouant en de sanglants théâtres la "Pièce d'Ecaflip", dit-il.


Dernière édition par Artsenor le Dim 24 Fév 2013 - 13:21, édité 4 fois
avatar
Aʀτѕᴇɴοʀ
Ecuyer

Messages : 392
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : For each integer A from 1 to 666 (Take random point in (Region set from (Position of (Paladin #0071) offset with (Arithmetic ( (Convert Integer (Integer A) to real) x 60060,61) ) ; (Arithmetic (Convert integer (Integer A) to real) x (Square root (Convert integer (Integer A) to real) ) ) ) ) to (Take random point in (Playable map area) ) ) ... Voilà, avec ça, si vous me tombez dessus, jouez au loto. Si vous avez rien compris, jouez au loto quand même.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Artsenor (Oh?), Defaris, Kaoren Sor (En cours de création), Céophraste, Nihlvexo... Néolune, ça compte?

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Acagairion

Message par Aʀτѕᴇɴοʀ le Jeu 30 Juin 2011 - 9:59

// Eh ben, il y en a encore qui lisent? Ça fait plaisir! On enchaîne avec Acagairion! //

Acagairion naît le 9 Flovor 922 à Sufokia. Ses parents sont des disciples d'Osamodas; lui-même est élevé dans cette voie, avec son frère jumeau, Acagair (Probablement une certaine flemme d'inventer un autre nom de la part de leurs parents, ou alors de la mienne... Voyez ça comme vous voulez...). Si ce dernier montre assez vite des talents au combat et à l'utilisation des Gobgobs, Acagairion ne parvient quant à lui pas à se servir des dons d'Osamodas. Il essaie de compenser avec un entraînement intensif à l'utilisation des armes, mais sur ce point-là aussi, il sera toujours surpassé par son frère.

Une rivalité naît donc entre eux, rivalité attisée par des vues qu'ils ont tous deux sur une même fille du quartier où ils vivent, du nom de Vexo. Celle-ci décide un jour, le 9 Juinssidor 937 de les départager par un duel (sans mise â mort, on est pas des bêtes), qui se serait tenu le 15 Javian 938, date de son quinzième anniversaire. Un pari entre les deux frères s'ensuivit, afin de forcer le vaincu à s'exiler hors de la ville (Le pari ayant été proposé par Acagair, bien entendu).
Avant le duel, les frères disposaient donc de pratiquement une demi-année pour s'y préparer, délai qui aurait "permis à Acagairion de rattraper son retard", disait Vexo. Or, l'écart entre lui et son frère se creusait plutôt que de se combler. En effet, constatant ses multiples échecs, Acagairion décida de tout laisser tomber, environ un mois avant le duel, le 14 Descendre. Il ne le fit pas savoir à son frère, et le laissa continuer son entraînement qui ne lui servirait plus à rien. Acagairion partit en revanche voir Vexo pour lui annoncer tout de suite son abandon.

En apprenant la nouvelle, Vexo, qui n'était pas un exemple de ferveur envers Osamodas, décida d'aider Acagairion en utilisant des techniques ne s'apparentant pas à celles que l'on attendrait de lui. Elle l'emmena deux jours plus tard dans un bosquet à une journée de marche de Sufokia, et l'y laissa. Ce que vécut le garçon en ce lieu n'existe plus dans sa mémoire. Il se souvient tout de même avoir parlé à une Mulouve, qui se révéla par la suite être Vexo elle-même.
De retour à Sufokia, Acagairion n'avait pas repris espoir au sujet du duel, et pour cause, il ne se sentait pas différent après son séjour dans les bois, et son amie ne lui avait rien révélé à ce sujet. Tout au long de ce mois de Descendre, il était persuadé du fait qu'il ne s'agisse que d'une ruse de Vexo pour lui faire retrouver la confiance, et il n'avait toujours pas l'intention de combattre.

La veille du duel, Acagair vint voir Acagairion pour s'entretenir avec lui à ce sujet. Il lui annonça qu'il avait monté un coup avec Vexo pour le contraindre à s'entraîner réellement. De par son ton si peu convaincant et du sourire qu'il retenait tout le long de leur entretien, Acagairion vit l'idée de lui faire renoncer au duel en n'y venant pas. Et c'est à ce moment-là qu'il annonça à son frère la volonté d'abandonner qui le hantait depuis un mois, et de son ressaisissement soudain à cause de ce qu'il venait d'entendre: Si Acagair cherchait à éviter le duel, c'était donc que les chances n'étaient pas si inéquitables. Il viendrait.

Le jour du duel, ils se rencontrèrent sur un ponton délabré, chacun armé d'un bâton de longueur égale. Aucune triche n'avait été préparée par Acagair, à première vue. Malheureusement, cette première vue vint à tromper Acagairion, qui avait été placé sur le côté du pont le plus fragile, qui vint à s'effondrer sous ses pieds. Il tomba dans l'eau.
Sous l'eau, Acagairion découvrit chez lui une capacité à y respirer. Il s'éloigna sans refaire surface, et ressortit plus loin sous les traits d'un Mulou. Ainsi, il s'approcha à nouveau de son frère, qui scrutait encore l'onde calme et noire où dorment les étoiles (De Rimbaud) ouest d'où son frère ne ressortait pas. Acagairion n'attendait qu'à voir un sourire décorer la face d'Acagair, et c'est une larme qui y coula. Il n'était donc pas si mauvais que cela, au fond...

Depuis ce jour, Acagairion, ayant discrètement quitté la ville, partit vivre une nouvelle vie, et l'aventure fut l'option qui lui parut la meilleure, pour recommencer une vie. Acagair vit seul, rongé par le remords, et s'étant désormais refusé à épouser Vexo. Cette dernière, persuadée de la survie d'Acagairion, fuit à son tour pour essayer de le retrouver.

Ainsi se conclut sa jeunesse. Acagairion est désormais un mercenaire dans toute sa splendeur. Il découvrit au long de sa nouvelle vie de nouvelles capacités chez lui, basées sur des mutations de son organisme. Il peut se faire apparaître des griffes, changer ses canines en crocs acérés, se servir de son flair ou bénéficier d'une vue extrêmement perçante. Il est également habile dans le maniement de l'épée, et s'en sert pour masquer son jeu derrière l'image d'un simple bretteur incapable d'utiliser les compétences de son dieu. D'ailleurs, il a complètement renié celui-ci, et à tendance à rejeter sur lui la responsabilité de chacun de ses problèmes.
Ce vieil homme vit donc comme le guerrier sans dieu qu'il est, mais l'esprit toujours hanté par le souvenir de Vexo...

// Je suis plutôt fier de moi, là (en toute modestie)... Bref, ça nous fait trois personnages, vous n'êtes donc plus obligés de lire la suite... //


Dernière édition par Artsenor le Dim 24 Fév 2013 - 13:20, édité 4 fois
avatar
Aʀτѕᴇɴοʀ
Ecuyer

Messages : 392
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : For each integer A from 1 to 666 (Take random point in (Region set from (Position of (Paladin #0071) offset with (Arithmetic ( (Convert Integer (Integer A) to real) x 60060,61) ) ; (Arithmetic (Convert integer (Integer A) to real) x (Square root (Convert integer (Integer A) to real) ) ) ) ) to (Take random point in (Playable map area) ) ) ... Voilà, avec ça, si vous me tombez dessus, jouez au loto. Si vous avez rien compris, jouez au loto quand même.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Artsenor (Oh?), Defaris, Kaoren Sor (En cours de création), Céophraste, Nihlvexo... Néolune, ça compte?

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Romavius Astian

Message par Aʀτѕᴇɴοʀ le Dim 4 Déc 2011 - 15:49

// Tiens? D'autres, moins lassés que certains, lisent malgré mon autorisation de se barrer?
Vous n'êtes vraiment pas obligés de rester, vous savez?
Bon, bah... Je vous envoie Romavius, maintenant.

Note de l'auteur (donc de moi): Je n'ai aucune idée de la date de naissance de Romavius, et pour cause, je l'ai placé dans un RP dont je n'ai pas le cadre spatio-temporel... 'fin si, j'ai le spatio, mais pas le temporel... Bref, il a 37 ans et demi pendant le RP Jolly Roger d'Arty'. Je modifierai quand j'aurai la date du RP (Donc la prochaine fois que je verrai Arty'... C'est pas gagné...)
Je vous ai gonflés, j'en ai conscience, je vous lance l'histoire sans plus tarder! //


Romavius Astian naît dans une communauté de paysans non loin de Bonta. Ses vieux parents (ayant près de cinquante ans le jour de sa naissance) ont du mal à gérer leur situation. Ils vivent pauvres, soumis aux taxes d'un usurpateur les gardant sous sa direction en échange de sa protection. Ainsi, près d'une fois sur deux, ils n'ont pas de quoi payer leur "impôt", et s'endettent auprès de cet homme. Ils ne peuvent pas y échapper, la justice de Bonta a pu témoigner d'un accord passé entre les paysans et lui, l'autorisant parfaitement à faire ce qu'il fait.

Romavius doit donc, très jeune, se débrouiller pour obtenir de quoi payer la dette. Ses parents et sa communauté lui demandent de l'aider à leurs récoltes. Très peu pour lui. Il essaie de gagner de l'argent "à sa manière". Ainsi, il veut utiliser ses compétences dans des boulots plus ou moins moraux pour obtenir ce salaire qu'il envoie à sa famille. Il montre de grandes aptitudes pour les effractions et les vols en tout genre. De plus, son esprit délaisse parfois les états d'esprit au sujet d'inconnus pour se concentrer sur le pauvre village dont il est issu. Ainsi, il accepte parfois d'effectuer des meurtres pour des commanditaires qu'il finit par bien connaître.

Jusqu'à vingt et un ans, il continue de vivre ainsi. Mais pendant ces dernières années, un remord le ronge. Il se rend compte, au fil du temps, à quel point il doit délaisser sa vie pour s'occuper de celle de vieux paysans dont seul un se montre réellement reconnaissant. C'est un vieux soldat qui voulait passer ses derniers temps loin des combats, et qui n'avait désormais plus de quoi quitter ce lieu qu'il croyait paisible et agréable (cruelle désillusion). Si ce vieil homme montrait de la compassion pour Romavius, aucun autre paysan, pas même ses parents, ne lui offraient ne serait-ce qu'un "merci". Non. Romavius vivait en tant que voleur, assassin, sans foi ni loi... Il devait vivre caché des autorités bontariennes, ne pouvait pas s'accorder une seule journée de répit, et devait désormais vivre sans état d'âme et sans sentiments... Au village, en revanche, c'était la grand-joie. Ils demandaient toujours plus à Romavius, prétextant une impatience du seigneur responsable de la taxe. En vérité, la dette était déjà payée, et ils recevaient continuellement de l'argent. Et si le seigneur leur demandait d'où provenait cet argent, ils n'avaient qu'à répondre que le jeune Romavius le leur envoyait, et qu'ils ignoraient tout de la manière dont il l'obtenait.

Romavius nageait de désillusion en désillusion. Toujours hanté par la volonté d'aider son village, il continuait sa vie de hors-la-loi. Mais un jour, alors qu'il était retourné à son village, comme chaque année, pour fêter son anniversaire, ses vingt et un ans aujourd'hui, il croisa sur la route le vieil homme pour lequel il avait tant de respect. Ce dernier lui avoua qu'il était détenteur d'un secret, et qu'il voulait le lui révéler. Il l'emmena discrètement chez lui, où l'attendait un personnage encapuchonné. Il se révéla être l'usurpateur qui avait causé tous ces ennuis au village.
Ils conversèrent donc, et se révélèrent chacun des secrets. Romavius avoua ses actes, au désespoir du vieil homme, et à la joie de l'usurpateur. Ce dernier lui demanda pourquoi il continuait de ramener de l'argent alors que la dette était payée. La dette était payée?
Ces paroles emplirent Romavius de rage, si bien qu'il courut hors du village en direction d'un roc à proximité, sur lequel il monta avant de dégager son sentiment dans un hurlement effrayant même les plus féroces créatures de la région. Il resta sur ce roc durant... Deux jours? Pas un villageois n'osa lui adresser la parole. Quand Romavius se releva, tout avait subitement changé.

Aidé de la justice de Bonta, l'usurpateur avait fait confisquer toutes les richesses acquises illégalement par Romavius. Ainsi, tout ce qui avait servi à payer la dette était saisi, et celle-ci se creusa de nouveau. Les paysans uppluèrent Romavius de les aider à nouveau, mais ils n'obtinrent qu'injures et blâmes au sujet de ses parents. Le vieil homme avait été pris sous l'aile du seigneur, qui décida d'un nouvel entretien avec le jeune garçon. Il l'autorisa à fuir la justice, conscient de ce que sa communauté lui avait fait subir.

Romavius vit désormais en grande partie pour l'argent. Tous les moyens sont bons. Quand il n'est pas mercenaire, il est hors-la-loi. Il ne se préoccupe plus de son village, dans lequel il a perdu "quinze belles années de sa vie". Sa vie n'est désormais marquée que par ses plus grands coups ou ses missions les plus difficiles. L'une d'entre elles lui revient souvent, lorsqu'il voit la mer. Une escorte de bateau en direction de Brâkmar, dans laquelle il faillit perdre la vie par dix fois.
Il a 37 ans et demi lorsqu'il aperçoit un avis qui attire son attention vers la piraterie, en compagnie du capitaine Nathanaël Higgins. Il est clair que sa dernière mission sur un bateau ne faisait clairement pas le poids face à ce qui l'attendait...

// Et voilà! Si certains points divergent de ce que j'ai écrit sur ma présentation dans le RP Jolly Roger, disons juste que ça y ressemble en général...
Bien, ça fait quatre personnages, je vous laisse y aller, maintenant! //

avatar
Aʀτѕᴇɴοʀ
Ecuyer

Messages : 392
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : For each integer A from 1 to 666 (Take random point in (Region set from (Position of (Paladin #0071) offset with (Arithmetic ( (Convert Integer (Integer A) to real) x 60060,61) ) ; (Arithmetic (Convert integer (Integer A) to real) x (Square root (Convert integer (Integer A) to real) ) ) ) ) to (Take random point in (Playable map area) ) ) ... Voilà, avec ça, si vous me tombez dessus, jouez au loto. Si vous avez rien compris, jouez au loto quand même.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Artsenor (Oh?), Defaris, Kaoren Sor (En cours de création), Céophraste, Nihlvexo... Néolune, ça compte?

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les personnages d'Artsenor

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum