Alister Strub, lycée de la suspicion.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Mer 11 Jan - 17:36

// merci de ne pas vous décourager de la lecture de ce début de Fan-fiction, bien qu'elle soit écrite en pavé césar, je prie de bien vouloir la lire... à genoux... silvouplaît... LISEZ MOI Forever alone //

En ce premier jour de rentrée des classes, je ne savais pas vraiment ce que j'allais devenir plus tard… Plusieurs options s'offraient à moi: alchimiste, créancier, herboriste, avocat, instituteur…
Aucun métier ne me passait devant les yeux. J'avais des centaines, non, des milliers de choix… Et encore, j'avais le temps de réfléchir.
Le grand portail de fer de l'école était grand ouvert, invitant les élèves à entrer dans le lycée, décoré de fleurs de curisier roses et bleues. Des effluves douces et sucrées me chatouillaient les narines. Le lycée Alister Strub accueillait chaque année de nouveaux élèves.
Etudier dans cet établissement et en sortir diplômé ouvre de nombreuses portes d'entrées dans quasiment tout les domaines: médecine, politique, militaire… Absolument tout. C'est un institut de prestige qui n'est pas ouvert à tout le monde.
Alister Strub était situé sur une basse colline entourée d'un muret de pierre grotesque sur lequel s'élevait la barrière de fer noir, s'étendant sur un périmètre très large. Un sentier de dalles de pierres et de quartz blanc et rose serpentait sur la colline, formant un chemin accueillant vers le portail. Des curisiers et des orangers étaient plantés dans une vaste cour de marbre blanc en plein air où les heures de pause se déroulaient, plantés dans des morceaux d'écorce de pin et de billes d'engrais orangées. Le sol de la cour était entièrement fait de marbre d'un blanc rosâtre où de petites lignes blanches formaient des arabesques dansantes comme de la fumée emprisonnée dans une photo souvenir. L'imposant bâtiment blanc trônait au milieu de la la colline, une sorte de manoir envahi par des plantes grimpantes, tel que le lierre et une autre plante faisant des fleurs violettes en forme de cloches. Il était six heures du matin et le jour ne s'étant pas encore levé, l'institut était éclairé par un myriade de lampions roses, bleus et blancs, accrochés dans les curisiers et sur les murs, leur lumière se reflétant dans la moiteur matinale. Des centaines de pétales bleues et roses bonbon étaient éparpillés au sol, et tombaient lentement des arbres comme des bombes en vue de tuer des parasites sur le sol. Une fontaine représentant une jeune femme drapée d'un tissu blanc pleurait d'interminables filets d'eau, quelque espaces verts, des mares de gazon, étaient posés ici et là dans la cour, qui s'arrêtait devant l'école, pour céder la place à un petit parc où était cachée la cafétéria et le gymnase qui se changeait en auditorium celons les besoins.. Le lycée était magnifique. Pour combler le tout, une grande statue d'Alister Strub présidait la cour d'une manière stoïque et fière.
L'année commençait bien.

L'uniforme bleu à la cravate et au gilet noir s'accordait parfaitement aux couleurs nocturnes ( ainsi que diurnes ) de cette école. Les garçons étaient priés de porter un pantalon noir, une chemise bleue céruléenne, des mocassins de cuir ,noirs, ainsi qu'une cravate et un gilet, noirs aussi.Les filles, elles, avaient l'obligation de porter une jupe noire longue ou courte (ou un pantalon, au choix)et une chemise bleue céruléenne surmontée d'un gilet noir. Il y avait aussi quelque petites variantes, pour ne pas ressembler à des clones, et pour se différencier. Si j'ai bien comprit, on avait aussi le droit de customiser légèrement l'uniforme porté celons les envies.
De jeunes élèves traversèrent l'établissement en courant et en riant pour aller vers le gymnase, transformé en auditorium pour le début de l'année scolaire. Le directeur allait faire son spitch, sa secrétaire nous distribuer des agendas comportant le règlement intérieur, où l'on pourrait voir écrit en rouge qu'il ne fallait pas courir dans les couloirs et tout le gratin. Je remarquai la présence d'élèves dans la cour, quelque nouveaux professeurs reconnaissables par leur tonne de dossiers à remplir, ainsi que des élèves courir pour ne pas se retrouver coincés dehors et êtres obligés de demander au gardien un billet de retard. Je passai devants une table où des vêtements hivernaux aux couleurs de l'école étaient pliés, mis à disposition aux étudiants gratuitement. A travers la baie vitrée grande ouverte menant au parc du gymnase, un détail me perturba. une pélicule blanchâtre s'était déposée sur le sol. De la neige…
Il commençait à neiger. De grosses boules cotonneuses tombaient du ciel, donnant une notion d'irréel encore jamais vue derrière mes orbites. Je courrai prendre un pull-over à l'entrée, et trottai en direction du gymnase.

Damnation, ce bahut était vraiment immense! j'avait bien fait de prendre un plan de l'école pendant mon inscription. Un vrai dédale!
Je poussai la petite porte synthétique du gymnase, préparant mon entrée Cool&Spicy , vraiment sûr de moi. D'un mouvement fluide, j'entrai dans le gymnase pour trouver une nuée d'élèves me regardant, ébahis… Le discours avait déjà commencé, ET, par tout les saints du diable (!!!!), j'étais entré par la porte de derrière, celle qui donnais directement derrière l'estrade du directeur! Je sentit mon âme s'échapper de mon corps.
tout le monde dans la salle pouvais me voir, sauf lui. Les élèves pouffèrent de rire en me voyant me coller au mur à la limite de la crise cardiaque, avançant le plus silencieusement possible entre l'équipement de sport, me forçant à m'humilier devant toute l'école en prenant des poses complètement absurdes pour me faufiler entre le panier de basketball, les barres parallèles et tout le rififi de la gymnastique, tantôt sautant au dessus les tonneaux de boisson énergisante, tantôt rampant pour ne pas me faire repérer par la concierge -visiblement souffrante de myopie- tout en donnant une affreuse envie de faire pipi aux autre élèves se retenant de ne pas exploser de rire. des murmures s'élevèrent dans la salles, et de petits rires. Des élèves bavardaient ensemble en essayant de ne pas se faire remarquer par les surveillants.
Je réussit à me faufiler dans les tribunes à mon grand soulagement, frôlant l'arrêt cardiaque. Mon voisin m'interpella :

"Bravo! Jolie démonstration de gymnastique!
- C'était un accident… Ce… Ce n'étais absolument pas désiré.
- Tu aurais tout simplement pu faire le tour et passer par la porte d'entrée, comme tout le monde.
- C'est vrai, je n'y ai pas pensé… Merci.
- Moi, c'est Akety. je suis en 2ème année dans le lycée. Tu est un 1ère année ?
- Euuuh… oui ._. ! Moi c'est… "


Je n'eu pas le temps de finir ma phrase, qu'une main se posa délicatement sur mon épaule, ainsi que sur celle d'Akety. Un surveillant portant de grosses lunettes spiralées nous épiait.

" On ne vous dérange surtout pas, j'espère? " Fit-il, un charmant sourire au lèvres, rangeant sa mèche d'un habile mouvement de tête. " Vous voudriez peut-être une tasse de café et des petits gâteaux, peut-être Very Happy?
- N.. Nous sommes désolés!
- Escusez nous, monsieur le surveillant > <! Nous sommes d - -
- Ce n'est pas grave Very Happy! Vous aurez tout le temps de boire votre tasse de café demain matin à l'aube lors-ce que vous serez de corvée de vaisselle :) ! Sur-ce, je vous laisse! Ah, et, tout le monde vous regarde Wink"


Un silence pesant plomba notre coté de tribune, faisant comprendre à l'autre coté qu'il serait sage de plaider au silence. Je sentit mon âme s'échapper de mon corps.
Une fois le discours fini, la concièrge nous fit visiter les classes, et indiqua aux pensionnaires de l'internat la direction des dortoirs. Mixtes. A croire qu'ils avaient une grande confiance envers leurs élèves, dans cette école.
Je quittai le groupe discrètement, montai les escaliers, regardai mon ticket pour connaître le numéro de ma chambre, et entamai une longue marche dans le dortoir. Au cours d'un virage, je surprit un groupe de 3 jeunes de mon âge en train de fumer, se passant la cigarette. Ils me virent.


" N.. Ne dis rien à la direction ou on te casse la gueule!
- … Fais pas chier et passe moi une clope.
- Euh… oui. "

Surpris, ils me donnèrent une cigarette, que j'allumai calmement en face de la fenêtre, et j'ouvrit la porte de ma chambre, 5 portes plus tard. Il y avait dèja quelqu'un. C'était Akety.

" Encore toi!? Tu me suis ?
- pourquoi je te suivrai ? ………..
- …………
-…………
- Oui, c'est vrai que c'est un peut… hum… vrai. Tu n'as aucune raison de me suivre.
- C'est vrai…J'peut t'appeller Ak' ?
- Euh… Oui, bien sur! Mais, comment tu t'appelles, toi, au juste?
- … On m'appelle… Coriendre.
- On t'appelle ? Comment ça ? "

Il y eut un ton de silence.
" - C'est compliqué. "
Je m'allongeai sur mon lit. La chambre était vraiment grande. Il y avait 5 futons rembourrés de bouillottes à friction. Je notai que des fermetures éclaires au dos des futons me permettait de les enlever, voir de cacher des trucs dedans. Les matelas étaient moelleux comme de la guimauve. Akety me prit ma cigarette des mains, et commença à fûmer, il toussa, et reprit une énorme bouffée qui entâma la moitié de la cigarette.
"- si tu fumes, je fumes. Autant fumer que d'crever du tabagisme passif.
- Hein ?! Mais non! tu vas te bousiller les poumons ._. ! Moi je fumes à cause de ma dépendance. développée passivement, mais… touche pas à ce machin là.
-... "
Je lui prit la cigarette et la balançai par la fenêtre, renouvelant l'air. Akety regarda par la fenêtre en toussant. Il neigeait de plus belle.
La journée commençait d'une manière à la fois belle et épouvantable. La cigarette retomba sur la tête du surveillant, lui cramant les cheveux qui formèrent une boule afro! Nous sommes maudits !!! c'était le même surveillant aux lunettes spiralées! Il redressa ensuite la tête d'une manière robotique, un sourire sadique dessiné sur son visage.[i]

"…. … … … …
- … … … … …
- … … … … … … … … … …
- … … … … … … … … … … … …
- SALES GOSSES!!! *grozyeutoublanpleindetraits * Vous allez connaître le courroux du surveillant de la 3ème A !!!
- Aaaargh! >D<! c'est le méchant pion de tout à l'heure! Cassossons noooous!!!
- Vous ne m'échapperez paaaaaas, suppôts d'Rushu! Fils du malin !!!! "

[i]Il piqua un sprint phénoménal en soulevant la poussière derrière lui, sa boule afro dans le vent, son visage déformé par la colère.

" Akety ! On s'en va :'D !! " Fis-je, fuyant. " J'arrive, partenaire TwT !"

A suivre dans le prochain épisode,
" Le professeur Delamorgue ! "


avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Nelfhithion Aesiryon le Mer 11 Jan - 21:46

C'est bien sympa comme fiction

Et pour le pion a lunettes... putain qu'il serait classe lui! Sadique, avec sa coupe afro et lunettes rondes qui tape des sprints XD

Je veux le dessiner ce type!
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 397
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre 2 : Détention ! Le proffesseur Delamorgue >/D

Message par Coco le Ven 13 Jan - 15:41

Merchi pour ton sympathique commentaire, Nelf' ! >w<! Etant donné que j'ai terminé de taper le deuxième chapitre ( quel courage 8D! Quelle bravoure! Oh quel héros je suis! ), je vous l'upload sur le champ. Comme d'habitude, je vous rajouterai le BBcode plus tard ^^'! //



Courir!? La première chose qui me passait par la tête, c'était courir ? J'aurai dû carrément me jeter par la fenêtre de la chambre! Quel imbécile!!
"- PETITS CHENAPANS!! ENFANTS DE DJAAUL! VOUS ALLEZ SUBIR LE CHÂTIMENT QUI CONVIENT A VOTRE DÉLIT !!
- Aketyyy! Coooours!! Il se rapproche!!! D: !
- Tu crois que je fais quoi, crétin >_< ! "

Ah ça pour courir, nous courions! Comme des dingues! Vu m'expression de son visage, si il arrivait à nous choper Akety et moi, ce n'étais pas dans une classe, mais dans un hôpital psychiatrique pour torturés où on allait se r'trouver!!
Essayant de garder mon sérieux, je me mis à courir à galoper comme un fauve en bondissant et en avançant très vite. ( Si vous avez vu X-Men 4, vous savez de quoi je parle. Merci Victor. ) Akety, lui, courait si rapidement qu'on pourrais penser qu'il volait et non pas courait. nous étions en train de monter les marches de l'internat. Les couloirs de l'internat étaient rectangulaires, chacune de leurs extrémités donnaient sur une cage d'escalier. Nous étions maintenant en train de descendre les escaliers, et nous finîmes par arriver aux étage pour classes, le pion dégénéré aux cheveux cramés derrière nous. Ca sentait pas très bon. Dans tout les sens du terme. Nous étions maintenant en train de monter, après avoir descendu l'escalier 3 fois. Nous étions à l'étage réservé aux deuxième et troisième années.
Les trois premiers étage du bâtiment principal son consacrés aux classes. Vu du ciel, celui-ci à un carré auquel il manquerait un coté.. La porte d'entrée principale se situe à l'opposée du coté manquant du carré. On entre dans le lycée par l'entrée opposée au coté manquant en passant par le chemin des curisiers, puis la petite cour de marbre rose avec la petite statue d'Alister dans son habit de cérémonie. ensuite, dans le carré, il y a le parc avec la cafétéria, puis après le carré, le gymnase. Le premier étage est réservé au bureaux et à la moitié des première années, le deuxième à la seconde moitié des premières années et à la première moitié des deuxième années, le troisième, la deuxième moitié des première années, et la première moitié des dernière années, puis le quatrième, c'étais les stages et les dernière années. Les deux derniers étages sont réservés à l'internat. … Mais revenons à nos moutons - et non chers lecteurs, ce ne seront pas des aliénés, mais des moutons, dommage. la prochaine fois, ce sera " à nos aliénés "… aucun problème -.
Au moment précis où nous avions prit le virage, infatigables - par la couardise ou par la colère, comme vous le voyez - Akety se percuta contre quelque chose, ou du moins, quelqu'un, avant que je ne percute contre Akety tombant de son percutage. Un jeune femme plus grande que nous, d'a peine 24 ans, ( elle portait des talons plutôt bas, mais assez pour l'aider à se démarquer ) se dressait au milieu du couloir, comme si on ne l'avait jamais percuté. Elle commença à nous regarder comme on regarde des miettes sur une table… quand on est maniaque du ménage. De grande étoiles dorées se formèrent dans ses yeux rougeoyants, sa chevelure sanguine flotta dans le vent - alors que toute les fenêtres étaient fermées!-, Sa robe courte de " parfaite agente immobilière ", sur laquelle une ceinture de cuir beige s'efforçait de cacher le carmin de ses vêtements et de ses talons écarlates vernis, et ses multiples dossiers sous son bras, lui donnaient un air à la fois sérieux, démoniaque et charismatique. Pour combler le tout, deux hallebardes miniatures à double tranchant étaient accrochées par un morceau de dentelle noire à sa cuisse gauche…Commença comment j'le sais? Disons qu'allongés sur le sol comme des dominos, on avait une vue… panoramique. Elle était plutôt bien foutue…mais… Effrayante. Elle dégageai une aura de malveillance dans tout le couloir à sa vue. Déconcertante pour tout les élèves et professeurs.
Le surveillant aux lunettes spiralées freina, il la regarda vivement, et finit par sortir une phrase confuse:


" Ah! C'est vous, la nouvelle institutrice! Mademoiselle Delamorgue!
- AAAAAAHHH !!! C'est elle!! , cria Akety
- Quoi, c'est-elle?
- La nouvelle prof tyrannique qui terrorise tout le monde dans le lycée! On raconte que les professeurs lui donnent des offrandes pour la calmer! Il paraît que Milkshake, le chaton rose-bonbon de l'école a eu l'ERR-EUR de se frotter contre ses jambes se matin… TDT et elle l'a décapité à coups de hachettes dans le hall d'entrée! J'ai même entendu dire qu'elle a été dans l'asile de fous-furieux d'Mahkra après avoir incendié un bâtiment je sais plus où!
-KOOOÂÂÂÂÂ ??? TwT ?
"
Le surveillant laissa tomber une sueur froide et déglutit.
" Euuh.. oui! ces jeunes enfants ont eu une attitude incorrecte envers le personnel, et j'ét…
- Harry, c'est ça?
- Euuh… oui. Comment vous connaissez mon…
- Fermez-là, je vous prie, je ne vous ai pas autorisé à parler U.u.
- Euh, désolé, je…
- Vous êtes sourd ou...
elle fit mine de ramer sur les trois mots suivants avec une classe invétérée et " s'accouda " contre le mur, la tête contre sa main gauche- ...votre cervelle n'a pas été assez oxygénée le jour de votre naissance?. Dit-elle sans même prendre le temps de hausser le ton, elle prenait son temps pour articuler chaque phrase d'une manière effrayante comme si elle était elle même la directrice de notre institut. elle reprit avec une nonchalance extrêmement classe:
Je vous ai dit de vous la fermer, Harry. Et à moins que vous ne possédiez plus de…- Elle le regarda de bas en haut avec un sourire en coin- ressources que vous en avez l'air, je pense que vous n'avez rien à faire dans l'étage 2-3, à moins que vous ne soyez venu passer le balais.
- Il y à erreur madame, je suis surveillant, pas bal…
- Ce sera tout, merci. u.u … … … Et bien vous êtes encore là? Qu'attendez vous pour vous en-aller?…
- Désolé madame, au revoir madame!( Il s'inclina )
- Madame? Est-ce que j'ai l'air d'une madame? [/b]Dit-elle, baissant les yeux vers nous, croisant les jambes, toujours accoudée au mur.
(ensemble, très rapidement)- Non made.. mademoiselle Delamorgue. Vous n'avez rien d'une madame, mademoiselle Delamorgue
- C'est c'que je pensais, mouiii o.o… Vous pouvez disposer, ne vous inquiétez pas pour ceux-là... "

Pour être ébahis, nous étions ébahis! Quelle classe! Et comment elle avait rabattu son caquet à l'autre pion fou, là! Flippant D: ...
Elle baissa les yeux pour regarder, et tripota une de ses hachette, maintenant sortie.

" … Oui… Ceux là… ce sont … *elle plissa les yeux et prononça très lentement les mots suivant:*… Mes proies… "
Mon coeur s'arrêta de battre un instant. SES PROIES??? QU'EST-CE QUE CA VEUT DIRE ?? D: !! ELLE VA NOUS DECAPITER, C'EST CA D: ? Sur ces mots, le surveillant disparut soudainement comme un vampire disparaitrait à la lumière du jour. Elle enchaîna en disant rapidement:
" Vous deux, je vous attends en détention dans une heure dans la classe d'histoire géographie des troisième années. Ne vous avisez même pas d'être en retard.
-Mais pourquoi ? D: On a rien fait >D< ! Et dans une heure??! Dans une heure c'est la pause déjeuner, et j'ai faim moi! >_<
- … Embêter les balayeurs comme Harry est une raison. Regarder les sous vêtements des institutrices pour connaître leur couleur en est une autre… Amenez de quoi grignoter en passant. Et un capuccino. Je meurs de soif.

Diantre, elle nous avait vu!
( ensemble ) - Oui madame! Tout de suite, madame!
-Est-ce que j'ai l'air d'une madame ô_o ?
(ensemble ) - Non mademoiselle! D: Excusez nous mademoiselle!
- Bien…"



Sur la route de la cafétéria:
" Coriendre ?
- Oui T3T?
- J'ai peur … :'D
-moi aussi, mais nous devons être forts. On à le temps de manger, t'inquiète. Dis-je avec sérieux et d'une manière réconfortante. Le professeur Delamorgue à l'air très… gentille ^^'!
- TU PARLES!!! ELLE VA NOUS DECAPITER, OUAIS!!!
-rôôh, ça va, hein… attends, on entre dans la cafèt, il faut qu'on ai l'air légèrement sérieux. Du moins pour ne pas passer pour des clowns après le numéro de l'auditorium. "


Nous entrâmes, et bien sur, comme je l'avais prévu, tout le monde nous regarda avec un grand sourire moqueur. Akety alla en direction du conteneur à café. Il prépara la tasse de capuccino de Mlle Delamorgue et se brûla au moment d'ajouter le café. Il fit tomber la tasse, qui explosa en dispersant des milliers de petits tessons blancs tachés de marron foncé.
Les élèves explosèrent de rire et échangèrent des phrases moqueuses:

" Ah, l'empoté! /D
-Allez, éponge, éponge, bonniche!
- T'as oublié de balancer du café par là aussi xD!
- Allez, ramasse! /D " Ils commençaient vraiment à m'énerver. Je serrai les poings.
" Mais vas-y! plus vite /D ! Plus vite! /D
- Hahahahahahaha!!
- est-ce-que…
- Tu veut que je t'aide? Dit une jeune rouquine qui s'était déjà accroupie pour aider Akety.
- Oui, merci…
- Mwaahahahahahahahaha xD ! Vas-y, néttoie, escalve!
- Vous pouvez….
- Hahahaha ! allez, mollasson!
- hahahahahahahaha!
- LA FERMER!!!!!!? .
"J'avais crié très fort, sans même déformer ma voix. Celle-ci raisonna cinq fois dans la cafétéria avant de laisser un silence complet, tout le monde avait les yeux fixés sur moi, comme si c'était moi qui avait décapité Milkshake.
Le silence plaida tout d'un coup dans la cafétéria, personne ne parlais, et seul le bruit des tessons ramassés par Akety et la jeune fille brisaient le silence. Je hochai la tête négativement et me baissai pour ramasser les morceaux de porcelaine au sol. Un silence plus que pesant règnait. nous posâmes les tessons sur le plan de travail et partîmes en détention accompagné de pommes, de sandwichs et d'un capuccino, la jeune fille nous suivait.

" - Comment tu les à massacré, tout à l'heure!
- Ils se moquaient de mon ami… C'est la moindre des choses… Tu n'aurai pas fait la même chose?
- Euh… ouais… C'est clair… Vous êtes en détention, vous aussi?
- Oui. Mlle Delamorgue! Tu sais, la folle furieuse, là!
- Ouais, je vois. Je suis avec elle, aussi.
- On sera dans la même classe ,alors.
-Oui."
Nous marchâmes jusqu'à la classe 4-H, et nous entrâmes. Il y avait dèja plusieurs élèves, Delamorgue, adossée contre le mur.
"Bien… Je vous souhaite d'abord la bienvenue… En Enfer. Ici, on ne plaisante pas. On ne rigole pas. On se tiens droit et on ne bavarde pas, c'est bien clair?
tous en choeur )- Oui mademoiselle… D:
-Bien. Je fait l'appel. Dally Neineken?
- Oui.
- Darkly S. Kusaki?
- Oui.
- Végétalyne Nadama?
- Oui! , dit la jeune fille qui nous avait accompagnée en se levant.
- Akety Klips ?
- Oui.
- Shiryu A. Tozou ?
- Oui.
- V.. Voth Ka?
- Je suis là. A vrai dire, c'est Vodh Ka, pas Voth Ka ._.!
- Mouais, bon... Eden C. Woodcutter?"
Je me levai. Entendre mon patronyme me faisait du mal depuis la mort de mes parents. Mon oncle m'avait recueilli, et faute de temps pour s'occuper de moi, m'avait placé dans différents internat. Eden, c'est mon véritable prénom. Coriendre, c'est mon deuxième prénom, donné par ma mère."
- Dhraguanne Delamorgue? Dhraguanne Delamorgue? (Elle se leva) J'ai bien peur pour vous, mes amis >/D! *ricane*. Il semblerait que je sois présente... Bien… Commençons notre petite fête... "


Dernière édition par Ludwig le Lun 16 Jan - 6:57, édité 1 fois
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Stefiran le Ven 13 Jan - 16:07

*n'a pas été collé* \o/ *ou bien, il n'existe pas* :c
avatar
Stefiran

Messages : 296
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 19
Localisation : Moutouland.

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Nelfhithion Aesiryon le Ven 13 Jan - 22:08

J'aime le "ELLE VA NOUS DECAPITER!" Ça m'a bien fait marrer.
Le pion est sublime, ce type je vais le dessiner, j'imagine trop sa gueule (Je veux le même dans mon lycée)
Quand a "mademoiselle" Delamorgue, ça prévoit de la souffrance! Beaucoup de souffrances!

Cela dit je n'accroche pas aux smileys ajoutés dans les phrases, je sais que c'est pour exprimer leurs expressions mais... je sais pas...

En tout cas c'est bien rare que je m'interesse vraiment à une fiction, continue!
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 397
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Mar 17 Jan - 15:38

Comme promu, j'ai ajouté le BBcode au dixième chapitre ^w^... Et en étant sadique, je ne posterai la suite qu'après 5 commentaires >/D. Ou après un délai très long :3...
Et Stef, ne te fais pas trop d'illusions tu sera ma première victime.
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Stefiran le Mar 17 Jan - 18:26

Postez ! J'veux savoir les tortures qu'on me réserve ! D:
avatar
Stefiran

Messages : 296
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 19
Localisation : Moutouland.

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et de 2! ^^

Message par Seja le Mer 18 Jan - 14:11

Moi! Moi! J'aime! Super! Génial! Top! Pouce vert! Hippysmile !
Juste une question... Tu vas faire apparaître tout le monde comme ça?
Je veux savoir ce que tu me réserves! ^^

Seja, curieux.
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 464
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Arty' le Mer 18 Jan - 18:30

Ouep, moi aussi je m'attends.

Arty'

Messages : 94
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 21
Localisation : Port de Torunta

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nathanaël Higgins

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Ven 20 Jan - 8:42

Encore 1 message, chers lecteurs! Si vous voulez avoir la suite de ma machiavelique fiction, vous devez poster >/D MWAHAHAHAHHA
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Nelfhithion Aesiryon le Ven 20 Jan - 18:15

Dit Ludwig avant de se rendre compte que les lecteurs lui fonçent dessus avec un couteau...

T'as encore changé d'avatar? oO"
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 397
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Akety le Mar 24 Jan - 9:19

Ouaw, j'suis honoré. Apparaître dans une fic'... M'enfin.
Juste des choses que tu dois savoir sur Akety.

De une, il fume pas, il a beau être un peu iop, il a toujours des réflexes eniripsa !^^

De deux, Akety est facilement mis en colère : Dans la cafèt', quand ils se sont moqués de lui, j'ai eu limite peur pour les moqueurs en lisant. (Dans ses moment là, il parle LAZORIEN ou il fait comme a fait coriendre : Leur demander (méchement) de s'la fermer. (Au pire, un coup d'balai ! \o/)

De trois : Akety est insolent et honnête : il dit vraiment tout ce qu'il lui passe par la tête. (Par exemple, je l'aurai bien vu traiter Delamorgue de sorcière trucideuse.)
Aussi, par pitié... Niveau notes, sois pas méchant avec lui. xD il tout juste dans la moyenne, mais c'est un cancre, donc logiquement, ses notes baissent. (Joue aux flechettes avec des crayons en colle, etc.)

Bon sinon, tu fais un boulot de pro. Je te souhaite bonne continuation !^^

Akety, qui dit pavé, César.


Edit: Si jamais ta fic' tourne en action, go MP la plupart d'entre nous pour des détails... Si tu sors pas la suite de suite, je te transforme en viande hachée, en passant. (no)megusta
avatar
Akety
Champion!

Messages : 649
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 19
Localisation : En bas.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Akety Nozeki, Regeret Daramis (en cours de création)

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Dim 29 Jan - 8:40

Non, ne me tuez pas > <!!
Tenez, une suite, une suite!
Ne vous inquiétez pas, si vous pensez que vous n'avez pas été torturés, ça viendra rapidement. Très rapidement.

_____________________________
Superglue

Mlle. Delamorgue prit la parole.
" Asseyez vous… Il y a des retardataires, aujourd'hui. Ne pensez surtout pas que vous êtes venus ici pour vous amuser ou pour jouer au morpion et au basketball avec la corbeille. ù_ú
Je vais profiter de cette heure de détention pour vous instruire un minimum… Quoique non.
C'est plutôt moi qui vais m'instruire sur vous. Vous allez tous vous lever un par un et vous présenter, me donner vos motivations, ce que vous voulez devenir plus tard et pourquoi. Et j'espère pour vous que ces projets seront un minimum rentables, car sachez que nous n'acceptons pas les futurs chômeurs dans notre école, comprit ?
Nous allons procéder par ordre alphabétique.
Akety Klips!
"
Akety se leva, légèrement intimidé, mais il se tenait droit et esquissait un petit sourire en coin. Regarda un moment la classe et prit un grande inspiration avant de dire:
" Je me nomme Akety Klips, j'ai 17 ans et je suis en deuxième année principale! Je suis arrivé dans cet établissement en même temps que mon cousin James Taune Klips.
- Les Klips? J'ai déjà entendu ce nom quelque-par…
- Notre famille dirige cette zone du quartier depuis plus de deux siècles et beaucoup de légendes y sont assorties, comme celle de la bataille de l'éclipse, ou l'on raconte qu'en l'espace d'une éclipse solaire, notre cavalerie aurait décimée les deux tiers de l'armée ennemie qui aurait jeté les armes et déclaré forfait alors que celle-ci n'était a peine composée d'un peut plus d'une quinzaine de personnes. C'est une légende oubliée, mais facilement retrouvable dans une bibliothèque. Ma famille à beaucoup participé à la reconstruction d'Astrub après
J'ai commencé des études de médecine et j'aimerai gagner asser d'argent afin de financer un programme de rénovation du manoir ancestral de ma famille et en faire un monument historique.
"
Mes yeux s'ouvrirent grand. Akety était donc si riche et descendait alors d'une famille aussi puissante? Qui l'eut cru, avec son caractère dynamique et rebelle, son corps mou comme celui d'un poulpe et ses habitudes distraites, il aurait fait un parfait fils de quelque médecin se préoccupant de la carrière de son fils plus que les autres.
" - Bien, bien. Tu peut te rassoir… "fit elle, remontant les fins traits rougeoyants lui servant de sourcils un peut plus haut que tout à l'heure.
Akety revint sur la chaise sur ma droite replaça son sac en bandoulière correctement. il perçut mon regard et se mit à sourire.

" Bieeen, bien… Darkly Kusaki? Darkly.S.Kusaki? "
Darkly avait la tête contre sa table et s'était endormi, ses bras croisés sur son pupitre… Il se mit à ronfler. personne ne rit.
" … J'ai bien l'impression que monsieur Darkly n'est pas physiquement présent aujourd'hui, chers élèves. Dommage… Dommage. "
Elle abaissa un levier à poignée rouge ( sorti de nul pars, bien sur ) d'une manière énervée, ouvrant soudainement une trappe sous le pupitre de Darkly, qui se réveilla net, et se mit à hurler en tombant pendant un (très) long moment.
" AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH*chlong*
AIE!… WAAAAAAAHHHH!

- Voilà ce que je réserve aux élèves turbulents et indisciplinés dans ma classe: la havre-trappe de la 4-H, en compagnie des rats et des chauve-souries. Et croyez moi, vous ne voulez vraiment pas vous retrouver avec ces chauve-souries. vraiment. Elle fit un sourire sadique et reprit: Bien… A qui le tour ?" Elle bailla avec nonchalance et remonta le levier, la trappe se ferma, atténuant les cris de Darkly dans le trou.
Un petit rire nerveux s'échappa de mes lèvres. Cette femme était folle.

" Dally Neineken?… " Un jeune disciple de pandawa vêtu de la deuxième proposition d'uniforme ( un short, des chaussures normales et une chemise à manches courtes sans cravate ni gilet ) se leva. Le jade de ses yeux contrastait avec ses vêtements. Il se tint droit comme un aiguille, et commença:
" Je m'appelle Dally Neineken, je suis arrivé dans cette école cette année et j'ai commencé des études approfondies en commerce. Je souhaite construire ma propre chaîne de taverne, et rendre Astrub aussi joyeuse que pendant le temps de la Véhain ! :
- … En gros?
- en gros, je compte… devenir directeur d'une filiale en restauration… et c'est tout.
- Mouais, pas terrible. Tu peut te rassoir
. "
Dally souffla, au bord de l'évanouissement.Mon tour n'allait pas tarder à venir… En fait, c'était plutôt… maintenant.
" Eden Woodcutter ? " Je me dressai " … A vrai dire, c'est Coriendre…
- Aussi longtemps que tu restera dans cette classe, je t'appellerai Eden, et pas autre chose, blanc be - -
- j'insiste…
" Une aura de puissance émana de mon dernier mot, qui avait pourtant prononcé calmement. " Appellez moi Coriendre, ou rien du tout.
- Ah ?… Et pourquoi donc devrais-je t'appeler par un nom qui ne figure pas sur ma liste? Tu me prends pour qui? Tu crois que je suis ton amie pour que tu me dise de quelle manière j'devrais t'appeler? Hein? Pourquoi?
- … C'est personnel.
- Ah ? " personnel ", dis tu ?
- Vous m'avez très bien entendu.
- Personnel du genre?
- Personnel du genre, " Vous n'êtes pas mon assistante sociale ou un quelconque psychologue pour avoir une quelconque permission d'intrusion dans ma vie privée ". Je ne répondrai pas à votre question, pour la simple et bonne raison que cela ne vous concerne pas. J'espère avoir été assez clair. Et maintenant, si cela ne ne vous gène pas, je vais me rassoir et continuer ma lecture concernant l'anatomie des mollusques monopodes. "

Delamorgue ne dit rien. Elle n'avait pas l'air énervée, plutôt frustrée, mais pas énervée. Un air de défi se dessina dans ses yeux.
" - Tu ferait mieux de ne pas me parler sur ce ton, petit.
- Bon, je vais vous parler franchement. Je vous trouve tyrannique, sadique et frustrée. Peut être que vous avez eu une enfance difficile ou énervée, mais je vous prierai de ne pas me mêler à vos sautes d'humeur.
- Ce sera tout ?
- Oui, merci. "
Je replongeai dans mon livre de biologie. elle le ferma d'un coup sec, et me dit, oeil pour oeil:
" Retrouve moi dans la salle des professeurs demain après les cours, " Rien du tout". Il faut qu'on discute un peut, toi et moi.
- Demain après midi? Pourquoi pas maintenant? Fis-je d'un air posé.
- J'aimerai d'abord converser avec tes autres professeurs.
-Bien.

- Stefiran Delsol ?
"
Je ne prettai plus attention à la détention pendant un moment, nageant entre les lettres de mon livre de biologie… Je n'avais pas envie de parler, ni de manger la pomme posée en équilibre à l'autre bout de mon pupitre.
J'aurai préféré aider darkly dans le havre-sac, même. Je m'ennuyais à m'en morfondre.
L'heure de retenue passa beaucoup plus vite que prévu. Nous sortîmes en dehors de la classe et nous mirent à bavarder.
"- Mais t'est malade, pourquoi tu lui parle comme ça D: ?
- j'ai mes raisons. Et de plus, elle n'a aucune raison de poser ce genre de question.
- Mais putain, elle t'a juste demandé quel métier tu voulais faire plus tard! C'est pas comme si elle te demandais de faire… je sais pas moi, une neinedance sur ton bureau! Fit Dally.
- Une … Neine…dance?
- Tu connais pas ?
- non.
- moi non plus.
- Bah ça consiste à danser en sous-vêtements sur une table à moitié bourré.
- Aaahhhh ouatais d'accord o_o' ! C'est spécial, tout d'même!
-C'est vrai que c'est très spécial. Mais ça reste fun Very Happy!
- D'quoi, t'a dèja essayé? "
la conversation entre élèves dura un moment.
Au final, je m'étai fait des connaissances très sympathiques.
En premier, il y avait Stef', un Osamodas clownesque arrivé en même temps que moi dans l'établissement. Comme tout les disciples d'Osamodas, il avait la peau bleue, l'uniforme de l'école lui allait plutôt bien. Il était très sympa, il disait être à Amakna avant d'arriver dans cette partie d'Astrub. Ensuite venait Végétalyne, la jeune Sadida qu'on avait rencontré dans la cafétéria. Elle avait de court cheveux roux lui arrivant au dessus des épaules, coupés d'une manière fraîche et pleine de style. Une fleur dont le nom m'était inconnue dans ses cheveux me faisait éternuer. Je crois que j'ai develloppé une allergie de plus, à ajouter dans mon carnet de santé. Elle était vraiment déconneuse et on étaient sur la même longueur d'onde, on peut dire. Elle devint rapidement une grande amie avec Stef'. Dally était gentil aussi, un brin alcoolique, mais gentil. C'est vrai, il passait son temps à boire du sirop de menthe dilué dans de l'alcool. Ca avait l'air pas mal. En tout cas, il avait le coude bien levé. Ceux là devinrent mes amis très rapidement. Après il y avait des cas plus difficiles, par exemple. Darkly.
Darkly était un jeune blondinet plutôt charment, accepté par beaucoup de gens et câlineur, mais il était d'une immaturité frôlant la limite du supportable. Il était difficile de rester avec lui dans une même pièce sans avoir envie de l'égorger ne serais-ce qu'une fois, juste à cause de ses kikoololeries ( qu'il f-pratiquait au mauvais moment, généralement ). Une autre fille que je n'avais pas encore osé aborder était Mystrilla. Elle, elle était un peut comme moi, en fin de compte. On ne l'avait pas appelée pendant la colle, elle était pourtant au premier rang, mais semblait être invisible… tout le temps…. tout le temps tout le temps. Elle ne parlait pas et lisait beaucoup. Généralement, elle nous regardait parler, et elle prenait des notes d'une manière mécanique sur un carnet. parfois, elle parlait toute seule et commençait discrètement des bribes de conversations avec une personne que personne ne pouvais voir. Elle était plutôt flippante, en fin de compte, en fin de compte.
oui. flippante, c'était le mot.
Nous montâmes vers les dortoirs. Je partageai ma chambre avec Dally et Akety. Il n'y avait personne d'autre, pourtant, il restait deux ou trois places.
Je me penchai sur le rebord de la fenetre, il continuai à neiger. Je pris la position la plus confortable.
Dally buvait. Akety parlait. Je machouillai les jointures de mon index.

" Coco, ferme la vitre, ça caille!
- hein?
-ferme la vitre! D:
- Ah…
" Je fermai la fenêtre et verrouillai le loquet. Le bord des carreaux était givré. Ca donnait envie de sortir dans le parc.
Akety mit de la dumpstep music grâce à un appareil perfectionné. " Scary monsters and nice sprites " de SkrIllex. De la bonne musique qui vidait la tête… Je m'allongeai sur mon lit et vidai mon crâne de toute pensée parasite et perturbatrice. Une sérénité absolue reignait dans la pièce.

Je me sentait bien.


Dernière édition par Ludwig le Mar 31 Jan - 14:33, édité 1 fois
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Stefiran le Dim 29 Jan - 17:36

Kyaaaa ! Delsol ! Malédiction, rejeton du diable, vade retro Satanas ! D:

Bêtouf est bien mieux. :3

avatar
Stefiran

Messages : 296
Date d'inscription : 18/10/2010
Age : 19
Localisation : Moutouland.

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Nelfhithion Aesiryon le Jeu 2 Fév - 22:03

Moi j'aime bien cette prof, mais la rebellion du Coriandre (ha ha) était en même temps prévisible... et en même temps non ^^'

Si jamais par le plus grand des hasards Nelfhithion apparait sache que:
-Il est soit très sympa soit insupportable.
-Souvent plus vieux que la moyenne des personnages
-Sanguinaire
-Et il est gaucher.
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 397
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau chapitre !

Message par Coco le Dim 4 Mar - 16:31

Bidonjour! Je pst le nouveau chapitre, mes frères!

Comme d'habitude, j'ajouterai le BBCode plus tard ^ ^
********************************000OOO000*********************************




Le lendemain fût une journée normale.
Après les cours, mademoiselle Delamorgue m'avait convoqué dans la salle des professeurs, comme convenu. Je m'y rendis quelque minutes après les cours. Etant donné que j'étais un interne, cela ne me posait pas de problèmes.
Après maaaaiiiintes et maaaiiintes recherches, je finit par - plus ou moins - trouver la salle des professeurs, ce qui n'avait pas été une mince affaire. Effectivement, j'avais tourné dans les couloirs pendant plus de vingt minutes avant de me heurter devant Végétalyne, qui sortait de la bibliothèque, chargée de livres et de dossiers. Ses documents se répandirent au sol et ses feuilles s'envolèrent comme des confettis, créant une ambiance de carnaval.

" -Je…Je suis désolé!
- Non, c'est bon, c'est rien… Je devrais plutôt faire attention en sortant des salles. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. Elle rit. Damnations… Elle avait un sourire magnifique… Je fut ébloui un instant par l'éclat émanant du cuivre de ses cheveux. Les nuages gris qui voilaient le ciel commençaient à s'effacer. Du moins momentanément.
Coriendre? Coooriendre > 0< ! Tu m'écooooutes, ouais?
-Ah… Désolé. Fis-je, confus.
- Arrêtte de rêvasser, tu veux? Ca fais sept fois que je te demande de me passer le livre d'histoire derrière toi!…
- Ah! Pardon!
- Quel rêveur, alors…
"
Je me retournai pour trouver une véritable encyclopédie sur l'histoire naturelle de Frigost, dont les pages devaient dépasser très facilement le nombre de 1500, peut-être même de 2000.
" - Tu comptes lire tout ça?… fis-je, impressionné.
- Non. Juste l'article concernant les explorateurs, les chimistes et la source de son énergie géothermique. Et un peut le reste concernant la faune volcanique… Et un peut tout le reste, aussi ^^'…
- Ah bon? Lançais-je, étonné. Tu t'intéresse tant que ça à la biologie?
- Oui! Elle sourit. Je compte devenir soit entomologiste, soit herboriste, et Frigost est un sujet parfait à étudier en raison de son activité sismique et de sa flore extrêmement diversifiée.
- Entomologiste? Donc tu va te lancer en S?
- Mouip! Toi aussi? J'ai vu que tu t'intéressait à la biologie, aussi.
- Euuuh… oui, c'est vrai. Mais c'est plutôt un passe temps pour moi. Une façon comme une autre de s'occuper.
- Un… passe temps?
- Euh… Oui. Enfin, j'aime bien étudier des choses nouvelles… Tu me prêteras ton livre sur Frigost une fois que tu l'aura terminé?
- Euh… Oui! Bien sur!… Enfin… Euh… Ce sera pas avant un petit moment, si tu vois ce que je veut dire…
- Oui, oui…
- Ouais…
….
….
….
Sinon, tu me prêtera ton livre sur la physionomie des mollusques monopodes?
- Euh, ouais, bien sur…
" Dis-je, alors que je ramassais le dernier livre au sol. Végétalyne avait réalisé une pile stable d'ouvrages scientifiques et historiques entre ses bras par ordre décroissant..
Il n'y avait plus une seul trace de notre collision au sol, à pars un cheveu. je ne savais pas vraiment si il était à moi où à Végétalyne, étant donné que nous avions tout les deux les cheveux entre le blond et le roux, bien que les miens soient relativement plus courts, et légèrement plus clairs. Elle m'indiqua la direction de la salle des profs d'une manière très explicite.

" Tu tourne à gauche après le tableau de l'ancien directeur, puis tu prends l'escalier à coté de la table avec des fleurs. Ensuite à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite --
- Mais je tourne en rond, la, non?
- Non, ça fera plus exactement un carré…
" Dit elle avec un air plus que sérieux, des étincelles furieuses dans ses yeux… … … … … … Nous explosâmes de rire.
" Nuaaaance!
- tssssss =u=… Bon, j'y vais!
" Je me mis en route… Je pris un air assuré et mon courage à deux mains… avant de prendre tout de suite un air des plus frustrés: Je n'ai aucun sens de l'orientation. Aucun…Bon.
Elle avait dit, à gauche après le tableau de l'ancien directeur…
Je finis par trouver le fameux tableau de l'ancien directeur après quelque virages. Enfin, les tableaux. Il y avait une demi-dizaine de tableaux représentant de multiples personnages aux airs nobles, que je ne connaissait pour le rien de monde, et encore, j'étai juste en face d'une " intersection "… J'avais 5 chemins à ma disposition. Chazalamis! que'est-ce que c'est que ce lycée de fou?… Je commençai à regretter la visite guidée de l'école du jour d'avant….
Je tournai à gauche du tableau le mieux peint et le mieux décoré par reflex, et, et, eeeeet mirââââcle, je me retrouvai devants une autre intersection. Je suis maudit!

" Putain, ça commence à bien faire! " Je commençait à perdre mon stoïcisme habituel, quand une femme de ménage mâchant de la gomme passa, un balai serpillière dans les mains, occupée à nettoyer le parquet verni.
" Escusez moi, madame… Ne seriez vous pas où se trouve la salle des professeurs?
…. …. ( elle soupira ) Haaaannn….à gauche puis à droite puis à droite puis à droite puis à droite. C'pas difficile… " fit-elle, un air ennuyé. Elle mâchait son chewing-gum comme une vache ruminante…
Bon… à gauche, à droite, à droite, à droite et à droite… à gauche, à droite, à droite, à droite et à droite… Mémorise… mémorise. Quelle idée de mettre des carrefours comme ça dans l'école… Pourquoi n'avaient ils pas posés des cartes un peut partout, là, hein?… Je passai devants un grand miroir et prit le temps de m'observer… J'avais grandi depuis la dernière fois, je devais bien faire 1kamètre78 … Mes yeux émeraudes nuancés de bleu me donnaient un air innocent, contrastant avec mon passé obscur… Obscur… Encore une pensée non désirée qui me hantera cette nuit…
" Enfiiiiin… " Je me trouvais maintenant devant la porte de la salle des professeurs.
" C'est deja ça, Coco! T'y es arrivé vivant! " je soupirai, un sourire moqueur aux lèvres, Toquant à la porte. Aucune réponse. Je retoquai. Aucune réponse…
" Hum-hum… Il y a quelqu'un?… Non?… J'entre,hein!… " Je penetrais dans la salle avec discrétion, quelque professeurs étaient regroupés autour d'une table, dos à la porte d'entrée. Ils ne me voyaient pas. J'étai visiblement entré au milieu d'une conversation importante, et j'étais invisible…
" Peut être devrions nous avertir les élèves.. Il y a un réel dan--
- Non! Surtout pas… Il ne faut pas les inquiéter… Nous ne devons pas les laisser tomber sous l'effet de la panique.
- Mais si il l'apprenaient?… Enfin, si… ça se passait plus tôt que prévu?…
- Alors… Alors il faudra évacuer l'école… Nous profiterons des " vacances " pour régler cet inconvénient… Nous devons nous focaliser sur l'énergie… Nous n'avons plus beaucoup de temps pour recharger la rune, nous devons faire vite. Je propose Flush comme donneur, il ne nous sers à rien… Il faudrait…
" Je ne voulais plus écouter quoi que ce soit de cette conversation. Danger? Panique?… Mais… De quoi parlaient-ils ?… Il valait mieux se retirer le plus discrètement possible.
D'un geste félin, je sortis par la porte entrouverte, et refrappai, comme si rien ne s'était passé. Que voulaient-ils nous cacher? Et en quoi étais-ce dangereux?… Je devais en savoir plus sur le sujet.
La porte s'ouvrit rapidement, révélant la silhouette élancée d'une jeune femme aux cheveux très longs teintés d'une couleur violacée, le tout lâché en vrac, rapellant un saule-pleureur.

" Oui, c'est pour quoi? dit-elle d'une manière ni trop énervée, ni trop rapide.
-Je… j'ai été convoqué par mademoiselle Delamorgue.
- Aaahh, la rougeaude t'a convoqué?
" Rougeaude?
" Elle n'est pas là, maintenant… Elle doit être aux toilettes, je sais pas… repasse plus tard. " Fit-elle d'un air avisé.
Repasser plus tard? REPASSER PLUS TARD? J'AVAIS DONC FAIT CE CHEMIN KILOMETRIQUE DANS L'ETABLISSEMENT POUR REVENIR PLUS TARD?
" - Bien. Aurevoir " Fis-je d'un air des plus sérieux, sans montrer un poil de mes sentiments, alors que j'avais clairement envie de l'égorger
" - file! Je veut pas te voir traîner ici.
- que… oui.
" Je prit une direction complètement aléatoire, et je finit par déboucher sur un petit hall perpendiculaire à la cafétéria, donnant sur le parc. Je sortais prendre un peut d'air, décidé à explorer un peut mieux les lieux.
Je dépassai la zone du gymnase, et trouvai un petit chemin se faufilant entre les arbres, tous plus touffus les uns que les autres. Par simple curiosité, je l'empreintais tout en esquivant les plantes qui débordaient sur le chemin… L'endroit semblait presque abandonné. Je finit par arriver devants une serre assez grande entièrement faite de verre et de bois blanc. Des fruits poussaient d'une manière sauvage à l'intérieur, et étaient attaqués par les mauvaises herbes.
Je prit les initiatives en arrachant ces dernières à la main, ne sachant pas vraiment si j'avais le droit de faire ça ou pas. " L'interdit n'est pas interdit quand on ne sais pas qu'il est interdit ", pensais-je. " Ce n'est donc pas interdit! n_n "…
J'entendis un petit bruit de froissement derrière une haie artificielle, cachant un petit espace.

" Qui va là !!? " Aucune réponse. J'avançai lentement vers la haie, tout en chargeant une griffe de Caengal au bout de mon poignet… D'un vif mouvement de bras, je tranchai la haie à moitié fanée, pour découvrir Mystrilla, tournant les pages jaunies d'un livre poussiéreux. Elle ne manifesta aucune attention à mon égard.
" Tu… Tu m'a fais peur…
- Tiens?… Qu'est-ce que tu fais là, toi?
- Et bien, je te renvoie la question…
- Je cherchai un endroit calme pour lire mon livre. Et toi?
- Je cherchai un endroit calme pour me détendre.
- Les chambres sont faites pour ça, tu sais?
- Tu aurai très bien pût être dans ta chambre aussi… Tu lis quoi?
- Un livre sur le passé de l'école. C'est un peut glauque. Mes yeux s'ouvrirent un peut plus grands.
- Ah? Tu me le prêteras, après?
- Non. Répondit elle franchement.
- Ah?… Pourquoi?
- Parceque. Je l'ai pas encore fini.
- Silteplaît, Mystrilla, j'en ai vraiment besoin…
- Non… Quoique… Je veut bien te le passer si tu me rends un service. Une lueur malicieuse s'alluma dans ses yeux.
- … Et… Quel genre de service?
- Je...
"
Elle ferma son livre, réfléchissant à un quelconque servie demendable.
" Et bien…. Je ne sais pas.
- Hein?
- Je veut bien te prêter mon livre, mais tu me redevra ce service, tokay?
- Bien.
" Elle me tendit le livre du bout de sa main gauche, se leva du petit banc bétonné sur lequel elle était assise, et… Partit.
Sans prendre le temps de dire merci, je fixai la couverture de l'ouvrage:

"" Allister Strub, Ruines de la suspicion " … Quesque c'est que ce… "

Suite dans la partie 2.


Dernière édition par Coriendre le Lun 12 Mar - 11:17, édité 1 fois
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

manque juste le BBC

Message par Jack Van Flyff le Jeu 8 Mar - 18:07

J'aimerais bien avoir le BBC sinon j'aime bien on retrouve la patte coriendresque dedans Very Happy,si si ça se voit que c'est de toi :3.Continues comme ça,par contre les commentaire je préfère les faire a toi XD!!Fais attention aux fautes de conjugaison qui sont récurrentes.
avatar
Jack Van Flyff
Lady's doudou

Messages : 758
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Seja le Ven 9 Mar - 17:34

C'est quand qu'on arrive? C'est quand? C'est quand? Hein? Je veux!!!
Sinon, ben, c'est franchement génial U_u
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 464
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Sam 24 Mar - 15:48

Bien, bien, chers lecteurs :'D... j'ai eu une très longue panne d'internet, et pour me faire pardonner, je vous envoie 3 chapitres en même temps, en parfaite générosité de ma pars... pitié, ne m'attaquez pas éuè..; pitié...

Interrogations, partie 1
Spoiler:
Le lendemain fût une journée normale.
Après les cours, mademoiselle Delamorgue m'avait convoqué dans la salle des professeurs, comme convenu. Je m'y rendis quelque minutes après les cours. Etant donné que j'étais un interne, cela ne me posait pas de problèmes.
Après maaaaiiiintes et maaaiiintes recherches, je finit par - plus ou moins - trouver la salle des professeurs, ce qui n'avait pas été une mince affaire. Effectivement, j'avais tourné dans les couloirs pendant plus de vingt minutes avant de me heurter devant Végétalyne, qui sortait de la bibliothèque, chargée de livres et de dossiers. Ses documents se répandirent au sol et ses feuilles s'envolèrent comme des confettis, créant une ambiance de carnaval.
" -Je…Je suis désolé!
- Non, c'est bon, c'est rien… Je devrais plutôt faire attention en sortant des salles. Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. Elle rit. Damnations… Elle avait un sourire magnifique… Je fut ébloui un instant par l'éclat émanant du cuivre de ses cheveux. Les nuages gris qui voilaient le ciel commençaient à s'effacer. Du moins momentanément.
Coriendre? Coooriendre > 0< ! Tu m'écooooutes, ouais?
-Ah… Désolé. Fis-je, confus.
- Arrêtte de rêvasser, tu veux? Ca fais sept fois que je te demande de me passer le livre d'histoire derrière toi!…
- Ah! Pardon!
- Quel rêveur, alors… "
Je me retournai pour trouver une véritable encyclopédie sur l'histoire naturelle de Frigost, dont les pages devaient dépasser très facilement le nombre de 1500, peut-être même de 2000.
" - Tu comptes lire tout ça?… fis-je, impressionné.
- Non. Juste l'article concernant les explorateurs, les chimistes et la source de son énergie géothermique. Et un peut le reste concernant la faune volcanique… Et un peut tout le reste, aussi ^^'…
- Ah bon? Lançais-je, étonné. Tu t'intéresse tant que ça à la biologie?
- Oui! Elle sourit. Je compte devenir soit entomologiste, soit herboriste, et Frigost est un sujet parfait à étudier en raison de son activité sismique et de sa flore extrêmement diversifiée.
- Entomologiste? Donc tu va te lancer en S?
- Mouip! Toi aussi? J'ai vu que tu t'intéressait à la biologie, aussi.
- Euuuh… oui, c'est vrai. Mais c'est plutôt un passe temps pour moi. Une façon comme une autre de s'occuper.
- Un… passe temps?
- Euh… Oui. Enfin, j'aime bien étudier des choses nouvelles… Tu me prêteras ton livre sur Frigost une fois que tu l'aura terminé?
- Euh… Oui! Bien sur!… Enfin… Euh… Ce sera pas avant un petit moment, si tu vois ce que je veut dire…
- Oui, oui…
- Ouais…
….
….
….
Sinon, tu me prêtera ton livre sur la physionomie des mollusques monopodes?
- Euh, ouais, bien sur… " Dis-je, alors que je ramassais le dernier livre au sol. Végétalyne avait réalisé une pile stable d'ouvrages scientifiques et historiques entre ses bras par ordre décroissant..
Il n'y avait plus une seul trace de notre collision au sol, à pars un cheveu. je ne savais pas vraiment si il était à moi où à Végétalyne, étant donné que nous avions tout les deux les cheveux entre le blond et le roux, bien que les miens soient relativement plus courts, et légèrement plus clairs. Elle m'indiqua la direction de la salle des profs d'une manière très explicite.
" Tu tourne à gauche après le tableau de l'ancien directeur, puis tu prends l'escalier à coté de la table avec des fleurs. Ensuite à droite, puis à gauche, puis à droite, puis à droite, puis à droite, puis à droite --
- Mais je tourne en rond, la, non?
- Non, ça fera plus exactement un carré… " Dit elle avec un air plus que sérieux, des étincelles furieuses dans ses yeux… … … … … … Nous explosâmes de rire.
" Nuaaaance!
- tssssss =u=… Bon, j'y vais! " Je me mis en route… Je prit un air assuré et prit le courage… avant de prendre tout de suite un air des plus frustrés… Je n'ai aucun sens de l'orientation. Aucun…Bon…
Elle avait dit, à gauche après le tableau de l'ancien directeur…
Je finis par trouver le fameux tableau de l'ancien directeur après quelque virages. Enfin, les tableaux. Il y avait une demi-dizaine de tableaux représentant de multiples personnages aux airs nobles, que je ne connaissait pour le rien de monde, et encore, j'étai juste en face d'une " intersection "… J'avais 5 chemins à ma disposition. Chazalamis! que'est-ce que c'est que ce lycée de fou?… Je commençai à regretter la visite guidée de l'école du jour d'avant….
Je tournai à gauche du tableau le mieux peint et le mieux décoré par reflex, et, et, eeeeet mirââââcle, je me retrouvai devants une autre intersection. Je suis maudit!
" Putain, ça commence à bien faire! " Je commençait à perdre mon stoïcisme habituel, quand une femme de ménage mâchant de la gomme passa, un balai serpillière dans les mains, occupée à nettoyer le parquet verni.
" Escusez moi, madame… Ne seriez vous pas où se trouve la salle des professeurs?
…. …. ( elle soupira ) Haaaannn….à gauche puis à droite puis à droite puis à droite puis à droite. C'pas difficile… " fit-elle, un air ennuyé. Elle mâchait son chewing-gum comme une vache ruminante…
Bon… à gauche, à droite, à droite, à droite et à droite… à gauche, à droite, à droite, à droite et à droite… Mémorise… mémorise. Quelle idée de mettre des carrefours comme ça dans l'école… Pourquoi n'avaient ils pas posés des cartes un peut partout, là, hein?… Je passai devants un grand miroir et prit le temps de m'observer… J'avais grandi depuis la dernière fois, je devais bien faire 1kamètre78 … Mes yeux émeraudes nuancés de bleu me donnaient un air innocent, contrastant avec mon passé obscur… Obscur… Encore une pensée non désirée qui me hantera cette nuit…
" Enfiiiiin… " Je me trouvai maintenant devant la porte de la salle des professeurs.
" C'est deja ça, Coco! T'y es arrivé vivant! " je soupirai, un sourire moqueur aux lèvres. Je toquai à la porte. Aucune réponse. Je retoquai. Aucune réponse…
" Hum-hum… Il y a quelqu'un?… Non?… J'entre… " Je penetrais dans la salle avec discrétion, quelque professeurs étaient regroupés autour d'une table, dos à la porte d'entrée. Ils ne me voyaient pas. J'étai visiblement entré au milieu d'une conversation importante, et j'étais invisible…
" Peut être devrions nous avertir les élèves.. Il y a un réel dan--
- Non! Surtout pas… Il ne faut pas les inquiéter… Nous ne devons pas les laisser tomber sous l'effet de la panique.
- Mais si il l'apprenaient?… Enfin, si… ça se passait plus tôt que prévu?…
- Alors… Alors il faudra évacuer l'école… Nous profiterons des " vacances " pour régler cet inconvénient… Nous devons nous focaliser sur l'énergie… Nous n'avons plus beaucoup de temps pour recharger la rune, nous devons faire vite. Je propose Flush comme donneur, il ne nous sers à rien… Il faudrait… " Je ne voulais plus écouter quoi que ce soit de cette conversation. Danger? Panique?… Mais… De quoi parlaient-ils ?… Il valait mieux se retirer le plus discrètement possible.
D'un geste félin, je sortis par la porte entrouverte, et refrappai, comme si rien ne s'était passé. Que voulaient-ils nous cacher? Et en quoi étais-ce dangereux?… Je devais en savoir plus sur le sujet.
La porte s'ouvrit rapidement, révélant la silhouette élancée d'une jeune femme aux cheveux très longs teintés d'une couleur violacée, le tout lâché en vrac, rapellant un saule-pleureur.
" Oui, c'est pour quoi? dit-elle d'une manière ni trop énervée, ni trop rapide.
-Je… j'ai été convoqué par mademoiselle Delamorgue.
- Aaahh, la rougeaude t'a convoqué?" Rougeaude?
" Elle n'est pas là, maintenant… Elle doit être aux toilettes, je sais pas… repasse plus tard. " Fit-elle d'un air avisé.
Repasser plus tard? REPASSER PLUS TARD? J'AVAIS DONC FAIT CE CHEMIN KILOMETRIQUE DANS L'ETABLISSEMENT POUR REVENIR PLUS TARD?
" - Bien. Aurevoir " Fis-je d'un air des plus sérieux, sans montrer un poil de mes sentiments..
" - file! Je veut pas te voir traîner ici.
- que… oui. " Je prit une direction complètement aléatoire, et je finit par déboucher sur un petit hall perpendiculaire à la cafétéria, donnant sur le parc. Je sortais prendre un peut d'air, décidé à explorer un peut mieux les lieux.
Je dépassai la zone du gymnase, et trouvai un petit chemin se faufilant entre les arbres, tous plus touffus les uns que les autres. Par simple curiosité, je l'empreintais tout en esquivant les plantes qui débordaient sur le chemin… L'endroit semblait presque abandonné. Je finit par arriver devants une serre assez grande entièrement faite de verre et de bois blanc. Des fruits poussaient d'une manière sauvage à l'intérieur, et étaient attaqués par les mauvaises herbes.
Je prit les initiatives en arrachant ces dernières à la main, ne sachant pas vraiment si j'avais le droit de faire ça ou pas. " L'interdit n'est pas interdit quand on ne sais pas qu'il est interdit ", pensais-je. " Ce n'est donc pas interdit! n_n "…
J'entendis un petit bruit de froissement derrière une haie artificielle, cachant un petit espace.
" Qui va là !!? " Aucune réponse. J'avançai lentement vers la haie, tout en chargeant une griffe de Caengal au bout de mon poignet… D'un vif mouvement de bras, je tranchai la haie à moitié fanée, pour découvrir Mystrilla, tournant les pages jaunies d'un livre poussiéreux. Elle ne manifesta aucune attention à mon égard.
" Tu… Tu m'a fais peur…
- Tiens?… Qu'est-ce que tu fais là, toi?
- Et bien, je te renvoie la question…
- Je cherchai un endroit calme pour lire mon livre. Et toi?
- Je cherchai un endroit calme pour me détendre.
- Les chambres sont faites pour ça, tu sais?
- Tu aurai très bien pût être dans ta chambre aussi… Tu lis quoi?
- Un livre sur le passé de l'école. C'est un peut glauque. Mes yeux s'ouvrirent un peut plus grands.
- Ah? Tu me le prêteras, après?
- Non. Répondit elle franchement.
- Ah?… Pourquoi?
- Parceque. Je l'ai pas encore fini.
- Silteplaît, Mystrilla, j'en ai vraiment besoin…
- Non… Quoique… Je veut bien te le passer si tu me rends un service. Une lueur malicieuse s'alluma dans ses yeux.
- … Et… Quel genre de service?
- Je... "
Elle ferma son livre, réfléchissant à un quelconque servie demendable.
" Et bien…. Je ne sais pas.
- Hein?
- Je veut bien te prêter mon livre, mais tu me redevra ce service, tokay?
- Bien. " Elle me tendit le livre du bout de sa main gauche, se leva du petit banc bétonné sur lequel elle était assise, et… Partit.
Sans prendre le temps de dire merci, je fixai la couverture de l'ouvrage:
"" Allister Strub, Ruines de la suspicion " … Quesque c'est que ce… "

Suite dans la partie 2.

Interrogations, partie 2
Spoiler:
Interrogations: Partie 2

" Qu'est-ce que c'est que cette merde?… "
J'ouvris le volume d'un geste vif, la première couverture du livre était rouge et bleue, ses bordures étaient cernées de métal rouillé. Mes estimations sur la date de son écriture remontaient à la fin du déluge d'Ogrest, il y a environ 300 ans. Les pages avaient jaunies avec le temps, mais pas au point d'arborer une teinte orange. Le livre avait donc était bien conservé de l'humidité et de l'air, surement dans une caisse hermétique, pendant un long moment. La rouille trahissait son exposition à l'air libre. La première page était vièrge, ainsi que la deuxième. Je fermai le livre et le rangeai dans mon sac à bandoulière , la tranche vers le haut, puis partis en direction de ma chambre. Des oiseaux batifolaient dans les arbres et préparaient des nids pour leur future progéniture. Quelque élèves marchaient et faisaient des allées et venues en direction des chambres et de la cafétéria.
J'avais un petit creux. Je poussai la porte vitrée de la cantine pour y trouver Végétalyne et Stefiran, parlant de tout et de rien. Végétalyne tourna son regard vers moi, un sourire aux lèvres, et s'approcha de leur table, m'invitant des yeux à les rejoindre. Je prit une pomme verte sur le comptoir synthétique de la cantine, et les rejoint, prenant un large croc.
" Salut! fit Stef' d'un air enjoué, un sourire aux lèvres.
- Salut ! Refit Végétalyne, le même sourire enjoué parcourant son visage.
- Bonjour… Vous avez l'air contents. Il se passe quoi? Fis-je en m'asseyant à leur table.
- Baah, tu sais pas?… fit Stef', en haussant les épaules.
- Je sais pas quoi?
- Beein, le bal de la saint ballotin ! Tu sais, vu que l'école commence en milieu de février…
- Bah le bal, quoi, et Végé pensait…
- Niaah, Stééééf ! Elle rit. Elle reprit. Bref!!!! Ce sera un bal masqué, et ça va déchirer! J'espère que vous y seriez tous… Le bal durera toute la nuit de vendredi, du coup on aura la journée de libre pour se préparer.
- Ah ? Cool… Et... Il y a un thème précis? Dis-je, en croquant dans ma pomme.
- Bah, à vrai dire, je me souviens plus trop… > >
- Le thème, c'est " Le bal des vampires"! "Jeta Darkly d'une manière énergique, surgissant de derrière mon siège, me faisant avaler de travers.
" On devra tous arriver avec des costumes moyenâgeux ou de datant de la renaissance, mais en mode " D.4.R.K " , si vous voyez ce que je veut dire! fit il, alors que je manquais de mourir de suffocation.
- Aah, oui, voilààà ! Mais personne ne pourra reconnaître personne, vu que ce sera un bal masqué… Ce sera bête… Je suis sur que tu va en profiter pour draguer, toi.. Elle regarda Stefiran d'une manière complice
- Mééé naaan, pas du tout, qu'est-ce qui te fait dire ça =u= ? "
Nous nous tournâmes vers lui lentement.
" … Je le vois déjà avec une rose dans la bouche, lui! " Fit Végétalyne, amusée. " Bon, moi, je vais régler quelques affaires avec les autres… J'y vais!
- Je viens avec toi, Onee-chan >3< !
-Bye… ô_o
-Bye!
-Bye!"
Végétalyne s'en alla en fredonnant un air mélancolique, Darkly accroché à ses semelles comme du chewing-gum.



Alors? Entama Stefiran, un sourire narquois se
- Alors quoi = - = …?
- … Bah, t'invite qui?
- Inviter quelqu'un?… Moi? Fis-je d'un ton rieur.
- Bah, ouais, quoi, inviter quelqu'un… Une fille…
- Je pensais pas vrai-ment venir à la base, lui lançais-je, toujours sous un ton moqueur. Stef' plissa les yeux. Je croquai un gros morceau dans ma pomme, presque finie.
- Dis moi que tu n'a pas pensé à y aller, une seconde…
- Bah, un pcheti pyeut, mais chai plein de chojes à faire, che dois étudier ma thèse chur la vie de Belle Tégeuse et aider mon oncle pour les taches ménagères, et…
- Réviser?… Mais… La thèse est à faire pour le mois prochain! Et puis arrêtte de parler la bouche pleine x_x'
- C'est pas une raison pour ne pas travailler dessus > >". Fis-je, d'un air faussement calme, avalant mon morceau en manquant de m'étouffer.
- Et puis tu vis pas chez ton oncle, que je sache.
- Alors ça, je veut même pas en parler… " Il plissa encore un peut plus ses yeux, qui se changèrent en petite fentes acérées.
" C-c'est quoi ce regard…?
- Rien, rien… Bon, moi, j'y vais…
- t'invite qui? " Il retourna son visage de mon coté d'une lenteur subtile, enfilant une paire de lunettes de soleil.
" - Si on te le demande, tu n'en sais rien. "

Il n'y eut rien de très intéressant le reste de la journée et je ne prit même pas le temps d'ouvrir le livre concernant le passé de l'école, bien que je lui vouait un intérêt supérieur. Pas le temps de le lire la nuit, je le rangeai dans mon compartiment, à l'abri de tout danger.

Le lendemain matin fut plus frais que d'habitude. Quelque centimètres de neige s'accrochaient au froid protecteur, menant une bataille perdue d'avance contre les rayons de plus en plus persistants du soleil.
Nous eûmes tout d'abord Chimie, avec le professeur Flush, un disciple d'écaflip brun de taille moyenne, hypermétrope, toujours souriant et très sympathique, les yeux à moitié fermé, l'air excusé.
Il commença d'une voix à la fois maladroite et enjouée:
" Bienvenue, mes chers élèves! Aujourd'hui, nous accueillons de nouveaux élèves! " Tout le monde se tourna vers la porte, des bruits de chaises et de tables grinçantes brouillèrent le silence de la classe.
La porte coulissante s'ouvrit lentement, révélant trois adolescents entièrement vêtus de noir, dont une fille. Celle si me dévisagea de l'estrade d'une manière effrayante, et murmura une chose incompréhensible à l'oreille du jeune homme à sa droite.
Je remarquai que l'autre garçon qui les accompagnais restait à un certaine distance des deux autres, jamais trop éloigné, jamais trop proche.
Il arborait fièrement une teinture bleue dégradée de bleu très foncé, des tâches de rousseur presque invisibles parsemaient le haut de son nez d'une manière discrète et un petit cristal brut attaché par une fine chaîne de métal impur autour de son cou emprisonnait, par je ne sais quel miracle, une substance liquide, tournoyante par moments. Un gantelet d'armure entièrement fait de métal articulé protégeais sa main droite, relâchée comme si une douleur insatiable la parcourait.

Le jeune homme sur le milieu était assez grand. Sa chevelure indisciplinée était d'une couleur ardente qui n'avait presque rien de naturelle, tout comme ses yeux, écarlates, comme des braises. Il avait des bretelles, mais ne les portaient pas et les laissait tomber en cascade. Son menton droit et il était plutôt maigre. Il avait une cicatrice sous le menton, et se tenait droit comme une aiguille. Ses cheveux mi-longs semblaient flotter dans de l'eau par moments.
Quand à la jeune fille qui lui tenait la main… Elle portait une jupe un peut plus longue que celle des autre filles de l'école et un bustier noir et bleu, donnant l'illusion d'une robe, de l'eye-liner très sombre et du mascara, sans en faire trop, ce qui n'était pas donné à tout le monde. Elle était blonde aux yeux… rouges?… des lentilles, peut être…Et ses cheveux étaient… vraiment…vraiment vraiment… longs… une longue tresse lui descendait jusqu'au mollets, comme un serpent, et une frange, largement plus courte, disciplinée, stoïque, cachait son oeil droit.
En tout cas, ils étaient… spéciaux.
" Allez, présentez vous à nouveaux camarades ^^. " Ils avancèrent d'un pas sur l'estrade d'une manière parfaitement synchronisée. Le grand roux commença à parler.
" Mon nom est Jack , et voici Lady K. Sierra ainsi que mon petit frère, Radius M. Ludwig. Nous sommes des représentants de la famille Van Flyff. J'ai 17 ans. Ludwig à 15 ans et Sierra 16. "
Pas de bonjour, pas de mouvement inutile, pas même un clignement de l'oeil plus ou moins répétitif. Ils étaient plus stricts que la pierre et dégageaient une aura intimidante dans toute la salle.
" Bien… Alors… Euh…Asseyez vous où vous voulez ^ ^' "
Ils s'assirent tout les trois sur les places libres de devant que personne n'avait prises, c'est à dire, juste à ma gauche, sur ma paillasse. Je ne ressentit pas l'importance de me présenter ou de montrer un quelconque sentiments.
" Bon… maintenant que vous vous êtes présentés, je vais pouvoir commencer le cour…
Bien. Ouvrez vos livres à la page 207, je vous prie… "
Nous nous executâmes, Tous sauf Radius, qui partageait son livre avec Jack, et me fixait de son regard d'aigle de derrière lui. d'une manière oppressante, ne me faisant aucun effet particulier.
Deux mallettes de métal trônaient sur chaque paillasses. Flush nous demanda de les ouvrir au plus vite avec lueur d'excitement dans les yeux.
Jack, qui était mon voisin de gauche, prit les initiatives et déverrouilla la mallette d'une manière rapide, comme si il s'était entraîné à la faire pendant longtemps.
Un piston à air ouvrit la mallette rapidement, révélant une demi douzaine de tubes à essais, deux erlenmeyers, deux ballons et quelque petits flacons de substances diverses. Flush prit la parole.
" Aujourd'hui, je vais vous apprendre à fabriquer de l'acide sulfurique. " Presque toute la classe lança un " Heeeiiin? " de stupeur.
" - De l'acide sulfurique?!
- Oui, parfaitement, c'est ça, absolument, vraiment, de l'acide sulfurique. J'aurai put choisir de l'acide hydrochlorique mais c'est vachement difficile à faire et c'est super dangereux pendant le chauffage, alors ce sera de l'acide sulfurique. Cet acide vous servira durant les cours de combat de monsieur Fémwamal.
Munissez vous du matériel nécessaire dans le placard ma gauche EN MARCHANT, merci. "
Nous nous levâmes tous en direction du placard à l'entrée de la pièce en trottant, et nous munîmes de gants, de lunettes et de blouses.
Je fit les boutons de ma blouse, blanche. Je détestais cette couleur, pour une raison inconnue, même de moi.
Jack étais assez intimidant. Il avais une voix de basse, tout comme moi, et étais de 5 centimètres plus grand que moi, ce qui étais un brin frustrant quand je savais que j'étais la deuxième personne pus grande de la classe avec Negasea… Il m'intriguait.
" - Tu commence? " dit-il.
" - Oui. " répondis-je. Flush prit la parole.
" Bien bien bien ! Tout d'abord, je vous avertis que nous allons faire un acide très très très pussent ^ ^! la première personne qui éraflera de l'acide sulfurique gagnera un merveilleux prix: 1500 degrés de brûlure! Alors qui est partant? Personne? Vraiment, vous êtes sur de vous? Vous n'avez vraiment pas envie de tester la sensation que procure ce liquide des enfers? ¨3¨ Naaaon?… Bon bah d'accord, hein. " Il fit un sourire sarcastique. " Bien! La première équipe qui arrive à fabriquer 3 bombes d'acide sulfurique gagne… cette magnifique pôôôôômme de teeeeerre 8D! " Fit flush, l'air enjoué, brandissant une grosse patate bien joufflue. il la posa sur son bureau et actionna un chronomètre.
" TOP! " Je prit les initiatives en prenant un ballon, un compte goutte et quelque fioles dans la mallette, Jack fit de même, mais prit un erlenmeyer gradué, ce que je considérai comme un mauvais choix, mais il faisait ce qu'il voulait, de toute façon. Nous travaillons individuellement de notre coté, et pas en groupe comme nous étions sensés le faire.
" Tu n'utilise pas les instructions? me demanda Jack, haussant un sourcil.
- Pas besoin. "
J'accrochai mon flacon sur le support prévu à cette occasion, et le chauffai, alors qu'il étais vide. Jack me regarda bizarrement, et continua ses travaux de son coté.
Mes mains commencèrent à avancer plus rapidement qu'a la normale, je pris en main un liquide ammoniaqué et le vidai à l'intérieur de mon ballon, puis ajoutais du sel, du souffre, un liquide acide oxygéné, du potassium, de l'oxyde de souffre et une pincée de composés volcaniques… Puis attendais. Jack se tourna.
" -T..Tu a fini…?
- Non… Il me reste le chauffage… Et la touche finale " Dis-je, observant le liquide jaunâtre dans mon ballon.
"- La touche finale?
J'ajoutai à l'aide de mon compte goutte de la glycérine à l'intérieur du flasque de verre, et répartit ma préparation dans 3 petites fioles, et mit le reste dans un petit réservoir à ma droite.
Flush écarquilla les yeux en me voyant lever la main.
" - J-Je crois que nous avons un gagnant oO ! Toute la classe se tourna.
- Heeeiiiin?!? " firent-ils tous en choeur.
" Et bien, il semblerait qu'Eden ai des moteurs dans les mains…
- Coriendre.
- Hein?
- C'est Coriendre. Pas Eden…
-…
-…
- Bon bah… Il gagne le tubercule. " Une personne lâcha un " Ooooh " au fond de la salle, et continua par " J'la voulait bien, cette patate ". Trop tard =u= ! Il fallait lire le lire de Chimie avant tout le monde dans la bibliothèque, comme moi :3!
" Attendez. " Hein? Qui à parlé?
Végétalyne se dressa.
" J'avais terminé avant lui. " Toute la classe se tourna vers Végétalyne en lâchant un autre " Heeeiiin?!? ", les yeux ronds comme des camemberts.
" - Je confirme, amplifia Maeve. Elle avait fini AVANT Coriendre.
- Impossible, Coriendre avait fini avant elle. Renchérit Daloka.
- Nan, après elle!
- Nan, avant elle !
- Vous savez quoi, il vont tout les deux recommencer et on verra qui va finir en premier!
- Parfait!
- Parfait!
- Que le meilleur gagne.
- Tu veut dire, que LA meilleur gagne.
- Euuuh…
- QUOI ?!
- Vous savez quoi, je vais lui donner cette patate et voilà… "

Horreur
Spoiler:
La nuit tomba plus rapidement que prévu, et quelle ne fût pas ma surprise lors-ce que je vit Jack dans notre chambre, déballant sa valise dans un des compartiments vides.
Les lits aussi avaient changé. Il y avait maintenant deux lits superposés, et non des futons…
Attendez…
" Quoi!!? O_O
- Quoi, t'est pas content d'me voir, c'est ça?, répondit Jack, un sourcil froncé.
- Nan !! J'avais des trucs dans mon matelas, ils sont où?! "dis-je, paniqué. J'avais des barres de chocolat dans le matelas, et une flopée de bouquins.
" - Tu parles de ces vieux trucs? " Fit Akety, du haut d'un des lits superposés, assit en tailleur.
" Harry est passé il y a 10 minutes pour prendre les matelas. Paraît-t-il qu'on étaient les seuls à pas s'être pleins des courants d'airs… " Continua-t-il, mes livres en mains.
" Ca t'en fait, des livres, toi… Quand est-ce que tu prends le temps de les lire?… Ah, et en ce qui est des bonbons et des barres de chocolats de ton futon, désolé, je les ai mangé ^^'
- Heeeiiiin D: ?… Rahh.. peut importe… " Des bonbons? Quels bonbons? Oh, et puis peut importe. J'en avais surement achetés à la cafétéria.
- Tu m'aidera pour les devoirs de math, après?
- Euh, oui, plus tard… J'ai un livre à commencer.
- T'abuse, tu lis tout le temps… " Je soupirai, puis me tournai vers Jack. Celui-ci se présenta aussitôt.
" Jack Van Flyff. Je suis arrivé à Astrub la veille. " Fit-il en tendant la main en guise de salutation.
" Coriendre. Coriendre E. Woodcutter. Je suis moi aussi un nouvel élève. " Je lui serrai la main, pour l'enlever aussitôt et très vite; Ses mains étaient brûlantes.
C'était comme saisir une tasse de thé trop chaude.
" - Ca va? Tu as l'air bizarre. Fit-il, comme si il n'avait rien trouvé d'anormal durant ce bref contact.
- O-Oui, c'est bon, tu… tu m'as… électrocuté! C'est ça! électrocuté. Ca doit être l'électricité statique. " lui répondis-je, riant de nervosité, alors que je voulais bien lui dire que ses mains n'étaient pas des mains mais des fournaises mouvantes.
" En passant, comme tu n'es arrivé qu'aujourd'hui, il faut que tu sache que tout les élèves sont invités à un bal pour la saint-Ballotin. Ca se passera après demain dans le gymnase.
- Oui, j'ai eu un prospectus. Merci… Et le thème, c'est " renaissance des morts " c'est ça? "
Akety et Dally acquiescèrent. Ce dernier ouvrit une fiole de liquide jaunâtre (bière?) et vida son contenu au fond de son gosier, cul-sec, sous le regard inquiet de Jack, qui ne comprenais pas comment un adolescent de cet âge pouvait boire autant en une seule journée… C'est vrai, quoi, il en bois le matin au petit déjeuner, à midi, le soir avant de dormir et même en cours, parfois. Quand on sais que Flush pense que c'est du jus d'orange, on a de la peine pour lui. En tout cas, il ne s'est jamais fait attraper, et cela même si il n'est pas très discret.
Jack s'allongea sur le lit superposé de droite, étage du bas. Le lit grinça sous son poids.
" Oulah. " souffla-t-il.
" -Et bien… T'est pas très léger, toi… Tu casses pas le lit, hein? " Lança Dally du bas de leur lit superposé, sous un ton ironique. Il ouvrit un flacon cylindrique et vida une partie de son contenu dans un petit verre, qu'il posa en équilibre sur sa table de chevet, en haut d'une pile de revues.
" Ca, ne t'en fais pas. J'ai déjà prit mes dispositions. " Relança Jack, un air assuré dans le regard.
" - Ca vous dérange si j'ouvre la fenêtre?… C'est que je fais de l'hypothermie, et je me sens mal quand l'air dépasse les 25 degrés. " Dis-je d'une manière gênée, ce qui ne me ressemblait pas du tout. Jack ne manifesta rien de négatif, Dally avait déjà trop chaud avec tout l'alcool qu'il avait ingurgité, et Akety ne se manifesta pas…
En quelque pas, je me retrouvai en face de la fenêtre. Il faisait déjà nuit et il neigeait dehors. Je ne sais pas pourquoi, mais j'eus un étrange pressentiment. J'ouvrit la fenêtre
La neige valsait sous la lumière des quelque lampadaires posés stratégiquement sur les cotés des petits chemins de galets orange du parc. Tout était calme. Un détail attira mon attention.
Une femme vêtue du blanc était assise sur un des nombreux bancs de l'école, éclairé par un lampadaire. Elle était assez éloignée de moi, mais j'arrivai à la voir d'une manière très nette, et à détailler les moindre parcelles de son corps. Je ressentit une impression de déjà vu. Sa silhouette était fine et placide, et elle portait une robe plus blanche encore que la neige dansante; une robe de bal qui contrastait avec la noirceur de la nuit. Elle tourna la tête machinalement vers moi, et me fixa, aussi loin qu'elle était. Je ne sais pas pourquoi, mais j'eus aussitôt l'impression qu'elle n'était qu'a quelque mètres de moi. Son corps semblait vide d'âme, et sa longue chevelure dorée semblait s'étendre sans fin. Elle resta ainsi à me " fixer ". Je ne pouvais pas voir son visage, mais je savais qu'elle me regardait. Elle commença à luire, aussi bizarre que cela pouvait paraître.
J'eus d'un seul coup une impression extrêmement agréable, comme si quelqu'un me portait, et que j'étais aussi léger qu'une plume de paon, qu'on me déposais sur une balançoire, et qu'on me poussais, plus haut, toujours plus haut… une lumière aveuglante émana de la jeune femme, qui ouvrit les bras, m'invitant à la rejoindre. Je me mis à flotter de ma balançoire invisible jusqu'à elle, lentement. Nous avions le temps, pensais-je.
" Approche… N'ai pas peur de la lumière. Je suis là… "
Je n'avais pas peur, pourtant. Il n'y avait rien d'effrayant. Je flottais, et je me sentais léger… Je voulais y aller. Aller auprès d'elle, me serrer entre ses bras.
Un vent doux et pur me poussa doucement vers ses bras ouverts, ses manches flottant dans le vent. Sa robe était faite d'une dentelle fine ressemblant à de la toile d'araignée, et ses cheveux semblaient s'étendre encore plus loin qu'a première vue.
" Viens… N'ai pas peur de la lumière. La lumière est chaude, la lumière est douce. tu n'as rien à craindre. " Murmura-t-elle sous un ton doux et bienveillant… Je me mis à penser.

"C'est agréable… D'où viens le vent… Je suis dans la chambre, non?Pourquoi suis-je en train de flotter? Est-ce une illusion? Suis-je en train de rêver? Est-ce un rêve? Je déteste la chaleur. Je suis hypothermique; ça me fait transpirer. Je déteste la lumière, j'ai de trop grande rétines pour la supporter, c'est pour ça que je préfère la nuit au jour. Pourquoi est-ce que je suis en train de l'écouter? C'est bizarre. Trop bizarre.
Je ne peut pas m'arrêter. Je veut arrêter. Je ne comprends rien. Que ce passe-t-il? Je ne veut pas y aller! CE N'EST PAS MOI! "

Je me poussai de tout mon mental vers l'arrière, fraînant. Le vent redoubla de puissance.
" Viens. Tu n'a rien à craindre avec moi. Pourquoi veut tu partir? On est bien ici . Reste avec moi. Je veut que tu reste avec moi. "
J'angoissais. Je regardais son visage, et essayais de hurler, mais aucun son ne sortais de ma bouche, aucune vibration d'air.. Le vent me poussais vers elle. Je ne voulais pas y aller. Je refusais! Je commençai à me débattre.
" Reste avec moi… Reste avec moi… RESTE AVEC MOI !!! " Hurla-t-elle de rage. Je fixais son visage dégagé, et hurlais, en vain.. Le léger vent passa soudainement de brise à bourrasque, me poussant vers elle, me forçant à la rejoindre. Je continuais à m'égosiller silencieusement, inutile. C'étais comme crier dans de la terre... sans la terre. Juste inutile.
" RESTE AVEC MOI ! POUR TOUJOURS!!! " s'égosilla-t-elle, alors qu'une main anormalement chaude me tirais en arrière.

C'est bien avec peine que j'ouvris les yeux pour apercevoir les silhouettes floues de mes amis. J'étais engourdit de partout, la main brûlante de Jack posée légèrement sur mon épaule, son visage suspendu au dessus du mien de cinquante centimètres , accompagné de ceux de Dally, Akety, Végétalyne, Maeve et Flush.
Chaque son était flou et instable, comme si j'avais des gobelets en plastique sur les oreilles.
" … endre… merie…
- … est… noui…
- … des moi à le porter.
- Il faut l'emmener à l'infirmerie.
- Attendez, il ouvre les yeux!
- Coriendre, ça va?
- Mais faîtes lui de l'air, bon sang! " Je n'arrivais pas à en placer une, j'avais tout le corps anesthésié.
" - Coriendre, tu t'est évanoui! Tu va bien? Coriendre, tu m'entends? Combien j'ai d'doigts?…
- D….Dix-sept?… " Fis-je d'une manière extrêmement lourde, comme si je venais de me réveiller au milieu de la nuit, la tête dans le sac.
" J… Je … Je vais bien… Je peut me lever, c'est bon… " Murmurais-je, alors que je n'arrivais pas à reconnaître de quel coté se situais le plafond ( visiblement à gauche )Mademoiselle Delamorgue fit irruption dans notre chambre en robe de chambre rouge sang, une ceinture noire le serrant à la limite du supportable, révélant un ventre n'ayant pas mangé depuis un bout de temps. Elle avait l'air très fatiguée, même si sa coiffure était aussi intacte qu'en journée ( ce qu'in n'étais pas donné à tout le monde, mes chers aliénés, croyez moi… )
" - Qu'est-ce qui se passe, ici ? On peut pas dormir tranquille, lààà =_= ? Q-Quelqu'un est mort, où quoi?, fit elle de la manière la plus naturelle qu'il soit.
- Coriandre s'est évanoui alors qu'il partait ouvrir la fenêtre. Rien de grave, il ne s'est pas blessé.
- Bon baahhh c'est pas grave =_= … Du moment qu'il est pas mort, c'est déjà ça, hmmnm?… hmhmnmnmh? " Personne ne répondit. Elle se gratta la tête et s'en alla en murmurant des choses incompréhensibles… Végétalyne échangea quelque coups d'oeil avec Maeve, et s'accroupit à coté de moi, mettant sa main sur mon front. Elle était vraiment chaude. Elle prit aussitôt la parole.
" - Tu t'est effondré en allant ouvrir la fenêtre de votre chambre, tu à perdu en température et tu as eu de faibles convulsion au niveau du torse, une sorte d'attaque cardiaque, mais rien de grave. Il vaut mieux prendre nos précautions et t'emmener tout de suite à l'infirmerie. Tu peut te lever?
- Si tu me dis dans quel sens est le haut, je pense, oui…
- Le haut est en face de toi… Tu est sur que ça va?
- O…Oui oui… En fin, je crois. " Je me levai péniblement. Mes jambes exécutaient un effort colossal, et je commençais à comprendre ce que cela faisait d'être un faon venant de naître.
" - On dirais presque que t'est bourré. " remarqua Dally, amusé. Flush le regarda de travers, faisant perdre son sourire à l'autre.
" -Tu devrais partir à l'infirmerie… S'évanouir aussi soudainement, c'est bizarre. Surtout sans aucune raison apparente, comme ça...
- Je ne… D'accord… " Jack m'aida à me lever d'une main brûlante et me souleva aidé de Flush. Ils m'emmenèrent sur le champ à l'infirmerie.
La porte coulisse, révélant une petite salle très éclairée, une fenêtre donnait sur le parc. Je ne prit même pas la peine de regarder par celle-ci pour savoir si la femme en blanc y était encore, je n'en avais vraiment, vraiment pas envie.
Une intense envie de vomir me chatouilla la gorge, et un gout aigre envoya un signal net à mon cerveau. Je courrai vers le lavabo et vidai mes tripes…

C'est à partir de cette nuit que tout à commencé à empirer.


à suivre, dans le prochain chapitre:
" La nuit de tout les dangers "


En vous éspérant une bonne lécture :3
Coriendre.
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Akety le Sam 24 Mar - 21:08

Hein ? Coriendre est mort ? ...Ahahahahahahaha !
Sinon, continue comme ça, petit.



Akety, bref.
avatar
Akety
Champion!

Messages : 649
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 19
Localisation : En bas.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Akety Nozeki, Regeret Daramis (en cours de création)

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Seja le Dim 25 Mar - 8:55

Et 3 chapitres en 1! Ou plutôt, 2 chapitres en 1, vu que t'as posté deux fois interrogation partit 1 U_u
Bonne continuation, tout ça tout ça!
Et sinon, j’apparais quand? (oui, je continuerai jusqu'à ce que tu me répondes ^^)

Seja, qui est admiratif car il n'arrive même pas à finir le pauvre chapitre 1 de sa fic.




avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 464
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 22
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Smoothie Hémos le Dim 25 Mar - 13:15

Owh, tiens, je suis apparue. Oo
(Si, si : des profs aux cheveux violets et qui appellent l'autre Iopasse "Rougeaude"... y'en a pas d'autres. <8D)
Yeepah ! ~ ... Sinon, c'est sympa, effectivement. Les smileys me gênent un peu, quand même, et y'a des fautes, ceci dit, mon cher Coriendre. Mais bon, c'est du bon travail ! x)

Smoothie, qui veut une autre apparition que ce tout petit bout riquiqui. ... Si, si ! Oo
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 199
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 21
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Coco le Dim 25 Mar - 14:37

Ne vous inquiètez pas, cher lecteur, tout le monde passera à la casserole !
...




Enfin, presque Wink.
avatar
Coco

Messages : 172
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Aʀτѕᴇɴοʀ le Dim 25 Mar - 17:06

Euh... Moi aussi? (Pauvre Coriendre, il risque de désespérer si Art' apparaît...)

Bon, je viens de m'enfiler les... Euh... Je ne sais plus combien... Tous les chapitres, en fait.
Encouragements, félicitations, etc...

Voilà, c'est fait.
avatar
Aʀτѕᴇɴοʀ
Ecuyer

Messages : 392
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 20
Localisation : For each integer A from 1 to 666 (Take random point in (Region set from (Position of (Paladin #0071) offset with (Arithmetic ( (Convert Integer (Integer A) to real) x 60060,61) ) ; (Arithmetic (Convert integer (Integer A) to real) x (Square root (Convert integer (Integer A) to real) ) ) ) ) to (Take random point in (Playable map area) ) ) ... Voilà, avec ça, si vous me tombez dessus, jouez au loto. Si vous avez rien compris, jouez au loto quand même.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Artsenor (Oh?), Defaris, Kaoren Sor (En cours de création), Céophraste, Nihlvexo... Néolune, ça compte?

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Rasgaas le Lun 26 Mar - 21:50

Je veux apparaître !!! Sinon, ta fiction est génial, bonne continuation!!trouve toi un éditeurSBAF !!!!
Tu m'a donné envie de me lancer^^.
avatar
Rasgaas
Fan de serpents a sornettes

Messages : 130
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 20
Localisation : Trou du cul du monde

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Alister Strub, lycée de la suspicion.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum