Siegfried.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Siegfried.

Message par DALOKA le Mer 12 Déc 2012 - 14:57

Cette ville était magnifique. Capitale et fierté du monde entier, Sauz était un véritable joyau. En plus d'être la plus grande et riche cité au monde, elle avait atteint un niveau très élevé de technologie. Nombreux sont les outils, les machines, ou les techniques médicales qui n'étaient présents qu'à Sauz. Cette ville construite sur un plateau et touchant les cieux, était impressionnante et attirait des personnes du monde entier.
Au centre de la ville étaient situés d'énormes gratte-ciels, bâtiments de puissantes sociétés, appartenant à l'état, ou voués à la recherche scientifique. On y avait également des théâtres, des cinémas, des musées et de prestigieuses écoles, mais seul les personnes riches et influentes possédaient une résidence dans le centre ville. Cependant, sous cette superbe ville de métal, se trouvaient les "bas-fonds", les restes d'une autre ville, d'une époque révolue. Les résidents des bas fonds étaient les rebuts de la société; criminels, fous, mutants... C'est la face sombre de Sauz que le gouvernement tente de cacher, les rejetés de Sauz ne devaient pas entraver la grande évolution de la ville. L'évolution, tel était le mot symbolisant Sauz, une évolution incroyable et inarrêtable sur tout les points. Médecine, armement, technologie, la ville était en perpétuel progrès. A Sauz, les nouvelles prothèses mécaniques étaient désormais aussi maniables et rapides qu'un élément organique, et ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autres. Certains étaient sceptiques quand aux résultats de cette évolution extrême, des groupes se formaient mais ils étaient pour la plupart ignorés, le progrès était l'essence même de la ville et beaucoup l'avaient compris.

La cité était dirigée par un conseil, siégeant en haut de l'Oghma, le plus haut bâtiment de la ville. Chaque semaine le conseil se réunissait au sommet en forme de disque du bâtiment pour prendre des décisions au sujet de la ville. Autour de l'Oghma se trouvaient plusieurs autres gratte ciel de métal, dont le Siegfried; grande tour noire et siège du SRES (Services de Renseignement d'Elite Sauziens), qu'on nomme souvent directement par le nom du bâtiment. La Siegfried comprenait uniquement des soldats d'élite et était très sélective sur ses éléments, le peuple n'en entendait jamais parler, toutes les actions de l'organisation étant tenues secrètes "pour le bien des citoyens". Chaque agent de la Siegfried portait un numéro, attribué dès l'entrée dans l'organisation, sauf vingt six personnes qui portaient une lettre pour nom de code, ayant abandonné leur chiffre pour entrer dans le "cercle des 26", dirigeants du SRES. Leur identité était cachée à toute personne ne faisant pas partie des 26, chaque agent de la Siegfried menait une double vie, leur identité était connue seulement des autres membre et du conseil de Sauz.

Dans les étages du haut du siège du SRES, dans son bureau "A" regardait sur l'écran holographique de son ordinateur des documents importants, tout en observant de temps à autres la ville par la grande baie vitrée faisant face à son bureau. C'était sa ville, il ne tolérerait à personne d'en blesser les citoyens sans raisons ou d'en détruire un bâtiment, c'était Sauz, la ville de l'espoir pour l'humanité. Sur la moquette noire de la salle était représenté l'emblème de l'organisation; le symbole de l'infini en rouge, entouré par deux triangles bleus. L'agent travaillait sur un bureau en forme d'arc de cercle très sophistiqué, lié à son ordinateur et disposant de de diverses boutons. A fut coupé dans son travail par une sonnerie provenant de haut parleurs situés en haut de la salle, un appel. Il pressa une touche sur le côté droit de son bureau.

-Agent A, j'écoute? Répondit il.
-Numéro 829 au rapport, D et U voudraient vous voir au plus vite dans la salle de réunion.
-Donnez moi cinq minutes, j'arrive. Déclara A avant de rappuyer sur la même touche pour raccrocher.
Chaque agent du cercle des 26 possédait un bureau personnel ou travailler, si ils devaient se rencontrer ils allaient dans la salle de réunion, interdite d'entrée aux autres membres du SRES. La plupart des autres agents venaient au Siegfried uniquement si ils y étaient demandés, le bâtiment comprenait beaucoup de salles aux utilités différentes, un grand nombre demandaient une autorisation spéciale pour y accéder. Il y avait plusieurs cafétéria, car les membres devaient parfois passer la journée dans le bâtiment, certains devaient y rester des jours, des exception y résidaient même. Dans l'une de ces cafétérias plusieurs agents prenaient une pause, comme dans tout le bâtiment les murs de métal étaient noirs, des fenêtres rondes donnaient une vue sur la ville. La salle était dotée d'une moquette rouge, et avait une forme ovale, les tables de la salle avaient toutes une forme ronde ou ovale. Même si leur métier demandait l'anonymat et un certain sérieux, les agents discutaient comme des gens normaux, élite ou non ils restaient des humains. En revanche, une des tables était bien plus silencieuse, un homme et une femme y étaient assis. Le premier était un homme de taille moyenne, quoiqu'un peu grand, portant la tenue des agents du SRES; Une simple tenue noire constituée d'une veste, d'un pantalon et de chaussures, en dehors des missions aucun agent ne portait d'équipements à part un pistolet à la ceinture. Ce dernier avait en revanche un petit plus, une épaulette dorée, symbole de son grade de commandant, c'était un homme d'une quarantaine d'année aux cheveux bruns et courts, il avait des yeux bleus et une fine moustache bien taillée. Il avait un regard inquiet et ne parlait pas, fixant l'agent en face lui, qui était une grand femme ayant un peu moins de trente ans. Elle avait des cheveux blonds semi courts et des yeux bleus, elle avait un regard froid et dur et portait une tenue similaire à celle de l'agent en face d'elle, mais sans l'épaulette dorée car c'était un simple agent.
-Est tu sure de vouloir faire ça, Rachel? Dit finalement l'homme, brisant le silence. Il n'y aura pas de retour en arrière possible.
-Commandant, je croyais avoir été claire. Fit Rachel d'un ton sec.
-Depuis le temps qu'on se connais tu pourrais me nommer par mon prénom... Encore heureux que tu aies cessé de m'appeler par mon numéro.
Rachel était l'agent n°921 et en face d'elle se trouvais Arthur, commandant et agent n°856. Il y a de cela deux semaines un projet de mission fut annoncé pour détruire Damoclès, une organisation aux tendances terroriste opposée à l'évolution de la ville. Cela faisait 10 ans que Damoclès était présente, mais la Siegfried n'avait jusqu'à maintenant jamais considéré Damoclès comme une grande menace, l'organisation étant assez discrète. Cependant pour une raison secrète, il fallait maintenant vite démanteler ce groupe, mais le SRES voulait le détruire de l'intérieur en trouvant et éliminant son chef en priorité, puis toutes les hauts placés de Damoclès. La Siegfried avait repéré leur bâtiment, mais elle ne voulait pas que la destruction de l'organisation s'ébruite, alors le plan était ce dernier; placer un agent dans Damoclès en tant que membre haut placé afin de trouver le dirigeant. Cependant ce n'était pas simple, Damoclès ne recrutait pas n'importe qui, et soumettais ses membres importants à de nombreux tests pour en vérifier l'identité, test qui étaient bien trop précis pour êtres faussés. Cependant, les scientifiques du SRES avaient trouvés une solution, changer complètement le code génétique et l'apparence d'un agent pour qu'il passe les tests. Cette idée était folle, affreusement fantaisiste et nul ne pensait qu'une telle opération était possible, bien qu'on affirmais la réussite de l'expérience sur plusieurs sujets humains auparavant. Cependant, cette opération ne pouvait se réaliser qu'une seule fois sur un même être, et était donc irréversible. Le sujet abandonnais sa vie précédente pour prendre le rôle d'un autre, peu de personnes oseraient renoncer à leur identité si facilement... Mais Rachel si. Rachel Voltench, agent n°921 était malgré son grade de simple agent, considérée comme l'un des meilleurs éléments de la Siegfried. Certains s'amusaient à la surnommer "Dame de fer" à cause de sa détermination sans faille, mais surtout de son extraordinaire sang froid, elle n'était pas sympathique avec les autres, mais remplissait ses missions avec brio. Si ses supérieurs avaient une bonne opinion de cette femme, ce n'était pas le cas des autres agents. Extrêmement loyale, cette élite s'était portée volontaire pour être le sujet de la mission un jour seulement après l'annonce.
-Tant de dévouement... Dit Arthur en buvant une gorgée de café. Le cercle des 26 est très satisfait, si tu ne monte pas en grade, alors il n'y a pas de justice.
-Ce n'est pas le grade qui compte. Répliqua Rachel, qui ne touchait pas à sa propre boisson.
-Je sais... Mais tu mérite vraiment une promotion. Moi même, je n'aurais jamais accepté cette proposition. Tu est consciente de ce que tu fais? Je te connais pas en dehors de ta vie ici, mais tu devrais réfléchir à ta décision.
-Vous comptez me faire répéter, commandant? Dit Rachel en haussant légèrement le ton.
-Ne t'énerve pas, et puis je reste ton supérieur pour l'instant. Je sais que tu a une basse estime de moi après ce que j'ai fait dans les bas-fonds... Mais je ne pouvais pas tuer ce gosse, je crois que je suis trop sensible pour ce job, tu mérite plus mon grade que moi.
-Vous savez ce qui aurait put arriver si je ne l'avais pas fait, commandant?

-Cesse de me parler de ça je t'en prie, l'important c'est que ça s'est bien passé. Fit le commandant, qui avait un peu honte de se faire sermonner par sa subordonnée, même si il la connaissait depuis un moment. Arthus finit son café après cette phrase, Rachel quand à elle regardait sa montre à son bras gauche.
-C'était tout ce que vous vouliez me dire commandant? Ca fait déjà un moment que je parle avec vous, pour pas grand chose.
-Ah oui... J'oubliais le plus important; l'agent V t'attend dans son bureau pour te communiquer les détails de ta mission.
-En personne? S'étonna la "dame de fer".
-Masqué j'imagine, mais en personne, c'est un grand privilège pour un agent. Tu devrais y aller sans attendre.

Rachel se leva de suite et sortit de la salle sans regarder derrière elle, laissant son café froid sur la table. Elle marchait comme d'habitude d'un pas rapide, sans regarder les personnes autour d'elle, il y avait juste une destination à atteindre, pas besoin de s'attarder sur les autres. Les couloirs du Siegfried avaient des murs noirs et un sol de la même couleur, ces couloirs avaient une forme plutôt rondes et au plafond se trouvaient des tubes d'une matière transparente, ils servaient en réalité à éclairer le bâtiment de nuit. Elle avança dans le bâtiment, jusqu'à arriver à un des ascenseurs, elle pressa sur le bouton à droite de la porte et au bout d'un moment elle s'ouvrit. Elle entra dans l'ascenseur qui avait une forme cylindrique, en face d'elle se trouvait un tableau holographique ou elle devait choisir son étage, elle sélectionna le 21ème, c'était là ou se trouvaient les bureaux du conseil des 26. Avant que l'ascenseur ne monte, il fallait qu'il vérifie que l'agent avait l'autorisation de monter, certains étages demandaient une autorisation spéciale pour y monter. Après un scan de quelques seconde de Rachel, une voix robotique annonça que Rachel était autorisée à monter au 21ème étage, et l'ascenseur se mit en route. Une fois l'étage atteint, la porte s'ouvrit, menant à un long couloir possédant un grand nombre de portes à chaque côtés, les portes des bureaux du cercle des 26. Elle s'avança dans le couloir et chercha la salle assignée à la lettre V, dès qu'elle en trouva la porte elle pressa un bouton sur son côté gauche et demanda l'autorisation d'entrer, la porte s'ouvrit peu de temps après.

Rachel n'était jamais entrée dans un bureau du cercle des 26, mais elle les imaginais plus grands que ça. En face d'elle, assis sur son bureau se trouvait l'agent V, nommé aussi DR.V, il était le chef de la section scientifique de l'organisation. C'était un homme de grande taille, habillé d'une veste noire mais longue, lui tombant presque au niveau des pieds, il avait un pantalon noir et des bottes noires ainsi que des gants de la même couleur. Pour masquer sa tête, il était doté d'une écharpe grise enroulée autour du bas de son visage le cachant jusqu'aux yeux, pour cacher ces derniers il avait des lunettes noires, et pour compléter cette tenue, un chapeau noir reposait sur sa tête. Il était impossible de déterminer qui il était de cette manière.

-Vous avez fait drôlement vite, n°921, je suis surpris. Dit l'agent V en riant. Puis je vous appeler par votre prénom?
-A votre guise monsieur. Répondit Rachel avec politesse.
-Bien, Rachel. Fit V en descendant de son bureau. Je suis vraiment très heureux de savoir que des gens sont aussi dévoués à la cité. De plus nous avons décidé de vous donner le grade de commandant, vous dirigerez l'équipe pour mener à bien la mission, vous le méritez.
-Une équipe?
-En effet, vous n'accomplirez pas la mission seule. Vous seule pourrez accéder aux réunions entre les membres hauts placés de Damoclès, mais nous vous ferons accompagner d'autres personnes qui jouerons le rôle de vos gardes du corps et serviteurs.

V fit quelques manipulations sur l'ordinateur de son bureau, et un grand écran holographique apparu en face de ce dernier, affichant le visage d'une personne. C'était une femme étant un peu plus jeune que Rachel, elle avait de longs cheveux noirs et lisses et des yeux sombre en amande, elle était très belle.
-Alexia Arondight, continua l'agent c'est la personne que tu va "imiter". C'est la dirigeante d'une association humanitaire, héritière d'une grande famille. Elle a été invitée à rejoindre Damoclès il y a de cela 1 mois, nous avons tout de suite réagis. Dans 35 jours elle prendra un avion pour Sauz, nous ferons écraser ce dernier et nous assurerons qu'il n'y ait aucun survivant. Officiellement tu sera la seule survivante de l'attentat, Damoclès ne tardera pas à découvrir que c'est notre oeuvre, en revanche il est peu probable qu'il devinent que Arondight a été remplacée vu que leurs tests leur affirmeront que c'est véritablement elle.
V se mit à tourner en rond dans la salle, tout en parlant
-Nous te laissons une semaine pour voir tes proches, après ce délai vous subirez l'opération et les choses sérieuses pourrons commencer.
-Laissez moi deux jours. Répliqua directement Rachel.
-Quoi? Répétez? Fit l'agent V, vraiment surpris de cette réponse.
-Je n'ai pas besoin de plus de deux jours, vous avez besoin de temps avant de commencer?
Dr.V resta silencieux pendant quelques instant puis se mit à rire. Cette femme le surprenait de plus en plus, mais il se dit qu'elle n'avait sans doute rien à perdre.
-Non, c'est parfait, cela nous offre bien plus de temps au contraire.
L'agent du cercle des 26 sortit une tablette électronique noire de son bureau et la tendit à sa subordonnée qui la prit immédiatement.
-Je vous donne ceci, cela contient toutes les informations que nous avons sur Alexia Arondight, et des détails sur votre future opération et votre mission, je voulais vous en parler personnellement mais le temps me manque, tachez de consulter ces documents durant vos deux jours, si vous êtes sure de vous contenter de cette durée.
-Cela ne me pose aucun problème monsieur, puis-je disposer?
-Bien sur. Accorda V. Nous nous reverrons dans disons une soixantaine d'heure , venez directement au 19ème étage, je vous y attendrais vers 8 heure le matin. Je suppose que je n'ai pas à craindre un retard de votre part.

Rachel affirma la supposition de son supérieur et quitta la salle, le saluant de son habituel ton neutre. Elle allait étudier avec soin les documents qu'il lui avait confié... Chez elle. La dame de fer reprit l'ascenseur, cette fois pour descendre au sous sol afin de sortir. La tour Siegfried n'avait pas d'entrée, d'entrée visible du moins, après tout elle était interdite d'accès, pourquoi en montrer la porte au peuple? La seule entrée et sortie était sous le bâtiment, et menait par une porte discrète directement au métro de la ville. L'ascenseur descendit jusqu'au cet étage, encore plus en dessous se trouvait des étages interdit ou on stockait des résultats d'expériences et des armes. Dès que l'ascenseur s'ouvrit, il mena à une grande salle sombre et rectangulaire, au fond de cette dernière se trouvait le passage menant à la sortie, mais Rachel devait d'abord passer au vestiaires à droite de la salle afin de remettre ses vêtements de civil. Le sous sol n'était peut-être pas l'endroit le plus évident pour y placer des vestiaires, mais les agents pouvaient mettre leurs uniforme immédiatement avant de rentrer dans le bâtiment. Contrairement à la précédente salle les vestiaires étaient bien éclairés, Rachel entra naturellement dans le vestiaire dédié au femmes, qui n'était pas très peuplé. En effet, les agents sortant tous à des heures différentes, il y avait des vestiaires plutôt énormes pour pas grand chose. Le vestiaire des femmes était presque vide, quatre personnes seulement étaient dans la salle. Rachel ouvrit la malle contenant ses affaires et donc ses vêtement, et se changea rapidement avant de quitter le vestiaire sans dire un mot.
Elle s'était vêtue d'un jean, d'une paire de chaussure et d'une veste de cuir brun, une fois retourné dans la salle sombre elle emprunta le chemin menant à la sortie. Au bout de quelques minutes de marche il y avait en face d'elle un autre ascenseur qui menait au bâtiment voisin, une banque. Seul les agents ainsi que les propriétaires de la banque connaissaient l'existence de ce sous sol reliant le Siegfried et la banque de la ville, et seul eux pouvaient y accéder. L'ascenseur se stoppa au rez de chaussé de la banque, tout était assuré pour que les agents puissent sortir incognito et en sécurité.  Rachel s'avança rapidement dans la foule, elle avait horreur des attroupements de personnes.

Dès qu'elle arriva dehors, elle regarda sa montre; elle affichait 18 heure 37, la nuit allait bientôt tomber et l'air se rafraichissait. Elle décida de prendre un taxi, elle utilisait habituellement une moto bleue marine mais un de ses "amis" l'avait empruntée, et amenée à la casse. A cette heure ci il y avait un nombre effroyable d'embouteillages, et elle habitait assez loin du centre ville alors le trajet était souvent long. Cette journée avait vraiment été fatigante, elle s'était réveillée à 2 heure du matin pour aller au Siegfried, et elle finit par s'endormir sans s'en rendre compte dans le taxi. Dès que le chauffeur la réveilla en klaxonnant et hurlant, sa montre indiquait 19 heure 22, elle paya ce dernier en s'excusant puis se mit en route vers sa maison, pas loin. Rachel habitait dans un quartier modeste, le genre de quartier ou vivent les "gens normaux" sans prétentions. Elle prit la peine de saluer son voisin d'à coté qui arrosait ses fleurs dans un petit jardin artificiel, elle ne les aimait pas lui et sa femme mais vu qu'ils avaient toujours étés sympathiques, c'était la moindre des chose. Elle prit sa clef, qui était un simple petit rectangle de métal et la glissa dans la "serrure". Sans tourner, la porte s'ouvrit et elle entra dans sa maison. Si on pouvait appeler ça une maison, il n'y avait que 3 salles, la salle de bain, et sa chambre à l'étage, et le rez de chaussé qui ressemblait plus à un garage qu'à autre chose. Sur les murs étaient placés diverses étagères ou étaient entreposés des tonnes d'appareils et d'outils de mécanique, l'agent préférait vivre auprès des machines que des gens. Il y avait deux motos désossées au centre de la salle, des engins qu'elle construisait dès qu'elle avait le temps, là ou d'autres utilisait la paye assez importante de leur statut d'agents pour vivre dans le luxe, elle achetait le dernier cri en matière de technologie pour améliorer ses véhicules. Au fond de la salle sur le coté droit se trouvait un canapé, un peu usé mais encore confortable, elle s'y allongea, pour ne pas dire qu'elle y tomba presque. Elle ne s'était pas vraiment reposée cette semaine, le métier d'agent était très éprouvant mais c'était mieux que d'être mort, quand on connais les risques. Elle s'endormit à nouveau, dès qu'elle se réveilla, il était 7 heure du matin. Elle n'avait rêvé, comme d'habitude, de rien, les rêves elle ne les connaissait plus depuis qu'elle était devenue adulte. Après avoir prit un petit déjeuner, elle décida d'étudier les documents que lui avait confié l'agent V sur Alexia Arondight.

1 mètre 69, déjà elle allait devenir plus petite... Ca la dérangeait un peu, mais ce n'était pas la priorité, ce n'était qu'un détail mineur. Au moins elle avait un beau visage, plus beau que le sien à son gout, mais une plus petite poitrine... Rachel se rendit vite compte qu'elle s'attardait sur des détails inutiles, cela ne lui ressemblait pas, elle devait se remettre à travailler sérieusement. D'un côté ce genre de comportement était rassurant, ça lui prouvait qu'elle n'était pas devenue qu'une machine au service de l'ordre, et après tout elle n'était pas vraiment en service.
Comme prévu dans le plan, son mari qui l'accompagnait ainsi que les serviteur de la jeune et riche dame allaient mourir et être officiellement morts. Ils auraient put la démasquer car proches d'elle, leur mort était obligatoire au bon déroulement du plan. Elle devait prendre en compte le fait qu'elle était veuve dans son "rôle", vu qu'apparemment elle avait de fort sentiments pour son mari. Elle ne savait pas ce que ça allait donner, mais comme tout les agents elle était assez doué pour imiter un comportement et mentir. Elle passa vite les détails inutiles comme "aime les gâteaux à la fraise", elle se demandait pourquoi ces infos étaient dans les documents... Quoiqu'il en soit, ce n'était pas important. Alexia avait été contactée par un certain "Alfred J.Ranyard" pour faire partie de l'organisation. Il n'y avait rien de plus à son sujet, Rachel estimait que c'était tout ce que l'agent V avait le droit de lui révéler sur cet homme, ou tout ce qu'il pouvait, l'important était juste de savoir son nom. Il y avait un exemplaire du mail qu'il lui avait envoyé, elle mémorisa chaque phrase de ce dernier, elle s'attendait à ce que cet homme l'interroge dessus, par prudence.
Il y avait une fiche assez détaillée sur son mari, c'était un homme d'un mètre quatre vingt quatre, d'environs 40 ans, aux cheveux gris,"John Frath". ce qu'il y avait d'écrit était assez surprenant; c'était un mercenaire plutôt dérangé, vivant dans les bas-fonds. Qu'est ce qu'une jeune femme riche, présidente d'une association humanitaire, irait faire avec un meurtrier des bas-fonds à moitié fou? De toute façon, il allait mourir aussi. Dès qu'elle eu fini d'étudier les documents, il était déjà 11 heure. Elle allait passer la majorité des deux jours à se préparer à son nouveau rôle, à dormir et de temps en temps, bricoler l'une de ses motos. Ces deux jours de temps libres lui furent plus que suffisants, elle n'avait pas de proche à voir, après tout elle n'appréciait pas vraiment les contacts humains.


Deux jours plus tard, à 7 heure 50, elle se trouvait dans le Siegfried, dans l'ascenseur pour le 19ème étage. Au fond d'elle, avait peur, même pour une personne sans connaissance ni autre véritable vie que le SRES, changer totalement de corps n'était pas chose simple, n'importe qui serait inquiet d'une telle expérience. Dès que l'ascenseur s'arrêta, il mena à une grande salle qu'elle n'avait jamais vue. La salle avait une forme ovale et possédait, disposée sur tout les cotés, une dizaine de porte. Plusieurs scientifiques du SRES voyageaient entre différents quartiers de l'étage pour des tâches diverses. Au milieu de la salle, attendant debout, se trouvait l'agent, ou le "docteur" V, il était toujours aussi impressionnant. C'était un des agents du cercle des 26, l'élite de l'élite, et ca se voyait. Il s'avança vers elle dès qu'il la vit.

-Pile à l'heure, n'est ce pas? Constata l'homme en riant et regardant sa montre à son poignet droit. Je suppose que tu sais déjà tout, mais on va te placer dans une sorte de cuve pendant plusieurs semaine. Tu ne verra pas le temps passer... Ah, et bonjour quand même.
-Bonjour à vous aussi, monsieur.
Répondit Rachel, avant de suivre V dans une autre salle qu'il ouvrit grâce à une carte magnétique dorée, c'était le "passe partout" du cercle des 26.
La salle était aussi grande que la précédente et était remplie d'installations diverses, quelque part se trouvait un endroit ou on pouvait allonger un corps humain, ca ressemblait plus à un cercueil qu'autre chose.

-Tu va devoir aller dedans... C'est plutôt intimidant comme système, mais tu ne sentira absolument rien. Fit V en montrant le "cercueil" du doigt. Je vais te laisser seule un moment dans cette salle, je contrôlerais tout d'ailleurs. Dès que tu sera prête, va nue dedans et fait le moi savoir, j'entends tout ce qui se passe dans la salle. Une fois dedans, met tes bras le long du corps et ne surtout bouge pas.
-Bien, monsieur.
-Je te laisse 20... non, une heure pour y aller, je suis du genre patient... Mais essaye de ne pas trop tarder, ok?

L'agent parlais toujours sur un ton assez amical, Rachel se rendit compte qu'il s'était mit à la tutoyer. Elle l'imaginais bien plus froid et strict, mais il restait un professionnel et ne perdait pas trop de temps. A peine avait elle atteint l'étage qu'elle allait devoir entrer dans un long sommeil, signant la fin de son ancienne vie... Elle resta un petit moment silencieuse, en face de la machine, mais finit par se dire que ce n'était pas la peine d'y réfléchir éternellement. Rapidement elle retira ses habits et rentra lentement dans la machine. Le métal était froid et peu confortable, mais ce n'était pas le moment de penser à ça.
-Je suis prête. Fit finalement Rachel, le "cercueil" se ferma quelques instant plus tard et elle s'endormit rapidement...


Pendant ce temps, quelque part dans la ville, un homme prenait un thé luxueux et raffiné, dans une salle tout aussi luxueuse. Les couleurs dominantes étaient le blanc et le doré et la salle ressemblait plus à un appartement royal de la renaissance qu'à un habitat sauzien. Près d'une longue table blanche, seul, un homme dans la trentaine buvait par petites gorgées son thé. Il portait un élégant costume noir et avait des cheveux argentés mi-longs, une couleur assez étrange, mais ce n'était pas le pire. Ses yeux étaient dorés et brillants, et avaient des pupilles verticales semblables à celle de certains reptiles, de toute évidence il n'était pas un humain normal.
-Quoi? S'écria l'étrange personnage alors qu'il n'y avait personne dans la salle à part lui. Vous me dérangez en plein thé, vous savez... De plus c'est assez désagréable dès que vous faite ça.
Il n'y avait personne dans cette grande salle mais il semblait clairement s'adresser à quelqu'un. Il leva les yeux au ciel en souriant.
-Damoclès, encore Damoclès... Laissez moi me reposer, un peu. Fit il en buvant une autre gorgée de thé. La charmante dame et sa brute devraient arriver dans un peu plus d'un mois. Vous voyez, je travaille avec ardeur a la réalisation de notre plan... Il lâcha ensuite un petit rire mesquin ... Si je cache quelque chose? Pourquoi vous n'iriez pas boire le thé avec moi pour le savoir? L'homme aux cheveux d'argents rit de plus belle. Je plaisante, vous manquez cruellement d'humour, monsieur. Maintenant, puis-je boire mon thé tranquillement?
L'homme en costume noir cessa de parler tout seul, finissant son thé, le sourire au lèvres.


Trois semaines plus tard, Rachel se réveilla enfin. Dès qu'elle ouvrit les yeux, sa vue était floutée et elle avait du mal à discerner si elle rêvait ou était revenue à la réalité. Elle tenta de bouger sa main droite, mais elle n'y arrivait pas. Tout son corps était paralysé, mais elle finit par voir clairement. Elle pouvait juste cligner des yeux et voyait seulement un plafond blanc, ça signifiait qu'elle était dans un lit de "l'hôpital" du Siegfried, les plafonds n'étaient blanc que là bas.  Rachel avait horreur de ça, elle se sentait impuissante, la pire chose pour elle. Elle tentait de bouger au moins sa nuque pour voir autour d'elle, elle réussit à mettre sa tête du côté de la fenêtre qui donnait vue sur la ville. Cependant elle n'arrivait plus du tout à soulever sa tête maintenant, elle aurait aimé voir ce qu'elle avait perdu avec ce nouveau corps, si ça avait été un succès.
-Tu te réveille un peu plus tard que je ne l'ai prévu. Fit une voix derrière elle en riant, c'était celle de V, bien qu'elle ne pouvait pas le voir elle la reconnaissait parfaitement. Enfin, l'important c'est que ce soit un succès total... Tu ne risque de ne pas pouvoir bouger aujourd'hui, et d'être engourdie toute la semaine. Ce genre de chose était impossible à imaginer l'année dernière! Le monde entre dans une nouvelle ère mais certains ne s'en rendent pas compte.
-Excusez moi monsieur... Mais pouvez vous au moins remettre ma tête dans le bon sens?
L'agent lui rendit ce service, elle n'avait pas sentit ses mains gantées la toucher. Elle se rendit qu'elle ne sentait plus rien non plus.
-La vraie Alexia Arondight, va mourir dans 10 jours. Reprit son supérieur Ce sera un jeu d'enfant de truquer tout les papiers pour que tu ais un pouvoir légitime sur "ton" association humanitaire. Ca nous fera de l'argent en plus, mais je ne peux pas vraiment dire qu'on en avait besoin. Officiellement tu sera allé dans un des grands hôpitaux de la ville, gravement blessée. Dans deux semaines, nous te présenterons à ton équipe, d'ici là tu aura largement le temps de t'habituer. Sur ce, je te quitte, j'ai à faire. Normalement tu n'aura pas faim ni soif pendant 48 heures.

Après ces mots,  V sortit de la salle d'un pas pressé. Elle aurait aimé demander un miroir, mais il avait bien autre chose à faire qu'écouter les caprice d'un simple agent, enfin, commandant à présent. Après avoir passé des semaines inconsciente, elle n'arrivait pas à trouver le sommeil... Elle s'ennuyait vraiment, il n'y avait rien à faire, si elle pouvait bouger elle serait déjà en train de tester des armes dans l'une des armureries de l'organisation. Elle se mit en tête de dormir et compta des moutons, rien n'y faisait, la journée fut très longue pour elle, ca lui parut un an. Le lendemain matin, elle arrivait enfin à bouger, bien que faiblement. La chambre ou on l'avait placée était dotée d'une salle de bain, elle y traina faiblement ses pieds et le fait de voir quelqu'un d'autre dans le miroir était vraiment surprenant. Rachel passa une bonne dizaine de minute à observer son nouveau visage dans le miroir. On ne lui apportais pas de repas, comme l'avait dit Dr V, elle n'avait ni faim ni soif. Elle tenta de sortir, la porte était fermée, ça ne la surprenait pas mais ça l'embêtait vraiment de devoir rester dans cette salle blanche et morne. Le lendemain, elle pouvait bouger plus librement et on commença à lui apporter des "repas", un verre d'eau et quelques pilules inconnues en vérité, mais elle n'avais pas à poser de questions.

4 jours plus tard, elle avait reprit la totalité de ses capacités physiques. On lui avait envoyé une tenue de commandant et indiqué qu'elle était libre de sortir à présent. Elle ne devait juste pas sortir du bâtiment, vu qu'elle ne pouvait sortir on lui avait donné des appartements dans le Siegfried, plus confortables que cette misérable chambre d'hôpital. Elle monta au 15ème étage et chercha la salle qu'on lui avait indiqué, à l'intérieur de cette dernière c'était assez joli. Il y avait des meubles que peu de gens pouvaient se payer et le design était de très bon gout, mais pour Rachel rien ne valait chez elle, son garage et ses outils de mécanique. La semaine suivante fut assez ennuyantes, elle avait passé la majeure partie du temps à revoir tout les dossiers sur Alexia, enfin, sur elle à présent. Officiellement, Rachel était morte, n'existait plus.

A la fin de cette semaine, on lui apprit par un appel qu'elle était attendue à la salle 15 du  quatrième étage. V et sa future équipe l'y attendaient. Selon ce qu'on lui avait dit il n'y avait pas seulement des agents mais aussi des mercenaires, des professionnels naturellement. Cependant elle restait leur supérieure, que ce soit des durs des bas-fonds ou autre. La salle 15 du quatrième étage était l'une des armureries du bâtiment, V allait leur expliquer en détail la mission. Cette salle était longue, grande et rectangulaire, des tas d'armes derniers cri y étaient entreposées et classées et il y avait des mannequins pour tester ces dernières. Des fauteuils et canapés de cuir noirs étaient placés sur le côté droit, assez éloigné des armes. Dr.V était debout en face de ses futurs équipiers, assis et écoutant V qui leur donnait des infos sur Damoclès, dès que ce dernier vit Rachel derrière lui il l'invita à s'avancer.
-Je vous présente votre supérieure pour cette mission, agents du SRES et autres mercenaires.

-Rachel Voltench, maintenant Alexia Arondight. Commandant et agent numéro 921, enchantée. Se présenta Rachel de son habituel ton neutre et froid.

//

Fuuck yeah é_è! Il est beau il est grand, Siegfried est là! Pour ceux qui ont lus jusqu'au bout ce gros pavé, voici les règles du RP:

-PRECISION: SEUL Rachel a subis une transformation génétique complète, pas de confusion.
-Vous jouerez un agent du SRES ou bien un mercenaire. Dans tout les cas, vous êtes expérimentés. Il est d'ailleurs logique que vous incarnez de préférence un personnage majeur.
-Une intro, pas de fiche. Faites une description physique de votre personnage et faite le se présenter à Rachel.
-Cyborgs/mutants peuvent être autorisés, mais dans une certaine limite. Afin de connaitre ces dernières envoyez moi un MP et décrivez votre idée de personnage si vous voulez en faire un cyborg/mutant. Pour les mutants, une apparence humaine est obligatoire ( La couleur des cheveux ou des yeux n'a aucune importance cependant, mais doit être expliquée si elle est particulière, sauf si vous désirez garder le secret.)
-Pas de magie. Les seuls pouvoirs "surnaturels" dans cet univers, ce sont les pouvoirs psychiques/télékinésie. Si vous voulez en posséder là aussi il faudra me MP, mais si vous en voulez sachez que dans tout les cas ils seront très, très limités.
-Gardez en tête que si vous êtes un humain normal, vous avez les capacités d'un humain normal.
-Si jamais vous êtes inactifs trop longtemps (deux semaine?) sans prévenir, et qu'il y a de l'action, je ferais mourir votre personnage.
-Je préfère éviter l'utilisation des dés pour l'instant. Dans certains cas ce sera à réfléchir.
-5 personne maximum, 4 minimum pour commencer le RP.
-Pour toute question, me MP ou me le dire sur la CB. Si ça ne concerne pas un élément secret je vous répondrais forcément.


Liste des participants(pseudo/nom de personnage)=


-Daloka/MJ
-Nelfhithion/Seth
-Coriendre/Candy Keane
-Seja/ Rashad Jaan
-
-
//


Dernière édition par DALOKA le Ven 14 Juin 2013 - 11:43, édité 6 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Preums.

Message par Coriendre le Jeu 13 Déc 2012 - 17:23

Yayyy >u<
Je participes! L'occasion d'utiliser mon nouveau personnage féminin COMPLETEMENT badass >/D!

Identité:

Nom et Prénom: Candy Keane. - - Agente #945
Âge: 25 ans.
Genre: ???. Apparence humaine. Ses cheveux naturellement roses laissent penser qu'elle soit, d'une certaine manière, mutante.
Apparance:

(cliquez pour l'agrandir, l'hebergeur à rendu l'image plus petite.)
Caractère/Mentalité: Malgré son nom, Candy n'est pas une petite fille en sucre comme on pourrait le penser. Elle n'est d'ailleurs pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. D'une nature calme, elle a une capacité d'analyse plutôt rapide. Elle aime beaucoup le rose (couleur portée par la plupart de ses armes) et est plutôt fonce dans le tas. Ne vous attendez pas à la voir vous supplier pour quelque chose, ce n'est pas son genre; même si elle peut toujours travailler en équipe.

Capacités sur le terrain: @ Daloka, si quoi que ce soit te dérange dans cette partie, libre à toi de me le faire savoir.
Candy possède de petits projecteurs au bout de ses doigts lui permettant de créer des hologrammes solides. Ceux-ci ont une solidité légèrement supérieure à celle du verre. Elle possède aussi d'autre projecteurs dissimulés un peut partout à d'autres endroit sur son corps.
Les projecteurs possèdent une batterie fonctionnant grâce aux posts. Un hologramme est égal à une barre de batterie.
La batterie se recharges d'un cran si je n'utilise pas d'hologramme durant le post; sa capacité maximale est de cinq barres.

Les hologrammes, de leur cotés, fonctionnent d'une manière spéciale. Candy peut " déssiner " des formes dans l'air avec ses doigts, ou utiliser des hologrammes sauvegardés au préalabre dans une carte mémoire interactive nichée dans son gant droit.
Son cache-oeil dissimules une capacité spéciale qu'elle n'utilise qu'en cas d'extrême nécessité, celle-ci usant 5 barres de batterie.

Booya! Intro!
///

Une silhouette fine et élancée s'avança un peut plus, permettant à la jeune femme de pouvoir la voire plus clairement.
D'une manière officielle, un des hommes la présenta.

" Agent #945. Candy Keane; age: 25 ans. Il s'agit d'une de nos plus fraîches recrues. "
Candy n'avais pas l'air d'être aussi coincée que "Mademoiselle la dame de fer". Appuyant son centre de gravité sur sa jambe droite, les bras croisés. Des mitaines de cuir noir et une combinaison de la même couleur, des bottes similaires et une énorme barêtte ornée d'un noeud papillon dans les cheveux. Ces cheveux, d'ailleurs, étaient roses, et avaient tout l'air d'être naturellement de cette couleur. Surement une mutante. Ou du moins, une moitié mutante.
Une paire de lunettes d'aviation pendouillaient autour de son cou.
" Tu peut m'appeler Candy. " Fit-elle d'un ton plus ou moins amical. " Je vous accompagnerais d'une manière peut directe. "
" Candy est spécialisée dans le domaine informatique. "
" Tout juste. Si tu as un système de sécurité à brouiller, c'est moi qu'on appelles. " Répondit-elle avec une voix assez enjouée.
Candy regarda sur les cotés, histoire de voir à quoi ressemblait les autres, d'une manière plus poussée.
avatar
Coriendre

Messages : 170
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 19
Localisation : Quelque pars, dans le néant.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Sanga, Zagan

Voir le profil de l'utilisateur http://your-happy-pills.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Seth se présente.

Message par Nelfhithion Aesiryon le Sam 15 Déc 2012 - 10:11

Derrière Candy était placé un homme de taille normale. Le visage maigre, les joues creusées, compensées par la présence de barbe de quelques semaines voire quelques mois, cependant bien entretenue. Un peu de moustache, moins entretenue.
L'homme portait des lunettes noires pour cacher ses yeux, qu'il avait conservé de son dernier boulot de garde du corps. Il portait un t-shirt a manches longues noirs, un pantalon noir, une veste grisatre qui n'avait pas de manche, laissant paraitre un col blanc et une cravate rouge. Il avait des bottes de militaire de même couleur que son pantalon, avec une nuance dans les marrons. A sa ceinture était rangé son arme de poing, derrière sa ceinture en était rangé un autre pistolet.

Il s'avança à son tour, et sans esquisser d'un sourire il se présenta.
Seth, juste Seth. Mercenaire au service du SRES. Je suis là pour vous épauler en cas de pépin.
Je suis un videur, je m'occupe de régler les problèmes en cas de surnombre. Mon job c'est de tuer et de finir le travail parfois trop long...


Seth était, avec le temps, devenu un très bon tireur, il se contentait d'armes de poing, il trouvait ça plus rapide, plus maniable et plus précis. De plus, se battant très souvent dans des batiments, la portée n'était pas ce qui le dérangeait, jugeant qu'il pouvait largement tirer jusqu'au bout d'un couloir sans que la balle soit déviée ou ralentie.
Bien sur si on le lui demandait, il acceptait volontier les armes de tir rapproché, étant un fervent défenseur de l'achèvement à bout portant, étant plus fatal est moins douloureux.
Il avait développé ses capacités dans le clan Thanmill, un groupuscule de terroristes peu important qui avait été démantelé depuis peu. Il s'en fichait pas mal, il avait été exilé il y'a maintenant cinq ans et la seule marque qu'il en avait gardé, c'était un tatouage sur l'épaule droite barré d'un éclair jaune. S'il croisait un Thanmill, celui ci avait le droit de vie ou de mort sur lui.
Ce point, il l'avait omis quand il parlait de lui, préférant ne pas leur préciser ses origines.


La dame de fer lui fit remarquer que sa crante de sécurité n'était pas placée sur son arme, à ça, Seth tendis son index et lui déclara:
Ma crante de sécurité... c'est ça.
On pouvait voir qu'il portait un gant en métal comme beaucoup de jeunes de cette époque, c'est vrai que c'était beau et que ça faisait mal en cas de combat. Cependant ce n'était pas ce genre de gant que portait Seth, et fort heureusement, c'était peu reconnaissable.
Ce gant était la raison de son exil, une arme organique qui se reliait à l'interieur du bras et ne pouvait donc pas être enlevé sans opération. Ce gant pouvait jeter un lasso energitique, lui permettant de déplacer des objets à courte distance.
L'arme étant illégale, il préféra ommettre ce deuxième objet aussi.


Enfin, pour finir, je suis plutôt bon pour achever mes victimes avec ça. Sur ces mots, il pointa sa botte dans laquelle était rangé un poignard faisant presque la taille de son bras.

Il recula ensuite laissant passer une autre personne.
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 404
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Seja le Sam 15 Déc 2012 - 11:12

Placé légèrement en retrait, un autre homme se trouvait assis sur une chaise. Il analysait tout ce qui se passait, notant chaque élément, ne laissant rien passer. Sa peau foncée, presque noire, et son visage dépourvus de pilosité faisait qu'on ne pouvait lui donner un âge. Il écoutait attentivement les présentations, pis, voyant que la personne devant lui avait fini, il se leva souplement de sa chaise. Ainsi debout, l'homme était grand, 1m 80 au moins, et son costume de luxe laissait apparaitre des muscles puissants. Il était entièrement noir: ses yeux marrons sombres, sa peau de la même couleur, ses vêtements, ses chaussures de cuir verni, et même les deux pistolets de petit calibre qu'il portait à la ceinture.
Il se planta devant celle qui allait devenir sa chef pour cette expédition et lui tendit une main puissante.


Rashad Jaan, n°72, pour vous servir.

V intervint.

M. Jaan est là depuis longtemps, il a beaucoup d’expérience. De plus, c'est l'un de nos meilleurs assassins.

Rashad sourit, ou tout du moins, ses lèvres se décrispèrent légèrement, en entendant le ton respectueux du docteur, et le fait qu'il l'appelle par son nom de famille. Il n'était pas si vieux que ça, mais il faisait ce métier depuis son plus jeune âge.
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 471
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 21
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par DALOKA le Lun 24 Déc 2012 - 11:59

//Hello everyone.
Je poste pour vous dire que je commencerais véritablement le RP après le nouvel an. Pour trois raisons; la première c'est qu'en cette période de fêtes, beaucoup de gens vont aller voir leur famille, ou en tout cas aurons d'autres occupations que de poster sur les RP. La deuxième c'est que je préfère attendre un éventuel cinquième joueur avant de commencer. Enfin, il se trouve que je suis plutôt dans un sale état (Putains de maladies.), et du coup je passe plus de temps à pioncer qu'à être sur mon PC, je ne sais pas quand je serais de nouveau en forme mais en tout cas je n'ai pas actuellement la motivation d'écrire.

Bon, pour info même si je posterais pas trop je passerais toujours sur la CB, donc je ne suis pas vraiment absent.



//
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

/0: The Siegfried

Message par DALOKA le Ven 4 Jan 2013 - 0:33

Alexia avait donc là son équipe... Honnêtement, elle s'attendait à pire dès qu'elle a su qu'un mercenaire serait de la partie, elle espérait juste qu'il saura obéir dès qu'il le faudra. Il y avait un agent assez vieux, l'un des premiers, ce qui la mettait assez en confiance, quand à la fille... Elle ne savait pas quoi en penser, mais vu que c'était une personne ayant passé les tests du SRES, elle devait forcément avoir les compétences requises pour la mission.

-Maintenant que vous savez avec qui vous travaillez, je vais vous laisser. Mais avant, je vais vous donner ceci... Fit V avant de chercher dans ses poches et en sortir une carte bleue. A l'étage juste au dessus, à la salle B54 vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour ce soir; vos faux papiers et vos vêtements, je vous laisse le choix de vos armes mais je vous conseille des armes légères pour cette mission. Retrouvez moi au premier étage à 17 heure, habillés de vos tenues naturellement, on vous mènera à une limousine pour aller directement au siège de Damoclès, ils sont censés vous recevoir ce soir même.
Après ces mots, il se dirigea vers la sortie et avant de partir de la salle se tourna vers Rachel.
Rachel, essaye de faire vite et rejoins moi dans mon bureau, j'ai des informations importantes à te communiquer.

Cette dernière, décidée à ne pas perdre de temps comptait taller directement à la salle que lui avait indiqué son supérieur, elle parlerais à ses nouveaux subordonnés plus tard, en vérité elle n'en avait pas vraiment envie... Rachel invita ces trois derniers à la suivre, ils n'avaient de toute façon pas vraiment le choix, elle seule pouvant ouvrir la salle B54. L'agent se dirigea donc également vers la sortie.


Dernière édition par DALOKA le Ven 14 Juin 2013 - 10:13, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allez! Motic!

Message par Seja le Dim 13 Jan 2013 - 21:46

Salle B54. Ou comment trouver tous les engins de guerre et de mort créé depuis l'apparition de l'être humain. On trouve de tout ici, du bazooka à la matraque, en passant par l'arc et la mitrailleuse lourde. Après, tout dépend de la mission à accomplir. et des crédits octroyés pour celle-ci.
Rachel entra la première dans la pièce, suivit immédiatement de Rashad. Celui-ci se plaça devant un comptoir en métal, sortit ses deux pistolets, enleva les chargeurs et les vérifia avec une dextérité due à l'habitude. Puis il les rechargea, les rangea, sortit deux silencieux accrochés à sa ceinture qu'il inspecta eux aussi, avant de regarder si ces deux poignards étaient bien aiguisés. Pour finir, il ouvrit un tiroir et en sortit quelques chargeurs de rechange, qu'il accrocha à sa ceinture avant de se tourner vers ses collègues pour voir quels armes ils prendraient.
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 471
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 21
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Wilmis Sefreïd, télékinésiste (Ça se dit, ça? :/)

Message par Lunfaugh Andolion le Mer 16 Jan 2013 - 13:54

Dans la file de personnages se présentait un homme de taille moyenne, vêtu d'une longue veste noire à manche courtes et d'un pantalon trop large. Il était brun-foncé, avait la peau blanche, les cheveux mi-longs et de la barbe et ses yeux étaient étrangement bleu-violets. Sur ses bras, il avait des protections en cuir greffées ornées d'un métal bleuté qui lui permettait de faire appel à ses pouvoirs de télékinésie. Il montrai un air totalement indifférent et scrutait les personnes, les détails du bâtiments et un peu tout ce qu'il avait autour de lui. Bientôt, ce fut son tour. Il se présenta rapidement:
Wilmis Sefreïd, agent de terrain et télékinésiste. J'me suis pas trompé d'endroit?
Il n'essayait pas d'avoir l'air courtois, parlait sur un ton qui suffisait à dire:
"Bon j'espère que vous allez m'engager après toute cette attente!"
Il n'avait apparemment aucune armes si,ce n'est que ses greffes sur ses bras. On lui demanda son parcours jusqu'ici. Il sourit légèrement avant d'annoncer:

J'ai longtemps été mercenaire, j'ai ensuite parcouru d'entreprises en entreprises... Plus ou moins légales... Puis maintenant, j'en ai marre de changer et je compte m'engager ici définitivement...
avatar
Lunfaugh Andolion

Messages : 212
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 17
Localisation : À l'endroit exact, de la façon la plus remarquablement précise qui soit; à l'endroit exact, disais-je, ce qui reste extraordinaire et totalement surréaliste; â l'endroit exact, donc, ce qui me semble assez gros pour une coincidence, mais bon, après c'est ce que j'en pense. À l'endroit exact, encore une fois, mais admettez-tout de même que ça vous épate; à l'endroit EXACT ET PRÉCIS, attention! À l'endroit exact, donc, où je me trouve actuellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par DALOKA le Mar 22 Jan 2013 - 21:39

Sur le côté droit de la salle se trouvaient divers vêtements, pas des tenues de combat mais des tenues destinées aux missions plus délicates. Parmi ces habits se trouvaient cinq contenus dans des sacs d'une matière plastique et transparente, chacun avait un nom associé. Rachel avait une robe noire fendue sur le côté droit qui devait couter un certain prix et était très belle, mais ce n'était pas le genre d'habits qu'elle appréciais porter, pourtant dieu sait combien de femmes auraient tout fait pour avoir une robe pareille. Les autres tenues, plus communes, étaient des simples costumes blancs frappé d'une fleur dorée qui était le symbole de l'organisation que tenait Alexia Arondight, portant son nom. C'était tout simplement les vêtement des gardes du corps des gardes du corps personnel de la dame, la vraie Alexia n'en voulait pas mais c'était une personne importante et cela était donc nécessaire, seulement ça n'a pas suffit à la garder en vie. Avant de partir mettre sa tenue dans les vestiaires à la droite de la salle, elle décida de se choisir une arme.
Il lui fallait quelque chose de discret car contrairement à ses camarades, elle n'était pas censée avoir d'arme sur elle.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il est venu le temps du surarmement

Message par Nelfhithion Aesiryon le Mer 23 Jan 2013 - 14:12

Hmpf
Seth n'étais pas vraiment content de voir qu'il allait ressembler a un pingouin, cette tenue blanche était en naturelle contradiction avec les vestes noires qu'il passait sa vie à porter. Et puis le blanc est une couleur trop salissable, au moindre imprévu, il n'était plus du tout crédible auprès des ennemis qu'il devait infiltrer, la tenue avait au moins l'avantage de couvrir les bras, il n'avait pas spécialement l'envie d'avoir tout le secteur sur le dos.
Les armes étaient très interessantes, Seth en connaissait beaucoup, une magnifique TESLA, une arme tactique à lunette pouvant détécter la chaleur, un H4X0R, un fusil d'assaut pouvant découper a distance... Mais rien ne lui tapait vraiment dans l'oeil, du moins, c'est ce qu'il pensait avant de tomber sur une paire de Black Hawk, des armes de poing de couleurs noires, très bien équilibrés et ayant l'avantage d'être équipé de balles chemisées, permettant une perforation plus efficace et l'avantage de tirer a travers des paroies, l'inconvénient était qu'il était plutôt lourd et qu'il était difficile d'y attacher un quelconque silencieux ou un cache flamme, mais bon, Seth s'y connaissait en matière d'élimination, si la mission tournait au drame, c'est lui qui agirais, en attendant il laissait faire les autres.
Cette attitude était tout a fait logique venant de sa part, Seth a toujours été utilisé pour se battre, étant anciennement "videur" il était chargé de supprimer les preuves après le passage des spécialistes, la discrétion n'était pas son talent préféré.
Le mercenaire alla se vétir et plaça un holster sous sa veste, il s'agit de bandes de cuirs pouvant être utilisés comme ceintures, bretelles, pouvant acceuillir des armes. Cela permettait a Seth d'avoir une arme au niveau de la main, l'autre étant rangé à sa garde, tel un garde du corps classique.

Bien, pour ma part je suis prêt, il me faudrait juste un petit fusil à pompe pour régler les détails en finesse.
avatar
Nelfhithion Aesiryon
Berserker

Messages : 404
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 22
Localisation : Tu vois cette maison la bas? Pas moi...

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nelfhithion, Danilian, Vigaj, Algorath, Valéra, Haddéus Dren, Seth.

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/  (Niahahah)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Lunfaugh Andolion le Mer 23 Jan 2013 - 17:52

On présenta à Lunfaugh la tenue dont il sera vêtu, à laquelle il apporta un commentaire:
-ça pique les yeux... Ils doivent pas rigoler tous les jours, ceux qui portent ces vêtements là...
Puis lui fut montrée l'armurerie... Il regarda dans tous les sens, observa toutes les armes, et souffla:
-Une simple lame me siérait... Quoique... Une arme de courte portée et petite, ce serait parfait...
il posa son regard sur une arme, et annonça:
-c'est l'arme qu'il me faut...
C'était une petite arme, mais qu'on pouvait tenir à deux mains. Wilmis pensait que la précision était suffisante, et qu'une bonne puissance lui suffisait. Car cette arme peut, à courte portée, faire des dégâts non négligeables. Il n'avait pas l'habitude d'utiliser de grande armes, ou même n'importe quelle arme, en fait. Il ne se battait le plus souvent qu'avec ses capacités de télékinésiste. Après avoir récupéré l'arme qu'il voulait, Lunfaugh regarda tout le monde et leur annonça fièrement:
C'est bon pour moi, je suis près.
Il avait désormais un regard qu'il n'avait pas montré depuis son arrivée, en tenant son arme sur son épaule. Il allait participer à une mission, et une importante.


Dernière édition par Lunfaugh le Dim 24 Mar 2013 - 7:40, édité 1 fois
avatar
Lunfaugh Andolion

Messages : 212
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 17
Localisation : À l'endroit exact, de la façon la plus remarquablement précise qui soit; à l'endroit exact, disais-je, ce qui reste extraordinaire et totalement surréaliste; â l'endroit exact, donc, ce qui me semble assez gros pour une coincidence, mais bon, après c'est ce que j'en pense. À l'endroit exact, encore une fois, mais admettez-tout de même que ça vous épate; à l'endroit EXACT ET PRÉCIS, attention! À l'endroit exact, donc, où je me trouve actuellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Allez! On se bouge! On remonte!

Message par Seja le Sam 23 Mar 2013 - 21:54

Rashad se changea à son tour, sortant de la cabine avec son costume blanc qui contrastait étrangement avec sa peau. Ses pistolets étaient cachés par la veste de costume, de même que ses poignards, fixés sur les flancs. Mais un garde du corps se devait d'être armé, surtout en ces temps sombres. Il attrapa donc une carabine qui plaça en bandoulière, puis consulta du regard sa chef, attendant le signal de départ.
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 471
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 21
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Kiart Nenzo le Dim 24 Mar 2013 - 13:38

Dans l'ouverture de la porte s'avançait une forme de corpulence moyenne, d'une taille approchant le mètre quatre-vingts, recouverte d'habits la rendant indéfinie. Finissant d'entrer, la forme se révéla être un homme d'âge moyen, le visage blafard et aux traits fatigués mais rasés court, des longs cheveux blonds cendrés mit en arrière pour laisser voir ses yeux bleus acier qui semblaient sentir l'agression.
Il portait une tenue noire amples sur l'intégralité du corps, la seule trace de couleur était des lignes blanches marqués au niveau des épaules, ceinture et genoux, ranger noirs aux pieds, seuls ses mains étaient visibles et on apercevait que c'était des prothèses même pas recouverte, seulement de métal.
Alors qu'il s'approchait d'un pas rapide, il se mit à tousser, de façon très sonore mais involontaire, la main devant la bouche.


Excusez de mon re... Kuff... De mon retard, je devais récupérer quelques affaires. Je suis Kiart Argentis, votre médecin de front ou votre saint Bernard si vous tenez à mourir, mercenaire au service. L'équipe est au complet?

Kiart après cette maigre présentation alla s'asseoir sur un des canapés, observant la fine équipe dans laquelle il devait travailler, il entreprit de détailler tout les tics de chaque personne, sachant qui est qui.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 569
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Core Van Heim le Dim 24 Mar 2013 - 19:33

La porte de la salle où il devait se rendre glissa dans un chuintement feutré. À peine le panneau fut-il effacé de sa route, il fit un pas en avant. Son pied se posa sur le sol. Puis le suivant. Ses lourdes bottes martelèrent le plancher à chaque fois que les semelles se posaient dessus. Les renforts en acier gris des chaussures d'interventions cliquetèrent à chacune des secousses des mouvements de ses pieds. Son pantalon noir retombait en cascade, juste au dessus du mollet, arrêté par les bottes. Ses genoux protégés par des lourdes genouillères noires marquaient ses mouvements en créant des plis puis en tendant la toile de combat de son vêtement quand ses jambes revenaient en avant. Accroché à sa cuisse, un pistolet automatique compact battait avec sa crosse la jambe de l'homme. A sa ceinture, deux petits portes chargeurs garnis équilibraient le poids de chaque côté de l'individu. Son torse recouvertes une veste en toile noire était protégé par un gilet de combat de la même couleur. De part et d'autre de la fermeture éclair qui maintenait le veston plaqué contre l'homme, deux pochettes contenant trois chargeurs longs et larges. Plus haut, deux pochettes pour grenade semblaient contenir quelques effets personnels. Au niveau de son épaule droite, un long fourreau redescendait vers son torse, protégeant ainsi le porteur d'une lame de combat réglementaire. Sur son épaule gauche en revanche, c'est un petit appareil de communication radio qu'il a fixé sur le gilet tactique. Ses épaules, plus larges que son bassin tendaient le vêtement qui les recouvrent, témoignage silencieux des heures passées à l'entraînement. Ses bras faisaient le même effet que ses épaules sur la toile de combat. Ses coudes en revanche étaient protégés par des coudières qui créaient ainsi des plis au niveau de l'articulation. Le reste de son bras se terminait par des mitaines en cuir noir renforcé. À son poignet gauche, une montre numérique cerclait le vêtement tandis que sur le droit, c'était un petit brassard avec un écran individuel de gestion. Son visage affichait clairement une détermination à toute épreuve. Sa mâchoire pas trop puissante rendaient ses trais avenants au contraire de la cicatrice qui barrait sa joue gauche, du cou jusqu'à l'oreille. Il était rasé de près. Son nez renforçait l'effet perçant de ses yeux violets. Les sourcils froncés formaient des plis sur son front, rendant ainsi son regard dur, mêlant ainsi une douceur et une froideur déstabilisante. Ses cheveux bruns coupés en brosse étaient recouverts par un béret noir décoré d'un insigne noirci à l'aide de cirage pour en éliminer les reflets. Pour finir, fixé au support grillagé de son gilet prévu à cet effet, un long et lourd fusil de précision attendait son heure. Sa couleur noire s'écaillait au niveau des arrêtes sous l'effet de l'usure. Le corps compact de l'arme et la crosse intégrée à sa forme globale fusionnait en une forme pure grâce au canon long de un mètre, terminé par un dispositif de dispersion de la chaleur. Un fusil de sniper de haute qualité. La lunette thermique et le dispositif de pointage finissaient de lui donner un air de prédateur.
L'agent s'arrêta finalement au milieux de la pièce. Il fit claquer ses talons puis releva le bras droit à l'horizontale pour effectuer un salut parfait, la main droite bien tendue, le pouce plié. D'une voix mesurée, lente avec un timbre puissant, il s'annonça à l'intention de la future infiltrée.
-Jonathan Lysandder, Agent 109, brigade des tireurs, au rapport mon commandant.
avatar
Core Van Heim
Rôtisseur d'hérétiques

Messages : 32
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 23
Localisation : Chatbox, essentiellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Ly' (Chatbox version)

Voir le profil de l'utilisateur http://lysandder.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par DALOKA le Dim 7 Avr 2013 - 19:44

Après que Rachel eue choisie son arme, un pistolet léger, deux personnages, apparemment des retardataires, entrèrent dans la salle. Le premier était médecin, et le deuxième un vétéran, semblant savoir se servir d'un sniper. Elle salua ses deux nouveaux alliés en leur serrant la main et en se présentant brièvement, puis alla se changer loin des regards, recommandant aux autres de faire de même avec leur costumes.
Une fois vêtue de sa robe noire, la commandante leur demanda de se retrouver à 17 heure, là ou V leur avait demandés de se retrouver. Elle allait quand à elle aller dans le bureau de ce dernier afin de recevoir les informations qu'il désirait lui communiquer.
Rachel n'avait pas vraiment communiqué avec son équipe, elle n'en avait pas spécialement envie et n'aimait pas s'attacher aux gens, savoir leur compétences était suffisant.
Elle quitta la salle, d'un pas rapide, malgré le fait que les talons qu'elle portait désormais la gênait un peu.


//Post court pour faire enfin avancer l'action x')
Note: l'échange entre V et Rachel qui va se faire va rester secret pour vous, car il concerne des choses que vous ne devez pas savoir pour le moment.//
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Kiart Nenzo le Dim 7 Avr 2013 - 20:56

Kiart durant un instant, observant cette salle espacé et surtout superbement décoré à son regard. Il appuya sa prothèse contre le tissu du canapé, laissant voir les courbes se former. Si on l'observait en dehors, on aurait dit qu'il était fou. Mais bon, il devait l'être, il le pensait déjà. Kiart fini son étrange prise de conscience avant de se diriger vers la table ou étaient disposés différentes armes lourdes, légères, même des lames. Il ne s'attarda pas à choisir une arme, prenant une lame de combat, simple sans prendre la peine de connaitre sa dénomination, il la jaugea simplement du regard avant de prendre bien en main.

-Bon. J'espère qu'on a autre chose à faire que de s'extasier envers des armes, nullement vous?
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 569
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Core Van Heim le Dim 7 Avr 2013 - 22:28

Jonathan Lysandder haussa un sourcil en entendant son supérieur lui recommander de se changer. Son étonnement atteignit son paroxysme à la vue de ceux qui allaient devenir les membres de l'équipe à la quelle il prenait part, s'équiper de lames, armes de poings ou autre. Il regarda avec dégoût l'espèce de reptile, si s'en était un, doté d'une forme humanoïde. Foutus mutants pensa t-il.
Son esprit revint rapidement vers l'ordre du commandant. Le sniper se considéra quelques minutes dans un miroir. Sa tenue noire ne permettait pas d'identifier son appartenance en dehors du béret et des quelques insignes et bandes patronimiques qu'il avait fixé à sa tenue dans le but d'être identifiable par ses chefs.
C'est donc l'air détaché que Jon retira son béret pour le remplacer par une simple casquette noire posée sur un casque communicant à bande osseuse, le must de la communication individuelle des snipers avec le reste de leur équipe. Il lui suffirait de simplement murmurer pour que ses équipiers puissent l'entendre au des kilomètres comme si il leur parlait à un mètre en haussant le ton. Et inversement, la bande ne produisant pas de son, il était indétectable. Son fonctionnement simple était étonnant, pensait-il en arrachant délicatement ses insignes. La bande produisait des ondes qui donnaient aux tympans et aux tambours l'illusion de recevoir le mouvement d'air caractéristique du son. La technologie au services des opérations spéciales. La clé de la réussite.
Son supérieur réapparut entièrement changée. Il ne s'en préoccupa guère. Dans son esprit, il s'agissait certainement d'un officier récemment promus qui se considérait désormais au dessus des hommes de la troupe, au point de ne pas s'intéresser à ses équipiers. Cela lui allait. Les tireurs de précision ne travaillaient qu'en binôme ou seuls. Il n'avait pas besoin de connaître le travail des autres. Juste apprendre sa mission et comment la réussir. C'était des ennuis en moins en cas de capture.
Le lézard parla. Bon sang, s'entendit-il penser, ça parle ça? Qu'importe sa maigre élocution renforça son idée qu'il s'agissait plus d'un animal pensant qu'un individu. Comme ces orcs dans les vieux livres de fantasy qu'il avait lu dans sa jeunesse. Des créatures aussi stupides que violentes. Tout dans l'idiotie rien dans la subtilité.

-Nullement vous, bien sur, seulement ça veut rien dire tout ça.
Une phrase aussi perçante que ses tirs. En en parlant, le tireur d'élite se dirigea vers un comptoir. Il n'avait pas particulièrement envie de faire une mission en compagnie d'autant de monde mais il n'avait pas vraiment le choix. L'homme choisit donc de prendre le matériel nécessaire qu'il jugeait bon d'emporter pour une durée d'une semaine complète sans ravitaillement. Ainsi, il prit un sac en toile noire imperméable d'une contenance de cent litres. Il laissa l'habitude prendre le dessus sur la raison.
Lysandder se balada donc dans les rayons pour remplir son sac. Il prit donc cinq litres d'eau et cinq rations de survie d'une durée de vingt quatre heures. Ça lui fera dix repas. Dix jours. L'eau il peut la rationnel ou même la filtrer avec les pastilles de la ration. Dans le rayon vêtement, il prit une tenue noire imperméable complète ainsi qu'une bâche camoufflee et traitée pour dissimuler la chaleur aux détecteurs tout en la gardant à l'intérieur pour chauffer le tireur. Dix batteries électriques pour ses instruments allèrent rejoindre l'intérieur du sac ainsi qu'une caisse pleine de munitions de .308, le calibre de son fusil de sniper. Des munitions classiques, quelques explosives, une poignée de traçantes, vingt perçantes et deux ogives à sous munitions pour les blindés au cas ou.
Le fantassin testa enfin le poids de son paquetage. Quinze kilogrammes. Plus qu'à espérer qu'il ne doive pas s'exfiltrer à pieds si ça tournait au vinaigre. Il calcula qu'en tout, il emporterait environs trente kilogrammes de matériel en comptant le sac plein, son fusil, son pistolet, ses bottes, les munitions additionnelles et le matériel de transmition.
Étant prêt, Jon tenta de dresser un rapide profil de l'équipe pour savoir à quoi s'en tenir quand ils serons sur le terrain.

-Je suppose que tout le monde ici à déjà fait des missions derrière les lignes ennemies?
avatar
Core Van Heim
Rôtisseur d'hérétiques

Messages : 32
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 23
Localisation : Chatbox, essentiellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Ly' (Chatbox version)

Voir le profil de l'utilisateur http://lysandder.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Kiart Nenzo le Lun 8 Avr 2013 - 18:49

Kiart se sentit automatiquement vexé par la remarque du Sniper, quelque chose qui ne se disait pas? Pour lui, c'était une remarque idiote dénué de sens, il l'aurait bien remarqué mais le temps qu'il ouvre la bouche, ce dernier fuyait déjà comme une fillette après sa remarque inutile en tout propos. Kiart souffla un bon coup, se remémorant une phrase qu'il avait en tête. Les militaires sont des moutons à la solde d'abrutis sans nom, qu'il était conditionné et qu'un jour, on n'aura plus besoin d'eux. A la suite de ça, il se sentit libéré d'un poids immense avant de se mettre en marche vers les stockages, cherchant déjà un sac d'aspect réduit. Mais déjà qu'il approchait, qu'il revoyait le soldat. Deux secondes plus tôt, il l'insultait et déjà il l'ignorait.
Kiart fit mine aussi de l'ignorer et prit un sac réduit mais avec un nombre important de poche avant de se diriger vers les outils pharmaceutiques maigres mais qu'on réservait pour la mission, des antibiotiques, une bouteille de désinfectant, des compresses ainsi que divers médicaments utilisés pour enrayer la plupart des maladies. Il vida rapidement les boites pharmaceutiques et les rangea dans des pochettes stérilisé pour les laisser intact mais atteignable. Il prit également quelques boites de nano robots spécialisés qui étaient vendus sur la plupart des marchés actuels. Rapidement devenu le moyen pour soigner les plaies ainsi que les maladies, on disait que ces bestioles mécaniques invisible à l'oeil n'avaient rien de comparable à l’échelle du vivant.
En ayant fini de prendre les produits médicamenteux dont il allaient avoir besoin ainsi que quelques gants, fils et aiguilles, il retourna vers le salon ou se tenait le soldat qui commençait déjà à tenter de diriger les autres sans prendre compte des spécialité de chacun, aucun sens des priorités.


-Je suis sûr que vous avez un neurone chandelier qui ne marche plus dans votre cortex cérébral. Sinon vous auriez su que certains d'entre nous sont des personnes payés pour leurs capacités sur un domaine d'action bien précis plutôt que sur le front. Nous ne sommes pas de bêtes militaires qui ont reçus une formation conformiste au plus haut point qui ne pensent qu'à se battre ou à insulter ceux qui ne sont pas dans leur idéologie.

Il ajouta cette phrase pour couper le sniper dans son élan avant de s'asseoir, une étrange étincelle dans son regard, celle de l'insolence envers quelqu'un, une insolence voulu envers ceux qui le gênent au plus haut point.
Kiart Argentis avait été payé pour ses talents de chirurgien en toute circonstances, ayant pu soigner et faire des opérations dans le pire état médical possible avec un taux de recouvrance dépassant les 50%, il pouvait s'en féliciter pour ses miracles. Mais cela le laissait paraître pour un faible, surtout avec ses maladies pulmonaires et son état de mutant, ce qui ne le rendait pas diplomate ni même compatissant. Il était prêt pour cette mission même si son rôle n'aura été que secondaire.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 569
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Seja le Lun 8 Avr 2013 - 19:41

// Je fais juste un post rapide en HS, non pour flood mais pour préciser des trucs que certaines personnes n'on(, visiblement, pas comprises (j'effacerais ce message après que ces personnes en aient pris connaissances, ou monseigneur Daloka le fera.
Nous faisons une mission d'infiltration, certes, mais en prenant la place de quelqu'un (en l’occurrence une fille ultra riche et ses gardes du corps). D'où l'utilité de tous paraître comme des gardes du corps, avec l'uniforme blanche que mister Dalo a décrite. Donc pas besoin d'un sac à dos taille XXL, avec des rations de secours dedans, c'est juste DEBILE! (je ne vise personne en particulier :) )
C'est pas pour vous gueuler après, si vous avez pas compris, c'est votre droit, mais je trouve ça très clair et parfaitement expliqué. Après, pour éviter de flooder le topic à mort, discutez en sur la CB ou par MP (à moi si j'ai dit de la merde, ou à papa Dalo si vous avez pas tout compris.
Ce message sera édité dans 5 secondes Twisted Evil
//

La chef étant partit faire le briefing avec V, Rashad s'assit, saluant et examinant les deux nouveaux venus. Un médecin, visiblement mal en point, mais les meilleurs médecins sont forcément les meilleurs, et une étincelle dans ses yeux indiquait qu'il avait vu des choses assez horribles. Et un tireur avec un sniper qui semblait très performant, et des mains calleuses indiquant que lui et le docteur avait environ autant d'expérience. Et le ton dans leurs voix montraient qu'ils ne s'entendaient pas.

http://P.S.: Je viens de me rendre compte que je gueulais un peu sur mon pauvre ami sur le HS du haut. Ce n'est absolument pas après toi, je suis désolé si tu le prends mal (j'espère que non O_o) //


Dernière édition par Seja le Lun 8 Avr 2013 - 21:15, édité 1 fois
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 471
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 21
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Core Van Heim le Lun 8 Avr 2013 - 19:46

[HRP]Seja, pour le coup du snip et du sac, j'ai parfaitement compris ^^ seulement je part du principe qu'un tireur d'élite reste a distance avec son binôme ou seul au cas ou^^ généralement il arrive à pieds et reste en contact radio avec l'équipe, donc il se doit d'être équipé, après si Dalo insiste, un post Rp pour mettre les pendules au l'heure entre le chef et Jon sera de circonstances^^ [HRP]

La remarque du mutant arracha un tireur un léger sourire. Il se tourna vers le lézard en accusant un air faussement amusé. L'homme jaugea du regard son interlocuteur peu banal avant de lui donner la repartie.
-Je suppose que chez vous, c'est le tympans qui ne fonctionnent pas correctement. Vous apprendrez cher ami, que en tant que tireur, j'en ai rien à faire de ce que vous foutez la et pourquoi. C'est pas mon job.
Il marqua une pause puis se dirigea vers le mutant. Il posa son sac à côté de ce dernier puis se campa en face.
-En revanche, dans mon travail, il est important que je sache si certains d'entre vous se sont déjà retrouvés isolés dans le camps adverse sans capacités d'EvaUr.
Jon se pencha vers son interlocuteur.
-Parce que derrière les lignes ennemies, si on est pas préparés moralement, y'a moyen de partir en couille sérieusement. Et moi si quelqu'un fait une faute parce qu'il craque, je me retrouve compromis comme mes camarades. Dans ce genre de cas, ma mission risque d'être...
Il plia l'index en fermant son œil gauche pour expliciter ses propos.
-Et si on en arrive à que je tire dans une mission d'infiltration, comme tous les tireurs qui vont être avec nous, ça va pas être bon pour nous. Du tout.
Il conclut alors en se redressant. Sa main attrapa la hanse de son sac qu'il passa à l'épaule. Avant de tourner les talons, Lysandder reprit la parole.
-Pour en revenir à ma "formation conformiste", je fait pas partit de ceux que vous appelez les moutons. Les tireurs d'élite, on vit à l'écart. On est plus proches de la mort que le diable en personne. Alors si tu savait à quel point ta vision des fantassins m'intéresse. Et pour ce qui est de l'idéologie,
Il hocha la tête en souriant.
-Tu repassera, parce que je fait juste mon travail pour accomplir ma mission et rester en vie. Le pourquoi je me le demande pas. Ma culture, mon éducation, ma philosophie, elle ne concerne que moi et ceux du groupe des tireurs d'élite. Ce que tu pense de nous, je m'en branle. Je veux juste savoir qui ici sera capable de tenir le choc et qui ne le sera pas, pour qu'il ne se retrouve pas exposé inutilement et soit relégué à une tâche qui ne risque pas de le mette plus en danger que nécessaire. Tu a un problème avec ça? Une mission réussie, c'est une mission avec aucune perte. Et c'est en sachant qui est capable de tenir le coup qu'on réduit les pertes.
Jonathan regarda le lézard puis tourna les talons. Il jeta son sac contre un mur puis décrocha son long fusil de son dos. Il s'allongea à moitié sur le bagage qu'il allait transporter avant de poser sur ses genoux la lourde arme. Il reprit à l'attention de l'assemblée.
-Donc après ce petit spectacle, je reprend, QUI s'est déjà retrouvé dans le camps des méchants?
avatar
Core Van Heim
Rôtisseur d'hérétiques

Messages : 32
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 23
Localisation : Chatbox, essentiellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Ly' (Chatbox version)

Voir le profil de l'utilisateur http://lysandder.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Seja le Lun 8 Avr 2013 - 21:23

Cette engueulade avait assez duré. Rashad se leva tranquillement et s'interposa entre les deux, avec son mètre 80.

Si j'ai bien compris, monsieur... Lysandder, vous remettez en cause la capacité de cette organisation à choisir des agents compétents? Vous devez bien comprendre que c'est nous qui jouons le rôle d’appâts, et vous comptez sur nous autant que nous comptons sur vous. De plus, monsieur Argentis est notre médecin, et il serait dommage que sa capacité à vous soigner soit compromise par cette dispute inutile.
Quant à vous, monsieur
, fit-il en s'adressant au médecin, je ne doute pas de vos capacités à sauver des vies, mais vous protéger vous-même me semble plutôt difficile si vous restez seul. Vous serez bien obligé de vous retrouvez seul avec notre tireur à un moment où à un autre.
avatar
Seja
Adepte de la cacahuète

Messages : 471
Date d'inscription : 09/10/2010
Age : 21
Localisation : Chez moi, bien au chaud

Feuille de personnage
Nom des personnages: heu... Beaucoup, beaucoup et beaucoup. Mais si vous croisez quelqu'un du nom de Tobias, c'est moi!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Kiart Nenzo le Lun 8 Avr 2013 - 22:28

Kiart sourit un instant tandis que Rashad commençait son speech, il semblait même hilare un instant avant de reprendre la parole à propos de leur discutions

-Je n'ai jamais dis à propos de ce tireur. Juste que ses propos sans fondements et vexants, oui car moi j'ai une certaine estime de moi-même, et non, les remarques sur le fait que je sois une tapette sont trop prévisibles pour avoir consistance. Bref, je disais qu'en ayant une estime de moi-même, je ne devrais pas subir la parole d'un gars qui se croit surélevé et qui ne sait même pas que notre mission est une mission de surveillance pour l'instant et que ce n'est pas en tirant sur tout ce qui bouge qu'on va pouvoir réussir notre mission.
Et autres détails, n'essayez de faire des reproches sans même savoir extrapoler la moindre connaissance, car si vous n'avez rien à foutre de ce qu'on fait, pas besoin d'entendre votre cas de conscience sur le fait que vous êtes un tireur avec une idéologie. Vous pouvez simplement dire que vous êtes différent des petits moutons et on s'en portera bien mieux.
Voila! C'est dit! Merci cher auditoire.
....
Post scriptum, je ne sais pas d'ou vous sortez votre remarque sur le fait de tenir le coup, mais j'aimerais bien disséquer votre cerveau un jour, pour voir si vos neurones ne tournent pas en boucle fermée. Et non, je n'ai jamais fait le serment d’Hippocrate.


Kiart se rassit, soufflant un grand coup avant de détourner le regard vers une des fenêtres, recherchant sa paix intérieur ayant fui par la grande porte.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 569
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Core Van Heim le Jeu 18 Avr 2013 - 23:14

Jonathan haussa simplement les épaules. À ses yeux, bosser en compagnie, ou plutôt, faire équipe avec des civils pour une mission d'infiltration, c'était pas le top. Il considéra rapidement la salle dans la quelle il se trouvait. Un rapide coup d'œil à sa montre lui arracha une grimace. L'homme agrippa son fusil par le canon puis s'en servit de béquille pour se relever. Une fois sur ses deux jambes, le tireur d'élite passa son sac ops dans son dos, après quoi la sangle de l'arme de précision passa autour de sa nuque pour venir pendre contre son gilet de combat. Il prit ensuite la parole.
-Mesdames et Messieurs, c'est pas que je vous aime pas, franchement, vous êtes des compagnons très agréables, mais il est temps de foutre le camps d'ici et de rejoindre le rez de chaussée.
Le soldat joignit le geste à la parole quand ses pas le menèrent à la sortie. La porte glissa devant ses yeux et dévoila un corridor qui menait vers les ascenseurs. Un nombre important d'agents vaquait à des opérations diverses sans se soucier les un des autres sauf pour se donner l'accolade quand ils se reconnaissaient. Jon s'engagea dans le couloir en marchant à un rythme lent pour éviter de bousculer qui que ce soit. Main sur la poignée de son fusil, il se dirigeait vers les ascenseurs du fond, ceux qui menaient directement au rez de chaussée dans escale.
Quelques mètres après, il croisa un autre tireur en tenue noire. Ils se donnèrent un coup d'épaule amical avant d'engager une discussion banale durant quelques secondes. Le soldat jeta un nouveau coup d'œil à sa montre puis prit congé en voyant l'heure tourner, se dirigeant vers le bas de la tour via les ascenseurs.
avatar
Core Van Heim
Rôtisseur d'hérétiques

Messages : 32
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 23
Localisation : Chatbox, essentiellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Ly' (Chatbox version)

Voir le profil de l'utilisateur http://lysandder.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par DALOKA le Mar 23 Avr 2013 - 16:03

Au rez de chaussé, Rachel accompagnée de l'agent V attendaient le reste de l'équipe. Dès que V apperçu ces derniers, il demanda de le suivre vers le hangar7, ils parleraient en chemin.
La salle circulaire formant le rez de chaussé possédait 10 grandes portes, chacune menant à un hangar ou divers véhicules terrestres étaient prêts à démarrer. V passa devant et ouvrit la porte grâce à sa carte d'identification (entrer dans un hangar sans autorisation était interdit aux membres lambda.).


-Je vais vous accompagner jusqu'au véhicule, après ça c'est Guy, l'agent 662, qui vous conduira vers le QG en tant que chauffeur de madame. Son rôle est juste de vous emmener, il ne fait pas partie de l'équipe à proprement parler. Expliqua l'agent en avançant dans le hangar, jusqu'à s'arrêter vers une grande limousine blanche et dorée. On a reproduit exactement la voiture personnelle d'Alexia Arondight, avec les mêmes matériaux bien sur.

A côté de cette dernière était posté un homme relativement trapu aux cheveux blanchâtres, il serra la main des autres agent, un sourire au lèvres. Il portait la même tenue blanche et dorée que devait porter l'équipe.

-Moi c'est Guy, je crois que le Docteur V vous a déjà expliqué mon rôle, enchanté.

-Pour les dernières explications... Continua V en sortant un appareil noir et rectangulaire d'une de ses poches et en le tendant à Rachel. Contactez moi avec ceci pour me communiquer des informations sur le dirigeant de Damoclès dès que vous en avez, ou bien pour demander de l'aide si ça tourne mal et que vous ne pouvez pas gérer la situation. Aussi, faite en sorte qu'au moins l'un de vous accompagne toujours Rachel, toutefois essayez de ne pas désobéir à leurs demandes si ils se montrent insistants.

Je crois que j'en ai fini, des questions avant que vous ne partiez?



avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Core Van Heim le Mar 23 Avr 2013 - 20:19

L'assenseur atteignit rapidement le rez de chaussée. La porte s'ouvrit devant le hall central et deux personnes. Étant entré le premier Jon se retrouvait donc au fond de la nacelle, ce qui fit qu'il ne pût voir de qui il s'agissait. Il se douta cependant qu'il puisse s'agir du commandant en charge de la mission et d'un individu qui serait utile pour l'opération. Lorsque tout le groupe sortit de la capsule, les portes glissèrent pour se refermer. Aussitôt, la deuxième personne incita tout le commando à suivre sa direction. Tous passèrent une porte qui s'ouvrait sur un long corridor de Jon connaissait bien. Les Hangars. Tous les vingt mètres une porte en acier donnait accès à l'un des dix hangars à véhicules. Les chiffres pairs étaient à gauche et les impairs à droite. Sur le flanc droit, des chiffres Un à Cinq, c'était les véhicules civils. De Sept à Neuf, il s'agissait des engins de transport. Deux à Quatre les blindés légers, le numéros Six, les blindés lourds et enfin, le Huit, les engins aériens tels que les aéronefs.
L'homme, flanqué par Alexia ouvrit à l'aide d'un code la porte du hangar Sept. Véhicules de transports conclut alors Jonathan. Ils allaient découvrir leur moyen de locomotion. Enfin les autres allaient le découvrir, lui n'allait peut être pas l'utiliser. Tous s'engouffrerent dans la vaste salle, bien éclairée et haute de plafond. Le sol était riche en marquage pour indiquer les emplacements de garage et tout ce qui permettait de se repérer. En marchant Jon observa les véhicules garés en épis. Des camions, des jeep, des bus, même des moto et des quad. À sa grande stupeur, le tireur cru, l'espace d'un instant, apercevoir des vélos et une trottinette posée contre un mur.
L'individu inconnus leur parla d'un agent 662 nommé Guy qui sera leur chauffeur. Il les mena enfin à la limousine, entièrement blanche et or. En voyant la voiture Lysandder ne pu s'empêcher de commenter sur un ton sarcastique:
-Elle comptait leur vendre du strass et des paillettes votre Alexia Arondight? je savais pas que Damoclès s'était reconvertis dans les maisons closes ou le rap, faut les arrêter, ils deviennent dangereux la...
Il avait ouvert la bouche pour la première fois depuis le haut de la tour. Entre temps, un petit homme mi-taupe mi homme aux cheveux blancs et bossu, au yeux de Jon toujours, se planta à d'Alexia, enfin la fausse, dans son complet or et blanc. Le tireur du se retenir pour ne pas éclater de rire. L'individu improbable leur serra les mains en se présentant puis présenta le Docteur V. L'homme avait enfin un nom. Une des grandes pontes de l'agence. Vint ensuite le moment où Jon constata qu'il faisait tâche dans son uniforme noir au milieux de tout ce doré et ce blanc. Pour finir, le Docteur V leur fit des dernières recommandations. Le sniper s'avança en levant la main.
-Moi monsieur, j'ai une question. Pour le soutiens pas de soucis, je serais en poste. Par contre, je doit connaître mon mode d'incursion. Je doit me rend sur objectif à pied où je bénéficie d'un transport? Si oui pour le transport, je suis déployé par Helico, ou par saut stratosphérique? Et une dernière chose... Va falloir que je passe à mon casier nourrir Achille, ma Gerbille et récupérer mon filet de camouflage thermique.
avatar
Core Van Heim
Rôtisseur d'hérétiques

Messages : 32
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 23
Localisation : Chatbox, essentiellement.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Ly' (Chatbox version)

Voir le profil de l'utilisateur http://lysandder.deviantart.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Siegfried.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum