Liste officielle des persos de DALOKA [Univers Eclipse]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dhrassa

Message par DALOKA le Lun 17 Juin - 10:43

Dhrassa est un guerrier chasseur originaire du clan des Railans, dans les jungles de Scarrath. Il est dans une certaine rivalité avec Trath.

Prénom: Dhrassa

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 1m 75

Origine: Scarrath

Date de naissance: 1826

Aime: La chasse et les trophées.

Déteste: Ceux qui ne tuent pas "dans les règles", ceux qui ne respectent pas les dieux.

Puissance: C

Apparence:

Un homme à la peau sombre de taille moyenne, vétu de peaux et fourrures d'animaux. Sa peau est entièrement tatouée de symboles évoquant les rayures d'un tigre et il porte des colliers et bracelets faits d'ossements d'animaux. Ses cheveux noirs frisés sont tressés et tombent derrière sa nuque, chaque extrémité de tresse étant décorée d'un ossement de dent, ses yeux sont jaunes.

Personnalité:

Dhrassa est un guerrier Railan venant de Tamarika, tuer une proie puissante et prendre une partie de son corps en guise de trophée est le plus grand des honneurs. Il est à la recherche d'hommes ou d'animaux susceptibles d'être un défi. Chaque ossement sur sa tenue est un trophée récupéré sur une proie.
Il possède aussi un grand sens de l'honneur et certaines règles de conduites qu'il respecte quoi qu'il arrive. Très religieux, il considère que tout dieux mérite d'être prié quelque soit sa nature et prie à chaque traque réussie le dieux de sa victime pour se faire pardonner d'avoir prit une vie. Si ils connait tout les dieux des animaux, il ne connait pas tout les dieux humains, c'est pour cela qu'il demande à chaque homme quel est le dieu qu'il prie avant de le tuer. Dhrassa respecte toute divinité, quelque soit sa nature.

Compétences:

Outre ses grandes connaissances en ce qui concerne la survie en milieu sauvage, c'est un combattant très agile et un bon archer. De part son appartenance aux Railans, il possède la capacité de se transformer en puissant tigre, le rendant plus fort et plus rapide.

Armes:

Une hache faite d'os, aussi tranchante que de l'acier, et un arc. 

Histoire:

Autrefois fier guerrier des Railans, il était talentueux mais arrogant et brutal. Dhrassa désirais prendre la tête du clan et défia le chef, mais il était jeune et s'était surestimé, il perdit et fut banni du clan. Le Railan déchu décida d'explorer l'extérieur de la jungle et de revenir une fois aguerri, il suivit le fleuve Railan jusqu'à arriver dans un désert, puis dans une ville. Il découvrit la civilisation et rencontra un chaman Almirian nommé Rasoul, lui aussi venant d'une jungle. Il lui apprit "la langue des hommes" et le fonctionnement de la société, une fois prêt à affronter le monde, il se dirigea vers l'ouest du continent.

Relations avec les autres personnages:


-Il se considère comme un rival de Trath et considère que sa manière de chasser n'est pas la bonne et qu'il devrait le faire avec plus de "respect".


Dernière édition par DALOKA le Jeu 16 Juil - 16:40, édité 2 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Slanger Victis

Message par DALOKA le Mer 19 Juin - 10:32

Un des meilleurs des meilleurs assassins de l'Ordre du Croc Noir, élevé par Trath. Il est surnommé le "Hibou Silencieux".

"Oh, derrière vous, un dragon! *fuit*"


Thème Musical Principal: Orphan Wolf Legends(Asura's Wrath) http://www.youtube.com/watch?v=RlY2_Hx2pDc

Nom: Victis

Prénom: Slanger

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 1m 73

Origine: Waien

Date de Naissance: 1829

Aime: Dormir.

Déteste: Les ennuis.

Puissance: D

Apparence:

C'est un homme fin de taille moyenne, couvert d'une combinaison de cuir noir de la tête au pied, dont le torse est marqué du symbole de l'ordre du croc noir: un crane de serpent, la gueule ouverte, en blanc. Le bas de son corps est couvert par un drap noir déchiré par endroits, et il porte un masque blanc prenant la forme d'une tête de mort. Il porte sur sa combinaison diverses lanières le cuir sur lesquelles sont placées un grand nombre de petite lames ou d'autres outils mortels. Il porte rarement autre chose que sa tenue d'assassin, et sinon se contente de vêtements simples, voire très pauvres.
Sous son masque, c'est un homme semblant dans la vingtaine aux longs cheveux noir, son oeil droit est noir, son oeil gauche est anormalement rouge.

Personnalité:

Slanger se montre la plupart du temps calme, flemmard, indifférent, et moqueur.C'est un assassin doublé d'un voleur, il ne semble ni aimer son métier, ni être dégoûté par ses actes. Préférant éviter de se battre, c'est un as de la fuite dès que la situation tourne au vinaigre. Même si il accomplit toutes ses missions, il passe son temps à se plaindre de ses supérieurs et n'aime pas la difficulté, en dehors de son travail il passe son temps à dormir sur les toits des cités. Malgré son surnom de "Hibou Silencieux", il est très, très bavard quand il veut et est capable de parler pendant des heures de choses absolument inutiles, ou de faire des plaisanteries. Se moquer de ses adversaires est une véritable passion chez lui. Personne ne l'a vu se mettre en colère, il conserve toujours un air profondément blasé sur son visage, marqué par un léger sourire dès qu'il tourne ses opposants en ridicule.
Malgré tout, c'est un membre intelligent talentueux de l'ordre qui excelle dans tout ses domaines, il fait ce travail par ce que c'est la seule chose qu'il sait bien faire... Slanger n'a pas de maison et dors sur les toit toute la journée, c'est un homme qui vit la nuit.

Compétences:

Slanger est un homme bourré de talents. Il est un expert dans le crochetage de serrure et sait devenir presque invisible dans les ombres. C'est un grand acrobate doué d'une grande agilité et souplesse qui sait escalader les murs et monter sur les toits en instant, cette agilité est aussi son plus grand atout en combat. Il manie deux dagues et des couteaux de lancer, l'oeil que lui a offert Trath lui permet d'être d'une précision chirurgicale. Ce même oeil lui permet de voir à travers les brumes et fumées et d'être insensible aux sorts d'illusions. Si il est forcé de se battre, il tâche d'analyser les faiblesses de son ennemi et de les exploiter.

Dès qu'on parle de fuir, c'est le meilleur. Ses jambes entraînées et son talent pour grimper en hauteur on déjà fait leurs preuves.

Armes:

Deux dagues, une séries de couteaux, du venin de serpent, des boules de fumée, un lasso, un crayon, des crochets... Enfin, pleins de trucs en fait.



Histoire:

Fils d'une famille aisée de Waien, sa famille fut massacrée lorsque que la ville fut brûlée à la fin de la guerre contre l'empire, il survécu avec sa soeur Vunime grâce au mercenaire Trath. Ce dernier prit les deux orphelins frère et soeur et les entraîna à pratiquer son métier. En 1845 Vunime, la soeur aînée, lui proposa de remplir un contrat difficile qui était l'assassina d'une comtesse, si elle réussissait son petit frère, devenu aveugle suite à un meurtre raté, pourrait avoir de nouveaux yeux et être libre. Vunime réussit le meurtre mais mourut d'une blessure fatale, ainsi Trath donna à Slanger l'oeil droit de Vunime ainsi que son son oeil gauche et le libéra, comme convenu. 
Suite à ça, Slanger quitta Haynailia et survit du mieux qu'il pouvait grâce au meurtre et au vol, les seules choses qu'il savait faire. Son talent se fit remarquer à Scarrath et il fut recruté par l'ordre du croc noir, travailla sous les ordres de Kramble puis devint "l'associé" de sa fille, Shari.
Néanmoins, Trath a juré qu'il récupérerait un jour son oeil... L'assassin sait qu'un jour il devra s'y confronter.
Relations avec les autres personnage:

-Trath est celui qui l'a entraîné à tuer, même si c'est un homme cruel et immoral, Slanger sait qu'il serait mort depuis longtemps sans lui... C'est pourquoi il a cessé de le hair, sans lui être reconnaissant pour autant.

-Kramble Haal'Gazar est son supérieur et son ancien "associé"

-Travaille avec Sharielle trouve les contrats et lui les exécute.


Dernière édition par DALOKA le Jeu 28 Aoû - 12:25, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Shari Haal'Gazar

Message par DALOKA le Sam 22 Juin - 16:12

Comtesse de Dimoor, Shari Haal'Gazar est une des ancienne princesses marchandes de Scarrath. Egocentrique notoire, elle n'a eu aucune honte à rejoindre l'Empire afin de conserver sa position.

"Sincèrement, je me moque un peu qu'on dise du bien de moi dans les livres d'histoire."

Nom: Haal'Gazar

Prénom: Shari

Race: Humaine

Genre: Féminin

Taille: 1m62

Origine: Scarrath

Affiliation: Empire d'Haynailia

Date de naissance: 1836

Aime:S'enrichir, les hommes, les plaisirs de la vie.

Déteste: Ne pas avoir le choix.

Puissance: G

Apparence:

Shari est une femme suderonne de taille moyenne au teint mat, aux yeux sombres et aux cheveux raides et noirs qu'elle porte longs avec une grande fierté. Shari n'a pas de limites dans sa garde robe, mais préfère néanmoins s'habiller de manière typiquement Scarrath. Au travail, elle préfère des tenues confortables constituées de pantalons larges et gilets. En société, Shari ne se retiens pas sur les parures, et s'habille de somptueuse robes et de nombreux bijoux.

Personnalité:

Shari est une personne pour qui les idéaux ne signifient pas grand-chose. Typique fruit du monde des princes marchands de Scarrath, elle pense avant tout à elle même. Pour maintenir sa fortune, Shari est prête à trahir, mentir, tromper, et peut utiliser des stratégies fourbes pour empêcher ses rivaux de la dépasser. Elevée à se hisser au sommet, il est devenu naturel pour elle de mettre tout ce qui est en œuvre pour que la situation soit avantage. Cependant, elle est loin d'être imprudente, et se met toujours en faveur  du camp qui lui sera le plus favorable. Du point de vue de ses actes, elle est loin d'être une bonne personne.
  Shari est également hédoniste, et ne se prive de rien. Ayant sans honte un véritable harem d'hommes de toute origine, se faisant cuisiner les meilleurs mets du monde, elle prend ce qu'elle peut, parce qu'elle le peut. Cette personne peu respectables n'est cependant pas dénuée de bon côtés, bien que dénuée de morale. Shari se montre toujours comme une personne sympathique et généreuse, et viendrait en aide à autrui tant que cet autrui a son affection. Pour elle, il s'agit de se faire plaisir, et parfois faire de bonnes actions peut en effet lui faire plaisir. Elle ne se complait nullement dans la souffrance d'autrui, et méprise hautement le sadisme.
  Face à ses subordonnés, c'est une personne très autoritaire, détestant qu'on aille contre son sens. C'est avec l'expérience et le temps qu'elle apprit qu'il existe des moyens détournés pour se servir de ceux qui n'étaient pas sous ses ordres…

Compétences:

Shari connaît des bases d'autodéfense, mais n'a jamais eue réellement à se battre. Bien qu'elle garde toujours un poignard sous ses habits, cela ne l'intéresse que peu, et se mettre en danger n'est pas son fort. Les talents de Shari sont son intelligence et ses nombreux contacts. Cette commerçante avisée a longtemps travaillé dans l'Ordre du Croc Noir en tant qu'organisatrice dans la branche des vols, espionnages, et assassinats. Pour cela, si elle utilise souvent ces méthodes, elle est également très bien équipée contre ces dernières.

Histoire:


Shari est la 4ème fille de la 3ème femme du prince marchand Kramble Haal'Gazar, ancien maître de Dimoor.  Bien qu'elle grandit dans le luxe, il fut toujours clair pour elle qu'elle devait être la meilleure. Son père ne donnerait son héritage qu'au plus méritant d'entre eux, et il n'y en aurait qu'un seul à cette place. Pour cela,  il ne lui fallait reculer devant rien pour obtenir cette place de numéro 1. C'est à l'aide de son associé Slanger Victis, un fameux assassin du Croc Noir que son père lui recommanda, qu'elle résista aux assauts de ses frères et sœur rivaux et parvint à accéder à la première place en s'accaparant la fortune du défunt Mercenaire, Trath, dont elle conserve actuellement toujours l'oeil rouge.  Ainsi, Shari devint la Princesse de Dimoor, et reprit le commerce de son père. S'allier à l'Iris n'a jamais été une option pour Shari : elle n'avait aucun désir de changer son mode de vie et trouvait l'idée d'une déesse vivante répugnante. Puis, elle comprit vite que jamais elle ne pourrait conserver son pouvoir sur Dimoor sur ce régime… Ce pourquoi elle accepta de se ranger au service de l'Empire, jurant loyauté à l'Empereur Laurence. Shari Haal'Gazar est désormais la comtesse de Dimoor, et elle sait que la position de sa ville deviendra capitale.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:44, édité 4 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Birkiel Beghilionne

Message par DALOKA le Lun 24 Juin - 15:36

Birkiel Beghilionne, AKA "La plume noire" est un étrange personnage à la psychologie tordue. C'est un meurtrier depuis toujours, et un Zigarne se faisant appeler "Arlequin" par les nouveaux disciples.

(Apparitions: Papillon de Nuit-OS-)



[MORT]


"Il faut mourir avec le sourire..."


Thème Musical Principal: Gluttony Fang (Bazblue). http://www.youtube.com/watch?v=ZMd23Yo3B8U

Nom: Beghilionne

Prénom: Birkiel

Race: Zigarne

Genre: Masculin

Taille: 1 m 79

Origine: Waien 

Date de naissance-Mort: 1823-1858

Aime: Les jeux, les corbeaux, la vie, la mort.

Déteste: Les gens sans humour.

Puissance: B

Apparence physique:

Birkiel est un beau jeune homme svelte aux cheveux noirs et lisses coiffés en arrière de manière impeccable, mais il possède surtout des yeux bleus azur ensorcelants, semblants surnaturels et dégageant une lumière mystique. Son visage est en permanence couvert d'un sourire malicieux. Il porte des habits noirs ou bleus nuits aux motifs évoquant les corbeaux, et un chapeau doté d'une plume noire qui renforce ce fait. Dès qu'il est emporté dans ses pulsions macabres, il porte un masque de fer au regard menaçant sur lequel est gravé un large sourire en croissant pourvu de dents triangulaires.

Personnalité:

Très étrange personnage, il est la plupart du temps souriant, poli et galant. Il apprécie les arts, est cultivé et sais se montrer très séducteur. Il a une étrange fascination pour les corbeaux et dit souvent en être un, il se comporte également souvent de manière très enfantine et apprécie les jeux. Mais à côté de cela, il peut être soudainement prit d'envies de meurtres, sans aucune raisons. Il prend le meurtre pour un jeu et n'a absolument aucune notion de bien ou de mal, il a tendance à s'amuser avec les cadavres de ses victimes selon ce qui lui passe par la tête. Il possède un masque de fer et se plait à penser qu'une partie est de lui dedans, et lui parle souvent, de ce fait il ne se sent complet que dès qu'il met ce masque lors de ses crises de folies.
Birkiel adore la vie, et adore le monde, il le considère comme un énorme terrain de jeu ou tout est possible, il aime décortiquer la personnalité des gens tout comme il aime décortiquer leurs corps. C'est un personnage toujours heureux voire euphorique, de son point de vue il ne fait que profiter de la vie à sa manière.
Lors de ses meurtres, il se révèle très sadique et violent. C'est aussi un grand manipulateur qui aime voir les gens agir comme il l'entend.


Compétences:

Birkiel est de base un très bon meurtrier capable de tuer avec n'importe quel objet qui lui passerait sous la main, c'est également un amateur d'escrime et un combattant très agile. Bien que généralement il s'attaque à des cibles plus faibles que lui, il faut s'en méfier. Son regard est également dangereux, exerçant une sorte de sort de charme sur qui le fixerait trop longtemps. Il ressent les émotions des personnes alentours et est capable de s'introduire dans l'esprit d'autrui en le fixant longtemps dans les yeux.
Depuis son éveil à ses pouvoirs de Zigarne, il est capable de rendre ses membres aussi solides que l'acier, et ses doigts tranchants comme des griffes. Dès qu'il le fait, ils noircissent et émanent une aura bleue. Il a aussi la possibilité d'invoquer des chaines noires, et peut guérir en captant des émotions fortes d'autrui...

Arme:

Chaines et griffes, ainsi que sa fidèle rapière noire, le BlackBec.
Histoire:

Birkiel a grandit dans un orphelinat à Waien. Personne ne savait qui étaient les parents de ce jeune garçon au regard bleu brûlant. Son enfance est un grand mystère... Dans son orphelinat des enfants disparaissaient, mais nul ne peut affirmer si il en était vraiment responsable... Au final, à l'âge de 14 ans, il fut le seul survivant des massacres se produisant dans l'établissement, il partit donc explorer le monde... Il était déjà fou à l'époque, et personne n'est vivant pour pouvoir apporter l'origine de sa folie, ni même de son masque de fer.
Très vite il se fit une place grâce à sa beauté et son charisme, montant jusqu'à pouvoir fréquenter la haute société Haynailienne. Il vécu en hors la loi, vivant de vols, d'arnaques... Et de meurtres. Il devint un tueur à gage connu sous le nom de "La Plume Noire" et se forma une équipe de tueuses d'élites. Riche et célèbre, il était à l'apogée de sa puissance avant que les autorités ne tuent toute son équipe. Il s'échappa avec la plus jeune, une jeune fille orpheline nommée Alpha. La vie de Birkiel reprit son cours habituel, bien qu'il du se montrer plus prudent avec les autorités.
Sa vie bascula dès qu'il lança un défi au meilleur tueur à gage de l'Ouest, Trath. Il paria avec lui qu'il tuerait le plus de criminels en un mois... Trath accepta. Comme toujours aux jeux, Birkiel tricha: il travaillait de paire avec Alpha pour tuer. Le mercenaire ne fut pas dupe et devina la chose, il proposa donc un autre défi pour laver l'affront: ils le combattraient, à deux.
Birkiel et Alpha perdirent et moururent dans le processus, vaincu par le tueur sans pitié à l'instant même ou il devint loup garou. Mais Birkiel se réveilla dans un corps de pantin animé par un vieux chaman nommé Rasoul, et prit alors une vie plutôt atypique... Jusqu'à se faire tuer, encore, par Laurence et West lors d'un combat acharné.

Et encore une fois, il se réveilla, dans son corps originel, aux côtés d'une étrange femme à la peau violette...

Son but néanmoins n'a pas changé et ne changera jamais: répandre la joie en s'amusant, à sa manière.


Il fut finalement tué par Rage, Krakendorf, et un groupe de clipsien en 1858.



Relations avec d'autres personnages:


-Trath est son meurtrier, Birkiel l'appelle amicalement "monsieur Loup".

-Rage est l'une de ses victimes, il est totalement fasciné par elle.

-Rasoul est celui qui l'a... Reconstruit, lors de sa première mort.


Dernière édition par DALOKA le Mar 28 Avr - 23:57, édité 8 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pytagor Daedalus

Message par DALOKA le Sam 29 Juin - 22:02

Pytagor Daedalus est un aventurier, inventeur et architecte Waien se caractérisant par des yeux blancs et une très grande taille. Il est réputé pour ses inventions extravagantes semblant impossibles à réaliser. Il a créé les premières Wyvernes en s'associant avec le gouvernement Waien.

"Qu'est ce que la vie sans rêve, je te le demande?"


Thème Musical Principal: Kill DOG as a sacrifice to DOG (Guilty Gear). http://www.youtube.com/watch?v=FsZjnYoUUKs
 
Nom: Daedalus

Prénom: Pytagor

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 2m 12

Origine: Waien

Affiliation: Fédération Waien

Date de Naissance: 1817

Aime: Les trésors, l'aventure, la découverte, festoyer après un succès.

Déteste: Rien en particulier.

Puissance: B

Apparence: 

Pytagor est grand, très grand et c'est la première chose qu'on remarque chez lui. Musclé et imposant, Il possède des cheveux roux coupés courts ainsi qu'une barbe courte accompagnant une large mâchoire, ses yeux ont la particularité d'être blancs, dénués de pupilles. Il s'habille toujours simplement et de manière purement utilitaire mais affectionne particulière un haut blanc avec brodé le mot "Victoire" dessus. Bien qu'étant un type sympathique et jovial, son apparence fait de suite un peu peur.

Personnalité:

Ce n'est pas le genre de personne à se faire discret, on se plaint d'ailleurs souvent qu'il parle trop fort. Toujours souriant, il est difficile de savoir si il est sérieux ou non. Bien qu'il semble être un de ces autres guerrier abrutis et incultes, il n'en est rien. Aventurier dans l'âme, il est poussé par le désir d'explorer et surtout, d'amasser et collectionner, il possède de ce fait beaucoup de connaissances et connait très bien le continent. Qui plus et c'est un artisan et architecte hors pair.
Pytagor vit dans une grande maison de pierre à Waien ou il amasse tout ses trésor, c'est néanmoins une forteresse bourrée de pièges mortels prêts à accueillir les voleurs, en fait dès qu'il ne travaille pas le propriétaire n'est pas à l'intérieur mais en train de chercher d'autres objets pour sa collection ou d'explorer des temples pour ses recherches. Obsédé par ses créations, il est capable d'y passer aisément des nuits blanches et est véritablement passionné par tout ce qui concerne la mécanique, sa maison est pleine de plans crayonnés de machines roulantes et volantes semblant irréalisables.
Il voue une admiration envers les dragons, et on le compare parfois à ces derniers de part son obsession d'amasser les trésors. Il a une vision très simple et optimiste de la vie, il faut vivre, et du moment qu'on croit à ses rêves et qu'on les poursuis, on sera heureux.

Compétences:

Pytagor est un sabreur de talent et possède une force et une résistance conséquente comme l'indique sa corpulence, cependant il y a autre chose. Depuis qu'il est jeune, le corps de Pytagor dégage des éclairs plus ou moins puissants dès qu'il est prit par le combat ou par de fortes émotions, rendant sa puissance instable et changeante selon ces dernières. Cette capacité est très destructrice et surtout, incontrôlée. Au combat, c'est un bulldozer qui tranche et foudroie tout ce qui se trouve derrière lui... On évite de se frotter directement à lui, par prudence.
Combat mis à part, il excelle dans l'exploration de donjon de part son talent à désamorcer les pièges mécaniques et devérouiller les serrures. Si il n'y connais rien en magie, il viendra à bout de tout mécanisme.

Arme:

Un cimeterre plus grand qu'un cimeterre normal au manche d'or, une ficelle rouge décorative est attachée au pommeau de l'arme. C'est une fabrication Scarrath qu'il a trouvé dans un vieux temple puis fait rénover, c'est devenu son arme fétiche qu'il garde toujours en tant que porte bonheur.

Histoire:

C'était un nouveau né abandonné près d'un arbre, on n'a jamais su qui étaient ses vrais géniteurs.  A l'origine élevé à travailler aux champs, sa vie changea après son service militaire Waien. Lors de ses patrouilles, il est tombé par hasard sur un objet très ancien se révélant être une boite à musique toute bête. Il se passionna pour l'objet et découvrit la mécanique. Une fois son service achevé il quitta son foyer et vécu beaucoup d'aventure, il parcourut mers, montagnes, donjons, et plus encore. Il n'a jamais comprit ni tenté de comprendre pourquoi il était obsédé par l'inconnu et les trophées qu'il pouvait rapporter. Un peu avant la trentaine il commença la construction de sa "forteresse" qui lui sert de maison, nommée le "Domaine Daedalus", il en fit un vrai labyrinthe bourré de pièges en s'inspirant des donjons qu'il avait exploré par le passé. Il continua de griffonner ses plans farfelus et d'amasser les objets à l'intérieur de son imprenable maison, totalement dominé par ses rêves d'enfants.
Actuellement il aurait pour projet de construire un "bateau volant", ou du moins, un édifice capable de voler afin de "voir si quelque chose se trouve là haut".

Relations avec les autres personnages:


-Il est celui qui a dessiné les plans du bateau de William Tash.
-Krakendorf fut son mentor. Par son biais, il connais également Lektor .


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:45, édité 5 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

William Tash

Message par DALOKA le Dim 30 Juin - 16:12

Voici un perso qui a beaucoup évolué, et qui est assez vieux pour le coup+I


Nom: Tash

Prénom: William 

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 1m77

Origine: Waien

Date de naissance: 1811

Aime: Son navire, sa veste, le rhum, la mer, les femmes, et plus que tout, son équipage.

Déteste: Les hommes qui n'ont pas de galanterie, être traité de pervers.

Puissance: D

Apparence:


Un homme de taille moyenne dans la quarantaine aux cheveux bruns courts, et aux yeux marrons clair, doté d'une barbe courte. Il porte une paire de bottes de cuir noir, un pantalon brun sombre et une veste pourpre. Il a généralement sur sa tête un foulard et ne porte son tricorne que dès qu'il commande à son équipage.

Personnalité:

William est généralement considéré comme un personnage particulier, même pour un pirate. Pour commencer l'équipage qu'il dirige est uniquement constitué de femmes, pour la plupart des filles sans familles ou amis qu'il a recueillis. Il aime la gente féminine plus que tout et la traite toujours avec le respect, frapper une femme est une pratique qu'il méprise infiniment.
Souvent traité comme un simple pervers, il n'apprécie pas du tout ce type de jugement, voilà ce qu'il pense des filles de son équipage:
"Si elles veulent que je soit leur amant je le serais, si elles veulent que je soit leur père ou leur frère je le serais, et si elles veulent que je soit juste leur ami, je le serais aussi. "
Son objectif n'est pas la richesse, en fait il a prit le nom de "pirate" surtout pour montrer qu'il était au dessus des lois et ne les respecterait pas, seul "ses" lois s'appliquent à lui et ses filles. 
Il a certain mépris pour les hommes qui ne respectent pas la gente féminine.

Compétences:
C'est un excellent escrimeur et un combattant agile habitué aux combats en terrains instables (bateaux), il possède aussi un bon oeil, néanmoins il ne sait pas tirer à l'arc. Il ne possède strictement aucun talent magique mais s'y connais un peu, ce qui lui évite de trop se faire surprendre par les sorts.

Arme:


Un sabre pour le moins particulier, sa lame dispose d'un enchantement spécial qui recouvre l'arme d'un poison paralysant

Histoire:

William n'a pas eu de figure maternelle dans sa vie, son père l'éleva seul lui et sa soeur jusqu'à ce qu'il meurt d'une maladie, ce fut un père brutal qui haissait ses enfants car sa femme était morte en accouchant. Le fils devint marin et se sépara de sa soeur, il aima une femme et devint père de deux filles, dont une orpheline adoptée.
Sa condition de marin faisait qu'il ne voyait pas sa famille bien qu'il la chérissait plus que tout. Alors qu'il était déjà choqué par la mort récente de sa soeur, il découvrit un jour en rentrant chez lui sa famille massacrée de manière affreuse, sa femme et ses filles violées puis égorgées. 
Le marin chercha alors la vengeance, il l'accomplit avec succès mais après la vengeance, il n'y a rien. Il lui fallait un but, et certaines raisons l'avaient poussés à enfreindre la loi pour se venger, il décida donc alors de devenir pirate et de recueillir toutes les filles orphelines qu'il puisse trouver pour qu'elles ne finissent pas comme sa famille, morte et déshonorée, et puisse vivre libre.

Relations avec les autres personnages:


-Pytagor est un de ses plus proches amis masculins, et celui qui a construit son navire.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Refinia

Message par DALOKA le Dim 30 Juin - 22:45

Une des trois mythiques seigneurs vampires, habitant dans un château caché du monde et vagabondant souvent à travers le monde. Elle est alliée au Sum Nimium pour lutter contre la menace Zigarne.


"Il est inutile de se presser, j'ai l'éternité devant moi et tous me reviennent un jour..."



Theme Musical Principal: Septette for the Dead Princess (Touhou) https://www.youtube.com/watch?v=aJQ5HsXlPTo

Nom: ???

Prénom: Refinia

Race: Vampire

Genre: Féminin

Taille: 1 mètre 64

Origine: Nurenuil

Affiliation: Vampires de Refinia

Date de naissance: XVIème siècle

Aime: Les fleurs, les thés de qualité.

Déteste: Ne pas avoir le dernier mot.

Puissance: Théoriquement S, bien qu'elle ne se batte jamais elle même.

Apparence:
Une belle femme très pâle aux cheveux écarlates et aux yeux jaunes. Sa beauté et la coloration unique de ses cheveux fait sa fierté et, combinée à son charisme faisaient d'elle une femme presque vénérée par le passé. Elle ne s'habille que dans des vêtements luxueux d'aristocrates, généralement blancs ou noirs. Ses cheveux sont coiffés d'une manière élégante et complexe montrant son supposé haut rang et ses lèvres sont teintées de rouges, mais ce n'est certainement pas du rouge à lèvre...  Elle dégage un charme naturel presque terrifiant.

Personnalité:
Arrogante et cynique, elle excelle dans l'art de mépriser les gens. Elle sait se montrer sarcastique et pointer les points faibles de ces derniers pour le meilleur et pour le pire. Séductrice et manipulatrice de talent, elle est habituée à tout obtenir sans se salir les main, elle a personnellement horreur de faire usage elle même de violence… Elle a des goûts très raffinés et est répugnée par les gens de rang inférieurs, elle semble également douée d'une grande culture. Malgré ce fait il lui arrive souvent d'avoir des comportements immatures et capricieux.
En tant que vampire elle considère naturellement les humains comme de la nourriture, mais peut venir à en respecter certains si ils ont assez de charisme et d'intelligence pour elle. Elle possède un bon nombre de serviteurs et serait la maîtresse de quelques dizaines de vampires, néanmoins elle a la particularité de ne jamais forcer ceux qu'elle transforme à venir sous ses ordres bien qu'elle en a largement le pouvoir… Pour elle forcer quelqu'un a obéir est dénué d'intérêt, elle préfère se dispenser de ses pouvoirs pour avoir des vrais alliés lui vouant une loyauté réelle… Les goules la répugnent à un tel point qu'elle refuse d'en utiliser.
Elle est incontestablement égoiste et met tout en œuvre pour son plaisir et la préservation de sa puissance en tant que Seigneur Vampire, néanmoins elle n'a pas d'ambitions destructrices. Elle s'allie au Sum Nimium pour l'aider à préserver l'humanité, indispensable à sa survie et… A son divertissement. Elle est également très bonne avec ses serviteurs, les protégeant et les respectant en échange de leur loyauté. Très narcissique, ne pas pouvoir se voir dans un miroir l'insupporte… Elle se fait donc peindre régulièrement et apprécie qu'on vante sa beauté.
Refinia n'est pas également parfaite, son arrogance et narcissisme pouvant la conduire à l'échec… Qui plus est, une fois la situation hors de contrôle, elle perd très rapidement son sang froid.

Compétences:
En tant qu'une des plus puissantes vampires sur terre, elle est largement supérieure au commun des mortels. Elle possède naturellement des pouvoirs communs aux vampires : réflexes et forces augmentés, pseudos immortalité, etc. Elle a certains pouvoirs uniques, comme par exemple celui de se disparaître et de devenir du vent, qui est son principal moyen de transport. Elle possède aussi des pouvoirs mentaux très puissants, est facilement capable d'hypnotiser un humain commun et de soumettre à sa volonté la majorité des vampires à qui elle a donné naissance d'un battement de cil. Elle disposerait d'un pouvoir lui servant au combat, mais elle le garde secret… Personne ne l'a de toute manière vue se battre.

Histoire:
Les archives impériales mentionnent une femme au cheveux rouge liée à la haute noblesse, mais tout a été effacé… Il est impossible de trouver une information claire sur Refinia, mais tout semble indiquer qu'elle est liée à la famille Dyra.

Relations avec les autres personnages:


-Elle a transformé Ralph Friedsang dans l'objectif d'en faire son serviteur et garde du corps, mais a lamentablement échoué suite à la nouvelle transformation de ce dernier.

-Lucius est son ancien garde du corps.

-Roberta Hulgens est sa fidèle servante.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:46, édité 6 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lucius Fledermaus

Message par DALOKA le Lun 1 Juil - 0:46

Un chevalier de l'Eclipse qui aurait rejoint la guilde en échange de sa vie sauve, c'est secrètement un vampire, sauf aux yeux des plus hauts placés de la guilde...
Mais personne ne sait qu'il s'agit du fidèle garde du corps de Refinia.

"C'est un spectacle bien charmant que l'écoulement de votre sang."


Theme Musical Principal:
Die Fledermaus (Hellsing Ultimate) https://www.youtube.com/watch?v=4x9MJXI0KbY

Nom: Fledermaus

Prénom: Lucius

Race: Vampire

Genre: Masculin

Taille: 1m83

Origine: Haynailia

Affiliation: Vampires de Refinia

Date de naissance: 1774

Aime: La viande, les oeufs, son pouvoir de transformation.

Déteste: Phobique des limaces.

Puissance: D de jour, B de nuit.

Apparence:

Lucius est un bel homme grand et svelte paraissant dans les 25 ans, aux cheveux noirs mi longs, aux yeux jaunes brillants et à la peau pâle. Il porte un costume noir aux bordures et aux boutons argentés, dont le manche gauche est plus grand, recouvrant tout le bras, accompagné de ce qui semble être une casquette d'officier, noire également. Tout indique que c'est un uniforme d'un corps spécial de l'empire qu'il aurait customisé.
En vérité, ce n'est que l'apparence de base de Lucius, celle qu'il emploie en général. 

Personnalité:

Lucius est la plupart du temps souriant, calme et détendu, il adopte une attitude hautaine envers la plupart des gens mais peut se montrer très poli envers ceux qu'il estime et possède un certain sens de la galanterie.
 Bien qu'il soit obligé de le faire, il a tendance à râler dès qu'on lui demande d'aller travailler de jour, malgré tout il suit scrupuleusement les ordres si ils viennent du maitre chevalier. De manière générale, le jour, Lucius dort.
Assez cynique, Lucius aime taquiner les gens et leur faire de mauvaises plaisanteries, il utilise d'ailleurs avec grand plaisir ses facultés de métamorphoses pour faire diverses farces aux gens. Il adore s'amuser avec sa forme féminine. Peu importe la forme qu'il emploie, séduire homme et femme est un de ses passe temps favori.

Dès qu'il combat de jour, il tue ses cibles sans perdre trop de temps, conscient de la limite de ses capacités sous le soleil. De nuit en revanche, il révèle un côté sadique qui adore provoquer ses victimes avant de tuer, cependant qu'il est irrité, il possède un côté bien plus brutal et froid.
Il possède malgré tout un certain sens de l'honneur dans le sens ou il sait admettre ses défaites et a toujours respecté le serment qu'il a fait à éclipse, cela sans même trahir sa vraie maîtresse.

Compétences:

Combattant rapide et agile très doué au maniement des lames, une grande partie de sa force réside néanmoins dans les pouvoirs que lui offre sa condition de Vampire. A l'abri du soleil, il dispose d'une force et d'une vitesse supérieure à l'humain moyen et également d'une meilleure vision. Il peut également projeter des illusions et exercer une hypnose sur les esprits faibles. Mais sa spécialité est la métamorphose, entre autre, il est capable de se transformer en beaucoup d'animaux différent, modifier l'âge de son corps, son sexe, et prendre l'apparence de n'importe quel humain dont il aurait bu le sang par le passé.

Armes:

Son arme principale est une épée courte entièrement noire, qu'il sort depuis son manche gauche. Lucius peut également invoquer diverses projectiles ressemblant à des poignards. Si cela peut paraitre brutal, ses crocs sont aussi une de ses armes et arracher la gorge de quelqu'un avec est tout à fait dans ses cordes...


Histoire:

Né il y a moins d'un siècle vers le sud de l'Empire d'Haynailia dans une famille de petite noblesse, Lucius était un enfant ambitieux qui désirait prendre la place de son grand frère afin d'avoir l'héritage de la famille. Doué à l'épée, plus cultivé, plus intelligent que tout ses frères et soeur, il estimait que l'héritage lui revenait de droit. Une fois jeune adulte, il planifia l'assassina de son frère ainé méticuleusement en l'empoisonnant à petit feu pour prétendre une maladie rare. 
Alors que tout marchait comme il l'avait prévu, la révolution Waien éclata, personne n'y prêta d'abord attention, persuadés que l'armée allait facilement mater ces rebelles. Cependant, alors que le frère ainé n'était pas encore mort, la famille se sentit menacée par la révolution et décida de migrer vers le nord pour ne pas se faire massacrer. Les plans de Lucius tombèrent à l'eau dès qu'il fut soudainement décidé qu'il ne partirait pas avec eux mais rejoindrait l'armée, soit disant car il était un "escrimeur hors norme" et qu'il serait utile à la patrie, en vérité son stratagème avait été découvert et c'était l'opportunité de se débarrasser de ce fils meurtrier.
Lucius entra alors dans l'armée et survécu sur le champs de bataille deux ans, avant de se prendre un carreau dans le poumon, une épée dans le ventre et le bras gauche tranché. La bataille était finie quelques instants après, il n'y avais plus personne, la nuit tombait, mais il était toujours là, à l'agonie mais vivant. Alors qu'il rampait malgré sa mort certaine, une silhouette de femme se présenta à lui et lui offrit l'immortalité, ne désirant pas finir ainsi, il accepta.
Le reste est flou, mais tout semblait indiquer qu'il servait de garde du corps à la Vampire qui se nommait Refinia, on l'aperçu alors à maintes reprises dans le continent à travers l'histoire, toujours en compagnie de la dame, jusqu'en 1845 ou il disparu complètement. Toujours est-il que ses années de services sous Refinia l'on rendu plus poli et fidèle que l'homme manipulateur et ambitieux qu'il était par le passé.
Il réapparu en 1853, à Nurenuil, et des rumeurs concernant un Vampire semant la pagaille dans un village se firent entendre, on appela donc des mercenaires pour le vaincre... Une troupe constituée de Gemstone Rash'edëd, Vandeir Dreke et Nelfhithion Aesiryon. Malgré ses pouvoirs il se fit écraser par les trois combattants entrainés. Alors qu'on allait l'achever, il proposa un compromis: les rejoindre et jurer allégeance à leur chef, Gemstone, en échange de sa vie sauve. D'abord sceptiques, le maitre chevalier finit par l'accepter.
Depuis il travaille pour les chevaliers de l'éclipse, se  nourrissant de sang exclusivement grâce aux victimes qu'il cause lors de ses missions. Tout le monde n'est pas au courant de sa vraie nature, sauf ceux qui ont travaillés une fois avec lui. Malgré ça, il n'est pas vraiment apprécié dans le château, même si il regorge de personnes tout aussi originales, il est considéré comme louche, malsain, et n'est pas agréable avec les gens.
Les seuls chevaliers qu'il respecte vraiment sont les trois à l'avoir vaincu.

Relations avec les autres personnages:

-Refinia est celle qui l'a sauvé en le transformant en vampire, il reste son fidèle servant, jouant un double jeu.
-Il prends un malin plaisir à agacer Roberta. Cette dernière n'a jamais réussit à lui clouer le bec.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:47, édité 8 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Lektor

Message par DALOKA le Lun 1 Juil - 14:40

Un homme mystérieux équipé d'une gigantesque épée. C'est l'un des derniers Saints Dorés à ce jour.



"Moi? Je ne suis pas important. Non, une citation est inutile... Et si tu me parlais un peu de toi, à la place, hum?"


Theme Musical Principal: Get Down To Business (Guilty Gear OST): https://www.youtube.com/watch?v=qYMyF6PsvUs

Prénom: Lektor

Race: Saint Doré

Genre: Masculin

Taille: 1 m84

Origine: Nurenuil

Affiliation: Gardiens de fer

Date de naissance: 1777

Aime: La découverte, les pommes.

Déteste: Rien de particulier...

Puissance: B (?)

Apparence:
Un homme de grande taille, dans la trentaine, aux cheveux bruns décoiffés et assez longs dont une partie est attachée derrière son dos, ses yeux sont dorés et il possède une paire de lunettes rondes. Il dit être un mage, mais a également le physique d'un combattant redoutable… Il s'habille la plupart du temps de vêtements purement utilitaires, disposant de multiples poches. Il porte des mitaines pour éviter d'abîmer ses mains en maniant sa lourde épée.

Personnalité:
Lektor est un type difficile à supporter, arborant la plupart du temps un comportement blasé, asocial et sarcastique. A première vue, il semble se ficher de tout si ce n'est lui même, c'est une personne ennuyante et souvent désagréable de part sa franchise avec les gens. D'habitude, Lektor affiche un large sourire qui n'a rien de rassurant, faisant de lui d'avance une personne à éviter. Il ne parle néanmoins que peu de lui même et aime rester énigmatique, cela lui permet d'exploiter un fait : il en sait généralement toujours plus que la personne à laquelle il s'adresse et il prend un malin plaisir à le faire tourner en ridicule. Car Lektor adore provoquer les gens et pointer leur points faibles…
Dès qu'il est en combat, il peut parfois être effrayant de part son large sourire, il semble qu'il ait des fortes tendances pyromanes… Il peut aussi se montrer cruel.
Néanmoins il n'est pas mauvais, il a des notions de bien et de mal et considère que la vie humaine est de grande valeur, néanmoins sa philosophie implique que tout ceux qui sont prêt à risquer de mourir ne doivent pas s'attrister de l'être, mort.

Compétences:

Lektor est un guerrier qui dépasse de loin le commun des mortels. Il dispose d'une force physique suffisante pour manier aisément son épée absurdement large, et est très adroit avec de sorte à ce qu'il reste rapide et mortel avec ce poids capable de broyer un homme même sans tranchant. Ses capacités magiques ne sont pas en reste, mais il utilise très rarement autre chose que la magie de feu, sa grande spécialité. Il semble être un enchanteur très compétent et un connaisseur en armes, il a de grandes connaissances en artefact et en magie dimensionnelles. Il ne possède que sa vue en maigre handicap, étant atteint de myopie, il doit porter ses lunettes pour lire et être efficace en combat. Lektor considère que si un problème peut être réglé par un outil, inutile de s'encombrer de magie, d'où le fait qu'il ne tente pas de régler magiquement sa vue (ce qui pourrait empirer les choses malgré une petite marge d'échec). En combat, il ne lésine pas sur les moyens, bien que sa force à l'épée seule lui permet de tenir tête aux plus puissants de ce monde.

Arme:
Arma Signaculum = Cauteriis est une épée monstrueuse faite d'un alliage quasiment indestructible. L'épée fait six pieds de long et dispose d'une lame large, et d'un tranchant unique, se courbant vers la pointe de l'épée… C'est une épée grossière et absurdement lourde, de sorte à ce que seul un surhomme puisse correctement la manier. L'arme porte un nom constitué comme celui d'une Sarth car elle fut créée pour neutraliser ces dernières : l'effet de Cauteriis est qu'une fois activée par la formule adaptée, elle affecte toutes les âmes dans un rayon de quelques centaines de mètres… Le lien des âmes avec la mana extérieure est coupé tant que l'arme est active. Cela rend les Sarth aussi utiles que des armes communes… Et peut incapaciter totalement tout mage reposant sur la mana extérieure, comme les druides/chaman ou les utilisateurs d'animamis, c'est donc un artefact en vérité terriblement puissant.

Histoire:

La seule chose qu'on sait est que c'est l'un des saints dorés du génocide, le reste de son passé est totalement inconnu et il semble en avoir effacé les traces.

Relations avec les autres personnages:

-Krakendorf est son ancien tuteur, bien que Lektor le surpasse à présent.
-Lektor et Jigen sont liés d'une manière ou d'une autre. Il semble avoir une haine et une rivalité mutuelle entre eux.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:48, édité 4 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Zalk

Message par DALOKA le Sam 13 Juil - 14:34

Zalk est un des "assistants" de Jigen dans sa quête de la création de l'être ultime, c'est en vérité son frère aîné. Il est en possession d'Umbracus, une épée faite à partir de sa propre ombre, ce pouvoir serait à l'origine de la création de l'arme nommée "Homme Sombre".

[Mort]



Prénom: Zalk

Race: Plus vraiment humain.

Genre: Masculin

Taille: 1 m 79

Origine: Tarod

Date de naissance: 1787

Aime: ???

Déteste: ???

Puissance: Inconnue, estimée à B?

Apparence:

Zalk est un homme assez grand aux yeux jaunes et aux longs cheveux argentés, sa peau n'est pas pâle, est elle juste carrément grisâtre. Le bas de visage est couvert par un masque de fer semblable à une bouche de squelette qui aurait des crocs à la place des dents. Il porte un haut de cuir noir sans manche et un pantalon de la même couleur, les ongles de ses doigts sont plus longs que ceux des humains normaux.
Un autre détail: Il ne possède pas d'ombre. Il possède pas mal de caractéristique qui font qu'on pourrait l'associer aux vampires, mais rien ne le prouve et les apparences sont trompeuses

Personnalité:

Très taciturne et calme, il évite les gens la plupart du temps. Il possède malgré son apparence de tueur un certain sens de l'honneur, en fait il fut certainement chevalier à une époque. Néanmoins il suit à la lettre les ordres qu'on lui donne, Zalk travaille en effet pour le compte de Jigen, qui n'est nul autre que... Son petit frère.
Zalk semble rechercher quelqu'un pour le compte de ce dernier.

Compétences:

Zalk possède un pouvoir particulier, il peut se déplacer dans les ombres. Pour que ce soit plus clair, chaque ombre est pour lui un portail de téléportation relié à toutes les ombres dans le kilomètre carré ou il se trouve. Son Arme lui permet de "dévorer" les ombres de ses victimes, il peut ensuite les utiliser de manière offensive, les transformant en éléments solides.
Son corps a été modifié par la magie de Jigen, le rendant supérieur aux humains.

Arme:

Une épée fine à une main doté d'une lame noire, elle a été faconnée avec un matériaux spécial et un deuxième élément: sa propre ombre.

Histoire:

Né à Tarod avec son petit frère Jigen, c'était un homme au grand coeur et nul ne sait ce qui l'a poussé à s'allier avec Jigen et à le suivre dans sa folie. Son corps a été modifié par la magie de Jigen, en revanche l'origine de son épée est inconnue.
Son passé reste tout comme celui de Jigen, très flou, il aurait été tué par Lektor.

Relations avec les autres personnages:

 -Jigen est son petit frère.


Dernière édition par DALOKA le Jeu 14 Aoû - 18:19, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Jigen

Message par DALOKA le Sam 13 Juil - 14:43

Prénom: Jigen

Race: Plus vraiment humain.

Genre: Masculin

Taille: 1 m 85

Origine: Tarod

Date de naissance: 1790

Aime: L'humanité, la découverte, l'évolution.

Déteste: Les animaux (en particulier les chiens)

Puissance: S

Apparence:


Un homme  grand avec un visage indiquant une trentaine d'année, il porte une grande cape marron munie d'un capuchon, c'est une cape de mage décorée de symboles ocres. Il a le teint mât et deux mèches de cheveux argentés dépassaient de son capuchon. Ses yeux sont très pâles, presque sans couleur, ils agissent comme des miroirs ou on voir clairement son reflet. Il porte un pantalon brun et sa ceinture est décorée de divers symboles, ayant pour la plupart la forme de vagues ou de spirales. L'homme porte un haut sans manche laissant à l'air ses bras et ses épaules. Ses bras ne sont pas normaux, tout entièrement même les épaules, leur forme est normale mais ces bras sont en métal métal. Des lignes rouges parcourent ces bras, partant des cinq doigt de la main pour remonter jusqu'à la partie du corps couverte par les vêtements. 

Personnalité:

Jigen est avant tout un personnage insupportable, en plus d'être cruel et sadique il prend un malin plaisir à se faire hair par les gens et adore lancer diverses provocations. Il a l'habitude de frapper dans ses mains afin de créer un agaçant bruit métallique. Jigen désire hisser l'humanité à un rang quasi divin et est prêt à tout pour cet objectifs, aux pires méthodes, cela fait de toute façon bien longtemps qu'il a cessé de ressentir de la compassion. Considérant les autres personnes comme rien d'autre que des pions qu'il peut manipuler à sa guise, il possède un esprit calculateur et imprévisible ce qui fait de lui un être très dangereux.

Compétences:

Les deux bras de Jigen possèdent chacun une capacité différente. Le bras droit permet d'invoquer des portails liés à une dimension baignée d'énergie pure, et de créer avec cette énergie divers objets. Jigen peut ainsi invoquer des épées ou lances et les lancer à la vitesse d'une flèche. Le bras gauche sert à invoquer des portails de transports. Ces bras sont quasiment impossibles à détruire.
Egalement doué en combat rapproché, c'est un adversaire redoutable qui dépasse de loin le mortel commun. Son corps possède une force au dessus de la moyenne et une certaine capacité de guérison, de plus, il a la particularité de posséder deux coeurs. Grâce à sa connaissance du corps humain et sa magie, il lui est facile de greffer des organes d'une manière jugée normalement impossible.
Jigen peut également lire dans les esprits, ce qui lui permet de trouver les faiblesses psychologiques de l'adversaire.

Histoire:

Un mage venu de Tarod qui s'est rangé au côtés d'Arond Vinnairse pour avoir les connaissances du Codex en sa possession. Tout le reste est absolument obscur.

Relations avec les autres personnages:


-Zalk est son frère ainé.

-Arond est son maître.


Dernière édition par DALOKA le Dim 21 Déc - 11:56, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Arond Vinnairse

Message par DALOKA le Mar 16 Juil - 10:40

Ancien Archimage du palais impérial et ex comte Vinnairse, Arond est un être immatériel très puissant disposant d'un énorme savoir. Il vit actuellement en tant qu'hôte du corps d'Alexia Vinnairse, dont il use petit à petit l'âme. Il semblerait qu'il ne fasse plus qu'un avec sa Sarth Afrazael.

(Apparition: Ordre Vide et Chaos -fiction-)

"Le savoir est ce qui dresse l'homme au delà de l'animal, à côté, les possessions matérielles tant chéries me semblent bien piteuses..."
Citation du livre "Les mages d'aujourd'hui.", écrit par Arond Vinnairse en 1805.


Thème musical principal: Nightmare Fiction (Blazblue OST) https://www.youtube.com/watch?v=3ITBEnSkSO8

Nom: Vinnairse

Prénom: Arond

Race: Sarth/Esprit

Genre: Anciennement masculin, maintenant dénué de véritable sexe.

Taille: Variable/Aucune

Origine: Haynailia

Date de naissance: 1772/Etat spirituel atteint en 1856

Aime: Savoir.

Déteste: Ne pas savoir.

Apparence:

Hors du corps d'Alexia Vinnairse, une aura violette.

Personnalité:

Dénué d'émotions, Arond est un être qui ne possède qu'une seule obsession: accumuler les connaissances, il est prêt à tout pour cet objectif. Ne se considérant plus comme un humain, il pense qu'il est devenu quelque chose de supérieur qui dépasse les corps matériels. Néanmoins, il est très poli et parle toujours avec calme... Il est persuadé d'être incompris et tente toujours de parler avant d'agir.


Compétences:

Incapable de se battre sans corps, Arond peut néanmoins à l'instar de Jigen entrer dans l'esprit des gens et les lire pour trouver leur faiblesses. Il est également capable de détecter tout être vivant dans un rayon de plusieurs kilomètres sous sa forme spirituelle.
Arond peut habiter un corps étranger mais pas détruire l'âme du propriétaire du corps, en revanche Afrazael a pour effet de plonger le propriétaire dans la folie. Etant devenu Afrazael, son mental n'est pas affecté. L'esprit peut profiter des moments de faiblesses psychologiques (rendus fréquents par Afrazael) ou du propriétaire ou de son sommeil pour prendre temporairement le contrôle du corps.

Arond est lié au Codex, rassemblant d'innombrables connaissances, et possède donc un savoir hors du commun et une mémoire infaillible.

Histoire:

Né en 1772 et destiné à devenir le chef de la famille Vinnairse, il n'était néanmoins pas intéressé par le titre, se tournant plutôt vers l'histoire et la magie. Arond passait son temps dans son bureau à étudier les sujets qui le passionnaient au lieu de remplir ses responsabilités, même si il était un très mauvais comte il devint très rapidement l'un des meilleurs mages du pays. Il n'a jamais put vraiment s'attacher à une personne, préférant rester dans ses livres, cependant il céda aux demandes de sa mère et se trouva une femme en la personne de Victoria Vantusius. Il lui fit un enfant, Durand, mais ne s'occupa jamais vraiment de ce dernier, laissant son éducation à sa femme et à son Valet, Gérard.
Puis il découvrit le Codex, une encyclopédie magique, et fut passionné par l'objet au point de ne plus du tout voir ses proches, la Sarth Afrazael le rendant de moins en moins saint d'esprit. Il s'exila d'Haynailia et prit Jigen pour disciple.
En 1856, Arond fut vaincu par Téko Dyra, Félicia Dyra ainsi que Jones Correl, mais il survit en habitant le corps de sa petite fille, Alexia Vinnairse.

Relations avec les autres personnages: 


-Jigen est son disciple.

-Alexia est celle qui lui sert d'hôte. 

-Durand fut son fils.


Dernière édition par DALOKA le Ven 14 Nov - 19:42, édité 4 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Slen'Apo'Kah

Message par DALOKA le Jeu 1 Aoû - 1:39

Slen'Apo'Kah, l'homme aux milles morts, est un kah'laccan et un des faucheurs les sanguinaires des disciples de Marvolaeth.

"Pour toi, la mort sera le début d'un nouveau commencement en nous."


Theme Musical Principal: https://www.youtube.com/watch?v=bWecX-JwCxg

Nom : Pi'Mallac'Fis'Druaegun

Prénom : Slen'Apo'Kah

Genre : Masculin

Race: Humain

Taille : 1m75

Origine : Scarrath

Affiliation: Morlaeths

Aime : La chair, lui même, marvolaeth

Déteste : Perdre le contrôle de la situation

Niveau de puissance : C

Apparence :

Slen est un homme de taille moyenne à la peau extrêmement pâle et aux cheveux noirs courts et désordonnés, dotés d'yeux sombres légèrement rougeâtres. Bien qu'il soit musclé par l'exercice régulier, son physique n'a rien d'imposant, et malgré la quarantaine il dispose d'une apparence pouvant être séduisante, ayant des traits fin et doux. Faucheur qui se respecte, Slen'Apo'Kah porte la plupart du temps une grande cape munie d'un capuchon, qu'il retire hors du combat. Son habit favori consiste en un simple haut gris dénué de manches, et une large jupe noire semblable à un grand kilt, qu'il décore généralement d'os. Il a conservé cette habitude également de se parer également de colliers d'os. On dit que Slen en change fréquemment, et possède dans sa collection un os de chaque personne qu'il a abattue, les traitant comme des précieuses reliques.

Personnalité :

  Malgré son statut de Faucheur, Slen préfère habituellement parler d'une voix suave et se montrer charmant avec ceux qu'il rencontre. Intelligent, sur de lui, il dispose en vérité d'une certaine culture, maîtrisant plusieurs langues (ce qui est rare à Eclipse). Il considère son propre accoutrement comme élégant, en vérité assez narcissique. Comme ses confrères, il considère Marvolaeth comme un dieu supérieur, et tout particulièrement comme celui de son salut qui l'aurait hissé de son statut précédent de bête et d'être inférieur en aiguisant sa compréhension du monde et de son être. Slen n'apprécie également d'être contredis, si ce n'est pas par un des faucheurs ou le Grand Fossoyeur.
   Cependant, ceci n'est que la personnalité qu'il possède quand il conserve sa contenance. Quand il  sent l'odeur du sang, Slen parle de lui même à la troisième personne (ce qui semble d'habitude être un tic de langage occasionnel). Dans cet état, Slen convulse parfois et il parle de manière bien plus frénétique, devenant par ailleurs extrêmement émotif. Slen est extrêmement prompt à la violence, même s'il se retient de tuer ceux qui ne doivent pas l'être. Bien qu'il contienne ses pulsions cannibales, il lui arrive de mordre des gens (même ses propres alliés) si il est tombé dans cet état sans avoir pu goûter du sang.
  Slen est également quelqu'un considérant son existence comme sublime et parfaite. Très confiant, il est intelligent bien qu'impulsif. Cependant, Slen a horreur de voir la situation lui échapper, ce qui le fait entrer dans une colère noire. Alors, Slen se révèle extrêmement dangereux, et si il ne considère pas hautement sa victime, l'humiliera jusqu'au bout avant de la tuer, prouvant ainsi sa supériorité.
  La raison de cette considération de soi est que Slen pense que toute personne qu'il tue et dévore vit en lui, et donc qu'il est une existence plurielle. Ainsi, quand Slen périra inévitablement, cela sera pour son dieu un véritable artifice de vie. Slen se souvient avec précision de ceux qu'il mange, observant leur gestuelle et leur personnalité. Parfois, il lui arrive d'imiter une de ces personnes.

Compétences :

Slen est un manipulateur qui cache souvent son vrai comportement. En combat, il se bats à l'aide de multiples couteaux, qu'il peut également lancer. Capable de se battre à main nue, il préfère harceler sa cible pour l'immobiliser quand elle est affaiblie et l'égorger ensuite. Parfaitement capable d'endurer les coups et la douleur, il est un combattant redoutable avec l'agilité d'une bête. Cependant, c'est quand il se transforme que se révèle son vrai potentiel.
 Slen, en tant que Kah'Laccan peut se métamorphoser en insecte noir humanoide de deux mètres de haut, semblable à une mante religieuse. Il n'est capable de le faire que quand il sent le sang d'autrui couler, cependant il voit sous cette forme ses capacités physiques augmenter, tout comme ses sens. Ses faucilles sont ses véritables faux de faucheur et sont capable de trancher les os d'un seul coup. Les ailes de Slen, bien qu'elles ne lui permettent que de se maintenir temporairement en l'air, lui offrent une mobilité redoutable. Sous cette forme, il est recouvert de solide chitine, et est également très dur à abattre. Avec le temps, la transformation de Slen est devenue extrêmement puissante et vive quand il est excité par le goût du sang, une caractéristique partagée habituellement uniquement par les femelles Kah'Laccan. Selon ses propres observations, c'est le cannibalisme, réservé habituellement aux femelles, qui l'a rendu plus fort.

Arme :

 Slen utilise des séries de couteaux d'argent, qu'il utilise comme projectile et arme de corps à corps. Ceci mis à part, il utilise essentiellement ses faucilles naturelles quand il est transformé.


Histoire :


Lors de la reproduction Kah'Laccan, la femme dévore l'homme après leurs ébats sexuels Les hommes sont préparés depuis leur naissance à ce terrible destin, et ne protestent généralement pas,et même si il ne désirent pas se faire manger, ils savent que la tribu les condamnera. 
Cependant Slen'Apo'Kah ("Ombre qui suis" dans sa langue) ne voulait pas de ce destin, il ne voulait pas mourir, même si la déesse à qui il devait sa vie le désirait, ceci pour une raison: Il avait vu de se propres yeux une reproduction entre Kah'Laccan et surtout l'acte qui suivait cette dernière, apeuré, il ne voulait subir le même sort. On lui disait qu'après la reproduction il ne ferait qu'un avec sa compagne et vivrait en ses enfants, mais on ne lui avait jamais parlé d'une scène aussi cruelle... Ceci ne ressemblait pas un acte sacré, mais à un repas impitoyable!
Slen parla aux autres mâles qu'il connaissait mais ils n'écoutèrent pas et le conseillèrent plutôt de changer d'attitude pour ne pas recevoir le châtiment de la déesse, il comprit alors qu'il devait faire ce qu'aucun "Mallac" (Mâle) ne songeait d'habitude à faire: réfléchir par soi même. La région était gardée par des sentinelles, exceptée à la saison des amours ou tout le monde se réunissait vers le centre de la forêt, c'était la seule opportunité pour sortir... Mais les Mallac étaient surveillés, sauf dès qu'il rejoignait la compagne qui les avait choisis.

Slen utilisa quelque chose d'inconnu aux Kah'Laccan: La séduction, il approcha une "Jallac" (Femelle) avant la saison des amours, la plus faible, la plus frêle, et sympathisa avec. C'était la seule opportunité, les autres étaient des guerrières, mais cette dernière était fragile depuis la naissance. Il s'arrangea pour qu'elle le choisisse assurément en tant que partenaire pour le jour de la reproduction, elle pensait pouvoir le dévorer sans qu'il ne proteste, bien sur...
Seulement, dès que ce jour il se retrouva seul avec cette Jallac, il hésita... A force de passer du tant avec cette fille qui n'était à la base que sa porte de sortie, il s'était mit à l'apprécier et n'avait pas envie de la tuer. Il voulait passer plus de temps avec alors, il ne la tua pas et fit l'acte de reproduction... Une fois la chose faite, elle allait commencer à le mordre comme ses mères la lui avaient apprise... 
Mais l'instinct de survie de Slen triompha sur son amour et et il mordit le premier au cou, s'abreuvant de son sang avant d'arracher le premier morceau de chair... Pourquoi avait il mangé? Surement par pur instinct. Si les étrangers humains qui venaient se faisaient tuer et dévorer, les Mallac ne devaient pas avoir le goût pour la chair humaine et n'avait pas le droit de les manger, Slen découvrit donc... Le goût des humains. Il arracha un autre morceau du cou de la jeune Jallac, encore vivante et fraîche, à l'aide de ses dents pointues de Kah'Laccan et avala goulûment. Il découvrit son corps sous un autre angle qu'une relation sexuelle, il se délectait de ses muscles et organes et mangea, mangea plus que son estomac ne lui permettait, savourant chaque bouchée... Slen ne laissa pas une seule parcelle de viande crue et lécha les os avec avidité.
Celle pour qui il avait ressentit ce que les étrangers appelaient "amour" n'était plus qu'un tas d'ossement, pourtant il n'avait pas le sentiment de l'avoir perdue... Il avait dévoré son coeur et son corps tout entier, son goût resterait gravé dans son esprit pour l'éternité... Malgré tout il ressentait un sentiment étrange... 

Slen ne s'est jamais rendu compte que ses larmes coulaient à ce moment là, pendant qu'il souriait de sa bouche ensanglantée.

Il s'enfuit donc de la jungle, sautant de branches en branches... Il découvrit d'autres étranges peuples et créatures sauvages, puis atteignit le désert à l'extérieur des forêts ou il faillit mourir... Inutile de dire combien était surpris la caravane de marchands qui trouva un homme nu étalé dans le sabre, la peau entièrement rougie et brûlée par le soleil impitoyable. 
C'est ainsi que Slen découvrit la civilisation et la langue des humains, il s'y adapta avec une rapidité étonnante. Il entra dans des groupes de voleurs, puis le Croc Noir, et apprit le maniement du couteau, se perfectionna dans l'art de la manipulation et bien entendu du vol et de la rapine. Il prit le nom de  Pi'Mallac'Fis'Druaegun  ("Le Mâle qui se révolte", Druaegun est un mot de son invention, le mot révolte n'existe pas dans sa langue natale). Slen appréciait bien plus le "peuple évolué" que son peuple d'origine, sauvage et aveuglé par la volonté d'une entité qui ne se montrait jamais, il perdit bien vite ses habitudes Kah'Laccan pour devenir civilisé.
La vie de Slen ne fut qu'une recherche de pouvoir, d'argent et d'influence après ça... Mais il devint de plus en plus accro à la chair humaine dont il ne pouvait se passer... Bien qu'aucune n'avait le goût de la première fois. Slen était à la recherche de victimes pouvant le satisfaire, et contrôlait de moins en moins son désir pour le cannibalisme. Il lui arrivait ce qu'il avait vu arriver à certaines jallac Kah'Laccan qui avaient une consommation outrancière, et devenait de plus en plus instable. Un jour, alors qu'il était en traque, il se fit interrompre par Dhrassa, un railan, qui le vainquit. Durant le combat, Slen reçut un terrible choc au crâne, mais ne se fit pas tuer par son adversaire. A la place, ce dernier le plaint, l'accusant d'avoir sombré dans le désir pour embrasser totalement la bête et renier tout principe. Pour lui, qui pensait s'être élevé au dessus de son peuple, c'était une humiliation.
  Quand Slen se remit de l'affrontement, il quitta le Croc Noir. Atteint par la faim et le choc infligé par Dhrassa, Slen sombrait dans la folie et cessait de contrôler ses métamorphoses. Il entendait des voix désincarnées dans sa tête, sans savoir comment les faire taire, et ne pouvait s'empêcher de tuer et dévorer ceux qui l'attiraient. Nul médecin ne savait l'aider, et déjà, il était recherché dans plusieurs pays pour ses agissements.
 
  Un jour, les disciples de marvolaeth l'approchèrent, observant son grand potentiel pour eux. Désespéré, Slen accepta de les suivre, si ils pouvaient guérir son mal… Le Grand Fossoyeur, intrigué par le Kah'Laccan, demanda à le voir personnellement, et Slen vit alors l'espoir d'être guérit. Le chef des morlaeths discuta longuement avec un Slen à bout et brisé, et lui dit alors que Slen n'était pas maudit, bien au contraire. Capable d'entendre ces morts, il avait un contact fréquent avec eux autant physique que spirituel, et avait été choisi par marvolaeth pour porter ce fardeau. Tout ces morts ne le tourmentaient point : ils faisaient partie de lui. Avec son aide, Slen put calmer ses pulsions, et put même, en se concentrant, entendre la voix de la première qu'il avait jadis dévoré. Par ces miracles, Slen ne put que croire en la sagesse du grand fossoyeur, ainsi qu'en la puissance de Marvolaeth. Slen'Apo'Kah était devenu l'amalgame d'une multitude de morts en un vivant. Ce n'était pas l'immortalité, mais la sublimation de la mort comme de la vie.
  Se sentant de nouveau humain, Slen devint un serviteur fidèle de Marvolaeth. Grâce à l'intérêt que lui portait le Grand Fossoyeur et ses formidables capacités, accéder au rang de Faucheur ne lui prit que quelques années.

  Parmi les faucheurs, Slen est considéré comme extrêmement dangereux. Ce dernier est toujours à la recherche de la complétion, qui lui permettra d'atteindre la mort la plus grandiose.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:50, édité 5 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Rosentia

Message par DALOKA le Mer 8 Jan - 19:24

Comte de Rosentia, c'est un jeune homme rêveur aux idées à tendance révolutionnaire, qu'il préfère taire.

(Apparition dans: Ordre Vide et Chaos -Fiction- )

[MORT]

Nom: Rosentia

Prénom: Alexandre

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 1 mètre 82

Origine: Haynailia

Date de Naissance: 1836-1858

Aime: La littérature, la politique.

Déteste: La corruption, les dirigeants égoistes.

Puissance: E

Apparence:

De grande taille, c'est un jeune homme aux superbes traits fins et aux cheveux blancs coiffés sur le côté, il possède des yeux bleus si foncés qu'il paraissent parfois noirs. Il porte en public l'habituelle tenue du chef de famille des Rosentia: une veste longue rouge, noire et pourpre, accompagnée de bordures dorées et une rose blanche accrochée à cette dernière, ajouté à cela des gants blancs et des bottines noires.

Caractère:

Alexandre Rosentia est un jeune homme modèle, intelligent, charismatique et galants, les familles se bousculent presque pour marier leurs filles à cet homme. C'est un jeune comte qui, bien que débordé par tout le travail que lui a laissé son père, accomplit toujours bien sa tâche et se montre respectable avec son peuple. Il apprécie l'écriture de poèmes et même de textes philosophiques, et possède dans sa tête plein d'idées novatrices pour changer l'Empire... Mais il reste jeune et ce génie ne peut s'exprimer devant une noblesse d'adultes et de vieillards.
Toujours souriant, c'est un homme bon qui se soucie beaucoup de sa famille et prend le soin d'écouter les requêtes de son peuple. A part chez les vieux nobles il est très populaire.

Compétences:

Comme tout bon comte, il a suivit des cours d'escrimes et de magie. Bien que plutôt doué, il ne pratique pas beaucoup pour ne pas dire jamais, mais il sait très bien se défendre seul en alliant épée et sort.

Arme:

Aucune en particulier.

Histoire:

Ainé de sa famille, et donc naturellement destiné à devenir comte de Rosentia, Alexandre a eu une vie paisible de noble. Pas de travail ni de faim, des gens toujours souriants... Mais très vite le jeune Alexandre se montra différent des autres, il parlait sans peur à l'aventurier armé du haut de ses six ans, donnait de l'or au paysan, et surtout posais beaucoup de questions.
Beaucoup trop au goûts de ses aînés.
Dès qu'il sut correctement manier la plume et penser comme un homme, il commença à écrire des textes philosophiques, son père les brula car ils véhiculaient des idées anti-impérialiste.  Alors Alexandre se lança dans la poésie, bien plus subtile et appréciée.
Quand son père fut assassiné, il dut prendre sa succesion... Depuis il pense qu'être noble est ennuyeux et sans intérêt, et s'insurge contre le comportement égoiste de la noblesse actuelle.



Décédé en 1858, assassiné.
Relations avec les autres personnages:

-Alexandre possède un immense respect envers Téko Dyra, qui lui le considère comme un homme prometteur. Les deux discutent souvent ensemble de politique.


Dernière édition par DALOKA le Mer 1 Juil - 18:01, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Enrico Daniel

Message par DALOKA le Ven 17 Jan - 23:58

Escrimeur handicapé faisant partie des chevaliers de l'éclipse, c'est un homme brave et courtois. Il a rejoins Eclipse pour progresser et rentrer "chez lui" brillant malgré sa jambe.

(Apparition dans: Chasse au Naosard -RP-)

"Il y a peu de choses justes, ne les trahissez pas."



Theme Musical Principal: No Turning Back (Soul calibur OST): https://www.youtube.com/watch?v=Yt3-2sZSOGY

Prénom: Enrico , qui n'est que l'un de ses nombreux noms.

Nom: Daniel, un autre faux nom.

Race: Humain.

Genre: Masculin

Taille: 1 mètre 75

Origine: Haynailia

Affiliation: Chevaliers de l'Eclipse

Date de Naissance: 1831

Aime: L'escrime, le sens de l'honneur et les valeurs de la chevalerie Haynailienne.

Déteste: La sauvagerie, l'esclavage.

Puissance: E

Apparence:

Un homme de taille moyenne aux cheveux blonds mi-longs peu soignés et aux yeux bleus, l'oeil gauche toujours clos. Il porte une élégante veste rouge et dorée dans le pur style d'un riche Haynailien, ce qu'il n'est pourtant pas mais il prend soin de cette tenue comme son objet le plus cher. Il porte un pantalon de toile grise et sa jambe gauche est remplacée par une jambe de bois, il porte à sa jambe droite une botte lui montant jusqu'au genou.

Personnalité:

En dépit de son vécu et de son apparence, Enrico fait tout son possible pour paraître gentilhomme: poli et courtois, galant, brave et loyal, se battant avec des codes d'honneurs stricts, il essaye de devenir un chevalier modèle.
D'un naturel calme et détendu, il ne se vexe que rarement et préfère souvent s'excuser avec politesse pour éviter le conflit, il est également d'une bonne nature et ne rechigne pas à aider son prochain. Il croit dur comme du fer aux valeurs qu'on lui a enseignée à Haynailia et est un impérialiste religieux. Enrico est déterminé à suivre ce qui est juste, et vit une vie pieuse.
Néanmoins, il peut laisser sa colère le dominer très facilement dès qu'il voit le fort humilier le faible, ceci à cause de son vécu.

Compétences:

Handicapé, il a du travailler dur pour pouvoir atteindre ce niveau d'escrime avec son oeil perdu et sa jambe. C'est un très bon escrimeur, pas très endurant mais vif, rapide et mortel. Malheureusement, sa jambe diminue son agilité.

Histoire:

Fils d'une famille servant un Baron haynailien, il était tout comme ses parents un domestique depuis son plus jeune âge. Dès qu'il avait huit ans, sa famille accompagna le Baron à Scarrath pour une affaire commerciale... Mais sur le chemin, ils furent attaqués par des bandits et ne purent rien faire. Le Baron fut tué et ses serviteurs toujours vivants furent réduit à l'esclavage et vendus en cité...  Le garçon au cheveux blonds fut vendu avec sa mère à un homme dénommé Kramble Haal'Gazar, et de ce fait fut séparé de son père qu'il ne revit plus jamais. Le riche Scarrath appréciait beaucoup sa mère qu'il demandait souvent dans son lit, mais il ne se contentait pas de ça et abusait sexuellement également du jeune esclave qui fut renommé Harashaed.
Ayant assez de cette vie de soumission,  il tenta de s'enfuir mais échoua, on lui arracha l'oeil gauche en guise de sanction. Il retenta cependant deux ans plus tard, et on lui trancha la jambe gauche.
Un an plus tard encore, sans qu'il ne sache pourquoi ni comment, sa mère mourut et il fut donné à un autre maitre... Alors qu'on l'envoyait chez son nouveau propriétaire, la caravane fut attaquée... Par un seul cavalier. A lui seul il défit les quelques hommes armés autour de la caravane, et libéra les esclaves... C'était une superbe femme aux cheveux étrangement bleus, maniant la rapière avec une dextérité inhumaine.
Dès lors, elle aida le groupe à quitter ce pays maudit pour se réfugier en Waien ou en Haynailia.
Harashaed voua tout de suite une très grande admiration envers la jeune escrimeuse Haynailienne, son rêve était tout tracé: Il retournerait dans son pays, prendrait la rapière et deviendrait le plus vaillant escrimeur que l'Empire ait connu.
Il tenta de rejoindre l'armée d'Haynailia pour entrer dans la plus glorieuse section des manieurs de rapières: Les Gentilhommes du Bataillon. Il fut refusé à cause de sa jambe de bois... Mais un homme de la section accepta de lui apprendre les rudiments de l'épée, mais aussi de la courtoisie qu'un Gentilhomme devait avoir. Harashaed fut renommé Enrico Daniel par son enseignant, et travailla dur pour combler son handicap.
Malheureusement, l'enseignant mourru dans un duel avec un homme l'ayant offensé... Alors Enrico prit l'initiative de voyager pour compléter sa formation, et partit vers Nurenuil chercher une guilde de mercenaires. Tous le refusèrent à cause de sa jambe... Jusqu'à ce qu'il tombe sur un étrange gaillard nommé Gemstone qui l'accueillit à bras ouverts dans les chevaliers de l'éclipse.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:52, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ereshkigal

Message par DALOKA le Sam 18 Jan - 23:38

Un mystérieux nécromancien nomade qui accumule les morts vivants pour des desseins inconnus...

"La nécromancie est comme l'épée... C'est un outil, ni bon ni mauvais... Et j'utiliserais cette arme contre eux, pour mon rêve."



Theme Musical Principal:
Caius's Theme (Final Fantasy XIII-2 OST) https://www.youtube.com/watch?v=b8vXYBEvSow

Prénom: Ereshkigal

Race: Humain

Genre: Masculin

Taille: 1 mètre 79

Origine: Scarrath

Affiliation: Indépendant

Date de naissance: Inconnue

Aime: ???

Déteste: ???

Puissance: D... Si il est seul.

Apparence:

Un homme fin et élancé entièrement vêtu d'une tenue noire légère en tissu et en cuir, adaptée au déplacement furtif. Sur le dessus de son gant droit est dessiné un crâne blanc.
Sa tête est enveloppée dans un grand foulard rouge foncé scarrath qui couvre sa tête et ses épaules et se termine en deux grandes bandes pourpres traînant derrière lui. Il porte en permanence son arc noir dans son dos ainsi qu'un carquois.

Personnalité:

Dès qu'il tiens son arc, il est taciturne, froid, direct. Ereshkigal ne parle que peu et préfère l'action aux paroles. Il n'a que faire de la morale, de la pitié, de la bonne conscience, des grands discours, il accomplit ses objectifs avec efficacité et c'est tout ce qui compte. C'est un homme étrange, plein de mystères, et dangereux. Il arrive qu'il soit proie aux bavardages sur certains sujets en revanche... Il hait Haynailia de tout son être, et n'hésite pas à exprimer son animosité envers ses défenseurs... Ce n'est pas seulement un tueur haineux, en vérité en dehors de l'action c'est quelqu'un de courtois qui converse sans aucun problème, il est cultivé et se montre toujours très protecteur envers les enfants, seuls qu'il refuse de tuer quoiqu'il arrive. Il est simplement aveuglé par son unique désir: changer le monde et anéantir l'ordre actuel des états pour en former des nouveaux, car si il cible particulièrement l'Empire il ne se gêne pas pour dénoncer les tares de chacun des pays.
Ereshkigal possède un grand traumatisme avec les cheveux blancs, qui fait qu'il est souvent victime de nausées ou de pics de rages dès qu'il en voit.
Il semble qu'il soit à la recherche de guerriers puissants à transformer en morts vivants.

Compétences:

Au corps à corps, les compétences d'Ereshkigal n'ont rien d'impressionnant, bien qu'il sait bien manier la dague pour surprendre l'adversaire qui l'atteindrait, au cas ou. C'est en revanche un as de la furtivité, un homme très agile et surtout, un archer exceptionnel... Caché dans l'ombre, ses adversaires sont ses morts vivants avant de savoir qu'il existe.
Le plus terrifiant, ce sont ses pouvoirs de nécromancie. Ereshkigal a démontré à maintes reprises son habileté à commander un bon nombre de morts vivants à la fois. Bien qu'étrangement, il voyage toujours seul, il est bien plus dangereux qu'il n'y parait. Il n'a pas un niveau de nécromancie si haut, mais compense par les savoirs du livre noir.

Arme:

Nergal est un arc enchanté noir comme le charbon, et une arme terrifiante. Elle enchante toute flèche entrant en contact avec l'objet, ces dernières réanimeront alors tout cadavre qu'elles toucheront en tant que mort vivant. Mourir une flèche de Nergal dans le corps signifie devenir un serviteur d'Ereshkigal, à jamais.
Sa dague qu'il porte à sa ceinture semble avoir le même effet que les flèches de Nergal, à ne pas sous estimer.

Il est aussi en possession du livre noir, un ouvrage contenant des savoirs magiques interdits, d'origine inconnue. Il sert grandement à Ereshkigal, ce livre magique lui permettant de lancer des sorts hors de son niveau.

Histoire:

Un grand vide, cet homme n'existe pas, personne ne le connait et il a été effacé de l'histoire.
Toujours est-il qu'il prépare quelque chose, et qu'il n'est pas seul...


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:53, édité 6 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Athos Aspida

Message par DALOKA le Lun 20 Jan - 21:33

Jeune homme venant de la famille Aspida, c'est un écuyer Clipsien aspirant à devenir un puissant chevalier à l'image de ses idoles.

"Pour la Justice!"



Thème Musical Principal: Sword of Resolution (Soul Calibur V OST): https://www.youtube.com/watch?v=cWXRBHerxKo

Nom: Aspida

Prénom: Athos

Race: Humain

Genre:
Masculin

Taille: 1m77

Origine: Haynailia

Affiliation: Indépendant

Date de naissance: 1839

Aime: La justice!

Déteste: Le mal.

Puissance: F

Apparence:

Un jeune homme de taille moyenne, il porte ses cheveux blonds courts et possède des yeux bleu et imberbe. Il est habillé de vêtements blancs portant en doré les symboles de sa famille: Une épée au milieu, une tête de chien à gauche, une tête de dragon à droite. Le tout est porté par dessus une côte de maille encore luisante. Le reste de sa tenue est constitué de gants et de bottines en cuir sombre et d'un pantalon blanc.

Personnalité:

Athos est un jeune prétentieux persuadé d'être déjà un glorieux paladin et excellant pour l'instant plus dans les grands discours qu'au combat. C'est un profond idéaliste, croyant dur comme du fer à ses notions de "bien" et de justices. Si il est d'une insupportable arrogance, c'est un cependant un être doté d'une grande droiture, d'un grand sens de l'honneur, et qui n'hésite pas à foncer tête baissée pour protéger les faibles. Il n'est pas encore conscient de son inexpériences et prend souvent de grands risques.
Il vénère la déesse Ellelum et idolâtre les chevaliers d'Arzteingard.

Compétences:

Il manie l'épée et le bouclier, mais n'en est encore qu'aux bases. Par contre, il sait très bien monter à cheval. Il possède un cheval à la robe grise qu'il a nommé "Juge", il y est très attaché

Arme:
Il possède un bouclier d'une qualité rare, aux couleurs de sa famille( cf sa tenue), pas enchanté mais d'une solidité impressionnante. Il possède également une épée nommée Ivaldi. Ivaldi est une des armes forgée par le légendaire sum nimium, une pièce puissante et inestimable...
Mais les dieux savent pourquoi, il est impossible de sortir cette épée de son fourreau. Athos s'obstine à traîner cette épée inutilisable partout avec lui, même si il manie une banale épée de fer.




Histoire:

Les Aspida sont une famille de basse noblesse servant la glorieuse maison Vantusius, de ce fait chaque garçon est éduqué à devenir chevalier... Athos ne faisait pas exception et était même destiné à porter Ivaldi, un don de la famille Vantusius à son vassal. Enfant Athos a toujours eu une fascination pour cette arme. Un jour alors qu'il avait 5 ans, il brava les interdits pour voir à quoi ressemblait Ivaldi de près... Il se souvient que dès qu'il la tira de son fourreau, elle se mit à luire et une voix lui parla, mais il ne se souvient plus de ce qu'elle disait.
Il retrouva l'épée lors de son 17ème anniversaire, ou bien que tardivement, il avait terminé la formation qui signalait son arrivée à l'âge adulte... Mais il ne savait pas pourquoi, l'épée ne voulait plus sortir du fourreau, elle était bloquée et personne ne pouvait plus la manier. Il alla voir le comte Vantusius, ancien détenteur de l'épée, qui lui répondit que lui même ne pouvait la sortir du fourreau.
Selon les textes sur l'épée, seule les personnes acceptée par la lumière et l'épée pouvaient la manier. Athos a reçu cette épée car il avait le don pour maîtriser la magie de lumière, tout comme sa soeur Sophitia, bien qu'il ne sâche rien de cela.
Afin de progresser et devenir un chevalier digne de son nom, il partit vers le nord jusqu'à Nurenuil pour voir le monde. Dès qu'il apprit l'existence d'une guilde nommée "Chevaliers de l'Eclipse" il galopa jusqu'au château pour s'engager en tant qu'écuyer... Parce qu'il y avait "chevalier" dans le nom de la guilde bien sur.
Il passa les épreuves et devint écuyer d'Eclipse, il est encore très récent dans l'ordre.

Relations avec les autres personnages:

-C'est le petit frère de Sophitia, il l'admire beaucoup et aurait aimé lui aussi faire partie d'Arzteingard. Malgré la certaine misogynie commune à sa famille, il la respecte beaucoup et la considère comme un modèle.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:54, édité 2 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'Araignée d'Orient

Message par DALOKA le Mer 20 Aoû - 22:16

Sublime et mystérieuse créature aux milles noms, c'est une tueuse Bérilienne indépendante ayant été entraînée chez les Heka, elle semble connaître beaucoup de chose...

"Ne tremblez pas, vous savez que ma beauté est irrésistible... Il y a des choses en ce monde qu'on ne peut nier."

Thème Musical Principal: Oriental Flower (Blazblue): http://www.youtube.com/watch?v=hzW0srnFrKc

Nom: Variable

Prénom: Variable. On l’appelle « L’araignée d’Orient », « Fleur adorée des dieux », « Princesse Empoisonnée »…

Race: Humain.

Taille: 1m69

Origine: Bérilion (métisse Bérilio-Haynailienne)

Affiliation: Corvus

Date de naissance: Variable et inconnue. Elle serait née, malgré son apparence éternellement jeune, vers le début du siècle.

Aime: L’élégance, la beauté, la vie.

Déteste: La laideur, qu’on lui demande son âge.

Puissance:   D

Apparence: L’araignée d’Orient est une femme dont la beauté est renommée à travers tout bérilion et jalousée. Ayant toujours l’air d’une belle jeune femme soignée, elle possède de longs et lisses cheveux noirs de jais, ainsi qu’un teint clair et des yeux bleus représentant l’héritage de son parent haynailia. Malgré une poitrine très plate voire inexistante, elle est réputée comme l’une des plus belles créatures du pays. Elle est en permanence coiffée et vêtue avec élégance, et possède un parapluie contenant en vérité son sabre. Sa garde robe est bien trop étendue pour être décrite mais il s'agit surtout de vêtements aux couleurs flamboyantes représentant des motifs de fleurs.

Personnalité: C’est une femme enjouée la plupart du temps qui parle d’un ton chaleureux à ses ennemis comme à ses alliés et sourit en permanence, ce qui peut être assez troublant. Elle peut se montrer très cynique et aime tourner les gens en ridicule, elle apprécie beaucoup les plaisanteries parfois de mauvais goût et irritantes. Très narcissique, elle n’hésite pas à se vanter de sa beauté et est obsédée par l’élégance physique ou vestimentaire, elle a également une grande passion pour les arts. Elle peut aussi se montrer très mielleuse et séductrice, troubler les hommes est un de ses loisirs favoris, elle est particulièrement attirée par les jeunes.
Mais au-delà de ces apparences de femme raffinée, elle reste une tueuse sans pitié… Ce qui ne l’empêche nullement de sourire avec innocence, même couverte de sang. C’est une tueuse professionnelle qui calcule ses coups avec précision, et en profite souvent pour se remplir les poches au passage… Mais elle a second métier, qui est doctoresse et elle le remplit à merveille, pouvant se montrer très rassurante et sachant s’occuper des gens tant mentalement que physiquement.

Cupide, arnaqueuse, entêtée et égocentrique, elle fait passer son intérêt avant tout, mais si elle apprécie l’argent, le plus important reste son amusement personnel. Elle peut refuser un contrat juste parce qu’elle n’avait plus envie de le faire. Les idéaux, la guerre et la politique ne l’intéressent nullement, son obsession reste de se divertir. De ce fait, elle est vue comme une personne immature par certains.
En dehors de ses deux métiers, elle a un loisir qu’elle prend tout particulièrement à coeur: c’est une couturière qui fait elle-même tout ses vêtements, si elle voit une belle femme elle ne peut résister à l’envie de l’habiller… Il lui est arrivée d’habiller des beaux jeunes hommes de ses robes, souvent contre leur volonté.  
Très cultivée, elle apprécie la littérature Bérilienne comme l’étrangère et sait danser et chanter à merveille… Demander son âge provoquera sa colère, mais une colère… Souriante. C'est à dire qu'elle agressera le concerné, mais au moins, avec un sourire gentil.

Les rumeurs disent qu’elle aurait un terrible secret.

Compétences: C’est à l’origine une Heka, la plus connue et l’une des meilleures dans le domaine du meurtre. Ne conservant jamais les mêmes noms, l’araignée d’orient est avant tout une reine du déguisement spécialisée dans l’infiltration, elle préfère utiliser du poison et accomplir ses travaux sans aucune effusion de sang puis partir comme si de rien n’était. Naturellement experte pour jouer la comédie et imiter les gens, elle évite souvent d’être poussée à se battre… Elle ne combat que si elle est certaine de gagner.  Pour se battre elle utilise des fines aiguilles empoisonnées de tailles différentes qu’elle peut lancer en tant qu’arme de jet, elle dispose d’une multitude de poisons qu’elle fait elle-même, tous des secrets de fabrication. Il est dur de trouver un remède à ces poisons, certains sont inconnus, mais elle porte toujours sur elle des antidotes de ces mêmes poisons. Elle préfère les poisons paralysants et les hallucinogènes, et aussi les neurotoxines.
Sa lame cachée dans son parapluie fait la taille d’une lame de katana et en a la forme, néanmoins elle évite de l’utiliser…
Cet usage de poisons en tout genre a valu son titre « d’Araignée d’Orient ». En combat, elle est d’une agilité et d’une précision mortelle et sait se déplacer dans un silence absolu grâce à son entraînement de Heka, sa lame est souvent empoisonnée également…

Elle dispose d’une multitude d'autres compétences. Elle sait manier le sabre, se battre à main nue, lire et écrire, la médecine, l’alchimie, l’acupuncture, la couture, la danse, le chant, le théatre et la cuisine… Et d’autres trucs.



Arme:
Son épée parapluie, sa série d’aiguilles qu’elle cache sous ses habits, ses poisons en tout genre… A noter que ses aiguilles à poison contiennent le produit et n’en s’en pas seulement recouvertes, le procédé de fabrication est secret.

Histoire:

Son histoire est très obscure. On sait qu’elle est née dans le clan Heka et a voyagé à travers le monde une fois adulte et son entraînement finalisé. Elle a aussi passé deux ans chez des moines de Muzutsu ou elle aurait apprit les arts martiaux… Les rumeurs pleuvent sur elle et ses exploits ont toujours surprit les clans Bériliens. Elle a toujours réussi a accomplir les plus gros coups et s’échapper sans aucune blessure, ce qui fait qu’on s’est mit à l’accuser d’avoir une chance insolente, d’où l’origine de son «infaillibilité » , sa beauté, et sa jeunesse semblant éternelle. Amusée, elle a d’elle-même répandue le surnom de « Fleur Adorée des Dieux », qui est le deuxième plus répandu pour parler d’elle.
Amassant des grandes quantités d’argent de part des meurtres, mais aussi en vendant ses créations vestimentaires à travers le monde, elle est devenue indépendante du clan Heka et s’est faites construire une grande maison à l’intérieur de la capitale ou elle organise des spectacle de danse et de théâtre, en plus de soigner des  blessés ou malades. Néanmoins elle y est rarement et semble beaucoup apprécier aller à Haynailia malgré la distance entre les pays et l’écart de culture, elle y a un domicile également. Nul doute qu'elle collectionne les amants à travers le monde...
Elle a travaillé avec de nombreuses personnes en plus du gouvernement de son pays, notamment le croc noir et certains nobles impériaux, et possède beaucoup de relations… Son assistant, Faye, garde la maison pour elle en son absence.


Relations avec les autres personnages:

-Elle connait bien la famille Nerimazu qu'elle a longtemps fréquenté... Elle fut longtemps obsédée par Metsu et voulait en faire son amant, au point de le défier à la loyale pour l'y forcer ou tenter de le kidnapper. Heureusement, ça lui est passée.
-Elle aurait travaillé longtemps avec Trath et à la fois contre lui, ils sont rivaux et amis en quelque sorte... Elle l'appelle "Son Loup Adoré".
-Elle connaît les deux saints dorés survivants, bien que Krakendorf ne semble pas l'apprécier.
-Elle a déjà travaillé pour le Croc Noir et connait Kramble Haal'Gazar .
-Elle avait des contacts avec feu Durand Vinnairse


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:55, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rasoul

Message par DALOKA le Mar 26 Aoû - 13:29

Un étrange chaman Alrimirian qui aurait vécu la crise du IXème siècle… Il ne se mêle guère des affaires du monde, mais qui est-il ?

"Tu es un jeune bourgeon qui n’a pas encore vécu ! Pense-tu m’apprendre quelque chose ?"



Thème musical Principal: Grievous Theme (Star Wars) http://www.youtube.com/watch?v=G69XVbeqvLE

Prénom: Rasoul

Race:
Humain

Genre: Masculin

Taille:
Un mètre 90 courbé… Son dos fatigue.

Origine: Scarrath, Almir Gasai

Affiliation: Almir Gasai

Date de naissance: Inconnu.

Aime: Le calme et le respect de la nature.

Déteste: Les sales gamins.

Puissance: B  

Apparence: Rasoul est un (très) vieil homme à la peau sombre qui, malgré son dos fatiguant, atteint une taille très conséquente. Terriblement maigre, il a la peau sur les os ce qui lui donne un aspect squelettique. Il porte en permanence un masque traditionnel Almirian, bien qu’il en possède plusieurs différents, et se couvre d’habits primitifs tels que peaux de bêtes et tissus simples. Il possède aussi une série de colliers faite en dents et os d’animaux sauvage, ce qui est un signe chez lui de force. Ses ongles de mains sont particulièrement longs, ses cheveux gris et gras totalement désordonnés retombent jusqu’au bas de son dos, et accompagnent son allure d’effrayant sorcier semblant parfois plus animal qu’humain.

Personnalité: Avant même qu’il n’ait prononcé un mot, Rasoul parait déjà comme une personne étrange à éviter. Parlant parfois tout seul de sa voix rocailleuse, exécutant des rites traditionnels obscurs, ou tenant des conversations cryptiques incompréhensibles, ce n’est pas quelqu’un avec qui on a tendance à se sentir à l’aise. Il parle souvent d’un ton aigri et méprisant aux gens, les traitant tous de "bourgeon", ou de "jeune pousse" c’est un homme qui s’emporte facilement et est très enclin à la critique. Il a horreur que des jeunes gens le traitent mal et n’hésitera pas à le leur faire payer cher si ses paroles et menaces ne suffisent pas, car pour lui tout les jeunes sont des abrutis écervelés qui ne savent rien faire. Il n’a aucun sens du tact et est d’une terrible franchise, peu importe qui est la personne en face de lui, bien qu’il s’y prenne mal il désire que les personnes qu’il critique voire insulte se remettent en question. S’ils ne le font pas, il conclut de toute façon que ce sont des imbéciles.
Il est très attaché à ses valeurs, dont le respect de la flore et enragera si elles sont bafouées devant lui. Il apprécie plus que tout le calme de la nature, et n’aime pas les gens et la société.

Compétences: Rasoul est un combattant redoutable. Déjà, malgré sa vieillesse, il était jadis un guerrier puissant à la force remarquable, et les restes de cette force et corpulence peuvent se faire sentir, il est toujours capable de soulever un homme moyen d’une main par le col ou le cou. Bien sur ses atouts ne sont plus sa force, mais sa maîtrise des arts chamaniques anciens d’Almir Gasai. Il est capable de créer des pantins de bois en plantant des graines spéciales dans le sol et de les contrôler à sa guise, ils sont tous redoutables et valent un combattant d’élite (D). Il utilise également des fils pour tendre des pièges et qui peuvent avoir diverses utilités. Il préfère rester ses pièges et ses pantins en général, mais au corps à corps bien qu’il se fatigue vite, il peut se montrer redoutable. Il est également capable de communiquer avec les animaux, et d’en faire pour un temps ses alliés. Il peut aussi accélérer la croissance des plantes, il connait celles qui empoisonnent et celles qui guérissent, sa connaissance de la flore mondiale est parfaite.

Plus que tout, Rasoul est un stratège qui ne laisse rien au hasard et ne débute pas un combat perdu d’avance. Néanmoins sa colère et son arrogance peuvent le perdre.

Armes: En plus de ses fils, Rasoul possède comme arme son Sceptre… Un grand sceptre sur lequel est planté un crâne de créature non identifiable, et auxquels divers os d’animaux pendouillent. A l’autre bout de ce dernier se trouve une pointe en os, mortelle. Ses armes principales sont bien sur ses pantins, il en utilise surtout trois différents pour le combat. Ils sont fait de bois vivant, et non sec, et ne brulent donc pas aisément.

Gusgo: Bipède et sans visage, Gusgo est un pantin agile et létal. Ses bras possèdent des séries de lames translucides, qui, bien que peu solide, sucent tout fluide corporel pour guérir les fibres végétales de son propre corps. En s’accrochant à un humain, il lui est aisé de le vider de tout fluide en un minute.
Hal’Kat: Ce pantin est bipède mais utilise ses deux énormes bras comme appui. Lent, mais solide et fort, ses bras sont gros et larges et servent de protections. Il est capable de cracher une matière visqueuse, une colle naturelle séchant rapidement et servant à immobiliser les adversaires.
Krribo: Pantin le plus court, d’un mètre de hauteur, il dispose de six pattes lui permettant d’adhérer à n’importe quelle surface et de se déplacer très rapidement. Tout son dos est recouvert d’une carapace de bois plus solide, sur laquelle se répandent des dards empoisonnés qu’il peut projeter. Sa bouche peut cracher un acide très corrosif.

Histoire: C'est un ancien grand chaman du peuple Almirian, et un de leurs anciens héros. Personne n’est assez vieux pour dire depuis quand cet homme est présent sur terre, on ne sait sur lui que rumeurs et divers actes obscur. Il aurait un été un seigneur de guerre par le passé, connaît toute les terres du monde, et à des connaissances datant d’avant l’Empire. Ses actions sont toujours discrètes et n’influencent pas beaucoup le monde en apparence. Parfois il retourne dans sa jungle natale, mais dans tout les cas il préfère s’imposer en tant qu’observateur plus qu’en tant qu’acteur, ne prenant donc jamais de camps.
Il serait dernièrement en contact avec Téko Dyra...


Relations avec les autres personnages:
-Il connait une bonne vingtaine de mes persos… Flemme donc de tout lister <D.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:56, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Seth

Message par DALOKA le Mar 30 Déc - 18:58

Un mystérieux garçon doté de facultés inexplicables. Il rechercherait ses parents... Qu'est t-il ?



"Savez vous où est ma mère?"


Theme Musical Principal: N's Room Theme (Pokemon BW OST) https://www.youtube.com/watch?v=Tt5YKcrYgD4

Prénom : Seth

Race :
Humain ?

Genre :
Masculin

Taille :
1m59

Origine : Haynailia

Affiliation: Pirates de Félicia

Date de naissance :
1841

Aime : Jouer, ses parents.

Déteste :

Puissance : H

Apparence : Seth est un jeune homme  à l'apparence juvénile, au teint pâle, semblant toujours fragile et malade. Ses cheveux sont blancs  et généralement attachés en queue de cheval. Ses yeux peuvent eux changer de couleur, tantôt blanc gris, tantôt noirs…

Personnalité : Seth dispose d'une double personnalité. Il est aisé de les différencier, car ses yeux changent de couleur selon cette dernière… Si ils sont différents et peuvent se disputer, ils partagent globalement les mêmes objectifs. Les deux personnalités ont la particularité d'adorer les jeux.

Sous sa personnalité blanche, Seth est un jeune homme souriant, parlant toujours sur un ton doux et rassurant. Il a une personnalité parfois enfantine et est souvent considéré comme un être parfaitement innocent. Il ne ment jamais et semble d'un tempérament bon, mais le voir comme la face bonne de Seth serait trop facile. Il n'a aucune notion de la valeur de la vie humaine et ne partage pas du tout les visions communes du bien et du mal, ainsi il n'a aucun scrupule à provoquer la mort de ses adversaires lors de ses jeux… Il est capable de mettre à mort sans raison compréhensible, mais aussi d'aider et de sauver…  De manière générale, sa présente est rassurante et les enfants l'apprécient automatiquement. Il est sans doute pur, mais ça ne fait pas de lui une bonne personne.

Sa personnalité noire semble moins sympathique. Seth est alors impoli, sarcastique, semble parfois sadique et a un immense mépris pour beaucoup de valeurs humaines. Il dit aimer les humains mais pas leur manière d'être. Ainsi tout comme sa personnalité blanche il ne lui faut pas grand-chose pour commettre un meurtre, à la différence qu'il aime tourmenter ses victimes et les provoquer. Il est rarement doux, mais il peut lui arriver d'épargner quelqu'un ou lui être sympathique si il l'estime "méritant" selon ses critères. A la différence du Seth encore, il prend la peine d'expliquer le sens de ses actions bien qu'il soit en vérité souvent aussi tordu…

Ils ont donc une personnalité différente mais accomplissent souvent les même actes, sous des formes différentes… Il peut arriver qu'ils ne soient pas d'accord sur des détails cependant. Pour Seth en général, les vies et les possessions matérielles sont insignifiantes… En revanche, il voue une grande importance aux souvenirs et aux émotions humaines. Il collectionnerait les souvenirs.

Il ne faut pas oublier aussi qu'il a un comportement, malgré son âge, s'approchant beaucoup de celui d'un enfant, et pour cause, son obsession et but est de retrouver ses parents…


Compétences :
Seth possède plusieurs pouvoirs. Ces pouvoirs ne sont pas de la magie, ils sont innés , incompréhensibles pour les mages, et leurs origines sont inexpliquées.
Seth, sous sa personnalité blanche, peut lire dans l'avenir. Bien sur, ses prédictions sont imparfaites, il ne verrait que le « futur possible » avec le plus de chance de se réaliser, et plus il tente de prédire loin dans le futur, plus les visions sont peu claires et ont moins de chance de se produire. Néanmoins, il peut prédire les prochaines secondes avec exactitude.
Sous sa personnalité noire, son pouvoir est plus simple : il est capable de lire dans le passé des gens,    bien que plonger dans leur passé lointain lui demande plus de temps et de concentration.
Mais son pire pouvoir défie les lois de la logique. En jouant a un jeu ou n'importe quelle forme de pari avec quelqu'un, il est capable de mettre n'importe quoi en jeu, quoiqu'il arrive le perdant perdra la dite chose. Il peut parier des choses physiques, des parties du corps, des actions, ou des choses abstraites tel que des sens, des souvenirs, les âmes… Il est capable de parier toute possession, et l'adversaire devra perdre quelque chose de valeur équivalente et de nature similaire en cas de défaite… Il n'a aucune compétences de combat, mais ce pouvoir lui permet d'accomplir des choses normalement impossibles. Les adversaires apprennent également qu'à ses jeux, la triche mérite un châtiment pareil à la défaite, c'est pour cela qu'il n'utilise pas ses autres pouvoirs en jeu... Seth est en effet soumit à ses propres règles, et subira les conséquence d'une défaite ou d'une triche comme son adversaire.

Ceci mis à part, il n'a aucune maîtrise de la mana et une force physique en dessous de la moyenne des hommes de son age.

Arme :


Pas une arme, mais le jeu de carte de Tarot qu'il emporte toujours avec lui semble posséder des pouvoirs…

Histoire :

Il fut abandonné à la porte d'un orphelinat comme de nombreux enfants avant et après lui. Les couloirs et les chambres du bâtiment étaient froides et peu hospitalières, l'orphelinat était surchargé à cause de la récente guerre… Cela conduisit à un personnel froid, tendu et parfois cruel. Seth lui, était isolé par les autres, en raison de ses cheveux indiquant une haute ascendance anormale pour un orphelin, en raison de ses yeux qui changeaient de couleur, et en raison de sa personnalité étrange. Il se demanda, lui, pourquoi était il le seul à pouvoir lire dans le futur et le passé des gens, et pourquoi il était le seul… A être deux. Mais en lui subsistait un souvenir chéri, le souvenir de sa mère le berçant dans ses bras… Dans ses rêves elle lui disait « Papa va revenir, papa va revenir... » avec un sourire doux. Il chérit ce souvenir plus que tout… En lui naquit le rêve de retrouver ses parents, un rêve que ses camarades avaient eux abandonnés.
« Tes parents sont morts ! » hurlaient les adultes, comme ils le faisaient à chaque enfants. Seth n'entendait rien, ses yeux blancs voyaient qu'un jour il les retrouverait, et la vision était claire comme l'eau la plus pure. Malgré tout, personne ne le laissait partir. Soit, il attendrait d'être adulte.
Cela arriva plus tôt. Les enfants ne voulaient d'habitude jamais jouer avec lui, par peur ou par haine. Un jour alors, ils acceptèrent… De jouer à un deux trois soleil. Seth demanda alors qu'ils parient ce qu'ils ont de plus précieux.
Sur les 5 enfants, 4 moururent. Seth dit alors être déçu que quatre enfants n'aient que leur vie pour bien le plus précieux… Le cinquième perdit son nom, donné par sa défunte mère… Il ne s'en souvenait plus, et plus personne d'autre ne s'en souvint; l'existence de son nom fut effacée.
On prit cela pour un accident, mais une tragédie similaire se reproduit, et Seth étaient partit loin dès qu'on trouva le corps de deux jeunes filles. On les ouvrit pour connaître la cause de leur mort…
Leur coeur avait disparut, sans qu'aucune lésion externe ne puisse s'observer. L'enjeu du pari était ici évident.
Depuis Seth recherche ses parents, à travers le continent. Ceux qui acceptent une partie avec le garçon et ne lui plaisent point en ressortent rarement indemnes.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:57, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Roberta Hulgens

Message par DALOKA le Mer 4 Mar - 0:40

Roberta Hulgens est la servante en chef de la Seigneur Vampire Refinia. C'est une femme excentrique qui gère la plupart des affaires importantes de sa maîtresse à sa place et passe la plupart du temps isolée du monde dans le manoir de cette dernière.

"Est ce que tu entends le temps?"


Theme Musical Principal:
Flowering night (Touhou OST): https://www.youtube.com/watch?v=N7AVGuAhn8k

Nom : Hulgens

Prénom : Roberta

Race : Vampire

Genre : Féminin

Taille : 1m 64

Origine : Haynailia

Affiliation: Vampires de Refinia

Date de naissance : 1594

Aime : Les montres

Déteste : Les humains

Puissance: A

Apparence : C'est une jeune femme disposant des caractéristiques physiques des vampires (teint pâle, yeux jaunes) et d'une chevelure blonde platine… Même pour une vampire elle est réputée pour avoir une dentition effrayante, ses dents étant triangulaires comme celle d'un requin. Il est impliquée qu'elle les tailles régulièrement pour avoir la « forme parfaite ». Elle s'habille toujours de manière excentrique, ayant un costume de servante décoré de multiples montres donnant toutes une heure différente, elle porte également généralement une paire de lunettes rondes ou un monocle.

Personnalité : Roberta est une femme étrange, vivant la plupart du temps recluse dans le manoir de Refinia, sa maîtresse. Elle prend très au sérieux son métier de servante même après plusieurs siècles, restant très perfectionniste et ne supportant pas la moindre trace de saleté. Elle est passionnée par l'horlogerie et les sciences, en particulier l'astrologie à un tel point qu'elle a mit en place un observatoire dans sa tour du manoir.
Asociale, elle n'est pas à l'aise avec les gens (en particulier les humains) et communique surtout par les ordres qu'elle donne aux serviteur de la maison qu'elle gère… Dès qu'elle essaye de communiquer avec des gens normalement, elle paraît trop effrayante à cause de son sourire… Spécial et de ses rires un peu maniaques, d'autant plus qu'elle parle à un rythme effréné parfois sans reprendre son souffle une seule fois dans ses phrases.. Elle bégaie dès qu'elle est mal à l'aise ou vexée. Elle est OBSEDEE par les montres et le temps en général, comme le montre sa tenue. Elle possède un carnet ou elle note tout les événements importants, ainsi que le moment précis ou il s'est produit… Dès qu'elle n'entend pas le tic tac d'une montre régulièrement, elle perds les pédales, se met à parler toute seul et deviens paranoiaque.
Si on vient à faire une remarque désobligeante sur son apparence physique, elle deviens folle de rage, assez pour tuer le concerné sur le coup sans réfléchir. Autrement, elle s'exprime souvent avec politesse.

Si elle couvre cela derrière une image impitoyable et terrifiante, elle est très timide et n'est pas du tout à l'aise avec les hommes.

Compétences :
Etant une vampire de plus de deux siècle, il est inutile de dire que sa puissance est considérable.
Roberta Hulgens a également transformé son corps en machine à tuer. Elle peut faire apparaître dans son dos deux chaines d'os munies d'un bout extraordinairement pointu, il semblerait que ce soit ses anciennes ailes de vampire, et elle peut les contrôler à volonté. Elle a profité de la quasi immortalité de son corps pour y truffer un grand nombre de lames très aiguisées, cela étant bien sur totalement invisible aux yeux de n'importe qui. Elle a également suffisamment de force physique pour arracher le bras d'un homme moyen. C'est une combattante très apte capable d'utiliser les pires méthodes, au point que Refinia commente qu'elle serait invaincue si elle n'était pas aussi perturbée, mais Roberta n'aime pas qu'on lui dise qu'elle est perturbée.
Théoriquement, en cas de mort de Refinia, c'est la plus proche pour hériter de son titre. Mais cela ne l'intéresse pas vraiment.

Histoire :

Aussi obscur que celui de sa maîtresse, son passé est entouré de mystère et son nom fut effacé de l'histoire. Néanmoins, elle sert Refinia depuis très longtemps, et était sa servante avant même son vampirisme…

Relations avec les autres personnages:

-Sa loyauté envers Refinia est sans faille. Elle la respecte comme sa reine et sa mère à la fois et est prêt à tout pour elle.
-Elle ne supporte pas Lucius, le considérant comme un homme arrogant et irritant. Ce dernier adore l'agacer, la narguant en disant qu'elle serait encore vierge, ce qu'elle nie toujours.
-Malgré sa force il semblerait qu'elle soit affreusement terrifiée par Trath, suite à une défaite humiliante semble t-il. Elle en ferait encore des cauchemar.


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:58, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Transition

Message par DALOKA le Dim 25 Oct - 10:16

Voilà ce qui est arrivé à mes personnages lors de l'Ellipse. Je n'ai pas parlé de tout mes persos pour plusieurs raisons: A/ La flemme, B/Ce qui est arrivé à certains est inconnu, C/Pour d'autres, rien n'a changé.
Donc au final c'est un travail non fini mais ce n'est pas grave! Vous saurez ce qui est arrivé aux autres tôt.

Néanmoins j'ai pensé au plus important. Alors commençons:


Félicia Dyra

La jeune Dyra fut utilisée par Laurence pour qu'il puisse rencontrer l'Archimage Vinnairse, qui était à la fois Arond, le terrible mage, et Alexia, sa sœur jumelle. Félicia retrouva à nouveau sa sœur qui la pardonna avant de lui dire adieu… Après cela, comme Laurence, l'avait promit à Alexia, il se contenta de l'exiler malgré ses crimes contre la nation. Félicia était perdue, son père disparu, sa sœur trop loin d'elle, la jeune fille ne connaissait plus personne. Une bonne poignée d'argent en poche, l'ancienne noble errait dans Waien, recherchant un but… Elle croisa alors William Tash, un pirate, qui eu pitié d'elle et lui ouvrit sa porte. Félicia hésita, refusant, avant de réaliser qu'elle n'avait nulle part où aller. Les lois où elle était née l'avait bannie... Elle rejoint l'équipage de femmes de Tash et y passa deux années. Ses talents à l'épée se sublimèrent, et elle renonça la magie, apprenant à être une femme de la mer. Félicia resta froide et peu sociable, mais ses complexes s'affaiblirent un peu, et son sourire devint plus présent au contact de l'équipage.
Un jour, une bataille plus violente que d'habitude tourna mal. Sam Wyatt et son navire « Le Tyran » remportèrent la victoire et ne firent aucun cadeau. Le capitaine fut tué, l'équipage décimé, le bateau ravagé. La colère de Wyatt n'épargna personne. Quelques femmes survécurent et furent capturées, dont Félicia. Ces femmes allaient toutes être vendues à Scarrath, mais le capitaine du Tyran décida qu'il convenait de réserver un autre sort à la demoiselle venue d'une haute famille, descendant de l'Empereur. Sam Wyatt lui parla de l'ile de Brack, loin au sud de Waien. C'était une ile minuscule avec une mer infestée de requin, et un environnement terriblement hostile. Même à plusieurs, ses hommes ne voulaient pas s'y aventurer.
Ainsi il lui proposa un choix : s'offrir à lui pour toute sa vie ou bien pourrir sur cette île. Elle refusa, et Wyatt s'y attendait, Félicia était trop fière et avait un mental d'acier, c'était ce qui l'intéressait. La noble fut laissée avec quelques maigres vivres sur l'ile, et au loin un bateau rempli de richesses et de nourriture la narguait. Il voulait voir si elle craquerait et viendrait à ses pieds, ne pouvant plus supporter la faim et la peur, où si elle était assez fière pour mourir là bas. Les semaines passèrent. Parfois, on lui amenait quelques nourritures et boissons pour lui dire qu'elle en trouverait à foison sur le bateau. Le temps passa, et malgré son petit jeu, Sam Wyatt du retourner vers la côte. Il doutait qu'elle survive, mais l'équipage se lassait de ce divertissement.  Cependant si elle était vivante par il ne savait quel moyen, l'ancienne noble craquerait en voyant la voile du Tyran, il en était sur.

Mais dès qu'il revint l'île était vide. Pas âme humaine qui vive… Pas de cadavre non plus. Le Capitaine conclut qu'elle avait tenté de nager et que les requins avaient eu raison d'elle.
Malheureusement il s'était trompé.

Trois ans plus tard, il vit son navire brûler et son sang couler. Félicia s'en était tirée, et avait réunie un nouvel équipage d'hommes et de femmes qui faisaient s'écrouler ce qu'il avait accumulé.
Justice ? Non, Vengeance. Félicia, même dans l'équipage de Tash, ne s'est jamais assumée comme une criminelle. Ses valeurs et ses idéaux, non, ceux de son père, la poursuivaient. Mais le Comte Dyra n'était plus là, et Tash était mort, tout ceux qu'elle avait suivie, même très brièvement pour le second, étaient morts et elle s'était à chaque fois retrouvée comme une enfant perdue.
L'Heure était venue de forger sa propre voie…

A la tête de son nouveau navire qu'elle nomma le Griffon, Félicia devint capitaine de son propre bateau.  Suite à la découverte du nouveau continent les commerces explosèrent, et Félicia s'enrichit en suivant ce qu'elle considérait à présent comme son propre code. Elle n'oublierait pas ce qui était bon, mais les enseignements de son père ne seraient plus ses chaînes, ce seraient ses armes. Félicia devint plus forte, plus dure, moins naive, et resta réputée pour son comportement glacial. Tout Haynailia fut surprit de voir la capitaine de la Murène revendiquer le nom de Dyra. Surnommée « La Comtesse Pâle», sa réputation explosa et la femme devint une des pirates les plus craintes de la mer de l'ouest. Un jour elle captura plusieurs navires impériaux contenant des objets de la plus haute importance, réclamant un rendez vous avec l'Empereur… Pour être nommée corsaire.

Travaillant à présent pour son ancien pays, Félicia a son propre agenda d'objectifs. L'un d'entre eux étant de racheter les terres de son père….


Alexia et Arond Vinnairse

 Arond Vinnairse ne pouvait dominer l'esprit d'Alexia comme il le désirait originellement… Deux s'imposaient à lui : Coexister avec elle en tant qu'entité jumelle, ou bien mêler son esprit au sien, mais ceci au risque de perdre sa personnalité ou plutôt, son objectif. Arond estima plus prudent de choisir le premier choix, et ainsi ils décidèrent de s'allier contre leur ennemi commun : Jigen. Arond voulait récupérer le corps matériel du Codex, et Alexia avait une vendetta personnel contre le mage à accomplir. Ainsi, grâce à son immense puissance, Arond récupéra l'artefact et ravagea plusieurs laboratoires de Jigen, finissant par se confronter à lui. Jigen résista, envoyant ses pires créations, mais rien ne fit l'affaire !… Il fut vaincu, et perdit ses deux bras ainsi que sa Sarth qui fut récupérée par son ancien maître.

Arond prit après avoir éliminé Jigen, un autre objectif. Il découvrit dans le Codex une information lui révélant l'existence du continent d'Aurore ! Il voulut s'y diriger, mais pas sans accorder une importante faveur à la détentrice de son corps… Alexia se savait trop dangereuse pour vivre désormais parmi ses proches, mais elle voulait dire adieu à ceux qu'elle aimait.
Après avoir dit ses au revoir à West, l'homme qu'elle aimait, ainsi qu'à sa chère jumelle, elle disparut totalement d'Eclipse. Certains affirment l'avoir vue sur Aurore.

Téko Dyra, comte pragmatique.

L'ancien comte Dyra disparut lui, totalement de la circulation. Cependant, c'est encore un criminel de guerre et sa tête est mis à prix dans toutes les zones où Haynailia possède de l'influence… Personne ne semble l'avoir déniché, pour l'instant.

Saero Adamas, artiste de glace.

Malgré tout ce qui s'était passé, Saero ne changea guère. Il continua à faire ses statues de glaces et de séduire les plus belles créatures qu'il voyait, éternel libertin. Il rendait souvent visite Félicia, qu'il appelle la nouvelle Comtesse Dyra  et était plus joyeux que jamais. Pourtant, en 1866, il disparut de la circulation.

West Adamas

Après la disparition d'Alexia Vinnairse, il entra dans une profonde dépression et quitta le service de Laurence, révélant au grand jour qu'il s'était fait passé pour mort pendant tout ce temps… Après quelques années d'inactivité totale, sa famille le força à prendre son avenir en main. West regagna Axaques et finit par se raccrocher au travail. Etudiant avec un acharnement féroce, il accomplit l'exploit d'être nommé mage de deuxième rang à l'âge de 26 ans, plus grâce à son talent théorique que pratique en magie. Dorénavant professeur à l'Académie, il est reconnu comme un enseignant efficace mais ferme, les années l'ayant endurci.

Oscar Tebarn.


Oscar prit la place de Marc Aneran en tant que haut général d'haynailia. Invisible, il ne fit pas grand-chose et se contenta d'exécuter les ordres direct de l'Empereur. Il se chargea de régler le restes des conflits d'après guerre, avant de retourner à la capitale. Sa femme se suicida, mais cela n'affecta pas le soldat.


Arthus Di Arzteingard.

Arthus se sacrifia pour tuer le Fléau nommé Zizanie, sauvant par la même occasion des milliers de vies de son influence. Reiilca s'écrasa avec lui à l'intérieur, et on ne put distinguer son cadavre parmi des dizaines d'autres… Ils étaient méconnaissables. Mais on retrouva des morceaux de sa Sarth, Mazen, à présent inactive pour une raison inconnue.

A Blanfort, on érigea une stèle en son honneur, et l'on lui érigea une statue dans le marbre. Il entra dans l'histoire comme un héros respecté, et le dernier Haut Chevalier Saint de l'Ordre, un modèle pour tous qui se sera battu pour les autres jusqu'à sa mort.


Sophitia d'Arzteingard.


Après la chute d'Arzteingard, à laquelle elle a survécu en partant à temps, Sophitia n'avait plus d'endroits ou aller. Elle refusait de retourner chez sa famille, les Aspida, à cause des conflits avec son père qui étaient toujours présents… Et décida donc de rejoindre la guilde des chevalier de l'Eclipse, ou son (un peu plus qu')ami Dreke avait passé plusieurs années et ou se trouvait actuellement son frère, Athos (qui lui, quitta la guilde). Elle fut immédiatement nommée chevalier en raison de ses compétences en tant que paladin d'Arzteingard et s'intégra à merveille dans la guilde. Malgré les evénements, son sourire n'avait pas perdu son éclat… Sans doute grâce à la présence de son jeune frère. Tout comme ce dernier, il lui arrivait de rendre visite aux Aspida de temps en temps, mais elle continua de s'appeler « Sophitia d'Arzteingard », malgré la fin de la guilde…

Dally Nerimazu.

Il continua de vagabonder et tenta d'aider les personnes qui en avaient besoin partout ou il passait. Un jour, alors qu'il accompagnait une caravane de marchands Scarrath, des bandits attaquèrent comme cela était fréquent dans la région. La caravane fut sauve car Dally participa au combat et tout les bandits qui ne furent pas neutralisés fuirent… Mais un plus d'un jour après, il mourut : son coeur lâcha. Durant cette même journée ou il se savait à l'agonie, il écrivit un texte, ses dernières paroles à l'intention de sa famille… Même si il ne le remit pas en main propre, un des marchands fit le tour du monde pour remettre ce message. On raconte que, même en train mourir, Dally ne perdait pas sa joie : personne n'avait remarqué sa santé faible.

Lucia Nerimazu.


Elle prit la tête de son clan, comme il se devait, méditant sur les conseils de son défunt frère. Elle tint parfois tête à Drogo Dalfan lors des conseils de clan, et bien qu'elle resta toujours aussi fière, elle devint plus tolérante vis à des étrangers et les traite dorénavant avec respect. Lucia décida de ne pas se marier et de ne pas faire d'enfant, jugeant que son successeur aurait sa place non pas par le sang mais par la lame… Cette dernière entretint des contacts avec Ralph Friedsang, et leur rivalité à la lame n'a toujours pas disparut.

Hiruandan Zatoi

Hiruandan mourut au combat contre Nurenuil, comme il l'avait toujours désiré. La bataille qu'il menait fut, malgré sa mort, remportée par les bériliens… Ce dernier, comme le stipulait ses dernières volontés écrites il y a quelques années, légua tout ses biens à sa nièce, Shigyaku Zatoi… Qui n'en fit absolument rien, cependant. Ce pourquoi l'Araignée d'Orient fit main basse là dessus très rapidement...

Krakendorf Eloen.

Krakendorf aida bien sur à la création des Gardiens de fer et s'y occupa grandement de l'administration. A l'occasion de son 175ème anniversaire, il décida de repartir en retraite dans sa maison à Scarrath, toujours en forme. L'administration est dorénavant laissée à Sana, la protégée muette de Lektor, pour le meilleur et pour le pire.

Rage

Rage rejoint la légion de fer et abandonna ses projets de revanche, envisageant de tenter de changer. Bien que conservant toujours un assez fort caractère, elle devint moins irritable et plus tolérante. Elle se lia d'amitié avec Mésomée en tant que dernière Zigarne, et passe régulièrement au château des chevaliers de l'éclipse, aidant parfois même à l'accomplissement de contrats. Cependant, ses anciens traumatismes sont assez présents, et Mésomée semble être la seule qui peut la toucher sans qu'elle ne s'agace.

Raaze.

Combattant toujours pour les droits des pauvres à Scarrath et la libération des esclaves, il s'allia au culte des nouveaux disciples officiellement. Bien qu'il était en conflit avec Mésomée sur les méthodes employées, il ne cessa pas de se battre quitte à libérer des esclaves par la force et à sauvagement tuer des princes marchands. Il mourut l'été de 1862, capturélors d'une violente bataille pour la libération de Jykan. Il se fit torturer à mort, et devint un martyr et héros pour les révoltés du pays.

Kramble Haal'Gazar.

Kramble, étrangement, mourut le jour même de sa soixantième année. Nul ne poison ne fut détecté, il décéda paisiblement dans son lit… La majorité de sa fortune fut léguée à Shari Haal'Gazar, qui remporta le pari de son père. L'image qu'a laissé cet homme reste présente, et fait des Haal'Gazar des seigneurs redoutés.

Slanger


Après avoir vaincu Trath, Slanger se retira du Croc Noir. Il partit en exil à bérilion, ou il vagabonda et vit une vie nonchalante, loin des conflits de l'occident ou de Scarrath… Il fit la connaissance de Ralph et Dhrassa chez les moines, ou il passa un petit moment, et se lia d'amitié avec eux. Il arrivait qu'il retourne voir Shari de temps en temps.
Dès qu'il apprit l'existence du nouveau continent, il quitta bérilion, appelé par l'aventure. Nul doute qu'un homme aussi doué que lui saurait trouver sa place là bas… Il décida après quelques temps de mercenariat, d'entrer dans l'équipage de la Comtesse Pâle, attiré par une offre alléchante de la capitaine.



Shari Haal'Gazar

Grâce à Slanger, elle put empocher toute la fortune accumulée de Trath et la faire grossir assez pour passer devant Rachid, son demi frère. Elle fut ainsi désignée pour être l'héritière de l'empire Haal'Gazar. Bien qu'elle préfère pencher vers une certaine neutralité et s'arrange pour limiter du mieux qu'elle peut l'esclavage dans les territoires sous son influence, elle reste une princesse marchande très attachée à ses intérêt. De ce fait, elle est plutôt opposée aux révolutionnaires, dont la plupart veulent sa tête.

Pytagor Daedalus.

Il fut l'un des premiers à partir sur le nouveau continent, ne pouvant résister à l'envie d'y découvrir de nouvelles choses en premier. Il partit même avec un bateau de sa propre confection, fabriqué exprès pour l'occasion ! Animé d'une passion nouvelle, il arpente désormais ces terres et commence déjà à être vu comme un explorateur reconnu.

Lucius.

Alternant dorénavant entre son service à la guilde d'Eclipse et son service à Refinia (bien que sa loyauté revienne à elle avant tout), il prit un écuyer, Léonardo Di Periculi, qui se révéla être assez… Particulier ! En ce moment, il remplit surtout des taches secrètes pour la Dame Vampire…

Lektor, alias le Sum Nimium, forgeron d'excellence.

Parvenant à débuter son grand projet des Gardiens de Fer, il rechercha de part le monde entier des personnes aux talents intéressant et avec l'esprit nécessaire pour entrer dans son organisation, et son petit groupe grossit, notamment grâce à son alliance avec les chevaliers de l'Eclipse. Bien que nouvelle et pas encore reconnue par les gouvernements des 5 pays, elle a déjà beaucoup de missions à son actif et une grande réputation. Le Quartier Général des Gardiens de Fer fut installé dans l'ancienne forteresse cité des Saints Dorés, en bordure Tarodienne.

Slen'Apo'Kah

Slen sombra de plus en plus dans la folie au fur et à mesure qu'il dévorait des gens, perdant de plus en plus sa façade innocente. Un jour, Dhrassa, qui étaient en contra pour le tuer, le vainquit en combat singulier mais Slen parvint à fuir. Gravement blessé à la tête, des disciples de Marvolaeth le recueillirent et il vit dorénavant parmi eux. Pire qu'avant, Slen considère dorénavant qu'il est une entité multiple comprenant tout ceux qu'il a dévoré, et parle de lui même au pluriel…


___

VOILA! C'est fait à la pisse, ca manque d'infos, mais c'est pas grave. C'plus rapide de me demander en particulier si vous voulez savoir le destin d'un personnage, de toute manière...

avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Shigyaku Zatoi

Message par DALOKA le Dim 25 Oct - 10:35

Surnommée le Dévoreur de Kaigan, Shigyaku Zatoi est une bérilienne à la soif de combat monstrueuse qui parcours le monde à la recherche de nouveaux défis....


Nom : Zatoi. Cependant elle se présente comme ''Tyrann'', et la plupart des gens la connaissent et l'appellent sous ce nom.

Prénom : Shigyaku

Race : Humaine

Genre : féminin

Taille : 1m91

Origine : Bérilion

Affiliation: Rônins

Date de naissance : 1838

Aime : La boisson, la nourriture, le sexe, festoyer. Mais plus que tout, et avant tout le COMBAT.

Déteste : L'ennui, les restrictions, les faibles femmes, les oiseaux.

Puissance : C

Apparence :

La première chose que l'on peut remarquer chez Shigyaku, c'est sa taille ridiculement grande pour une bérilienne. Impossible de la rater. Cette femme possède de longs cheveux noirs noués derrière sa tête en une queue de cheval, ainsi qu'un œil vert. Un car le deuxième, le gauche, est toujours recouvert d'un bandage qui le masque. Suite aux nombreux combats atrocement rudes qu'elle a mené, son corps musclé par l'entraînement et la bataille est couvert de diverses cicatrices dont elle est particulièrement fière. Elle voyage généralement équipée d'une armure bérilienne rouge sang, son arme toujours dans le dos… C'est aussi une femme qui a tendance à effrayer les gens par sa simple présence, mais on peut comprendre pourquoi.

Personnalité :

D'apparence, Shigyaku n'est absolument pas agréable à vivre. Elle ne montre aucune notion de politesse et est terriblement rustre, de plus elle dispose d'une terrible franchise. Directe, elle n'hésite pas à dire dès que quelque chose ou quelqu'un ne lui plait pas. De part cette tendance à dire ses quatre vérités aux gens, elle a tendance à facilement irriter n'importe qui. Sans compter qu'elle est facilement vulgaire. Pourtant, même si elle préfère voyager en solitaire, elle n'est pas asociale et aborde aisément quelqu'un si elle trouve qu'il a quelque chose d'intéressant. Même si les gens ont tendance à soit être fâchés soit effrayés en la fréquentant. Par la même occasion, elle a tendance à ne pas faire attention aux détails, ou en tout cas, à ne pas s'en soucier.
Avant tout, Shigyaku est une personne qui aime la vie et la croque à pleine dents. Plus précisément, elle considère que puisque l'on est tous condamné à mourir, il faut vivre sa vie à fond, comme le ferait un grand feu. Si elle a une vision cynique du monde et ne crois pas vraiment aux notions de biens et de mal, elle est en revanche certaine de cela. En conséquence, pour le meilleur et pour le pire, elle n'a aucune retenue. Shigyaku consomme ce qui lui plaît dès que l'occasion se présente, et sa faim est insatiable. Dévorant sans relâche, il n'y a pas de mauvais instant ou de trop pour elle, ce qui fait qu'elle a tendance à parfois se mettre en danger, mais cela fait partie du plaisir pour Shigyaku. Luxure, boisson, gloutonnerie, la bérilienne cumule sans aucune honte ces tares et y plonge la tête la première. De plus, si on veut l'empêcher d'avoir ce qu'elle désire… Ce sont les poings, ou même sa lame, qui parleront.
Et a ce propos, il y a au dessus de ces plaisirs une chose qui fait brûler Shigyaku plus que tout… Oui, il s'agit bien évidemment du combat. Elle apprécie tout ce qu'on ressent lors d'un affrontement… Le défi, la douleur, le sang, la sueur, l'effort, le choc des armes et des corps, la victoire, le désir de se dépasser et de dépasser l'autre, et même la défaite. Il n'y a rien pour elle de plus exaltant qu'un affrontement. C'est un combat physique et un combat mental, un combat ou l'on révèle ce qu'on a de plus terrible et donc de plus beau, pour prouver son existence à l'autre. Pour ne pas se soumettre. Nul n'est inférieur dans un véritable combat, il y a deux consciences qui veulent se prouver leur égalité, et en ce sens, elles sont égales lors du combat par leur lutte. Les affrontements sont donc le moment les plus sublime de la vie, son apothéose, enfin, selon Shigyaku en tout cas. N'allez pas lui dire que cela ne fait aucun sens, elle n'apprécie pas.

Ainsi, du point de vue des gens, et de ce que dit sa réputation, Tyrann est un monstre à la faim dévorante dont il faut se méfier. Ceci n'est aucunement faux. Cependant, malgré ce que l'on pourrait penser, elle n'hésite pas à aider les gens si l'envie le lui prends. Par la même occasion, le partage ne la dérange aucunement et elle considère elle même que tout est mieux partagé. De ce fait il lui arrive de donner , ou bien par exemple de manger assise au côté d'un crève la faim à qui elle aurait donné la moitié de sa part. Cela peut d'ailleurs paraître très étrange au premier abord. Mais Tyrann fait comme elle veut, prend ce qu'elle veut, donne ce qu'elle veut, et va où elle veut.

Enfin, Shigyaku apprécie les fêtes endiablées, les festins, orgies et bagarres de tavernes. Même si elle gagne gros en général, elle a tendance à dilapider très rapidement son argent. On la préviens parfois que trop d'excès peuvent-être dangereux pour elle, mais la guerrière répond toujours avoir la ténacité de son père. Et en effet, elle est toujours en bonne santé, et cicatrise vite. De toute façon, elle se soucie bien peu des conséquences.
Comme tic particulier, elle a tendance à se lécher les babines dès qu'elle est en instant d'excitation ou de fort contentement. Encore une chose qui a tendance à perturber les gens.

Compétences :


Combattante d'exception, Tyrann n'est assurément pas le genre de femme avec qui on veut des ennuis. Sa grande force lui permet de manier avec aisance la grande épée en sa possession, et son entraînement associé à son expérience du combat font qu'elle la maîtrise parfaitement. Elle conserve d'ailleurs une vitesse redoutable. Elle sait également se battre à main nue à l'aide de coups d'une brutalité sans nom…  Shigyaku se sent en combat comme dans son élément, et y est extraordinairement à l'aise. Mais plus que son talent et sa grande force physique, ses atouts les plus redoutables sont son endurance et sa détermination. Même acculée ou terriblement blessée, elle continuera de se battre quoiqu'il arrive si son corps en a la force. Supportant la douleur par la force de sa volonté, elle paraît également presque inépuisable. On ne compte plus les fois ou elle a combattue des heures durant, ou s'est relevée alors qu'on la pensait morte. Même si les bériliens sont réputés comme des guerriers bornés, elle dépasse de loin la norme. Ne reculant devant aucun défi, la femme n'a pas peur de se couvrir de son propre sang et encore moins celui de ses ennemis. Pour cette volonté qui semble toujours l'animer, c'est une guerrière crainte par ceux qui la connaissent, et à raison. On suppose que cette résistance et énorme endurance mentale comme physique lui viennent de son père.


Arme :

Yukkikaze, ou Superbia de son second nom, fut l'épée qui appartenu à Vandeir Dreke, puis à Ralph Friedsang. Cette même épée avec laquelle Ralph tua par la suite Dreke, le Zigarne. Cette lame retomba, comme le destin l'aurait voulu, entre les mains de Shigyaku. Il s'agit d'un long Nodachi d'environs six pieds, soit à peu près la taille de sa manieuse, à lame d'un blanc ivoire, et au tranchant réputé inusable. C'est l'arme favorite de Tyrann. Cependant, elle a apprit à en manier différentes types. Elle porte généralement sur elle une dague et un ou plusieurs couteaux. A noter que le fourreau de Yukkikaze est fait de manière à sortir rapidement le sabre, car il est en grande partie fendu vers le haut du côté du tranchant, permettant de le dégainer simplement en tirant un peu la lame avant de la sortir.

Histoire :

L'Histoire de Shigyaku Zatoi, qu'on surnomme Tyrann ou même ''Le dévoreur de Kaigan'', commence dans la région de Dalfan, dans la ville du même nom. L'homme qui était nommé alors Dreke Nerimazu, grand jeune homme d'une quatorzaine d'années à l'époque, faisait depuis deux ans déjà ses premières bataille contre les Nurenuilien, avec une force et une abnégation pour son âge qui en laissait peu indifférents. Leur relation exacte n'est pas connue et il se peut qu'elle fut purement charnelle, mais il coucha avec une guerrière cinq ans plus âgée que lui, Raku Zatoi. Leur imprudence eut une prix, vu que Dreke féconda Raku. Cela créa immédiatement un conflit, Raku ne désirait pas obtenir si tôt le statut de mère (impliquant de se retirer de la bataille) et n'avait aucunement la position de confier l'éducation d'un enfant à quelqu'un d'autre, et Dreke ne semblait pas trop se soucier de l'enfant dont il était responsable. En conséquence, les deux chef de famille se réunirent, malgré leur rang différent. Metsu Nerimazu, dont la disparition de son père il y a tout juste quelque mois avait forcé celui ci à prendre cette responsabilité, et Hiruandan Zatoi. Les deux rivaux et nouveaux amis conversèrent et décidèrent de la meilleure chose à faire. La décision fut ensuite prise. Dreke était trop jeune et, de part son naturel impétueux et insolent, ferait un terrible père. Cependant, il était de son devoir d'admettre que l'enfant était de son sang, et il devrait le reconnaître en plus de recevoir de sévères sanctions. Quand à Raku, elle restait responsable dans l'acte, et s'occuperait de l'enfant, cependant les Nerimazu promirent qu'ils veilleraient à ce qu'elle et sa famille ne manquent de rien. De plus, dès que Metsu l'en jugerait capable, Dreke devrait prendre en charge comme la tradition le veut, l'éducation de l'enfant, et un mariage officiel serait organisé.

Raku accoucha donc de la fille qu'elle nomma Shigyaku. Fille que Dreke tenu bien peu dans ses bras. Mais elle était censée pouvoir porter plus tard le noble nom Nerimazu… Mais cela ne se déroula pas comme prévu. Alors que Shigyaku n'avait que quatre ans, Dreke trahit son clan en tuant deux des siens et en volant le Nodachi Yukkikaze, trésor familial. Ce après quoi il fuit le pays. En conséquence, le mariage ne se fit jamais, Shigyaku ne porta jamais le nom Nerimazu, et jamais elle ne revit plus son père. Raku, qui avait au moins l'espoir de voir sa fille mener une vie glorieuse, seule chose qui avait repoussé le dégoût d'être mère trop tôt jusque là, fut choquée par la révélation. Se sentant humiliée, enrageant, maudissant Dreke et toute sa famille, Raku se mit aussi à détester sa propre progéniture. Elle devint une mère odieuse et déprimée , frappant souvent son enfant (au fond pas plus qu'un bérilien normal, mais sans aucune retenue), déchaînant sa rage d'elle même et des autres sur Shigyaku, comme si cela allait ramener sa fierté détruite. L'enfance de la jeune fille fut abusive, et pleine de restrictions. Du point de vue de Raku, c'était pour qu'elle ne devienne pas comme elle, pour qu'elle se comporte avec retenue et sans caprices. L'avenir nous prouvera que cela ne fonctionna pas.
En tout cas, Shigyaku vécu ainsi, devenant une enfant taciturne et violente. Son oncle, Hiruandan Zatoi, était toujours occupé par la bataille. Cependant, le jour ou il revenait exceptionnellement pour fêter les dix ans de sa nièce, il se rendit compte de son terrible environnement. Ne voulant pas qu'elle devienne comme le fut Dreke, enragé contre la vie à cause de son enfance sombre, il demanda conseil à Metsu. Après quoi, contre le gré de Raku, il prit l'enfant et l'envoya à Long, chez une personne… Très particulière. Une personne particulière que lui et Metsu connaissaient, qui avait récemment élue domicile dans la capitale, et qu'on appelait l'Araignée d'Orient. La plus belle femme de Bérilion.

Shigyaku fut ainsi prise en charge par cette personne étrange ainsi que ses amis qui lui servaient de serviteurs. Ces derniers étaient bon vivants et joyeux, tout l'opposé de ce qu'elle avait connu de sa mère. Cela changea Shigyaku qui petit à petit, se mit à renier sa mère, ne la traitant ni avec crainte ni avec haine mais avec indifférence. Elle se fit des amis parmi ces gens, et bien qu'en perpétuel conflit avec la maîtresse de la maison, elle l'affectionnait beaucoup.
Vers ses dix sept ans, elle décida de partir de Long pour un peu plus explorer le pays… Elle rencontra près de Dalfan, un homme nommé Hyuuhyuu. Ce dernier proposait à qui le voulait de l'affronter en duel amical, et qui le battrait remportait une haute somme d'argent, clamant qu'il s'échauffait pour affronter Drogo Dalfan l'homme le plus fort de bérilion. Curieuse, elle s'assit et regarda l'homme envoyer au tapis ses ennemis avec aisance à l'aide de sa technique à deux épées. A force d'admirer avec une fascination qui lui était inconnue ce spectacle, elle eut l'envie, même si son expérience aux armes n'était que rudimentaire, de défier l'homme. Elle perdit en quelques instant, mais recommença. Elle se releva encore et encore et ne s'arrêta de le défier que dès que son corps fut trop endolorit et elle trop essoufflée pour continuer. Le guerrier, prit d'intérêt pour la soudaine passion guerrière de l'inconnue, la félicita en lui disant que la volonté de se battre était plus important même que la victoire. Il l'encouragea fortement à continuer dans cette voie… Et c'est ce qu'elle se mit à faire. Shigyaku entra dans l'armée et survécu alors à ses premières batailles. Elle trouva dans le chaos et le combat une beauté qu'elle n'avait jamais ressentie auparavant…
Elle continua dès que les combats subirent une courte trêve, cherchant des adversaires. Dès qu'elle eut vingt ans, l'Araignée d'Orient lui pria de retourner à Long sur le champ par une missive. Bien sur, elle refusa… L'homme qu'elle devait rencontrer parti donc la chercher par lui même. Ralph Friedsang était son nom. Le premier réflexe de la jeune guerrière fut de défier l'haynailien, et elle perdit à plates coutures. Ce après quoi Ralph lui conta son histoire… Et celle de Dreke, son père. N'éclipsant pas la vérité, il lui dit qu'il était aussi le meurtrier de son géniteur… Cela ne rendit pas Shigyaku triste. Cela ne la mit pas en colère. Cela la fascina. Elle se mit à admirer son père, aussi mauvais fut il, pour sa force et ses exploits remarquables, et elle admira autant Ralph pour sa bravoure et sa victoire sur ce dernier. Surprit, mais heureux du résultat, le Friedsang proposa de lui enseigner son savoir aux armes, et elle l'accepta avec joie. Shigyaku le rejoint donc à Ka'Bokang, où il l'entraîna durement. Il tenta de lui apprendre la sagesse et la maîtrise de soi en combat, ce qui réussit peu, ou du moins pas dans la manière qu'il l'avait envisagé. Elle ne gagna aucunement en sagesse, mais sa technique à l'épée et sa détermination se perfectionnèrent. Son style de combat restait violent, mais plus précis. En fait, elle aiguisait ses talents naturels. Malgré plusieurs séjours au Sankuten, l'ile des moines, Shigyaku ne changea pas. Ralph finit par accepter que son élève prendrait la voie qu'elle désirait, et adapta l'entrainement… Etrangement, en croisant le fer avec elle, il sentait revoir Dreke en face de son épée. Cela le réjouissait et malgré leurs caractères opposés, il entraîna la fille de son ennemi juré avec joie.
Dès qu'elle eut vingt trois ans, son entraînement était complet selon l'haynailien, qui décida de se retirer des combats et de lui donner le sabre Yukkikaze. Elle l'accepta, non sans fierté… Et partit tester son corps et son esprit grandirent sur le champ de bataille ! Elle devient alors une terreur. Remportant combats sur combats, se relevant après chaque défaite. Les deux ans qu'elle passa à batailler lui forgèrent de terribles réputations. Le plaisir qu'elle prenait à combattre effrayait même son propre camp, et elle adopta elle même le surnom ''Tyrann'', qu'elle adopta comme son nom, le préférant à celui de sa mère (qu'elle ne revoyait plus). Elle gagna le titre de ''Dévoreur de Kaigan'' après une bataille furieuse sur son lieu même de naissance. On lui donna ce titre, car on aurait dit qu'elle voulait dévorer les combattants d'en face avant que l'affrontement commence, et prenait grand plaisir à la bataille (son tic qui fait qu'elle se lèche toujours les babines avant de combattre n'y est pas pour rien également). Puis, après trois années de combats, elle décida de partir en voyage afin de voir quels challenges et quels plaisirs le monde lui réservait.

Derrière elle, vers le nord de Bérilion et l'est de Nurenuil, elle a gagnée une grande réputation. Grande mais effrayante. L'on dit qu'elle a tué soixante hommes seule, qu'elle est cannibale, qu'elle viole les hommes, qu'elle a tué un panda à main nue, et bien d'autres rumeurs telles que celles que l'on attribue aux humains impressionnant. Bien sur, une partie de ces dires est fausse, et si vous voulez savoir ce qu'il en est… Vous n'avez qu'à lui demander !

Dans tout les cas, méfiez vous. Le Dévoreur de Kaigan n'est pas un démon, mais la faim de Tyrann réclame toujours de nouveaux repas…


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 0:59, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Cornelia De la Colline de Glace, Alias la Plume Noire

Message par DALOKA le Dim 25 Oct - 10:41

La Plume Noire est un étrange criminel, existant depuis longtemps, qui sème la terreur dans les cités. Ces derniers temps, il est encore réapparut, semblant plus terrible encore. Considéré comme un voyou par certains, ou un justicier par d'autre, on lui attribue des caractéristiques surnaturelles. Le mystérieux personnage vêtu de noir est en vérité une jeune femme du nom de Cornelia.

« Et ils auront peur d'un humain, seul. Car je ne ferais qu'un avec la nuit, et dans mon envol, leurs cauchemars prendront vie. »

Nom : De la Colline de Glace. C'est un nom étrange, mais c'est le sien et elle le porte avec fierté. On abrège généralement en ''De la Colline''.

Prénom : Cornelia

Race : Humain

Genre : Féminin

Taille : 1 mètre 79

Origine : Nurenuil

Affiliation: Famille Vinnairse

Date de naissance : 1846

Aime : Le Thé, les corbeaux, la littérature.

Déteste : Les mensonges, l'oppression.

Puissance :  B

Apparence :

Sous le déguisement de La Plume Noire, elle porte une tenue plutôt masculine s'apparentant à celle d'un homme haynailien aisé. Cette tenue constituée principalement d'un pantalon et d'une veste, est d'un bleu très sombre, presque noir, et est décorée de motifs évoquant des plumes. Cela est accompagné d'une cape noire qui est assez grande pour couvrir l'intégralité de son corps. Enfin, La Plume Noire est en permanence le visage couvert d'un masque noir qui évoque le visage d'un oiseau (d'une manière similaire aux masques des médecins de peste). Enfin, sa tête est couverte d'un chapeau noire décoré d'une Plume Noire. C'est ainsi que va La Plume Noire, prenant cette apparence de sombre justicier. A travers les orbites de son masque, on peut trouver des yeux perçants d'un bleu azuré qui semble presque briller. Sa voix semble surnaturelle, comme si plusieurs personne parlaient en même temps, ce qui est un tour de Cornelia pour masquer sa voix.

Il est impossible de déterminer le sexe de la Plume Noire. En conséquence, la plupart des gens considèrent par défaut et à tort, qu'il s'agit d'un homme. Cela importe peu à Cornelia, car l'importance est le succès de l'effet… Peurs, admirations et mystères constituent l'aura de ce personnage.

Sous le masque, Cornelia se révèle en vérité être une très belle femme aux longs cheveux noirs. Ses yeux bleus ensorcelants inspirent un mélange étrange entre peur et fascination, et il est parfois dur d'en détourner le regard. En public et dans sa vie de tout les jours, Cornelia s'habille d'une manière habituellement pour une jeune femme au service d'un noble. Elle apprécie en vérité autant les habits masculins que féminins, mais préfère éviter de se faire remarquer et met surtout des robes dès qu'elle est ville. A noter que même sans aucun artifice magique, on remarque vite qu'elle a une voix forte (pour une femme), surtout dès qu'elle s'emporte.

Personnalité :

En tant que Plume Noire, Cornelia cherche avant tout à être crainte de ses opposants. La Plume Noire reste souvent taciturne et ne parle que lorsque cela est nécessaire (pour interroger quelqu'un, par exemple). De ce fait d'un point de vue extérieur, sa personnalité ou parfois ses intentions restent mystérieuses… Faisant tout pour paraître impressionnante, ce qui est souvent un franc succès, elle n'est cependant pas si impitoyable qu'on pourrait le penser. En plus ne jamais s'attaquer aux innocents, elle tue peu. Oui, la plupart du temps elle se contente de s'arranger pour que ses victimes soient arrêtées par les autorités et leurs crimes révélés. Elle ne tue que dans trois cas de figure : pour se défendre, dès que la personne ne pourra être jugée, ou dans le troisième plus particulier… Parfois, il arrive qu'elle soit trop répugnée, trop dégoûtée, trop enragée par l'existence de celui ou celle qu'elle a considéré comme criminel. Dans ce cas de figure, le meurtre est inévitable. Cela bien sur, n'est pas connu. Par défaut, La Plume Noire a une réputation de meurtrier, la plupart de ceux qu'elle attaque la prenne donc de prime comme telle.

En tant que Cornelia, c'est une femme sophistiquée et extrêmement polie. Elle est très attentionnée, mais peu sociable. En vérité elle ne s'ouvre qu'à peu de gens, mis à part Caliburn Vinnairse et les enfants en général. Cornelia est d'habitude d'un naturel très calme également, mais elle cache certains points sensibles qui peuvent la mettre en colère d'un seul coup. Dès qu'elle est en colère, cela est terrible et il est bien difficile de l'arrêter… Elle a aussi tendance à garder longtemps ses rancunes.
Si différentes choses peuvent l'agacer, il y a une chose qu'elle ne supporte pas par excellence : les mensonges. Un peu ironique pour une personne à l'identité secrète, mais elle a horreur qu'on lui mente par dessous tout. Par la même occasion, elle est d'un naturel extrêmement méfiant et a du mal à croire quelque chose du premier coup. Elle doute de presque tout le monde, et c'est parce qu'elle a du mal à accorder sa confiance qu'elle est peu sociable. Cornelia est en vérité capable d'apprécier les jeunes enfants car ils sont plus francs, et dès qu'ils mentent elle peut voir facilement à travers leurs mensonges. Caliburn Vinnairse, son meilleur (seul en fait) ami mis à part, elle ne peut s'entendre qu'avec des gens qu'elle sait honnêtes.
Elle a aussi, de part sa méfiance, développé une très grande attention pour les détails. Sa mémoire très bonne lui permet de tout retenir sans problème, elle se sert de cela pour repérer les mensonges et séparer les honnêtes de ceux qui ne le sont pas. Capacité qui lui sert grandement en tant que Plume Noire.

Aussi, Cornelia en vérité déteste mentir. Elle ne le fait que pour protéger son identité. Tant que cela ne la met pas en danger, elle ne ment pas. Bien que très polie et faisant en sorte de ne pas vexer les gens (à l'opposé de la Plume Noire qui a un comportement brutal et méprisant), Cornelia n'hésite pas à être franche… Bien sur, elle ne fait jamais de promesse qu'elle n'est pas sure de tenir.  Mais dès qu'elle en fait une, elle fera tout pour la remplir.
Oh, et il y a autre chose qui énerve tout particulièrement Cornelia : que l'on fasse un outrage à la mémoire de sa mère. Ne jamais dire quelque chose négatif sur sa mère, d'aucune manière.

Cornelia est aussi la servante de Caliburn Vinnairse. Enfin, cela est surtout son travail officiel. La plupart du temps, de jour,  elle lit des livres, des romans ou des ouvrages traitant de philosophie et de politique pour la plupart. Ceci fait qu'elle est aussi cultivé que son maître le Vicomte. Elle s'impose une sieste en journée, car elle dort très peu. Cornelia s'intéresse relativement peu à l'amour et repousse les avances des hommes. Pourtant, elle lit pas mal d'oeuvres de romances.

Enfin, Cornelia a également une certaine obsession pour les idéaux de justice. Bien que cela ne transparaît nullement dans sa vie de tout les jours, où elle se contente d'aider ceux qu'elle peut. En vérité, la lutte contre le crime est son principal but et idéal. La Plume Noire ne fais pas la différence entre le noble ou bourgeois qui abuse de sa position et le petit criminel, et les juge tout deux comme elle pense qu'il convient de le faire. Elle est principalement animée par sa haine de la fourberie, du mensonge et du meurtre, cependant pense sincèrement à faire le bien. Cependant, malgré son mépris de ceux qu'elle considère comme mauvais, Cornelia a toujours peur d'aller trop loin. D'où le fait qu'elle évite de tuer. Tentant de se contrôler du mieux qu'elle peut, souvent ce qu'elle peut faire dès qu'elle s'emporte l'effraie après coup. Son vécu fait qu'elle n'a aucune envie de devenir un justicier aveugle, ou de porter d'injustes jugements… Dès qu'elle tue, Cornelia se demande toujours si cela était la bonne chose à faire. De plus, elle tente le plus souvent d'utiliser la peur et la violence sans tuer, et tenter de démêler les problèmes à leur source dès qu'il sont complexes au lieu d'exécuter purement et simplement.  

Bien qu'elle ne le montre jamais, La Plume Noire est tourmentée. Quelle est la chose juste à faire ? Comment la faire ? Les blessures de son passé lui rappellent toujours que parfois, le mal n'est pas où on croit qu'il se trouve.

Compétences :

Il y a une raison pour laquelle personne n'a encore put stoppé La Plume Noire. Malgré son jeune âge, les capacités de Cornelia sont clairement au dessus de la norme. Premièrement, c'est une véritable As de l'escrime. Elle est peut aisément égaler les meilleurs dans ce domaine. Douée d'une redoutable agilité, elle est terriblement rapide et capable de sauts prodigieux. Pensant rapidement, elle a de bons réflexes et un instinct qui lui permettent de parer et esquiver la plupart des coups qui viendraient à elle.
Mais elle ne serait pas si forte sans sa spécialité magique : l'illusion. Naturellement douée dans cette école, Cornelia fait de cette magie son alliée avec brio. Elle l'utilise déjà pour menacer ses adversaires, en altérant sa voix ou en créant d'effrayant brouillards. Elle peut faire entendre à ses ennemis des sons qui n'existent pas (idéal pour les diversions), ou projeter des images de la même manière. Cornelia fait en sorte d'utiliser ses sorts de manière décisive, ou en support de ses compétences normales, afin d'économiser le plus de mana en cas d'urgence. L'Illusion lui sert également beaucoup dès qu'elle doit intimider quelqu'un afin de lui soutirer des informations. En utilisant des sorts plus puissants, elle peut faire sombrer ses victimes dans un véritable cauchemar ou leur simuler d'atroces douleurs. Cornelia peut aussi faire en sorte de changer son apparence aux yeux des autres, pouvant même prendre celle d'un immonde mi homme mi corbeau, la faisant passer pour un véritable monstres aux yeux de ses ennemis. Elle utilise aussi l'invisibilité comme moyen de fuite et d'infiltration efficace, ainsi que le silence. En bref, elle est capable de tromper les sens de l'adversaire, et si sa magie n'est pas d'une puissance monstrueuse (elle ne pourrait priver quelqu'un d'un de ses sens, ni créer une illusion totale longtemps), elle est versatile. A l'escrime, de subtiles utilisations peuvent aussi déconcentrer l'adversaire.
La seule autre magie qu'elle maîtrise est le lien mental avec les animaux. Seulement, elle ne peut l'effectuer que sur des oiseaux et ne travaille pas vraiment cette dernière. Cela ne l'empêche pas de l'utiliser aussi à son avantage.

Enfin, sa mémoire et son attention, en font un enquêteur relativement talentueux. De plus elle s'infiltre aisément dans les bâtiments… Son coup favori ? Dès qu'il y a quelqu'un à interroger, s'introduire dans sa maison dans la soirée, attendre patiemment qu'il rentre dans sa chambre… Et l'y accueillir d'un Bonsoir résonant.

Parfois, Cornelia s'inquiète de prendre du plaisir à effrayer les gens. Sérieusement. Cependant, il faut admettre qu'elle est talentueuse pour cela. Un de ses plus redoutable talent est d'être spécialiste de la mise en scène. Dès qu'elle veut faire pression sur quelqu'un, ses  illusions et ses discours sont utilisés de manière très efficace.
… Et elle aime les mouvements de cape dramatiques aussi.


Armes :

Son arme fétiche est celle qui fut portée par les deux précédentes Plumes Noires avant elle : Le BlackBec. C'est une élégante rapière noire à la garde évoquant des plumes de corbeau, et dont la lame à la solidité redoutable mesure trois pieds de long. Elle possède également une dague en tant qu'arme secondaire. Bien qu'elle soit avant tout une escrimeuse, elle a apprit à se débrouiller avec ce qu'elle avait en main.

Histoire :

 Genoneva De La Colline de Glace était une des reines du nord. Nommée ainsi car on la retrouva abandonnée sur une colline enneigée alors qu'elle n'était qu'un nourrisson, cette femme a grandis parmi les Reines du Nord. Elle devint une très puissante sorcière, cryomancienne et illusioniste d'excellence, on la disait capable de se fondre dans la brume et d'invoquer le terrible blizzard. Elle devint une des femmes les plus respectées de l'ordre. Cependant, elle fut également terriblement crainte. Personne n'était épargné par sa colère, elle fut responsable de mains malheurs par son égoisme. Bien qu'elle respectait à la lettre les règles des sorcières, Genoneva fut terrible envers ceux qui étaient extérieurs à sa grande famille, ne leur réservant que cruauté et mépris. Seul son bien être et celui de ses proches importait… Un jour, la colère des gens oppressés lui revint au visage. Elle fut traquée par plusieurs cavaliers et de terribles guerriers. La sorcière s'en débarrassa de la moitié, mais l'autre la blessa terriblement… Grâce à ses tours d'illusion, elle put fuir mais, loin de ses camarades, elle était seule. Seule et traquée, s'apprêtant à recevoir ce qu'elle méritait… Elle tenta de se cacher dans la forêt, mais c'est alors qu'un homme l'aperçu. Un jeune homme brun. Ce dernier ne dit rien, et voyant les traqueurs, leur indiqua une mauvaise direction. L'homme aida la femme incapable de se lever seule à se déplacer, et la mit à l'abri. Genoneva ne savait pas comment répondre à un tel acte, surtout venant de la part d'un homme, du sexe qu'elle méprisait par dessus tout. Elle pouvait à peine parler, mais s'efforça de remercier ce dernier. Ayant bandé les blessures de la sorcière, il resta à ses côtés sans rien dire jusqu'à ce qu'il soit assuré que les chasseurs étaient loin. Ce après quoi, il se contenta de repartir en lui conseillant de retourner chez elle. Il l'avait aidé sans rien attendre, et même si peu de mots avaient été échangés, elle fut définitivement touché par sa bonté. Réalisant tout d'un coup que sa haine des autres n'avait aucun fondement, et qu'elle avait été inutilement cruelle, Genoneva décida de tenter de comprendre le monde extérieur. Elle parti en voyage jusqu'à Scarrath. Durant ce voyage, elle vit des actes de la plus grande bonté, et d'autres de la pire cruauté qui soit. La sorcière se rendit compte de la complexité du monde et comprit petit à petit quelle idiote elle avait été. Un jour, elle croisa un Scarrath terriblement vieux que l'on nommait Grand Ancien. Sa sagesse était immense, et elle l'écouta pendant un an lui conter cette dernière, il lui apprit alors l'art ancien de la divination. Une nuit, elle lu dans les étoiles qu'elle était destinée à porter un enfant qui deviendra un héros. Genoneva vit en cela l'occasion de racheter ses fautes du passé, et elle chercha alors pour l'engrosser un homme au sang puissant. L'Homme devait dégager une aura particulière qui le séparait du commun des mortels.
Elle le trouva à Waien. Un homme d'une vingtaine d'année qui était nommé La Plume Noire. Son nom était Birkiel Beghilionne. Elle sentit une aura mystique en lui, quelque chose d'inconnu… Et devait toujours détourner le regard de ses yeux, de peur d'être comme prise dans une toile. Ses yeux étaient d'un bleu azur captivant...Cet homme était fou à lier, un meurtrier sanguinaire dénué de raison. Mais c'était le bon. Elle aurait put le maîtriser, mais se contenta de s'attirer ses faveurs en lui demandant ce qu'il désirait. Birkiel, ne réfléchissant pas longtemps, demanda six hommes ou femmes dont il pourrait disposer comme il le voudrait, ainsi que plusieurs kilos de chocolat. Et Genoneva accomplit sa volonté sans hésiter, ne cherchant même pas à savoir ce qu'il arriverait aux individus. Sa quête était plus grande. Le contrat effectué, Birkiel coucha avec la sorcière.

Ceci fait, elle retourna vers sa terre natale et y mit naissance à la fille dont l'histoire nous intéresse… Elle la nomme Cornelia. Cornelia De la Colline de Glace, fille d'un corbeau.
Désirant faire d'elle une guerrière droite, Genoneva éduqua Cornelia de manière stricte. Elle lui apprit dès son plus jeune âge la magie, tout particulièrement celle d'illusion. Genoneva n'oublia pas de lui donner ce qu'elle jugeait le plus important pour donner naissance à une bonne personne : l'amour. Malgré sa fermeté, Genoneva tenta de devenir la mère la plus attentionnée qu'elle pouvait devenir. La fille aimait sa mère plus que tout, mais Cornelia ne fut pas seulement éduquée par elle, car chez les Reines du Nord ou elle grandit, chaque femme plus âgée était mère ou grande sœur. Elle grandit protégée par les sorcières, mais n'était pas destinée à en devenir une.
Oui. Cornelia ne respecterait pas la troisième règle des sorcières « Ne tente pas de stopper l'Ordre des choses : l'effort est vain. ». Car son destin était tout autre. Cependant, Genoneva se dit que pour inculquer la noblesse d'âme à cet enfant, elle devrait l'épauler d'un des plus braves…
Alors que sa fille était âgée de onze ans, elle trouva celui qu'il fallait. Un personnage qui n'était pas extraordinaire mais qui avait une des âmes les plus admirables qu'elle ait put voir dans sa vie. Enrico Daniel avait vu le pire de l'humanité, et conservait un coeur noble. Il avait une jambe et un œil en moins, et s'était entraîné sans relâche pour maîtriser l'escrime… Elle lui demanda sans hésiter d'entraîner sa fille à l'épée, afin qu'elle devienne la plus admirable des guerrières. Enrico réfléchit, puis finit par accepter.

Cornelia commença donc à apprendre l'escrime haynailienne, et se révéla être terriblement douée pour le maniement de la rapière. La jeune fille enjouée et motivée fut pour Enrico une excellente élève, et la fille de la sorcière vit en ce dernier l'image d'un père qu'elle n'avait jamais eue. Autant parmi les Reine du Nord qu'avec Enrico, elle était une enfant heureuse promise à un grand avenir. Travailleuse, tête brûlée, n'hésitant pas à aider son prochain, elle devenait meilleure que sa mère n'avait put l'imaginer. Genoneva était si fière…
Cornelia finit même par se trouver des amis. Le premier fut un haynailien de passage, Caliburn Vinnairse. Bien que plus âgé qu'elle de 9 ans, ils s'entendirent de suite et il lui transmit la passion de la lecture. Caliburn dut repartir, à la grande tristesse de la petite, mais il jura que si jamais Cornelia avait besoin d'aide, il serait là.
Ensuite, il y eu Lily. La jeune adolescente était comme elle, et apprenait l'escrime dans le but de défendre les innocents. Une complicité s'installa entre elles, Lily se fit également apprécier d'Enrico et même de Genoneva. Cornelia se mit à considérer Lily comme sa rivale et meilleure amie, et elle devint de plus en plus proche de la fille et de la sorcière…

Un jour, dès qu'elle avait quinze ans, alors que Cornelia rentrait dans la forêt tard le soir après un entraînement avec son maître, elle tomba sur Lily, une épée à la main. Cette dernière avait parfois été autorisée à venir par sa mère, en tant qu'amie et femme également, ainsi elle ne s'étonna pas de sa présence… Cependant, elle balança la tête de sa mère à terre. Une tête sans corps et sans vie.
Cornelia eut du mal à comprendre ce qui se passait. Lily lui dit qu'elle ne les avait approchées que dans le but de tuer Genoneva, qui avait tué de nombreux innocents, et sa fille qui était la progéniture d'une terrible sorcière et d'un démon. Cornelia était comme paralysée et demandant ce qui lui prenait, et à qui était cette tête, ne voulant pas croire ce qu'elle voyait.
Parfaitement calme, Lily fonça vers elle avec une vitesse prodigieuse et la mit à terre.
« Ce qui doit être fait sera fait. Je n'ai pas à m'excuser Cornelia car depuis le début, j'ai prévu de vous tuer. »
Et avec un sourire elle dit…
« Il n'y a aucun doute dans mon coeur. Ce pourquoi je serais toujours au dessus de toi, Cornelia… Mes actions et mes raisons… Elles sont toutes celles de la justice ! »
A ce moment, alors qu'elle allait mourir, une rapière se planta dans le dos de Lily, lui transperçant le ventre. C'était Enrico, qui flairait un danger en cette fille depuis longtemps. Cependant, elle réussit à s'enfuir malgré sa blessure, courant à une vitesse extraordinaire que l'escrimeur ne pouvait rattraper. Cornelia elle resta silencieuse, et s'approcha lentement de la tête qui avait appartenu à sa mère… Réalisant que la vérité était inévitable, elle se mit à hurler, déchirée en larmes… Avec un regard désolé, son maître ne put que la serrer dans ses bras et la ramener aux reines. Après cela, il parti chercher cette fille, jurant de la retrouver.

Cornelia était totalement brisée par la mort de sa mère. Une année passa ou elle resta apathique, à ne rien faire… Un jour, son ami Caliburn revint la voir. Ne pouvant entrer dans la forêt, il demanda à voir Cornelia, qui refusa d'office. Cependant, campant près de cette forêt, il insistait chaque jour. La fille de la sorcière finit par sortir le voir…
« Désolé de mon retard. Comme promis, je suis venu t'aider. » dit il avec un grand sourire.
Caliburn lui expliqua que même malgré ce qui s'était passé, elle devait penser à la volonté de sa mère. Elle ne pouvait pas rester ici… Le Vicomte lui offrit alors une rapière noire. Le BlackBec. Il lui raconta ce qu'il savait sur l'histoire des deux hommes qui avaient porté cette épée et le nom de La Plume Noire.

L'Arme était lourde d'histoire. Elle fut maniée par un héros, puis par un fou. Elle fut baignée dans le sang des coupables et des innocents. Et elle était son héritage. En prenant le BlackBec, elle se sentit baignée d'une force nouvelle. Une force terrible, mais qui pouvait être utilisée pour devenir la personne que sa mère voulait qu'elle devienne.

Caliburn lui dit qu'elle l'aiderait à devenir ce qu'elle ambitionne d'être, quoiqu'il arrive. Et il lui proposa de venir avec lui à Haynailia… Cornelia accepta. Et petit à petit, comme investie d'une étrange volonté, elle décida de faire revenir La Plume Noire à la vie. Les villes étaient pourries à l'intérieur, par la crapule et les puissants…

Elle se contenta au début de petits actes, le visage simplement couvert d'un masque de carnaval, puis elle vit plus loin… Petit à petit, toujours aidée et couverte par Caliburn, elle s'empreint véritablement de cette identité. Cela fait cependant seulement un an que la Plume Noire est ce qu'elle est actuellement, connue et crainte. Cornelia a bien l'intention de continuer dans sa voie, de répandre la justice, et de démêler tout les mensonges !
Elle compte également retrouver Lily, la menteuse qui a tué sa mère, afin de la juger… Cependant, au fond, Cornelia a peur de devenir comme elle…
Quelle sera la limite de sa Justice ?


Dernière édition par DALOKA le Lun 28 Aoû - 1:00, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Character craft, épisode 1.

Message par DALOKA le Mer 2 Mar - 21:08

Character craft


Voici Character craft. Je reviendrais ici sur la créations de certains de mes personnages avec un recul critique, en expliquant mes choix (même là ou les raisons sont stupides). Je ne sais pas jusqu'où je prévois de continuer, mais le concept vous sera bien plus clair en voyant le sujet.

Premier épisode : Arond Vinnairse. Naissance d'un antagoniste.

Personnage majeur du segment Daloka de l'univers d'Eclipse, Arond Vinnairse est connu pour être le plus puissant mage humain existant et un des êtres à la puissance la plus formidable existants dans le monde. Disposant de la Sarth Afrazael ainsi que du puissant codex, encyclopédie fabuleuse, c'est un mage transcendant l'humanité. Vide d'émotion, son but ultime est l'accumulation de savoirs.

Il est le principal antagoniste de ma fiction Ordre Vide et Chaos et un personnage récurent d'Eclipse.

L'idée de base était un concept relativement simple. En optant sur une approche plus scientifique et rationnelle de la magie, créer un archimage qui serait également une sorte de savant fou qui dans la recherche de la connaissance, aurait oublié son but premier pour devenir obsédé par la quête pure du savoir. C'est le principal thème du personnage, et le non sens de sa recherche est son principal ''défaut''. Ce que Jigen lui reprochera à la fin d'OVC, en le trahissant, dénigrant la quête d'Arond Vinnairse.
Ce qui pouvait faire d'Arond à mes yeux, un bon antagoniste, était son obsession sans limite. En effet, de quoi serait capable un tel homme, si puissant, si on lui donnait l'occasion d'accroître son savoir ? Du pire. Car j'avais déjà l'idée de créer un homme qui, en tout cas en esprit, ne serait plus vraiment « humain », ayant perdu ses émotions et conservé un seul désir.

Les idées de bases étaient fixées. Il me fallait un nom, une apparence, un background, et une intrigue. Tout cela vient progressivement.

J'avais dans l'idée d'aller un peu à l'encontre de la figure de l'archimage classique, j'ai donc eu l'idée d'avoir un magicien surhumain. Pour accentuer son manque d'humanité, j'avais l'idée de le mettre sous une armure noire et de lui donner une voix résonnante, lui donnant un aspect un peu dark vadoresque. Bien sur, et car j'avais une obsession pour les persos grands à l'époque, j'en fit un homme de deux mètres pour le rendre très imposant. Le nom est donc venu simplement. Arond est dérivé de Arondight, l'épée associé à Lancelot du lac dans pas mal de fictions modernes. En effet, à l'époque je ressortais tout frais de Fate Zero, et Lancelot qui y apparaît en chevalier noir enragé, portait cette épée. Sans compter que l'épée du chevalier noir dans Fire Emblem Path of Radiance (et j'adore les Fire Emblem), se nomme Alondite, déformation d'Arondight. J'associais donc dans mon imaginaire ce nom d'épée à un chevalier noir, et j'ai donc trouvé assez facilement ce nom. De plus, Arond, prononcé Aronde et pas Aron bien sur, sonnait bien à mon oreille. J'avais donc un nom.



Pour l'anecdote, le nom d'Arond est apparut bien avant OVC. En effet, alors que j'avais déjà pensé une très bonne partie du concept, ce nom apparaît dans le tout dernier rp themé wakfu du forum : La troisième ère. C'était un rp de Jack présentant un wakfu plus futuriste et dystopique, ou y apparaissait Jigen, dans sa seconde version (nous en parlerons si je fais un épisode sur lui). Lors de son post d'introduction, Jigen évoque dans ses pensées un certain Arond. Il était à l'époque déjà instauré que c'était son maître, et j'avais déjà l'intention d'introduire les deux larrons dans Eclipse, alors que nous planchions encore sur les natures des pays (je crois que la section Eclipse n'existait pas!). C'est aussi là que j'ai voulu associer Arond au vide, au néant. Cela correspondait bien à sa personnalité froide et à son thème de couleurs très sombre. Grâce à ce thème, et à un autre jeu vidéo, la création du personnage s'est grandement accélérée.

Après avoir laissé le concept au frigo pour y repenser plus tard, j'ai repensé à un personnage de League of Legends dont j'appréciais le design : Kassadin.

Et à partir de là, est venu un grand changement dans l'apparence d'Arond. Je gardais le noir mais enlevait l'armure pour ne garder qu'un casque et remplacer le reste par une robe noire sans manches.  Et le plus important : Arond utiliserait désormais des sorts le plus souvent de couleur violette, elle donnait à mes yeux un aspect un peu alien pour moi, que je recherchais. La couleur violette donna par la suite son nom : Vinnairse, dérivé du mot Vin(qui est certes souvent plus rouge que violet). C'est aussi pour cela que la famille Vinnairse est très associé aux différentes teintes de violets. Après la création d'haynailia sur Eclipse, je décidai d'en faire un ancien noble du pays en raison de son nom d'inspiration arthurienne et du grand nombre de mages du pays. Ainsi je créa par la suite la famille Vinnairse avec son fils, Durand.

Je décidai après cela de lui donner un puissant pouvoir de téléportation spammable, inspiré par Kassadin. Enfin, je le fit combattre avec des tentacules d'énergie pour amplifier cet aspect alien recherché. Je découvris ensuite l'ost de Blazblue qui deviendra le thème musical du personnage, Nightmare fiction : https://www.youtube.com/watch?v=029w-cXgXH0
Cela m'inspira à lui donner un style de combat un peu plus violent. J'étais à l'époque grandement inspiré par les versus fighting, surtout Blazblue. Vu qu'il était déjà massif et costaud, je ne vis pas de problème à lui donner un petit côté mage guerrier. La lance fut déclarée comme son arme de prédilection. Arond put alors utiliser une énergie violette pour matérialiser diverses choses, comme une paires d'ailes spectrales (ce qui lui donne un aspect démonio biblique à la mords moi le nœuds. Mais c'était stylé. D'abord sceptique, décidai surtout de le garder pour l'opposer au personnage Félicia dans OVC, un peu plus tard).

Le Codex lui, vint comme une évidence. Il me fallait un artefact puissant justifiant la mémoire et les capacités mentales absurdes du personnage, et qui l'aurait conduit à la folie. Je ne me souviens plus de quand j'ai ajouté l'objet au personnage. J'ai décidé de faire en sorte qu'Arond ait lié son esprit au Codex pour justifier le fait qu'il puisse l'explorer sans devenir fou, et exploiter ses capacités sans le tenir. Cela a un défaut bien sur puisque celui qui a le codex et sait un minimum l'utiliser peut lire ses pensées (défaut exploité par Jigen pour le trahir et le tenir à distance).


Enfin, peu après l'idée du concept des Sarths, je lui ajouté la Sarth Chaos Frigida = Afrazael. Cela m'a aidé à préciser ses pouvoirs. Afrazael est la seule Sarth qui se lie à l'âme de son possesseur. Encore une fois, pour accentuer l'inhumanité du personnage. Aussi, Afrazael possédait deux capacités : l'absorption de matière minime (c'est indirectement lié au Zigarne), aspect qui n'est là que pour apporter une faiblesse à la Sarth (elle absorbe mieux le mana par contact direct et n'apporte donc pas une restauration si illimité que les autres, ce qui cause sa défaite face à Félicia). Cela fait aussi sens avec son aspect de Sarth dégénérée, de prototype des Sarths. Ensuite, je l'associai au froid : l'énergie d'Afrazael est affreusement glaciale ! J'évoque d'ailleurs le fait que quand l'on s'approche d'Arond on sent la température chuter… Le froid est là bien sûr, à cause du néant.

Le design était fait. La personnalité assez ancrée depuis longtemps (elle est simple et fonctionne bien sans sembler bateau). Je décide de l'approfondir en même temps que le background. C'est là encore, assez simple= Arond est noble, mais c'est un nerd de la magie. La politique ne l'intéresse pas plus que les femmes et les fêtes. Asocial, il est très curieux mais a du mal à comprendre les autres. Le Arond Vinnairse post folie est une version amplifiée de son ancien soi : il ne pense qu'à sa recherche, est très froid, a un mépris immense de la société (même des autres mages!), et a toujours du mal à comprendre les autres (il est très mauvais pour lire les gens autrement qu'avec le codex. Ce pourquoi il ne verra pas venir la trahison de Jigen). Arond, c'est le marginal qui a mal tourné. Il dénigre les valeurs du monde où il a grandit (où il s'est sentit forcé de grandir!), et de ce fait, également la morale, s'estimant au dessus d'elle. C'est ce qui fait qu'il ignore l'éthique pour son but. Mis à part cela, Arond n'est pas détestable pour autant. Il est poli, franc, et n'accomplit que le nécessaire (contrairement à Jigen le sadique). Je ne vois pas Arond comme un personnage négatif, mais un homme perdu qui doit être stoppé, voire même un homme qui n'est plus un homme mais une volonté de savoir incarnée dans un corps (il a perdu tout de même une bonne partie de sa personnalité). Une force non maléfique, mais dangereuse.

Avec ces pièces, le scénario d'OVC, qui me perdait, devient plus simple à élaborer.
Arond veut obtenir un savoir caché du codex-Mais doit créer une catastrophe massive pour réunir de l'énergie-Téko Dyra l'apprends-Il faut stopper Arond.

Et commence l'écriture d'Ordre, Vide et Chaos, plusieurs mois après que l'idée du personnage m'ait traversé l'esprit. Et dans la trinité du nom, le mage est bien sur le vide.

Après avoir achevé la seconde moitié de l'écriture de la partie I, mes plans changent : Arond ne mourra pas de son combat. Quand à ce combat, je m'éclate grandement à l'écrire. Arond a beau être limité à utiliser Afrazael à cause du rituel qui l'a fatigué, sa force et sa résistance sont ridiculement hautes. Le sang et les nutriments lui son inutile, c'est un homme qui fonctionne à la magie. J'insiste vraiment sur son inhumanité. Le seul moyen de le tuer est de détruire son cerveau, ce que Félicia parvient à faire.

Mais Arond ne meurt pas, j'ai d'autres projets pour lui. En effet, il prendra possession du corps de la jumelle de l'héroine, Alexia. Si cela peut sembler étrange voire pervers, ca ne l'est pas pour moi : Arond a perdu tout caractéristique qui le rendrait mentalement sexué. Si cela le rend moins imposant, le mettre dans un corps d'une jeune femme (d'un mètre 60 je rappelle) montre aussi qu'il se moque totalement de détails comme la nature de son enveloppe charnelle. Et enfin cela procure un développement violent pour le personnage d'Alexia Vinnairse. Elle change aussi d'apparence, prenant la coiffure d'Arond Vinnairse avant qu'il ne devienne fou: des longs cheveux noués en une tresse, cela en plus d'un grand manteau noir. Les souvenirs d'Arond l'influencent encore un peu, même si il les estime d'importance mineure. Cela montre qu'il fut un homme par le passé.

Par la suite, Arond reste en arrière plan jusqu'au final de la partie deux, où il se fera trahir par Jigen, qui est le véritable antagoniste de l'histoire depuis longtemps.

Le dernier développement m'a mit beaucoup de temps à penser… Faisais-je disparaître Alexia ? J'ai décidé que non. Si le savoir d'Arond est supérieur, Alexia a plus de personnalité, ce qui est très oppressant pour le mage. Il n'arrive pas à la dominer, même en tentant de remplacer ses souvenirs. Il ne gagne pas car il ne comprend pas l'humain, et Alexia est bien trop humaine.

Ainsi Alexia ne disparaît pas, mais devient avec Arond une même entité. Car Arond ne pourra jamais gagner ce combat d'esprit contre la jeune fille, très ironiquement, car je considère habituellement Alexia comme faible et Arond comme remarquable. Mais je crois en la force humaine. Est-ce qu'un jour le combat s'arrêtera ? Probablement à la mort d'Alexia. Arond est en effet bien partit pour survivre à travers les âges… Si tout se passe bien.

Je développe par la suite Arond dans son impact sur l'univers. De son influence à Axaques à son rôle d'archimage impérial, il est ancré comme un personnage important de l'univers même avant de perdre son humanité. Au final, je suis assez fier de cette création, qui malgré ses aspects grosbill, est devenue un des gros personnages d'Eclipse.


C'était le character craft d'Arond Vinnairse. J'espère que cela a été d'intérêt pour vous. A la prochaine pour un autre pavé  Noël .
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste officielle des persos de DALOKA [Univers Eclipse]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum