La naissance de la fille du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La naissance de la fille du temps

Message par Balvul le Lun 29 Avr - 23:12

// Voila une première partie de l'histoire de l'apparition du temps gris. Pour ceux que ça intéresse, ça ce passe dans le monde de l'éclipse, en l'an 1523 du calendrier de l'époque, et en -5000 et quelque du calendrier actuel. J'essaierait d’être régulier dans la parution, mais je vous garantie rien.//

Le son métallique et répétitif d'un marteau retombant sur une pièce d'acier retentissait dans le calme et l'immobilité du crépuscule. Seule dans la forge, éclairée seulement par la lueur du feu qui ronflait à son coté, Aderu frappait négligemment sur la pièce de métal incandescente qui reposait sur l'enclume devant elle. Son visage fermé et son regard fixe trahissait sa préoccupation: le clan Nerimazu augmentait chaque jour sa puissance et menaçait de prendre le contrôle de son village.

Petit ensemble de constructions, le bastion Narashimita se tenait en haut de l'une des seule vallée aux alentours. Au côté du Shankyen, la rivière qui irriguait les champs aux alentours, se trouvait la mine de fer. Véritable coeur du village, elle produisait un acier très pur qui avait fait du clan Narashimita les forgerons et armuriers les plus réputés de ce côté du désert
.
A l'inverse de toute les organisations autours de leur communauté, le clan d'Aderu avait fait le choix de laisser décider les femmes de leur destin, et elle se trouvait être, du haut de ses 15 ans, l’aînée de l'actuelle Tsuyori. A ce titre, elle était destinée à diriger le clan quand sa mère le déciderait, et elle sentait ce jour arriver à courte échéance car le nombre de responsabilités qui lui incombait ne cessait de croître.

Lorsqu'elle s’aperçut que la pièce d'acier qu'elle travaillait était totalement aplatie, elle la souleva et la plaça brusquement dans un baril d'eau avant de l'envoyer sur un tas d'autre pièces informes en attente d'être refondus. La jeune femme ouvrit le panneau de bois qui bloquait la sortie et inspira profondément. Ses préoccupations lui obscurcissait l'esprit et l’empêchait de se concentrer sur ce qu'elle faisait et cela la mettait hors d'elle. Elle refermât précautionneusement la porte et s'assit sur l'escalier en bois qui menait a la forge pour observer le couché du soleil. Près d'une demi-heure s’écoulât avant qu'un serviteur montant l'escalier la sorte de son immobilité.


"- Votre mère sous demande de venir dès que possible."

Aderu hochât la tète et se levât. Le serviteur repartis immédiatement mais sa maîtresse attendis quelque secondes encore avant de descendre vers l’ensemble des bâtiments que composait la maison de sa famille et la salle du conseil. Un simple regard interrogateur en direction de l'une des femme qui se trouvait là lui permis de savoir que sa mère se trouvait dans la salle d'arme. Interloquée, la jeune fille se hâta de rejoindre le bâtiment, qui se trouvait être a l'opposé de la ou elle se trouvait. Courant presque sur les dernier mètres, elle entrât dans la salle ou se trouvait habituellement les guerriers de son clan, s’entraînant de jour comme de nuit. Aderu elle même avait passé des heures à y apprendre le maniement d'armes qu'elle avait elle même forgés, pour la plus part.
Pour l'heure, la salle était vide à exception de sa mère assise à même le sol et d'une bougie qui projetait aux alentours des ombres tremblotantes. Aderu s'assit face à sa mère sans un mot. Alors qu'un silence oppressant s’installait, elle s'observèrent.

Même si la tradition voulait qu'elles portent le même nom, on aurait pût douter qu'elles soient liée. La mère était grande, elle dépassait aisément le mètre75, et ses formes généreuses attirait la convoitise des hommes qui l'entourait. Cependant, elle avait presque la carrure d'un homme et égalait leur force sans sourciller. Son visage était majestueux: des pommettes saillantes surplombait une bouche file et stricte. La force de son regard inquisiteur était soutenu par le vert sombre de ses yeux.
La fille était à l'inverse plus petite que la plus part des autre jeune filles. Elle était fine et, bien quelle soit relativement forte, il semblait que le moindre effort pouvait la briser en deux. Son visage était plus doux: sa peau très lisse et ses yeux bridés lui donnaient une allure de poupée, qui détonnait avec le regard sérieux et imperturbable qu'elle se forçait à maintenir en toute circonstance.
Cependant, elles avaient en commun une longue chevelure d'un noir profond qu'elles liait en une natte qui descendait jusqu'au milieu du dos. Leur attitude était aussi en tout point similaire: elles se tenait toujours parfaitement droite, et forçaient leur visage à ne trahir aucune émotion. Chacun de leur mouvement étaient parfaitement maîtrisé et il leur arrivait d'en exagérer la lenteur pour laisser leur entourage apprécier l'aspect cérémonial qu'elles y donnait.
Après quelque minutes d'immobilité, l’aînée se décida à rompre le silence.

"-Ma fille, je sait que ces dernière semaines je t'en demande beaucoup, mais ce conflit entre clans me prend le temps dont j’aurai besoin pour m'occuper moi même des tâches que je te confie. Cependant, je doit abuser encore une fois de ton temps: il ne faut surtout pas qu'une guerre éclate entre nous et les Nerimazu. Je vais donc me rendre dans leur patrie pour régler le conflit. Mais je n'ait personne à qui laisser la responsabilité de conduire le village et je doit m'absenter pendant au moins deux décades. Malgré ton jeune age, je doit te laisser ma place pendant ce temps."


Dernière édition par Balvul le Jeu 16 Mai - 21:38, édité 1 fois
avatar
Balvul

Messages : 20
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 20
Localisation : Planète Terre

Feuille de personnage
Nom des personnages: nagashy (surtout mais si vous voyez un nom moche à sonorité plutôt japonaise c'est surement moi^^)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La naissance de la fille du temps

Message par Rasgaas le Lun 13 Mai - 21:39

commentaire a l'aracheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ! C'est cool mais il manque un mot ligne.....dernier paragraphe, dans la description de la mère.
avatar
Rasgaas
Fan de serpents a sornettes

Messages : 130
Date d'inscription : 23/03/2011
Age : 20
Localisation : Trou du cul du monde

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum