[Lieu] La cité libre de Jykan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lieu] La cité libre de Jykan

Message par Kiart Nenzo le Lun 3 Juin - 22:19

La cité libre de Jykan

Située à la croisée de cinq routes commerciales, la cité libre est l'un des points de passages économiques essentiels à la vie de Scarrath, étant le seul puits viable des environs après les guerres des princes marchands centraux. La situation centrale de Jykan lui donne aussi le rôle de cité dirigeante de Scarrath, tous faisant honneur au conseil des trois ordres.

Ses abords
Située à la croisée de cinq voies commerciales et éloignées de tout puits, Jykan est entourée par un désert de sable et de terre, la désertification étant plus visible en ces lieux. De ce fait, aucune terre est cultivable dans les environs et seuls quelques rares entrepreneurs se lancent dans l'installation de champs de terre importés et mis à l'abri du vent.
A cause de la désertification du sol, Jykan est entourée par plusieurs villages qui sont souvent la cible de pillages et de plusieurs vices, les personnes y vivant n'étant pas sous la protection des princes marchands, des conseillers ou d'un quelconque homme de bonne volonté pour plusieurs raisons:
-Le fait de garder ces personnes à l'extérieur permet d'éviter que les épidémies soient propagés dans les murs, même si cette méthode tuera à coup sûr tout les pauvres villageois
-Les contrebandiers s'y cachent et ces derniers, malgré leurs actions "contre le système des princes marchands", les avantagent, les princes faisant tout pour assurer la pérennité du banditisme parmi les plus pauvres.

La formation de la cité
Pour entrer dans la cité lorsqu'on est un voyageur, il faut payer la taxe des princes marchands qui s'élève en fonction de la marchandise transportée. Mais lorsqu'on rentre dans la cité, on est rapidement dépaysé, contrairement à la plupart des cités de Scarrath qui s'appuient sur le relief naturel ou sur les constructions coupe vent, Jykan a subi une évolution qui porte que sur la beauté de la cité.
La muraille, haute de vingt-cinq mètres est faite dans un grès taillé, les fondations des murailles faites de bois communs et de roche, donnant un étrange contraste de couleurs entre le bas et le haut, donnant à la muraille un air de couronne.

L'intérieur de la cité est plus étrange encore. S’élevant en plateau, les quartiers de la cité entourent la place centrale qui donne sur trois entrées: Une au nord-ouest, une au sud-ouest et la dernière vers l'est. Ces entrées découpent alors les plateaux qui formeraient, sinon, des disques concentriques. Ces plateaux, fait en des blocs de roches extraits à même les carrières au nord d'Algor, sont d'une grande résistance à l'érosion, évitant que la cité soit peu à peu envahie par les sables.

Le sol
Tout ce qui est à l'extérieur des plateaux se trouve au niveau du sol et est dallé avec de la brique rouge, la plupart des voyageurs dorment dans les habitations construites à l'intérieur des plateaux, la plupart des bâtiments au rez-de-chaussé étant des tailleurs, des aubergistes où d'autres commodités simples.
C'est également dans ce niveau qu'on trouve le moins de puits, la plupart se trouvant proche des avenues pour le libre accès, mais c'est également le quartier le plus prisé des marchés et de la vente à l'étalage, la large place de la cité qui servait pour le jugement populaire est devenue un symbole de prospérité avec son marché autour du puits central.

Le premier étage
Lorsqu'on s'éloigne de la place principale et qu'on marche vers les plateaux, on atteindra forcément le premier plateau, le plateau des plus démunis de la cité qui s'élève de deux mètres et quelque au-dessus du sol. Mais contrairement à ce que l'on pense, les gens qui vivent ici ont plus d'argent que les pauvres en-dehors de la cité mais la plupart tiennent que des échoppes artisanales dans leurs maisons en briques jaunes. Contrairement à ce que l'on pense, c'est le quartier où il fait bon vivre où l'on trouve le plus de puits, mais également des commerces de proximité.
Le premier étage est qualifié par les princes marchands comme "Les terrasses des bons vivants" car c'est le centre démographique de la cité.

Le second étage
S'élevant brusquement à six mètres au-dessus du sol, et s'éloignant bien loin du centre, cet étage est l'étage des bourgeois, celui où l'on parle argent et assassinats car bien souvent, les gens qui y vivent sont ceux qui ont été reniés du troisième étage, les laissant dans les terrasses qui commencent à se surpeuplée, les maisons y sont, ici, plus grandes et plus raffinées, voyant l'apparition de commerces de luxes (Joaillerie, essences et tissus) qui se cumulent avec l'apparition des premiers esclaves travailleurs qui vivent dans des caves dans les fondations même du plateau généralement.
Ici, pour monter en haut de ces six mètres, il n'y a que deux moyens: Venir des autres plateaux via des ponts qui s'élèvent au-dessus des avenues ou grimper des escaliers aux ras des piliers qui sont encombrés et en mauvais état, n'étant fait que d'un grès peu solide. Son nom est "La terrasse des comploteurs", en l'honneur de leur recherche du pouvoir.

Le troisième étage
Dernière terrasse avant les murailles, ici, nous n'avons que les dirigeants de la cité, les princes marchands ou les commerçants les plus proches de ce rôle. Du haut de ces dix mètres, "La terrasse des rois marchands" est faite pour le plaisir du regard, les habitations en longueur (Pour éviter le vent) possèdent des jardins décoratifs ainsi que plusieurs fontaines, faisant de cet endroit un lieu apaisant, en plus d'être un des seuls endroits de la région capable de produire des fruits dont les dirigeants raffolent. Mais derrière cette apparence, les personnes qui y sont entretiennent tout sauf des relations cordiales, les histoires d'assassinats y allant de bon train.

[Hrp] Voici le schéma pour expliquer la construction de la cité http://image.noelshack.com/fichiers/2015/27/1435672580-jykan.png [/hrp]


La politique de Jykan
Pour lutter contre les inégalités qui se dressaient entre les riches et les pauvres, les fondateurs de Jykan créèrent un système ou chaque classe sociale désignait trois représentants pour s'occuper de la direction de leurs plateaux. Puis, ils créèrent le conseil élevé,  où les trois choisissent un des leurs pour les représenter. Si les trois ne se mettaient pas d'accord, c'était un membre d'un autre conseil qui désignait le représentant élevé.
Ce conseil élevé ne comportait que trois personnes mais s'occupait de l'administration générale de la ville.
Mais dans les faits, c'est plus complexe. Si pour le premier pallier, c'est un choix par l’appréciation, les deux autres paliers se battent tout les neufs ans, la durée du mandat de chaque représentant.
C'est également dans ces moments ou l'assassinat est le plus présent à Jykan car les représentants gagnent le droit à une immunité presque diplomatique, sont admis provisoirement au troisième pallier pour les plus pauvres, sont rémunérés pour le statut et gèrent la garde de la cité.
Au final, la lutte politique de Jykan est une lutte pour les privilèges mais également pour l'immunité qui permet d'agir impunément dans la cité.

Les derniers conseillers furent:
Pour le premier pallier: Auj'han, un boucher. Monra, une scribe et Pyrean, la représentante au conseil élevé.
Pour le second pallier: Bahjäd et Barrùth, deux frères gérants de plusieurs caravanes et Xanjian, le représentant au conseil élevé et Berilien d'origine.
Pour le troisième pallier: Janhur, marchand de denrées précieuses, Zekh'ej, exportateur de joaillerie et de pierres précieuses et Kiart, représentant au conseil élevé, un Naosien d'origine.

Cependant, ces places changent souvent avant les neufs ans et il n'est pas courant de voir un conseiller survivre à son mandat ou simplement de le maintenir.


La garde de la cité et ses défenses
Contrairement à toutes les cités, Jykan est dépourvue de toute défense, sa construction étant faite par un accord des princes marchands, elle ne doit pas pouvoir tenir un siège. Cependant, la cité dispose d'un chantage des plus efficace qui maintient à l'écart tout coup d'état: Chaque personne de Jykan tient en otage le reste de Scarrath car il suffit que le puits soit empoisonné ou infecté pour que les routes marchandes qui relient l'est à l'ouest soient rompues.
Fort heureusement, les réserves souterraines sont tellement larges que seul une poignée d'hommes ont le volume nécessaire de poison pour détruire cette denrée précieuse.
Au niveau de la garde, il s'agit presque d'une milice composé d'une armée privée couplée à plusieurs groupes de mercenaires qui agissent à divers postes de la cité:
-Impôts et taxes de sejour
-Protection des routes proches de la cité
-Surveillance des chantiers
-Maintien de l'ordre
Cependant, les enquêtes ne sont pas gérées par la cité, le nombre de mort par assassinat rendant ce métier bien trop chronophages pour cette armée légère. Les histoires d'assassinats et d'empoisonnements sont donc gérés par une justice populaire, qui se traduit généralement par une décapitation sur la place publique vers cinq heures.

Ressources
Jykan est une cité entièrement dépendante du monde extérieur en termes de ressources mais vu son aspect nécessaire et sa position hydrogéologique presque providentielle, elle est autonome via les taxes et les marchandages. Il est intéressant de noter qu'à une époque, la cité était florissante par ses constructions souterraines qui permettaient des cultures hydroponique exceptionnelle mais avec les accords des princes marchands et le massacre des anciens habitants a définitivement enterré ce passé... Dans tout les sens du terme.


Dernière édition par Kiart Nenzo le Mer 19 Juil - 15:19, édité 6 fois (Raison : Début du changement)
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 567
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lieu] La cité libre de Jykan

Message par DALOKA le Ven 6 Mar - 21:44

Bon, cette cité demande une maj. Que le créateur du sujet se bouge, et arrête d'effacer ses messages pour des Bluh pour ne jamais les éditer /D!
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1836
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lieu] La cité libre de Jykan

Message par Kiart Nenzo le Jeu 2 Juil - 16:23

Miaou MàJ

__________________________________________________
Tic... Tac... Les secondes s’écoulent et s'emballent.
Tic... Tac... Tic... Tac... Et finalement je craque.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 567
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lieu] La cité libre de Jykan

Message par Kiart Nenzo le Mer 17 Aoû - 20:41

Miaou info

Avec la destruction de Jykan, la cité est devenue une cité morte.
Son unique puits central étant souillé par des cadavres jetés, elle est toujours impropre à la consommation et nulle personne n'a, depuis, repris le chemin passant par la cité désertée.

Perdant son rôle de capitale politique, Jykan est devenu un lieu de pèlerinage pour certains qui regrettent le conseil qui régulait les princes marchands... Mais aussi à d'autres desseins.

__________________________________________________
Tic... Tac... Les secondes s’écoulent et s'emballent.
Tic... Tac... Tic... Tac... Et finalement je craque.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 567
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lieu] La cité libre de Jykan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum