[Technique] Bâtiments et aménagements Waiennes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Technique] Bâtiments et aménagements Waiennes

Message par Gemstone le Sam 13 Juil 2013 - 22:25

Habitat

Le territoire Waien regorge de roches calcaires, des roches guère solides mais faciles à tailler et à utiliser en bâtisse. De même, il y a de bons stocks d'ardoise noire servant aux toits. Ces matériaux de construction sont faciles à obtenir et à utiliser, mais en général n'octroient qu'une solidité toute limitée aux bâtisses waiens. Ainsi, de manière générale, les bâtiments sont blancs avec une toiture noire. Ce qui pose fréquemment des problèmes de graffitis sur les murs. Les fenêtres sont assez grandes, et des volets peints, qu'on double généralement avec un épais tissu, servent à isoler l'intérieur de l'extérieur.

Comme le climat y est méditerranéen, les maisons restent généralement basses, ce qui s'accorde avec la mauvaise solidité de leur matériaux basiques de construction. Les toits ne sont que légèrement inclinés. En ville cependant, faute de place, les bâtiments prennent de la hauteur, et usent de pierre de qualité quelque peu meilleure, renforcée de piliers de bois. De temps à autres, des feux se déclarent, et des bâtiments s'écroulent sans leur structure de bois. D'où dans certaines grandes villes, une garde persistante de piquiers reconvertis en pompiers, faisant des chemins de ronde avec une charrette tirée par un cheval, transportant deux tonneaux d'eau et des sceaux.


Fortifications

Les fortifications elles, sont un type de bâtisse à mettre à part. Contrairement au reste, elles sont de réputation robustes et fiables. Les murs ne sont guère plus hauts que quatre hommes, mais ils sont épais de trois mètres. L'intérieur est composé d'un savant enchevêtrement de pierre dure grise et de troncs placés dans la longueur, donnant au mur un peu de souplesse et une cohésion notable. Le tout est recouvert de pierre blanche, bien moins solide, mais qui encaisse l'érosion à la place du reste. Les créneaux sont généralement triangulaires, et relativement fins. Leur forme est calculée pour avoir la place de recharger une arbalète à l'abri, et de pouvoir tirer avec un angle de tir et une visibilité optimale. L'organisation des moyens de défenses dans les places fortes est exemplaire, des perches pour repousser les échelles, des brasiers pour enflammer toutes ses flèches, des barils de pierre à renverser par dessus le mur. Des portes renforcées de fer empêchent l'ennemi de progresser s'il parvient à entrer. Au niveau des portes principales, attaquables via un bélier, il y a fréquemment un moyen de les condamner rapidement en faisant s'écrouler une partie du corps de garde. Restent les portes secondaires, placées dans des endroits inaccessibles aux béliers (couloir à peine assez large pour un homme, faisant des zigzags).


Agriculture

Le climat méditerranéen et l'ensoleillement de la majeure partie de Waien sont très favorables à la culture de vignes, alimentant ainsi tout le pays en vin, et faisant même quelques exports vers les milieux aisés de l'Empire. L'exportation vers Scarrath est bien plus répandue, et le bon prix de revente aux marchands itinérants permet aux familles paysannes de complémenter leurs revenus. Cependant, ce genre de culture ne nourrit pas, et reste fragile face aux aléas de la météo. C'est pourquoi, les paysans se tournent en général vers la multiplication de cultures différentes. Leur grande prédilection reste les céréales, comme le froment, l'orge, le millet et le sarrasin. L'avoine pousse mal dans ce genre de climat. Cependant, prêt des fleuves, une irrigation intensive permet la culture de riz et de légumes en grande quantité. Quelques vergers et potagers sont dispersés partout dans la campagne, ayant une production surtout destinée à la consommation personnelle.

Au niveau de l'élevage, la faiblesse des prés trop fréquemment en manque d'eau rend l'élevage de bétail difficile. En général, chaque famille dispose de quelques chèvres, pas trop difficiles à contenter, mais pénibles à surveiller. Leur activité pouvant très rapidement saccager les cultures, il convient de ne pas les laisser en liberté. Une bonne clôture est nécessaire pour les garder lorsque personne ne s'en occupe. Cet élevage produit la plupart du lait et de la viande locale. Il est de tradition de laisser au plus jeune de la famille s'en occuper, étant le travail le moins physique. N'ayant ni chevaux, ni boeufs, la plupart des paysans se contentent de petites parcelles, faisant varier les cultures afin de répartir sur l'année les travaux agricoles. Bien que munis de bons outils de fer, c'est à la force humaine que ces travaux se font.
avatar
Gemstone
Admin

Messages : 1276
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 22
Localisation : Digital world.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Therius, Bauldeury, Gemstone

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum