[Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Mer 30 Juil - 22:14

L'homme était assit en tailleur dans la salle qui n'était éclairée que par des faibles bougies, torse nu et les yeux clos, ses cheveux noirs légèrement ondulés tombaient sur ses épaules. Il méditait, entre autre. 
Il tentait de méditer. En effet, faire le vide dans son esprit et calmer ses ardeurs relevait du domaine de l'impossible pour lui, et il n'avait jamais vraiment comprit l'intérêt de la chose.

"Elle" lui avait conseillé, ou plutôt ordonné de le faire pour qu'il contrôle sa force, "Quelle plaie." se disait Dreke... Mais il avait décidé d'accepter la requête de la "princesse" des lieux, juste pour voir si ça marchait. On lui avait même fournis une masseuse pour l'aider à se calmer... Cette dernière tentait de le détendre en usant au mieux ses compétences, mais cette agitation autour de lui l'irritait: si on le voulait calme il fallait le laisser seul, point barre!
Se retenant de s'emporter, il n'avait pas dit un mot depuis un moment, restant immobile et calme comme une statue: peu de gens pouvaient prétendre l'avoir vu ne serait qu'essayer de faire ça. La masseuse, dont il avait déjà oublié le nom, fut intriguée par le tatouage de Dreke: un crocodile était représenté sur son bras droit, sa queue partait de son dos et sa gueule se finissait sur l'avant bras.
C'était son animal totem qui représentait la puissance et la domination à Bérilion, tout les membres de son clan en avaient un assigné lors de leur passage à l'age adulte, que Dreke avait passé à 12 ans soit deux ans plus tôt que la moyenne car sa force lui permettait de manier le katana facilement très jeune. 

-Messire Dreke, d'où viens ce tatouage? Demanda la masseuse chaleureusement en palpant les muscles du bras droit de Dreke.
-Parce que c'est tes affaires? Répondit il froidement du tac au tac sans ouvrir les yeux. Continue ton travail, en silence.
Et elle fit. Il n'était pas bon de contrarier Dreke... Il avait parfois tués ses alliés car il était contrarié, et la maigre vie de la pauvre femme n'importait surement pas pour lui. Depuis qu'il était arrivé au temple de la "secte" des nouveaux disciples, le chaos s'amplifiait de plus en plus et il imposait une certaine peur: quelqu'un qui tue sans motif inspire la terreur, surtout dès que leur déesse le présentait comme un de leur dieux vivants... Le premier Zigarne qui aurait puni les hommes de l'Est il y a 1000 ans pour leur crimes de violence.
Elle n'était donc pas du tout à l'aise avec ces deux mètres de muscles qui bien que silencieux en ce moment pouvaient mettre fin à sa vie sur le champ, et il ne semblait pas enclin au contact sociale. Elle n'avait servit jusqu'alors que la déesse Mésomée, bien plus paisible que ses frères.
Dreke ne supportait pas ça. Etre servit comme un roi n'était pas ce qu'il voulait... Il voulait la liberté bon sang, c'était pour ça qu'il avait embrassé sa vraie nature de Zigarne et renoncé à être humain. Que cette "Mésomée" lui donne des ordres... Lui était insupportable. Et cette masseuse là... Ca l'agaçait plus qu'autre chose! Les massages n'avaient jamais détendus Dreke au contraire, tout comme la méditation, que des conneries sur des conneries. 
Il voulait se défouler sur quelque chose là, maintenant, ça bouillonnait à l'intérieur de lui... Ses membres le brûlaient.
Tout à coup il ouvrit ses deux yeux rouges sang et sans prévenir, fila une claque à la masseuse qui vola contre le mur. Dreke ne s'était même pas rendu compte de son geste, venu tout seul. Il se leva pour voir la masseuse et constata qu'il lui avait brisé la nuque sur le coup.
-Et merde... Soupira t-il en claquant sa paume sur son front, il allait encore devoir expliquer ça à l'autre folle... A chaque fois qu'il tuait un disciple, elle lui lançait un de "ces" regards, c'était insupportable.
Sans faire attention au cadavre, d'autres s'en occuperont, il se rassit et prit une longue pipe originaire de son pays et déjà prête et remplie, pour l'allumer  à l'aide d'une bougie et fumer tranquillement.
Seul sans gêneur: ça c'était être paisible, avoir un cadavre à ses côté ne semblait pas le déranger plus que ça.
Malheureusement la porte s'ouvrit pour laisser entrer un grand homme habillé d'une toge noire décorées de symboles évoquant des yeux, portant le bouc et coiffé d'une longue tresse... Il remarqua de suite le cadavre.
-Ce n'est pas vrai, ça a recommencé? Dit il, désespéré.
-Je ne contrôle pas ma force. Répondit Dreke entre deux bouffées
-Vous vous expliquerez vous même devant Mésomée, Dreke.
-Monsieur le grand prêtre, j'ai bien peur que ce ne sera pas possible... Je sais que c'est toi le cerveau ici, mais je suis un "dieu" non? 
-Ce n'est qu'un titre pour...
-Titre ou pas je fais ce que je veux et je ne pourrais pas aller voir votre chère Violette.
-Et pourquoi donc? Dit le grand prêtre de sa voix rocailleuse, Dreke sortit un parchemin pour réponse et le déroula.
Y était représenté le portrait d'une belle jeune femme au cheveux noirs, une criminelle connue mondialement pour sa réputée force surpassant le commun des mortelles: l'Eclair noir.
-L'Eclair noir sévit dans la région en ce moment, l'occasion est trop belle. Dit le guerrier en lâchant un léger sourire.
-Quel est l'intérêt que vous avez à la chasser alors que vous devez tuer Rage au plus vite?
-A moi et à l'autre timbré tu nous a dit que nous étions "invincibles" et "immortels". Pourtant je ne suis pas si crétin que ça: Ralph Friedsang, un simple humain, m'a vaincu à l'apogée de ma puissance et est devenu mon pire ennemi. Je ne suis pas invincible et je n'ai aucune confiance envers ta fille malgré ses pouvoirs... Mais cette femme, l'Eclair noir, est un défi à la hauteur... Le parfait test. Je n'ai pas besoin de ta fille, seule mon épée compte, et dans mon pays on dit qu'une bonne lame a besoin de s'aiguiser dans le sang des forts.
Il se leva et passa derrière le grand prêtre sans le regarder, s'arrêtant dos à lui sa pipe toujours à la main.
-Après ça je ferais comme convenu, tu peux parfaitement te débrouiller sans moi et le timbré.
Dreke laissa donc l'homme derrière lui, marmonnant "Invincibilité, mon cul..." avant de partir se préparer.

Trois jours plus tard Dreke était arrivé à pieds au village de Helborn, il avait du se farcir les terres arides à pieds pour ça mais il y était.
Son équipement était sommaire: sa tenue de voyage était constituée d'un pantalon et d'une veste noire accompagné d'une ceinture, il portait également des bottes, des gants et une légère armure de cuir par dessus comprenant une épaulette droite en acier et avait son habituelle cape écarlate. Bien sur, il avait un grand sac contenant eau, alcool et nourriture. Mais le plus important était son épée: Invidia, qu'il avait ramené du château d'éclipse, était un superbe espadon d'acier blanc obtenu chez les paladins d'Arzteingard.
Tiens, les rumeurs disaient que l'Eclair noir était un démon, cela tombait bien, l'acier blanc, mélange fait magiquement d'acier et d'argent était particulièrement efficace contre eux... Son choix avait été, pour une fois, judicieux. 
Dreke commença donc ses recherches en interrogeant les habitants, utilisant son arme d'interrogation primaire: la menace. Il brûlait d'envie de rencontrer cette femme, car tout les défis qu'il lançait depuis l'obtention de sa nouvelle force se soldaient par une violente et brutale victoire. Si la domination le satisfaisait, elle devenait fade sans défi... Et voilà qu'un défi se présentait à lui, un démon, et une jolie femme en plus. Enfin, il pourrait déchaîner toute sa rage et ses désirs de violence sur quelqu'un sans que ça se termine trop tôt...
Veinard qu'il était, il sentait que cette expédition allait plus le détendre que n'importe quelle méditation.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Jeu 31 Juil - 0:39



J'ai échapper de justesse à la mort sur l'île des Amazones et me voilà ici même, sur un radeau de fortune tenant encore sur l'eau, par miracle d'ailleurs. Je ne sais pas combien de temps j'ai pu errer sur ce morceau de bois, ni comment je m'en suis sortis. Mais je me souviens clairement d'être tombé dans une pièce sombre, sans lumière, ni fenêtre. Ce n'était pas à proprement parler une pièce, mais plutôt... Un espèce de repaire intérieur. Là dessous, il faisait si sombre.

Mais face à moi, je pouvais apercevoir deux petites orbes rouges me fixant, toujours sans cligné des yeux. Cette chose n'était sûrement pas humaine et je compris dès lorsque je ressentis son énergie ténébreuse par tout les pores de ma peaux. Elle flottait autour de moi, puissante et confiante. Elle n'avait aucune faille, c'était tellement délicieux de ressentir une telle énergie. C'était un aphrodisiaque empoisonné. D'une violence belle et indescriptible. Je pouvais même la ressentir, coulant dans mes veines.

- K..., soufflais-je, en relevant mon regard vers les deux orbes rouges.
- Tatiana, tu est venue en fin de compte ?
- Où sommes-nous ?
- Chez nous.


Enfin à la maison, hein ? Nous étions réellement retourné au Désert alors ? Nous pourrions reprendre notre vie comme avant ? Je lâchais un soupir d'aise et m'adosser contre le mur en fermant les yeux. Kaosu était ma seule compagne et la seule personne que j'avais fréquenter pratiquement durant ces dernières années. Les autres personnes, toutes avaient disparus. Ils avaient vus quel monstre sommeiller en moi et plus aucun n'osait s'approcher, si ce n'était que pour me capturer et prendre la récompense que l'ont avait mise sur ma tête.

Foutu traîtres, hypocrites. Un jour, oui... Je leurs arracherais les entrailles pour m'en faire des colliers. Kaosu se mit à pousser un petit grognement à cette pensée.

- Je suis ta seule amie alors ?, ricana-t-elle.

Je put voir ses crocs blancs luire à travers l'obscurité.

- Tu n'est pas une amie, tu est mon instrument de guerre, rien de plus.
- Ne me ment pas Tatiana, tu sais, je peut ressentir toutes les émotions qu'il y a en toi. Tu est bien plus humaine que tu ne le pense.
- C'EST FAUX !, éclatais-je.


J'avais massacré des familles rien que pour le goût du sang, des maris, des compagnes, des enfants. Et j'étais une humaine ? Les humains n'ont pas pour habitude de bouffer le coeur de leurs semblables. Mon humanité avait disparus depuis longtemps, je ne voulais pas connaître encore ces sentiments inutiles. Ils ne servaient à rien, hormis de ressentir de la douleur.

- Et puis que sais-tu de l'amitié ? Tu n'est qu'une entité faite de Chaos, répliquais-je.

Un ange passa et je rouvris les yeux, pour apercevoir à présent deux orbes fascinantes. Elles oscillaient entre le bleu, le vert et le gris. Jamais je n'avais vu une couleur aussi bel, elle me rappelait la couleur du ciel en plein jour. Était-ce... La vrai couleur des oeils de Kaosu ?

- J'ai beaucoup appris de ton monde en l'espace de quelques années. Et puis... Je te connais sur le bout des doigts. Je sais ce que tu ressens, qui tu est et ce que tu veut.
- Ne prétend pas savoir ce que je ressens !
- Que tu le veuille ou non un lien s'est formé entre nous et toute la haine que tu me voue est une certaine forme d'amour.
- NE M'AMADOUE PAS AVEC DES PAROLES NIAISES ! Tu... tu n'est que..., bégayais-je avant de sentir un liquide chaud glissant sur ma joue.


Serait-ce... ?



~~~~


Me revoilà. Depuis une semaine maintenant que j'ère sous le soleil brûlant de Scarrath. Je n'ai plus que pour seul vêtement un bandeau noir recouvrant ma poitrine et ma jupe que j'avais effiler lors de mes combats contre les Amazones. Mes longs cheveux noirs hirsute retombe le long de mes épaules jusqu'à mes hanches et mes pieds sont nus sur les roches brûlantes des contrées inhabités ou je me dirige.

J'ai faim, j'ai soif, soif de sang, de haine et de vengeance. Mon corps est résistant, mais le peu de raison qu'il me reste ne cesse d'hurler. Kaosu s'acharne sur les barrières de mon âme, réclamant sa dose d'adrénaline quotidienne ou que sait-je... Je n'arrive même plus à identifier ses paroles.

Lorsqu'enfin au loin, j'aperçois un village. Peu de temps après, j'y arrive, sale et vêtue de haillon.

Et soudainement, une énergie puissante me frappe de plein fouet et deux orbes rouges sang se pose sur moi.

Qui est cet homme... ?


avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Jeu 31 Juil - 8:41

 "La guerre vient à ceux qui la veulent", c'était un vieux précepte Bérilien et jamais Dreke ne l'avait vu contredit. Malgré son côté rustre et le fait qu'il avait trahit son peuple, il respectait profondément la culture de ses ancêtres spirituels, ceux qui avaient vécu et péri par la lame.
Rôdant le village, cape au vent, le guerrier mit tout ses sens en action... Il était facile pour lui depuis toutes ces années de distinguer les gens baignant dans le sang, des autres. Tout, le regard, l'odeur, la gestuelle, aidait Dreke à reconnaître ses "semblables", car avant même d'être un humain ou un Zigarne, il était un homme qui avait été sur les champs de batailles dès l'age de 12 ans.
 Il fut dérangé dans sa recherche par un homme maigrichon, un crève la faim surement, qui lui demandait à manger en l'appelant "grand seigneur" pour l'amadouer.
Déjà, Dreke avait déjà des personnes qui l'appelaient "seigneur", ce qui le déplaisait particulièrement, et il n'avait jamais supporté les mendiant.
-Dégage tu veux? Dit il en jetant un regard menaçant qui fit suer l'homme à pleines gouttes.
-Par pitié messire, vu votre équipement vous devez bien avoir juste une piécette à me donner... J'ai des enfants à nourrir, tenta le mendiant en courbant encore plus l'échine, intimidé.
-Tu as des enfants? Bouffe les, ça devrait régler ton problème de faim. 
Laissant l'homme choqué par ses mots derrière lui, il continua sa route, il n'avait pas de temps à perdre avec cette personne... Elle avait l'air si maigre et fragile qu'il sentait qu'il aurait put lui briser les os en soufflant dessus."Fragile", c'est ce que l'on pense des gens dès qu'on peut leur broyer n'importe quel membre d'un mouvement du poignet. 


 C'est alors que son regard se posa sur une femme en haillons qui semblait avoir traversé tout Scarrath par la seule force de ses jambes. des gens en haillons il y en avait plein... Mais quelque chose était différent ici. La belle femme aux yeux bleus avait quelque chose d'autre c'était impossible autrement...  Il ne put résister à l'envie de s'approcher. Il y avait quelque chose d'autre dans le regard, l'odeur, la gestuelle remontait jusqu'au cerveau de Dreke, mettait tout ses sens en alerte et faisait frissonner chaque partie de son grand corps, aucun de ses semblables ne saurait lui échapper.
La jeune femme l'avait, semblait il, déjà remarqué. C'était sans importance, le résultat n'aurait pas changé et il n'était guère taillé pour l'attaque surprise. 
 En tout cas il n'eut pas besoin de revoir son avis de recherche pour comprendre qui elle était, c'était une pure évidence. Le guerrier sentit de nouveau ses muscles s'enflammer et le désir de violence avec lequel il était né, malédiction et bénédiction, envahit son corps tout entier telle une maladie puissante. Sans le réaliser Dreke articulait machinalement les doigts de sa main droite.
C'était son test, non... Sa proie. Et il savourerait son plat jusqu'à la fin, jusqu'à que sa rage soit satisfaite.
-Eclair noir! Dit il pour l'interpeller, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres, lançant un message de provocation, ses yeux rouges semblant s'enflammer.
Ma lame a soif de sang, pas la tienne? 
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Jeu 31 Juil - 13:41



- Eclair noir ! Ma lame a soif de sang, pas la tienne ?, me demanda-t-il.

Un sourire s'était former sur son visage. Un frisson me remonta le long de l'échine et sa voix grave résonna plusieurs secondes comme un écho dans mon esprit. Ses deux orbes rouges sanglantes me faisait étrangement pensé à celle de Kaosu, ils avaient tout deux la même lueur dans le regard. Un regard fou et imprévisible. Il faisait au moins trois tête de plus que moi, je pouvais même apercevoir ses biceps saillant et ses jambes puissantes. Il n'était pas effrayant, physiquement et la femme en moi s'imagina au contact de ses grands bras et de ses lèvres. Je décidais aussitôt de rayer ses images de mon esprit et j'entendit un grognement venant de la part de Kaosu.

- Cet homme est dangereux Tatiana, me dit-elle, ayant repris sa voix féminine.

Je le savais, je pouvais le ressentir par tout les pores de ma peaux. Son énergie était puissante, mais dans vu l'état dans lequel j'étais, je savais que je ne gagnerais pas. Et en vu du nom par lequel il m'avait appelé, il n'était sûrement pas venu ici dans l'espoir de coudre de la dentelle. Il me voulait moi, ma tête et la récompense qui irait avec.

- Qu'est-ce que tu propose ?, demandais-je à K.
- Laisse moi prendre possession de ton corps, juste un instant, me répondit-t-elle.
- Plutôt crever, lâchais-je, en réalisant que je venais de parler à voix haute.


L'homme aux yeux sanglant posa un dubitatif sur moi.

- Même jusqu'aux bouts du monde ils ont décider de me faire chier..., chuchotais-je tout bas, le regard baissé et les poings serrés.
- Tu ne pourra pas survivre comme cela.
- Et bien sûr, ça t'arrange, foutu entité de mes deux !, hurlais-je.
- Tatiana, pour la première fois... Je te demande de me faire confiance, repris K, sa voix était bizarrement devenu plus grave et masculine.
- Qu'est-ce que tu raconte, tu crois que je peut te faire confiance ? A toi, l'entité du Chaos ? NE TE FOU PAS DE MOI !


Aussitôt, à cet excès de colère, un long katana noir fit apparition dans mes mains, mes yeux me picotèrent, signifiant qu'ils avaient viré aux rouges sangs. Fatigué ou pas, ce n'était pas demain la veille que j'allais abandonner ma vie aux mains d'un fou sadique !

- Allez, ramène toi, qu'on en finisse.
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Jeu 31 Juil - 22:29

 Dès qu'il vit l'épée de Tatiana, Dreke écarquilla les yeux de surprise, d'heureuse surprise. C'était un passionné d'armes et un grand collectionneur, ce sabre était sans aucun doute spécial, il n'en avait jamais vu de pareil. Clairement ce n'était ni une arme enchantée ni une Sarth, mais alors d'où venait cette puissante énergie? La curiosité du guerrier était piquée, une chose assez peu commune.
-Belle épée, tu me la donne? Dit il en dégainant son grand espadon d'acier blanc.
-Va te faire, répondit sèchement son adversaire pendant que la masse s'agglutinait pour observer de loin. La lame blanche de Dreke semblait lumineuse comme de la neige au soleil s'opposait à l'épée noire de Tatiana.
Le grand homme s'élança et asséna un coup dirigé vers le crane de sa proie, un coup qui contenait toute son envie de tuer et sa force, elle le para en plaçant Kaosu au dessus d'elle. Un coup asséné mit avec toute sa force aurait brisé les bras d'une femme normalement constituée...
-Tu as une bien grande gueule pour ta taille, petite, dit Dreke d'un air intimidant, mais l'Eclair noir ne broncha pas et répondit par un rapide coup qu'il para de justesse.
-Qu'est ce que tu es bordel? 
-Même question!
Tatiana et Dreke s'échangèrent des coups rapides et puissants, abusant de leurs capacités surhumaines pour tenter de surpasser leur adversaire, ce sans faire attention aux habitants: Ils n'existaient pas, c'étaient des moucherons qui devaient juste éviter d'entrer dans leur tempête de coups. Le guerrier était fasciné car, parmi tout les adversaires de ses vingts années passées à combattre, jamais il n'avait rencontré un tel pouvoir dans un si petit corps. Cette force et cette violence étaient celles d'un monstre, pas d'une belle jeune femme, en voilà une qui se plaçait aisément parmi les trois personnes les plus fortes qu'il avait rencontré.


 "La guerre! Art de toute les beautés!". Dreke ne comprenait certainement rien à l'art mais il entendait cette phrase, prononcée jadis par l'un de ses aînés avant une bataille, à chaque fois que le gout du sang lui venait à la bouche. Derrière son visage de combattant enragé, il se délectait des cris de rage, de la sueur et du sang, de la sensation de frapper son épée contre une autre, du tranchant des lames! Il observait les muscles de la jeune femme se tendre dès qu'elle maniait son épée, et il trouvait cela réellement beau.
Dreke donna un coup d'épée à l'horizontale pour dévier la lame de Tatiana vers sa gauche et lui rentrer dedans en lui donnant un puissant coup d'épaule, l'envoyant contre le mur d'un bâtiment, qui explosa. Des cris de villageois retentirent et l'Eclair noir tâcha de sortir au plus vite du tas de gravas et de poussière sous laquelle elle avait été mise, toussotant légèrement.
-Alors Eclair noir! C'est tout ce que tu peux me donner? Railla Dreke.
-C'est ce que je te dirais dès que j'aurais déchiré tes entrailles! Grogna t-elle en continuant ses assauts meurtriers. Malgré la force brute absurde de Dreke, Tatiana était de toute évidence plus rapide et agile, il pourrait bien perdre ce combat... Mais si c'était gagné d'avance il ne serait pas venu. La lame noire vint lui lacérer la joue droite et son adversaire esquiva sa tentative de riposte d'un saut en arrière avant de revenir à la charge. Le guerrier tenta de l'empaler sur sa lame dans un coup d'estoc mais elle esquiva encore une fois, néanmoins l'acier blanc lui déchira une partie du bras gauche.


 La blessure ne faisait pas que saigner: elle fumait, et l'Eclair Noir rugit de douleur. L'acier sacré tueur de démons qui faisait la fierté d'Arzteingard se révélait enfin utile, et les pouvoirs de guérison de Dreke soignèrent sa joue. Il doutait fort que la blessure de Tatiana fasse de même rapidement, à voir son expression rugissante de douleur. 
Dans son état, avec en plus cette arme qui la menaçait, le combat était inégal, néanmoins elle n'avait pas dit son dernier mot. Tatiana fit un agile saut en arrière et rebondit en utilisant la force de ses jambes sur le mur du bâtiment de terre cuite derrière pour attaquer Dreke par le haut, il ne s'y attendait pas. Le guerrier n'eu le temps que de dévier la lame vers son épaule protégée, mais Kaosu fendit l'acier et atteint tout de même la chair du guerrier. Dreke réagit en attrapant le bras de Tatiana, l'empêchant de retirer sa lame, il donna donc un violent coup de boule à son adversaire. L'Eclair faillit s'éclater sur le sol mais se rattrapa sur sa main gauche, un liquide rouge partait de son front et coulait sur son visage jusqu'à tomber sur le sol ensablé gouttes par gouttes. La blessure de Dreke à l'épaule n'était pas anodine non plus, ses os avaient étés presque fendus et sa tenue ne tarda pas à se teinter de sang. Cette douleur emplissait les deux combattants d'adrénaline et ils ne firent que reprendre leur combat avec plus d'entrain encore.
Leur danse mortelle les conduit à découper des hommes armés comptant les stopper -des gardes de campagne, rien de bien méchant- et à ravager encore une maison dès que Dreke fut projeté à l'intérieur par la porte. Le combat se poursuivit dans la maison et les résidents furent forcés de fuir, l'habitat fut laissé dévasté et dehors les deux combattants étaient ensanglantés, couverts de blessures.
 Tatiana avait prit trop de coups d'acier blanc, tout son corps lui brûlait atrocement, alors que Dreke pouvait encore guérir de ses blessures, qui plus est contrairement à lui elle n'était pas à l'apogée de sa forme, il lui fallait en finir ou elle tomberait toute seule d'un moment à un autre. 
Les deux adversaires se préparèrent pour un assaut décisif, se fixant droit dans les yeux, haletant avant de charger dans deux cris de rage. Dreke tenta de décapiter Tatiana mais cette dernière se baissa au dernier moment et transperça le ventre de Dreke qui cracha une gerbe de sang sur son épaule, son rein droit avait été salement touché.
Elle pensait donc avoir gagné, mais c'était sans compter la ténacité de son opposant qui lâcha son arme et immédiatement, attrapa la tête de Tatiana par les cheveux pour lui filer une violente droite de son poing ganté. Elle retira Kaosu pour tenter un autre coup mais il était trop tard: tenant toujours sa tête et les yeux vides de tout sauf de rage de vaincre, Dreke écrasa avec violence le crane de sa victime sur le sol.
Le sol ne résista pas et des fissures le marquèrent d'un coup, et l'Eclair noir fut assommée par le choc...
Le sang coulant de sa blessure n'empêchait pas le monstre qu'était Dreke de se tenir debout, il observait donc de haut le corps blessé et inconscient de sa proie. 
Il l'avait remarqué, ce n'était pas son maximum et le combat aurait du continuer, ainsi il hésita à la tuer ou non... Il voulait l'affronter à nouveau dans de meilleures conditions.


 Dreke emmena finalement la jeune femme dans le grand temple du culte des nouveaux disciples, caché dans une baie au sud de Scarrath... Il déciderait quoi faire d'elle en temps voulu. Bien sur son action ne plut guère au grand prêtre et encore moins à la déesse Mésomée... Mais il répondit qu'il assumerait toute conséquences.
Il devait savoir à propos de son épée... Et de ses pouvoirs. L'origine d'une telle force l'intriguait au plus haut point. Bien sur il prit des précautions, et en plus de l'enchaîner, la mit dans une cage pendant qu'elle était inconsciente et la sépara bien sur de son épée. Il avait transporté la cage dans ses appartements personnels, personne n'en voudra dans la prison et il fallait éviter un massacre possible, la déesse violette voudrait encore sa peau...
Les appartements de Dreke étaient on ne peut plus luxueux et décorés, normal, il était un des quatre quasi-dieux du culte des nouveaux disciples. Il n'était pas vraiment habitué à cette richesse et n'en avait, à vrai dire, rien à faire. Mais ils avaient du bon tabac, tabac qu'il savourait allongé torse nu, entièrement guérit, sur son canapé rouge de velours, la cage de l'Eclair noir dans un coin de la salle en face de lui. Quand à Kaosu, elle était installée sur une étagère avec l'espadon Invidia, Dreke allait jeter un oeil plus attentif à cette lame, après un interrogatoire de sa détentrice. 
Ce qu'il en fera? Il verra bien.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Jeu 31 Juil - 23:10



Les membres de mon corps étaient désormais réduit en charpie. Tandis que j'ouvrais peu à peu mes yeux, j'eut l'impression d'être devenue de la gelée. Je sentis alors un métal froid sur mes poignets. Une paire de menottes magiques, super. Autour de moi, se trouvait une dizaine de barreaux de fers en forme circulaire. Je relevais alors le regard afin d'analyser la situation. Bordel de merde, j'étais dans une foutue cage. J'essayais de me souvenir comment j'avais atterris ici, mais en vain. Tout était flou.

Mon premier réflexe fut alors d'appeler Kaosu.

- K, tu m'entend ?, lui demandais-je par la pensée.
- Oui, je vais me téléporter près de toi.
- Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
- L'homme ta attaqué et emmener ici.


Et soudain, tout me revint en tête. Cette paire d'orbes rouges sang, ce regard furieux, farouche et pleine de promesses meurtrières et sauvage. Exactement le même regard que Kaosu pouvait avoir. Le beau visage de cet inconnu avait déclenché en moi toute une série de frissons, mais la suite n'avait été que plus plaisante, même si j'avais perdu. La rage et la haine que j'avais ressentis chez cet homme m'avait aider à me surpasser malgré ma condition de fatigue. J'avais ressentis comme s'il y avait un lien entre nous, comme si nous étions nés pour nous battre. La puissance de ce combat m'avait donner une bonne dose d'adrénaline et je m'y étais sentis plus vivante que jamais.

Je voulus alors bouger mes chaînes, mais si elles se mettaient à tinter, cet inconnu viendrait alors me réveiller comme il se doit. Mais plus dérangeant dans cela, c'était cette situation. J'avais vu et ressentis qui il était, il n'était sûrement pas un amateur et sa façon de battre était cruel et sans pitié, tout comme sa beauté indécente. Et je savais que s'il reviendrais vers moi, il n'hésiterais pas une seule seconde à me torturer, ou bien que sait-je encore, peut-être pire. Et je n'avais pas spécialement envie d'être son casse-croûte, même pour ces beaux yeux rouges.

Quelques secondes plus tard, un souffle familier et froid me parcourut l'échine. Au dessus de ma tête où se trouvait mes mains menotter, une espèce d'ombre noir se forma en une forme divague de volutes de fumée. Quelques secondes plus tard, j'était débarrasser de mes chaînes.

- K... Comment est-ce que tu..., commençais-je.
- Je me suis habitué à ton corps et ton esprit, ainsi qu'à ton monde, bientôt, je pourrais sûrement prendre forme charnelle, si tu ne m'en empêche pas bien sûr.


Cette perspective me donna étrangement un sentiment de mal aise.

- Je vois... Je vais tordre les barreaux, il est où ?
- Dans l'autre salle, me répondit-t-il.


J'avançais alors à pas de loup en direction des barreaux et les tordit le plus discrètement possible grâce aux pouvoirs de Kaosu. J'admirait alors les lieux en sortant de ma cache. Mes pieds nus touchèrent le marbre froid sous mes pieds. Cet étrange lieux avait tout l'air d'être le temple d'un Dieu des anciens temps, du moins l'allure m'y faisait pensé. Quelques secondes plus tard, je me retrouvais dans le salon, ce curieux personnage était de profil, assis sur canapé rouge de velours.

Son torse était nu et cela me fit une nouvelle occasion de l'observer discrètement. Ses muscles étaient tendus, son regard n'exprimant aucune émotion, il tenait dans sa main une pipe à tabac. Malgré moi, je devais me l'avouer, ce salaud était diablement beau. Mais il m'avait attaqué sans raison et m'avait emmener dans son repaire au lieu de me tuer. Qu'étais-je devenu pour lui ? Pour cet homme qui était si fort et si impressionnant au combat, il aurait pu me tuer après que je fut inconsciente. Mais au lieu de cela, il m'avait emmener ici.

- Ça va ? J'te dérange pas j'espère ?, lui demandais-je d'un ton sarcastique.

avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Ven 1 Aoû - 9:51

 Le regard rouge de Dreke, fixant alors le vide, se déplaça vers le visage de sa captive, qui ne semblait plus trop l'être. De toute manière, il s'attendait à cette situation... Lui même se serait aisément libéré, des menottes magiques classiques auraient été inutiles. 
-Déjà réveillée... Soupira t-il entre deux bouffées de tabac se levant du canapé. Tant mieux, je commençais à m'ennuyer.
Tu es dans le grand temple du culte des nouveaux disciples... Si tu en a entendu parler. 
L'Éclair noir pourrait bien tenter de s'échapper, mais ne connaissant pas les lieux, il la rattraperait vite, d'autant que l'endroit était dangereux et bien surveillé. Ainsi Dreke n'était pas vraiment anxieux, au point de rester désarmé. Même sans son épée, il gardait cette allure et cette aura qui avait fait qu'on le surnommait "La Bête" par le passé ou il débutait dans le mercenariat. 


 -Comme tu le vois je t'ai épargnée, mais ne fait pas l'erreur de prendre ça pour de la pitié, un jour je te tuerais. Mais ceci mis à part, tu mérite des félicitations pour avoir tenu contre moi aussi longtemps, je ne connais que peu de personnes aussi fortes...
Il s'approcha à pas lents toujours impassible, observant le corps de la jeune femme: les cicatrices des blessures infligées par l'acier blanc étaient encore visibles. Naturellement, Dreke profitait de sa présence pour se délecter de la vision de ses belles courbes et de son superbe visage, les cicatrices ne faisaient qu'éveiller ses instincts encore plus, mais il restait méfiant. Dreke était quelqu'un qui vivait selon ses instincts et ses sentiments, et il sentait quelque chose de noir et puissant émaner du corps de l'Éclair noir. Selon lui, les gens puissants avaient tous une aura, quelque chose de visible mais qu'on ne voyait pas, pourtant elle avait une forme et une couleur, et ce qu'il sentait chez cette femme faisait frissonner son échine. 


 Et justement, j'ai beaucoup de questions à te poser sur l'origine de ta force. Un humain normal n'aurait absolument aucune chance au corps à corps contre moi, et ta réaction face à mon arme confirment que les rumeurs sur ta nature démoniaque sont fondées.
Rencontrer un vrai démon était pour ainsi dire, une chance que peu de mortels pouvaient avoir dans leur vie, vu qu'ils ne devaient être qu'une dizaine éparpillée sur le continent... Quoiqu'on ne pouvait pas vraiment parler de chance pour la plupart des gens mais plutôt de malheur extrême.
-Je t'aurais bien remise dans une cage mais je suis de bonne humeur, alors nous pourrons discuter face à face. Selon la tradition de mon pays, épargner la vie de quelqu'un le force a accomplir une faveur, répond donc à ma question: Je veux savoir d'où viens cette épée, et qu'est ce que c'est exactement. 
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Sam 2 Aoû - 0:21



Suite à ça déclaration, je m'élançais aussitôt vers son canapé et m'y installais, mine de rien. Alors c'était cela qui l'avait intéresser depuis le début ? Mon épée ? Il fallait aussi que K était vraiment un être mystérieux, il avait la capacité de prendre une voix aussi bien féminine que masculine et ses pouvoirs étaient effrayants. Moi même, je m'étais poser beaucoup de question sur ces origines, mais je n'avait toujours pas trouver de réponse à ces questions.

- Si tu souhaite l'acquérir... T'est arrivé en retard. Je lui appartiens, corps et âme, commençais-je en reposant mes bras sur le haut du canapé, tout en croisant mes jambes. Dit, ta pas un truc à bouffer ? Puis faudrait vraiment que j'me lave...

Je posais alors un regard sur lui, mais celui-ci m'en dissuada de n'en faire qu'à ma tête. Son beau visage était inexpressif, mais ces deux orbes rouges, elles, me lançait un regard qui me donna tout un tas de frissons.

- Bon, ok... Pour te dire la vérité, j'en sais pas plus que toi. La seule chose que je sais, c'est que maintenant, j'ai un parasite chaotique dans le corps. Et que ce parasite à été enfermé dans une épée par un homme qui est surnommé " Le Forgeron Céleste " et me d'mande pas où il crèche parce que j'en sais rien et que j'ai déjà assez de problème pour le moment. Sinon... Tu compte me séquestrer ici ?, demandais-je en soupirant.

Bien, ce gars avait envie de me tuer et son visage inexpressif était réellement flippant. Puis, il fallait que je sorte d'ici au plus vite, même si cet homme était foutu comme un Dieu. Bien, il ne me restait plus que ma dernière option, ma bonne vieille technique de séduction et puis le tour serait joué. Enfin... S'il était constitué comme un homme normal et d'après ce que j'avais pu voir, ce gars avait une force de titan.

- Tu va vraiment faire ça ?, me demanda K, tandis que je me levais.
- Quoi ? Tes jaloux ?


Il me répondit par un grognement inintelligible et j'avançais alors face à ce type qui m'était inconnu et pourtant, je pouvais deviner que lui et moi avions beaucoup en commun. Je fit alors glisser l'un de mes doigts pâles sur son torse.

- On pourrait s'arranger..., soufflais-je tout bas, n'arrêtant mon doigt que lorsque j'eut enfin toucher la ceinture de son pantalon.

avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Dim 3 Aoû - 13:18

 Un sourire orna tout à coup le visage de Dreke qui se mit à rire aux éclats de sa voix grave et puissante. Même chez lui, il était communément connu que la séduction était la plus terrible arme des femmes, ce qui se vérifiait encore ici, néanmoins jamais il ne lui laisserait mener la danse, oh que non. Cette femme, son visage et ses belles courbes le tentaient, il avait bien envie de la plaquer contre le sol et de faire son oeuvre ici et maintenant, néanmoins ce serait un signe de faiblesse et il ne pouvait accepter ça, il était bien trop fier.
Dreke attrapa le menton de Tatiana et à sa grande surprise, lui fila un léger de coup de boule au lieu de l'embrasser. Ainsi face à face, fronts collés l'un à l'autre, il lança un regard meurtrier, sanglant, à la jeune femme, regagnant son visage dur et sans expression.

-Avant de même oser faire ça, va te laver, tu pue la crasse. Dit il sèchement, l'intention de tuer était clairement lisible dans son regard. Les thermes de mon petit palais sont à ta disposition, considère donc que à défaut d'avoir mon amitié tu as mon respect...  
 Si Dreke était un monstre aux yeux de beaucoup, il pouvait s'entendre avec les personnes qu'il estimait... Sinon jamais il n'aurait passé quatre de de sa vie chez les chevaliers de l'Eclipse. Il se leva, posant sa pipe achevée sur la table basse et indiqua la direction des dites thermes, en bas, ce dernier était vraiment servit comme un dieu pour avoir ses propres thermes, ça lui changeait de ses habitations habituelles qui allaient de la forêt à la chambre d'auberge.

 "Forgeron Céleste"... Beh voyons... Je ne suis pas bien avancé avec tes informations. Je croyais que le Sum Nimium était le seul forgeron assez con pour porter un nom aussi péteux, bah on dirait que non. "forgeron céleste", "forgeron saint"... Si y'en a plusieurs on est mal parti.
Sum Nimium Di Arzteingard était en l'effet l'homme qui avait forgé son ancienne Armure noire: Thanatos, ainsi que en autre, l'arme qui servait à le tuer... Et pleins d'autres choses. Mais Dreke avait surtout retenu son nom super compliqué car ce dernier voulait l'éliminer lui et tout ses "confrères", ce qui, et c'était compréhensible, lui déplaisait un peu.
Nous continuerons cette conversation plus tard, va te laver. Tu peux toujours tenter de t'échapper il n'y a aucune issue par là bas et je ne bougerais pas d'ici, j'attends que mon dîner soit servit. 
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Sam 16 Aoû - 20:25



Et me voilà un quart plus tard, à me relaxer dans les thermes du palais de ce bel enfoiré. Je ne sais pas ce qui me retenais de lui foutre mon poing dans la figure, mais au final cela revenait toujours au même. Nous étions deux êtres fait de violence et celle-ci faisait ressortir notre véritable nature. Comment se sortir de ce cercle vicieux ? La réponse était très simple, me casser d'ici. Mais il y avait comme une part de moi même qui avait envie d'en découvrir plus sur cet homme. C'était toujours cette même part de moi qui me poser problème, mon essence humaine. Grâce à elle, il me restait encore un peu d'humanité, mais après avoir vécu tant d'année avec K, j'en avais conclus que l'humanité n'était qu'une connerie sombre et emmerdante à éviter.

Je voulais moi aussi devenir un monstre, un monstre dénué de sentiments et d'émotions. Tout en plongeant ma tête a travers l'eau brûlante des bains, je me mis à laver mes longs cheveux noirs et ma peau pâle. Cela faisait un bien fou, depuis combien temps n'avais-je pas pris de bain ? Je ne savais pas, le temps m'avait parut tellement long sur cette île que je n'en avais plus aucune idée. Suite à cela, je sortais des thermes pour me diriger vers le bord à la recherche d'une serviette et des habits, mais rien à l'horizon. Je me mis alors à soupirer de frustration avant d'utiliser les pouvoirs de K pour me téléporter dans la salle là où se trouvait le mystérieux hommes aux yeux rouges sangs.

Nullement gêné par ma nudité, j'apparut à côté de lui, les mains sur les hanches.

- Hey connard, ta pas des fringues ?, m'entendis-je lui dire.



__________________________________________________



♫ Play ♫
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Dim 17 Aoû - 15:39

Comme il l’avait précédemment dit, Dreke n’avait pas bougé de la salle et une large table basse en bois des jungles avait été installée devant le luxueux canapé. Sur cette dernière se trouvait un plateau recouvert de nourritures et boisson dont l’odeur pourrait allécher n’importe quel gourmet. Parmi ces somptueux plats se trouvait un particulièrement consistant, un veau entier. En effet Dreke avait certes toujours eu un appétit d’ogre, mais depuis sa transformation cela avait véritablement empiré.
La téléportation de Tatiana surprit Dreke, il ne savait pas que des non mages étaient capables de telles choses. Mais de suite, ce qui attira son esprit et ses yeux fut bien sur l’évidente nudité de la belle jeune femme. Son absence de gêne lui donna envie de rire, ce qui se manifesta par le haussement léger des bords de ses lèvres.
Tranquillement assit sur le canapé, Dreke observa et se délecta d’elle de la tête aux pieds, profitant du spectacle qui lui était offert, avant de répondre à sa question.

-Des habits hein? Malheureusement pour toi je n’ai aucun vêtement pour ton petit corps.
Il se leva et prit une cape noire sur une étagère, avant de la lui lancer.
Tu n’as de toute manière pas vraiment l’air de souffrir de ta nudité, dit il en se remplissant une coupe d’alcool.
Se ramener ainsi sans tenter de couvrir ta poitrine ou ton bas… Es tu en train de te foutre de moi, ou veux tu vraiment devenir mon plat principal?
Il s’allongea à nouveau et bu une gorgée d’alcool, il ne lui devait rien de toute manière, malgré tout il n'était pas prêt de la laisser partir, il était le vainqueur et le maître des lieux, il ne lui en donnerait pas le droit. Laissant la jeune femme trempée sous sa cape, il ne se gênait pas pour contempler la peau pâle et les atouts de son invitée, ou plutôt, captive.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Lun 18 Aoû - 13:39



Tout en le regardant, une idée me vint en tête. J'avais soudainement envie de m'amuser avec lui, comme le jeu du chat et de la souris. Mais aucun de nous deux ne pouvaient réellement définir qui était la proie et le prédateur. En réalité, nous étions deux prédateurs et deux proies à la fois. Aucun de nous deux ne pouvaient gagner sans en faire subir des dommages collatéraux à l'autre. Mais ce qui m'intéressa le plus, fut cette odeur alléchante de plats divins posé sur la table basse face au canapé. Sans aucune gêne, j'attrapais l'une de cuisse de veau et y croquer dedans tout en savourant les arômes de la viande qui m'enivrèrent les papilles.

Mais ce que j'aimais le plus par dessus tout c'était le regard brûlant de cet homme derrière moi. Je le trouvais beau, séduisant, fier, libre et sauvage. Un électron libre, tout comme moi. C'était cela qui m'attirer chez lui, sa façon d'être, primitif et complètement libre de ses pas. Et c'était cela la différence entre nous, contrairement à lui, j'étais emprisonner. Je devais passer le restant de mes jours à fuir les autorités Haynailiennes et à être obligé de partager mon corps avec une entité chaotique.

Tout en continuant de croquer dans la cuisse, je restait dos face à lui, nichée dans sa cape. De peur de croiser son regard afin qu'il puisse lire dans le mien comme un livre ouvert. Je ne voulais pas qu'il connaisse réellement mes pensées, mais une phrase m'échappa malgré moi.

- Tu ne ma toujours pas dit ton nom..., soufflais-je à voix basse.



__________________________________________________



♫ Play ♫
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Ven 22 Aoû - 22:21

Sans regarder la jeune femme, Dreke prit lui aussi une part de son repas.
-Qui t’as permis de manger ? Soupira le guerrier en prenant l’autre cuisse avant de croquer à pleine dents dedans.
Enfin, passons… Mon nom est Dreke. Dreke Nerimazu, Dreke d’Arzteingard, La bête, Vandeir Dreke, le Zigarne… Les noms j’en ai à la pelle, mais juste Dreke, cela me va.
Dreke resta un moment pensif, chacun de ses noms représentait une étape de sa vie, en prononcer un ravivait en lui une série d’émotion… Il n’avait pas l’habitude de se sentir nostalgique. Ses moments solitaires, avec sa famille, Arzteingard, ou Eclipse n’étaient pas tous intéressants ou agréables… Mais un petit pincement au cœur lui vint dès qu’il se souvint de lui jeune, quittant Bérilion, fuyant son clan un grand sabre attaché au dos. Il se souvint des murs blancs de la citadelle volante d’Arzteingard, de Sophitia, de ses combats au côté d’Arthus, de ses duels acharnés contre Lyra…
Comment pouvait il oublier Eclipse également? Ce sacré Gemstone…  Nelfhithion avec qui il bataillait sans relâche. Ses éternelles engueulades avec le reste des chevaliers, le matage quotidien des écuyers…
Tout cela ne lui manquait pas, non, il avait toujours été du genre à écraser le passé et à le laisser derrière lui... Cependant il ne pouvait pas nier qu’il avait apprécié ces moments.
Mais ça ne lui suffisait plus. Oui, Dreke en vérité, voulait une chose, et une seule : une fin. Une fin à quoi ?... C’était une bonne question. La fin de tout, peut être, même de lui-même. Dreke avait vécu, mais il voulait à présent vivre plus que jamais, s’enflammer tel un brasier quitte à tout brûler autour de lui, et s’éteindre en ayant marqué les légendes de son empreinte.
Le guerrier remarqua qu’il s’était trop plongé dans ses réflexion et en avait oublié le plus important, le présent. Cette femme à ses côtés n’avait pas eu la même vie, pas le même but, pas les mêmes questions… Pourtant il sentait quelque chose qui l’amusait et l’insupportait en même temps. Il était dur de l’admettre mais ils étaient tout deux semblables. Son grand frère un jour lui avait dis que son aura était écarlate… Il avait cette même impression ici.
Il n’avait qu’une pensée claire : il devait la tuer, il ne pourrait supporter l’existence d’une telle personne… Mais quelque chose lui disait que ce serait un gâchis.

-Eclair noir, je ne crois pas connaître ton vrai nom non plus…Dit il en finissant l’une des cuisses de l’animal. On a un point commun : le monde est à nos trousses, et nous l’avons mérité. C’est le prix de notre liberté, nous vivons selon nos impulsions… Ceux qui pensent que nous sommes des monstres ont raison, et ont encore plus raison de nous craindre.
Dreke fit alors un rire grave, lancé à l’égard de Tatiana et passa sa main au dessus de son épaule. Il comptait la titiller un peu et voir ses réactions.
-Mais, accepte tu cette condition ?
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Dim 31 Aoû - 1:09



Tatiana



Je le regardais. Sans trop savoir quoi lui répondre, car il avait raison. Ou était-je dans tout cela ? Pouvait-je réellement accepter ce que j'étais devenue ? Je ne savais pas. Ma part humaine me faisait défaut et avait le don de me rattacher à mon ancienne vie, de faire resurgir en moi des sentiments que j'avais décider d'oublier, mais qui était là, malgré tout. Mais désormais, je n'était plus humaine et mon ancienne vie était définitivement rayé de ma mémoire. Désormais, il n'y avait plus que K et moi... Et puis cet homme à la puissance primitif et aux deux orbes rouges fascinante.

Je le laissais croquer dans la cuisse et me voulut mesquine. Ma part féminine prit le dessus et je m'approcher de la cuisse qu'il tenait en bouche pour en prendre un bout à coup de crocs. Sans aucune gêne, je me levais et me mit à lui sourire avant de me diriger vers les paniers de fruit, avant de croquer à pleine dents dans une pomme rouge.

- Maintenant que j'ai croquer dans le fruit de la tentation, je ne peut plus faire marche arrière... Et si tu veut tout savoir, je suis Tatiana... Tatiana Barrymore.


Krystal


Je me levais, le corps rempli de courbature en vue des pirouettes que j'avais pratiqué cette nuit. Il fallait dire que beaucoup de choses avait changer dans ma vie. Depuis quelques temps, je vivais une relation discrète avec un Heka de Bérilion, Kaïus Eisuke. Au début, nous n'étions que des rivales acharnés, puis au final, nous avons pris conscience de nos sentiments l'un envers l'autre. Au court d'une mission, nous avons finalement décider de nous mettre ensemble. Malgré les nombreuses absences et les longues missions, nous avions le quart du temps restant pour prendre un peu de bon temps.

Mais ce que je détester par dessus tout chez Kaïus... C'est qu'au réveil, il n'était jamais là. Foutu Heka de mes deux. Bon, ok, notre relation était plus basée sur les longues nuits de défoulement, plutôt que de roses et de poèmes. Mais c'était ainsi que fonctionner ma petite vie et je n'allais pas laisser Kaïus me bousiller le moral. Tout en me réveillant dans la nouvelle maison que j'avais acheter grâces à mes bonnes payes, je remarquer sur la table de nuit une lettre.

Tout en sortant de mes draps confortables et défait, je la pris en main en y remarquant l'écriture de Kaïus.

<< Salut Krystal, désolé d'être parti tôt ce matin. Mais j'ai chopper le gros lot, à ce qu'on dit, l'Eclair Noir aurait été vu vers Scarrath, je vais y aller y jeter un coup d'oeil. Il faut que tu vienne absolument, cette fille va nous faire des couilles en or.

Je saurais te retrouver ma belle panthère.

Kaïus.

PS : J'ai encore la marque de tes griffes dans mon dos, ça fait un mal de chien. Fait attention à la prochaine fois, tu sais que je peut mordre moi aussi. >>


Foutu Heka. Toujours sur les meilleurs coups avant moi.


__________________________________________________



♫ Play ♫
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Dim 31 Aoû - 22:06

Dreke sourit à nouveau en entendant la réponse de sa captive. Elle lui plaisait de plus en plus, il aurait eu grandement tort de la tuer… Le faire plus tard n'en serait plus que meilleur.
Il avait déjà tout, de l'admiration, de la gloire, de la richesse, de la puissance, mais c'était le genre d'homme qui en voulait plus, toujours plus, comme un monstre dont l'estomac ne se viderait jamais… Et en ce moment, son dévolu était jeté sur cette femme, qui était sa possession jusqu'à ce qu'il ne décide de la briser.
Il se leva à son tour pour s'approcher de Tatiana et se baissa pour que son visage soit juste en face du sien, plongeant son regard intimidant dans celui de la jeune femme.

-Maintenant que nous savons nos noms… Il y a un autre repas que je voudrais goûter.
Il attrapa Tatiana par la taille et la plaqua contre lui pour l'embrasser goulument, cédant à la tentation qui l'habitait depuis un moment.


                                                               *


La nuit était tombée aussi sur la forêt, une nuit agréable et fraîche de printemps. Un hurlement de loup perça le silence apaisant et la belle femme leva la tête pour observer la lune à travers les arbres : elle n'était pas pleine, bonne nouvelle.
Elle était en terrain dangereux, une forêt qui était infestée de loup, rôdant non pas seulement pour chasser leur repas, mais aussi pour monter la garde de leur maître. Elle avait depuis longtemps saisit le fonctionnement de l'esprit de ces bêtes et apprit comment échapper à leur odorat, mais ce n'était nullement son intention ici. Avançant gracieusement, toute vêtu de blanc, parfumée entièrement, elle ne craignait pas les bruissements de feuilles qui parvenaient à ses oreilles pour lui signaler qu'ils l'avaient repérée.
Néanmoins ils ne l'agressèrent pas, se contentant de l'observer et la sentir de loin… Et ils faisaient bien.
Elle parvint à la porte grossière de l'homme qu'elle devait visiter, une très vieille connaissance… Et pas des moindres. Un homme dont la réputation surpassait la sienne, dit meilleur chasseur de prime de l'ouest, le Loup d'Argent, l'oeil de sang, Trath en personne.

Elle frappa deux coups à la porte, toute sourire, mais personne n'ouvrit bien sur… C'était bien son genre. La belle femme ouvrit donc la porte pour entrer à l'intérieur de la cabane de bois qu'aucune bougie ou lanterne n'éclairait.
Seule une lumière écarlate illuminait la salle… Ce qui produisait cette lumière faible mais étrange était en réalité un œil. Ce regard était un regard qui n'était pas seulement terrifiant, mais qui perçait aussi l'âme des gens... Un regard froid et perçant comparable au fer d'une lance ensanglantée.


-Bonsoir, mon Loup Adoré, fit elle de sa voix cristalline.
L'Homme resta silencieux et bougea pour s'asseoir contre un mur, il ne voulait visiblement aucunement lui parler.
-Eh bien ? Est ce une manière d'accueillir ta chère amie ? J'aurais aimé que tu t'exclame « Cela faisait longtemps », au moins…
-Chère ? Les seules choses chères que j'ai, ce sont mes tarifs, dit il de sa voix froide et tranchante comme une lame.
-Je suis justement venue… Te donner un travail, un gros travail.
L'homme dont seul l'oeil ardent était visible fut alors intrigué. Jamais cette femme n'était venue lui donner un travail… Car elle pratiquait le même métier que lui.
-Explique.
-C'est une mission particulière, mais je n'ai pas… Spécialement envie de m'y mettre? Vois tu, chasser deux brutes quasi immortelles ne sied pas à une belle créature comme moi, et mon emploi du temps est chargé.

-Alors tu appelle ton vieil équipier… Qui se fera une joie de faire ton propre travail, c'est ça?
-Exact ! Tu me connais bien après toute ces années, c'est si chou…
-Abrège.

-Tes cibles sont l'Eclair Noir, la fameuse démone et… Selon mes récentes informations, un gros supplément. Dreke, le dieu aux yeux rouges des nouveaux disciple.
-… Je n'aime pas qu'on plagie ma marque de fabrique.
-Tu es borgne,
rit elle.
-Je suis plus vieux que ce merdeux.
-Bref, le soucis c'est qu'un homme de chez moi est sur le coup… Kaius Eisuke.


-Un Heka je suppose ? Jamais entendu parler, mais ce n'est pas grave, je le tuerais au passage. Tu voudras le corps ou pas ? Ne m'en veux pas si il manque des morceaux.
-Non, non… Tu dois collaborer avec lui, et il y a des chances qu'il soit accompagné. Je sais que c'est dur pour un grand solitaire comme toi, après tout  je suis la seule qui peut s'entendre avec toi, n'est ce pas?

-Tu as eu la chance d'avoir survécu, nuance. Et je n'aime pas avoir des gosses dans mes pattes…

Le loup d'argent se leva et se dirigea vers la fenêtre qu'il ouvrit pour laisser entrer la lumière de la lune, éclairant ses longs cheveux gris. Trath était orgueilleux c'est vrai, mais ce n'était pas pour rien... Il n'était pas loin d'être une légende vivante dans son milieu.
Très bien, je tenterais de me servir de ces blancs becs comme il se doit… Et je chasserais avec joie tes deux monstres.
-Parfait ! Chanta la belle femme, enjouée. Je pars devant pour leur rendre une visite de courtoisie, cela fait si longtemps que je n'ai pas vu cet adorable Dreke... Nous parlerons de tes tarifs plus tard, prépare toi bien.
-Pas besoin que tu me le dise, dit Trath en souriant de ses dents pointues, impatient de partir à nouveau sur le terrain… Contre un challenge à sa hauteur. Ou se trouvent les cibles ?
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Lun 1 Sep - 2:59

Passez votre chemin les gosses:


Lorsque ses lèvres se posèrent sur les miennes, je ressentis une vif ardeur en moi apparaître. Elle était écrasante, puissante et délicieuse. Je pouvais la sentir couler à travers mes veines, toute cette rage et toute cette haine que j'avais si longtemps garder en moi resurgit à son contact. Une voix me hurler de le tuer, d'en finir avec lui maintenant, ici même. Mais cela faisait bien trop longtemps qu'on ne m'avait pas toucher comme ça, avec autant d'ardeur et de passion. Ma part humaine prit alors le dessus et j'eut une féroce envie de cet homme aux deux orbes rouges. Je voulais sentir ses mains parcourir mon corps avec autant de dextérité qu'il pouvait manier les armes.

Sans l'ombre d'un doute, je devais me l'avouer. Il me plaisait énormément.

Je fit alors glisser mes mains sur son dos nu, caressant ses courbes et la dureté de ses muscles d'aciers. Passant sur ses épaules larges, jusqu'à toucher les mèches brunes de ses cheveux avant d'y tirer fortement dessus. Je me mit à mordre ses lèvres férocement, jusqu'à ce qu'elles deviennent rougies. Mais je n'eut pas le temps d'aller plus loin qu'il me poussa férocement contre la table ou se trouvait le dîner. Jusqu'à ce qu'il jette tout ce qu'il se trouvait dessus.

Malgré notre envie pressante, il me laissa reprendre mon souffle. Le temps qu'il me fallait pour que je puisse le taquiner.

- J'espère que tes aussi doué au pieu que tu manie l'épée, soufflais-je en souriant, avant de précipiter mes mains vers les boutons de son pantalon.

Dans mon esprit, j'entendis la voix masculine de K grogner.





[HRP]

Dalok', tu me dira si ça va ou pas.^^

[HRP]

__________________________________________________



♫ Play ♫
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par DALOKA le Dim 7 Sep - 18:56

Attention, contenu sexuel explicite, vous êtes avertis!:
Dreke afficha un sourire presque carnassier en guise de réponse, il répondrait aux mots de Tatiana par des gestes. Une fois débarrassé de sa seule pièce de vêtement, celle qui cachait son sexe déjà en érection, les deux individus étaient totalement nus. Le guerrier embrassa à nouveau sa captive en la prenant dans ses larges bras, ces bras imposants qui pouvaient briser le coup d'une femme, normalement. Dans leurs caresses, elle se mit à lui lacérer la chair recouvrant ses omoplates, et Dreke la plaqua contre le sol en guise de réponse. Même dans ce type de relation, il ne supporterait pas de perdre la phase, tout ce qu'il recevrait, il le redonnerait, néanmoins, il se réjouissait de ne pas avoir à se retenir… Combien de femmes il avaient tué accidentellement après sa transformation… C'était assez frustrant, il ne pouvait pas contenir sa force, pas dans cet état d'excitation.
Son sang bouillonnait et il sentait la chaleur ardente de Tatiana également. Dans un état second, il mordit le sein de la jeune femme et d'un mouvement de hanche, la pénétra.

Leur étreinte féroce dura longtemps, et dans le procédé ils se frappèrent, se mordirent et s'écorchèrent jusqu'à ce que cela en devienne stimulant. Dès qu'elle fut enfin terminée et que les deux corps se séparèrent, l'excitation brûlante et terrifiante qui avait hanté la salle tout ce temps se calma... Cela faisait longtemps qu'il n'avait put déchaîner cette furie animale, Dreke se sentit apaisé un moment.


-Alors, heureuse? Dit Dreke d'un air arrogant en s'allongeant sur ses coudes, pas encore rhabillé.


// Pareil qu'au dessus, j'édite si ça convient pas (dès que j'ai le temps). Tant que j'y suis, je propose, vu que je ne serais plus trop là en semaine, de faire des posts longs avançant plus dans l'intrigue =3=, c'plus pratique que de poster souvent.

Je te laisse commencer l'intrigue, en passant.//
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1813
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Tatiana Barrymore le Lun 15 Sep - 22:09



Tatiana.

Par pour les enfants -18.:
Je restais un long moment allongé sur le marbre froid, nue et complètement repue. Cela devait faire depuis quatre ans que j'avais pas connue le toucher d'un homme. Et m'être laisser toucher avec une ardeur aussi animale m'avait libérée, aussi bien mentalement que physiquement. Dreke n'était pas un amant doux et c'était ce qu'il m'avait fallut. J'avais pris un grand plaisir dans ce que nous venions de faire et pour toute réponse je lui fit un sourire et il me releva rudement, avant de m'attraper comme un sac à patates pour m'emmener aux douches. Sous l'eau brûlante, je me laisser guider à ses caresses ensorcelante et à son regard de braise. Il fut néanmoins plus doux que la première fois. Je le laissais me savonner et me prendre jusqu'à l'extase.

Mais K était toujours là, grognant dans mon esprit, mais il finit par se taire avant que Dreke et moi nous continuons notre jeu de séduction, qui ressemblais plus à une bataille d'animaux qu'autre choses. Nous finîmes par basculer dans sa chambre, je le griffais, le gifler allant même jusqu'à le frapper et il fit de même avec moi. Nous, nous battions plus que nous ne baisions. Au bout de quelques heures, nous tombâmes mort de fatigues.

Quelques heures plus tard, je me levais en pleine nuit, Dreke à mes côtés était tombé dans un profond sommeil et ce fut pour moi ma seule et unique chance si je voulais partir d'ici pour retourner à Tarod. Mais une petite voix en moi me supplia de rester au côté de cet homme troublant et inquiétant. Mais je savais que si je restais ici, Dreke et moi allions pour de bon nous entre-tuer. Il n'avait était que l'amant d'une nuit, un féroce rival et le resterais. Cette histoire n'irait pas plus loin.

Chassant toute mes pensées de côté, je ne pus faire abstraction de élans de mon coeur lorsque je quittais enfin le palais à pas de loup. J'emportais avec moi  le grand capuchon qu'il m'avait donner, ainsi je pourrais retrouver en court de route une femme à qui voler quelques vêtements. Je laissais Dreke derrière moi, n'ayant aucune idée que bientôt... Il me retrouverais.



Deux semaines plus tard, Scarrath.

J'avais élu domicile chez l'un de mes rares amis, que j'avais rencontré lorsque Syriel et moi étions en cavale. C'était un homme-félin issue de la tribue des Pardus. Il s'appelait Gerhan Pardus. Un cousin d'un certain Isaak que Syriel connaissait et depuis ce jour, Gerhan était devenu en quelques sortes " mon ami ". Enfin ami... Si l'ont peut appeler ça comme ça après avoir eut plusieurs rapports sexuels. Ceci dit, c'est un bel homme. Grand, brun, avec des yeux ambrés et un corps de Dieu. Ce matin là, je me réveillais doucement, en m'étirant je remarquais les fins rayons du soleil passant à travers la fenêtre. En dessous, j'entendais les habitants de Scarrath fourmillant et faisant commerce avec des étrangers venus des quatre coins du monde. Je me décidais enfin à rejoindre Gerhan en empruntant l'un de ses grands t-shirt.

Je le vit dans sa cuisine préparant un délicieux petit déjeuner d'où s'élever mille et une saveur. Mes papilles en éveils, je m'approchais de lui, avant de lui donner un léger coup de coude.

- Bien dormis ?, me demanda-t-il, avant de m'embrasser le front.
- Hmm. C'est pour moi tout ça ?
- Il faut bien que tu mange si tu veut repartir en forme, c'est ce soir, hein ?, repris-t-il en plongeant son regard dans le mien.


Gerhan était un gentil garçon, mais pas assez mauvais à mon goût. Et malgré que je sois démoniaque jusqu'à la moelle, ma part humaine me disait de disparaître avant que je ne lui fasse du mal.

- Quoi ? Je vais te manquer ?

Il ne me répondit pas.



Krystal.


Après avoir parcouru Bérillion pendant deux longues semaines, je me trouvais enfin dans la ville orientale de Scarrath. Il faisait nuit, la lune était ronde et pleine à son apogée et je pouvais ressentir de puissante énergie dans les environs. Cachée discrètement sous l'un de mes capuchons, j'essayais de repérer une énergie féline semblable à celle de Kaïus. Lorsque soudainement, j'entendis derrière moi des bruits de pas sur le toit où je me trouvais. Il me fallut quelques secondes avant de réaliser que Kaïus se tenait face à moi. Ses deux orbes dorées éjectant des lueurs féroces digne d'un prédateur à travers la nuit noir. Je voulut me jeter à son cou pour l'embrasser comme une folle, mais je me retins. Je n'étais pas ici pour ça. D'autant plus que nous n'avions pas vraiment ce genre de relations.

- Bonsoir ma panthère, fit-t-il d'une voix suave avant d'approcher de moi, avec la grâce du félin qu'il était.

Lorsqu'il me pris dans ses bras, je craquais malgré moi. M'agrippant à ses épaules, sur la pointe des pieds, je me rapprochais de son visage afin de l'embrasser. Notre baiser fut fougueux et long, mais tout à coup il s'arrêta et jeta un regard sur l'horizon.

- Ils sont là.
- Qui ça ?, lui demandais-je en voyant son regard sérieux.
- La démone et le dragon et.... Il y autre chose.


Et bien... Cette nuit va être agitée.



[HRP] Tu me dira si ça va ou pas Dalo, je me disait qu'il fallait faire avancer les choses x) [HRP]

__________________________________________________



♫ Play ♫
avatar
Tatiana Barrymore

Messages : 78
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 20
Localisation : En Enfer.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Tatiana Barrymore, Kaosu.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic en duo] Dragon Rouge, Démone bleue

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum