[Région]La région de Muzutsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Région]La région de Muzutsu

Message par Lord Penguin le Ven 22 Aoû - 19:50

Re-salut à tous ! Après Zatou, voici Muzutsu. J'avais une idée plus claire de cette région que de la précédente, mais au final, il n'y a pas tant de contenu que ça pour le moment (évidemment, ça risque de s'étoffer). Toujours pas de partie sur le clan principal de la région, mais elles viendront un jour... Oui, un jour.




LA REGION DE MUZUTSU



//Updated//


Dernière édition par Lord Penguin le Mer 24 Aoû - 14:49, édité 1 fois

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 650
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[Bonus] Carte de Muzutsu

Message par Lord Penguin le Sam 11 Juil - 23:21

Nyehehe, maintenant voilà la carte de Muzutsu. La même que pour les précédentes, ça vaut ce que ça vaut.



Quelques informations utiles :

-La ville en rouge est la capitale politique de Muzutsu, Ka Bokang. Elle abrite le clan Muzutsu. C'est aussi une des trois grandes villes de pêcheurs de Muzutsu, avec Ka Boto et Ka Tsue, dans les eaux desquelles sont pêchées quotidiennement d'énormes quantités de poissons. La quantité depassant ce que peuvent consommer les habitants des environs et afin d'éviter le gaspillage, on trouve dans chacune de ces trois villes de larges bassins ou sont stockés vivants une partie des poissons pêchés selon leur espece, afin de les conserver à portée de main.

-La ville centrale, Sakanamachi, est construite sur le lac homonyme. L'eau de ce dernier est salée et il est très profond, ce qui permet à des especes maritimes d'y vivre aussi bien qu'en mer. Il arrive parfois que des convois spéciaux apportent des poissons du littoral pour peupler le lac. Les habitants de la ville pêchent ainsi directement les poissons de mer depuis le centre du territoire, ce qui réduit la distance à parcourir pour transporter les marchandises avant qu'elles ne soient plus consommables.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 650
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Région]La région de Muzutsu

Message par Lord Penguin le Mer 24 Aoû - 14:35

Update du clan Muzutsu !


Résumé :
La région de Muzutsu est l’un des deux « gardes manger » de Bérilion. En effet, elle possède un littoral aux eaux particulièrement fertiles, regorgeant de poissons en tous genres et rendant la pêche plus fructueuse qu’en tout autre endroit du pays. Il s’agit aussi d’une région parfois méprisée par ses pairs, ses habitants étant les plus pacifiques (ou les moins belliqueux) des beriliens.

Histoire :
La famille Muzutsu et ses vassaux fut la dernière à quitter le vieux continent après le cataclysme. Il s'agit en fait des derniers réfugiés qui n'eurent pas l'occasion et le temps de rejoindre les grands navires pleins de provisions qu'utilisèrent les autres, et ne purent quitter Aldor que sur de pauvres bateaux de pêche. Déjà en retard et à bord de vaisseaux moins adéquats, ils perdirent rapidement de vue le grand cortège des exilés et finirent par se perdre en mer, continuant à dériver, et subsistant en pêchant sur leur chemin. Ils finirent par s'échouer dans les récifs d'une île inconnue, située entre Aldor et Eclipse, et y vécurent pendant de nombreuses dizaines d'années, préparant la suite du voyage qui devait les ramener auprès de leurs camarades. Lorsque finalement, après presque deux siècles, ils eurent rassemblé et préparé tout ce dont ils avaient besoin, ils repartirent sur l'océan lors d'une Eclipse, comme l'avaient fait les premiers colons. Après un long voyage, ils touchèrent finalement terre à Sankuten, puis sur les rivages de Bérilion. Cependant, s'attendant à être accueillis à bras ouverts par ceux qui servaient auparavant la même cause qu'eux, ils constatèrent qu'ils avaient tout simplement été oubliés et que la faction réfugiée autrefois soudée s'était divisée en petits groupes qui se disputaient la suprématie. Après avoir accosté, ils ne tardèrent pas à être attaqués et furent bien obligés de se défendre : Ne faisant partie d'aucun des clans qui luttaient, ils étaient vus comme des ennemis par tous, et durent participer à la guerre contre leur gré, car leur survie en dépendait.

Rites et Traditions :

Pêche :

Muzutsu possédant des eaux particulièrement fertiles, la population proche du littoral (Est) est souvent spécialisée dans la pêche, qui est une part capitale de la culture de la région. Cette dernière s’effectue le plus souvent à bord de bateaux à voiles, en trainant de larges filets à l’arrière de l’embarcation, puisque c’est ainsi que l’on pêche le poisson le plus courant de la région : Le thon écarlate. Sa capacité à se reproduire en masse et les propriétés nourrissantes et gustatives de sa chair en font le poisson emblématique de la région, et le plus courant dans les assiettes. Mais on trouve de nombreuses autres espèces, et donc de nombreux autres types de pêches, certaines famille de pêcheurs étant spécialisée dans l’un en particulier, nécessitant chacun des habiletés et connaissances différentes. Traditionnellement, seuls les hommes sont autorisés à partir pêcher en haute mer, où la mer est très agitée et où la navigation devient dangereuse. La bas, le combat contre les éléments est permanent et violent, mais on ramène aussi les meilleures prises. Lorsqu'ils partent, ils ne se vêtissent que d'un fundoshi, car des vêtements mouillés entraveraient trop leurs mouvements une fois au large, et attachent autour de leurs fronts une corde, un fil, ou un bandeau, symbole de leur détermination et de leur bravoure. Ce dernier fait s'est répandu dans tout le pays, et de manière générale à Bérilion, porter quelque chose d'enroulé autour du front est symbole d'une grande force de volonté.

Style de combat et Duels :
Le style de combat de Muzutsu est relativement atypique pour Bérilion, puisque basé sur la totale maîtrise de soi. L'objectif/le concept de cette école martiale est de mettre un terme aux combats en une seule et unique attaque. Il s’agit principalement de maîtriser ses émotions et d’atteindre un stade de concentration extrême permettant de décupler ses sens comme sa force, l’espace de quelques instants, et d’asséner un coup/enchaînement rapide et puissant désarmant et neutralisant l’adversaire en une seule fois (ce style de combat ne s’applique pas qu’aux sabres et est répandu à de nombreux autres types d’armes). Si la base reste la même pour tous, les différentes familles de Muzutsu se transmettent des mouvement uniques et spécifiques à chacune et il existe donc plusieurs sous-écoles. Mais une concentration et un focus intégrale sont nécessaire pour entrer dans cet état second qui permet d'accomplir des prouesses de force et de rapidité dans l'exécution d'une passe d'arme, ce qui veut souvent dire… jusqu'à plusieurs minutes de méditation.
Les duels sont rares à Muzutsu, ses combattants sachant se maîtriser et ne croisant le fer que lorsque c'est strictement nécessaire. Bien que cela leur vaille le mépris de certains bériliens, ils ne sont pas à sous estimer et restent des combattants d'exception. Ainsi, la plupart des duels opposant un guerrier de Muzutsu à un autre d'une région différente se terminent par la victoire du premier, le second se pensant supérieur et n'ayant pas le temps de réagir lorsque la lame adverse s'abat sur lui.
Comme il vient d'être dit, les duels sont rares à Muzutsu. Néanmoins, des règles existent concernant ceux-ci. Tout d’abord, les deux combattants doivent avoir accepté le duel et ses enjeux pour que ce dernier ait lieux. Selon lesdits enjeux et l’équité du combat, un refus peut être considéré comme déshonorant. Avant l’affrontement, les duellistes s’échangent leurs armes, jaugeant chacun de la forme, du poids, de la résistance de celle de l’autre. Ils récupèrent ensuite leurs lames respectives avant de se mettre face à face, à une distance variant généralement entre 3 et 5 mètres (dépendant aussi du type d’arme utilisé). Les adversaires se jaugent et le combat débute dès que l’un d’eux fait un pas vers l’autre. On assiste parfois à des combats où plusieurs dizaines de minutes se passent sans que personne n’ait fait le moindre mouvement…

Valeurs :
Même s’ils cultivent leurs corps et leurs capacités martiales comme les autres clans, les Muzutsu se veulent les plus pacifiques des Bériliens. Cependant, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils ont en vérité une vision du combat assez proche de celles des Dalfan : Quelque chose de beau, de magnifique, méritant que l’on lui dévoue sa vie ! En fait, un duel est quelque chose de si important qu’il ne peut être justifié que par des causes tout à fait exceptionnelles, et il est assez mal vu de se battre pour des broutilles comme on peut le faire ailleurs (c'est pourquoi très peu de combattants de Muzutsu participent à des batailles d'envergure et pourquoi la région n'a aucune forme d'armée organisée ou de postes militaires). Cependant, cette réticence à se battre pour peu de choses leur a fait développer un sang-froid à toute épreuve, et une grande flexibilité d’esprit quant aux autres clans. Les habitants de Muzutsu ne sont ainsi jamais méprisants envers autrui et pardonnent assez facilement. Cependant, leur sens de l’honneur est en vérité très développé et s’il est dur de vexer l’un d’eux, une fois que l’on y parvient, sa fureur ne se tarira pas avant la mort de qui lui a manqué de respect, et on raconte des histoires de Muzutsu qui ont poursuivi dans tout le pays qui les a profondément offensés. Ils se comparent eux-mêmes aux Navaldeus, ces imposantes et mythiques créatures marines qui semblent parfaitement pacifiques mais sont capables des pires dévastations.
Adeptes de la méditation, les Muzutsu sont les plus philosophes des Bériliens. Comme les Nerimazu, ils apprécient la beauté et sont par exemples amateurs de poèmes, mais ils trouvent leur intérêt dans le sens de ceux-ci plutôt que dans l’harmonie des mots. Certains passent plusieurs heures par jour à méditer sur les paroles des grandes âmes de l’histoire de Bérilion et à leur trouver de nouveaux sens et leçons de vies. Ils tiennent à la liberté d’interprétation des choses des hommes et de la nature, ce qui se retrouve par exemple dans le symbole du clan principal, dont la signification a toujours volontairement été laissée obscure.
Ils sont aussi particulièrement religieux, plus que le commun des bériliens, et prient surtout Aezhan, déesse de la pluie (et par extension de l'eau et de la mer) en remerciement pour leurs ancêtres arrivés sains et saufs à destination malgré les difficultés rencontrées.
Les Muzutsu ont aussi la réputation d'avoir une meilleure durée de vie que la moyenne des bériliens, qui ont déjà une meilleure longévité que la moyenne des Eclipséens.

Rites funéraires :
A Muzutsu, les morts sont jetés à la mer. Une fois par soir, quand le soleil se couche, un bateau part vers le large, chargé des corps des défunts et de lanternes. A son bord, des personnes dont s'occuper des morts est le métier à par entière, des genres de fossoyeurs locaux. Une fois suffisamment loin du littoral, ils jettent les cadavres de manière à ce qu'ils coulent, quitte à leur ajouter du leste, et les laissent s'enfoncer dans les profondeurs de l'océan, livrés aux potentiels charognards marins. C'est ce qu'on appelle la Coulée. Pendant ce temps, sur la rive, les familles et les proches des trépassés prient à la lueur de bougies. Ces expéditions se déroulants de nuit, il arrive en de rares occasions que les fossoyeurs aperçoivent sous la surface les lueurs bleutées d'un Navaldeus, peut-être attiré par les corps. On dit que lorsque cela se produit, c'est un signe que l'une des personnes coulées était exceptionnelle et c'est un bon présage pour sa famille restée sur la rive. A l'inverse, c'est un très mauvais présage qu'un élément distinctif (cela peut être un bijou, la tête, ou un membre tatoué) d'un défunt remonte à la surface… C'est pourquoi les corps coulés sont tous vêtus de la même manière et n'ont aucun apparat particulier.


Le clan :
Le clan Muzutsu s'est toujours voulu un peu à l'écart des affaires du pays, en particulier lors de la guerre avec Nurenuil, pour laquelle ils n'ont quasiment pas envoyé de combattants, compensant cela par l'apport en provisions. A l'époque des guerres de clans, ils cessèrent les offensives dès lors qu'ils eurent un territoire correct et ne firent plus que se défendre sans aucune volonté expansionniste ni aucune volonté de revanche pour les assauts ennemis.
De manière similaire aux autres, la direction du clan n'est confiée qu'à des membres directs de la famille Muzutsu. Le domaine familial est situé à Ka Bokang, au bord de la mer, et dirigé vers le soleil levant. Tous les matins, à l'aube, l'ensemble du clan se réunit dans une vaste salle ouverte vers l'océan et prient ensemble la déesse Aezhan. Cette salle est entièrement vide, car vouée à des préoccupations spirituelles, comme beaucoup d'autres dans la demeure. Ainsi, le domaine Muzutsu comporte nombre de pièces sans aucun mobilier, destinées à la méditation. Sur les murs de celles-ci sont cependant souvent peintes des citations et pensées sur lesquelles méditer, et certains y passent plusieurs heures par jour.


Personnages importants :

Mutsue Muzutsu :

Dirigeant de la famille lors de l'Exil et partisan des Long et Nerimazu en Aldor, il ne vit jamais le continent d'Eclipse et mourut de vieillesse sur l'île où ils s'étaient échoués. C'est son arrière petite fille qui conduisit les Muzutsu à bon port, bien plus tard.

Shantae Muzutsu :
Arrière petite-fille de Mutsue, elle lança la seconde grande expédition destinée à mener les échoués jusqu'à la terre promise. Extrêmement religieuse, elle poussait les exilés à prier chaque jour du voyage, leur assurant que cela leur permettrait à coup sur d'atteindre leur destination, et en effet, ils finirent par débarquer à Sankuten. Elle fit alors ériger un grand temple en l'honneur de leurs dieux, sur une colline près de l'endroit où ils avaient mis pied à terre. Shantae fut plus tard tuée par des membres du clan Futsei alors qu'elle tentait de négocier avec eux l'installation des siens sur le continent principal.

Ketsui Muzutsu :
Arrière petit-fils de Shantae. Après maints échecs de négociations et de tentatives d'installation sur le continent principal, il fut celui qui se décida à prendre une position plus agressive rapport aux différents clans, à conquérir par la force un territoire, et à le conserver. On dit qu'il motiva les siens par un discours particulièrement inspiré à la fin duquel il noua un bandeau autour de son front d'un geste sec, l'air déterminé, et provoqua les acclamations de ses guerriers. C'est de lui que provient la symbolique bérilienne du bandeau noué autour du front. Entre cet instant et la fin de sa vie, Muzutsu prit possession de terres qui correspondent approximativement à la région que l'on connaît aujourd'hui.

Amerazu Muzutsu :
Dirigeant du clan à l'époque des conquêtes de Draoh. Voyant la puissance de ce dernier, il décida de tout simplement se rendre à chaque bataille, ce qui faisait entrer le Dalfan dans une fureur noire et, à terme, provoqua ses crises de folie. Lorsque cette période fut passée, ses terres récupérées, et Draoh vaincu par Shirou Long, il quitta la gouvernance du clan et se retira à Sankuten. Réhabilitant le temple fondé par Shantae, il entreprit d'y fonder un groupe de religieux totalement pacifiques, qui deviendrait au fil des années les moines Waizu d'aujourd'hui.

Musashi Muzutsu :
Musashi est le chef le plus connu de l'histoire du clan Muzutsu. Extrêmement respecté, il était un grand philosophe qui trouvait toujours les mots justes et avait un compréhension et une vision de son environnement qui, dit-on, fascinait tout un chacun à Muzutsu. Aimé, voir adoré de son peuple, on fit nombre de livres de ses paroles, et lui-même écrivit des réflexions qui sont aujourd'hui encore conservées et étudiées. Un jour, Junsuina Akimitsu, le sabre de cristal, tomba entre ses mains. Jusqu'ici, personne n'avait osé faire plus que tirer le katana avec la plus grande des précautions, et il avait été plus une décoration qu'une véritable arme de combat. En prenant possession de la légendaire lame, Musashi s'enferma avec elle dans une pièce et n'en sortit pas pendant plusieurs jours. Lorsque l'on tapait ou appelait, on n'obtenait aucune réponse, et sa famille s'inquiéta longtemps, veillant à la porte de sa salle de méditation. Après une semaine, il sortit, semblant particulièrement affaiblit. On lui donna à manger et à boire, puis il s'endormit pendant une semaine de plus. A partir de là, Musashi abandonna sa lame précédente et se mit à porter Junsuina Akimitsu à sa ceinture. Personne ne l'avait jamais vu s'en servir, et ceux qui connaissaient la lame jugeaient que ce n'était qu'une démonstration de vanité que de porter une arme qui ne peut pas être utilisée. Pendant longtemps, on ne vit pas Musashi se battre. Muzutsu qu'il était, il semblait impossible de le provoquer en duel, peu importe à quel point on l'offensait. Un jour cependant, un membre du clan Yuki, manieur de Seikatsu Akimitsu, parvint à le faire entrer dans une colère noire. On dit qu'il avait non pas insulté le Muzutsu, mais le sabre qu'il portait… Alors, Musashi partit vers le domaine Yuki, traversant seul le Hekankai, et tua tous ceux qui se mirent en travers de sa route à l'aide de Junsuina. Les guerriers de son ennemi voulurent le protéger, mais il les découpas tous en morceau. Lorsque son adversaire fut seul et acculé, il rangea son katana dans son fourreau et s'agenouilla devant lui, fermant les yeux. Perturbé, effrayé, et dans l'incompréhension, le Yuki tira son Nodachi et voulut l'abattre sur Musashi… Mais le Muzutsu fut cent fois plus rapide, dégainant Junsuina et tranchant en un seul mouvement Seikatsu Akimitsu ainsi que son manieur. Avec ceci, sa colère fut apaisée et il reprit la route inverse pour rentrer en sa demeure, parmi les siens. Cependant, il n'atteignit jamais sa destination et on ne le retrouva pas. Seul son katana fut ramassé par les expéditions Muzutsu, sur les rivages de la rivières qui traverse la ville de Mitsuri…

Shipaï Muzutsu :
Petit-fils téméraire de Musashi. Depuis la mort de son aïeul, personne n'avait tiré Junsuina Akimitsu de son fourreau. Malgré les avertissements, il voulut s'essayer à manier le katana légendaire, mais le brisa d'une mouvement trop brusque au moment ou il le sortit du fourreau. On dit que ce jour là, Shipaï fut aussi brisé que le sabre… Il ne tint jamais plus une arme de sa vie, et ne sourit pas non plus, conservant un regard vide jusqu'à ce qu'il trépasse de maladie.

Shijin Muzutsu :
Dirigeant du clan à l'époque où Daisuke Dalfan semait la discorde dans le Nord de Bérilion. Shijin était connu pour être un grand poète qui parlait toujours en rime ou en Haïkus, respecté pour sa verve. C'est sur ce point que Daisuke le provoqua pour le forcer à l'affronter en duel. Lorsqu'ils se retrouvèrent face à face et conformément à l'école Muzutsu, Shijin voulut rassembler ses esprits et se concentrer au maximum… Confiant de sa victoire, Daisuke le laissa même méditer autant qu'il le souhaitait, prétendant que cela ne changerait rien à l'issue du combat. Cependant, tandis que le chef Muzutsu tentait de s'apaiser, Daisuke ne cessa pas de lui envoyer des piques, et notamment d'improviser des poèmes d'une qualité médiocre, se moquant ouvertement et devant toute l'assemblée de son adversaire. Finalement, le Dalfan dit d'un ton exagérément prétentieux : « Muzutsu est mon nom, Shinji est mon prénom, Gonflés comme des ballons, Ainsi sont mes talons, Je pêche des poissons, Car c'est la tradition, Vous êtes ici mes bons, Pour mon exécution ». A ces mots, Shijin se jeta à l'assaut de Daisuke qui, en riant et souriant, contra aisément son coup et lui trancha la gorge.

Tadasenjo Muzutsu :
Leader actuel du clan. Il aida Kyoran Dalfan, fondateur du mouvement pacifiste, à fuir Saestsica, et lui apporta tout son soutient dans son entreprise de pacification. Même après la mort du Dalfan, il continua à soutenir les Rônins et Muzutsu fut la première région à cesser totalement de s'impliquer dans les affrontements avec Nurenuil de quelque manière que ce soit, suivie un peu plus tard pas Shamisô.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 650
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Région]La région de Muzutsu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum