[Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Aller en bas

[Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Gemstone le Sam 18 Avr - 22:50

// HRP
Spoiler:
Bon, en vrac, quelques éléments de l'héritage de l'âge héroïque. Hésitez pas à en rajouter. (exception faite du mithril, réfléchissez bien avant d'en faire un, il sera forcément maudit par l'avarice, et il n'y a que 7 objets de mithril sur le continent). On notera aussi que les humains n'ont AUCUN objet de l'âge héroïque qui leur vienne d'eux-même. Soit ils trouvent l'artefact, soit ils le volent, mais en aucun cas ils n'ont crée eux même. Ce qu'il s'est passé au niveau des humains à l'âge héroïque est un mystère absolu, donc faut pas laisser d'indice.
//

Le Marteau Aribeth

Trouvé en Aldor en des temps immémoriaux, plus d'une centaine de générations d'homme se le sont transmis jusqu'en Eclipse. Ce marteau a été usé par Noir-Martel pour vaincre Therebor, ennemi draconique de l'humanité. Depuis, la famille transmettant ce marteau est restée, et a pris le nom de Noir-Martel. Elle a toujours résidé dans l'actuel Nurenuil. Personne n'a été autorisé depuis Therebor, et il est resté au même endroit pendant près de 3000 ans, en plein milieu d'un dolmen sacré protégé par sa descendance. On dit que l'homme qui prouvera sa force et sa foi gagnera le droit de brandir ce marteau, afin qu'un autre dragon tombe.

Composé uniquement d'adamantium (autrement dit un métal extrêmement lourd), de taille surdimensionnée, et nimbée d'une puissante aura venant de par-delà les frontières de ce monde, seuls les demi-dieux devaient être capables de le manier afin de détruire des créatures mythiques.

Les Trois Toges Lunaires

Il s'agirait de trois cottes de mailles, parfaitement identiques, qui possèdent la particularité d'être composées de mithril. C'est tout ? Bah oui connard, ce métal est absolument cheaté : Rien d'autre sur terre que du mithril peut transpercer ou abîmer ce genre d'objet, et même un dieu mettrait des siècles à l'éroder. Ces cottes de mailles d'une finesse incroyable scintillent de mille-feu, constituant une des plus belles merveilles que la terre aie porté. Leur poids et leur texture sont pratiquement identiques à celles de la soie.

Ces reliques auraient été retrouvées dans des ruines Runerim vers le deuxième siècle avant notre ère. Il semblerait que ceux-ci considérait déjà ces objets comme sacrés. Cependant, on en perd la trace immédiatement après. La convoitise que suscite ces objets est d'une violence rare, et bien qu'ils soient sensés protéger, on les considère comme maudits pour cette raison. Leur propriétaire serait voué à mourir dans l'année qui suit selon la légende, tué par la cupidité d'un autre.

Les Piliers du Ciel

Plus qu'un artefact, il s'agit d'imposantes ruines, au nord d'Haynaillia, en plein milieu de plaines battues par le vent. Il s'agit d'une cité nichée en haut d'immenses piliers blancs, hauts d'environ 500 mètres. On ne sait pas qui habitait là, mais on devine assez aisément que seuls les peuples de l'Ere Héroïque étaient capables d'une telle prouesse. Le truc, c'est qu'on a pas trop de prophétie ou de légende sur ça. C'est juste là, et on ne sait pas trop pourquoi tout un peuple c'est planqué à 500 mètres du sol. Y'avait têtre des bestiaux vraiment dangereux à l'époque ?

Les Havres Hayguemeths

A nouveau des ruines de taille gargantuesque. Il s'agissait cette fois-ci d'immenses barrages, pouvant atteindre 80 mètres de hauteur, 50 de largeur, et des dizaines de kilomètres de long. Le peuple Hayguemeth avait construit sa civilisation sur les lacs générés par ces barrages. C'est pourquoi les humains de l'époque les ont percés, afin de détruire leurs rivaux. Cependant, on se demande encore comment ont-il pu déployer une force suffisamment grande pour le faire, étant donné qu'encore aujourd'hui on en serait incapables.

Durant l'histoire humaine, ces ouvrages ont souvent fait office de frontières lors des différentes périodes précédent l'unification impériale. Encore de nos jours, on est obligé de faire des détours de dizaines de kilomètres pour contourner ces édifices. Il y en a quatre, le long des rivières du nord de l'empire.

La Bataille des Géants

Une cinquantaine d'immenses silhouettes de pierre, qui devaient faire environ 30 mètres de haut chacunes, écroulées et immobilisées au sol depuis des millénaires. C'est sur les terres Bérilliennes que ce curieux spectacle est visible, à quelques dizaines de kilomètres au nord de Yao Ling. En étudiant ces statues, des mystiques ont assuré qu'à une époque reculée, ces géants se sont tous entretués en cet endroit.

Notez qu'on peut occasionnellement trouver ces dépouilles de pierre un peu partout ailleurs en Bérillion et à Scarrath, mais pas plus d'une ou deux à la fois contrairement à ce lieu, qu'on appelle "Garde des Géants". Contrairement à ce lieu, elles sont debout et arborent une pose très statique. Elles semblent quasi-inaltérables. Si la mousse et les champignons colonisent un peu ces bâtisses, rien ne semble les éroder, et leur traits sont restés tout aussi fins pendant des millénaires. On croit observer un genre de style greco-romain.

Les Rochecieux

Ni une ruine, ni un artefact, simplement une légende cette fois-ci. Il est dit qu'un peuple de l'ère héroïque relativement avancé fut capable de faire léviter d'immenses rochers de par une ingénierie magique très puissante, et fondait des villes dessus. Soudainement, alors que l'ère héroïque avait encore de longs millénaires devant lui, ces fameux rochers cessèrent de fonctionner.

On dit aussi qu'il y a quelques siècles, un homme aurait trouvé et réussit à faire refonctionner un objet de ce genre grâce à la puissance de la science moderne, mais l'aurait perdu dans la mer au large de Waien. L'ancien logement de cette pierre serait un petit lac présent dans le sud-est de Waien. Malgré les recherches de générations d'aventuriers, on n'en a jamais trouvé d'autres sur le continent d'Eclipse.

L'anneau de Doriath

Il s'agit d'un antique anneau de menhirs présent à Nurenuil, dans une forêt, mais dont l'emplacement exacte est gardé secret. Le diamètre est d'une dizaine de kilomètres. Une ancienne magie anime les lieux, les rendant particulièrement dangereux. On y perd petit à petit toute sa mémoire, ce qui provoque la folie, et à terme, la mort. Seuls ceux qui possèdent un lien fort avec la magie des origines (les druides) peuvent s'en protéger.

La zone est considérée comme sacrée par les druides, qui veillent à ce que les gens lambda ne s'en approchent pas. Certains rituels druidiques s'y font. Une légende dit qu'un jour, un mortel mu par un destin plus grand encore que le pouvoir de ce cercle y délivrera une force de l'ancien monde afin de renverser ce même destin.
avatar
Gemstone
Admin

Messages : 1285
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 23
Localisation : Digital world.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Therius, Bauldeury, Gemstone

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Ven 24 Avr - 19:55

La lame d'éternité

Cette lame date de l'ère héroique et fut portée par Etherrus, un homme demi dieu qui selon la légende serait le premier Roi du tout premier Royaume mortel du monde. Décrite comme une épée noire à bout courbé, elle disposerait de pouvoirs surnaturels extraordinaires. Le premier serait de pouvoir allonger son manche comme sa lame à l'infini, et aussi de les rétrécir pour vêtir l'apparence d'une dague. L'autre est d'être inaltérable, même devant l'essence d'un dieu. Le troisième est très trouble car la légende à son sujet ne fut jamais précise à ce sujet : la lame pourrait « Couper ce qui ne peut être coupé ». Plusieurs interprétations existes à ce sujet, mais beaucoup s'accordent à dire qu'il ne s'agit pas de couper tel le Mithril, mais d'autre chose. Certains pensent qu'il s'agirait d'une lame capable d'atteindre l'immatériel. La légende dit que tout homme indigne tentant de prendre l'épée perdra à jamais l'usage de ses bras.

Cette épée fut portée par Arweld, l'un des trois héros de la crise du IXème siècle, fondateur du Soleil Rouge, qui tua le Zigarne à l'aide de cet arme. L'arme disparut avec lui.
Il y a tout justes quelques années, un Druide Nurenuilien, traité comme un oracle de par son don de communication avec les dieux, dit avant de mourir que la Lame d'éternité était « perdue à jamais dans les profondeurs ». On en sut pas plus.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Jeu 21 Avr - 15:29

Hiranyakashipu

C'est le nom d'une montagne se trouvant vers l'est de Scarrath. Originellement, il appartient à une arme mythique. Ce serait une chaîne noire qu'on dit assez forte pour retenir un dragon enragé, mais c'est aussi un serpent géant selon certains folklores. L'arme aurait appartenu à un puissant guerrier des temps ancien qui aurait pourfendu plusieurs dragons, cependant l'attribution de cette arme varie. Dans tout les cas, elle serait enterrée dans la montagne. Quiconque réussirait à atteindre le sommet se ferait anéantir par la chaîne, à moins qu'il ne soit un élu digne de la porter.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Sam 23 Avr - 19:20

La lance de Torgos


Jadis, un puissant démon déguisé en humain et nommé Torgos brandissait une lance ancestrale. Avec ses formidables pouvoirs, il manipula les seigneurs féodaux pour tenter de prendre le trône, mais fut stoppé par les 4 héros chevaliers de l'Ordre des Quatre. Après cet affrontement où Torgos fut vaincu, son arme fut récupérée, mais personne ne sut la manier. On découvrit que la lance renfermait encore du pouvoir en elle, et, de crainte qu'elle ne cause le retour à la vie du démon, et ne pouvant la détruire, on la scella dans les profondeurs de Cromwill.

Elle fut volée en 1655, ce qui causa un vent de panique. Cependant le vol n'eut aucune conséquence.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Kiart Nenzo le Mar 20 Sep - 21:54

La sphère Arcanique
Produit légendaire des titans, la sphère Arcanique aurait été portée par le Roi-Titan et était une source infinie de mana à son porteur.
Présentée comme plusieurs sphères emboîtées les unes dans les autres avec plusieurs ouvertures circulaires d'où s'échappent de la mana pure, les sphères étaient faites d'un matériau inconnu et la magie à l'intérieur était tellement importante qu'elle maintenait l'ensemble dans les airs, sans aucune composante ou sortilège.
Porté par les suivants de la dame, une faction des serviteurs, la sphère aurait disparu juste avant l'ère de la discorde.

La larme
Larme d'un titan forgée en une lame résistant aux forces les plus résistantes, la larme est un artéfact gardé par les plus anciennes familles Josis, qui gardent secrete la position de sa lame aux non humains.
Les rapports par les mages existent mais nul n'est arrivé à estimer les matériaux qui composent la Larme, sans aboutir à des calculs absurdes et à une estimation du poids qui atteindrait deux tonnes, alors qu'elle est portable par toute personne qui la tient dans sa main.
Elle serait connu pour avoir été porté par les serviteurs, lors des guerres de la purification qui ont suivi la naissance de l'Animamis.


Dernière édition par Kiart Nenzo le Mar 25 Oct - 12:19, édité 2 fois

__________________________________________________
Furry? Naosia
Daloka? Kiart

Gemstone 2017
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 572
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 20
Localisation : Le sud du pays des baguettes

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Dim 23 Oct - 13:43

  La Lame première


"Ce qui voit l'origine sait les ordres absolu."


Peu de choses sont connues sur la lame première, parfois nommée "Lame primordiale" ou "Lame de l'origine". Selon certains mythes, il s'agit de la première arme forgée en ce monde, par un être inconnu. Diverses spéculations sont répandues sur son apparence, mais surtout sur ses capacités. Selon les textes anciens, la Lame Première rétabli les "lois primordiales" et détruit "ce qui ne doit pas être". Devant des termes aussi flous, les légende varient. On prétend qu'aucun homme n'aurait tenu cette arme.

avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Kiart Nenzo le Mer 14 Déc - 22:07

L'anneau Céleste

Malgré son nom, l'anneau céleste n'est pas un réel anneau mais une sorte d'engrenage qui lévite naturellement dans les airs, faisant un mètre de rayon et avec une épaisse de 20cm.
Situé sur un promontoire rocheux sur la côte de la Toundra Vamorienne, l'Anneau Céleste semble avoir de l'importance.

Pourtant, on ne connaît rien de sa nature:
La magie ne fait que le traverser, elle ne peut l'affecter.
Et plus on éloigne l'Anneau de son point d'origine, plus il va exercer une force pour y retourner au point qu'il faut trois hommes pour seulement l'éloigner de dix mètres.
Il est donc difficile d'y accéder et cet objet fait plus office de miracle admiré par certains croyants des hameaux qui habitent en ces terres gelées.


Le Jardin du Jade
Ruine sans l'être, le Jardin du Jade est un lieu qui se trouve non loin de Khéalar et qui est une merveille étrange à observer.

Formant un labyrinthe au pied d'une falaise, le Jardin de Jade est un ensemble labyrinthique qui abrite une flore uniquement composée de pierre.
Sans qu'on puisse le voir, les plantes de ce jardin grandissent et évoluent et leur couleur évoquant le jade, le nom de ce jardin provient du fourvoiement.

Cependant, il n'existe aucune origine à ce jardin et toute tentative de prendre un morceau revient à ramasser un simple caillou à cause de la destruction du morceau retiré.

__________________________________________________
Furry? Naosia
Daloka? Kiart

Gemstone 2017
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 572
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 20
Localisation : Le sud du pays des baguettes

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Kiart Nenzo le Ven 3 Mar - 19:44

Sanctica

Sanctica ou le sanctuaire des cieux n'est pas tant un objet qu'un lieu.
Perché juste au-dessus des nuages, Sanctica est un rochecieux, une île maintenue artificiellement dans les airs qui lévite au-dessus de la mer d'Elria sans jamais bouger de sa position. Ou du moins, une assemblage de petites îles qui, en étant inter liés, forment une immense île.
Au début prise comme une hallucination puis comme une sorte de message pour les arrivants à Aurore, un groupe de mages a seulement dementit ces croyances en réussissant à s'y téléporter.

Sanctica peut se résumer à une cité totalement avalé par la nature, aux dimensions architecturales s'éloignant des habituels genre de construction humaines, fait qu'en arches et en dômes.
Toute la cité marche en étages qui progressent sur tout le flanc des trois petites îles qui tournent autour de l'île centrale.
Malgré l'éloignement avec le sol, il y fait pourtant chaud et le climat y est dit presque tropical.

__________________________________________________
Furry? Naosia
Daloka? Kiart

Gemstone 2017
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 572
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 20
Localisation : Le sud du pays des baguettes

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Malthael le Ven 9 Juin - 15:04

Le Fendremônde

On raconte que , par bien des légendes, existerait un lame Forgée par Vholsüng dans les ages Sombres dont la force pourrait trancher les dragons et les mondes .

La réalité est moins jolie que les fables pour enfants mais pas moins meurtrière , cette lame peut, si assemblée, trancher tel  du beurre ou l'on appliquerait un fer rougi l'armure naturelle des dragons sur une distance de quarante mètres  .
Forgée en Adamantite , mais exposée aux démons de la Guerre , fut une légende pendant longtemps une légende mais des rumeurs racontent que l'une des Lames se trouverait en Waien et l'autre en Nurenuil .


Seul Hyunkel et le temps nous dira si l'Homme en fera usage.

Gylfaginning

Marteau de Forgeron appartenant à Vholsüng , qui est actuellement sur Eclipse dans les mains de son porteur originel .
Ce marteau confère à son porteur d'immenses pouvoirs occultes concernant la forge d'arme tueuse de dragon et la possibilité de changer le Plomb en Or .
Il peut aussi briser toutes les armures sauf le mithril .

Lugnafair
Il s'agit d'une lance taillée dans le bois d'Ehko , elle permet a son porteur d'anéantir toute créature porteuses de malédiction tel que vampirisme ou lycantrophie ou même zombifié ou immortelle par magie .. Lugnafair touche l'adversaire avant même que le porteur n'ait porter le coup. Cette capacité est due au faite que l'arme existe quelques secondes dans le futur. Portée par Hyunkel lui même , lors des Premiers Temps .Présumée se situer dans le desert de Tarod ...

Armure de la Luxure:
Il y longtemps , dans des temps immémoriaux, fut forgée un plastron pour Gyles Derhay , Haut serviteur de Polfis  , pour soumettre les mortels au pouvoirs obscurs ... Elle peut rajeunir de manière uniquement visuelle aux yeux des autres ainsi que de bénéficier d'une endurance sexuelle d'un taureau et une libido immense ... Provoque une attraction envers le sexe opposé de son porteur  ....  Actuellement disparu ...


Dernière édition par Malthael le Sam 24 Mar - 0:36, édité 8 fois
avatar
Malthael

Messages : 39
Date d'inscription : 29/05/2017
Localisation : Territoire de Ruse

Feuille de personnage
Nom des personnages: Vholsung , Stahl , Ephraim

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Coco le Mer 19 Juil - 20:22

Teng'Isha

La ville fantôme de Teng'Isha est une immense ville de pierre blanche construite par les Mysaris à une époque datant d'avant la Grande Crise qui éffaca la magie de ce peuple et qui attira une multitude de monstres extrêmement puissants sur leurs terres.
Extrêmement bien conservée grâce au brio de l'architecture Mysaris et à une force indescriptible habitant les lieux, la pierre blanche de Teng'Isha ne s'est abimée que très peu comparé aux structures normales faites par les hommes au fil des millénaires.


Aujourd'hui habitée par une multitude de monstres puissants et recouverte d'une végétation très dense, Teng'Isha est quasiment inaccessible pour des aventuriers inexpérimentés. Elle cacherait cependant des reliques et des trésors précieux datant de l'époque de l'avant crise.
Les Mydriases ont tendance à échanger ces artéfacts avec les humains s'y aventurant pour un très bon prix, étant particulièrement friands des trésors s'y cachant.
avatar
Coco

Messages : 236
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Ven 14 Déc - 14:38


La Lance perdues des glaces : Condamnation


Découverte en 1870 sur Aurore, il s’agit d’un immense objet situé en Nordenuil, prenant l’apparence d’une lance à moitié immergée dans la banquise, et dont la majeure partie de la surface est recouverte de glace. Le manche, partie observable de l’objet, est d’une taille absurde, dépassant les montagnes alentours et étant observable à des lieux de là : on a estimé que la partie dépassant de la banquise ferait au moins quatre milliers de mètres, et on estime que l’objet total en ferait au moins deux milliers de plus. Sur toute la zone autour de la lance, les nuages s’écartent et forment un cercle, une auréole de nuage qui couvre plusieurs kilomètres de distance et laisse toujours l’intérieur de ce cercle clair, le ciel y étant d’un bleu pur de jour. Pour les autochtones Midvits, il s’agit d’un objet sacré parfois lié à leurs cultes, mais des recherches ont malgré tout été effectuées dessus. Les colons identifièrent rapidement l’objet comme Condamnation, la lance de l’ange Justice évoquée dans les mythes, les points communs se multipliant trop pour être des coïncidences. La glace aux alentours rend difficile les recherches des érudits cependant, puisqu’en creusant ils finirent par atteindre un niveau où cette dernière était incassable, même la magie ne la fondant presque pas. Atteindre le fer de la lance, profondément enfoncé dans une banquise inusable, semble impossible avec des moyens conventionnels.
Dans les légendes, Condamnation est une lance invulnérable capable de manipuler le climat selon la volonté de Justice. L’étrange formation nuageuse semble montrer que le pouvoir de cette dernière est toujours actif, mais impossible de savoir à quel point.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par DALOKA le Sam 15 Déc - 2:56

L’enclume de Lovahazheim

Un artefact Runerim légendaire, qui aurait été possédé par Lovahazheim, plus grand artisan de la civilisation Runerim. Il s’agit d’une enclume faite de mithril, et parcourue de poèmes runiques sur l’intégralité sur sa surface, dont les vers se tordent parfois en cercles et en spirales. Elle aurait été conçue grâce au savoir de Therebor, qui grâce à sa connaissance de l’âge héroïque savait le secret pour former le mithril. Objet réputé d’une merveilleuse beauté, il permettrait de manipuler n’importe quel matériel même magique, et de faire des armes de légendes même à l’aide d’acier simple. Quelques armes runerims mythiques, dédiées aux plus grands guerriers de leur peuple, furent manipulées à l’aide de l’enclume de Lovahazheim, et si elles n’ont pas toujours des pouvoirs elles sont toujours d’une qualité extraordinaire. Cependant, quand Lovahazheim fut tué lors du massacre des Runerims, peu surent réutiliser l’enclume correctement. L’artisan nurenuilien Douglas Malgloirith, vers le XIIème siècle, libéra l’enclume du temple où elle avait été scellée, et mena des recherches dessus. Cependant, il fut brutalement tué au milieu de son étude, et l’enclume disparut pour ne plus jamais apparaître depuis.

Heureusement, ses textes persistent. Douglas voulait étudier la nature du Mithril, et si son étude n’est pas complète, c’est la seule disponible à ce sujet avec les textes de Lovahazheim, qui s’exprimait cependant en vers Runerims, et est donc complexe à traduire. Ci dessous se trouvent ses textes sur le sujet de l'enclume:
Spoiler:

Esprit de la matière, traité I

L’enclume de Lovahazheim est la preuve d’une chose : le mithril, acier des armes mythiques de l’âge héroïque, capable de trancher à travers n’importe quoi, n’a pas uniquement une utilité destructrice. Plus exactement, l’anéantissement n’est pas le propre du mithril. C’est ce que l’on pensa longtemps, puisque de nombreux artisans furent incapable d’utiliser l’enclume sans réduire en miettes la matière manipulée. Certains y parvinrent, mais n’obtinrent que des résultats rudimentaires. Pourquoi donc ? Ma théorie était que le mithril sublime toujours la propriété de l’objet qu’il constitue, mais elle est rendue faillible par les faits. De plus, comment le mithril reconnaîtrait-il automatique la fonction pour lequel il est formé ? Il nous faut repenser nos appréhensions.
La réponse se trouve peut-être dans le texte de Lovahazheim inscrit sur l’enclume. Peut-être s’agit-il d’un guide pour aider les générations futures à manier l’objet, mais malheureusement, nous ne sommes pas aussi doué en runerim qu’il l’était. Son langage runique, même pour son époque, semble archaïque, et s’exprime de manière critique. Néanmoins, j’établirais déjà une théorie sur ces observations : les lignes des vers se tordent de manière étrange et non linéaires. Inhabituel pour les runerims, et presque introuvable dans leur esthétique. Ce n’est pas par hasard si elles se tordent en spirales, vaguelettes et boucles : cela a un sens. Enfin, on peut observer la récurrence du mot Lov . Harmonie, en Runique. Il me faut poursuivre une tentative de traduction.


Esprit de la matière, traité II


« Alors le sur-roi ouvrit sa gueule, et son souffle de feu et de foudre parvint à mon oreille.
Une mélodie, pour celui qui sait l’entendre.
En l’écoutant, l’esprit et l’âme se forment, et l’esprit et l’âme forment le monde. »

Je suis bien incapable de retranscrire en langue commune la beauté de ce runique, hélas, mais il reste instructeur. Ces trois lignes racontent une partie de l’instruction de Therebor ( « sur-roi », ou « Roi au dessus du roi », Loth-Un en runique, est un surnom fréquent du dragon) à Lovahazheim. La musique forme, ou guide (le mot est ambigu) l’esprit, qui fait de même pour le monde. Cela rappelle de l’incantation magique sur certains points, mais il y a plus.

« Le sur-roi le nomma Mithril, et ajouta qu’une enclume serait sa meilleure incarnation.
Car Mithril n’a jamais fait que reforger le monde senti par les mains. »

En le reliant à un des parchemins postérieurs de l’artisan, j’en suis venu à la conclusion que le pouvoir du mithril est la manipulation de la forme du monde matériel. Cependant, pour Lovahazheim, le monde matériel qu'il évoquait ne se limitait pas aux solides, d’où l’étrange formulation « le monde senti par les mains », assez disgracieuse à lire et entendre dans notre langage. Pour les runerims, ce monde « senti par les mains » inclut toute forme de matière et d’énergie, mais pas des choses telles que l’âme, l’esprit, ou l’essence divine. Voilà peut-être un début de théorie sur le principe du mithril.

Esprit de la matière, traité III


Malheureusement, aucun texte ne semble parler des origines du métal mystérieux qu’est le Mithril. Peut-être cette connaissance était-elle en dehors du domaine de Therebor, ou peut-être aussi n’a t-il pas voulu l’apprendre à son élève. En revanche, en me fiant aux mots traduisibles sur l’enclume, je me suis essayé à la manipulation d’objets, tentant de frapper près de certains vers, et en observant les effets. Chaque recoin de la surface agit différemment, et, à l’instinct, j’ai fini par obtenir une lame à partir d’un lingot de fer, ceci en ignorant tout procédé métallurgique ! Sa forme est impratique et laide, mais elle est redoutablement solide et tranchante sans être aiguisée ! Mieux encore : j’ai répété les procédés effectués avec cette dague avec de la pierre : me voilà avec une lame de pierre également formidablement robuste. Avec cet enclume, il est possible de manipuler n’importe quoi comme de l’argile, et de sublimer sa robustesse. Je ne comprends pas exactement le procédé, mais même un objet enchanté par un sortilège de solidité n’y résista pas.
Un collègue m’a fait récemment parvenir une nouvelle traduction d’un des assistants de Lovahazheim. Rien d’intéressant, un texte très bureaucratique, si ce n’est la mention intrigante du fait que les artisans runerims estimaient que l’enclume pourrait manipuler d’autre objet en Mithril. Il semble cependant qu’ils n’eurent jamais l’occasion de prouver cette théorie.

Malheureusement, je ne parviens pas à aller plus loin que mes lames étranges de matériaux hétéroclites. Je ne comprend pas tout les vers, j’aurais besoin d’aide de traducteurs plus compétents. Enfin, un marteau basique ne semble pas faire l’affaire… Et si Lovahazheim utilisait un outil spécial, en plus de l’enclume ? Cela avancerait grandement mes recherches. Il semble que la musique Runerim est complexe à saisir.

Il n’y a pas de traité IV, l’auteur étant mort avant de l’écrire.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Artefact]Reliques de l'Age Héroïque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum