HRP - Le Nouveau Continent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HRP - Le Nouveau Continent

Message par Gemstone le Mer 22 Juil - 21:00

PREMIO : CECI EST DU HORS-RP. Ce post n'a aucune valeur canonique.

Bon, ce n'est plus un secret depuis bien des mois, mais certains ont pointé du doigt un besoin de sujet plus ou moins officieux pour déclarer le projet, et éventuellement l'organiser.

Alors, le projet en lui-même, c'est qu'en post-éllipse, on tombe sur un continent tout nouveau, au delà de l'océan, vers l'Ouest. Le trajet est à priori long et fastidieux, se faisant en navire. Le parallèle avec la distance europe-amérique est raisonnable.

Sur ce continent neuf, il aurait pour principale caractéristique d'être encore en grande partie sauvage, muni de bestioles hardcores qui genre t'arrachent un bras en deux-deux. J'ai dit hardcore, pas cheatées (on n'est pas à Tarod non plus), notez. Des projets de colonisation, principalement menés par Nurenuil, font part belle à l'exploration, la survie, l'aventure, et plein d'autres joyeusetés d'un style bien différent de ce qu'on peut vivre sur un continent civilisé.

D'où un premier thème, développer des putains de saloperies pour que les rôlistes en chient. Monster Hunter est une référence sympa. Le principe, c'est de refiler des combats épiques, et difficiles, dont les joueurs se targueront ! J'ai même une idée d'un ensemble de conneries à base de draconides, même si c'est sans doute une idée à jeter vu qu'on aime pas trop tout ce qui est dragon. J'essaierai de défendre l'idée quand même :'D

Le deuxième thème, c'est les peuplades du continent. En gros, les trucs avec quoi tu peux communiquer avant d'éventuellement te faire bouffer. Alors, de manière générale, ces terres ne sont que très peu habitées, soit ces peuples sont sédentarisées de petits territoires limités, soit ils sont nomades et se déplacent cycliquement sur de plus grandes distances. Voici une liste en vrac de concepts brainstormés :
- Pillards esquimaux (gérés par Cerf)
- Félynes variation raton-laveurs
- Conans les barbares des plaines
- Psychomantiens prétentieux
- Hommes des cavernes (non mais vraiment, y vivent que sous terre !)
- Murlocks

Troisième thème, le paysage. Alors, j'ai fait une map, sujette à modifs. Notez que c'est la map complète, au-delà des petits bouts déjà explorés.
Spoiler:
Pour quelques trucs en vrac, j'ai surtout pensé à des plaines, des super-gros canyons, des jungles, des forêts vierges.
avatar
Gemstone
Admin

Messages : 1297
Date d'inscription : 07/10/2010
Age : 22
Localisation : Digital world.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Therius, Bauldeury, Gemstone

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: HRP - Le Nouveau Continent

Message par Lord Penguin le Ven 24 Juil - 21:41

Et pis aussi une régions avec plein d'iles et d'ilots et plein d'eau entre eux. Mais si.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 624
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PROTO-PEUPLE: Les Myosiens

Message par DALOKA le Sam 1 Aoû - 18:24

(HORS SUJET: Ajoutons aux Conan les barbares des plaines la caractéristique "Touche native américaine". On ne s'est pas inspiré de ça, et ca me semble une bonne idée pour les différencier des barbares de fantasy lambdas. Ca peut-être fun.)




Tout point de ce post est encore débattable. Il s'agit d'une exposition de mes idées.




Les Myosiens sont un peuple vivant vers le sud du continent, dans une série de petites citées jamais trop éloignées l'une de l'autre. Myosien est le nom qu'adopteront les colons, mais les barbares des plaines les nomment Quetzals. A noter que n'ayant pas de réelle langue, ils n'utilisent pas de mot prononçable pour se définir. Il n'y a qu'un mot écrit, mais qui ne possède pas de prononciation, de ce fait tout les noms qu'on peut leur donner sont étrangers.


Apparence

Légèrement plus petits que les humains, ils possèdent un teint plutôt foncés et des cheveux allant du gris au blanc. Leur visage et leur corps est globalement similaire à celui des humains, même si leurs traits ont tendance à être fins et leur nez pointu. Ils disposent de peu de pilosité et d'oreilles particulièrement pointues. Certaines particularités physique les séparent des homos sapiens communs : ils disposent de quatre doigt à chaque mains (leur faisant au passage, compter par 8 ce qui rends leurs mathématiques peu compréhensibles pour les autres civilisations), et également d'une queue jumelée. Cette dernière, en grandissant, se divise en deux à son bout, formant une assez longue queue en Y, entièrement articulée qui peut potentiellement servir de troisième membre mais est d'une force faible. Enfin, ils possèdent vers le sommet de leur front une corne légèrement courbée pointant vers le haut, mesurant généralement près d'une vingtaine de centimètres à l'age adulte. Leur croissance s'achève entre vingt cinq et trente ans, et ils atteignent généralement leur maturité sexuelle autour de vingt ans.
Ils ont un corps fin, et sont également plus faibles physiquement que les humanoides en général. En raison du fait qu'ils communiquent à l'aide de leur psychiques, ils sont incapables de parler. Ou plus exactement, leurs cordes vocales, trop dures, sont tout juste aptes à émettre des sons vocaux tels que des cris, des rires ou des soupirs, mais ils sont incapables de prononcer correctement des mots. Ils n'ont en conséquence aucun langage oral et communiquent mentalement. Il est très important de noter qu'ils communiquent par des idées, non par des mots.

En moyenne, un individu parviens à vivre 140 années.

NOTE : une descendance entre un individu de cette race et un d'une autre sera stérile et vivra deux fois moins longtemps. L'affaiblissement des facultés mentales dépend des cas, tout comme les caractéristiques physiques en résultant.

Facultés :


N'utilisant pas d'armes et étant non violents, leur facultés psychiques sont leur principal moyen de défense en plus de communication. Ils sont en effet capable de communiquer mentalement à qui serait dans un rayon d'à peu près dix mètres autour d'eux, ou bien croiserait leur regard. Ceci grâce à leur corne. Si la corne est coupée, cela ne fera que réduire la portée de leur pouvoir et la communication par regard sera toujours possible, d'autant plus que, bien que lentement, leurs cornes repoussent… En revanche si on l'arrache à la base, en admettant que l'individu survive, il sera privé à vie de ses facultés.

Leurs facultés leur permettent donc de communiquer avec autrui et de lire dans les esprits, facultés qu'ils utilisent en permanence et fait partie de leur société (communiquer ne leur demande pas réellement d'efforts, surtout si la communication est voulue). Ils s'en servent aussi pour manipuler les gens à leur guise, mais ce dernier fait est plus subtil qu'on ne le pense.

En effet, ils ne peuvent pas réellement forcer quelqu'un à obéir. Communiquer est la seule chose qu'ils peuvent faire. Cependant, c'est un peuple très intelligent qui a des grandes connaissances pour ce qui est de l'esprit et de la philosophie… En ayant accès aux pensées et souvenirs d'autrui, ils peuvent utiliser leurs connaissances et ce savoir à bien pour manipuler l'esprit des gens. Si cela paraît anodin, c'est en vérité redoutable. Ils excellent dans l'art de mettre en lumière les doutes de chacun et de les convaincre, d'autant plus que recevoir une information directement dans son cerveau est terriblement efficace. De ce fait ils sont parfaitement capable de laver le cerveau de quelqu'un de cette manière. La puissance d'un individu est donc, en quelque sorte, déterminée par son talent à retourner l'esprit des autres, et donc sur son éloquence en plus de ses pouvoirs. Avec une certaine maîtrise, il est cependant possible de projeter dans l'esprit d'autrui des images, ce qui rend ce pouvoir encore plus efficace. On peut considérer que plus l'esprit de quelqu'un est en proie aux doutes, plus il est vulnérable. Bien sur il existe des personnes pouvant résister à cette pression mentale. Mais en bref : ils parlent directement à votre conscience pour pouvoir faire en sorte que vous faites ce qu'ils désirent. Le problème étant que la cible n'est pas forcée mais se mettra à penser qu'il faut faire telle chose ou qu'elle veut le faire. Une fois prit dedans il est très dur de s'en défaire. Bien sur le temps que cela demande et la difficulté dépend de la personne. Les individus capables de résister à cette influence le plus longtemps seraient les gens bornés, ou ceux incapables de douter. Il est également difficile de convaincre ceux qui seraient dénués de raisons (il faut d'abord les guérir de leur problème, si cela est possible).
Cependant, seul une poignée d'individus serait immunisée à l'utilisation de cette faculté.

On suppose cependant que les plus puissants d'entre eux pourraient être capable d'entraver les mouvements, même si ils sont toujours incapables de commander directement au corps.



Ensuite, il y a le cas des dégénérés. Mais j'en parlerais plus tard.


Leur société :


Ils se considèrent comme spirituellement plus élevés que le reste des mortels, d'où leur grand mépris des autres cultures. Ils pensent en vérité que élever spirituellement les mortels est la tâche sacrée qui leur revient. Il ne s'agit pas cependant d'un désir d'extermination ou de domination qui sont pour eux des manières de penser humaines… Il s'agit, de leur point de vue, de faire en sorte de convaincre les autres du bien fondé de leur mode de vie.

C'est un peuple pacifiste et non violents. Ils ont d'ailleurs un immense mépris de la violence, des armes, et même de la magie offensive quelque soit sa nature. Ils prônent à la place l'ordre et l'harmonie.
La violence n'est pas la seule chose rejetée dans leur société. Il y a aussi l'égoisme, l'ambition, le secret, et toutes les pulsions primaires. Pour eux, l'esprit prime sur le corps, et la société sur l'individu. Leurs facultés mentales font qu'ils sont aptes à partager leurs sensations, donc leur douleur, à leur semblables mais également aux autres espèces. Sans oublier le fait qu'ils soient capables de voir les pensées et souvenirs d'autrui fait que le mensonge et le secret n'existent pas réellement chez eux. Ils vivent en parfaite cohésion et, fait exceptionnel d'un point de vue humain, n'entrent jamais en conflits. Il est aussi très rare qu'un individu soit poussé par un désir de dominer ou s'élever au dessus des autres. Pour eux s'élever plus haut n'a aucun sens, car ils sont déjà au plus haut des mortels de leur point de vue, et dès que quelqu'un s'élève spirituellement par un nouveau savoir ou une nouvelle réflexion, la société entière doit en profiter. Il n'y a pas d'inégalité sociale dans leur société non plus et ils sont détachés des discrimination sexuelles ou physiques. Ce sont aussi en général des gens d'un naturel très calme et réfléchi.

Ils arrive souvent qu'ils intègrent des membres d'autres races à leur société. Considérés comme des esclaves du regard des autres peuples, ils ne se pensent pas du tout ainsi. Ces derniers se voient souvent attribuer des tâches physiques, dont certaines trop éprouvantes pour la majorité des membres de la race dont nous parlons, et ne reçoivent pas de paye (l'argent n'existe pas chez eux de toute façon). Cependant, ils sont considérés comme des membres de la société car ces derniers méprisent les sociétés étrangères, non les espèces étrangères car ils sont selon eux au dessus des différences biologiques. De ce fait, ils sont logés et nourris au même titre que les autres, et il est considéré que en échange de leur travail physique, ils sont également élevés spirituellement : vu qu'ils ne peuvent lire dans les pensées d'autrui, une communication établie par un membre de la race dont nous parlons est nécessaire afin que ces derniers reçoivent ou bien échangent leur savoir. D'autant plus que, même si ces gens se sont généralement fait convaincre mentalement avant et donc en quelque sorte, fait laver le cerveau, ils ne se plaignent aucunement de leur condition et pensent également que leur manière de vivre est la bonne. Ils pensent comme eux, au final. Peut-on dire qu'ils sont plus esclaves de cette société que ceux nés dedans ? Cela reste à voir.

La plupart des membres de cette race passent leur vie à réfléchir sur des questions philosophiques pour pouvoir élever spirituellement leur société et tout ses membres, et à transmettre leur savoir. La transmission du savoir est primordiale chez eux, et est, avec sa recherche, un des deux buts primordiaux de chaque individu dans société.

Ces derniers paraissent en vérité peu avancés technologiquement. Ils n'ont développé aucune technologie militaire (évident), et aucune technologie qui pourrait être à long terme dangereuse pour l'environnement… Se contentant pour se nourrir d'une agriculture classique et d'un élevage modéré. Cependant, malgré cela, leur niveau en science est élevé et leur savoir en hygiène et médecine est supérieur à celui des autres espèces.


Maintenant que nous avons passé une page entière à dire pourquoi ils pensaient leur société comme utopie, en leur cirant bien les pompes donc, faisons l'opposé et pointons du doigts les bémols de cette perfection. Car le gris c'est mieux.

-Ils n'accordent aucun crédit aux autres sociétés qu'ils considèrent comme catégoriquement barbares. Ils jugent que les membres de ces dernières devraient s'en libérer pour atteindre l'illumination et (on va le répéter beaucoup) l'élévation spirituelle.
-De leur point de vue ils ne font que convaincre les autres. Mais vu la nature de leur pouvoir, on peut qualifier ça de manipulation.
-L'individu n'est pas très important dans leur société et chacun doit penser d'une manière similaire pour éviter le chaos et le conflit.
-Bien que calmes et réfléchis, les membres de cette société ont également tendance à manquer cruellement de personnalité. D'autant plus qu'ils ne cherchent à se distinguer des autres : habits et maisons sont très similaire. Ils visent l'idéal et non la diversité.
-Peut on dire que les membres de cette société, bien qu'étant en paix et libérés de leurs instincts et désirs primaires, sont heureux ? Cela reste à voir également.
-Le manque d'ambition de cette société fait que, en vérité, les autres civilisation on prit de l'ampleur et celle ci non. Ils n'ont pas de désir de domination, et veulent juste pouvoir convaincre d'autres individus de leurs rejoindre. Leur courbe démographique ne monte jamais vraiment également. De ce fait, leur population est en vérité en approche d'un potentiel danger d'extinction, ce qui… Ne les dérange même pas. Considérant que leur mode de vie est de toute manière l'idéal, il n'y a pas de raison d'en changer. Et si ce mode de vie doit mener à leur fin, qu'il en soit ainsi.
C'est dire à quel point ils sont bornés.
-Un membre ayant l'idée de penser différemment, et persistant à le faire, sera rejeté par les autres comme un danger potentiel. Cependant ces cas sont rares.
-Leur société peut, selon les points de vue, être une utopie ou une paix d'un ennui mortel. Rien ne se passe réellement dans cette société, et si elle évolue spirituellement, c'est à un rythme lent.


Tant de raisons pour lesquelles les autres peuples peuvent ne pas les supporter. Déjà car beaucoup aiment moyennement qu'on dénigre ainsi leur mode de vie, et qu'on enlève certaines personnes à leur propre société. Et même au niveau de la simple conversation, parler avec quelqu'un finissant tes phrases est pour le moins irritant.


Anecdotes :

-pour ce qui est du style vestimentaire et des bâtiments, je pensais m'inspirer du style Indien/Asie du sud. Si Bérilion est censé s'inspirer de l'Asie, c'est surtout la Chine et le Japon au final, donc ce n'est pas grave.
-Je les préfère plus petits que les humains(sans compter la corne). Les mettre plus haut n'aurait fait que leur donner un point commun avec les elfes dont je tiens à les dissocier. Et si une grande taille accentue leur coté méprisant et détestable, je juge qu'on peut aussi faire ça.
-Les cheveux blancs c'est l'idée de Gem, je vous jure cette fois c'pas moi.
-Ils ont un sens de l'humour. C'est juste qu'ils vont rire de paradoxes et de nonsense, pas à nos blagues de culs. Ces enfoirés. Parfois les humains non intégrés à leur société ne pigent rien à leurs blagues.
-Si un Myosien tente de vous convaincre, essayer de réfléchir et de débattre contre lui peut sembler intéressant, mais si vous avez l''intention de les vaincre à leur propre jeu, laissez tombez.

Etude d'un cas spécial : les dégénérés

Dès qu'un membre de cette race tente de convaincre quelqu'un, il arrive qu'il n'y parvienne pas, même en insistant autant qu'il peut. Dès que cela arrive, ce n'est pas si grave et cela ne fait que décevoir ce dernier et agacer le concerné. Il existe une autre situation rarissime cependant.

Parfois, en tentant de fouiller l'esprit d'autrui et de l'utiliser pour aider à le manipuler, il arrive qu'un membre de cette race tombe sur quelque chose qu'il ne comprenne pas. Bien sur, c'est un peuple très intelligent, d'où la rareté de la situation. Leur opposer des paradoxes classiques, connus de tous ou bien trop simples, ne peut que peu les affecter. Ce sont pas des ordinateurs, de plus.
Cependant si il ne réussit réellement pas à comprendre l'esprit de ce dernier, même en faisant usage de toute sa logique et son savoir, son propre esprit subit alors au bout d'un moment un violent traumatisme, parfois suffisant pour tuer l'individu. Si il survit, il devient un ''dégénéré'' et la nature de ses pouvoirs change. Très peu de cas sont recensés, ce genre de situation étant exceptionnelles.

Les dégénérés sont exclus de leur société pour un bon nombre de raison. Pour commencer, ils se retrouvent incapable de raisonner correctement et on un comportement très simplet, obéissant simplement à leurs envies et désirs primaires. On peut les comparer à des jeunes enfants, car c'est à peu près à un état mental similaire que leur esprit a régressé. Des enfants adultes cependant. Et je rappelle que les enfants sont déjà de base loin d'être inoffensifs. Leur mémoire est également défectueuse, ils oublient facilement ce qu'ils vivent ou ce qu'on leur dit, à l'exception du plus marquant, ce qui rends tout progrès quasiment impossible. Tout cela rend une communication mentale saine avec eux impossible, ce qui est une des raisons de leur rejet par leur société, mais ce n'est pas la seule raison.


La nature de leur pouvoirs est en effet transformée. Ils ne sont plus capables de communiquer correctement avec l'esprit d'autrui, mais on développés une autre faculté. Ils sont capables d'influer sur l'inconscient d'autrui. Pour ceux qui on lu les écrits de Papa Freud, dites vous  par exemples qu'ils sont capable d'influer sur le « Ca » et le « Surmoi », réduire ou grandir leur influence. Mais on va dire tout ça de manière plus simple : ils peuvent manipuler directement les désirs inconscients/refoulés/déplacés, etc, et les restrictions . On pourrait les penser inoffensifs à cause de leur état mental, mais dès qu'il s'agit de se défendre un dégénéré est capable de faire preuve d'une grande intelligence (autant qu'un membre normal), et certain font ça purement par amusement.

A cause de la nature de leurs pouvoirs, les rares dégénérés sont craints par le reste de leur espèce. Il leur est impossible de communiquer correctement avec, et la simple idée qu'on puisse manipuler leurs pulsions et désirs inconscients les terrifie comme jamais. Ils n'ont que peu de moyens de défense contre ça et y sont encore plus fragiles que les humains. La transformation ne change donc pas leur puissance et les rends même plus dangereux. Ils sont imprévisibles, peuvent manipuler autrui sans qu'il ne le réalise même vraiment, et toute la logique du monde n'est pas vraiment utile face à eux.

A noter que les Myosiens ne peuvent pas vraiment entretenir de vraie conversation avec les animaux puisque que nous ne sommes pas dans Disney est qu'un animal est ce qu'il est (va rallier un animal à ta cause et le manipuler à l'aide de raison et de logique. Et surtout, va converser avec.). Bien qu'ils peuvent envoyer dans leur esprit l'idée de choses concrètes et espérer en tirer quelque chose. Les dégénérés, capables de manipuler les instincts primaires directement, sont en revanche aptes à apprivoiser un animal très facilement.


Dernière édition par DALOKA le Lun 31 Aoû - 15:33, édité 3 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1816
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Skhaals

Message par Lord Penguin le Ven 7 Aoû - 3:38

Oky, voilà mes pseudo-murlocks =3= .
Il est tard, j'suis crevé, j'ai sans doute oublié pas mal de détails ou de points que j'aurais voulu/du aborder... Au pire, je completerais au fur et à mesure, mais l'idée générale est là.

Si vous avez des remarques, idées, objections, allez y, n'hésitez pas.



Les Skhaals :


Apparence et caractéristiques physiques :

Leur corps, grisé à l’arrière et blanc à l’avant, est allongé et recouvert d’une peau humide et visqueuse, semblable à celle d’un poisson (cet aspect visqueux est dû à la sécrétion d’une muqueuse destinée à améliorer la pénétration dans l’eau). Cependant, en y regardant de plus près, on peut en fait discerner de larges écailles presque totalement soudées les unes avec les autres.
Des branchies de requin sont visibles de chaque côté, au niveau de la base du cou et au bas des côtes. Celles au niveau du cou sont des branchies classiques, mais celles au niveau des cotes sont en réalité des portes reliées à des poches spéciales situées en dessous de l’abdomen et visant à stocker de l’eau afin de maintenir le corps humide lors de potentielles excursions sur la terre ferme. Ils disposent aussi de poumons, respirant l’air par la bouche.
Des piques liés par des palmures partent du haut / arrière de leur crane jusqu’au milieu de leur queue, les plus hauts étant au niveau du dos. Leur queue, justement, est couverte de quatre ailerons : L’un en dessous, au milieu de la queue, deux latéraux à son extrémité, et un au-dessus, un peu avant les deux derniers.
Leurs bras et jambes sont puissants, leur offrant une bonne mobilité aussi bien dans l’eau que sur terre. Au niveau de l’avant-bras et du coude, on leur trouve d’autres piques et palmures qui, une fois déployés, leur servent littéralement de nageoires. Ils nagent ainsi lorsqu’ils veulent être rapides, mais pour la nage « de précision », ils préfèreront utiliser simplement leurs pattes palmées... Ces dernières devant plutôt être qualifiées de main car disposant de pouces opposables permettant la saisie et la manipulation d’objets en tout genre (il n’y a aucune palmure entre le pouce et l’index), à la manière des humains, même s’ils ne disposent pas d’auriculaires. Ils ont aussi des griffes acérées (incroyable, pas vrai).
Leur tête, placée au bout d’un long cou, est ornée de part et d’autre de pics liés entre eux par des palmures. Leurs yeux sont petits, ronds, et aux pupilles horizontales et rectangulaires, leur offrant une vision panoramique large. Ils disposent aussi de narines leur offrant un odorat rudimentaire, qui ne leur sert que peu.
Leur mâchoire est ornée de plusieurs rangées de dents tranchantes, irrégulières et désordonnées, servant à déchiqueter la viande. Ces dernières sont généralement cachées mais lorsqu’ils veulent se montrer menaçant, les Skhaals déploient les palmures de leur crane et relèvent leurs babines, dévoilant leurs innombrables crocs acérés. A la base de la mâchoire, on trouve deux espèces de petites nageoires recouvertes de petits poils. Il s’agit en fait de récepteurs que l’on pourrait presque assimiler à l’ouïe que possèdent la plupart des mammifères (les Skhaals ne possédant pas d’oreille ou de trou auditif), à l’exception près qu’ils ne captent que très peu les sons classiques, mais sont surtout fait pour capter une certaine fréquence d’ultrasons. En effet, les Skhaals disposent d’un sonar semblable à celui d’une chauve-souris qu’ils envoient perpétuellement pour détecter ce qui se trouve alentour. Le duo vue et sonar est leur principal moyen de se repérer, même si le sonar est légèrement favorisé.

En gros ça ressemble à ça : http://i18.servimg.com/u/f18/18/94/91/00/skhaal10.jpg

Ah, et tant qu’on est dans la partie apparence, les Skhaals ne portent aucun vêtement. Et, juste pour kiart, ils ont une reproduction avec pénis (rétractable et caché la plupart du temps (et y’en a qu’UN SEUL) ) comme le font les mammifères, mais ils sont ovipares.


Comportement et société :

Bien que d’un œil externe, à cause notamment de leur absence totale de vêtement, les Skhaals peuvent sembler n’être que de vulgaires animaux, ils sont des êtres très intelligents et conscients (?) dotés d’une communication avancée. On les voit même parfois adopter des comportements étrangement humains… Comme se tenir accroupis (ils sont habituellement à quatre pattes) pour observer des traces ou un objets, ou bien défendre avec acharnement l’un de leurs compagnons, quitte à y laisser la vie.
Comme nous l’avons vu plus haut, les Skhaals ont une ouïe très limitée. Ils sont bel et bien capables de communiquer par la « parole », produisant par la gueule des sons qui ne ressemblent qu’à des gargouillements pour l’oreille humaine, mais ils sont obligés d’être extrêmement près pour le faire. C’est pourquoi la majorité du temps, ils communiqueront via langage corporel, moins complexe que le langage vocal, mais suffisant pour leurs interactions sociales. Un autre moyen de communiquer qu’ils utilisent est le sonar : En effet, ils peuvent modifier leur fréquence d’envoi en une fréquence spéciale qui perturbera celle des autres Skhaals alentour. C’est un moyen radical et efficace d’annoncer un danger imminent ou une situation critique.
Bien que disposant de pouces opposables, il n’existe pas d’artisanat Skhaal. Ils ne fabriquent jamais ni outil, ni arme, ni vêtement… Cependant, ils sont capables d’utiliser ceux utilisés par d’autres espèces intelligentes et d’en comprendre aisément le fonctionnement. Ainsi, si un chevalier combat un Skhaal et laisse tomber son épée à terre, il est tout à fait possible que l’amphibien la ramasse et s’en serve contre lui s’il le juge utile. Il est donc aisé de penser que c’est une raison culturelle et non un manque d’intelligence ou de moyen qui pousse les Skhaal à ne jamais fabriquer quelque objet que ce soit.
Les Skhaals sont des créatures extrêmement territoriales. Ils vivent au Sud-Ouest du Nouveau Continent ( ici : http://i18.servimg.com/u/f18/18/94/91/00/aurore10.jpg ), dans une zone d’archipel et sur la côte qui s’étend à ses extrémités, et nulle part ailleurs. En effet, ces eaux disposent d’une concentration élevée d’un certain élément minéral qui favorise grandement la croissance des jeunes et permet aux mères de pondre des œufs viables. Cet élément viendrait jusqu’à la mer depuis les montagnes proches via différents fleuves. Puisque ne pouvant que très difficilement s’installer ailleurs, les Skhaals défendent leur territoire avec hargne et n’hésitent pas à attaquer à vue quiconque s’en approcherait. Cependant, ils éviteront de se frotter à plus fort qu’eux, surtout seul. Ainsi, si l’un d’eux découvre un groupe de colons un peu trop aventureux, il n’essaiera pas d’attaquer seul en sachant qu’il est voué à perdre et aura l’intelligence d’aller plutôt chercher des renforts pour tendre une embuscade ou submerger l’ennemi.
Bien qu’ayant un physique typique de prédateur, les Skhaals sont omnivores et capables de manger de tout et n’importe quoi. Cependant, ils préfèrent bel et bien la viande et ne mangent presque que cela (sauf en périodes de famine ou ils daignent se nourrir de baies). Ils passent donc beaucoup de leur temps à chasser, aussi bien dans l’eau que sur terre (dans ce cas, ils remplissent leurs poches abdominales d’eau car ils ont besoin de maintenir leur corps humidifié. Les périodes de pluie ou de forte humidité, on peut parfois trouver des Skhaals très éloignés de leur territoire et très loin dans les terres), généralement en petits groupes de deux à cinq individus, sauf pour les plus grosses proies, telles que des baleines, ou plusieurs groupes s’unissent. Lorsqu’une proie est tuée, les chasseurs ont le droit de s’en nourrir sur place, mais ramènent ce qu’il reste à la communauté (ils ont un très grand sens de la communauté, en fait).
Parlons-en, justement, de la communauté Skhaal. Tout d’abord il faut savoir qu’il n’existe aucune guerre au sein de cette espèce, ni aucune rivalité entre clans, puisqu’il n’existe pas de clan. Il n’y a aucun signe distinctif physique entre les individus (ou presque), même s’ils peuvent avoir des personnalités différentes (il est dur de parler de personnalité pour ce genre de bestiole, mais certains seront plus craintifs et d’autres plus fonceurs, par exemple). Les Skhaals se rassemblent en différents lieux, principalement des grottes sous-marines, ou ils se reposent et où ils pondent leurs œufs de manière regroupée afin de pouvoir plus facilement les protéger. Dans les murs de ces grottes sont souvent gravés de larges symboles au sens obscur… De l’art rudimentaire? Ou un appel à quelque protection divine ?
Socialement, il semble qu’il n’y ait pas de figure particulièrement dominante au sein de la communauté, de donner d’ordre tel qu’un roi ou une reine. Chaque individu agit de son propre chef. Mais on distingue cependant certains Skhaals qui ont une certaine influence sur leurs congénères. Ceux-ci sont en tous points identiques aux autres, si ce n’est que leurs récepteurs, situés au niveau des mâchoires, sont plus long et larges que la normale, pouvant évoquer pour un humain une sorte de barbe. Ils disposent aussi de capacités propres : Ils savent user de magie. En effet, on pourrait les comparer à des shamans, qui ont des affinités avec la magie naturelle de l’eau. Ils peuvent manipuler cette dernière et se trouvent renforcés en sa présence et en certains sites mystiques ou spirituels, à la façon de druides nurenuiliens par exemple. Ces sortes de shamans, donc, ont une certaine influence sur la coordination de la communauté Skhaal et font office de figure d’autorité.


Mot de la fin :

Pour résumer (oui je résume à la fin, j’suis un fou), les Skhaals sont une espèce amphibie que l’on pourrait résumer comme étant à mi-chemin entre l’homme, le requin et le crocodile(?). Physiquement, ils sont redoutables et très puissants, mais surtout très dures à surprendre grâce à leurs perceptions avancées (sonar spotted). En plus de cela ils sont très intelligents et lisent très facilement dans le jeu des autres espèces, comprenant immédiatement le risque, contrairement aux animaux (pointez en un avec un arc, vous pouvez être sur qu’il ne va pas rester sans rien faire, par exemple). Socialement, ils n’ont pas vraiment de leader, mais disposent de sortes de shamans qui sont capables d’user de la magie naturelle et influent sur les actions de la communauté.

En gros, considérez-les comme des mobs particulièrement intelligents et coriaces contrôlant une partie du nouveau continent, et absolument pas comme des trucs que vous pourriez potentiellement jouer. Dans tous les cas, les colons se frotteront à eux a un moment ou a un autre... Ou alors ils les laisseront vivre leur vie et s'exposeront a des attaques de temps a autres car ils s'aventurent parfois hors de leur territoire. Enfin...Si jamais y'a quelque chose d'interessant a récupérer dans leur archipel, vous pouvez être surs que ça va finir en grosse baston, une fois de plus.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 624
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: HRP - Le Nouveau Continent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum