L'Echelle Daloka

Aller en bas

L'Echelle Daloka

Message par DALOKA le Dim 2 Aoû - 20:12

Le post sur la Taverne se faisait vieillot. Et suite aux débat, un bon nombre de précisions sont nécessaires. Surtout que à présent, on peut bien déclarer que cette mesure est officielle. Sur ce, je me lance.

Cette échelle permet de mesurer la puissance de combat d'un personage, et permet ainsi de situer une force aisément. Elle peut s'exprimer avec une lettre, ou un nombre (plus rarement utilisé). La détermination du rang se fait avec le tableau ci-dessous. Il va sans dire que l'Echelle Daloka donne une idée très approximée, très simplifié, des capacités d'un personnage. Un rang H peut battre un rang B pour peu qu'il se serve des faiblesses de son adverse dans une situation méticuleusement préparée.

Ainsi, vous comprendrez que si la technique de combat (= niveau à l'épée) est prise en compte, l'intelligence ne l'est nullement. Pour faire simple, c'est une addition des capacités physiques, techniques, et surnaturelles.

Sans plus attendre, voilà l'actuelle version officielle de ladite classification:

0.5 - I Enfant ou d'une personne basique malade/vieille
1.0 - H Humain adulte moyen.
1.5 - G Recrue.
2.0 - F Soldat entrainé. En gros, un homme formé. Le soldat lambda, qui n'est pas nouveau, mais reste relativement normal.
2.5 - E      Vétéran.
3.0 - D Elite. Niveau d'un chef de guerre/ Aventurier expérimenté qui tue de la grosse bestiole. Si l'on parle d'un personnage sans capacités surnaturelles, cela peut représenter le niveau de compétence des meilleurs combattants de notre réalité.
3.5 - C Optimum d'utilisation des facultés humaines. Pour atteindre ce niveau sans capacité surnaturelle, il faut généralement un don particulier pour quelque chose. L'entrainement simple ne suffit plus.
4.0 - B Personne aux facultés surhumaines.  Seule une poignée d'humains peuvent atteindre ce niveau.
4.5 - A Optimum d'utilisation des facultés surhumaines. Là on entre dans le cheat. C'est, à titre d'information, le pic de puissance pouvant être normalement atteint par les mages humains.
5.0 - S Personne aux facultés surnaturelles.
6.0 - SS Optimum d'utilisation des facultés surnaturelles/Demi dieu. A partir de là, on peut considérer le personnage comme ayant un potentiel de destruction massive. Généralement on évitera d'y toucher

> 6 - X Puissance qui n'est plus réellement calculable. Et car ce n'est plus humainement calculable, il n'y a pas de réelle niveau au dessus. Et là en revanche, on y touchera très probablement jamais.





J'invite fortement à aller voir ces topics: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t499-debat-a-propos-des-niveaux-de-puissance
http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t526-quelques-statistiques#9434

Enfin, mon conseil: définissez les capacités de votre personnage avant de le classer ici. Si vous n'avez aucune idée d'où classer le personnage, présentez le à un autre membre, cela peut-être utile. N'ayez pas non plus peur d'être trop faible. Comme le montrent les statistiques il y a très peu d'individus dépassant le niveau C.

Notez aussi que plus on avance dans les rangs plus les écarts entre deux rangs en terme de force sont grands.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2142
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Echelle Daloka

Message par DALOKA le Mer 10 Aoû - 13:08

BONUS :

Pour vous aider à calculer votre niveau de puissance.

J'utilise personnellement un système de stats, certes imparfait, mais qui donne bien souvent la puissance que j'estime à mes personnages quand je l'essaye. N'oubliez pas qu'il est également mieux de définir les capacités du personnage, puis son niveau, étant donné que ce n'est qu'un indice aidant au rôle play. Rassurez vous le système est très simple. J'exposerais son fonctionnement précis ainsi que ses défauts durant ce post.


Les 5 statistiques

Le merdier se calcule avec 5 statistiques. Force, Agilité, Endurance, Pouvoir, et Atout. Il n'y a pas de stats d'intelligence bien sur en raison de la nature de mon système qui ignore la plupart des possibilités stratégiques. Rappelez vous qu'un combat est avant d'être une affaire de puissance, une affaire d'occasion, surtout quand l'on sort du cadre du duel. Chaque statistique se classifie de I à X.


Force : Evidence même. La force physique de votre personnage, AKA, combien que ça fait mal quand il tape.
Agilité : Cela inclus la vitesse, la souplesse, et la dextérité de votre personnage.
Endurance : A quel point sa santé physique est solide. C'est à dire combien il s'épuise, ou met de temps par exemple à mourir d'une blessure.
Pouvoir : Pour quasiment tout le monde, ce sera la mana. Cela comprend à la fois sa maîtrise et sa puissance naturelle.
Atout : Les choses deviennent ici complexes. La stat atout est là si votre personnage possède quelque chose qui n'augmente pas directement ses capacités physique ou magiques. Cela peut être attribué à un artefact ou une technique secrète.

Chaque lettre de puissance équivaut à une donnée chiffrée :

I=5
H=10
G=15
F=20
E=25
D=30
C=35
B=40
A=45
S=50
SS=60
X= N'importe quel chiffre à partir de 80. Car là ca devient bullshit.




_


Mise à jour de l'échelle Daloka : des stats précises.

Evoluant de plus en plus contre la supposition de base qui laissait l'échelle Daloka être un système très interprétatif, je propose un moyen de stater différemment en donnant une idée bien plus précise des stats et des arguments soutenant ces précisions.  Avant de commencer ce sujet j'aimerais poser des notes importantes :

-Rien de ce qui est écrit dans ce sujet n'invalide les rangs déjà posés.
-Tout joueur choisit sa propre méthode pour stater son personnage. Ceci signifie qu'aucun moyen précédent n'est invalidé, cependant, ce sujet est invocable pour remettre en question un rang posé par un joueur lors de certaines situations qui le demanderaient.
-Ce sujet a également prétention à établir des plafonds concrets pour certains rangs de puissances, même s'ils restent hrp.
-L'échelle Daloka est et restera un système hrp. Sa signifiance sur le worldbuilding, en dehors des limitations en rp de personnages, et des limitations quand à la puissance des personnages d'Eclipse, reste quasi nulle.
-L'échelle Daloka quantifie toujours la force d'un personnage selon ses statistiques globales. Qu'un personnage doté d'une capacité très puissante, mais de véritablement rien d'autre, se retrouve à un rang peu élevé, peut en effet arriver mais reste valide dans la mesure ou le dit personnage se retrouve dépendant de cette capacité. Hors peu de capacités proprement imparables existent à Eclipse (par le simple fait par exemple de l'existence de l'immunité à la magie).
-Ce sujet existe également pour la fun value et sa légitimité peut-être remise en cause.

I : les trois stats physiques :


La base, et le simple simple à quantifier. La majorité des humains possèdent en Eclipse des caractéristiques comparables aux humains du monde réel, même si on peut admettre des exceptions naturelles car le monde reste un monde de fantasy. Un personnage exceptionnel pour sa force est envisageable et même sans usage direct de magie pour l'amplifier (Fryma pour exemple).

La force :

On quantifiera la force par la quantité de poids que le personnage peut soulever. C'est une méthode faillible pour certaines raisons (ex : porter un coup physique puissant ne dépend pas uniquement de la masse musculaire ou autre), mais c'est néanmoins la plus simple pour quantifier la force physique pure.


H : H correspond à un humain non en mauvaise santé mais, pour un monde médiéval fantastique,  en dessous de l'humain moyen. Ce rang s'arrête strictement à 60 kg et commence à 25 kg. En dessous se trouve le niveau I.
G : G correspond à un humain ordinaire mais disposant de plus de force que l'exemple ci dessus. On peut estimer qu'une personne d'Eclipse se trouve souvent dans cette rangée. Ce rang s'arrête à 80 kg.
F: Correspond à un humain ayant suivi probablement une sorte d'entraînement ou étant assez naturellement fort. Ce rang s'arrête à 120 kg.
E : Correspond à un humain à la force physique particulièrement élevée. C'est le niveau d'un athlète, entre autre. Ce rang s'arrête à 160 kg.
D : Correspond à un humain particulièrement athlétique. Ce rang s'arrête à 230 kg.
C : Correspond au summum de capacité de l'être humain. Pour cette statistiques, on se basera sur les records reportés en la matière, et ce rang s'arrêtera donc à 450 kg.
B : Nous commençons ici à entrer dans ce qui est majoritairement du domaine de la fiction et l'écart entre les rangs ne fera que se creuser à partir de là. Ce rang est qualifiable de surhumain, et s'arrête à 1000 kg.
A: Continuant de ce qui fait partie du fictif, ce rang, à Eclipse, correspond aux capacités des êtres surhumains tels que des seigneurs vampires ou les zigarnes sous formes humains. Ce rang s'arrête à 5 tonnes.
S : Presque rien en Eclipse ne correspond à ce niveau (l'exemple typique serait Kazhaar Dyra qui est physiquement supérieure aux autres vampires). Ce rang s'arrête par ailleurs à 50 tonnes.
SS : Comme je l'ai dit, l'écart ne fait que se creuser, de sorte à ce que cette statistique sera rarement ne serait-ce qu'utile. Considérant que la baleine bleue peut peser 190 tonnes, on va  estimer un peu au pif le poids de Basileus par rapport à cela. Ce rang s'arrête donc à 250 tonnes.
X : Bullshit. A l'échelle d'un univers comme eclipse tout calcul au-delà est proprement inutile.

(sur la magie : Toute magie qui amplifierait directement la force physique compterait ici dans ce calcul.)

L'agilité :

De manière très similaire à la force on peut se baser sur des chiffres du monde réel, avec des arguments similaires à en haut j'éviterai donc la redondance pour la plupart des cas. A noter que je me base ici sur une vitesse de déplacement maximum, car c'est plus pratique, mais il est évident que la vitesse de mouvement d'un membre est plusieurs fois supérieure.

H : Ce rang commence à une vitesse de 2m/s et s'arrête à 5 m/s (soit 18 km/h)
G : Ce rang s'arrête à une vitesse de 6m/s (soit 21 km/h)
F : Ce rang s'arrête à une vitesse de 7m/s (soit 25 km/h)
E : Ce rang s'arrête à une vitesse de 9m/s (soit 32 km/h)
D : Ce rang s'arrête à une vitesse de 11m/s (soit  39 km/h)
C : Ce rang, en considérant le record d'Usain bolt s'arrête à une vitesse de 13 m/s (soit 45 km/h)
B : Comme avec la force, on entre dans des capacités qui sont, pour un humain, fictives. C'est la vitesse par exemple, des vampires majeurs, et bien que l'on reste derrière celle d'un guépard par exemple on en est pas loin. Ce rang s'arrête à 20m/s, (soit 72km/h).
A : Ce rang de vitesse correspond ici à celui par exemple des seigneurs vampires, ou à des mages comme André ou Aglagore Lily qui peuvent augmenter leur vitesse de manière considérable. Ce rang s'arrête à 34m/s, (soit 122 km/h).
S : C'est à partir de ce rang qu'on dépasse la vitesse de l'oeil humain. Dans Eclipse actuellement seul Kazhaar Dyra y correspond proprement, pour les même raisons qu'en haut. Ce rang s'arrête à 170 m/s (soit 612 km/h).
SS : Si cette vitesse n'a pas existé à Eclipse so far pour le déplacement d'un personnage, on va considérer par défaut qu'elle se situe en dessous du mur du son. Ce rang s'arrête donc à 370 m/s (soit 1300 km/h)
X : Puis de manière très large, tout de la vitesse du son à la lumière est proprement inutile à stater ici.


(nota bene : une flèche peut dépasser 300 km/h ! S'il n'est pas nécessaire d'aller aussi vite qu'un projectile pour l'éviter, cela reste bon à savoir, même si on ira pas heureusement toujours chipoter pour ce genre de choses irréalistes dans un univers fantastiques.)

(sur la magie: toute magie permettant un déplacement rapide,hors téléportation, compte ici)

Endurance :

Assez de chiffres pour l'instant. En effet, il n'existe tristement pas de sport entièrement dédié à se prendre des trucs dans la gueule jusqu'à en mourir, néanmoins, vu que nous avons déjà défini des niveaux physiques plus haut, on va pouvoir se baser sur eux pour les rang H à C ! On entre ainsi dans un domaine très spéculatif, mais il reste le fait qu'au rang C, le personnage est bien mortel. Si une chose est capable de tuer n'importe quel humain, il n'y survivra pas. Cette stats régit aussi la capacité à être longtemps sous pression physique, ce qui, bien qu'un peu incorrect, est très pratique. Qu'en est-il donc des stats du domaine surnaturel et fictif ?
Il existe relativement peu de personnage en Eclipse avec une solidité surhumaine du corps. Ce n'est pas quelque chose que l'entrainement ou le physique fournit mais toujours une capacité spéciale en soit. Conséquemment on va se baser sur la capacité à survivre de blessure en priorité.



B : Ce personnage peut survivre à des blessures profondes qui seraient mortelles pour un être humain normal, sans pour autant survivre à la destruction de points vitaux.
A : Ce personnage peut survivre à des blessures mortelles et même à la destruction de la plupart de ses organes. Généralement doté d'une régénération avancée, il ne survit pas à la décapitation ou la destruction de sa tête… C'est le niveau général d'endurance d'un vampire, même si leur vitesse de guérison est elle variable.
S : Ce personnage peut survivre à une décapitation. C'est naturellement un niveau hors d'atteinte de tout humain, et touché uniquement par des Golems ou une créature comme Kazhaar Dyra.
SS : Ce personnage peut survivre à être réduit en bouillie, il est proprement presque réellement immortel.
X : Bruh, how can you even kill this ? Cette existence n'a probablement pas besoin de corps pour survivre.


Dans le cas d'un personnage naturellement résistant, dont la résistance ne peut être ni magie, ni atout: Cela peut compter comme de l'endurance. Il faut alors faire une estimation en considérant à quel point peut-il résister ou survivre. L'endurance est alors égal au rang du sort destructif auquel la créature ou le personnage peut survivre (voir plus bas).

II : Magie :

Là, ca devient complexe. La magie inclut donc les pouvoirs magiques du personnage. On va d'abord aborder le plus élementaire et simple : les magie au potentiel destructeur direct On considère ici la capacité à one shot quelqu'un ou détruire quelque chose si le coup touche. Néanmoins, tout être doté d'un potentiel magique, donc tout mortel normal, possède une base irréductible de I, soit 5 points, en magie.
Pour les stats de H à C, il s'agit de pouvoir OS une personne de ce même niveau d'endurance physique, en se basant uniquement sur cette stat bien sur (on ne considère ni équipement potentiel, ni pouvoir, etc, juste un punching ball).
Pour les autres stats :
B : On a de quoi endommager un mur, ou bien l'équivalent d'une grenade du début du XIXème siècle. Le plancher des mages de haut niveau commence ici.
A : De quoi endommager un bâtiment de manière assez considérable.
S : De quoi endommager un large bâtiment (à partir de là la puissance se calculerait en  tonnes de tnt par exemple).
SS : De quoi détruire, à titre d'exemple une partie d'une forteresse ou un quartier de ville plus ou moins large.
X : Arond Vinnairse, qui se situe à ce rang, est capable de raser entièrement une zone sur un rayon d'un kilomètre, et aucun autre mage n'est apte à reproduire cela. Considérant ce à quoi survivent la plupart des personnages d'Eclipse, aller plus loin n'a que peu d'intérêt.

A noter que la destruction citée dessus doit être le fait d'un seul sort.

Toutes les magies ne sont cependant pas destructrices, et beaucoup ne pourront être statées qu'à partir d'estimations. Réglons cependant certains cas :

Le cas de la télékinésie :
Elle se quantifie au poids soulevé, exactement sur les chiffres de la force.

Le cas de l'école de soin :
Les bas niveaux de soins sont durs à stater, cependant, quand le personnage peut soigner une blessure mortelle seul, et pas dans le cadre d'une opération préparée, il obtient déjà le rang B. pour la suite, c'est équivalent au niveau d'endurance cité plus haut, c'est à dire que le rang A s'obtient par qui peur refixer des membres. Un niveau de soin au-delà n'est pas envisageable pour un humain de toute façon.

Le cas des magies protectrices :

Elles sont placées sur le niveau de magie dont elle sont capables de protéger.

Le reste ne peut-être qu'issu d'interprétations, en s'inspirant de la puissance évoquée dans les échelles ci dessus. L'illusion est particulièrement difficile à stater puisque son efficacité varie selon les individus et l'intelligence du mage.


NOTA BENE : les vampires ont un équivalent de la stat magie. Elle réunit toutes les capacités du vampire qui ne sont pas sa Singularité principale ou ses capacités physiques, et cette stat est aussi à un minimum de I. Le charisme de Refinia et sa télékinésie comptent par exemple pour cela.

III : Atout

The tricky one. Comptent pour Atout ces choses ci dessous, en sachant que seul l'atout le plus puissant est compté :

L'équipement :

F : Une arme blanche létale est toujours un atout à F. Pareil pour une protection basique (gambison, par exemple).
E : Une arme blanche de qualité particulière est un atout à E, tout comme l'est une meilleure protection.
D : Une arme enchantée ou un objet enchanté basique est un atout à D. Tout comme l'est une armure de plate complète.
Tout l'équipement qui suit est nécessairement surnaturel, il peut être staté de manière équivalente à la stat de magie… A noter qu'une Sarth est presque toujours un artefact de rang S. Un artefact dépassant les limites de la magie commune, comme le codex, est de rang SS même sans aucune valeur destructrice. Un artefact de l'ère héroique, comme du mithril, ou une arme de Ravage, sera nécessairement de rang X.


Les pouvoirs d'être à essence :
Ils se stateront comme la magie. Le pouvoir principal d'un être à essence est toujours son atout.

Les loups garous :

Le niveau de l'atout est égal au niveau du loup garou transformé.

Les familiers et golems :
Il s'agit aussi d'un atout, mais vu qu'il s'agit d'un allié présent en plus du personnage, le niveau de cet atout est nécessairement un rang au dessus de celui de l'allié amené.

Les pouvoir psychiques d'un myosien :
généralement, contrairement à l'illusion, la puissance du myosien va s'estimer aux nombre de personnes avec qui il peut nouer un lien psychique en même temps.

Les capacités uniques :
Des capacités particulières du personnage, dues ni à l'apprentissage magique ni l'équipement, peuvent être staté en atout, si elles ne semblent rentrer dans aucune catégorie ci dessus.


_

Une fois votre perso staté sur tout les points, le score dépend de la somme totale:






G= 50/74

F= 75/99

E= 100/120

D= 121/140

C= 141/170

B= 171/190

A= 191/220

S=221/250

SS= 251/300

EX= 301 et +




Des exemples

Spoiler:
Pour vous aider après cette démonstration, voici quelques exemples :

Daloka Debeugny=
Ecrivain foireux et narcissique du monde réel.
Force : I
Agilité : I
Endurance : I
(Daloka ne fait jamais d'exercice physique et est tout maigrelet, en plus de ne pas être combatif =<)
Magie : Lol, just kidding. Daloka n'a aucune faculté surnaturelle.
Atout : I (Daloka peut attaquer au bloc note, attention.)

40= I



Bon, après cette petite rigolade, les choses sérieuses donc=



Surineur des rues

Voyou sans histoire.

Force : G
Endurance : G
Agilité : F (Toutes ses compétences physiques sont basiques et dues à l'expérience).
Magie : 0
Atout : I (Un couteau de mauvaise qualité)

60= G



Soldat impérial

Soldat fraîchement entraîné du très glorieux Empire d'Haynailia.

Force : F (Il a reçu un entraînement pour être correct sur tout les points)
Endurance : F
Agilité : F
Magie : 0
Atout : G (Equipement militaire basique)

75= F

Kartsa Friedsang:

Chasseuse de vampire.

Force : F
Endurance : E
Agilité : C (La vitesse est le point fort de Kartsa, bien que ses aptitudes physiques soient moyennes)
Magie : G (Kartsa peut au mieux créer quelques flammes, qui lui servent généralement à éclairer plus qu'autre chose)
Atout : F (Une lame d'argent Friedsang)

115= E

Athos Aspida:

Chevalier errant renommé au grand coeur.

Force : D
Agilité : D
Endurance : D (Athos n'excelle dans aucun domaine, mais est très bon partout. C'est un combattant parfaitement équilibré)
Magie : F (Athos maîtrise uniquement la luxinomancie, très dépendante de sa maîtrise de l'épée)
Atout : E (Ivaldi est une excellente épée. Elle permet aussi à Athos de disposer de conseils intérieurs de la part de l'esprit qui l'habite).

135= D

Téko Dyra:

Comte pragmatique et mage escrimeur.

Force : E (Téko s'est entraîné extrêmement dur mais a perdu de sa superbe à cause de l'âge malgré un entretien physique quotidien. Il reste en pleine forme)
Agilité : E
Endurance : D (Prendre des coups a toujours été son point fort)
Magie : B ( Téko est bon pyromancien, bien que non extraordinaire, mais sa maîtrise de nombreuses magies le rend très dangereux.)
Atout : C (Après avoir perdu Agi, sa plus puissante invocation est à présent un chien infernal, un animal très féroce né de modifications magiques à la force redoutable.)

155= C


Lucius Fledermaus :

Vampire majeur fourbe.

Force : C
Agilité : B  (Ses compétences physiques sont toutes augmentées par son vampirisme de haut niveau.)
Endurance : A (En tant que vampire majeur, Lucius est difficile à tuer.)
Essence : F (les capacités surnaturelles de Lucius, atout mis à part, se limitent à pouvoir faire obéir les esprits les moins forts sans soucis, ou influencer l'opinion d'un individu)
Atout : B (Lucius est capable de prendre l'apparence de n'importe qui dont il aurait bu le sang, ainsi que celle de petits animaux. )

180= B


Geldo:

Invincible chevalier noir et paladin déchu.

Force : B (La force de Geldo est remarquable, et lui permet de soulever sa lourde armure)
Agilité : F (En revanche, sa vitesse en souffre grandement.)
Endurance : S (Blesser Geldo est difficilement imaginable)
Magie : S (C'est un cryomancien de très haut niveau, capable de geler de vastes zones temporairement, ou même de faire neiger.)
Atout : A (La capacité de Geldo a absorber tout type de magie lui confère une défense quasiment parfaite, tout en lui permettant de recharger sa mana aisément. )

205= A

Refinia:

La reine écarlate, seigneur vampire de l'ouest.

Force : A (Refinia n'a aucune difficulté pour démembrer un être humain par sa seule force)
Agilité : A (Refinia serait assez rapide pour saisir une flèche en plein vol)
Endurance : A (En tant que puissant vampire, mettre à terre Refinia est loin d'être aisé)
Essence : A (Refinia peut utiliser tout un panel de capacités, comme une maîtrise de la télékinésie et de l'air, de l'hypnose, ou contrôler et communiquer à ses serviteurs à tout moment. )
Atout : S (La puissance destruction de sa capacité unique, Sang de la Reine écarlate (oui je donne des noms pour le swagg), est presque imparable. Mais son pouvoir n'est pas illimité, Refinia dépendant de réserves de sangs pour effectuer des attaques massives)

230= S


Arond Vinnairse:


Le mage humain le plus puissant existant à ce jour.

Force : C
Agilité : B (Arond utilise sa magie pour maintenir ses facultés physiques au dessus des limites communes)
Endurance : A (Arond ne peut être réellement tué que si son cerveau est touché, apte à se maintenir en vie à l'aide de sa magie même en ayant subit les pires dommages)
Magie : X   (Arond est capable d'engendrer des grandes destructions sur de très large zones, ayant des capacités offensives très dangereuses)
Atout : SS (Le Codex offre un potentiel effroyable à Arond.)

260= SS


_




Ceci fait, voici mes réponses à certaines de vos possibles questions, et j'ajouterais des éventuelles questions qu'on me poserait par la suite:
Spoiler:

-Ce que j'obtiens ne correspond pas du tout au chiffre prévu, est-ce normal ?

 
 Dans la plupart des cas, oui. Ca veut dire que vous avez sous ou sur staté votre personnage selon moi, originellement. Avec mon système, je revois souvent la puissance de certains persos. Athos par exemple, était originellement pensé C.

-Un mage puissant peut avoir un bas niveau à cause de stats en physiques pourries ! Est-ce normal ?

C'est un des "défauts" du système, en quelque sorte. Un vieux mage cliché comme on se le représente aura des stats ressemblant à ça=

Force : I
Endurance : I
Agilité : I
Magie : SS
Atout : SS

150= C

Notre archimage de la morkitu n'est que C. Et oui, sur le coup, ça paraît ridicule. Cependant, augmenter la valeur de points de la magie rendrait les stats de tout guerrier mage bullshit. Alors la réponse est simple= le système considère la faiblesse physique comme une faiblesse. N'oubliez pas que votre magie, si vous avez une attaque cardiaque ou vous faites tabasser par n'importe qui, vous servira moins. Alors oui, on me dira « ca dépend des cas ». Mais c'est bien pour ça que le système Daloka est un système théorique non fiable. Un glass canon sera grandement nerfé dans ses stats, même si il peut péter un village d'un coup.
Je considère aussi qu'un mage combattant de haut niveau aura des bonnes scores dans les stats physique. C'est le potentiel de combat qu'on mesure, encore une fois, pas le savoir ni l'intelligence.


Mon personnage est un mage augmentant sa force ou son agilité via sa magie, comment le stater ?


La stat de magie ne prend en compte que les dommages accomplis à l'aide de la magie seule. Une magie de renforcement comptera donc dans la force, par exemple.

Est-ce que ce système est applicable ailleurs qu'Eclipse?

Pour le fun, bien sur.





Dernière édition par DALOKA le Mer 13 Juin - 15:31, édité 7 fois
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2142
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Echelle Daloka

Message par DALOKA le Mer 6 Juin - 11:59

EDIT: Ajout de précisions sur le second post
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2142
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Echelle Daloka

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum