[Bestiaire]Les Skhaals

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Bestiaire]Les Skhaals

Message par DALOKA le Jeu 31 Déc - 14:37

(Ceci est un copier coller du post original de Lord Penguin.)




Les Skhaals :


Apparence et caractéristiques physiques :

Leur corps, grisé à l’arrière et blanc à l’avant, est allongé et recouvert d’une peau humide et visqueuse, semblable à celle d’un poisson (cet aspect visqueux est dû à la sécrétion d’une muqueuse destinée à améliorer la pénétration dans l’eau). Cependant, en y regardant de plus près, on peut en fait discerner de larges écailles presque totalement soudées les unes avec les autres.
Des branchies de requin sont visibles de chaque côté, au niveau de la base du cou et au bas des côtes. Celles au niveau du cou sont des branchies classiques, mais celles au niveau des cotes sont en réalité des portes reliées à des poches spéciales situées en dessous de l’abdomen et visant à stocker de l’eau afin de maintenir le corps humide lors de potentielles excursions sur la terre ferme. Ils disposent aussi de poumons, respirant l’air par la bouche.
Des piques liés par des palmures partent du haut / arrière de leur crane jusqu’au milieu de leur queue, les plus hauts étant au niveau du dos. Leur queue, justement, est couverte de quatre ailerons : L’un en dessous, au milieu de la queue, deux latéraux à son extrémité, et un au-dessus, un peu avant les deux derniers.
Leurs bras et jambes sont puissants, leur offrant une bonne mobilité aussi bien dans l’eau que sur terre. Au niveau de l’avant-bras et du coude, on leur trouve d’autres piques et palmures qui, une fois déployés, leur servent littéralement de nageoires. Ils nagent ainsi lorsqu’ils veulent être rapides, mais pour la nage « de précision », ils préfèreront utiliser simplement leurs pattes palmées... Ces dernières devant plutôt être qualifiées de main car disposant de pouces opposables permettant la saisie et la manipulation d’objets en tout genre (il n’y a aucune palmure entre le pouce et l’index), à la manière des humains, même s’ils ne disposent pas d’auriculaires. Ils ont aussi des griffes acérées (incroyable, pas vrai).
Leur tête, placée au bout d’un long cou, est ornée de part et d’autre de pics liés entre eux par des palmures. Leurs yeux sont petits, ronds, et aux pupilles horizontales et rectangulaires, leur offrant une vision panoramique large. Ils disposent aussi de narines leur offrant un odorat rudimentaire, qui ne leur sert que peu.
Leur mâchoire est ornée de plusieurs rangées de dents tranchantes, irrégulières et désordonnées, servant à déchiqueter la viande. Ces dernières sont généralement cachées mais lorsqu’ils veulent se montrer menaçant, les Skhaals déploient les palmures de leur crane et relèvent leurs babines, dévoilant leurs innombrables crocs acérés. A la base de la mâchoire, on trouve deux espèces de petites nageoires recouvertes de petits poils. Il s’agit en fait de récepteurs que l’on pourrait presque assimiler à l’ouïe que possèdent la plupart des mammifères (les Skhaals ne possédant pas d’oreille ou de trou auditif), à l’exception près qu’ils ne captent que très peu les sons classiques, mais sont surtout fait pour capter une certaine fréquence d’ultrasons. En effet, les Skhaals disposent d’un sonar semblable à celui d’une chauve-souris qu’ils envoient perpétuellement pour détecter ce qui se trouve alentour. Le duo vue et sonar est leur principal moyen de se repérer, même si le sonar est légèrement favorisé.

En gros ça ressemble à ça : http://i18.servimg.com/u/f18/18/94/91/00/skhaal10.jpg

Ah, et tant qu’on est dans la partie apparence, les Skhaals ne portent aucun vêtement. Et, juste pour kiart, ils ont une reproduction avec pénis (rétractable et caché la plupart du temps (et y’en a qu’UN SEUL) ) comme le font les mammifères, mais ils sont ovipares.


Comportement et société :

Bien que d’un œil externe, à cause notamment de leur absence totale de vêtement, les Skhaals peuvent sembler n’être que de vulgaires animaux, ils sont des êtres très intelligents et conscients (?) dotés d’une communication avancée. On les voit même parfois adopter des comportements étrangement humains… Comme se tenir accroupis (ils sont habituellement à quatre pattes) pour observer des traces ou un objets, ou bien défendre avec acharnement l’un de leurs compagnons, quitte à y laisser la vie.
Comme nous l’avons vu plus haut, les Skhaals ont une ouïe très limitée. Ils sont bel et bien capables de communiquer par la « parole », produisant par la gueule des sons qui ne ressemblent qu’à des gargouillements pour l’oreille humaine, mais ils sont obligés d’être extrêmement près pour le faire. C’est pourquoi la majorité du temps, ils communiqueront via langage corporel, moins complexe que le langage vocal, mais suffisant pour leurs interactions sociales. Un autre moyen de communiquer qu’ils utilisent est le sonar : En effet, ils peuvent modifier leur fréquence d’envoi en une fréquence spéciale qui perturbera celle des autres Skhaals alentour. C’est un moyen radical et efficace d’annoncer un danger imminent ou une situation critique.
Bien que disposant de pouces opposables, il n’existe pas d’artisanat Skhaal. Ils ne fabriquent jamais ni outil, ni arme, ni vêtement… Cependant, ils sont capables d’utiliser ceux utilisés par d’autres espèces intelligentes et d’en comprendre aisément le fonctionnement. Ainsi, si un chevalier combat un Skhaal et laisse tomber son épée à terre, il est tout à fait possible que l’amphibien la ramasse et s’en serve contre lui s’il le juge utile. Il est donc aisé de penser que c’est une raison culturelle et non un manque d’intelligence ou de moyen qui pousse les Skhaal à ne jamais fabriquer quelque objet que ce soit.
Les Skhaals sont des créatures extrêmement territoriales. Ils vivent au Sud-Ouest du Nouveau Continent ( ici : http://i18.servimg.com/u/f18/18/94/91/00/aurore10.jpg ), dans une zone d’archipel et sur la côte qui s’étend à ses extrémités, et nulle part ailleurs. En effet, ces eaux disposent d’une concentration élevée d’un certain élément minéral qui favorise grandement la croissance des jeunes et permet aux mères de pondre des œufs viables. Cet élément viendrait jusqu’à la mer depuis les montagnes proches via différents fleuves. Puisque ne pouvant que très difficilement s’installer ailleurs, les Skhaals défendent leur territoire avec hargne et n’hésitent pas à attaquer à vue quiconque s’en approcherait. Cependant, ils éviteront de se frotter à plus fort qu’eux, surtout seul. Ainsi, si l’un d’eux découvre un groupe de colons un peu trop aventureux, il n’essaiera pas d’attaquer seul en sachant qu’il est voué à perdre et aura l’intelligence d’aller plutôt chercher des renforts pour tendre une embuscade ou submerger l’ennemi.
Bien qu’ayant un physique typique de prédateur, les Skhaals sont omnivores et capables de manger de tout et n’importe quoi. Cependant, ils préfèrent bel et bien la viande et ne mangent presque que cela (sauf en périodes de famine ou ils daignent se nourrir de baies). Ils passent donc beaucoup de leur temps à chasser, aussi bien dans l’eau que sur terre (dans ce cas, ils remplissent leurs poches abdominales d’eau car ils ont besoin de maintenir leur corps humidifié. Les périodes de pluie ou de forte humidité, on peut parfois trouver des Skhaals très éloignés de leur territoire et très loin dans les terres), généralement en petits groupes de deux à cinq individus, sauf pour les plus grosses proies, telles que des baleines, ou plusieurs groupes s’unissent. Lorsqu’une proie est tuée, les chasseurs ont le droit de s’en nourrir sur place, mais ramènent ce qu’il reste à la communauté (ils ont un très grand sens de la communauté, en fait).
Parlons-en, justement, de la communauté Skhaal. Tout d’abord il faut savoir qu’il n’existe aucune guerre au sein de cette espèce, ni aucune rivalité entre clans, puisqu’il n’existe pas de clan. Il n’y a aucun signe distinctif physique entre les individus (ou presque), même s’ils peuvent avoir des personnalités différentes (il est dur de parler de personnalité pour ce genre de bestiole, mais certains seront plus craintifs et d’autres plus fonceurs, par exemple). Les Skhaals se rassemblent en différents lieux, principalement des grottes sous-marines, ou ils se reposent et où ils pondent leurs œufs de manière regroupée afin de pouvoir plus facilement les protéger. Dans les murs de ces grottes sont souvent gravés de larges symboles au sens obscur… De l’art rudimentaire? Ou un appel à quelque protection divine ?
Socialement, il semble qu’il n’y ait pas de figure particulièrement dominante au sein de la communauté, de donner d’ordre tel qu’un roi ou une reine. Chaque individu agit de son propre chef. Mais on distingue cependant certains Skhaals qui ont une certaine influence sur leurs congénères. Ceux-ci sont en tous points identiques aux autres, si ce n’est que leurs récepteurs, situés au niveau des mâchoires, sont plus long et larges que la normale, pouvant évoquer pour un humain une sorte de barbe. Ils disposent aussi de capacités propres : Ils savent user de magie. En effet, on pourrait les comparer à des shamans, qui ont des affinités avec la magie naturelle de l’eau. Ils peuvent manipuler cette dernière et se trouvent renforcés en sa présence et en certains sites mystiques ou spirituels, à la façon de druides nurenuiliens par exemple. Ces sortes de shamans, donc, ont une certaine influence sur la coordination de la communauté Skhaal et font office de figure d’autorité.


Mot de la fin :

Pour résumer (oui je résume à la fin, j’suis un fou), les Skhaals sont une espèce amphibie que l’on pourrait résumer comme étant à mi-chemin entre l’homme, le requin et le crocodile(?). Physiquement, ils sont redoutables et très puissants, mais surtout très dures à surprendre grâce à leurs perceptions avancées (sonar spotted). En plus de cela ils sont très intelligents et lisent très facilement dans le jeu des autres espèces, comprenant immédiatement le risque, contrairement aux animaux (pointez en un avec un arc, vous pouvez être sur qu’il ne va pas rester sans rien faire, par exemple). Socialement, ils n’ont pas vraiment de leader, mais disposent de sortes de shamans qui sont capables d’user de la magie naturelle et influent sur les actions de la communauté.

En gros, considérez-les comme des mobs particulièrement intelligents et coriaces contrôlant une partie du nouveau continent, et absolument pas comme des trucs que vous pourriez potentiellement jouer. Dans tous les cas, les colons se frotteront à eux a un moment ou a un autre... Ou alors ils les laisseront vivre leur vie et s'exposeront a des attaques de temps a autres car ils s'aventurent parfois hors de leur territoire. Enfin...Si jamais y'a quelque chose d'interessant a récupérer dans leur archipel, vous pouvez être surs que ça va finir en grosse baston, une fois de plus.
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1936
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 21
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum