[Histoire]Historique de la Guerre Bérilion-Nurenuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoire]Historique de la Guerre Bérilion-Nurenuil

Message par Lord Penguin le Dim 29 Mai 2016 - 13:43

Avec la fin de la guerre entre Nurenuil et Berilion qui se profile, j’me suis dit qu’il pourrait être sympa de faire le point sur cet affrontement presque millénaire (à 200 ans près, on chipote pas) et d’en faire un petit résumé.



Historique de la guerre Berilion-Nurenuil :



-1082 - Début de la Guerre :
Les clans bériliens sont encore en état de conflit perpétuel entre eux, mais l’un des chefs, Hatso Long, a d’autres ambitions pour son peuple et souhaite que les combats cessent. Malgré nombre de tentatives de négociations et médiation, il ne parvient pas à réconcilier les rancœurs entre clans… Jusqu’à ce qu’une opportunité lui soit donnée. Suite à une certaine action des nurenuilien, il parvint à unifier tous les clans contre l’ennemi commun qu’étaient devenus les nuren. La nature exacte de ce qui provoqua la guerre n’est consignée nulle part et personne ne s’en souvient. Au fil du temps, la guerre finira par n’être plus alimentée que par la haine et les ressentiments que les deux peuples se construisirent au fil des batailles.

-1082-1100, Annexion de Zu Feorn :

Les affrontements sont violents, sanglants, et la guerre gagne continuellement en intensité.  Les nuren répliquent aux attaques beriliennes, mais non préparés à les tenir, sont forcés de reculer. Lentement, la guerre tourne en faveur des bériliens, qui pénètrent au fil des mois et des années de plus en plus dans le territoire Nurenuilien. Au terme de cette première période, les Beriliens conquissent la majorité de la région actuelle de Zu Feorn (ainsi que sa capitale) et s’y installent. Son point culminant est la Première Bataille de Zu Feorn, où s’illustrèrent les généraux Hidan Nerimazu et Wuyanji Long.

-1101-1243, Occupation de Zu Feorn par les beriliens :
Si les bériliens occupent Zu Feorn et y bâtissent villes et places fortes, l’apport permanent de soldats est compliqué car la région est assez éloignée du territoire originel de Berilion. Malgré leurs efforts, il leur devient impossible de progresser plus en avant dans le territoire nordique : Une fois organisées, les défenses ennemies sont terriblement efficaces de par leur maîtrise du terrain, des pièges, et l’usage des druides dans des points stratégiques. Quant aux nurenuiliens, ils adoptèrent une politique de vendetta, usant de la large frontière et de la faible capacité de projection des troupes bériliennes pour les affaiblir petit à petit, via de nombreuses actions à petite échelle. Après quelques années, ils tentèrent une offensive à plus large échelle pour reprendre Zu Feorn (1118), qui se soldera par un échec cuisant. Ce fut la Seconde Bataille de Zu Feorn. Ce n’est qu’un peu plus d’un siècle plus tard (1243) que la ville fut finalement reprise, lors de la Troisième Bataille de Zu Feorn. Cette fois, quelques jours avant l’assaut, des espions assassinèrent les têtes qui occupaient la cité et trafiquèrent les rapports des éclaireurs. Lorsque les troupes ennemis arrivèrent, les bériliens n’étaient aucunement préparés ni rassemblés et les combattants présent furent balayés. Du côté bérilien, cela embrasa encore d’avantage et de manière définitive leur rage envers les nuren. Du côté nurenuilien, aucun Theldr ne revendiqua l’action, et les enquêtes menées ne menèrent à rien. L’origine des assassins demeura donc incertaine.

-1243-1270, Régression bérilienne :
Par la suite, les bériliens entrèrent dans une période de régression et perdirent petit à petit le territoire qu’ils avaient annexé, jusqu’à être repoussés jusqu’aux monts Jô et Nen. A partir d’ici, les nurenuiliens ne parvinrent plus à progresser car le col entre les deux montagnes, bien que large, est très facile à défendre. La ville de Mae prend de l’ampleur et devient la principale place forte bérilienne.

-1270-1405, Baisse d’intensité :
S’en suit une période de calme relatif durant laquelle les affrontements au front perdent en fréquence et en violence. C’est l’occasion pour les nurenuiliens de mieux organiser leurs défenses dans les régions au nord du col. Leur supériorité tactique et l’usage de pièges et druides leur permit de rapidement mettre en place des défenses que les beriliens ne pourront plus briser.

-1405-1406 : Assaut Nurenuilien :
Les bériliens s’évertuent à tenter de progresser à nouveau en Nurenuil, sans succès. L’assemblée des Theldr décide de rassembler ses forces pour tenter de forcer le passage sur le col en envoyant simultanément des troupes le contourner, une partie passant par le sud, au niveau du lac Mizumi, et une autre partie contournant par le Nord via la mer. L’objectif aurait été que chaque troupe parvienne à progresser pour prendre les défenses de Mae à revers, mais les armées envoyées par les voies annexes furent balayées par les bériliens, étant sur leur propre territoire. Le gros des soldats, au col, dut alors rapidement se replier. Il fallut quelques temps pour réorganiser et reprendre les défenses pour Nurenuil, mais les bériliens ne surent pas saisir l’occasion et on en revint au statut quo. Deux Theldr périrent lors de cette opération.

-1406-1856, Guerre à sens unique :
Ce cuisant échec détermina les nurenuiliens à cesser de tenter d’avancer d’avantage et à se contenter de défendre ce qu’ils possèdent encore. Leurs méthodes étant particulièrement efficaces, les troupes bériliennes continuèrent à s’écraser sur elles avec plus ou moins d’intensité. A partir de là, une nouvelle période de calme prit forme, principalement du côté nurenuilien, qui conserva uniquement les troupes nécessaires pour tenir le front et se contenta d’employer des mercenaires lorsque l’ennemi parvenait à faire une percée. La guerre devint alors à sens unique.

-1856-1869, Avènement de la paix :

Création en 1856 du mouvement des Rônins, bériliens prônant la fin de la guerre. Ce groupe va rapidement gagner en influence dans les années qui suivent jusqu’à rallier à lui plusieurs des clans. Les négociations avec Nurenuil sont lancées et vont bon train. La paix se profile.

-1869- Quatrième Bataille de Zu Feorn :

Le clan Dalfan, seul à encore refuser la paix, lance un assaut de grande envergure sur Nurenuil. Après quelques jours de campagne seulement, ils atteignent Zu Feorn où ils finissent par être vaincus et leur chef capturé. Les négociations reprennent avec le reste de bérilion, mais cet évènement ne semble pas avoir compromis la paix arrivante.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 731
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum