[Mercenaires] Compagnies de mercenaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mercenaires] Compagnies de mercenaires

Message par Kiart Nenzo le Mar 16 Aoû - 19:21

Bien le bonjour à vous et voici une liste non exhaustive des compagnies de mercenaires qui peut-être remplie par d'autres personnes. Éclatez vous.

Les mourants rieurs 1786-1853 :
Compagnie assez vieille, elle est connue pour son implication en 1801 lors de la troisième guerre des oasis où les Princes marchands se sont battus pour le contrôle des steppes du nord de Jykan.
Dans cette courte guerre de 2 ans, la compagnie des mourants rieurs s'est distingués par une maîtrise du territoire et leurs techniques de déplacement nocturnes qui leur ont valu d'être redouté par les autres compagnies.
Menée durant ces jeunes années par leur dirigeant Alleam le Marchombre, elle périclita à partir de 1810, à la mort d'Alleam et fini par disparaître en 1853, après 30 ans de perte, de déficits et de morts inutiles.


La compagnie de la lame ~1600-~1700
Compagnie légendaire, la Compagnie de la lame était reconnue... Pour ses défaites.
Toujours dans le mauvais camp, avec des pertes minimes, la Compagnie a subsisté à travers sa malchance, survivant à ses employeurs et les pillant lorsque la défaite était annoncée.
Véritable chat noir, elle aurait tenue pendant 100 ans avant de se dissoudre. Et durant ces dites années, la Compagnie n'a jamais gagné une seule bataille, si bien qu'elle aurait été payé par un prince marchand pour qu'elle combatte aux côtés de son ennemi.
Les conditions de sa dissolution sont méconnues car elle était riche et les morts rares.

L’émeraude 1851-()
Une des plus récentes et la plus grande de sa génération, L'émeraude est une compagnie hétéroclite composée d'anciens esclaves affranchis au service de Jykan.
Composée d'autant de femmes que des hommes, la compagnie était le porte étendard du combat contre l'esclavage et malgré quelques prises à parties d'esclavagistes et de lynchages réciproques, elle gardait une apparence impecable en sécurisant la route de l'est de Jykan.
Pourtant, avec la destruction de Jykan et la perte d'intérêt envers le combat contre l'esclavage, la compagnie a quelque peu périclité jusqu'à la campagne des sables rouges où elle est devenue influente sur l'ancien territoire conquis.
Dirigée par Keihn Mundein, elle est toujours sous ordres même si Klein souffre d'une affliction qui l'empêche de se déplacer de plus en plus.

La compagnie de la dame ~1500-()
Composée uniquement de femmes et de castrés, la compagnie de la dame serait issue du désir de la femme d'un des princes marchands qui rêvait d'aventure. Son mari lui aurait fourni une garde féminine qui lui permettait de voyager à sa guise et au fil des années, sa garde s'était agrandie à mesure que les expéditions de l'aristocrate devenaient de plus en plus lointaines. Puis, un jour, elle aurait disparu de la circulation et sa garde avec, pour réapparaître à la mort de son mari en se proclamant compagnie de mercenaires.
Bien sûr, son origine véritable serait plutôt une rébellion féminine dans une des anciennes compagnies où les femmes étaient gardés avec les hommes et qui se serait soldé par un massacre des hommes, ou leur castration.
Cette compagnie est extrêmement vieille mais n'a jamais été continue, elle a déjà été décimée trois fois au court de l'histoire mais à chaque fois, une femme a eu la volonté de la recréer comme à l'origine.

Les exaltés1868-()
Crée il y a même pas un an, cette compagnie est la plus récente mais aussi la plus crainte sur le territoire. Composée d'anciens bandits, elle n'a jamais reçu de contrat pourtant elle est présente pour toutes les escarmouches sur le territoire et semble profiter des combats pour faire des massacres gratuits dans la population.
Bien sûr, la plupart du temps elle est calme et n'agit pas, mais son agitation particulière n'a toujours pas été canalisé et les anciens dirigeants des compagnies craignent qu'elle ne devienne plus importante et devienne elle-même autonome.

La Compagnie d'Or 1842-()
Peu connues mais très nombreuse, la Compagnie d'Or est composée de toute les origines mais, extrêmement xénophobe, elle ne serait dirigée que par des Scarraths d'origine aristocrate ou bourgeoise.
Tout homme d'un autre pays qui y rentre semble devoir subir un bizutage et il est courant de voir des personnes en partir à cause de la tension des différentes ethnies.
Bien sûr, il est interdit de quitter la compagnie à moins d'être autorisé par son dirigeant, Chane Alkesh, un jeune Scarraths approchant la 20aine et qui dirige ses hommes avec un très fort charisme.

La compagnie des vautours 1850-()
D'une histoire tout aussi morbide que celle de la compagnie de la lame, la compagnie des vautours est une compagnie de pillards qui a toujours survécu à ses employeurs.
Au défaut de la compagnie de la lame, celle du vautour a déjà gagné plusieurs escarmouches et en a toujours profité pour voler des soldats aux autres compagnies, les utilisant alors comme avant garde où ils sont massacrés.
De cet aspect morbide, la compagnie des vautours a toujours été mal vu alors que ses techniques de mêlées sont terriblement efficace.
Son chef Joseph Wentil, un ancien Waien, a toujours réussi à maintenir le cap de cette compagnie et malgré les rumeurs qui courent sur ses mœurs, il a toujours su garder la compagnie sous une poigne de fer.

__________________________________________________
Tic... Tac... Les secondes s’écoulent et s'emballent.
Tic... Tac... Tic... Tac... Et finalement je craque.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 568
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum