[Culture]Le Mariage à Eclipse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Culture]Le Mariage à Eclipse

Message par DALOKA le Ven 17 Fév 2017 - 12:57

Le mariage  est un élément social très important pour de nombreux peuples sur Eclipse. Il s'agit, dans ce sujet, de déterminer les différences entre les cultures et l'aspect légal des pays. Veuillez gardez en mémoire qu'Eclipse est un monde fictif de fantasy médiévaliste. Tout les mariages ci dessous s'effectuent entre un homme et une femme.

 

Haynailia

A Haynailia, l'âge légal de mariage est de 16 ans. Il est généralement considéré comme plus respectable de se marier avant 20 ans, mais certains nobles et bourgeois retardent le plus possible leur éventuel mariage. Ceux qui se marient à plus de 30 ans sont vus comme dévergondés, car cela signifie souvent qu'ils ont consommé plusieurs relations avant le mariage, ce qui est mal vu.
 
   La raison pour laquelle surtout des gens de bonne famille se permettent de se marier tard est que plus l'on est vieux, plus il devient difficile dans la société impériale de trouver une épouse ou un époux. Les gens de haute famille peuvent aisément trouver un conjoint, même tard, cependant si ils sont plus âgés il leur sera plus ardu de se marier avec un noble d'une famille autant ou plus puissante que la leur. Cela est d'autant plus difficile pour une femme qui aura du mal à se faire désirer si elle n'est pas jeune.
 
   Un mariage doit, pour s'effectuer, être approuvé par les chefs légaux respectif de chaque famille (souvent l'aîné masculin), et ceci peu importe la classe sociale. Traditionnellement, la femme adopte le nom de l'homme et part vivre dans son foyer. Cependant, depuis les réformes de Roland d'Haynailia en 1690, faites afin de faciliter les arrangements de mariage, il est possible de négocier les termes du mariage avec un haut responsable administratif local (le baron de la région généralement). Ainsi la femme peut garder son nom, ou l'homme adopter celui de cette dernière. Cependant il faut certaines relatons pour attirer le dit responsable sur le cas et, puisqu'il est considéré comme humiliant pour un homme d'adopter le nom de sa femme, peu d'hommes (ou leur famille) accepteront un tel accord.

   L'adultère est un grand tabou à Haynailia. Si être non marié et libertin est méprisable, être adultère peut descendre la réputation d'un infidèle. Du moins celui ci ne sera plus considéré comme un individu de confiance. Si il y a plainte du conjoint, cela peut conduire à des amendes.

   Le divorce n'est pas possible à Haynailia. Pour ce qui est du veuvage, les veufs et veuves qui auraient perdu leur conjoint avant vingt ans, ou bien sont sans aucun enfant, sont autorisés par la loi à se remarier.


    Waien

A Waien, 18 ans est l'âge légal du mariage. Il est toujours vu comme idéal de se marier jeune, car se marier signifie aussi être bien intégré dans la société et participer à sa prospérité.

  Le mariage à Waien n'a pas besoin de l'approbation des deux familles mais de celle des deux conjoints pour être légalisé. Cet accord doit être signé sur papier pour être considéré comme valable. Enfin, l'inceste est considéré comme illégal et est également socialement prohibé.

  La femme héritera systématiquement du nom de l'homme. Cependant, si elle dispose de la citoyenneté Waien (et a donc fait un service militaire), elle n'est pas forcée de rejoindre le foyer de son mari.

  L'adultère est un sujet épineux, mais il n'a de poids qu'en cas de plainte. Si plainte il y a, c'est la justice légale qui s'occupera d'un procès pour aboutir à une amende ou autre sanction ou à l'annulation de la plainte considérée comme caduque. Le divorce est également possible à Waien mais doit être signé des deux conjoints, ou bien être considéré comme cas de danger et imposé par l'état. Un veuf peut enfin librement se remarier si il trouve un conjoint.

Nurenuil

A Nurenuil, l'âge légal de mariage est de 20 ans. Il n'est pas considéré comme problématique de se marier plus âgé, ni d'avoir eu plusieurs relations avant le mariage. Comme à haynailia, l'autorisation du mariage repose sur la décision des chefs de famille.

   Dans la grande majorité des cas ce sont les femmes qui adoptent le nom de leur mari, ceci car dans la tradition nurenuilienne une femme n'a pas le droit de posséder des terres. Ainsi le seul cas ou la femme garde son nom est si elle est la fille aînée d'une lignée sans héritier mâle, afin de perpétuer le nom de la famille. Dans ce cas, la femme porte en second nom celui de son mari.

  L'adultère est considéré à Nurenuil comme le sont les actes de trahison. Quand l'on déroge à un serment prononcé publiquement, le seigneur local est en droit de sanctionner de le fautif. L'emprisonnement ou le fouet sont assez courant si il refuse de s'en repentir. Cependant, si l'on peut se plaindre au seigneur seul lui dispose d'un tel pouvoir. De la même manière, lui seul peut autoriser ou non un divorce. Pour le veuvage, les nurenuiliens n'ont aucun soucis moral avec le remariage. Néanmoins il y a une grande méfiance envers les femmes aux nombreux maris morts. Si l'on découvre qu'elles ont abusé de leur position, la mise à mort ne sera pas discutée.

  Bérilion

 A Bérilion, l'âge légal est atteint à la majorité qui dépend donc de l'âge ou l'individu est accepté comme adulte par sa communauté (cad quand il peut développer des compétences guerrières).
  Le mariage entre parents direct n'est pas autorisé, mais celui entre cousins l'est et est assez fréquent dans les clans.

   Pour le changement de nom ou de foyer, il naît d'un accord entre les deux conjoints. Si désaccord il y a, cela sera décidé dans le duel amical qui constitue la cérémonie maritale, ce qui permettra au vainqueur d'y imposer son droit juridique.
   A noter qu'un type de mariage forcé peut se produire si dans un duel l'on parie sa main ou celle d'un de ses enfants.

  Les lois n'interviennent pas pour ce qui est de l'adultère, les affaires romantiques et sexuelles étant à Bérilion du domaine de la sphère purement privée. Dans ce cas de figure cependant il peut arriver que la question se règle par un duel entre mari et femme, bien que la mentalité bérilienne a tendance à dissocier le mariage et la famille de l'amour et qu'il n'est donc pas grave d'avoir des amants ou amantes.
 Généralement, il s'agit d'un membre du clan local qui observe ces affaires maritales. Les Kulins sont eux chargé de recenser ce genre d'informations civiles.


Scarrath

Il n'existe pas d'âge légal à Scarrath, cela dépend purement de la moralité et de la culture de chacun. Le mariage à Scarrath est difficile à légalement déterminer, et il s'agit bien souvent de questions d'intérêt politiques et commerciaux avant tout et non de morale sociale.
 
Les questions de l'adultère, du divorce, du veuvage et du nom, se résolvent par des négociations et des arrangements privés et n'ont que des lois spécifiques selon les régions. L'administration légale demande principalement d'être informée des changements de l'état officiel du lien conjugal.
 A noter que la polygamie est légale à Scarrath. Dans le cas des mariages polygames, un individu est dans une situation de supériorité par rapport à plusieurs conjoints qui adoptent son nom. La limite de conjoints de cet individu se détermine au nombre qu'il peut financièrement gérer. Bien sur, il est impossible de cumuler plusieurs mariages à la foi.
(A noter que dans le gouvernement de l'Iris les aspects du mariage sont gérés par les prêtre et que l'on ne peut cumuler que trois conjoints en relation polygames).

 A Scarrath le célibat n'est également pas vu comme un problème, la question de l'héritage pouvant se régler par l'adoption.


Dernière édition par DALOKA le Mer 19 Juil 2017 - 12:59, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1904
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Culture]Le Mariage à Eclipse

Message par Kiart Nenzo le Dim 19 Fév 2017 - 23:24

Naosia

En tant que nation composé de quatre peuples différents, Naosia possède différentes formes de mariages mais également de codes sociaux qui sont différents en fonction de chaque peuple.
Cependant, la politique du gouvernement actuel étant de créer une nation forte avec une culture intégralement réparti, il existe également une forme d'alliance qui se répand peu à peu.
Note: Le principe du nom ne s'applique que peu pour les Naosiens de par leur faible nombre mais cette pratique prend peu à peu forme dans le gouvernement actuel.


Chez les Mirianiens, il n'existe tout simplement pas de mariages.
Peu porté aux relations de couples comme on se les imagine, les Mirianiens partagent leurs couches seulement si les deux partis ont un quelconque intérêt et la polygamie, même temporaire, est quelque chose d'entièrement assumé pour les hommes oiseaux qui tiennent leur indépendance de penser et d'agir très à coeur.


Il faut comprendre que l'enfantement... Ou plutôt la ponte, est un acte particulier pour les Mirianiens.
Ces derniers ne voient pas les enfants comme des preuves d'amour en eux-mêmes mais leur éducation si. Cette différence fait qu'un enfant Mirianien peut avoir connu plusieurs parents différents, que ce soit dans une relation polygame ou plusieurs relations monogames consommés par un de ses parents.
Il existe même des cas historique où un enfant Mirianien ait été élevé non pas par ses géniteurs mais par des connaissances de ce dernier et qu'ils aient gardé contact.

De cette vision de l'amour et des relations, il en résulte une société égalitaire sur le rôle de la femme et de l'homme qui possède que peu de tabou, le premier étant la discrétion de chacun dans tout conflit avec autrui.




Les Kirians, de leur côté, sont plus traditionnels.
Les homms chats de Briar vivent en communauté qui sont régis par un chef de famille qui dirige alors jusqu'à une vingtaine d'individus.
Le chef de famille, de par son rôle, propose ses enfants à d'autres chefs de famille à la naissance. Mais par l'absence de noblesse, ces mariages arrangés sont uniquement là pour renforcer les liens entre des familles qui s'apprécient mutuellement.
Les enfants sont par conséquents vivent et ont une jeunesse qui est partagé avec le promis.

Ce genre de pratique fait que les mariages arrangés est souvent une réussite et il y a peu de cas ou ces mariages ne réussissaient pas et où les individus s'opposaient clairement aux choix de leur famille, sans pouvoir se remarier après.
Oui car le mariage, ou l'alliance de famille, ne se fait que par le chef de famille dans la prime jeunesse de l'individu. En conséquence, un individu mature qui demande la main d'un autre Kirian est quelque chose de moralement mal vu.

Après, au niveau de la cérémonie, les mariages Kirians sont connus pour leur aspect très fermé et signifient plus le renforcement des liens entre deux familles que la célébration de l'amour et cette cérémonie apparaît généralement dés que les deux fiancés en émettent la demande.
De même, l'adultère est mal vu et rare car il s'agit d'un manquement d'une famille à une autre. Et bien que le divorce n'existe pas, les deux partis peuvent simplement couper les ponts et ne plus jamais discuter, auquel cas l'un des deux retourne auprès de la maison de ses parents ou celle du chef de famille.




Les Josis, eux, sont l'extrême opposé des Mirianiens.
Si les uns sont dévergondés mais refusent les scènes, les Josis sont des êtres pour lesquels la fidélité est extrêmement importante et apprécient être au fait de ce qu'il se passe chez eux.

Chez les hommes insectes, l'éducation des enfants et la gérance du logis par la femme tandis que l'homme s'occupe simplement de fournir nourriture et argent. Ce rôle assez inégal est d'autant employé que c'est généralement la femme qui initie la relation et courtise son amant.
Cependant, le fait d'être marié ou non n'influe en rien le statut social en lui-même car ce dernier dépend en fait des informations qu'il donne.
Un couple aimant et sans histoire sera autant apprécié qu'un célibataire sans aventures.

Cette recherche d'informations sur les autres s'applique jusqu'aux mariages qui sont des célébrations importantes où l'essentiel des amis et des connaissances sont réunis pour discuter et échanger.
Et si la fidélité est absolument révéré par les Josis, elle semble être un peu distante de leur acception des couples polygames qu'ils acceptent tant que cette relation dure. Et il n'a jamais existé de limite aux nombres de partenaires.




Dernier peuple survolé dans leurs us et coutumes.
Les Aulousiens n'ont principalement aucun rôle dominant/dominé dans le couple et leur relation est égalitaire par un simple fait:
Les mariages et les associations n'existent pas chez les Aulousiens.
La notion de couple n'apparaît que lorsque deux Aulousiens décident d'avoir un enfant et ont reçu cette acceptation de la part des gérants de la population de l'île.

Ainsi, la limite d'âge du mariage Aulousien suit de très près la maturité sexuelle et il n'est pas rare que des Aulousiens aient des enfants très tôt. Mais il faut noter que si un couple durera pendant toute l'éducation de l'enfant, il peut également se briser du jour au lendemain et les deux individus repartent avec leurs possessions initiales.

Ainsi, le divorce n'existe pas car les deux mariés sont contraints de pourvoir à l'éducation de leur enfant par leurs conventions sociales. Un parent qui abandonne son enfant est considéré comme la lie de la société et certains Aulousiens extrêmistes parleraient de réduire à néant leur capacité de reproduction.

__________________________________________________
Furry? Naosia
Daloka? Kiart
Gemstone 2017
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 568
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Le sud du pays des baguettes

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum