[Technique] L'Architecture à Naosia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Technique] L'Architecture à Naosia

Message par Kiart Nenzo le Ven 21 Juil - 10:24

Tout comme pour chaque peuple, chaque ethnie composant le peuple des Naosiens, chaque race qui la compose possède un style architectural particulier qui tient tant de leur origine biologique que de leur milieu de vie avant l'unification de l'archipel et, bien après, du déploiement sur le continent.
Il est intéressant à noter que l'utilisation de l'Animamis ne fut qu'un progrès récent dans l'urbanisation, à quelques exceptions, et que la plupart des maisons sont conventionnelles, signe d'un savoir faire méconnu.


Les Josis
Si l'on a jamais pu voir, en vrai, un village de Josis sur l'archipel, quelques exemples de constructions, dans leurs enclaves ou une partie de l'école de Naosia, sont visibles.
Construisant dans la pierre, les Josis sont des constructeurs troglobie, ne construisant que dans la roche pour y accueillir leurs demeures.
Polissant pendant longtemps, les maisons Josis sont des cavernes circulaires entrecoupées par des cloisons de roches ou de bois, qui laissent passer l'air par-dessus ces dites cloisons pour maintenir une aération constante que leurs portes en tissu ne gênent absolument pas.
Malgré ce que l'on pourrait penser, les hommes insectes sont des artistes dans leurs constructions et ponçant, taillant et s'échinant, ils sont capables de créer des formes élancées comme des lustres qui sont formées de lames de pierre tenant une sphère, ou des fresques dont les différentes utilisations d'épaisseurs permettent à ce qu'une seule fresque contienne plusieurs histoires.

Après cela, les villes Josis sont des villes alvéolaires ou chaque maison est collée à une autre. Mais ces tailleurs de pierres ne s'encombrent pas de long couloirs et leurs constructions, leurs maisons, donnent toujours sur des balcons ou des passerelles qui permettent de descendre d'un étage à un autre, construisant uniquement en vertical là où les autres peuples construisent sur l'horizontal.
Les habitations communes ou places sont de la même forme que les maisons mais en des cavernes plus grandes et ouvertes vers l'extérieur.

Les Mirianiens
Après l'art de la pierre des Josis, les Mirianiens ont une architecture qui semble jurer avec les villes troglodytes.
Labyrinthiques, leurs villes ne forment ni places ni lieu particulier tant et si bien que via un plan, leurs rues ne sont qu'un entrelacs étourdissant qui contournent tant et si bien les maisons des Mirianiens qu'il est à la fois impossible d'être bloqué quelque part mais qu'il y est très difficile de se repérer.
Leurs villes sont donc leurs forteresses où il est très difficile d'avancer et, selon une blague d'un autochtone, il serait plus facile de se repérer chez eux que de faire le tour du monde.  

Outre la structure particulière de leurs villes, les Mirianiens habitent également des maisons aux formes particulières.
Rondes et légèrement surélevée, leurs demeures possèdent d'immenses fenêtres qui laissent passer l'air partout chez eux, même si l'utilisation de rideaux en tressage leur sert à leur intimité.
Généralement faite que d'une seule salles, on tient également à noter que les Mirianiens ne forment pas de lits mais ont des espaces creusés au sol qui sont rembourrés et où ils y reposent.
Après, ils semblent avoir toutes les commodités et leurs maisons en bois compactés et de torchis sont plutôt résistantes.

Les Kirians
Vivant sur une île dont le niveau s'approche de celui de la mer et qui souffre d'inondations durant les fortes pluies, les Kirians ont adoptés des habitations sur pilotis en bois.
Leur milieu étant habitué à l'eau de mer, leur matériau principal est plutôt imperméable et leur permet donc d'avoir des habitations plutôt souple et grandes.
Situé au-dessus du seul sur un mètre, les maisons Kirians sont très fermées avec des toits en pointes pour faire couler l'eau de pluie et seule la porte d'entrée permet d’accéder à leurs maisons qui sont composées, en général, de trois étage. Le rez de chaussé qui sert de pièce de vie, l'étage sous le toit qui sert pour dormir et une sorte de stockage construit dans le bois, sous le rez de chaussé, pour stocker les denrées non périssables.

En dehors de leurs habitations, les villages Kirians sont très simple et parfois même rustiques. Via des routes tracées par l'usure ou par des pontons, leurs villages s'articulent autour des places centrales et des voies d'axées, leurs villages ayant une forme tentaculaire particulière et leur capitale, sur Briar, est un immense amas de pontons et de maisons qui ont été construit rapidement, comme un urbanisme trop rapide.

Note: Si les Kirians ont besoin d'eau salée, ils ont développé des réservoirs d'eau salée tout autour de leurs villages qui sont formés par des troncs pliés et coupés pour former des espaces ou l'eau de mer s'accumule et stagne. C'est à cause de ça que les villages de Briar sont généralement envahis d'insectes, ce qui ne semble pas gêner les hommes chats plus que ça.


Les Aulousiens
Dernier peuple étudié, les Aulousiens ont, en suivant leurs origines plutôt reptilienne, adoptés une architecture basse et très fermés avec que du fonctionnel.
Habitant dans des villages très compactés, si l'on les observe de l'extérieur, en découvre qu'ils construisent en cercle autour d'une immense place qui contient les commodités ainsi que des feux de cuisine communs. Ayant une vie plutôt basée sur le partage, les Aulousiens n'ont pas de maison a proprement parler pour eux et toutes les maisons se ressemblent, l'exception étant une habitation entourée de murs qui est inaccessible en dehors de certaines Aulousiennes et de quelques couples.

Habitant dans des maisons carrées et faite de briques avec des étages en bois, les hommes reptiles ne gardent pas de possessions dans leurs maisons, se contentant de simples paillasses où dormir, dans ces salles aveugles en dehors des portes.



Enfin, pour conclure ce passage. Avec l'apprentissage de la culture continentale et la communication entre les îles, on peut voir apparaître, dans les différents villages, l'émergence de styles hybrides voir même de villes composées des styles architectures mélangés. Il serait intéressant d'étudier le développement de leur architecture et des impacts de nos cultures sur celle des races de Naosia.

__________________________________________________
Tic... Tac... Les secondes s’écoulent et s'emballent.
Tic... Tac... Tic... Tac... Et finalement je craque.
avatar
Kiart Nenzo
Crocomo caché

Messages : 570
Date d'inscription : 18/05/2011
Age : 19
Localisation : Lama

Feuille de personnage
Nom des personnages: Kiart Nenzo

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum