[Organisme Gouvernemental] Armée Bérilienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Organisme Gouvernemental] Armée Bérilienne.

Message par DALOKA le Mer 2 Aoû - 1:43

L'Armée bérilienne est une très vaste force militaire, mais sa force n'est pas uniquement due à l'acharnement de ses soldats. A partir de la guerre contre Nurenuil, les clans hétéroclites durent concevoir une organisation militaire capable de maintenir une cohésion. C'est ainsi que des grades communs s'imposèrent à tout les clans. Bien qu'il s'agisse d'une règle administrative, elle s'est bien implantée dans le pays, et chaque clan considère cette structure comme idéale.

Rôles de l'armée

Ces grades sont sont démocratisés dans tout bérilion. Bien qu'originellement Longois, les noms Dalfanais, eux même tirés de l'ère Nerimazu, les ont remplacés au fil des guerres.

Chef de Clan : Le chef de clan est le leader suprême de son armée. Quand plusieurs chefs de clans sont disposés à une même bataille, ils décident en collaboration. Parce que ces collaborations fonctionnent rarement, l'on préféra dans l'histoire bérilienne avoir un chef de clan sur le front (le Chef Dalfan, généralement). Certains duos miraculeux existèrent cependant.

Taishô : Plus haut grade militaire, le Taishô, équivalent d'un général, est le bras droit du chef du clan dans la guerre, voire, si aucun chef de clan n'est au front, le leader de l'armée. Souvent membre lui même d'un clan, il arrive que certains se frayent par le mérite la voie vers ce prestigieux titre.

Bugyô : Le Bugyô commande une unité au nombre variable, souvent d'une cinquantaine à une centaine d'hommes. La majorité des officiers bériliens portent ce titre. Si le taishô tombe au combat, alors le plus bugyô le plus haut dans la hiérarchie désignée au mérite par l'autorité suprême du front le remplace. Si un bugyô gagne une bataille en ayant remplacé son taishô, il peut gagner ce même titre.

Bushi : Les bushis sont les guerriers des clans. Donc les membres d'un des 7 clans de bérilion, ainsi que leurs subordonnés les plus fidèles. Guerriers très respectés, les bushis manient le style de combat unique à leur région d'origine avec fierté.

Musha 
: Les Mushas sont les cavaliers bériliens. Si Long est spécialisée dans cette cavalerie, elle n'en a pas le monopole. Les mushas sont tous des soldats de profession, et se situent juste en dessous des bushis en terme de prestige. Les mushas peuvent manier le katana, mais préfèrent les lances comme le yari ou la naginata, ou bien les arcs comme le yumi.

Gunshi : Le rôle de Gunshi est particulier et accordé uniquement aux hommes de la plus haute intégrité. Messagers militaires, ils chevauchent pour transmettre les messages importants d'une troupe à l'autre. Le gunshi, bien qu'il participe rarement à la charge, est respecté pour son rôle risqué, et doit savoir se défendre sans l'aide de personne.

Heka : Le Heka de guerre se range directement sous les ordres de l'armée afin d'accomplir sa mission, qui nécessite une bonne connaissance du terrain et l'écoute directe des stratèges : le sabotage. Qu'il s'agisse d'affaiblir les défenses d'un bâtiment ennemi, ou bien l'armée de l'adversaire en assassinant ses officiers, le heka sait retourner la bataille à l'avantage de bérilion. Les nurenuiliens le craignent tant qu'ils le surnomment ''La main d'Hellaimne''.

Ashigaru : Le Ashigaru est le fantassin typique de bérilion. N'étant pas issue d'une grande lignée ni d'un dojo particulier, il s'agit du citoyen bérilien moyen enrôlé. Cela constitue l'écrasante majorité des ressources bériliennes. Les ashigarus sont aptes à remplir plusieurs rôles, et leurs armes privilégiées sont la lance ainsi que l'arc (Les bushis, sauf ceux des Futsei, en refusant le maniement). Un Ashigaru maîtrise rarement l'art du sabre, mais sera hautement respecté pour cela.



Force et faiblesse



  Les Mushas, qui apparaissent en s'inspirant du modèle longois, font partie d'une des grandes forces de bérilion. Il ne s'agit cependant pas d'une cavalerie de choc, mais d'une cavalerie légère faite pour harceler l'adversaire. Parce qu'il s'agit de soldats professionnels, ils furent un obstacle à affronter à chaque bataille pour Nurenuil. Les troupes nurenuiliennes, aux défenses faibles, ne peuvent gagner un combat contre des mushas si le terrain est propice.
  Les Ashigarus sont connus pour être les fantassins au moral le plus haut du continent. Leur motivation et leur nombre très élevé rend les combats en bataille rangée contre bérilion très difficiles.
   Les qualités stratégiques des hekas ne sont plus à prouver. Ils sont le contre tout trouvé aux druides de nurenuil, et sont capables d'une terrifiante adaptabilité, les rendant imprévisibles. Sans compter que des hekas sont toujours désignés à l'élimination des informateurs adverses.
    Les bushis sont un cas particulier. Ces troupes d'élites populaires sont très spécialisées dans un même type de combat, ce pourquoi une stratégie bérilienne exercée depuis des siècles est de mobiliser différents bushis à chaque fois et de prendre garde à ne pas mobiliser trop longtemps ces derniers au même endroit. Ceci a l'avantage de faire participer tout clan à la guerre, mais aussi de forcer Nurenuil à s'adapter. Connaître quels bushis leur armée affronte devient alors un véritable enjeu.

En résumé nous dirons que l'armée bérilienne dispose de ces points forts et points faibles de manière générale=

+
Ressources humaines nombreuses.
Moral difficilement défaillant.
Très forte en terrain dégagé.
Difficile à anticiper.

-
Dispersés, les Ashigarus perdent tout cohésion.
Faible sur les terrains escarpés et les forêts.
Spécialiste de l'attaque, moins compétente à la défense.
N'a pas développé de type de bouclier efficace.




Dernière édition par DALOKA le Jeu 10 Aoû - 20:07, édité 1 fois
avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les Bushis

Message par DALOKA le Jeu 10 Aoû - 20:05


Les ravageurs Dalfans


Ce sont les soldats bériliens les plus connus, au point qu'une bonne partie de la réputation des guerriers bériliens à l'étranger se fonde sur eux. Bien qu'ils soient connus pour leur maîtrise du katana ou du nodachi, l'improvisation et la valorisation de l'instinct est chez eux de rigueur. Si leurs couleurs sont le rouge et le noir, il n'y a pas de réglementation stricte d'armement ou de protection chez les Bushis Dalfans. Leur caractère très élitiste fait leur force, puisque seuls ceux qui se démarquent dans les dojos ou les duels peuvent les intégrer. Leur cohésion n'est pas excellente, mais le caractère hétéroclite et très impulsif de leur attaque en fait une force redoutable au combat rapproché. On raconte cependant qu'aucune armée n'a réussit à faire fuir ces bushis, qui ne battent en retraite que sous ordre de leur commandant.

Les durs à cuir Zatous

Les Bushis du clan Zatou sont connus pour leur robustesse et leur capacité d'adaptation. Contrairement à la majorité des troupes bériliennes, ils sont capables de se battre sur à peu près tout type de terrain. Disposant d'un équipement léger, ils manient la lance, qu'ils jettent une fois au corps à corps pour saisir l'arme signature des Zatou : les Kamas. Ces Bushis sont entre autre connus pour trancher les jambes de leur adversaire. Ils ne rechignent pas à faire usage des embuscades, et préfèrent attaquer des points stratégiques que de charger dans mêlée. Ceci en fait le corps de Bushi le moins estimé, cependant, il a confirmé son usage stratégique à plusieurs reprises. Les Zatous, prenant la guerre comme le travail, ne plaisantent guère sur le sujet.

Les patients Muzutsu

Les bretteurs Muzutsu sont les Bushis les moins souvent appelé. Et pour cause, si Bérilion favorise l'attaque, ces Bushis sont spécialistes de la défense et excellents quand il s'agit de tenir une position. Le sang froid inculqué par leur entraînement les rend imperturbable, et ils ne poursuivent jamais l'adversaire sans être assuré qu'ils pourront le défaire sans risques. En équipement, il préfèrent les armes légères pouvant aisément se manier à une main, mais ne se limitent pas qu'au sabre. Surprenament, même l'usage de l'épée à garde cruciforme Nurenuilienne se retrouve à
Muzutsu, alors qu'il est absent du reste de bérilion.

Les archers Futsei

S'étant spécialisés dans l'usage du Yumi, les Futsei sont les seuls archers d'élites du pays, capable de rivaliser avec les meilleurs Nurenuiliens en la matière. Habitués à environnement forestier, ce sont les troupes les plus discrètes et les meilleurs éclaireurs du pays. Si la situation le demande, les Futsei peuvent aussi chevaucher pour constituer alors une cavalerie légère. Leur armure ne pouvant gêner leurs bras, ils sont moins protégés. Ils possèdent également le traditionnel katana en tant qu'arme de corps à corps. Au front, ces Bushis harcèlent l'adversaire de flèches avant la charge, et ne rechignent pareillement guère à achever les fuyards quand l'ordre en est donné. Traquer l'ennemi est une spécialité Futsei.

Les cavaliers Long

La cavalerie lourde de bérilion, connue pour sa rapidité de réponse aux ordres due à sa discipline élevée. Le combat de groupe est la spécialité de Long, alors que beaucoup de Bushis vantent la force de leurs soldats individuelle. Au front, quand le terrain est propice, ces derniers forment la troupe la plus dévastatrice. Leurs armures sont bien plus lourdes que celles de leurs confrères, et si ils manient le Dao en tant qu'arme secondaire, ils utilisent surtout les lances et tout particulièrement le Guan Dao, une arme d'hast lourde causant de gros dégâts et apte à décapiter aisément les montures ennemies. Il s'agit d'une cavalerie de choc très coordonnée, mais à cause du terrain nurenuilien, elle fut surtout utilisée quand les troupes ennemies parvinrent à poser le pieds sur Bérilion.

Les guerriers Nerimazus

Les Nerimazus valorisent avant tout l'usage du katana comme arme presque sacrée et liée à son manieur. Exellents bretteurs, ils sont avant réputés comme duelistes. Cependant, sur le champ de bataille, la rigueur de leur entraînement leur permet de faire office de force redoutable. En armure traditionnelle du style O Yoroi, les Nerimazus savent monter à cheval et sont une force redoutable au combat rapproché. Ils ont la réputation de décapiter leurs adversaires afin de brandir leurs têtes, intimidant ainsi les ennemis. Toujours accompagné de grands tambours et d'immenses étendards, ces Bushis, dans leurs armures souvent décorées telles des œuvres d'arts, font forte impression chez les alliés comme les ennemis. Cependant, ils sont aussi fiers et têtus que les Dalfans, et ils leur arrive de ne pas répondre aux ordres de leur supérieur s'il n'est pas Nerimazu.

L'Arsenal Shamizo

Peu connus pour une école martiale particulière, les Bushis Shamizo se démarquent par un caractère assez atypique et pourtant une méthode peu éloignée de la Dalfanaise. En effet, tant que le guerrier est doué, peu importe sa méthode, et il en va de même pour l'équipement. A la guerre, les Bushis Shamizos préfèrent l'usage d'arts martiaux et d'armes variées, et ont tout particulièrement été inspiré par certains arts Scarrath. On trouve des katanas Nerimazois et des armes Longoises, mais également des équipements plus atypiques comme des cimeterres, des katars, ou autres. Contrairement aux autres Bushis qui ont suivi tous une certaine école, la plupart des Bushis Shamizos sont des guerriers ayant appris par eux même. Connus pour n'avoir aucune honte à imiter autrui, le clan Shamizo fait plus qu'emprunter à Scarrath des armes, puisqu'il a également emprunté les méthodes de forges étrangères. Cependant, ces bushis souffrent d'un terrible défaut : leur individualisme, puisque la camaraderie commune aux autres troupes de bushis, souvent entraînées ensembles, leur manque.







avatar
DALOKA
Eternel lolicon

Messages : 1920
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 20
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum