[Race † ] [Culture] Les Mysaris

Aller en bas

[Race † ] [Culture] Les Mysaris

Message par Coco le Lun 16 Oct - 10:22

STELLE DE PINERIAN

L'histoire de la Crise Mysaris se tisse.
Le mythe derrière les ruines de la civilisation perdue se complexifie.
Il fût un temps où le monde ne croulait pas sous la terreur constante des monstres anciens et nouveaux. Un temps lointain, mais pas oublié. Un temps où le peuple Mysaris n’étaient pas divisé, et où le calme reignait par dessus là mort.
La sécurité des citoyens et de l’empire était assurée par la Grande Magie de l’Imperatrice (que son nom soit bénit et maudit, qu’il ne soit jamais gravé) et par la Clairvoyance de l’Empereur (que son nom soit loué et diffamé, qu’il ne soit jamais inscrit.)
La Grande Magie et la Clairvoyance, ensemble, étaient assez puissants pour détruire et repousser n’importe quel ennemi. Ainsi, ils repoussèrent la mort, et vécurent sur le trône pendant des siècles.
Personne ne pouvait cependant fermer sa porte à la Mort indéfiniment, et cette dernière, jalouse, se voyait repoussée jusqu’au confins de l’empire, dans les territoires habités par les monstres nouveaux et anciens, et par le peuple de ceux que l’on appelle les Djinns. L’armée monstrueuse de la Mort ne pouvant franchir les limites de l’empire, cette dernière vint visiter Borkül, le roi Djinn, Le Sycophante, dans son profond sommeil pour lui murmurer un plan.
Venant du coeur de Mortelande, pays des Terres Dépravées de l’Ouest où seul les Djinns et leurs esclaves pouvaient vivre en paix, le roi Borkul partit en visite au coeur du continent pour rencontrer L’Impératrice et L’Empereur, bénits soient-ils, maudits soient ils.
Mysaris était à son apogée, et vivait un âge d’or sans précédent pour la civilisation. Le peuple du roi Sycophante, lui, vivait dans la misère la plus infâme. Avançant vers le trône blanc, il murmura aux époux les mots que lui avaient susurré la Mort dans sa vision.
Les Mysaris vénéraient des dieux oubliés, des géants décomposés de rubans, de cornes et de chair. Ils se considéraient comme des êtres parfaits.
Le Sycophante ouvrit la bouche, et l’Impératrice comprit qu’ils n’étaient pas encore purs, car il existait encore un niveau de beauté non atteint par la civilisation maintenant éteinte.
Ils n’étaient pas des dieux.

L'Impératrice appela alors sa cour de Hauts Magiciens.
L'Empereur, doté de la Clairvoyance, connaissait déjà le déstin de son peuple, et tempta de persuader sa femme d'abandonner son plan trop ambitieux. Cependant, la soif de pouvoir et de pureté des Mysaris était trop grande, et ainsi, l'Impératrice commit l'irréparable.
Qu'importe la sorcellerie utilisée, le destin qu'elle temptait d'invoquer était innacessible de par son inexistance.
Et dans l'Inexistance la Grande Magie de l'Impératrice tomba.
Et les frontières qui retenaient autrefois les armées monstrueuses de la mort cédèrent.
Chaque jour passant, le peuple Mysaris, privé du flux de magie maintenu par la cour de l'Impératrice dont ils étaient si dépendant, se voyaient devenir de plus en plus vulnérables. Les monstres, anciens et nouveaux, avançaient sur leurs terres, détruisaient leurs villages et les dévoraient.
Burkäl le Sycophante avait réussi sa mission. L'Impératrice n'était plus, et l'Empereur Clairvoyant était seul.
Ne pouvant laisser son peuple tomber sous le joug de la race Djinn, il utilisa cependant le reste de sa magie pour lancer un maléfice sur le peuple adverse.
De la même manière que le Sycophante avait prit sa femme, le Clairvoyant prit les femmes Djinns, une terrible maladie tombant sur leur peuple, leurs femelles devenant infertiles.
Chaque jours, ils devenaient plus petits et plus bêtes, et leurs femmes déperissaient.
Le peuple Djinn disparut de la surface du continent sauavge, laissant derrière eux leurs esclaves.
Lentement, le royaume tomba, la mort du couple royal divisant la population en deux. Le peuple fût forcer à suivre un exode massif, abandonnant les terres de miel et de lait pour rejoindre les terres dépravées et les entrailles du sol, et la Mort se rit d'eux.
Telle est là légende transmise sur les stelles Mydriases, disséminées à travers le monde. Que leur histoire ne soit jamais oubliée.


__________________________



Les Mysaris étaient un peuple vivant sur tout le continent d'Aurore avant la grande crise de la magie, ces derniers ayant été éradiqués par les monstres et la maladie, les effaçant de la surface du monde. Seuls leurs ancêtres lointains, les Myosiens et les Mydriases, sont vivants pour témoigner de l'héritage génétique de cette grande race. Ils sont les derniers survivants de la Crise, les autres réscapés n'étant malheureusement que les milliers d'édifices de pierre blanche qui parsemment le continent d'Aurore. [Voir: Les ruines Mysaris]
Physiquement parlant, les Mysaris étaient plus grands que leurs descendants. Leurs cornes étaient plus longue, et se terminait parfois en forme de "Y", rappelant la corne d'un scarabé rhinocéros. Ils étaient également dotés d'une puissante magie, reposant sur un fréquence harmonique de Mana dont ils étaient les seuls à savoir utiliser. Le savoir reposant derrière l'utilisation de ce type de Magie fût perdu à tout jamais pendant leur disparition.

La magie Mysaris leur perméttait de réaliser des exploits dépassant l'imagination des mortels d'aujourd'hui. Leur longévité était incroyable, les individus Mysaris pouvant vivre plusieurs centaines d'années sans se soucier de voir leur corps dégenerer à cause de l'âge. Ils étaient maîtres dans l'art de la protection et de la medecine, utilisant leurs nombreux talents pour créer des bâtiments à partir d'alliages de roches impossibles à créer, ainsi que des méchanismes complexes, certains étant toujours activés, disséminés dans l'ombre du continent obscur d'Aurore.
avatar
Coco

Messages : 208
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 20
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages: Hanish, André, Sanga, Mélika (†)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum