[Histoire] Chronologie du peuple réfugié

Aller en bas

[Histoire] Chronologie du peuple réfugié

Message par Lord Penguin le Mar 26 Déc - 15:13

Ce post va tout simplement retracer tous les événements majeurs en rapport avec l'ethnie réfugiée et le territoire bérilien depuis leur exil d'Aldor en l'an zero. Il se veut aussi exhaustif que possible mais ne l'est bien évidemment pas, et ne le sera jamais. C'est pourquoi, si vous voulez rajouter des évenements ou précisions, n'hésitez pas à le faire. Idem si vous remettez certaines choses en question, parlez-m'en.




PARTIE 1 : DE L'AN ZERO A LA GUERRE BERILIO-NURENUILIENNE

Pré-An 0 : Age de l'empire magique humain d'Aldor
A l'époque de l'empire magique humain d'Aldor, dirigé par le puissant mage Méandor, existait une faction humaine qui était contre l'usage de la Magie et qui en dénonçait les abus. Les membres de cette faction, menés par l'illustre famille Nerimazu, étaient les ancêtres des bériliens actuels. Leur combat semblait pour beaucoup futile, et ils avaient effectivement bien peu d'espoir de faire changer les choses, d'autant plus avec la tournure extrême que prenait la politique de Meandor. Cependant, cette inoffensivité est ce qui leur évita de se faire purement éliminer par les mages, et leur offrit le droit de vivre dans l'empire de la manière qu'ils le souhaitaient, donc sans magie. A l'approche de la date qui sera par la suite considérée comme l'an 0, et inquiets quant à un possible accident du à cette tentative de réécrire les lois de la magie, les futurs bériliens se préparèrent à un possible exode, ce qui leur permit de réagir suffisamment rapidement lorsque le cataclysme survint, et de s'échapper en vie du continent Aldoréen. Cela fut possible grace aux recommandations de la famille Long, qui ont raisonné les Nerimazus qui voulaient se battre pour empêcher l'expérience de Meandor.

An 0 : Grand cataclysme d'Aldor et fuite des réfugiés:
Suite au Grand Cataclysme, la faction humaine anti-magie quitte en hâte le vieux continent et fait route vers Eclipse à bord de diverses embarcations, parfois de fortune. Elle formera l'ethnie des réfugiés.

An 1 à 46 : Arrivée des réfugies en Eclipse :
Les réfugiés arrivent sur le sol périlien (future bérilion) en différentes vagues et avec parfois beaucoup d'années de décalage, baucoup ayant du s'attarder sur des iles en route. Une fois arrivés, ils découvrent un territoire compliqué à exploiter (baptisé les Marais du Péril, où Périlion) et occupé par l'ethnie conquérante, arrivée bien plus tôt. Rapidement, cette augmentation drastique de population crée une famine généralisée. Même si l'on tente tant bien que mal de cohabiter, la tension ne tarde pas à monter pour l'exploitation des ressources. Au sein même des réfugiés, on constate certains conflits d'opinion, notamment entre la famille leader Nerimazu et leurs bras droits, les Long, sur la démarche à suivre. Ces dissensions seront mises de côté le temps des affrontements qui suivront.  

56-80 : Guerre d'expulsion des Conquérants :
Engagement d'une guerre entre conquérants et réfugiés pour le contrôle du territoire périlien. On dit que lors d'une distribution, une réfugiée se vit refuser sa ration par un conquérant. Un Nerimazu aurait alors tué l'homme et provoqué une émeute qui vit s'éteindre un nombre non négligeable de vies: Ce fut l'étincelle qui enflamma la poudre. Si les Long étaient partisans de la parcimonie et de la passivité, les Nerimazu avaient depuis longtemps la guerre à l'esprit. Durant ce conflit, les réfugiés sont dirigés par la famille Nerimazu, et plus particulièrement Ratsol Nerimazu. En face, les conquérants sont commandés par Norland. Cependant, les réfugiés sont bien plus hargneux et déterminés, et la situation tourne très rapidement en leur faveur. Au fil de cette guerre, les conquérants perdirent peu à peu leur domination, se faisant repousser vers le nord de Perilion, avec pour climax la bataille de Mae, où Norland est tué par Ratsol au milieu du chaos des combats. Le pays appartient désormais aux réfugiés, qui expulsent petit à petit tous ceux qui ne sont pas de leur ethnie. On rebaptise le territoire Berilion.

81 : Fission parmi les réfugiés, avènement des deux premiers clans :
Cependant, dès que l'ennemi commun est vaincu, une rupture survient parmi les réfugiés, qui se séparent en deux grandes factions, désormais nommées clans. Les Nerimazu, qui dirigent le Nord-Ouest du pays, sous les ordres de Ratsol Nerimazu. Et les Long, au Sud-Est, qui rallièrent nombre de familles mineures sous les ordres de Chou Long. Ce dernier voyait d'un mauvais oeil la façon qu'avait eu Ratsol de dénigrer les conseils de feu son père, Hai-Leng Long, alors même que ces derniers les avaient sauvés sur Aldor, d'où la séparation. Cette même année, le héros Ratsol Nerimazu, qui fut donc le premier leader du clan Nerimazu, mourrut. Quasi-centenaire, on dit qu'il devint une divinité sous la forme du serpent aquatique Ratsumoto, Yokai qui vivrait encore dans les rivières du pays. Lui succéda son fils, Tooru Nerimazu.

83-95 : Apparition d'un troisième clan:
Au milieu de ces tensions, la famille Yuki, dont le chef était avide de gloire et de pouvoir, s'émancipe de la faction Nerimazu et engage des affrontements pour obtenir leur propre territoire et tirer leur épingle du jeu. Simultanément, une partie des familles mineures affiliées aux Long s'émancipe elle aussi et prend le nom de clan Shamiso. Malgré les négociations menées par les Long, les Shamisô quittent leur territoire pour s'allier par mariage aux Yuki, formant le clan Yuki-Shamisô. Chou Long, de rage, leur déclare la guerre. On soupçonne que ces jeux d'alliance cachaient des histoires personnelles. Toujours est il qu'en quelques années, les Shamiso-Yuki parviennent à annexer le tiers sud du territoire Bérilien. S'ensuit le début de la longue période des guerres de clans.

99 : Chasse aux mages :
Tooru Nerimazu est victime d'un attentat magique visant à l'évincer. Ayant frôlé la mort, il lance une large campagne de chasse aux mages dans son territoire, ce qui sera imité par les autres clans afin d'éviter ce genre d'accidents. On efface au maximum les traces de la culture conquérante et les derniers pratiquants de la magie sont expulsés, tués, ou emprisonnés.

147: Rédaction du code d'honneur bérilien :
Suite à cette tentative d'assassinat et à la méfiance générale qu'elle a provoqué, les hauts dignitaires se montrent de plus en plus méfiants et certains, de peur de subir quelque coup en traitre, semblent prêt à se servir de ces mêmes moyens. Depuis quelques années, on constate l'apparition de différents groupes spécialisés dans l'infiltration et l'assassinat. Constatant de cette situation, Ienobu Long rédige un traité, un code d'honneur, qui lie chaque faction et les engage sur l'honneur à respecter certaines règles lors de leurs conflits, sous peine d'être couvert de honte. Avec l'accord des autorités religieuses de l'époque, ces consignes deviennent d'ordre divin et une manière d'honorer les dieux.  C'est ce code qui s'imprima dans les esprits et la culture pour donner la vision particulière de l'honneur dans la bérilion actuelle. Par cette action, l'objectif d'Ienobu Long est de limiter le chaos, et cela eut certainement un effet, car aucun des clans ne transgressa ces règles directement. Cependant, les groupes qu'on avait commencé à former prirent leur indépendance et commencèrent à agir en freelance un peu partout dans le pays, servant quiconque avait les moyens de faire appel à eux. Mercenaires de l'ombre, leur présence restait une source d'inquiétude majeure, si bien qu'on commença à développer à leur égard et à l'égard de leurs méthodes une haine de plus en plus prononcée.

182 : Arrivée tardive du clan Muzutsu à Sankuten
Après avoir erré bien plus longtemps que les autres réfugiés, ayant du s'attarder durant plusieurs générations sur des îles au milieu de l'océan, la famille muzutsu et ses protégés arrivent finalement sur le continent Eclipsien, posant pied sur l'île de Sankuten. Leur leader, Shantae Muzutsu, y fait construire un temple pour célébrer leur arrivée à bon port. Cependant, la situation est tendue et l'accès aux terres leur est refusé, les laissant coincés sur l'île.

194-203 : Rebellion chez les Longs, fondation du clan Futsei

Le territoire Long fait face à une situation épineuse. Emergeant de leurs rangs militaires, un groupe rebelle s'est formé, avec à sa tête l'un des généraux les plus influents de la faction Long, Tôjô Futsei. Ayant fait de la forêt du Morikai leur repère, ils étaient difficilement débusquables et organisèrent nombre d'escarmouches et d'attaques éclairs. Peu enclins à traquer et massacrer leurs concitoyens, les Longs ont fini par céder et leur laisser un territoire, en grande partie occupé par une section de la forêt qu'ils n'exploitaient pas, donnant naissance au clan Futsei.

206 : Meurtre de Shantae Muzutsu

Pensant pouvoir trouver un allié en ce clan tout récent, Shantae Muzutsu entame des négociations avec les Futsei. Cependant, ces derniers sont belliqueux... Une entrevue finit par dégénérer et Shantae y est tuée par Tôjô. A partir de là, les Muzutsu antagonisent les clans du continent et leur détermination de se battre pour y trouver une place est décuplée.

236 : Créature d'Aldor arrive sur les côtes Futsei / Yuki :

Plus de deux cent ans après le cataclysme, une créature étrange arrive sur la côte Est de Bérilion. On dit que son apparence correspondait à la description des créatures d'Aldor, transmise par les premiers migrants. Certains disent qu'elle aurait suivi volontairement la migration des Réfugiés, d'autres qu'elle aurait simplement dérivé jusqu'ici par hasard... Toujours est-il qu'elle était hostile et tuait les humains à vue. Extrêmement coriace, elle vint à bout de toutes les troupes envoyées pour l'éliminer, jusqu'à ce que des guerriers du clan Futsei en viennent finalement à bout. Pour être certains de s'en être débarassé, ils brûlèrent, découpèrent, et enfouirent le cadavre dans le Morikai.

260-272 : Affrontements entre Almirians et Nerimazus :

Lors de la guerre de conquête de bérilion, certains conquérants avaient pris la fuite par l'ouest, en direction des jungles et territoires désertiques. On dit que ce sont leur descendants qui sont à l'origine de cette série d'affrontements. Ils auraient continué à nourir du ressentiment envers le peuple bérilien et auraient finit par s'allier aux peuples des jungles et à les convaincre que les réfugiés étaient leurs ennemis. Il a ensuite suffit d'un simple quiproquo diplomatique pour que les affrontements commencent. Cependant, après quelques années de combat, le roi d'Almir Gasai jugea finalement que les pertes n'en valaient pas la peine et retira ses troupes du combat. On dit parfois que ces évènements ont causé la méfiance prononcée des peuples des jungles envers les gens de l'extérieur.

304-333 : Conquête de leur territoire par les Muzutsu:

Sous la direction de Ketsui Muzutsu, le clan insulaire prend le contrôle d'un large territoire sur le Nord-Est de Bérilion, empiètant autant sur les terres Nerimazu et Long que Futsei. Ils cessent ensuite de s'impliquer dans les affrontements, ne faisant que se défendre. Ils conserveront leur territoire quasiment tel quel, et ses frontières sont quasiment les mêmes aujourd'hui qu'à l'époque.

~339: Date de naissance présumée de Fukami Akimitsu, le légendaire forgeron. Les circonstances ou le lieu de sa naissance sont inconnus, tout comme le reste de sa vie.
~369-402: Période durant laquelle Fukami Akimitsu s'est exilé dans le Morikai. Déjà un forgeron célèbre, c'est dans la solitude des tréfonds de la forêt qu'il forgera ses 16 Fruits, et à travers eux sa légende. Encore une fois, un voile de mystère plane sur les raisons de cette isolation et sur cet homme de manière générale, ce qui a donné naissance à beaucoup de superstitions et spéculations.
~402 : Date de décès présumée de Fukami Akimitsu.

413: Avènement du clan Gorosu :

Fondation du clan Gorosu, aujourd'hui considéré comme la pire faction qui ait existé : on ne raconte que des atrocités au sujet du clan et de ses membres, notamment car ils se servaient de certaines formes de magie. Leur leader, Irezumi, est armé d'un Fruit d'Akimitsu : Kôkei-Shakebi. Il est le tout premier manieur connu de l'une de ces armes légendaires.

425-435 : Premières apparitions des autres Fruits.

On raconte qu'un étranger mystérieux et débonnaire parcourait Bérilion durant cette période. Il aurait donné certaines des légendaires armes à des individus qu'il "jugeait digne de les porter". Surnommé l'Affable, jamais on ne découvrit son identité, ce pourquoi au même titre que le forgeron dont il distribuait les armes, nombre de légendes et superstitions l'entourent. On dit de lui que malgré ses airs avenants, il dégageait quelque chose d'inquiétant. Certains racontent même qu'il serait le fantôme de Fukami Akimitsu. C'est notamment lui qui offrit le Yari Megumaremashita Akimitsu au clan Nerimazu.

422: Montée en puissance du clan Gorosu :
Irezumi et son clan gagnent en influence et en popularité auprès du peuple. Leur nombre augmente rapidement ainsi que leurs forces, et ils en viennent à revendiquer leur territoire propre. Pour éliminer cette menace dans l'oeuf, les clans Nerimazu, Long, et Yuki-Shamiso s'allient, entamant une guerre d'une difficulté inattendue, étant donné la teneur du rapport de force entre les deux camps. La guerre tournait d'abord en faveur des Gorosu, qui avancaient petit à petit sur le territoire de leurs ennemis... Jusqu'à ce que l'Affable n'intervienne et ne confie l'un des Fruits aux Nerimazu. Une fois cette arme dans le camp adverse, les Gorosu commenceront à reculer. Malgré tout, les leaders Nerimazu et Yuki-Shamisô mourront durant cette guerre, qui fut la première à impliquer des Fruits.
444 : Destruction du clan Gorosu :
Finalement acculés à leur dernière place forte et quartier général, le château Himeiji, le clan Gorosu est anéanti, non sans livrer une dernière bataille. Irezumi est tué par Ming Long, armée de Megumaremashita Akimitsu, et ce qu'avaient construit les Gorosu est réduit en cendres et en ruines.

453 : Disparition de Ming Long :

En possession de deux Fruits d'Akimitsu, Ming finit par, dit-on, sombrer dans la folie. Elle quitta sa position de leader pour disparaître dans la nature, emportant les deux armes avec elle. L'entente qu'elle avait maintenue entre les trois clans à l'issue de la guerre contre les Gorosu disparut en même temps qu'elle, et les affrontements reprirent.

454 : Chasse aux espions :

Après le traumas des combats contre le clan Goroshi, la peur de la magie ressurgit chez les bériliens. Ming n'étant plus là pour calmer les ardeurs du peuple, on commence à mener beaucoup de traques à l'encontre des derniers utilisateurs probables de magie : Les différentes familles indépendantes d'espions et d'assassins, qui ne respectent pas le code d'honneur. Débusquées et massacrées, cela pousse ces dernières à quitter leurs quartiers généraux et à se fondre dans la masse, apprenant à vivre parmi les civils. C'est à cette période que la famille Heka prend refuge dans le Hekankai, et apprend à y survivre. Ces chasses provoquent une scission plus prononcée encore entre les clans et les familles de ninjas, et certaines vont commencer à antagoniser purement et simplement bérilion, en devenant des ennemis de l'intérieur.

487-495 : Fondation du clan Zatou :

La culture Nerimazu, fondée sur la glorification des grands héros et des hauts faits, provoque un abandon des classes paysannes de la part du clan principal, qui ne s'occupe que peu d'elles. Cette négligeance finit par provoquer un soulèvement populaire, et des masses de paysans se retournent contre le clan principal. Ce dernier est d'abord prêt à les remettre à leur place par les armes, mais l'intervention du clan Long en tant que médiateur permit de trouver une solution. Après plus de dix ans de négociations, les termes furent les suivants : Une portion du territoire Nerimazu serait cédée aux revendicateurs, et ils auraient le droit de gérer leur propre terre comme ils l'entendraient. Cependant, ils resteraient inféodés aux Nerimazu, et la justice y serait celle des Nerimazu. C'est ainsi que naquit le clan Zatou.

528 : Les Yuki-Shamiso comment à tisser des liens commerciaux avec les scarraths :

A l'Ouest, un des dirigeants de Scarrath, à la recherche d'une nouvelle source de revenus, envoie des bateaux vers Bérilion pour entamer avec eux des échanges commerciaux. Ils arriveront bien évidemment d'abord chez les Yuki-Shamiso, qui malgré leur méfiance initiale finiront par accepter ces échanges. Une route commerciale maritime se forma et cette relation perdura et florira jusqu'à aujourd'hui, bénéficiant largement aux deux camps. C'est ainsi que Shamiso s'ouvrit au monde extérieur et commença à être fortement influencée par certains aspects de la culture Scarrath.

~564 : Apparition du Vagabond et création du clan Dalfan.

Tout au Nord du territoire bérilien, à la frontière des terres des seigneurs nordans, apparait un guerrier de rien, vêtu de haillons et surnommé le Vagabond. Armé d'un simple sabre émoussé, il combat en duel et rallie à lui de plus en plus de guerriers. Rapidement, il se retrouve avec un nombre non négligeable de combattants sous ses ordres et entreprend de créer son propre clan, qu'il baptisera Dalfan. Les Nerimazu ne voient évidemment pas cela d'un bon oeil, et entreprennent de se débarasser de cet homme présomptueux qui leur manque de respect sur leur territoire. Cependant, le Vagabond parvient à leur arracher par les armes une petite section  de terre, sans qu'ils ne puissent jamais la récupérer, au nord-est du lac Mizumi.

607-650 : Conquêtes de Draoh Dalfan :

Après la création de Dalfan, poche indépendant en plein coeur du territoire Nerimazu, ces derniers tentèrent de récupérer sans succès ce qui leur appartenait. Cependant, lorsque le Vagabond mourrut, Draoh Dalfan prit sa place. Successeur du Vagabond et supposément son fils, il est le premier manieur connu d'Havir Akimitsu. Armé de ce sabre, il entama une conquête de grande envergure et annexa la majeure partie du Nord de Bérilion, conquérant entièrement Zatou et empiétant chez les Long, Nerimazu, et Muzutsu. Pour ses hauts faits, sa force, et sa violence sans pareils, Draoh entra dans la légende au même titre que son arme. Au terme de sa vie, et alors qu'il était sujet à des crises de folie destructrice, il fut vaincu par Shirou Long, et Havir fut perdu. Draoh laissa aux Dalfan un vaste territoire compliqué à maintenir, et les autres clans récupérèrent donc partiellement les territoires qu'on leur avait pris, à l'exception des Zatou qui restèrent pendant encore deux siècles sous l'occupation Dalfan, ce qui ne plut pas aux Nerimazu. Beaucoup de combats opposèrent ces deux clans.

659: Retraite d'Amerazu Muzutsu sur l'île de Sankuten, création du futur ordre Senzo
.
Las de la politique et des combats, Amerazu Muzutsu, dont la politique avait à terme causé la perte de Draoh Dalfan, se retira. Décidant de vivre en ermite sur Sankuten et de se consacrer à la spiritualité, il fut rapidement suivi d'autres bériliens qui voyaient les choses comme lui. Ils remirent en état le temple construit par son ancêtre, Shantae Muzutsu, et s'y installèrent, créant l'ordre qui deviendrait plus tard celui des moines Senzo.

667: "Assassinat" du leader Futsei et meurtre de l'usurpateur :
En Futsei, un guerrier du nom de Raizo parvint à tuer tous les 4 plus forts guerriers du clan et le chef en combats singuliers et à prendre la place de leader des Futsei. Cependant, il fut quelques mois plus tard révélé que les 5 hommes avaient été empoisonnés au préalable pour les affaiblir et que cela avait été l'oeuvre d'un clan ninja en quête de pouvoir. Alors, un soulèvement massif du peuple eut lieu et Raizo fut destitué et massacré en place publique, ainsi que tous ceux soupçonnés de l'avoir soutenu.

725 : Rupture entre les Shamisô et les Yuki :
La famille Yuki, connue pour son incroyable passion et impulsivité, entra en conflit avec la famille Shamisô. La raison de cette dissenssion tenant du domaine privé, elle ne fut pas révélée au peuple, mais les Yuki quittèrent Yao-Oling durant plusieurs mois, sans rien dire. Finalement, ils envoyèrent une missive aux Shamiso pour les convier à une rencontre de réconciliation, afin de discuter de leur différent. Cependant c'est quelques jours avant celle-ci que le leader Shamiso de l'époque, Yon Shamiso, entra en possession de Kiba Akimitsu... Et il se donna la mort dans la nuit, victime de la malédiction du Fruit. Naturellement, les Shamiso ne purent partir à la rencontre des Yuki, qui malgré toutes les excuses, prirent cela aussi mal que possible. Ils déclarèrent que la collaboration entre les deux familles, qui avait fonctionné pendant plus de 5 siècles, prenait fin en ce jour. Devenant indépendants, ils rallièrent à eux tous les civils et guerriers qui leur étaient fidèles et revendiquèrent un bon tiers du territoire de leur faction, occupant les terres au sud du Hekankai, et devenant un nouveau clan à part entière.

~721-783 : Le règne du Roi sans couronne :
Le 8e siècle est souvent nommé le "siècle du roi sans couronne", et ce à cause d'un unique individu qui y règnait en maître : Jin. Originaire, dit-on, du clan Nerimazu, il aurait un jour décidé de quitter purement et simplement sa nation d'origine après être entré en possession de Kokoro Akimitsu, nullement inquiété par les conséquences d'une telle désertion. On envoya nombre de troupes à ses trousses, mais il n'essayait pas de les fuir : Il se présentait à elles et toutes furent vaincues sans qu'aucun des combattants ne soit tué. Se rendant compte que cela était une perte de temps et de moyens, les Nerimazu cessèrent finalement de le pourchasser, et Jin commença à se forger une réputation. La réputation d'un homme qui avait tenu tête au clan Nerimazu, seul, et leur inspirait la peur. Rapidement, les autres Rônins l'érigèrent comme un adversaire de choix, et les vagabondages de Jin furent parsemés de multiples duels. Il n'en perdit aucun, et laissa toujours ses adversaires en vie, les incapacitant en leur tranchant les tendons, ou leur faisant admettre leur défaite. Son nom fut rapidement sur toutes les bouches. Nombre de surnoms lui furent donnés, tels que la Foudre Azur, en référence à son agilité et à son arme singulière, où l'Indulgent. Les Nerimazus commencèrent à se vanter du fait que Jin avait été l'un des leurs, se mettant en valeur par rapport aux autres clans. Alors, Jin rentra à Midoritsume et défia en duel le clan pour la place de chef. Il combattit en duel le chef et ses 4 meilleurs guerriers, obtenant ainsi le statut de leader Nerimazu... Puis il repartit en vagabondage, laissant le clan humilié. Cela ne manqua pas d'attirer les moqueries des autres clans... Qui subirent le même sort. Jin se rendit à chacune des capitales, et combattit chacun des clans, gagnant chacun de ses combats, et repartant à chaque fois sans prendre la position qu'il avait acquise. Au terme de cette campagne, Jin possédait le titre de chef de chaque clan de Bérilion, et hérita du surnom de Roi sans couronne, entrant dans la légende comme le plus puissant guerrier que Bérilion ait jamais porté. Vieillissant, ses apparitions se furent de plus en plus rares, et il finit par disparaitre pour de bon dans des circonstances inconnues.

~822 : Date supposée des évènements de la légende du Guerrier Sans Nom.
C'est donc au début du 9e siècle qu'Inari fut tué par Tatakawa Futsei, abandonnant Odayakana et Shôgai Akimitsu dans le Morikai. On dit parfois que ce déicide aurait provoqué la venue du Zigarne quelques dizaines d'années plus tard.

850 : Apparition du Zigarne en Nurenuil.
856 : Entrée du Zigarne sur le sol bérilien. Un climat de chaos s'installe dans le pays face à cette menace inarrêtable.
857 : Profitant de la confusion, des escarmouches Almiriennes ont lieu à l'ouest du territoire Nerimazu. Ces derniers doivent utiliser toutes leurs ressources pour défendre leurs terres du peuple des jungle et ne peuvent pas participer aux efforts pour ralentir voir arrêter le monstre. Le passage du Zigarne en territoire Dalfan permet aux Zatou opprimés de se révolter et de récupérer le contrôle de leur territoire, s'émancipant définitivement des Dalfan et des Nerimazu, et instaurant leurs propres règles. Les attaques Almiriennes prennent fin d'elles même au bout de deux ans, sans qu'on puisse expliquer pourquoi.
859 : Début de la construction d'une forteresse sur le flanc de la montagne centrale de Bérilion, sur ordre de Qiang-Mu Long.
860: Apparition du Soleil Rouge, qui propose son aide aux bériliens, représenté par les 3 héros légendaires : Arweld, Mark, et Namaan.
863 : Le Zigarne est finalement vaincu dans les plaines au Nord-Ouest de la forteresse, avant d'avoir pu atteindre cette dernière. La montagne est rebaptisée le Mont-Dragon et les plaines les Terres Piétinées. On peut encore y voir les gigantesques traces de pas du Zigarne. Les 3 leader du Soleil Rouge sont élevés au statut de héros malgré leurs origines étrangères. Ils disparaissent sans laisser de traces.

890-904 : Propagation de l'épidémie de vampirisme jusqu'en bérilion :
Les Dalfan et autres bériliens du Nord font durant quelques années face à l'apparition de créatures hostiles, ressemblant aux humains. On les décrit comme des Yokai malintentionnés, des démons : Les Jiangshi. Un climat de forte inquiétude règne dans la région Nord, mais on parvient tout de même à tuer et coincer un bon nombre de ces monstres, qui se dispersent de plus en plus à travers le pays, jusqu'au Sud de Nerimazu. Leur régression continue jusqu'en 904, où ils ont quasiment totalement disparu du territoire bérilien. Leur présence n'a au final que peu marqué les esprits et peu se souviennent de cette décennie de l'histoire du pays. On dit que les derniers d'entre eux se sont installés dans les ruines de la forteresse des Gorosu, Himeiji. L'endroit, qui avait déjà une assez sale réputation, acheva d'être considéré comme maudit et hanté.

903 : La construction de Long-Mu s'achève :
La forteresse dédiée à faire face au Zigarne, dont l'édification avait été mise en parenthèse pendant nombre d'années, est finalement achevée. On la nomme Long-Mu en l'honneur de la personne qui a ordonné sa fondation. Délestée de sa fonction de base, elle n'est à l'époque qu'une vaste place forte désespérément vide. Les Longs décident d'en faire leur demeure pour sa position stratégique et centrale.

940 : Musashi Muzutsu tue Rito Yuki :
Suite à un affront du leader du clan Yuki, Musashi Muzutsu traverse la moitié de Bérilion pour aller lui faire face et laver son honneur. Il est armé de Junsuina Akimitsu, tandis que son adversaire est armé de Seikatsu Akimitsu. Au terme de cet assaut d'un seul homme, toute la garde d'élite du clan Yuki est décimée, Rito Yuki est tué, et Seikatsu Akimitsu est tranché en deux. Musashi Muzutsu disparaitra sur le chemin du retour, seul son sabre étant retrouvé par sa famille.

925-1025 : Fonctionnement du Yokai Shun'u :
Armé du Yari Megumaremashita Akimitsu, le Yokai Shun'u est mis en fonction au sanctuaire Daranibô, en Nerimazu, où il garde de précieux parchemins. Il vivra diverses aventures avant de tomber en sommeil, environ un siècle plus tard. Ses péripéties et histoires deviendront des contes célèbres de cette région.

946 : Fondation de l'ordre des moines Senzo tel que nous le connaissons :
Le temple de Sankuten et ses habitants avait, depuis sa création, gagné la réputation d'un haut lieu de spiritualité et était devenu un lieu de pélerinage religieux. Sous la requête et la pression de Sengushi Muzutsu, les autorités religieuses, qui étaient auparavant dispersées parmi les différents clans, décidèrent de s'y rassembler et d'en faire leur lieu saint. Cela se fit dans l'optique de définitivement émanciper la religion des clans et de leurs leaders, et d'en faire un organisme purement indépendant de la politique du pays. C'est ainsi que le système actuel fut instauré, qu'on nomma le premier Haut-Moine, et que l'ordre des moines Senzo fut créé.

992 : Gurosu Akimitsu est ramenée au sanctuaire de Sankuten :
Lors d'un pélerinage dans le Morikai, un moine du nom de Domo Rokugo y aperçoit quelque chose d'étrange, entre les branchages... Un singe qui semblait tenir un sabre. Curieux, il quitta le sentier pour s'enfoncer à sa poursuite. On dit qu'il resta seul dans la forêt pendant plusieurs années, enquêtant sur ce qu'il avait aperçu et usant de l'art martial Senzo pour se défendre face aux créatures de la forêt, ayant dit-on même survécu à l'attaque d'un Singe-Lion-Doré. Au terme de cette aventure, il rentra à Sankuten en haillons, un sabre de bois entre les mains.

1012-1075 : Dates de naissance et de décès de Kabuto Hy-Onbi :
En 1012 naît Kabuto Hy-Onbi, probablement l'artiste le plus influent qui ait existé en Bérilion. Versé dans de multiples formes d'arts, il est surtout connu pour ses pièces de théâtre. Né à Nerimazu, il partira ensuite s'installer à Long, et plus précisément à Long-Mu. Sa seule présence et sa renommée finit par attirer nombre de bériliens à Long-Mu pour profiter de ses spectacles et oeuvres. D'autres artistes suivirent pour profiter de son public, rendant rapidement la ville fantôme extrêmement populaire. Kabuto mourut quelques années avant le début de la guerre avec Nurenuil, ayant entamé la transformation de Long-mu de place forte en ville des arts. Cette évolution ne sera achevée que plus tard encore, par Haïba Long.

1082 : Début du conflit avec Nurenuil.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
avatar
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 902
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum