Transmigration divine

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Sam 29 Déc - 22:12

Evidemment, Mark était le typique personnage qu'il ne fallait pas embêter ou j'en passe. En plus d'être une saloperie de mort vivant, utilisant la magie de lumière. Une belle ironie d'ailleurs. C'était ça le soucis avec les utilisateurs de la nécromancie, de simples animaux serviles du pragmatisme pour un but quelconque afin de dépasser la mort et tout le tralala.
Mais le pire restait encore cette utilisation de la magie de lumière, mais au stade où la chair morte qui l'attaquait était, il trouvait cela normal que soit commis un tel affront à tout ce que vous voudriez voir d'honorable dans votre existence.
Cette chose là, ne l'était pas en tout, et ne méritait guère d'ailleurs de continuer d'exister.. Cependant il n'avait guère le choix, il n'avait pas la force de l'affronter et ce n'est pas Ravage qui l'aurait aidé, quoi qu'il advint. Il se boosta, gardant son calme,- il ne lui fallait pas flancher, pas un instant- et décida de se servir de cette force nouvelle pour se projeter loin de tout cela.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Sam 29 Déc - 22:29

Vous avez écouté ma requête mais ne ferez rien pour l'exaucer.
Vous me proposez un simulacre de vie, un ersatz de ce que je possédais. Une pale copie tout au plus pour me satisfaire dans un bonheur illusoire. Cela ne m'intéresse pas. Je n'ai cure de mon sort, je pense l'avoir assez dit.
Tuez moi si l'envie vous en prend, détruisez donc mon existence même,faites de moi une marionnette bernée par vos pâles illusions je ne m'en préoccupe pas. Tout ce que je veux, c'est que Cassandre ne soit pas prise dans cette trompeuse immondice.

Les yeux vairons de Wilhelmina brillaient de détermination et d'une profonde répugnance pour ce qui lui était proposé. Mina sortit ses deux lames et se tint prête. Elle n'allait pas se rendre bien sagement.

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 30 Déc - 0:25


Mina et Méortis

La femme qui avait le même faciès que Ravage se mit à rire devant les paroles de Wilhelmina, ses dents blanches exposées entre ses lèvres. Son regard était toujours cruel, celui d’une bête face à sa proie avant de la déchiqueter. Un cercle de flammes rouges se traça dans son dos, comme un anneau de feu qui y serait accroché.
– Ta fille vivra dans le vrai, mais pas celui que tu souhaite. Cette réalité fausse, ce sont des esprits tels que les tiens qui l’ont souhaitée, ceux qui rêvent de l’impossible. Je vais te renvoyer dans ta chaude demeure.
Alors elle sauta, et atterrit avec une agilité surhumaine aux pieds de Wilehlimina, effectuant un coup latéral du chakram qu’elle tenait dans sa main, visant la hanche droite de son adversaire.
Pendant ce temps, la situation de Méortis ne s’arrangeait guère. Méortis qui était maintenant au milieu de gens divers conjurés par l’illusion, la plupart originellement réels, et ne comprenant guère leur situation. Une chose comme un spectre semblait tenter de s’échapper de Méortis, qui avait l’air de deux elles mêmes superposées. Ses moyens actuels ne suffiraient plus.


Naoko

– Alors voilà ton choix… La flamme de l’aube est de loin la plus triste, tu dois le savoir.
Ravage se retourna vers le ravin dans lequel s’engouffrait sans et cadavre, et marcha jusqu’à son bord, observant les abysses.
– Suis moi. J’ai trouvé l’homme qui ne rêvait que de l’aube.

Ravage sauta, et Naoko n’eut guère d’autre choix que de la suivre. Ils débarquèrent dans un temple oriental, impossible à identifier. L’architecture était bérilienne, mais malgré la grandeur du bâtiment, ce dernier n’était pas reconnaissable. Il n’existait plus, ravagé il y avait des siècles par une bête qui portait en elle la fureur d’un dieu. Devant Ravage et Naoko s’étendaient le contrebas d’une colline d’un vert terni par la rougeur du soleil. La déesse se retourna vers l’intérieur du temple et s’y avança. Des hoquets de détresses résonnaient. Contre un pilier, les genoux repliés contre sa poitrine, se trouvait… U.Seitz, le gardien de fer. Il tremblait comme une feuille, et Ravage l’observa avec dédain.
– Non, non ! Je peux me montrer utile… Ne me jetez pas ! Ca pue le cadavre là-dedans ! Je ne voulais pas… R-regardez, je peux disparaître ! Pouf, paf ! C-c’est dingue non ? Je peux être utile, je suis utile ! Je vous en prie… Par pitié…
Il ne semblait s’adresser ni à Ravage, ni à Naoko, et était à peine conscient de leur présence, ne réagissant à rien. Naoko pouvait ressentir sa détresse, mais c’était comme si U.Seitz était dans un tout autre univers.
– Si je n’étais pas là, vous seriez dans son rêve. Actuellement, il n’est qu’un intermédiaire entre moi et vous. Son esprit s’écrase relativement facilement, ainsi, il s’est piégé de lui même dans sa propre folie au lieu de confronter mon monde. On dirait qu’il s’agit d’une monstruosité créée par un des mages qui s’est amusé avec mon sang, mais cela est sans importance. Ce n’est pas lui l’homme que je cherche. Celui que je cherche n’est qu’un souvenir.

Alors,dans un long et lourd bruit, les deux portes du temple furent poussées depuis l’intérieur par deux bras puissants. En sorti un homme aux cheveux d’argent, la musculature sculptée comme celle d’une statue. Son visage à la barbe courte lui conférait un air piégé entre la jeunesse puissante et la vieillesse épuisée. Il portait un kimono noir à l’air usé, malgré ses traits occidentaux, et une dague noire ornée était accrochée à sa taille. Il était grand et beau, et ancien comme s’il avait parcouru dans cette tenue tout les continents du monde. Naoko, sans qu’un mot ne fut prononcé, comprit qui était cet homme. Il était Arweld, le héros du neuvième siècle. Celui qui avait vaincu le Zigarne il y avait un millénaire, il complétait le trio de Mark et de Rasoul. Il était également le seul à être réellement mort, même si dans le rêve il se tenait face à Ravage et Naoko.
– Voilà une des deux flammes, l’un des seuls à avoir utilisé le feu d'Andhaka sans être consumé, fit Ravage. Ne te laisses pas tromper. Tout héros qu’il soit, sa route est semée de pertes, à lui dont l’ambition a toujours été trop grande pour son propre bien. Mais assez parlé de cela. Il sait pourquoi je l’ai invoqué.
– Oui je le sais,
déclara t-il clairement, avant de dépasser Naoko pour se tourner vers U.Seitz, posant un genou à terre devant lui, comme quelqu’un qui examinerait un blessé. U.Seitz ne réagissait pas, et l’ancien héros tourna ses yeux bleus vers Naoko.
– Peu semblent satisfaits du rêve. La création de Mark est pourtant le sommet de son ambition, un objet qui permet aux dieux de vivre parmi les hommes. Il espérait que Ravage découvrirait ce qu’elle ne pouvait ressentir et qu’elle resterait dans ce monde dans le plaisir et la tristesse de la mortalité. Etait-ce une erreur, pourtant ?…
Il se redressa, joignant ses mains derrière son dos, et à son tour, lui posa une question. Toujours des questions, mais celle ci semblait avoir beaucoup moins de poids, comme si elle n’était qu’une simple curiosité.
– Qu’est-ce qui sépare Ravage de toi, ou de ce que j’étais de mon vivant. Pense tu le comprendre, à présent que tu es dans Regime ? Là se trouve le secret de l’erreur de Mark.
Ravage ne réagissait point. La conversation était supposée être entre elle et l’homme aux cheveux gris, mais ce dernier avait posé une question à Naoko, de souvenir de mortel à  mortelle.


Terugkeer

Grâce à son boost et à la distance, Terugkeer esquiva le coup, qui creusa une fine mais profonde fosse dans la terre à l’endroit où il se trouvait il y avait tout juste une seconde. La lumière avait disparue dans le sol, qui fumait et sentait la roche fondue. Mark, lui,  envoya une autre sphère métallique vers le préclipsien d’un geste de main.


Dernière édition par DALOKA le Dim 30 Déc - 0:28, édité 1 fois
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 30 Déc - 0:28

Mina tenta d'esquiver en invoquant vivement un bouclier entre elle et l'arme. Habituée des combats en tant que mage duelliste, elle comptait sur son expérience pour grignoter encore quelques sursis. Il lui fallait vaincre, il lui fallait vivre !
Encore vivre, encore survivre, encore vivre jusqu'au lendemain !

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Mer 2 Jan - 0:36

Terugkeer continua de s'éloigner, empruntant le chemin inverse à celui qu'ils avaient emprunté pour arriver jusqu'ici.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Jeu 3 Jan - 0:44

Ce qui... Me sépare de vous?
Naoko avait beau avoir répondu aux questions de Ravage plus tôt, elle était maintenant assez perdue. Même si le tueur de Zigarne était lui aussi un humain, elle ne voyait pas de raison à se comparer avec une figure historique. Elle avait l'impression qu'il s'agissait d'une question piège, et sur le coup, alors qu'elle était déjà fatiguée, elle s'immobilisa et fût incapable de répondre correctement à la question.
...Je suis désolée. Je ne saurai me mettre à votre place ou a celle de Ravage. Même si il est possible que nous ayont des point communs, j'ai l'impression que me comparer à des gens comme vous est... irrespectueux. Vous êtes des noms dans mes livres d'études. J'ai à peine 30 ans, et je ne suis pas aussi intelligente que vous pourriez le croire. Je suis juste une personne avec très peu de retenue.
Elle se gratta nerveusement le bras, puis lacha un sourire gené qui aurait presque été sympathique si elle n'avait pas actuellement un trou dans le bide.
Fondamentalement, nous sommes des personnes différentes, mais c'est dans la nature des humains de nous ressembler. Aucune légende n'est parfaite. Si c'était le cas, je pense que le monde serait bien différent.
Elle regarda le grand bâtiment oriental, et se demanda à quoi il aurait pût ressembler aujourd'hui si il n'avait pas été victime du monde. Elle ne prêta pas attention à U.Seitz, trop fatiguée dans l'instant.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Jeu 3 Jan - 2:53

Méortis et Mina

L’assaillante de Mina ne frémit pas un seul instant en voyant la barrière dressée devant elle. Le spectre d’un sourire moqueur apparut, et elle continua son geste… Le chrakram anéantit la barrière, qui ne ralentit même pas sa course. En un instant, Mina comprit alors. La faiblesse de sa barrière n’était pas due au rêve, elle avait été restituée de manière parfaitement authentique. Ce n’était pas sa barrière qui était faible, mais l’arme, dont les propriétés étaient également authentiques, qui était trop forte. Les armes de Ravage portaient toutes en elles l’idée de la destruction et l’imposaient sur tout ce qu’elles touchaient. Aucune défense ne pouvait fonctionner contre elles.
Mina avait déjà perdu ce combat.
Hiranyaksha trancha son armure aussi aisément que l’air, et le fil noir de sa lame ne coupa que très légèrement son abdomen. Pas assez pour la mettre en danger, hélas cela était sans importance. Hiranyaksha était une arme faite pour tuer l’esprit, et en instant, tout les souvenirs de Mina concernant son entrée dans Regime furent effacés. Alors Mina disparut totalement du décors. Elle était partie, endormie, dans un rêve créé par son propre esprit, sa réalité idéale.
La femme qui venait de faire disparaître Mina se tourna elle vers la foule dans laquelle se trouvait Méortis, son arme toujours en main, et s’en approcha. La populace s’écarta, intimidée par une femme armée qui venait de faire disparaître une combattante comme si de rien était, mais la femme se pencha sur le cadavre de l’homme que Mina avait tué, le tranchant de son arme. Ce dernier se releva alors l'air ahuri, le corps libre de toute blessure, comme s’il avait ramené à la vie.

– Que c’est amusant, sourit-elle. Tout n’est que souvenir ici. Tout peut-être effacé par le chakram, tant qu’elle le permet.
Cette phrase dite, elle trancha en un éclair la gorge du pauvre homme à nouveau, le faisant chuter au sol dans un gargouillis de sang.
– Cependant cette réalité me convient.

Les tremblements de Méortis cessèrent, et un double émergea d’elle. Impossible pour son plan de réussir à présent… Et pour ne rien arranger, elle était à présent en face de sa doublure, la propriétaire originelle de son corps. A présent libre de parler et d’agir, en tout cas en ce monde du rêve. Quelles seraient les conséquences si elle sortait maintenant ?


Naoko

– Tu parles avec prudence, fit Arweld, marchant pour arriver juste en face de la magicienne. Mais le respect est trompeur. Parfois il nous empêche de voir la véritable nature des choses. Pourtant, tu dis vrai sur certains points : nous sommes différents. Pas juste les humains et Ravage, mais les humains et les autres humains. Et pourtant nous nous ressemblons, les humains et les autres humains, mais les humains et Ravage également. En quoi, c’est là toute la question.
Mark pense que Ravage est différente de par son incapacité à ressentir la plupart des émotions humaines, qui serait lié à son immortalité. Il prend en pitié les dieux, car ils sont incomplets pour lui. Par la Transmigration Divine, il veut injecter à Ravage ce qu’il lui manquait, pas pour qu’elle connaisse la mortalité mais son sentiment. Pour qu’elle puisse rire et pleurer comme une mortelle. C’est là son souhait.
La réponse à la question que j’ai posé est extrêmement simple : Ravage est un être à essence. Voilà la différence. Mark n’en a pas bien estimé les conséquences, car il est mage. Il a pensé les sentiments de Ravage comme absents, mais également son esprit comme similaire à celui d’une mortelle : un problème qu’il pouvait corriger. Mais il n’y a jamais eu rien de manquant en Ravage, ses sentiments sont simplement d’une nature différente. Les êtres à essences ne peuvent pas être pensés comme des créatures communes, ils sont liés à une idée. Pourtant être l’incarnation d’une idée ne les rend pas simples pour autant. Me croirais tu si je te disais que Ravage est capable d’amour ? Mark ne le croirait pas, mais c’est pourtant le cas. Mais son amour s’exprime dans la destruction, comme chacun de ses sentiments, c’est là la nature de son existence. Quand Ravage aime un mortel, quand il est autorisé à porter une de ses armes qui ne sont rien d’autre qu’une extension d’elle même, alors sa vie est destinée à être pavée de sang. Cela fut mon destin, et le destin d’une femme que Ravage aimait plus qu’aucun mortel.
En d’autres termes, Ravage nous ressemble : elle aime et hait. Mais elle est incomparable, car nous ne pouvons saisir l’expression de ces sentiments par notre logique. Vouloir en faire une humaine n’a pas de sens, car sa nature est incompatible avec l’humanité, et en est pourtant extrêmement proche. Un mage aura tendance cependant à penser Ravage en deux termes : ou bien Ravage est comme une humaine mais immortelle et surpuissante, ou bien Ravage est une créature qui n’a rien à voir avec nous et qu’il est futile de tenter de comprendre. Ces deux compréhensions sont les plus raisonnables, et c’est pour cela qu’elles sont les plus fausses. Je le dirais une dernière fois: Ravage est et n’est pas comme nous. L’emplacement de la frontière entre elle et moi et toi et elle ne peut-être observée avec clarté, ni anéantie, même en ce monde où nous sommes tous un même esprit.
Comme cela l’est peut-être entre toi et moi, qui sommes pourtant humains. Je me suis un peu emporté, mais c’est l’angle de vue qui permet de comprendre l’essence. De nombreux mages tentent de la manipuler comme les arcanes, ou comme le sang d’un être vivant, sans saisir qu’elle transporte toujours une force à laquelle nous sommes tous sensibles.


Arweld semblait regarder la logique qu’il traitait comme celle qu’emploierait un mage avec un certain mépris, tout comme il semblait manifester une certaine fascination pour Ravage. Une fascination spirituelle, du moins, bien éloignée de celle de Mark à son égard. A la suite de son discours, Ravage marcha vers lui et Naoko. Elle avait été impassible pendant tout le discours qui parlait pourtant d’elle même, et laissa échapper un léger sourire d’amusement.

– Je ne comprends parfois pas plus tes paroles que l’amour de Mark à mon égard… Je me souviens pourtant de ces discours. Alors ton ancien ami aurait voulu que je ressente l’amour, l’amour d’une humaine. Plus exactement, il désirait que je l’aime, sans doute en retour pour son cadeau. Quel plan complexe, pour un vœu si simple. Quelle conscience si petite, pour un esprit si grand parmi les mortels. Néanmoins, ce que tu dis est pour le moins curieux, Arweld. Tu dis que ma bénédiction est une forme d’amour ? Que la force que je confère aux valeureux est une affection ? Voilà une interprétation bien singulière. Jamais je n’avais pensé la chose en ces termes. Alors mon amour est destruction, dis tu… Cela voudrait sans doute dire que je pourrais tuer par amour, selon toi.
– Tu l'as déjà fait, répliqua Arweld. C’est toi qui a tué cette femme, la femme dont tu imite le corps pour t’incarner. Je suis étonné que tu n’aies pas décidé de la voir, plutôt que d’écouter mes paroles vaines.
– Ce sera fait. Mais d’abord, donne moi ce pourquoi je suis venue. Aussi étrange que cela puisse paraître, vu tes propos, tu es une partie de moi, contenue comme un souvenir cher… Que devrais-je faire, une fois sortie du rêve ?
– Continuer. Il n’y a que cela à faire. Le plan de Mark est un échec, qui n’a jamais visé ta mort… Mais tu es Ravage. C’est la destruction que tu dépose, quoique tu fasse, que cela soit pour nous bon ou mauvais. Et tu vise également ta propre destruction. Il n’y a rien que je puisse faire pour te convaincre du contraire, alors continues. Tout comme j’ai cherché une solution pour rendre mon peuple heureux, tu chercheras une solution pour mourir, jusqu’à y parvenir. C’est ce que tu es. Achève ce monde du rêve, et met toi en nouveau en quête d’un moyen pour toi de mourir. Peut-être en existe t-il un.
– Alors tu me souhaites de continuer à souffrir l’existence,
fit Ravage dans un sourire amer. Tu es toujours aussi méprisable, Arweld. Néanmoins, j’ai entendu ma réponse.
Ravage saisit alors U.Seitz par le col, le soulevant d’une main alors qu’il était toujours dans son délire.
– Peut-être sera t-il nécessaire, dit-elle. La flamme de l’aube a parlé, et chanté son poème à l’échec... Et la réussite espérée.
Arweld tourna les talons en silence, comme une ombre qui devenait lentement plus floue, et se retira dans le temple, en fermant les portes du temples derrière lui. Lorsqu’un bruit sourd acheva leur fermeture, tout l’espace, mis à part Ravage, U.Seitz, et Naoko, fut dévoré de flammes rouges comme le sang.
– On m’a un jour sacrifié une femme, dit la rougeoyante. C’est elle, la flamme du crépuscule. Celle que je vais maintenant voir.

Terugkeer

Lorsque Mark estima que sa sphère était assez proche, elle se désintégra à nouveau en poussière d’argent qui s’illumina pour former un mur de lumière qui fonçait horizontalement vers Terugkeer, visant la hauteur de ses côtes. Ce coup allait aussi vite que le précédent… Mais pour ne rien arranger à cela, la terre en dessous de Terugkeer s’ouvrit. Une lame de lumière émergeait de sous la terre, ayant dans son rayon d’action le bras droit du préclipsien ! La poussière ne disparaissait pas après une attaque, persistant, creusant même à travers le sol pour l’atteindre… Ce coup allait être difficile à esquiver, tranchant de face et d'en dessous, ceci avec des lames larges de plusieurs mètres.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Sam 5 Jan - 20:47

Toujours sous l'effet du boost, il s'éjecta à pleine patate sur le côté se jetant à plat ventre, face contre terre, afin de passer en dessous de la lame horizontale et sur le côté de la lame verticale. Toujours dans le but de s'éloigner. Heureusement que les lames étaient larges et non particulièrement épaisses.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Sam 5 Jan - 22:43

Naoko observa ses alentours. Le feu. Des murs entiers de feu.
Elle n'étais même plus certaine de si il y avait un haut ou un bas. Une droite ou une gauche. Il n'y avait que du feu. Naoko ne semblait étrangement pas troublée par le spectacle, ses yeux masqués par le reflet des flammes sur ses lunettes. Son visage n'avait aucune expression, la mage observant le paysage ardent comme-ci il s'agissait d'un souvenir lointain, ou de l'apparition d'un mauvais ami qu'elle aurait voulu voir partir. Elle avait l'air endommagée, affectée par des années de reflection, de douleur, et de joie trop éphémère.
Lentement, elle posa sa main sur ses cheveux, commençant doucement à les peigner en passant sa main par dessus, les noeuds se défaisant tout seul et le sang coulant lentement de sa chevelure pour partir se perdre dans les flammes.
Si elle allait mourir ici, autant mourir en étant jolie, non?
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Sam 5 Jan - 23:02

Méortis fit face à son double... Elles avaient la même taille et il était vrai qu'une ressemblance persistait, mais il était aisé de faire la distinction entre les deux.
L'autre était plus mince, voir maigre, les joues creusées, les membres plus fins... Elle n'avait pas la volupté de Méortis. Ni ses hanches, ni sa poitrine. Ses cheveux étaient plus clairs, et elle n'affichait pas ce même tatouage. Cependant, leurs visages restaient semblables, comme des soeurs. Simplement, si Méortis avait l'air hautain et distant, l'expression de la nouvelle venue était comme inexistante. Ses yeux, du même bleu que celui de la mage, étaient vides, et fixaient le néant ou un passé lointain, la tête baissée. Elle ne semblait même pas parvenir à se tenir droite, voutée comme elle l'était. C'étaient là le corps et le visage d'une femme brisée, et si personne n'interagissait avec elle, elle ne semblait pas risquer de se mouvoir par elle même. Ses lèvres seules bougeaient, de manière légère mais imperceptible, comme si elle murmurait pour elle même les mêmes mots en boucle.
Méortis observa la femme. C'était la première fois qu'elle l'avait réellement en face... La première fois qu'elle se dissociait réellement d'elle, et elle devait dire qu'elle se trouvait... Qu'elle la trouvait réellement pathétique. C'était de ça, qu'elle avait eu tant de mal à se préserver, ça qui était à l'origine de tous ces sentiments, et ça qui avait provoqué tous ces évènements.
Ça.
Occupée à se dégoûter elle même, pour une fois qu'elle le pouvait, Méortis ne pensait dans l'immédiat pas à son plan tombé à l'eau, ni à l'avenir proche au sein de l'illusion. Un observateur extérieur aurait pu croire qu'à tout moment, elle lèverait la main sur son reflet, par pure révulsion.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 6 Jan - 3:02

Naoko et Méortis

Quand l’entièreté du décors dans lequel se trouvaient Ravage et Naoko fut brûlé, les flammes s’effacèrent, et elles se trouvaient sur les marches de pierre d’un temple. Autour de ce dernier se trouvait toute une foule de gens… C’était le décor dans lequel se trouvaient maintenant Méortis et son double, ainsi que la mystérieuse femme au Chrakram. Ravage lâcha U.Seitz, et observa la femme aux cheveux noirs en contrebas. Alors Naoko put remarquer que Ravage et cette femme inconnue avaient les mêmes traits, même si l’une avait des cheveux de sang et l’autre des cheveux d’encre. Ceci mis à part, elles se ressemblaient plus que Méortis et sa double, mais leur attitude était différente. Contrairement à Ravage, cette femme était un monstre d’arrogance, d’avidité, et de prétention.

Elles croisèrent leur regard un instant, et l’inconnue sourit. Ravage, pour la première fois, semblait frappée de stupeur. Les bras le long de son corps, elle laissa peser un lourd silence, qui fut brisé par l’autre femme.

– Tu es enfin là, Ravage, fit la femme, étendant les bras. Il y a ici un grand nombre de gens accueillis dans ton rêve. Dans le rêve d’une déesse, sous le fil de la destruction, tout comme j’ai eu le privilège de l’être.
Elle plia un genou à terre, la nuque courbée, dans une salutation respectueuse.
– Éphémère… Marmonna Ravage à elle même. Elle n’avait pas prononcé le mot dans la langue d’Eclipse, mais Naoko le comprit instinctivement en l’entendant.
– Je suis fière de porter ce nom. Fière que tu m’aies donné un nom comme le tiens, quand je n’en avais aucun.
Cette femme s’appelait Éphémère. Ravage ne l’avait pas nommée ainsi volontairement. Ce n’était qu’un mot, un constat échappé de sa bouche dans une langue mortelle, un geste inconscient de fascination que Ravage avait eu comme celui qui a pour la première fois un papillon sur le dessus de sa main. Il se trouvait que l’enfant n’avait pas de nom, et le comprit comme le sien. C’était un hasard, rien de plus.
La chose était évidente. Ravage avait cette apparence à cause d’Éphémère. Cette femme représentait sa fascination pour les mortels… Oui, peut-être qu’en un sens, Ravage aimait les mortels. Peut-être comme elle avait aimé Éphémère. Ravage n’avait jamais songé à l’amour, elle avait toujours songé à son respect et à son admiration de la mortelle, mais pas à de l’affection. Comme c’était étrange.

– Je suis venue te poser une question, à toi qui est celle qui danse au crépuscule, prononça finalement Ravage.
Éphémère. L’enfant qui n’avait que neuf ans à vivre avant d’être offerte en sacrifice à la rougeoyante. L’enfant qui n’avait pas de nom, et n’avait rien accompli ni rien ressenti. Oui, elle n’avait vécu véritablement que neuf années, ni plus ni moins. En raison de sa mort promise aux mains de Ravage, elle avait hérité d’un nom et de deux de ses armes, et sa vie avait commencé à ce point précis. Elle avait tué, conquit, séduit, formé un royaume qui n’existait plus et aurait pu ne jamais avoir existé. Cette princesse avait jouit de la vie, de toutes ses violentes les plus exaltantes, de toutes ses sensualités les plus exquises, sans jamais rien écouté d’autre qu’elle même. Elle avait fêté pendant neuf ans ses funérailles.
Et elle mourut. Comme convenu, Ravage lui transperça le cœur, et elle périt un filet de sang pourpre sur son sourire.
Elle avait vécu une vie magnifique. Sans doute si les hommes d’Eclipse se souvenaient d’elle, ils la penseraient comme le pire des tyrans. Son royaume n’avait après tout duré que neuf ans, lui aussi.

– J’ai une réponse à ta question, fit Éphémère en se redressant. Que faire en sortant du rêve ? La destruction est ta nature et ta beauté, Ravage. Ne penses tu pas que si tu détruis tout ce qui est à ta portée, si tu consume la vie jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien, si tu donne une véritable mort à tout, tu auras accompli le sens de ta vie ? Que tu réussisse réellement ou non, cela est sans importance. Rugis dans ce monde, exaltes toi sans retenue aucune, souffre sans retenue aucune. Alors dans le vide, tu trouveras au bout du chemin la mort, ou tu seras stoppée par quelque chose capable de te tuer.
– Ainsi, cela aurait été la seule solution depuis le début, dis-tu ?
– C’est ce que je pense, mais nul ne le saurait mieux que toi même
, fit Éphémère en montant les marches pour arriver jusqu’à Ravage. Elle lui saisit doucement ses mains, et en observa les traits.
Détruit ce monde factice. Puis tue les mortels qui t’ont trompé. Tue ceux qui se sont dressés devant toi. Hais tout. Aime tout.  Danse pour le crépuscule, jusqu’à ce que la lumière s’éteigne.
Répéter le cycle ou d’échec, ou charger en ligne droite quitte à tout dévaster dans pour atteindre le néant. Ravage ne savait pas si une des deux options était capable de la sauver. En tout cas, pour Naoko et Méortis, l’un des choix signifiait peut-être leur mort prochaine.

Terugkeer

Terugkeer évita de justesse les lames de Mark. Il sentit la chaleur de la luxinomancie brûler à l’intérieur de son armure sa peau, près de là où passait la poussière lumineuse. Les armes de Mark se reconstituèrent, sans doute pour mieux frapper une troisième fois. Mais il y avait autre chose. Les sphère s’étaient immobilisées un instant, et la concentration de Mark avait été troublée.
– … Il y a quelqu’un d’autre sur cette montagne, fit Mark. Ce n’est pas Rasoul. La transmigration a fini de s’étendre, ce genre de problème est à prévoir.
Malkouth, Binah…

Il se mettait à incanter, renforçant sa sphère protectrice ainsi que son sort de gravité qui s’étendait autour de lui. Il semblait prêt pour un autre sort également. Cela offrait une fenêtre d'action à Terugkeer et annonçait la venue des renforts, mais que faire?
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Sam 12 Jan - 19:32

Qu'importe ce qui allait se passer, il lui fallait se mettre à distance de l'animal, et ce, toujours plus. Les petites sphères pouvaient allaient particulièrement loin à son souvenir et il n'avait pas le temps de rester à câliner celles-ci. Il s'éloigna toujours plus donc dans le but de redescendre cette fichue montagne.
C'était la chose la plus simple qu'il pouvait faire sans rompre sa concentration.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Sam 12 Jan - 21:06

Ravage venait d'apparaître, captant de nouveau l'attention de Méortis. Sa double, elle, restait dans une apathie totale, ne réagissant aucunement. Cependant, la mage prit le temps d'avancer sa main vers la bouche de Phérianne, et puisant dans le peu de mana qu'il lui restait, elle fit entrer à l'intérieur de son corps un peu du miasme, toujours sans qu'elle n'ait aucune réaction. D'ici quelques secondes, cette atroce femme serait morte même si cela n'était que dans l'illusion, et Méortis n'aurait au moins plus à supporter sa vue.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 13 Jan - 19:36


Naoko et Méortis


Alors que Méortis tuait bien inutilement sa double, un silence s’installait entre Ravage et sa propre doublure. La rougeoyante avait ainsi écouté les deux voix. Arweld et Éphémère. Quelqu’un d’enfermé dans son ancienneté, quelqu’un d’enfermé dans sa jeunesse. Aucune des deux réponses n’était la bonne, mais Ravage ne pouvait pas en trouver une troisième.

– Revenir à l’état qui m’a fait nommer rougeoyante… Se dit Ravage. Est-ce réellement ce que tu pense ? Toi qui est née mortelle tu me conseillerais cela ? N’aurais-tu donc aucun regret quand à ta mort ? Je t’ai tué. Tu n’as aucune rancune ?
– C’est toi qui le sais. Tu te souviens de qui je suis, n’est-ce pas ? Et de toute façon, quelle importance ? Ne serais tu pas l’équivalent d’un ouragan ? Dire de Ravage que c’est une meurtrière, c’est là la chose réellement stupide. Nous mourrons tous.

Éphémère tendit le chakram, Hiranyaksha, vers Ravage. C’est vrai, Ravage le savait. Pour cette fille, Ravage l’avait rendue humaine au moment même où elle l’avait nommée, où il avait été décrété qu’elle ne vivrait que dix neuf ans. Est-ce qu’elle admirait cette mortelle parce qu’elle était remarquable, ou l’appréciait car elle avait embrassé la parole que transmettait l’existence de la rougeoyante ? Elle saisit l’arme qui lui appartenait.
– Détruisons donc ce monde factice, déclara Ravage avant de se tourner vers Naoko. Par respect pour toi, je vais nous faire sortir de ce monde, en en détruisant le noyau. Ainsi, tu pourras lutter, si infimes soient tes chances. Par extension, ce cadeau s’étend à toutes les victimes de Regime. Mais peut-être sera t-il pour vous une malédiction.
La prochaine fois que nous verrons, nous serons à nouveau ennemis.


Ravage avança le chakram vers U.Seitz. C’était lui, le noyau. En supprimant son esprit intégralement, la Sarth ne fonctionnerait plus, et tout serait rétabli.
Hiranyakasha trancha le gardien de fer, et tout devint alors noir.

Terugkeer et tout le reste du groupe


Alors que Terugkeer s’éloignait, il put remarquer qu’un individu se trouvait au loin en contrebas sur les pentes escarpées de la montagne. Un homme en équipement blanc et or, difficile de se tromper : il s’agissait du Sum Nimium. Sans doute parce qu’il ne voulait pas se risquer à se téléporter au milieu du combat cette fois, il utilisait un sortilège où un artefact pour effectuer d’impressionnants bonds à grande vitesse et ainsi gravir aisément la montagne. A voir comment il progressait, il serait là dans moins d’une minute avec de la chance. La fortune souriait enfin au préclipsien.

Enfin, Naoko, Méortis, et Mina regagnèrent conscience. Elles étaient revenues dans le monde réel, au grand étonnement de Mark.

– Qu’est-ce que… Comment le noyau a t-il été détruit ? Se mit-il à perdre son sang froid. Est-ce que… Ravage ?… Mais j’avais pourtant…
Sa voix eut un air faible un instant, mais il se reprit. Tout n’était pas fini, Ravage s’était liée au noyau, elle mettrait quelques instants à se réveiller, et tout cela était sûrement la faute d’une trouvaille ou d’un secret de Bishop, voire même d’une ruse préméditée par Rasoul et exécutée par l’une des mages. Il avait déjà remplacé Fauster en urgence, il pourrait recommencer le rituel, au point où il en était. Il lui fallait juste éliminer ses ennemis et saisir un nouveau noyau… Les sphères de Mark s’éparpillèrent dans des directions différentes, s’éloignant de lui de plusieurs dizaines de mètres.
– Je me moque de savoir laquelle d’entre vous est responsable de cela. Vous inclure au rêve était visiblement la pire de mes naïvetés.
Netzach.

Suite à cette incantation, de l’eau surgit du sol autour de lui. Un véritable torrent, comme s’il avait ouvert un portail vers le fond de l’océan… En quelques instants, l’eau courrait déjà au niveau des genoux de ceux qui s’étaient relevés, à l’exception de Terugkeer qui s’était bien éloigné, étant donné qu’ils se trouvaient dans un terrain en forme de cuve circulaire.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Lun 14 Jan - 13:48

Naoko reprit ses esprits, se relevant avec difficulté. Une vague douleur traversait son crâne comme le spectre d'une nuit alcoolisée. Elle n'était pas totalement sûre d'où elle était, la mage observant son propre corps pour vérifier si elle avait encore la blessure infligée par la lance de Ravage. Son ventre était intact, et même si son bras était toujours brisé, la douleur n'était pas quelque chose d'atroce. Le torrent d'eau la ramena rapidement à la réalité, Naoko glapissant en sentant le liquide entrer en contact avec ses genoux avant qu'elle ne saute vers le haut, la demoiselle se mettant à léviter à quelques centimètres au dessus de la surface du torrent avant d'atterrir sur son sac. Ses cheveux ondulaient lentement, le temps semblant ralenti autour d'elle. Ses lèvres bougeaient, une incantation silencieuse étant chuchottée entre ses dents. Si une attaque venait dans sa direction, elle ferait de son mieux pour l'esquiver. Elle avait juste besoin d'un peu de temps pour terminer son incantation.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Dim 20 Jan - 1:12

Alors tout ce qu'elle avait à faire était d'attendre... Méortis avait finalement retrouvé son corps. La réalité. Ou du moins était-ce l'impression qu'elle en avait. Elle garderait dans un coin de son esprit la possibilité d'être encore dans l'illusion jusqu'à trouver un moyen d'avoir la certitude de l'avoir quittée.
Dans tous les cas il valait mieux qu'elle se mette en sûreté. Il ne lui restait que peu de mana, et elle le conserverait à des fins défensives. Hors de question d'épuiser ses dernières réserves et de se retrouver totalement sans défense.
Cependant, la situation pouvait être considérée comme nécessitant une action défensive... La mage aviserait. Pour le moment, et à son grand désarroi, elle estima que la meilleure chose à faire était de courir pour remonter la pente du cratère.
-Mark, dit-elle à son vieux compagnon. Ravage ne veut pas de ta transmigration, c'est elle qui a brisé le sort. Même si tu parvenais à l'enfermer de nouveau, elle sortirait encore... Et elle te veut mort. Abandonne et défends toi.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Dim 20 Jan - 15:30

Terugkeer restait aux aguets, à bonne distance, il n'avait aucune chance contre Mark et sa magie tant celle-ci lui permettait de le garder loin du contact. De plus il n'avait aucune idée de la force de son adversaire. Cela le répugnait de devoir rester aussi loin, mais il ne souhaitait pas mourir de suite.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 20 Jan - 18:21

Mina ouvrit brusquement les yeux et réalisa où elle se trouvait. Les deux rêves étaient terminés. Elle allait retrouver sa fille. Elle allait se battre, elle allait vaincre !
Mina réalisa qu'elle se trouvait confrontée à un torrent d'eau lorsqu'un de ses genou émit une petite plainte face à la force du courant. Mina se concentra quelques instants et fit apparaître une plateforme de roche sous ses pieds, de quoi l'élever d'au moins deux mètres.

-Naoko ! Viens donc te poser là, n'use pas ta magie inutilement!

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 20 Jan - 19:39

Dans l’eau qui se déversait avec violence coulaient des poissons d’eau douce, impuissants contre le courant alors que le sommet de la montagne s’emplissait de plus en plus d’eau. Plutôt que créer de l’eau, Mark semblait avoir ouvert une porte vers le fond d’un lac ou d’un fleuve, et lévitait quelques mètres au dessus de ce portail. L’ancien mage inclina légèrement la tête vers le haut en entendant les paroles de Méortis, mais il était impossible de devenir ce qu’il pensait à travers son masque de métal.
– Me défendre ? Rit-il alors. Me défendre, dis-tu ? Je n’y gagnerais rien, Méortis, rien du tout. Je ne suis pas revenu pour persister. Je ne suis pas revenu pour vivre. Il n’y a strictement plus rien que je puisse obtenir qui ait de la valeur, à part cela, le comprends tu ? Non… Non tu ne pourrais pas. Toi et Aporia vous avez été doté d’un esprit détaché des choses qui me tiennent à cœur. Cette affaire concernera Ravage et moi, les négociations sont closes.
La voix de Mark vibrait de désespoir, puis de mépris. Que pouvait-il espérer faire en l’état actuel des choses ? Le savait-il seulement ? Toujours était-il qu’il voyait ceux en face de lui comme des obstacles. Le portail finit par se fermer, et Mark se trouvait au dessus de deux mètres d’eau. Le petit lac formé s’étendait dans un rayon d’une quinzaine de mètres, la profondeur diminuant quand on s’éloignait de Mark.
– Chessed.
Quand Mark dit ce mot, toute l’eau qu’il avait transporté gela, et l’air devint bien plus froid. Naoko lévitait au dessus de la glace, Mina était sur sa plateforme, et Terugkeer était au-delà de la portée du sort. Mais Méortis, elle, était piégée dans la glace jusqu’au dessus des articulations de ses genoux. Naturellement, recevoir un puissant sort de cryomancie après avoir fait une trempette de l'eau n'était en vérité agréable pour personne, toute l'équipe sauf Terugkeer était donc en proie au froid à nouveau aujourd'hui.

Plus loin, Lektor était parvenu à la bordure du cratère. Quelques dizaines de mètres le séparaient maintenant de Mark, et donc du coeur de l’action. Il portait avec lui l’épée anti-Sarth, Cauteriis, mais à sa grande surprise, elle ne serait peut-être pas utile : le rêve était achevé. Il n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé… Mais planta l’épée massive au sol, afin de choisir une autre arme pour intervenir avant que ses alliés ne périssent tous.  
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Dim 27 Jan - 11:26

Terugkeer se savait inutile à une telle distance, et il n'avait rien dans son arsenal pour se rapprocher ainsi. Il pesta après lui même, mais resta à distance tout de même. Il commençait à perdre espoir quand au fait d'être utile contre de telles forces.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 10 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Dim 27 Jan - 20:24

La morsure du froid était douloureuse... Méortis ne s'était pas recouverte du voile et ressentait pleinement la douleur. Elle détestait cela. Cependant, en agissant rapidement elle devait pouvoir s'en sortir sans dégâts persistants. Utilisant sa propre cryomancie, elle dégagea entièrement ses jambes de la glace formée par Mark pour reprendre sa course, faisant retourner le givre qui la recouvrait encore à l'état liquide.
Mark ne pourrait pas être sauvé. Sa route l'avait mené droit à la folie... Comme cela était arrivé à Aporia. Il ne faisait aucun doute qu'il mourrait, elle devait tirer une croix sur son aide et ses enseignements, le livre lui suffira. Mark allait mourir.
La mage remarqua Lektor, et lui cria de prendre garde aux sphères et à leur luxinomancie. Elle l'informa aussi de l'arrivée imminente de Ravage, et du fait qu'elle serait déterminée à massacrer tous ceux présents sur la montagne. Ces informations devaient lui permettre de faire les bons choix dans les secondes à venir.
Quant à Méortis elle même, sa priorité immédiate était de reprendre une distance de sécurité. Elle restait à l'affut de tout danger potentiel, parée à s'en protéger avec le peu de magie qu'il lui restait encore. A ce stade, et avec les notes d'Ereshkigal, son objectif était de survivre à tout prix. Tant qu'il lui restait un tant soit peu de mana, il lui restait la possibilité de descendre le flanc abrupte de la montagne pour s'enfuir rapidement, pour peu qu'elle se trouve près du dit flanc.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Dim 27 Jan - 20:56

Naoko regarda vers le bas, observant l'eau brutalement changer d'aspect pour devenir de la glace. Une carpe juste sous ses pieds se fit instantanément figer sur place, le changement de température provoquant l'apparition d'une légère couche de brûme proche du nouveau sol.
Eh bien! En voilà, une façon de briser la glace ~
Naoko rigola toute seule avec un petit ricanement fatigué, avant de se rendre compte que c'était sa deuxième blague sur la glace de la journée. Bon sang. Priorité numéro un: prendre de la distance avant de se faire découper en morceaux par un des facheux rayons laser de Mark.
Bref. Tah-tah~
Elle posa le bout de son pied sur la glace, ouvrant les bras en adoptant une forme presque crucificielle avant qu'elle ne se mette à glisser vers l'arrière, se déplaçant à une vitesse presque troublante. Son départ souleva un nuage de poussière de glace, masquant partiellement sa trajectoire. Elle devait avancer à 20 mètres par seconde.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 27 Jan - 21:01

Voyant que tous étaient sur leur chemin du salut, Mina se concentra quelques instants. Une fois cela fait, elle changea de position pour répartir ses appuis et s'élança dans un grand saut en même temps que sa plateforme la propulsa via une excroissance de roche. Mina atterri ,à quelques mètres de la plateforme, sur la glace dans une roulade maîtrisée et se releva dans le même mouvement. D'une forte poussée de ses jambes puissantes et entraînées, celle-ci s'élança vers Lektor, vers le chemin de la survie,en direction de l'avenir de sa fille.

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 27 Jan - 23:21

Lektor invoqua alors un sceptre fait de métal bleu scintillant de magie, son sommet se séparant en trois extrémités opposées, et activa l’enchantement de l’objet. Alors une zone de dix mètres partant du bâton fut entourée d’une sphère protectrice : avec ce sort il pouvait créer une barrière sélective selon ce qu’il désirait repousser. Ici, la barrière ne repousserait que l’énergie des attaques magiques, du moins jusqu’à ce que tous soient présents dans le cercle
– Rapprochez vous tous de moi ! Dit-il, plantant l’objet dans la terre. Déjà, son attention n’était pas plus centrée sur Mark que sur un plan pour saisir Ravage.
– L’instigateur indirect de la ruine de mon projet, je présume, fit la voix de Mark à travers ses sphères qui flottaient en cercle des dizaines de mètres au dessus de la tête de Lektor. Cela ne fait rien, tout sort de protection a une limite et un artefact simple ne m’arrêtera pas. Réunissez vous, que je vous abatte rapidement.
Les sphères métalliques s’éparpillèrent alors et se dissipèrent en poussière autour de la bulle protectrice, sans doute pour préparer un sort. Mais en l’attente de ce sortilège qui anéantirait même la barrière magique, Mark voulait toucher les fuyards qui ne s’étaient pas rangés sous la protection de Lektor.
– Gevourah.
Suite à cette incantation, une immense vague de feu conique partît de Mark pour couvrir une très large zone, rasant la glace et risquant de calciner tout ceux qui n’étaient pas encore derrière la protection de Lektor, c’est à dire Méortis et Mina, Naoko étant de loin plus rapide qu'elles. Assurément, cette mer de flammes était assez puissante pour réduire en cendre un être humain normal.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 27 Jan - 23:54

Sentant que cela allait roussir sérieusement pour elle, Mina accéléra encore avec l'énergie des désespérés. Elle invoqua une dernière plateforme qui lui donna un appui suffisant pour sauter sur une longue distance. D'une impulsion, Mina bondit de la dite plateforme instable dans le but d'arriver dans une roulade à l'intérieur de la sphère protectrice. Elle n'était pas du genre a abandonner ses coéquipiers derrière mais Cassandre passait largement avant Méortis. Bien largement. Lors de sa manœuvre, assez peu sure de survivre, Mina hurla en direction de Lektor
PRENEZ SOIN DE CASSANDRE OU JE REVIENS ET JE VOUS TUE !

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 10 Empty Re: Transmigration divine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum