Transmigration divine

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Lun 28 Jan - 11:21

Naoko glissait sur la glace, l'air frais ayant un quelque chose de presque thérapeutique. Pendant un très court instant qui sembla durer plusieurs minutes sous sa perspective, elle pouvait sentir la carèsse du souffle du vent derrière ses oreilles, le froid passant entre les plates de son armure à cause de sa vitesse de déplacement. Le temps était comme ralenti, la fraîcheur de l'environnement engourdissant très légèrement ses membres endoloris par les attaques répétées qu'elle avait sûbit depuis le début de la mission. Un battement de paupière lui fit dégager un soupir, Naoko entrant dans la bulle de protection de Lektor avant d'attérir, ses bottes raclant dans la terre en soulevant quelques cailloux alors qu'elle freinait à coté du gardien de fer.
Lektor ~! Heureuse de voir que la cavalerie est arrivée.
Elle s'était redressée en même temps qu'elle parlait, adoptant une posture bien droite en observant le cône de flammes se faire incanter dans leur direction. Levant la main de manière mécanique, elle referma sa paume dans la direction de Mina avant de la tirer derrière la barrière protectrice en l'attrapant par l'avant de son plastron. Le géomancienne pouvait probablement se sentir attirée vers sa coéquipière, comme tirée par une corde invisible. Pas question de perdre un.e allié.e maintenant. La bataille semblait loin d'être terminée.
Le rituel de Mark à échoué, et Ravage est toujours vivante. Elle devrait émerger dans les prochaines minutes. Reste alerte.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Jeu 31 Jan - 0:51

Libérée de la glace, Méortis continuait à courir vers le rebord du cratère. Courir, courir, encore courir... Ca n'était décidément pas sa journée. Et elle ne pouvait que difficilement atténuer cette douleur ci avec sa magie.
Entendant Mark incanter, la mage se recouvrit immédiatement de son miasme, lui assurant déjà une protection conséquente contre tout dommage. Un sort de pyromancie conventionnel ne lui aurait posé aucune menace, mais les flammes de Mark étaient clairement d'un tout autre niveau. Avec son seul voile et la maitrise qu'elle en avait, elle pourrait sans doute survivre, mais l'étendue des dégats que cela lui infligerait restait importante... Des séquelles seraient clairement à prévoir, au moins deux degrés de brulure profonde, certainement trois. Elle pourrait se protéger totalement en ajoutant à cela un bouclier magique, mais elle devait réfléchir sur du plus long terme. Il lui était possible d'estimer les dégats de cette attaque, et elle ignorait ce que pourrait faire Mark par la suite. Chaque once de mana avait son importance, et pouvait signifier sa survie...
Sans plus de temps pour réfléchir à la situation, sa décision fut rapidement prise. Alors que Mark lançait son sort, Méortis n'incanta aucun bouclier. Simplement, elle s'arrêta dans sa course et se roula en boule, dos à la liche. Elle se concentra sur le maintien du voile, et ainsi positionnée elle protégeait son visage et sa face avant de manière générale... Mais avant toute chose, ce sont les notes d'Ereshkigal qu'elle voulait préserver du feu, tenues contre son ventre, le plus à l'abri possible. Le seul sort de protection qu'elle avait incanté plus tôt dessus n'aurait pas suffit à les sauver d'un tel niveau de pyromancie, mais ainsi, elle était certaine qu'elles resteraient intactes.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Dim 3 Fév - 11:21

Terugkeer obtempéra et rejoignit Lektor, toujours protégé par son bouclier en soit, et ce ne sont pas des flammes qui allaient donc le blesser.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 11 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 3 Fév - 18:45

Méortis était la seule à l’extérieur de la barrière quand la vague pyromantique rasa la terre, déferlant sur elle et l’avalant intégralement, la repoussant au loin en avant à cause du souffle de l'attaque. Les flammes se stoppèrent contre la barrière de Lektor, les flammes rasant le sommet et les côtés de la bulle pour s’évanouir quelques mètres derrière le groupe. Malgré la puissance de l’attaque, Méortis avait encaissé les flammes à l’aide de ses sorts : si elle ressentait la douleur de brûlure dans le dos, ou ses habits étaient en piteux état, les séquelles seraient probablement moins graves qu’elle s’y attendait. Cela était dans tout les cas bien mieux que de finir réduit en cendres.
Pendant ce temps, les coeurs des sphères de Mark, maintenant révélés vu que l’intégralité de la poussière s’étaient envolée,  volaient autour de la barrière de Lektor. Il s’agissait de cristaux enchanté. La poussière métallique avait elle prit une forme de cube englobant la barrière et couvrant 20 mètres de distance. Méortis était encore trop éloignée de la barrière, et donc dans une position pour le moins difficile puisqu’elle était à coup sur dans le rayon de la future attaque de Mark, actuellement dans la zone couverte par sa poussière. La liche allait lancer son sort. La poussière d’argent se mit à luire, sa lumière se réfléchissant dans les artefacts cristallins, et traçant entre eux des lignes lumineuses. Parce que Méortis n’était pas sure d’être hors de portée du phénomène, Lektor, sans lâcher le bâton, invoqua un autre sceptre qu’il pointa vers Méortis, l’attirant brutalement et de manière linéaire dans la barrière pour la faire s’écraser au sol de manière douloureuse. Ce n’était pas un objet pensé pour les sauvetages.

– Je ne vais pas te laisser mourir, souffla Lektor. Pas encore. Et si nous nous devons y passer je préfère que tu partages le même sort. Il me reste 6 parchemins pour invoquer mes artefacts, mais je pourrais te redonner de la magie avec l’un d’entre eux… Je crois qu’on en aura besoin.
A l’extérieur de la barrière, les grains de sable métallique luisaient, formant un cube empli d’étoiles blanches flottant autour d’eux. Les traits de lumières renvoyés entre les artefacts cristallins eux dessinaient une forme évocatrice d’un pentacle d’invocation.
– Kether, incanta Mark. Alors, les étoiles se mirent à se mouvoir dans toutes les directions, formant un véritable chaos d’éclats. Très vite, tout le groupe était aveuglé : ils étaient dans un cube de lumière. Dans ce cube, la poussière tranchait tout ce qu’elle rencontrait, le réduisait en poussière : l’extérieur de la barrière était comparable à la folie de milliers d’épées de lumière. Tout corps à l’intérieur aurait été intégralement brûlé, percé, tranché, puis désintégré. Les vents lumineux détruisaient même la terre autour de la protection magique, et Lektor était de moins en moins confiant… Le sort malmenait la barrière de tout les côtés, avec une incroyable puissance. Ils étaient dans une tempête ou chaque brise ferait fondre leur chair, et il ne pouvaient voir autour qu’eux que du blanc qui ne laissaient plus rien apercevoir du monde extérieur. Mark maintenait le sortilège, et ne lâcherait pas prise jusqu’à ce qu’ils meurent tous à la première défaillance du bouclier. Cela dura quinze secondes, avant de brutalement s’interrompre.

Une lance noire empala Mark depuis son dos, surgissant de sa poitrine morte. La concentration de la liche flétrit, et le déchaînement des lumières perdit de sa cohésion avant s’interrompre. L’arme avait transpercé sans aucune difficulté la barrière de Mark, et il contemplait avec stupéfaction le fer qui sortait maintenant de son corps, quand bien même il ne pouvait plus ressentir la douleur. Une paume ouverte s’approchant de la pointe, il était pétrifié. Derrière se lui se profilait à quelques pas Ravage, l’éveillée qui avait projeté son javelot jusque dans la chair morte du mage… Elle tendit le bras, et le dard vola jusqu’à sa main droite en sortant de Mark, retournant à sa maître.
Mark baissa ses deux bras, un trou béant dans le torse à présent. Cette blessure n’affectait nullement les capacités de ce corps, ce coup n’avait pas eu d’autre effet que de le troubler. Pourtant, il ne répliqua d’aucune manière, et la poussière qu’il manipulait flottait vaguement dans l’air, éteinte, terne, comme des cendres.

– Alors voilà tout ce que vaut le monde que je t’offre, fit-il dans un rire plein d'une douleur presque physique. Aah… Quelle déception. J’aurais dû m’y attendre.
– Tu connaissais déjà mon véritable désir. Voilà plutôt tout ce que tu mérite pour ton mensonge.
– Oui… C’est ainsi que sont les choses. Nous les mages, nous sommes des créatures égoïstes et hérétiques par nature, je le crains.
– Et naïves, qui plus est. Néanmoins, je me suis souvenu grâce à toi de certaines âmes précieuses. Je t’en remercie.

Ravage s’était attendue à voir le sage de lumière résister, mais il n’en faisait rien. Ses sorts étaient inactifs, et il ne faisait pas un pas. A la place, il leva ses mains jusqu’à sa tête, et en retira le casque qui bloquait intégralement son regard. Se révéla alors un visage momifié, sans orbite, les dents à vif, surplombés des longs fils blanc et spectraux qu’étaient ses cheveux. Le casque tomba, et roula au sol, alors que Mark approchait une main de sa blessure, songeant étrangement qu’il aurait voulu en ressentir la douleur.
– Il m'est impossible de réaliser quelque chose sans heurter autrui, dit-il, le regard rivé vers sa plaie. C’est la leçon apprise par ma vie d’échecs. Pourtant, ma défaite est totale.
– Ta faiblesse en est responsable, fit Ravage.  Si je t’ai cru fou, c’est uniquement car je comprenais mal les mortels. Ta voix et ton esprit te parent d'une allure confiante, mais ton coeur est comme l’obsidienne, sombre et fragile. Tu pensais donc que je n’étais pas consciente de mes véritables désirs ?… Mark, celui qui est ici le moins conscient de soi même c’est toi.
Mark ne répondit pas. Lektor et le reste du groupe se remettaient de l’attaque, qui avait totalement brisé la barrière et fait griller l’artefact. Leur formidable adversaire était maintenant un être ridicule.
– Mourir, voilà ce que tu désire, Mark, déclara Ravage. Non, tu veux que je te tue. Car tu es écrasé par ta culpabilité envers tes échecs, car personne ne te déteste autant que toi même. Tu veux que je te tue car ainsi, je reconnaîtrais enfin ton existence. Tu veux que je te tue car tu désires être aimé.
Mark se retourna alors vers la rougeoyante. Il la vit, superbe, la créature qui avait incarné pour lui le jour où il était monté ici pour la première fois une vérité salvatrice. Oui, salvatrice. La seule personne qu’il avait voulu sauver, c’était lui même.
– Aah… Soupira t-il, d’une voix légère et humaine, avant de rire. Tout cela était donc si bête... Et si simple...
Un cercle de flammes rouges se dessina dans le dos de Ravage, auréole de divinité. Alors le corps immobile de Mark prit feu, entièrement écarlate. En quelques instant, le corps de la liche n’était plus : les flammes de Ravage ne laissaient rien derrière elles, pas même les cendres, et la poussière d’argent de Mark retomba à l’unisson pour s’effacer sur la poussière rougeâtre de la montagne.

Le bâton de protection utilisé par Lektor avait grillé. Il était pour ainsi dire totalement inutilisable à présent et n’aurait pas pu les protéger bien plus longtemps. Autour du cercle de protection où il s’étaient rangés, la lumière avait creusé la terre, encadrant le cercle d’un carré de fossé de dix mètres de profondeur, qu’il faudra parcourir en un bond. Mais c’était un soucis moindre maintenant : Ravage marchait vers eux, ses flammes rouges brûlant les tissus qui recouvraient ses bras et ses épaules, allégeant ses atours de souveraine pour révéler une tenue plus adaptée au combat. Le vent chaud de la montagne soulevait les rubans écarlates attachés à ses oreilles alors qu’elle projetait maintenant ses yeux rouges vers le reste du groupe, sa lance dans sa main droite.

– Il ne reste plus que nous à présent… Le temps est venu de parachever ce rituel. Mark a enfin obtenu ce qu’il désirait, peut-être est-il pour une fois le seul véritable vainqueur parmi l’assemblée… Mais l’histoire n’est pas finie. Vous qui êtes venus sur mon territoire, je vais désormais vous anéantir pour vous êtres opposés à moi, comme cela devrait-être. Battez vous. Si vous fuyez, je vous retrouverais, cela est inévitable. Montrez moi que vous méritez au moins mon respect.
Ravage leva la main gauche, et l’immense serpent noir qui lui obéissait au doigt et l’oeil surgit alors de la terre derrière elle. Alors, il se tordit comme un chiffon, rétrécit, devint une longue chaîne noire qui s'enroula autour du bras gauche maintenant nu de sa propriétaire. Le serpent avait regagné sa véritable apparence, celle d'une chaîne. Le regard de la rougeoyante était aussi intense que les flammes qui apparaissaient dans son dos, et Lektor recula d’un pas instinctivement.
– … Nous pouvons peut-être la bannir, mais je ne garantis rien, dit-il avec un sourire nerveux. Je ne connais en rien la limite de ses capacités… Mais j’imagine que personne d’autre n’a d’idée ? Rassurez moi, vous n’êtes pas responsables de cette situation ?
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 3 Fév - 19:01

Mina tourna le regard vers Lektor.
Pas moi non. J'étais occupée avec une femme semblable à elle mais aux cheveux noirs. Et nous ne pourrons pas la bannir je pense. Elle est trop forte... Elle est trop... Destructrice.
Mina sembla se concentrer durant quelques instants,fermant les yeux et cherchant en elle une force qu'elle espérait posséder.

Nous ne nous sommes pas opposés à vous Ravage. Nous nous sommes opposés à Mark et à sa folie insensée qui menaçait le cours des choses. Nous ne sommes pas venue sur cette montagne pour vous affronter ou croiser le fer. Si nous sommes venus,c'était pour la liche que vous avez anéantie et rien de plus.
Mina avait fixé ses yeux vairons dans le regard de Ravage. Elle avait parlé calmement et sans trembler. Ce qui était un exploit en considérant à qui elle s'adressait, son état de fatigue et la peur qui commençait lentement à prendre le dessus sur ses entrailles.

Mina se tenait prête à esquiver, a parer ou a trancher de ses lames ce qui pouvait l'être. Un bouclier était prêt à être invoqué s'il le fallait même. Elle espérait la bataille non nécessaire mais se tenait tout de même prête.

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Dim 3 Fév - 21:03

-En vrai je suppute que le simple fait de gravir cette montagne est signe de défi envers sa personne!... Par les Dieux.fit Terugkeer qui n'avait pas prévu de combattre une divinité. La liche morte, Ravage contre eux, il n'avait guère d'options. Sa vie s'éteindrait probablement ici sur cette montagne, sachant son devoir accompli.
Cependant cela ne le satisfaisait pas. Mais avait-il le choix? Certainement pas. Et c'est aux Dieux qu'il s'en remit, afin d'avoir la force d'aider à ce que ce combat se mène à bien.
Il annula le bouclier qui rongeait son énergie pour simplement renforcer son armure en se mettant en garde, prêt à bondir.
Elle allait probablement jouer avec eux, tel elle l'avait fait avec Mark.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 11 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Lun 4 Fév - 22:21

Le sort frappa Méortis dans son dos, la projetant le long de la surface du cratère. Le choc rompit quelques peu sa concentration et la douleur se fit pleinement ressentir, la faisant pousser un cri. Haletante et se redressant sur se redressant à genoux, la première chose qu'elle vérifia fut l'état du livre qu'elle transportait. Il était parfaitement indemne, et cela aurait du lui retirer un soupir de soulagement si la douleur de ses brûlures ne la perturbait pas autant.
Alors que Mark incantait son sort suivant, Lektor attira Méortis dans la bulle, la laissant s'écraser au sol avec violence. Elle gémit de nouveau, au moins satisfaite que ce soit sa face et non son dos qui aient rencontré le sol. Ses habits étaient en piteux états, et sa robe tenait à peine en place, révélant en grande partie son dos nu et sa peau brulée et collée au tissu. Maintenant qu'elle était en sécurité, elle se reconcentra pour faire disparaitre sa sensation de douleur et refroidir la partie brulée de son dos. Juste pour cette capacité, la magie de son descendant était décidément la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée.
Levant les yeux vers Lektor alors que les rayons lumineux de la liche se déchaînaient à l'extérieur, elle ne le remercia pas.
-C'est votre fameux héroïsme qui vous force à arriver si tard? Elle continua en répondant à sa première remarque. Et, oui, j'aurais besoin de ma magie.... Vous aussi, compte tenu de la situation.
Si Lektor pouvait la recharger à l'aide de son parchemin, cela rendrait la situation bien moins catastrophique, et surtout augmenterait exponentiellement ses chances de survie. Tant qu'elle avait du mana, elle pouvait tenter de fuir si les choses tournaient mal. De plus, l'obscuromancie était exactement ce dont ce bouclier avait besoin pour tenir face à cet assaut, et une fois Méortis rechargée, ils n'auraient plus eu à s'inquiéter du sort dévastateur de Mark.
Malgré tout, la mage était soulagée de l'arrivée du Sum Nimium, sur lequel elle savait pouvoir compter dans cette situation. En temps normal, elle le trouvait tout bonnement insupportable, mais il avait le mérite d'être extrêmement compétent et un mage digne de son respect.

Alors qu'elle rechargeait sa magie avec l'aide de Lektor pour soutenir le bouclier qui commençait à lacher, le sort de Mark s'interrompit, et Méortis vit son ancien camarade se faire transpercer par Ravage... Mais surtout, surtout, il ne riposta pas. Il se laissa périr. C'était pitoyable à voir...
-Mark ! Ne put s'empêcher de s'exclamer Méortis. Sans même s'en rendre compte, elle s'était précipité à la frontière du bouclier sphérique, au bord du précipice laissé par l'attaque de luxinomancie. La liche ne tarda pas à tout bonnement se volatiliser. Cet homme avait toujours été stupide, et avait même sombré dans la folie pendant qu'elle avait le dos tourné. Mais... Mais.
La mage n'aurait pas su expliquer les causes de sa réaction. "Mais..." C'était terminé. Mark n'était plus, et la menace de Ravage était imminente. Il n'y avait pas de raison de tergiverser.
"– … Nous pouvons peut-être la bannir, mais je ne garantis rien. Je ne connais en rien la limite de ses capacités… Mais j’imagine que personne d’autre n’a d’idée ? Rassurez moi, vous n’êtes pas responsables de cette situation ?"
-Epargnez-moi au moins vos sarcasmes quand un monstre en veut à nos vies. Si quelqu'un peut se débarrasser définitivement d'elle, c'est vous et votre magie de lumière. Nous pouvons aussi fuir : La transmigration que vous vouliez tant stopper est annulée pour de bon. La sphère d'influence de Ravage est limitée. Avec nos moyens, il sera certainement plus aisé de lui fausser compagnie que de l'affronter maintenant. Et avec ce que nous savons à présent, vous aurez tout le loisir de revenir vous débarrasser d'elle un autre jour, mieux équipés. Il n'y a pas de risques et beaucoup à gagner. Il suffit de dévaler cette montagne.
Fuir seule était la pire idée qu'elle pouvait avoir en l'instant présent. Retrouver sa mana la laissait moins vulnérable, elle avait repris confiance, mais les restes de douleur dans son dos lui rappelaient la gravité de la situation. Sa solution était meilleure et plus sûre, mais s'il fallait se battre, elle était parfaitement prête et ne baissait pas sa garde pour autant. Il allait simplement falloir être ingénieux dans l'usage de leurs cartes.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Ven 8 Fév - 18:11

Naoko inspira, puis expira, restant proche de Lektor. Elle se concentra, essayant de rester vigilante au cas où Ravage se décidait à attaquer. Si cette dernière décidait de foncer dans sa direction, Naoko utiliserait la télékinésie pour retourner la force de l'être à essence contre elle en la projetant au loin avec son propre élan. Si le serpent venait dans sa direction, cependant, elle serait probablement obligée de se déplacer, probablement en volant au dessus de la zone.
Elle prit néanmoins la parole, ouvrant la bouche pour parler à voix portante.

Nous n'avons pas de raison de nous battre, Ravage! Mark était notre seul véritable objectif, et tu sais que nous ne voulons pas nous battre contre toi car tu avais accès à nos pensées il y a quelques instants de celà. Notre présence n'est pas une provocation.
Avec ton autorisation, nous quitterons la montagne, et érigerons un autel à ton égard afin de préserver le souvenir de notre rencontre.

Naoko flottait très légèrement au dessus du sol. Elle parlait remarquablement fort, et semblait assez sereine malgré la gravité de la situation.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Ven 8 Fév - 23:47


– Un autel ?
Exprima Ravage, penchant alors la tête sur le côté avec ironie. Un autel, dis-tu ? Une idée risible, et même grotesque ! Cette pensée funambulesque est donc ce que tu trouve pour attiser ma pitié ? Que c’est étrange. Cela me rappelle l’époque où moi et mes compagnons nous marchions sur ces terres, où les genoux des mortels chutaient sur le sol lorsque nous élevions la voix. Cela ne correspond pas à l’usage, Naoko. Tu devrais courber le cou plus bas, et ta voix devrait être plus criarde, si tu désires implorer comme le font vraiment ceux qui craignent les dieux.
Cesses donc d’amener mes moqueries et mon mépris avec des remarques aussi fausses, quelqu’un comme toi n’a nulle raison d’édifier un autel m’étant dédié,
reprit-elle, s’adressant cette fois à Naoko et Mina à la fois. Vous êtes venues pour la tête de Mark, ou plutôt, pour stopper sa transmigration. J’entends bien cela. Mais vous oubliez que l’affront est déjà fait : vous êtes montées sur cette montagne en sachant ce qui pouvait vous arriver, et vous vous êtes opposées à moi en cet instant.
Ravage leva légèrement sa lance. Elle savait très bien que ces mortels ne voulaient pas mourir. La chose était naturelle, si naturelle qu’elle avait perdu toute importance à ses yeux. Elle voulait observer ces gens se débattre pour vivre, et cela n'avait  en vérité aucun lien avec quelconque ressentiment.
– Aujourd’hui, je suis la rougeoyante. A nouveau. Oubliez toute compassion que vous avez pu ressentir lors de ce rêve, elle ne vous sera pas utile ; je détruirai, comme je l’ai toujours fait. Montrez moi donc votre valeur, votre âme ! Si vous n’avez que des mots, vous serez dévorés.
Ravage projeta alors la lance noire vers Naoko, d’un puissant geste du bras. Le projectile, plus rapide qu’une flèche, déchira l’air, et était un trait d’obsidienne tiré vers la mage. Lektor avait lui invoqué dans ses mains un arc blanc dénué de flèches, mais disposant d’un disque métallique couvert des runes au centre du demi cercle dessiné par l’arme.  Les hostilités avaient, malgré tout, commencé. Le Sum Nimium n'avait pas osé souligner l'absence d'U.Seitz dans ce moment, et il préférait ne pas trop y penser: il réfléchissait déjà à que faire contre Ravage. Il utiliserait l'arc de lumière, Krieg, tout d'abord pour tester le terrain... Mais seraient-ils vivants d'ici?
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Sam 9 Fév - 0:14

Vous parlez de compassion, pour vous je n'en ai jamais eu. Vous et votre sort ne m'intéressez en rien Ravage. Si je suis venue sur cette montagne, sur ce lieu qui est votre territoire c'est pour la tête de Mark effectivement. Mais c'est aussi pour une responsabilité plus grande que moi. Plus grande que vous à mes yeux même.
Mon devoir étant accompli, tuez moi si vous le souhaitez, je n'en ai cure. Je partirai en paix, sachant que mon cycle s'est achevé. Que vous me tuiez ou non, je partirai en paix, le sourire aux lèvres.


Mina dressa un mur de roche entre Ravage et son groupe, recouvrant celui-ci d'une barrière magique et d'un sort de renforcement. Cela ne servirait surement à rien mais c'était mieux que simplement le vent.
Elle passa sa main sur le joyau en sa tiare afin de recharger son mana. Elle allait perdre, elle allait mourir.
Mais elle ne mourrait pas sans se battre, ses deux armes à la main et l'espoir fou de survivre vissé en son cœur.



__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Coco le Sam 9 Fév - 14:38

Naoko écouta Ravage, un rictus se dessinant sur son visage. Elle s'était trompée, en ce qui concernait Ravage. Pendant un instant, la télékinesiste avait vraiment pensé que Ravage aurait été différente; qu'il s'agissait d'un être victime de sa propre nature, mais capable de remettre en question son propre rôle dans le monde des humains. Elle se rendit compte, en voyant Ravage lever la lance vers le ciel, qu'elle avait probablement tort.
... Ectoplasme.
La lance se fit projeter vers Naoko, cette dernière glissant sur le coté dès qu'elle vit le mouvement de bras de l'être à essence. Ses mouvements étaient fluides et vifs, mais probablement pas assez pour esquiver des attaques comme celles-ci de manière trop répétitive.
De la compassion!? Tu veux dire le moment ou tu m'as transpercée le ventre avec une lance? Dit-elle, semblant presque offensée. Elle se repositiona à coté de Lektor, restant vigilante au cas la lance venant d'être jetée revenait dans sa direction depuis le sens inverse.
Elle m'épate,Murmura t'elle, avant de parler plus fort pour que Ravage puisse l'entendre, un sourire étant sur le visage de Naoko.
Après toute cette histoire de flamme de l'aube et du crépuscule, et tout ton discours sur le cycle de mort qui détruit le monde, tu décide de reprendre le manteau de destructrice? Tu ne fais que participer au cycle de destruction que tu déteste tant, et cela de manière hypocrite.
Naoko fit craquer les doigts de sa main droite en les ouvrant dans la direction de Ravage. Cette dernière n'était pas assez loin pour échapper à la force télékinétique de la mage, et si Naoko en était capable -- si Ravage n'était pas complètement insensible à la magie des humains--, elle projeterai Ravage au loin en utilisant un angle qui la ferait racler contre le sol.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Jack Van Flyff le Sam 9 Fév - 15:57

Terugkeer ne comprenait rien à ce qu'il se passait, les paroles des uns et des autres, la puissance du jet de lance et l'adrénaline qui commençait à monter. Il discerna simplement Lektor armé d'une pièce exotique qui attendait probablement une ouverture pour tirer un quelconque projectile.
Mais qu'est ce que cela importait alors que le glas de la fin sonnait, apportant à une histoire aussi simple et triste que la sienne un point. Ravage, la rougeoyante se tenait fièrement, puissante et sûre d'elle, se sachant invincible contre d'aussi piètres combattant, ne possédant que quelques artefacts qui n'atteindraient probablement pas la puissance dont elle pouvait faire preuve. Elle était dans bien des mythes, la destruction incarnée, une tueuse de dragon, une boule de fureur pure.
Et Terugkeer n'avait rien de tout cela. Il était fort parmis les hommes, un combattant redoutable parmis les siens, et comme tout guerrier redoutable il est dur de se retrouver seul avec cette fin, qui vient couper à cette lutte acharnée pour écraser son adversaire et laisser le monde témoin de sa force.
Seulement, il ne pourra jamais montrer cette force, cette puissance qu'il s'exerçait tant à travailler, à grandir afin d'être reconnu comme l'un des plus grands combattants que cette terre ait porté. Il ne connaîtrait jamais l'histoire, il n'en aurait pas à raconter.
Il leva la tête vers la divinité, l'impression qu'un court instant, le temps s'était ralenti. Il ne résisterait pas à un seul de ses coups.
Il secoua la tête de dépit, sentant monter une rage sourde du fond de ses entrailles. Il avait déjà bien assez reculé, il s'était déjà bien assez souillé et il savait qu'il n'en réchapperait pas. Autant en finir avec honneur.
Faisant appel aux dieux, il concentra sa mana afin de s'améliorer physiquement, le plus possible, atteignant les limites que son corps athlétique lui offrait, et ignorant sûrement une partie de la douleur grâce à l'adrénaline.
Il se saisit fermement de l'épée et chargea à une vitesse fulgurante, prêt à esquiver le moindre projectile ou à se mettre hors de portée afin de simplement toucher Ravage, et montrer qu'il pouvait très bien défier un Dieu.  

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 11 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Sam 9 Fév - 18:45

Méortis regarda avec dépit les autres se lancer dans des assauts désespérés. Ce n'était pas non plus le moment pour les grands discours, juste en face de l'ennemi. S'ils mourraient, ils pourraient au moins continuer à être utiles.
-Vous êtes supposé faire un choix, lâcha Méortis à Lektor avant de commencer à incanter un sort. Manifestement, ils allaient devoir se battre. Sa première action fut d'utiliser la cryomancie pour manipuler l'eau et la glace situées sous les pieds de Ravage. Elle générerait un monticule dans lequel Ravage serait piégée jusqu'aux cuisses, espérant la déstabiliser et l'empêcher de bouger pour quelques instants.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Sam 9 Fév - 20:19

Avant que Naoko ne puisse parler plus, la lance Noire Dhenuka, alors qu’elle avait esquivé, changea abruptement sa trajectoire. L’arme transperça son corps trouant un côté de son flanc pour ressortir par l’autre. La lance était totalement passée à travers sa chair, et ses intestins étaient de l’intérieur déchirés. Lektor, qui était près d’elle, rattrapa la mage dans sa chute, mais constata rapidement avec douleur qu’il ne pourrait rien pour Naoko. La lance noire sortit du corps de Naoko pour revenir dans les mains de Ravage, et le sang et la bile de la blessée jaillirent alors. Lektor laissa sur le sol la mage mourante, et se concentra sur le combat. Ravage eut l’air d’inspirer profondément, l’espace d’un instant. Cette femme n’était pas un héros ou une légende, et n’aurait jamais été digne de ce titre, mais elle se souviendrait malgré tout d’elle.
Alors, la glace courut sur ses jambes, incantée par Méortis, et Ravage appela ses flammes rouges qui passèrent sur l’eau gelée. Les flammes ne firent pas fondre la glace, mais la firent disparaître, permettant à Ravage de marcher en avant sans aucun soucis. Terugkeer lui faisait maintenant face, dans sa folie guerrière, et la rougeoyante para son coup de sa lance, semblant l’avoir prédit avec exactitude.

– Tu perds la raison, fit Ravage, ayant l’air de le complimenter dans son ton de voix.  Cela est bien, oui. Je respecte ta rage et ta peur.
Alors, la chaîne de Rage qui était enroulée à son bras, se glissa autour des jambes de Terugkeer. Soudainement, il sentait que sa force faiblissait malgré ses augmentations, et la force de Ravage était comme un mur pour lui à présent. Sa puissance physique et sa vigueur étaient progressivement, au contact des maillons noirs de la chaîne serpent, évincées. Les flammes rouges attaquèrent le casque de Terugkeer, le dévorèrent, et firent disparaître totalement la pièce d’armure sans toucher à son visage.
– Une expression très humaine, dit-elle en contemplant le visage de Terugkeer, les bandelettes rouges à ses oreilles ondulant comme des serpents. Les flammes rouges de Ravage effaceraient bientôt le corps du préclipsien aussi.

Lektor posa une main sur la corde de son arc, et un trait de lumière bleu apparut dans l’arme, devenant de plus en plus intense. Il tendit l’arc Krieg, armé de cette flèche magique qui grandissait en puissance, vers Ravage et Terugkeer.
– Méortis, fit-il. Je ne peux laisser Ravage dans la nature, mais je ne peux pas non plus prendre le risque de l’attirer vers le quartier général des gardiens de fer. Nous allons la piéger à ma forge, et la combattre là bas. J’ai besoin de trente secondes !
Lektor n’était pas familier avec les lieux, et il avait besoin de créer un portail efficace. Il savait que Méortis aurait préféré fuir par ce même moyen, cependant il n’avait pas l’intention d’assumer les conséquences que cela aurait de laisser une entité destructrice folle ainsi. Lektor décocha sa flèche vers Ravage et Terugkeer, et le projectile magique déchira l'air avant de  transpercer le corps de cette dernière, en plus de la repousser du préclipsien. Le trait lumineux frôla également le guerrier, sans le tuer grâce à ses protections magiques. Mais Ravage se tenait toujours sur ses deux jambes, même avec un trou dans l’estomac bouillonnant de brûlure et de sang, et sa chaîne était toujours accrochée à Terugkeer… Le préclipsien était attiré par les jambes jusqu'à elle, raclant le sol à une vitesse frénétique. Lektor quant à lui, sortit un parchemin et le déplia, jetant un regard à Méortis : le compte à rebours commençait à partir de maintenant.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Sam 9 Fév - 22:01

Méortis grogna, agacée par une réponse à laquelle, en vérité, elle s'attendait.
L'assaut de l'autre guerrier n'était clairement pas une idée lumineuse, et la conclusion fut celle à laquelle on pouvait s'attendre. Quant à la télékinésiste... Cette fois, ce n'était même pas la peine de tenter de l'aider, dans ce contexte.
30 secondes... Soit. Cela devait pouvoir se faire.
Dans le dos de Ravage, juste après que la flèche l'ait transpercée, l'eau se troubla... De cette dernière surgit le massif archzombie de Méortis, dans le même état qu'avant le déclenchement de la transmigration : Un bras sectionné, qui tenait sur son épaule comme un animal indépendant. Sa position centrale par rapport au cratère l'avait enfermé sous la glace, et donc protégé de la déflagration qui avait suivit... Contrairement au zombie Ereshkigal, plus en périphérie, qui avait été réduit en cendres.
La créature fut dans le dos de Ravage en un instant, juste après que la rougeoyante ait subi les assauts du reste du groupe. Elle tenterait de lui asséner un puissant coup précis dans la nuque, qui devait être suffisant pour la briser, puisqu'il aurait brisé un mur. Le bras sectionné prit une impulsion à l'aide de sa main, prenant de la hauteur au dessus de Ravage.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty "Je ne t'en veux pas."

Message par Coco le Sam 9 Fév - 23:22

Naoko se prit la lance de plein fouet, du sang giclant contre le sol autour d'elle dans un bruit de rupture de chair affreux. L'impact de Dhenuka avait été si rapide et puissant qu'elle avait à peine comprit ce qui c'était passé, la lance ayant traversé son dos et son ventre pour retourner dans la direction de Ravage. Lentement, les intestins de Naoko sortaient de son ventre comme un grand rideau de velour rouge annonçant la fin d'un grand opéra.
Son pouvoir était toujours actif, l'esprit de la mage semblant figé dans le temps. Lektor la soulevait, et malgré son armure, elle ne semblait pas plus lourde qu'un chat.

........ C'est donc...... La fin...
Les lunettes de Naoko s'enlevèrent toutes seules, cette dernière regardant Lektor profondément dans les yeux, avant que le mage ne la laisse complètement tomber pour tirer sa flèche de lumière vers Ravage. Le temps était comme ralenti. La mourante pouvait voir les gouttes de son propre sang, suspendues dans l'air. Tout autour d'elle semblait faire partie d'une immense blague, comme si le monde était une pièce de théatre. Elle cherchait le quatrième mur du coin de ses yeux, un mélange de colère et d'ennui envahissant son crâne. Ses cheveux commencèrent à flotter.
H..h... Elle toussa, du sang giclant en dehors de son ventre et de sa bouche. N...nh..
Une impression de déjà vu l'engloutit. Elle était à nouveau dans cet espace obscur qu'elle avait vu dans le rêve. Encore une fois, elle s'était faite transpercer par la lance de Ravage. Encore une fois, elle était dans la bouche du serpent. Elle délirait.
Lentement, le corps encore vivant de Naoko flotta, comme porté par le liquide amniotique du vide. La mage dépassa Lektor et Mina, passant par dessus la tranchée créée par Mark il y a quelques temps. Elle avait déjà un teint cadavérique, du sang ruisselant contre le sol sur sa route. Elle allait mourir. C'était certain. Peu importe ce qui se passait, Naoko était probablement en train de fournir une excellente distraction à l'attaque de Méortis.


Ra...Vage...

Son sang se déposait dans le sable aux alentours en faisant un bruit pâteux et dégoutant. Elle brûlait tout sa mana presque inconsciemment, l'émanation de sa télékinésie devenant si sacadée que cette dernière devenait visible, une vague aura bleue bouillonante sortant par moments du corps de Naoko. Elle ressemblait à une monstrueuse marionette. Puis, plus rien. Figée d'en l'air, elle fixa Ravage, alors que cette dernière se battait contre Terugkeer et Méortis. Ses lèvres s'entrouvrirent, et le temps s'arrêta momentanément. Une série de mots muets sortirent d'entre ses dents, Naoko marmonant sous le poids de sa propre mort.
Un soupir s'échappa de sa gorge, accompagné d'un faible sourire. La seconde d'après, elle s'éteignit, et le silence l'absorba.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 10 Fév - 0:14

Mina observa Naoko se faire transpercer puis flotter puis mourir sans un mot, le regard dur. Ils allaient tous mourir, ils allaient tous périr. Telle était leurs destinées, eux qui avaient vaincus la Transmigration d'une Liche.
Le temps des mots était révolu, une des leurs était morte et un autre ne tarderai pas a suivre vu la situation.
Lektor, Méortis et Mina. Trois gardiens de Fer face à un être a Essence. Trois Gardiens face à la personnification même de la destruction et des ravages.
Assez proche pour avoir entendu les mots de Lektor a Méortis, elle se décida à agir. C'est en muselant sa peur en son sein qu'elle se rapprocha de Lektor avec une résolution nouvelle.
Elle attaqua Ravage en faisant surgir du sol de long épieux de roches, destiner autant à la blesser qu'à la gêner. L'épieu le plus fin visait le trou laissé par la flèche. Il devait s'élargir autant voir plus que possible une fois à l'intérieur de la blessure. Il devait occuper l'espace.
Les autres étaient prévus pour transpercer les bras de la Rougeoyante. Toute la hargne de Mina, toute sa colère étaient enserrés en ces armes terrestres.  

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Manque d'inspi

Message par Jack Van Flyff le Dim 10 Fév - 0:36

Et le voilà aspiré par l’ire cruelle,
Ramené dans le giron de la destruction,
Traversant en l’espace de ces quelques instants,
Le froid linceul mortel que le lac lui rappel.

Mais il ne s’avouerait pas vaincu pour autant,
Ainsi dès qu’il serait proche de la Déesse,
Il brandirait son bras afin de sa lame,
Toucher la pourpre chair de la rouge déité.

Ainsi il s’effacerait du monde serein,
Esquissant enfin un sourire victorieux,
D’avoir ainsi défié la toute-puissance,
De la rougeoyante destruction divine.

__________________________________________________
Transmigration divine - Page 11 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 10 Fév - 1:43

D’une main, sans avoir besoin de tourner la tête, Ravage bloqua l’attaque du gigantesque zombie, sans pourtant plier face à la force du mastodonte. Vinrent ensuite les pics de Mina, et la plupart d’entre eux furent stoppés par la chaîne noire qui d’elle même s’enroula autour de sa maîtresse pour la défendre, particulièrement au niveau de sa blessure. Elle fut transpercée aux jambes et aux pieds, blessure superficielle pour elle mais qui entravait sa mobilité. C’est à ce moment là que Ravage aperçut le premier mouvement de Naoko, et pendant ce même temps, Terugkeer s’évertuait à l’attaquer. La rougeoyante avait les capacités de suivre tout ces événements en même temps, mais elle fut pourtant un instant distraite et la lame que le préclipsien avait emprunté à Geldo trancha son épaule. Le coup était faible, trop faible pour fendre les os, mais il mit le sang à vif tout de même. Ravage était cernée par ses adversaires, et elle vit Naoko glisser dans l’air. Elle la vit flotter comme un spectre, l’entendit murmurer, et finalement, la sentit s’éteindre. Alors, de manière inattendue, l’expression calme de la rougeoyante se crispa dans une expression tempétueuses. Ses yeux rouges perçants s’illuminèrent, et entre ses lèvres apparurent serrées des dents semblables un instant à des crocs. Le cercle de flammes rouges dans son dos s’intensifia, et la lumière écarlate recouvrit entièrement Ravage, l’air bouillonnant de sa colère. Dans un cri, l’aura explosa, forma un dôme de flammes couvrant deux mètres autour d’elle, tourbillonnant quelques instant, effaçant les silhouettes à l’intérieur. Terugkeer, un sourire satisfait aux lèvres, s’effaça avec ses armes et son armure. Il avait fait saigner l’ultime prédateur, et en cela son but était presque comme accompli. Le zombie disparut également, ne laissant que quelques morceaux de la masse de son corps.
Il ne restait plus que Ravage quand le feu s’effaça. Sa main non armée était plaquée contre son visage. Cette femme avait osé. Elle avait osé tenir des propos similaires à ceux d’Éphémère lors de ses derniers instants. Ses raisons étaient totalement différentes, mais le sacrilège était tout de même fait.

– … Tu es une imbécile, fit Ravage vers le cadavre vide devant son regard. Une imbécile. Une imbécile !
Ravage était dégoûtée, son agacement appauvrissait son langage, et elle avait une envie de vomir qui dépassait la nausée physique. Cette enfant croyait toujours au fond d’elle naïvement que Ravage n’était pas si différente des humains, même après tout cela. Cela la révulsait au plus profond de son être, soulevait en elle plus encore le désir de disparaître. Naoko ne comprenait rien, et elle avait perdu ses derniers mots et ses dernières pensées pour l’avatar de la destruction. C’était une imbécile, morte pour rien, qui s’était humiliée lors de ses derniers mots alors qu’elle aurait dû pleurer de tristesse ou de colère. Non, c’était Ravage qu’elle avait humilié. La rougeoyante frappa son visage une fois, deux fois. Dans un craquement organique, elle a crevé ses deux yeux, et du sang s’écoulait des orbites en même temps que s’en échappait des flammes rouges.  Ses blessures guérissaient à vue d’oeil. Pourquoi pensait-elle à cela avec désarroi ? Cette mage n’avait fait qu’évoquer un souvenir cher en plus de blesser sa fierté. Une coïncidence, et rien de plus… Il n’y avait qu’une chose à faire. Faire disparaître ceux qui se présentaient encore devant-elle. Même sans ses yeux qu’elle avait mutilé, elle sentait aisément leur présence.

– … Peu importe ce qu'a dit Naoko, nous avons gagné pas mal de temps, fit Lektor, préparant une seconde flèche de lumière. Je veillerai aussi à ce que Terugkeer ait une tombe malgré tout. Méortis, Mina, nous y sommes presque... Ne me lâchez pas vous aussi, mesdames.
Lektor était déjà fatigué de cette journée. Mais il ne pouvait pas faiblir de suite. S’il perdait la face et perdait lui aussi la tête, tout serait perdu.
– Elle arrive, ajouta t-il, voyant que la rougeoyante cessait vite d’être inerte.
Ravage courut et bondit pour arriver jusqu’au groupe, Méortis étant la plus proche d’elle. La déesse n’était plus du tout une image de calme impassible et froid, c’était un guerrier fou. Un berserker ou plutôt un asura dont le visage était couvert de sang. Elle était enragée, et un arc de cercle de flammes dévorantes s’avança vers Lektor et Méortis. Le feu d’Andhaka, dénué de chaleur, qui dévorait toute matière.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 10 Fév - 2:03

Mina ne pipa mot lors de la démonstration offerte par Ravage. Elle ne pipa mot lorsque le feu de la Rouge fit disparaître Terugkeer. Elle ne le quitta pas des yeux, se promettant que si elle survivrait, elle ne l'oublierai pas. Elle observa Lektor du coin de l’œil pour lui répondre.
Je ne partirai pas Lektor, dussé-je mourir ici. Je ne te lâcherai pas. Cassandre vaut bien que je me fasse effacer.

Mina s'autorisa le luxe de sourire pendant moins d'une seconde et se reconcentra sur la bataille a venir. Mina invoqua un bouclier magique d'une taille d'homme en face de Méortis. Mina sauta via une plateforme qui était apparue sous ses pieds pour esquiver l'arc de cercle de flammes. De cette plateforme partirent des pics de roche, semblables à des longues flèches.
La précision n'était pas parfaite, la télékinésie n'étant pas la meilleure des disciplines maîtrisées par Mina mais cela devrait faire son oeuvre ou au moins distraire Ravage un minimum.
La blonde était toujours prête à sauter de son perchoir à tout moment. Elle culminait à deux mètres de haut et se servait de ses lames et de son armure pour catalyser ses sorts. Elle ne brûlait pas encore ses dernières cartes mais était prête à le faire.

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Dim 10 Fév - 2:31

Voyant Ravage entrer dans une rage totale, Méortis eut un mouvement de recul. Son esprit n'avait pas encore de problème pour rester concentré et fonctionnel, mais son corps n'était pas si fort, et elle vacilla et tomba sur en arrière, sur ses fesses. Les choses sentaient de moins en moins bon. Ils avaient gagné du temps, mais dans quel était la rougeoyante était-elle à présent?
Son corps tremblait, mais son esprit tournait à toute vitesse. Le miasme recouvrit immédiatement le corps de la mage, même si elle savait qu'il ne pourrait en rien la protéger d'une attaque directe de Ravage. Cela restait un outil dont elle pouvait se servir... Dans l'immédiat, l'issue du combat ne reposait que sur les actions de Lektor, et le seul objectif était de survivre jusqu'à ce qu'il puisse mettre son plan en oeuvre.
Lorsque Ravage se tourna finalement vers eux, Méortis s'exécuta machinalement. Elle prit le contrôle du cadavre de Naoko qui se trouvait maintenant dans son dos, et qui avait rendu Ravage si furieuse. Même si elle ne pouvait plus la voir, peut-être en rajouter une couche la perturberait-elle et leur ferait gagner une seconde de plus. Simultanément, elle incanta un sort de pourrissement... Sur son propre corps, "tuant" ses 4 membres moteurs, et en prenant le contrôle par sa nécromancie. Ils n'étaient plus sujet à la pression de l'instant, et elle pouvait maintenant leur donner une force qui dépassait largement son potentiel habituel. De quoi faciliter ses déplacements... D'autant plus qu'elle serait capable de les ramener à la normale ensuite, si tant est qu'elle ne traînait pas trop
Quand Ravage fonça vers eux, lançant sa vague de flammes, Méortis prit une impulsion et sauta en reculant à plus de 5 mètres de hauteur, commençant à préparer un sort de télékinésie qui devait lui permettre de contrôler sa trajectoire et son atterrissage. Derrière Ravage, Naoko se releva et bondit sur la rougeoyante, ayant tiré deux de ses lames. Elle tenterait de les enfoncer dans le trou qu'avait effectué Lektor, puis de les écarter pour sectionner Ravage en deux, aussi rapidement que possible afin d'éviter que ses flammes ne la consument avant.
L'esprit de Méortis était focalisé sur les prochaines actions de leur adversaire. Lektor devait pouvoir se débrouiller seul.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Dim 10 Fév - 11:59

Pour éviter la vague de feu, Lektor sauta également plusieurs mètres au dessus du sol, augmentant sa force physique un bref instant par précaution, avant de se réceptionner au sol, tenant de nouveau Ravage en joue. Elle était à proximité, et le sort du parchemin avançait. Mina et Méortis évitèrent aussi à leur manière l’attaque, mais pour ce qui était de toucher la rougeoyante, ce n’était pas simple. La colère et la douleur n’obscurcissaient pas ses aptitudes au combat, au contraire, et elle pouvait prédire facilement les actions du groupe envers elle en plus d’être bien plus rapide. La chaine bougea d’elle même et brisa les pics de roche de Mina, et la chaîne serpent s’accrocha à sa cheville, drainant sa force et son énergie comme cela était arrivé à Terugkeer, mais ce fut pour immédiatement la balancer avec force dans l’air, percutant Méortis au passage pour la rabattre au sol. Par la suite, elle vit que Méortis avait ramené Naoko à la vie pour l’attaquer. Ravage se moquait bien de la désacralisation des cadavres, ce n’était que par inconscience qu’elle s’était adressé aux restes de Naoko. Elle tendit sa paume vers elle, et fit apparaître un cône de flamme : si simplement que ça, Naoko n’était enfin plus. Ravage ne laisserait plus de cadavre pour cette marionnettiste. Au même moment, Lektor avait une flèche magique tendue vers la rougeoyante, et cette dernière fonça en avant vers lui. Le gardien de fer tira, mais cela n’interrompit pas la charge de son adversaire : sa propre lance percuta le tir, détruisant le projectile arcanique, et elle continua son avancée pour enfoncer sa lance dans l’épaule droite de Lektor, soulevant maintenant le corps du mage d’une main. Les yeux de Ravage étaient réapparus, et des flammes rouges dévorèrent le sang qui encrassait ses joues, comme des larmes de feu. Il était clair pour le Sum Nimium qu’ils ne gagneraient pas ici : Ravage était trop rapide, elle pouvait réagir à chacune de leurs attaques, et ils n’avaient contre elle aucun moyen de défense. S’il avait été seul contre elle, il aurait été directement attaqué et n’aurait pas fait long feu…
Mais son sort était prêt. Un sourire nerveux en coin, il saisit de sa main gauche le parchemin préparé, qui brûla. Alors un portail doré s’ouvrit aux pieds de Lektor et de Ravage. Le forgeron et la déesse tombèrent tout deux à l’intérieur… Mais la chaîne était toujours accrochée à Mina, et pour couronner le tout, s’enroula autour de Méortis également. Elles furent traînées toutes deux dans le portail.

Alors, tout le groupe se retrouva dans un décors différent. Ils étaient dans une salle gigantesque aux murs métalliques et à la chaleur étouffante. Un grand hall circulaire où brûlaient près des murs d’immenses fours maintenus en marches par magie, de longues tuyauteries faisant s’échapper la fumée jusque dans les hauteurs , où il n’y avait pas de plafond : juste une ouverture vers un soleil de plomb. Le lieu était envahi sur vingt mètres d’ustensiles de métallurgie et de magie. C’était la salle des fours du Sum Nimium, le coeur de l'endroit secret où il travaillait.

Ravage, qui était tombée sur le sol au dallage gris, se redressa. La chaîne lâcha les deux femmes, se rétracta, et sembla disparaître pour retourner dans son corps. La lance fit de même, sortant de l’épaule de Lektor pour réintégrer la rougeoyante. Au soleil, en dehors de son territoire, il lui était impossible de déployer tant d’armes et il ne lui restait plus que les flammes rouges. Quant à Mina et Méortis, elle avaient été brusquées par l’attaque de Ravage, mais étaient en vie. Mina avait cependant été affaiblie par la chaîne serpent : c’était comme ses forces étaient réduites de moitié.

– C’est mon territoire, maintenant, déclara Lektor en sueur, une main sur sa blessure. Nous n'avons pas vraiment parlé Ravage, mais je doute que nous ayons grand-chose à nous dire. Maintenant, les cartes sont de notre côté, j’ai une multitude d’artefacts à ma disposition et toi plus qu’un.
Ravage rit en entendit ces paroles. C’était un rire cruel, car sa colère n’était pas éteinte, mais elle riait également de la présomption de cette homme et de sa magie.
– … Très bien, forgeron. Mais je ne jouerai pas selon tes règles.
La déesse leva alors sa main droite vers le niveau de son visage. Elle ne déployait que rarement cette arme, mais c’était l’objet idéal pour rabaisser les impudents tels que cet enchanteur.
– Toi qui affectionne les armes, reprit-elle. As-tu déjà entendu parler de la première arme de métal ? Il s’agit d’une lame qui a vu l’état de toutes choses à son origine, une arme qui porte en elle l’autorité de la nature. La connais-tu, Sum Nimium ?
Alors, des lumières blanches parurent voleter autour d’elle comme des lucioles, avant de se concentrer dans sa main. Entre ses doigts, du métal rouge incandescent apparut, recouvrant cette force d’un autre monde, lui donnant une forme triangulaire. Lektor frémit en voyant l’objet se former. Il s’agissait d’un katar, une arme exotique au manche horizontal, et sa lame d’adamantite brillait encore d’une forge rougeâtre. L’épée était petite, pourtant, quelque chose autour d’elle changeait.
– … Vritra, fit Ravage. Le premier compagnon que j’aie forgé. Il se souvient du jour où votre magie n’était rien, et il réfute tout pouvoir plus jeune que lui même… Je vais briser vos armes et vos sorts, un à un!
Les flammes dans son dos avaient disparues. Seul persistait ce katar dans sa main droite. La rougeoyante bondit vers Lektor, toujours plus rapide que lui, et ce dernier avait laissé son arc pour préférer saisir une lance au fer couvert de runes, supposé déchaîner une explosion. Augmentant drastiquement sa force, il sauta en arrière et projeta le javelot… Mais Ravage le bloqua d’un coup de son arme, le brisant. Cela était à attendre, mais l’explosion prévue n’avait même pas eue lieu ! Ils n’étaient pas sortis de l’auberge… Ravage avait un excellent sens du combat. Si elle les forçait à l’affronter à la régulière, cela n’annoncerait rien de bon.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lady le Dim 10 Fév - 12:51

Lorsque la chaîne s'agrippa à sa cheville, le sort de Mina cessa et c'est dans un long et puissant cri guttural qu'elle heurta le sol, heureuse d'avoir une armure renforcée et enchantée. Sans cette protection, la chute lui aurait sûrement brisé quelques os.
Sa vision commença a faiblir quelque peu sous les effets du sort drainant et c'est avec inefficacité qu'elle tenta de se retenir de sombrer dans le portail. Ses doigts plantés en la terre ne furent d'aucun secours. Ses épées étaient rangées à ses hanches. Elle n'avait pas le temps de les dégainer pour s'accrocher à la roche du Mont. Et puis, elle l'avait promis à Lektor.
Elle ne les laisserai pas tomber. Elle ne condamnerai pas son chef, le garant de la sécurité de sa fille. Il devait survivre.
Il allait survivre.

Ses lèvres serrées tuèrent en l’œuf le cri qui menaçait de s'en échapper lors de cette chute qui lui parut interminable. L'air chaud semblait comme vicié à Mina qui se sentait de plus en plus épuisée.
Elle se releva avec lenteur en profitant du dialogue entre les deux êtres les plus puissants de cette pièce. Mina se sentait comme un fardeau. Elle n'avait ni l'expérience de Lektor, ni ses armes et ni la maîtrise de Méortis. Il aurait été mieux que Naoko survive, bien plus utile que la pâle géomancienne.

Mais l'heure n'était pas encore aux regrets ou aux larmes. C'est avec force et détermination que Mina se releva, tordant son visage en un rictus de douleur décidé.

Elle avait mal, elle avait soif et pire que tout, elle commençait à être réellement épuisée. Mais elle n'était pas morte et pour l'instant,c'est ce qui comptait véritablement.
Wilhelmina Goethe sortit d'une de ses sacoches un petit médaillon tout simple au bout d'une chaîne qu'elle passa autours de son cou. Le médaillon de Cassandre. Le seul objet personnel qu'elle avait emporté avec elle.
Il n'était rien de plus qu'un petit morceau d'argent, même pas enchanté. Mais pour Mina, il était enchanté de la plus puissante des magies : l'amour et la confiance de sa fille. Et c'est cela qui comptait pour elle, plus que le salut de l'humanité ou des espoirs d'un être immortel.

Cassandre l'attendait. Cassandre attendait son retour et elle ne pouvait se permettre d'imposer a cette si jeune enfant de perdre sa mère.
C'est avec une détermination et une haine nouvelle dans le regard que Mina posa les yeux sur Ravage. Ces yeux vairons brillaient de haine, de dégoût même et de hargne de vaincre.
Ses deux épées en main et un bouclier d'incanté sur le coude, faisant le long de son bras, Mina se tint prête.

Elle ne parut pas surprise lors de la révélation de l'arme. Iels affrontaient Ravage, c'était évident que des armes ordinaires ne seraient usées en ce combat, surtout en ce moment qui avait des mélodies de dernier assaut.
Mina tourna son regard vers Lektor et s’adressa à lui, sachant pertinemment qu’elle ne saurait pas quoi faire de son propre esprit. Elle savait qu’elle n’avait pas conscience de l’étendue des pouvoirs de Ravage ou de ce qu’elle pouvait faire par elle même.


Lektor. Utilise moi. Dis moi quoi faire. Je n’ai pas les connaissances . La seule solution qui vienne à mon esprit est une arme en Mithril. Mais cela ne sera pas efficient je pense, aux vues de ce que Ravage raconte..
Dis moi quoi faire Lektor. Sans tes ordres, je ne suis rien.


Mina avait formé une gangue de terre solide autours de ses poignets afin de solidifier ceux-ci et de les protéger encore plus. Elle espérait qu’avoir à détruire le sort pour l’atteindre ralentirait peut-être le katar.
La mage aux armes enchantées se sentait particulièrement inutile en ce combat de titans. Mais l’inutilité n’est pas la mort. Sous l’égide des tacticiens, même les poids morts comme elle peuvent faire une différence, la différence nécessaire à la victoire.

__________________________________________________
MIP Jesus
Lady
Lady
Trucideuse d'Exorcistes.

Messages : 337
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 21
Localisation : Sur les genoux de Jack

Feuille de personnage
Nom des personnages: Didi(-chan)/Lady

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Lord Penguin le Jeu 14 Fév - 14:06

Méortis observa attentivement l'environnement de la forge, et tous les éléments qui la composaient. Elle n'était pas à l'aise dans cet environnement et sa chaleur. La douleur de son dos revint quelques peu, et elle réajusta rapidement les effets de son voile pour s'assurer qu'elle n'aurait pas de souci avec la température ou la douleur. Elle pouvait encore conserver ses membres dans leur état nécrosé, pendant suffisamment de temps pour vaincre Ravage, ou pour être éliminée... De toute façon, elle ne pouvait pas se permettre de perdre la mobilité que ceux ci lui offraient, particulièrement si leur ennemi pouvait annuler la magie. C'était là le problème majeur. Avec une autre arme, ils auraient certainement été capable de la tuer en une attaque bien placée, mais Ravage avait par ce choix prit une position défensive... Elle se privait de la puissance offensive de sa lance ou de ses flammes pour miser sur l'endurance et la protection : Sans magie, il serait difficile de l'incapaciter, et si on ne pouvait la tuer, elle finirait forcément par sortir victorieuse, son endurance étant bien supérieure aux leurs.
La compréhension de cette capacité défensive était la clé qui ouvrait la porte de la survie. Comment fonctionnait ce katar? Nécessitait-il le contact?
Méortis incanta un sort et depuis les forges proches, 3 flammes s'envolèrent et foncèrent vers Ravage, depuis 3 angles opposés. Il s'agissait bien évidemment d'un bluff, et contrairement à la majorité des sorts de pyromancie, ces flammes n'étaient ni dangereuses ni explosives. De la basique pyrokinésie, à vrai dire, qui permettrait à Méortis de vérifier ce qu'elle avait à vérifier tout en économisant sa mana. Malgré tout, ce sort se voulait menaçant, et Méortis attaqua en cherchant l'angle mort, comme si son coup se voulait décisif. Elle voulait voir comment Ravage réagirait, et comment fonctionnerait le Katar face à cette situation.
Elle espérait que cela permettrait aussi à Lektor de faire les bonnes déductions, afin qu'ils puissent se coordonner.
Elle restait à bonne distance et prête à se déplacer rapidement, la portée du Katar semblant être la plus limitée des armes de Ravage jusqu'ici.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par DALOKA le Jeu 14 Fév - 16:02



Ravage ne réagit nullement à l’attaque triple de Méortis qui fondit vers elle. Les spectres roux supposés êtres brûlants la frappèrent certes mais sans aucune conséquence, aucune trace de brûlure, cependant seule une des flammes, qui toucha le katar, disparut intégralement comme si elle n’avait jamais existé. Le sortilège avait été totalement ineffectif.
Lektor se dit avec désarroi qu’il aurait aimé avoir une lame en mithril en sa possession dans ce cas de figure, mais hélas ce n’était pas le cas. Il n’avait aucune arme qui ne se briserait pas devant Vritra… Cependant il avait des moyens de blesser Ravage malgré tout. Des armes en argent, peut-être même des armes en demonium… Si la magie elle même ne pouvait pas blesser directement Ravage, ses armes à offensive magique, et même son arme la plus puissante, seraient inutiles. Lektor ne réfléchit pas longtemps et invoqua dans ses mains une lance d’argent et la dague demonium de Balrog qu’il conservait… Malheureusement, tant qu’elle tenait cette arme, il devrait renoncer au projet de la bannir à jamais dans un autre plan. Avait-il la technique nécessaire pour lui trancher la main en plein combat ? Sûrement pas. Lektor utilisa l’enchantement de sa ceinture pour amplifier ses facultés physiques de manière constante: il pouvait risquer le corps à corps sans être effacé à présent. Un tatouage en forme de tête de dragon grimpa de la nuque jusqu’à la joue de Lektor, brillant comme une flamme, car il aurait besoin de pousser à bout son enchantement et son corps.

– Mina ! Appela t-il. J’ai besoin que tu contrôle le terrain ou que tu la ralentisse, peu importe comment !
il ne fit pas plus long, comptant sur Méortis pour agir d'elle même. Voyons… Visiblement la magie cessait d’exister uniquement au contact de Vritra. Peut-être que son corps était protégé des conséquences de la magie grâce à ce contact, mais cela voulait peut-être dire qu’elle devrait détruire un obstacle magique et ne passerait pas tout simplement au travers. Peut-être cela était-il réalisable. Ravage fonçait vers Lektor, qui avait ses sens en ébullition et était au maximum possible de sa force. Elle était en face de lui avant que Mina puisse intervenir, mais il pensait pouvoir éviter son attaque, sa portée étant réduite. Lektor l’intercepta d’un estoc de sa lance, que Ravage attrapa dans sa main sans difficulté avant de tenter un coup de katar de bas en haut vers la tête du gardien de fer qui put décaler légèrement son corps pour esquiver à temps. Le bras de Ravage passait maintenant au dessus de l’épaule de Lektor, qui jugea l’occasion parfaitement pour la blesser à l’aide de la dague… Mais la rougeoyante réagit au quart de tour. Elle donna à Lektor un puissant coup de genou dans l’abdomen, qui le souleva à plusieurs mètres du sol, enfonçant le métal de son armure. Le Sum Nimium s’écrasa par terre, crachant du sang et tentant immédiatement de se relever. Ravage allait profiter de l’instant pour lui porter un coup décisif. Vritra semblait vibrer, rendre l'air autour de lui trouble, comme si l'arme était en perpétuel désaccord avec le monde.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Transmigration divine - Page 11 Empty Re: Transmigration divine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum