[Magie] La magie: l'Essentiel

Aller en bas

[Magie] La magie: l'Essentiel

Message par DALOKA le Mer 12 Déc - 0:20

I : Introduction aux concepts élémentaires

A) La magie, une énergie


Dans l’univers d’Eclipse, la magie désigne une énergie intangible et immatérielle qui se trouve un peu partout dans l'environnement et dans les êtres vivants, aussi appelée mana. Cette énergie peut être utilisée par un être intelligent pour influencer et altérer le monde de multiples manières, parfois impossibles autrement. C’est ce qu’on appelle faire de la magie.

Dans ce post, nous allons donc traiter du concept de magie dans l’univers d’Eclipse, et de ce qu’il faut en comprendre.

Note : Le surnaturel n’est pas cantonné à la magie, et au mana. On considère par exemple  que le vampirisme et les artefacts antiques n’ont rien à voir avec la magie.

B) Interaction corps-esprit-âme

Comme dit précédemment, la mana est une énergie relativement courante, qu’on retrouve dans chaque être vivant, mais aussi diffusée dans la matière non vivante, comme l’air.

Dans l’univers d’Eclipse, chaque être vivant est composé de trois parties qui forment un tout: Le corps, l’esprit, et l’âme.

Le corps est le lien de l’être au monde matériel.

L’esprit représente l’intellect de l’être, sa mémoire, sa capacité de réflexion.

Quant à l’âme, elle est la partie la plus ésotérique. Ce qui nous intéresse ici, c’est la propriété qu’elle a de puiser en permanence dans la mana environnante.

En un sens, l’âme fonctionne comme une pompe et un réservoir de la mana. Tant qu’il y a du mana alentours, l’âme l’absorbera à un débit défini. Elle a cependant une contenance maximale à partir de laquelle elle ne peut plus stocker davantage d’énergie.

L’esprit fait le lien entre l’âme et le corps. Par un effort et une action de l’esprit, on peut utiliser la mana stockée dans l’âme, la manipuler, la convertir, et s’en servir de multiples manières. C’est ce qui s’appelle jeter un sort. Ainsi, pour qu’un être puisse lancer un sort, il doit avoir un esprit suffisamment développé, et les animaux en sont bien incapables. Pour beaucoup de sorts, le corps sert de catalyse et de vecteur. Exemple : Générer une flamme dans sa main.

Il est aussi important de noter que la magie et son utilisation sont soumises à de nombreuses règles plus ou moins complexes, et qui ne seront pas toutes nécessairement exposées dans ce post.

C) Concept d’incantation



Exécuter un sort consiste primordialement en la consommation d'une quantité de mana X pour produire un résultat Y. Néanmoins, la magie est une science complexe et apprendre à lancer un sort peut-être une véritable épreuve mentale.
Chaque sort est associé à une formule. L'usage d'incantations, de signes, et/ou de consommable est d'une grande aide lors d'un lancer de sort, parfois obligatoires. Seuls des magiciens relativement expérimentés se permettront de s'en passer. Ces incantations/signes/consommables servent de "déclencheur", le lancer d'un sort se déroule donc généralement ainsi:
Déclencheur=>Aiguille l’esprit sur nature du sort et sa destination=>Mouvement et transformation du mana=>Sort.

En général, les incantations sont en runique, c'est néanmoins les conventions impériales de l'apprentissage de la magie, officialisant le runique comme "langue de la magie".  Ces formules sont généralement formées de mots simples décrivant un élément ou une action(exemples plus bas). Il est rare qu'on utilise sa langue commune pour apprendre la magie, même si la pratique devient plus courante. L'apprentissage basique de la magie résulte en l'association de "mots" à un "concept", de ce fait prononcer un mot lié à ce concept facilite grandement le lancer de sort, il est possible de faire sans et de visualiser le concept dans la tête, mais c'est comme faire comme du vélo sans guidon: il faut une certaine expérience en magie. Il est aussi possible, en s'exerçant mentalement, d'associer un geste à un concept.
A noter que certains sorts, trop complexes pour l’esprit humain, ne sauront se passer d’incantation complète orale ou écrite.

II : Généralités sur les mages

A) Difficulté d’apprentissage de la magie et caractère non inné

Un sortilège est une action complexe, parfois risquée qui nécessite généralement une certaine compréhension des concepts magiques. Il faut donc des années d’entraînement pour apprendre une magie à un niveau moyen, et encore plus d’années pour la maîtriser à un stade avancé. Ce temps d’apprentissage dépend de la complexité de la magie, et peut varier entre 10 et 40 ans pour atteindre un niveau moyen.

S’il est théoriquement possible pour n’importe qui d’apprendre la magie, 99,99% de la population d’Eclipse n’est pas dans ce cas. Pour supporter un tel apprentissage, il faut avoir la chance d’être lettré, d’avoir de bonnes prédispositions intellectuelles et magiques, et d’avoir les finances pour pouvoir se dédier entièrement à ses études. Par dessus le marché, il faut trouver un maître et se faire accepter en tant qu’apprenti, ou alors déverser d’énormes sommes dans une école de magie. Ensuite, il faut accepter l’idée de passer sa vie à étudier la magie.

La quantité de mana maximale est approximativement la même pour tous les êtres humains (les meilleurs d’entre eux n’atteignent pas le double de la quantité moyenne). Cette quantité de mana, une fois entièrement déchargée, prend environ un jour à se régénérer entièrement.

Plus un sort est puissant, plus il consomme de mana. Sans mana, impossible pour le magicien de jeter des sorts. Si l’aspiration de mana dans l’environnement est possible pour en un sens contourner ces limites, elle ouvre le magicien à de nouvelles contraintes. En effet, il ne peut la stocker, et doit immédiatement l’utiliser. Outre cela, elle demande un apprentissage particulier, qui demande des années de plus à être ingérées, et qui n’est applicable que dans une certaine gamme d’environnements (impossible de faire du druidisme en ville).

B) Situation des mages dans l’univers



En raison de la rareté des mages dans l’univers(un peu plus de dix milliers sur tout le continent principal), ils se réunissent fréquemment en une forme d’élite, mis à part en Bérilion où l’usage des arcanes est prohibée. De la même façon, vu que l’apprentissage ET la pratique de la magie, qui nécessite parfois du matériel extrêmement onéreux, sont coûteux, il n’est pas rare qu’un grand mage soit également dans l’aisance, et quelqu’un d’important.

Dans l’Empire d’Haynailia, les nobles ont parfois une éducation magique dispensée par un mage payé par la famille, ou bien transmise par les aînés pour les familles étant mages de générations en générations. En dehors de ce cas, il existe deux moyens d’apprendre la magie : se trouver un maître en magie ou faire partie d’une communauté de mages. La cité d’Axaques, située dans le nord de l’empire, est l’organisme magique le plus important du continent d’Eclipse, et dispose d’une grande académie. Il existe néanmoins des équivalents ailleurs comme l’Ismagonion à Scarrath.

La plupart des magiciens sont des érudits, des explorateurs et des chercheurs, mais certains consacrent la puissance de leur magie à d’autres usages, que ce soit pour servir leurs ambitions ou la mettre au profit de la faction ou de l’état dont ils font partie. Dans tout les cas, être mage, ou même maîtriser des notions de magie sans se qualifier de mage, confère une image sociale qui selon l’environnement peut-être à l’avantage ou au détriment de l’individu.
avatar
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2169
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum