Les ruines de Cavillace

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Coco le Jeu 15 Aoû - 19:02

Yotsuba écouta Honoré Vasseur attentivement. Elle était visiblement intéressée par le sujet. Intérieurement, elle était déçue du fait que la plante ne soit pas aussi extraordinaire qu'elle ne le pensait.
Elle avait bien envie de lui poser plus de questions, mais l'anxiété qui remontait dans son torse le lui en empêchait pour l'instant. Elle se sentait déjà un peu stupide pour avoir posé une question pareil. Bien sûr que ce n'était pas une authentique fleur Hayguemeth. Quelle bêtise de sa part, elle pensa. La jeune Bérillienne se fit une note mentale de poser plus de questions à Vasseur plus tard. Pour l'instant, elle avait un besoin fou d'explorer, de découvrir et de prendre des notes à l'intérieur du temple. Elle allait devoir optimiser son temps le plus efficacement possible, afin de faire de cette sortie une victoire d'information.

Je pense que ce serait une bonne idée de partir explorer. , dit-elle. Il y a sûrement beaucoup de choses à découvrir ici. Si cela ne vous dérange pas, pourrions nous reparler plus tard dans l'après-midi? J'aimerais pouvoir vous poser des questions après avoir exploré un peu plus.
Elle inclina légèrement la tête par respect, et se mit a attendre.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Jeu 15 Aoû - 19:09

Haydée avait abandonné ses propres recherches et s'était mose à écouter Vasseur. - Ces recettes que vous avez recréées, viennent-elles toutes de ces pyramides ? Ça sonne comme une concoction qu'ils auraient donné à un de leurs zélotes durant des rituels. Peut-être que tout les secrets quand à leur déroulement se trouvent ici ? Haydée avait eu peur de couper la parole ou faire perdre leurs temps à l'une de ses camarades ou Alfred mais la question la travaillait, surtout après que Yotsuba ait manifesté son intérêt pour aller ailleurs. Peut-être que les sous-sols contenaient d'autres savoirs que les Hayguemeths s'étaient transmis entre eux.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Ven 16 Aoû - 0:12

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)



Vu de près, il devenait plus évident que les yeux de Chrysopée étaient faits de citrine. L’être semblait le fruit d’un travail indescriptible même si l’on pouvait deviner qu’il n’était pas fait de chair. En un sens, elle était magnifique, et pas juste car son physique avait été calqué sur celui de Maria, femme relativement attirante, cependant savoir qu’elle n’était pas humaine la rendait également dérangeante. Elle ne clignait jamais des yeux et Yvain put l’apercevoir d’autant plus qu’elle s’était rapprochée. Dans une expression faciale pleine d’émotion, sa bouche s’arrondit d’étonnement en écoutant ce que Yvain disait.

– Je vois, oui je le saisis bien ! Vous êtes très proche de ce lion, et il ne vous causerait aucun tort n’est-ce pas ? Depuis toujours il suit vos pas, compagnon fidèle : ni vous ni moi n’avons à le craindre, oui cela est vrai ! Pourtant c’est également la chose naturelle à faire devant cette créature… Hm, mes excuses, me voilà encore qui m’emporte. Ce qui me vient à l’esprit est que ce lion et vous sont comme moi et ma créatrice.
Maria jeta un regard par dessus son épaule, l’air un peu désemparé. Elle voulait expliquer à Chrysopée que la comparaison était grossière, mais elle tentait à sa manière d’apporter une comparaison à la crainte qu’elle évoquait à autrui alors qu’elle était dotée d’une loyauté sans faille.
– Nous allons avancer, fit Maria. Il y a encore des choses à voir en dessous.
Ils descendirent ainsi au niveau inférieur, qu’Yvain décide de garder la gemme avec lui ou de la laisser à sa place. Ils se trouvèrent cette fois dans une salle plus large que le couloir où ils se trouvaient, et Maria augmenta la luminosité de son sort pour mieux couvrir toute la salle. Les murs étaient recouverts de gravures qui représentaient toutes des humanoïdes dans des actions diverses, le tout représenté dans un style archaïque dénué de perspective. Pas un coin de mur de la large salle ne semblait avoir été laissé inexploité, et l’on pouvait sans doute perdre beaucoup de temps à en observer les détails.
– Ces inscriptions, on le suppose, narrent ce qu’il se passait à la pyramide et le quotidien des résidents de cet endroit… Enfin, notre faible connaissance du langage fait que beaucoup de choses déduites de ces gravures sont des suppositions, en revanche elles sont en excellent état. Là par exemple, puisque nous en parlions, nous avons la scène du sacrifice, effectuée sous une représentation de soleil éclatant. Vous devriez tenter d’observer vous même.



Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)


- Nous les avons déduites à l’aide de nos savoirs en alchimie, de recherches effectuées ailleurs, et de certaines gravures dans la pyramide. Elles décrivent les effets des potions et non leur origine. Naturellement il n’est pas impossible que nous trouvions des zones inexplorées ou plus de savoir est caché… Pour être franc, je suis de l’avis que cet endroit est un lieu de recherche. La question importante est donc de savoir vers quel but ces recherches étaient axées, puisque je ne pense pas qu’une manipulation si complexe et précautionneuse de la mana d’un mort se ferait uniquement à but rituel. Et selon moi ces potions n’étaient qu’un moyen, non la fin.
Enfin, mon assistante aura probablement d’autre thèses à vous proposer. Je suis un spécialiste de l’enchantement et de l’alchimie et leur usage à travers les époque, mais pour ce qui est de l’histoire des Hayguemeths elle s’y connaît mieux que moi. C’est même elle qui m’a appris à déchiffrer quelques mots. Si vous voulez y allez, ne vous gênez pas, nous nous reverrons, ne serait-ce que pour reparler de ce que vous avez vu là bas.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Lord Penguin le Dim 18 Aoû - 18:50

-Bien, répondit simplement Délicate à Vasseur, contente d'avoir pu si aisément se délester de la responsabilité du choix de la destination du groupe. Nous irons donc voir votre collègue aux sous-sols. Au plaisir de vous recroiser, monsieur.
Elle convia donc le reste du groupe à l'y suivre s'ils n'avaient pas plus de questions à poser.
Alfred continuait à suivre les 3 autres silencieusement, mais il avait cessé de marmonner à lui même et son regard s'éclairait petit à petit. On pouvait sentir qu'il reprenait du poil de la bête.

__________________________________________________
_____

Les signatures, c'est pour les faibles Noël
Lord Penguin
Lord Penguin
Héros Prinny

Messages : 988
Date d'inscription : 29/09/2013
Localisation : Excellente question ._. Il serait temps que je m'informe

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Jeu 22 Aoû - 11:05

-Je suppose oui, qu'il ne me ferait jamais de mal. En même temps cela n'est jamais arrivé donc je ne peux qu'être optimiste à ce sujet... Mais qu'entendez vous plus précisément par "comme moi et ma créatrice"? fit-il se laissant à penser qu'elle avait un certains charme, sans mot dire. Dérangeant, mais bel et bien présent. Il glissa la gemme, dans tout les cas, dans sa sacoche. L'énorme félin quand à lui semblait toujours s'ennuyer mortellement, il n'y avait même pas une petite souris à se mettre sous la griffe.
Quand ils arrivèrent dans la salle, Yvain sortit de nouveau son carnet, et de quoi noter. Il partit à la recherche d'une pierre comme celle qu'il avait, ou de représentations des rituels, pensif, et se sachant probablement suivi par Chrysopée.

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Ven 23 Aoû - 17:41

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

– Je comprends parfaitement si cela n’est point assez clair, répondit Chrysopée. Depuis ma création, ou peut-être devrais-je dire mon incarnation dans ce monde, l’on estime que je suis une menace potentielle. La faute à mes capacités magiques uniques… Et il m’est arrivé de causer du tort à autrui sans le vouloir, ce qui contribue à exciter la méfiance d’autrui. Voyez le jeune frère de ma créatrice ? Il me voit d’un mauvais œil et je pense que c’en est la cause… Ce que je désirais faire entendre, c’est que l’on pourrait craindre votre animal à cause de sa nature puissante. Quand bien même est-il bon et fidèle.
Observant les inscriptions, Yvain put apercevoir des scènes de vie quotidienne : des hayguemeths, humanoides au physique allongés, cultivant la terre et s’occupant de bétail. Ils étaient vêtus de tenues simple, voire apparaissaient torse nu. En glissant son regard loin de la scène d’agriculture, il put noter que certains personnages avaient des parures plus détaillés, et une sorte de coiffe garnie de plumes sur leur tête. Une scène représentait l’un d’entre eux en position de hauteur, alors que le peuple était dans une position de prière. Une autre en représentait deux réunis auprès d’un humanoide au moins deux fois plus grand qu’eux. Hélas, le style était plus représentatif que précis, il n’était pas assuré qu’il puisse trouver une représentation précise de l’objet qu’il avait entre les mains : parfois les hommes à plumes tenaient divers objets dans les mains, probablement des pierres, mais leur forme était inconsistante. Il était facile de se perdre dans l’immensité de ces représentations : en se tournant vers une scène de sacrifice, il put noter que si l’un des individus exécutait l’aspect le plus physique du rituel, le meurtre en lui même, l’autre se tenait simplement debout avec un objet dans ses mains : peut-être était-ce dans cet objet qu’il absorbait la mana du mort. Mais il ne correspondait pas précisément à ce que Yvain avait trouvé.


Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)



Le second groupe marcha donc encore jusqu’à atteindre l’escalier en colimaçon pour s’enfoncer dans les profondeurs de la terre, où un sort de lumière fut requis afin de s’y repérer, d’autant plus que les marches étaient nombreuses, courtes et traîtres. L’endroit était bien plus terne que la pyramide, dépourvu de décorations, mais lorsqu’ils arrivèrent au fond après une marche un peu plus longue qu’ils s’y attendaient, ils purent voir que de multiples sources de lumières éclairaient cette immense cave : des torches avaient été installées de façon irrégulières, réchauffant l’air froid du sous sol où chaque pas semblait produire un écho. Comme l’avait dit Vasseur, l’endroit était un désordre qui éveillait la vigilance : les débris et le gravier régnaient un peu partout sur le sol, certains murs semblaient partiellement effondrés en formant des tas de roches informes réunis sur les bordures de la salle. Certaines pierres sur le sol, perdues au milieu d’une myriade de cailloux, semblaient être des fragments de pierres travaillées par la main de l’homme à en voir leur forme ou certains motifs y apparaissant. Le passage vers ce lieu avait été libéré récemment et peu de nettoyage a été fait, obligeant à marcher avec grande précaution. Il serait surement possible de trouver des choses, utiles ou inutiles, en soulevant quelques roches, mais il n’y avait pas qu’une présence humaine ici : peu de temps après leur arrivée, un petit rat surgissant de l’obscurité passa vivement sous les jambes des apprentis mages pour disparaître sous des débris, fuyant visiblement la présence humaine qui venait de l’approcher. C’est dans un coin de la salle, où les torches se faisaient plus nombreuses, que le groupe aperçut deux individus : une jeune femme en uniforme d’Axaques, courbée sur quelque chose par terre, et un homme debout, bras croisés, et semblant s’ennuyer ferme. La première, probablement la mage nommée Hortense qui assistait Mr. Vasseur, était une petite femme frêle à l’uniforme un peu débraillé et aux cheveux d’un sombre châtain, mi-courts et frisés. Elle avait l’air absorbée dans ce qu’elle regardait, au point où elle ne prêta aucune attention au groupe qui venait d’entrer dans le sous sol. Ce ne fut pas le cas de l’homme, un solide gaillard dans la trentaine, qui n’était de toute évidence par un mage : il était habillé dans un épais gambison, ses avant bras étaient protégés par des gantelets, et il avait une épée à sa ceinture. Qui plus est, son visage stoïque et patibulaire ne donnait nullement une impression accueillante, et un bandana couvrant ses cheveux semblait également dissimuler une bien laide cicatrice. Il ne dit cependant rien en voyant le groupe, reconnaissant l’uniforme, et se contenta d’interpeller la mage à ses côtés. Se relevant, Hortense passa rapidement sa main sur ses cheveux, épousseta sa robe et tâcha d’arranger sous la panique un bouton de manchette: avant qu’elle y parvienne le groupe l’avait déjà atteinte et elle fit volte face, un grand sourire faux sur son visage couvert de tâches de rousseurs, alors qu’elle gardait ses deux mains dans son dos.

– Vous êtes les étudiants ! Je ne m’attendais à ce que vous veniez ici si tôt dans la journée… Hm ! Ca ne fait rien vous ne me dérangez pas vraiment. Maria n’est pas avec vous ? Oh, elle vous a séparé en groupes j’imagine ! C’est bien !… Hm, bien dommage. Elle n’est pas venue me dire bonjour aujourd’hui.
Elle révéla enfin ses mains couvertes de poussière, une fois que ses manches furent arrangées.
– Hortense Grimhart, fit-elle dans une révérence. Adamas de mon nom d'épouse, et mage de 3ème rang à la DHA. Je suis une spécialiste de l'histoire des peuples non humains, entre autre choses. J’espère que vous n’êtes pas trop intimidés par l’endroit, travailler sur l’archéologie nous éloigne parfois beaucoup des bureaux vous comprenez ?… Naturellement je serais ravie de discuter avec vous, mais comme vous le voyez j’étais assez occupée. Mais nous pouvons arranger cela : il y a pas mal de choses à faire ici, alors vous pouvez m’aider en contrepartie.
– Si ça vous ne dérange pas de soulever quelques pierres ce serait arrangeant les enfants,
commenta le mercenaire. J’ai à tendance à m’occuper de tout le travail physique.
– Et ce malotru est Rudolf. Nous le payons depuis longtemps pour travailler ici… Mais ne faites pas trop attention à lui. Il est principalement là pour empêcher les voleurs d’avoir l’idée de venir ici… Vous savez, il y a pas mal d’objets dans ces ruines qui pourraient être vendus très chers.

Alfred pouvait reconnaître Hortense, qui avait quelque peu fréquenté sa sœur et faisait partie de la famille Grimhart, partageant le nom d'une des villes du comté Boldgate et comportant des mages dans sa lignée. Il savait qu’elle avait l'âge de Maria malgré son allure, car elles avaient leurs quatre premières années à Axaques ensemble avant que la carrière de Maria ne s'accélère considérablement. Elle jalousait la génie des Boldgate en tout points. Hortense n’était pas une personne très appréciée de manière générale, même si elle était bien vue par certains mages de haut rang pour son savoir théorique élevé. En revanche le fait qu'elle ait rejoint la famille Adamas était nouveau.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Ven 30 Aoû - 0:20

Haydée s'approcha lentement du point sur lequel Hortense se fixait. Elle s'inclina légèrement en se présentant sommairement. - Bonjour, Haydée Cebron, j'espère bientôt rejoindre la DESCA, j'aimerais vous assister si possible. S'en vraiment attendre de réponse, elle balaya le coin qu'Hortense semblait observé. Après quelques secondes, elle réalisa qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'était son sujet d'intérêt. Haydée regarda dans plusieurs directions, cherchant une tablette ou une gravure de quelque forme, son golem flottait au dessus de quelques décombres alentours, essayant de trouver une piste pour sa maîtresse.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Ven 30 Aoû - 13:09

-Je vois parfaitement, mais en soit quel est ce pouvoir qui fait que les gens peuvent vous craindre hmm?fit-il toujours penché sur les murs et un peu déçu de ne rien trouver d'ailleurs. Son familier quand à lui baillait, toujours autant ennuyé. Il ne semblait y avoir guère de rats à chasser.

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Coco le Ven 30 Aoû - 17:15

Yotsuba n'avait pas vraiment envie de se présenter une nouvelle fois à un nouvel adulte. Elle laisserait l'honneur à sa meneuse de groupe.
Dès qu'ils étaient descendus dans les souterrains, à vrai dire, elle avait déjà commencé à s'éloigner légèrement du groupe pour pouvoir mieux observer les murs et les pierres du temple. Elle regardait les ruines comme si il s'agissait d'un trésor.

Haah... Quelle chance de pouvoir avoir accès à ce type d'endroit.
Ne voulant tout de même pas s'éloigner trop loin, elle se mit à faire les cent pas dans les couloirs et allées, en ésperant pouvoir trouver quelque chose d'intéressant tout en restant à portée de voie.
Coco
Coco

Messages : 273
Date d'inscription : 11/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Ven 30 Aoû - 18:23

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

– Mon pouvoir vous dites ?
Répondit Chrysopée, un peu gênée, avant de reporter son regard vers Maria qui intervint alors.
– Ce n’est pas un secret, même si elle n’a pas le droit de l’utiliser, fit Maria. Je ne vous l’ai pas dit pour ne pas être rapidement assaillie de questions sans lien direct avec notre tâche, mais vous êtes un petit groupe alors cela serait moins dérangeant… Pour faire bref, Chrysopée n’est pas un golem ordinaire. Si vous n’avez pas entendu parler du projet Sanctica où je travaille, c’est un titan, un esprit magique très ancien qui réside dans un corps que j’ai créé, même si sa mémoire commence au jour de son incarnation et qu’elle est donc un peu comme une enfant. Chaque titan a un pouvoir unique, et Chrysopée est capable de lier son esprit à celui d’une personne, gagnant une personnalité opposée à cette dernière et, surtout, des pouvoirs magiques contrant ceux de cette personne et étant de puissance strictement égales à cette dernière. Elle pourrait-être extrêmement puissante, alors on ne l’autorise pas à utiliser son pouvoir de manière inconsidéré… Elle n’aime pas être isolée cependant, alors d’habitude son esprit est lié au mien comme c’est actuellement le cas. Moi ça va, car elle a un rapport très différent avec ma personne, néanmoins si elle faisait cela avec vous, vous risqueriez d’avoir des ennuis, je ne vous conseille donc pas de faire l’expérience.
Chrysopée baissa la tête ses deux mains jointes ensembles, semblant accablée de honte après ce que Maria venait de dire.
– Ceci mis à part, vous avez trouvé un objet intéressant. J’en ai déjà vu de similaires. Hélas on n’en a pas encore trouvé d’usage… J’ai une certaine expertise dans les traitement des gemmes. Même si elle n’est pas magique il existe des façons de tailler les pierres de manière à favoriser certains enchantement. Il y a quatre ans, le Baron Despiza, hélas mort avant de révéler son secret, avait créé une pierre miraculeuse nommé la gemme céleste grâce au choix d’une pierre spécifique et la façon dont il l’a traité… Et la gemme a disparu dans la nature la même année. Enrageant n’est-ce pas ? J’aurais dû m’y intéresser plus à l’époque… Mais j’avais d’autres préoccupations.
Maria se racla la gorge comme pour éclipser ce dernier propos.
– Nous allons passer à la seconde salle de l’étage, si vous le voulez bien. Nous pouvons continuer de parler en route.
Ainsi, Maria et le reste du groupe s’enfoncèrent dans un autre couloir.

Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)

Hortense semblait observer une inscription au milieu des pierres et de la poussière, qui avait été visiblement dégagée aux alentours pour la rendre un peu plus observable. Haydée n’y comprenait rien : l’écriture était petite et probablement du Hayguemeth, qu’elle ne savait pas lire. Au milieu des décombres se trouvaient entre les pierres des morceaux de terre cuite brisée et de métaux, certains ressemblant vaguement à des pièces d’armures en très mauvais était mais visiblement trop grandes pour être portées par des humains. Les flammes renvoyaient de temps à autre la lumière de quelques objets en métal brillant, peut-être des bijoux en or ou en d’autres métaux précieux. En dégageant des pierres on devrait pouvoir y accéder plus ou moins facilement. Pas étonnant qu’Hortense ait parlé d’objets de valeurs.
Yotsuba put de son côté voir que sur un des murs qui n’était pas recouvert de pierres se trouvait des reliefs intéressants. En fait, certaines pierres ressortaient un peu plus du mur, d’une façon désordonnée à première vue, mais cela ne lui semblait pas entièrement un hasard : toutes les pierres rectangulaires dépassaient de 5 à 7 millimètres le reste du mur, ni plus ni moins. Néanmoins en s’éloignant du groupe la lumière se faisait plus faible, et l’obscurité couvrait les plus menus détail de la pierre.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Ven 6 Sep - 16:14

Dépitée de ne pas pouvoir collaborer avec Hortense, Haydée se retira, grâce à son léger "ménage" des lieux, quelques bijoux et objets Hayguemeths s'étaient révélés à ses yeux. Évidemment, Rudolf les protégeait des voleurs mais une élève de ses employeurs ne devrait pas être un problème pour lui, se dit-elle. Elle ramassa quelques biens à ses pieds avant de se rendre auprès du gardien. - E-excusez moi, ça ne vous dérange pas si je récupère quelques un de ces trésors ? Cela serait une excellente opportunité pour mes confrères d'Aixaques si je pouvais leur rapporter d'anciennes objets enchantés. Établir l'histoire de la magie est l'œuvre de toute une vie pour certains. Haydée tenait dans ses mains jointes ses maigres trouvailles pour l'instant. Elle avait même pris un air abattu afin de paraître plus crédible. Bien sûr, elle ramènerait sans doute la majorité de ses trouvailles aux divers départements de sa ville mais elle comptait bien garder le reste pour ses propres besoins.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Sam 7 Sep - 1:27

Sur le chemin, avant de se préparer à la suite des découvertes Yvain ajouta quelques mots:
-En tout cas, Chrysopée est une superbe création particulièrement belle, j'en suis époustoufflé. Les titans, j'en ai juste entendu parlé grâce à Alice de Crawn qui a un cercle de connaissances assez étrange qui en aurait rencontré disaient-ils mais je n'y croyais guère. Enfin bon... Quand à la pierre je compte l'emmener, j'éspère que ce ne sera pas un problème...
Il avait pris notes de ce qu'avait dit Maria, et caressait son familier qui s'ennuyait toujours plus..

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Lun 9 Sep - 19:22

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

Maria se racla la gorge, ayant l’air visiblement un peu embarrassée. « superbe création particulièrement belle » ? Cette phrase à rallonge était presque inquiétante… Enfin, peut-être ne serait-elle pas gêné si Chrysopée ne partageait pas son physique. La mage ravala tout commentaire alors que Chrysopée exprimait un sourire bienheureux et plein de fierté, ce qui ne plaisait pas non plus à Maria, mais bon…

– Pour l’instant ce n’est pas grave que vous portiez l’objet avec vous, expliqua t-elle. Si vous voulez emporter des objets à la fin de l’exploration en revanche, cela dépendra uniquement de Mr. Vasseur : cela sera discuté à la fin de la journée.
Cette fois, le groupe arriva dans une autre salle carrée aux murs eux aussi décorés, mais qui avait pour centre une étrange structure : un bloc de pierre semblait taillé pour adopter la forme de la pyramide en elle même, et était entouré par quatre petits obélisques, des pieux de pierres qui accompagnaient chacun de ses angles. La pierre de l’objet semblait différente, plus claire, plus lisse, et plus soignée. En dehors de la poussière déposée dessus, la structure semblait même impeccable.
– C’est l’étage le plus bas. Comme vous le voyez, l’objet central ressemble grandement aux pyramides hayguemeths… Une observation minutieuse a prouvé qu’il avait un usage magique et était enchanté, cependant, y insuffler de la mana ne suffit nullement à rétablir son fonctionnement initial… Et s’essayer à graver dessus d’autres enchantements risquerait de ruiner à la jamais la fonction de l’objet. Quand aux décors des murs, ils sont similaires à ceux de la précédente salle, la différence est qu’alors que ceux que nous venons de voir décrivent la vie terrestre, ceux ci décrivent la vie céleste. Ces représentations, plus abstraites, représentent les dieux et le destin des âmes dans l’au delà. Hortense me serait ici très utile, elle est incollable sur la mythologie Hayguemeths, mais dans les grandes lignes… Les hayguemeths, comme certaines cultures, pensaient que les étoiles ont un lien avec l’au delà et le monde des dieux. Si vous souvenez bien, ils estimaient venir eux même des étoiles, et pensent que la magie a la même origine. Ainsi la mort était un retour au monde spirituel, d’où l’âme provient. Ils observaient les constellations du ciel, dessinaient des cartes des étoiles, et attribuaient certaines à la sphère de certains dieux ou d’autres. Tout comme l’école impériale moderne d’astrologie, ils avaient découverts, par leur propres moyens, que le soleil était le centre de l’espace… Enfin, ils étaient réellement obsédés par le sujet de ce qui se trouverait au-delà des cieux. Il se peut même qu’ils savaient des choses qui nous échappent… Je n’apprends rien à personne en disant que l’observation des étoiles n’est pas le domaine le plus populaire, étant donné la taille réduite de son centre de recherche à Axaques.
Toujours est-il que si vous regardez les cartes du ciel ici et là, vous remarquerez qu’elles correspondent aux dernières observations… En revanche, leur fusion de la science et de la religion nous oblige à être prudent quant à l’interprétation de nos recherches. Ils avaient un certain retard sur de nombreux points… Hortense a traduit des textes attestant de la venue d’un être des étoiles, hors, une telle chose pourrait-être n’importe quoi d’assez impressionnant pour leur donner ce sentiment.

Maria Limstella continuait son discours alors que Chrysopée fouinait à droite et à gauche dans la salle, touchant un peu à tout et n’importe quoi, et se penchant sur la réplique de la pyramide. Yvain put sentir une légère secousse sous ses pieds, d’origine inconnue, qui s’estompa aussitôt. Maria allait enchaîner sur le prochain sujet.


Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)


-Cela dépend,
dit le gardien. Vous montrerez tout cela à Hortense : elle a l’autorité pour garder quelque chose si cela l’intéresse, que vous le trouviez ou non. Je crois que vous en parlerez à la fin de la journée. Vous inquiétez pas, vous n’êtes pas des voleurs… C’est à vous de discuter ça entre mage.
Haydée avait récupéré des bijoux, mais également une dague, ce pourquoi le gardien lui recommanda de faire attention. En bronze, l’objet n’avait pas rouillé et avait un manche fait pour tenir dans une large main (elle pouvait poser ses deux mains sur le manche, même si ça rendait la poignée inconfortable). Entretenu, l’objet pouvait probablement être joli étant donné qu’il était intact.
Impossible pour elle de savoir s’il était magique. L’absence de mana ne signifiait pas absence d’enchantement, et elle était bien incapable de comprendre le langage écrit magique des Hayguemeths (s’il y en avait un).
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Sam 14 Sep - 12:51

En sentant la secousse sous ses pieds Yvain fronça les sourcils, et se tourna vers Chrysopée.
-Tu as senti la secousse là...?dit-il ayant interrompu son flot de notes, tellement cela l'avait surpis. Il se demanda si cela avait raison de la pierre qu'il avait amené, et commença à regarder un peu partout, cherchant si la pièce qu'il avait réagissait avec quelque chose ou pouvait s'insérer quelque part du moins.
Voyant que son maître continuait de faire tout sauf s'occuper de lui, le familier massif commença à farfouiller un peu partout lui aussi, peut-être pourrait-il ramener quelque chose comme une souris voir un joli caillou qui brille et recevrait une caresse. Et ce, si la flemme ne le rattrapait pas.

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Sam 14 Sep - 22:47

Haydée ricana, plus inconfortable que fière. Elle salua brièvement la sentinelle avant de se retirer. - Ah je vois, mes excuses. J'avais imaginé qu'elle vous avait laissé maître en la matière. Merci. Elle s'écarta d'Hortense et son gardien avant de s'aventurer dans les couloirs. Elle rappela Faria à ses côtés avant de le faire se retourner. Avec son golem allongé, elle détacha le mécanisme qui tenait sa lame à son corps. Avec la dague dans une main et la lame en argent dans l'autre, elle se mit à les comparer. Évidemment, les deux étaient très différentes, Faria n'avait qu'une pointe en métal, pas une lame aussi travaillée que celle de cette dague, Haydée ne pensait pas réinventer la forge en les observant mais cette dague avait comme un charme sur elle et elle voulait en comprendre les formes. Elle fit tourner la dague dans sa main à la lumière des torches, elle essayait de trouver un message ou quelque gravure qui pouvait ressembler à une écriture dessus. Obsédée dans ses observations elle ne revint à la réalité qu'après avoir fait glisser le tranchant de la dague sur sa main, la coupure était visible mais superficielle, aucun sang ne pouvait en sortir. - Ce serait ça ton secret ma petite ? Il te faut du sang ? Haydée murmura. La magicienne se souvenait des leçons de Maria, les Hayguemeths pratiquaient le sacrifice humain et les leurs transféraient la mana par le sang. Est-ce que cette dague pouvait comme boire le sang de ses victimes ? Était elle un outil rituel ou une arme employée par d'antiques guerriers ? Haydée se posa beaucoup de questions mais quand elle rejoigna son groupe, elle avait deux certitudes en tête. Qu'un tel objet devait avoir un fourreau tout aussi important et que ce ne serait pas avec son sang qu'elle essayerait d'en percer les mystères. Avec la lame de son golem remise en place et ses manches retroussées, Haydée reprit ses fouilles, elle n'allait pas laisser des recherches prémâchées à Hortense.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Mer 18 Sep - 20:57

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

Chrysopée ne voyait visiblement pas de quoi Yvain voulait parler en évoquant une secousse. Cette dernière avait été brève et légère, Maria l’avait manquée en étant concentrée sur autre chose, et le corps de Chrysopée n’avait pas la sensibilité de celui d’un humain.
– Ma foi peut-être avez vous rêvé ! Fit naïvement Chrysopée alors qu’elle appuyait son corps contre la petite pyramide. Cet endroit peut-être après tout des plus inquiétants.
– … Tu as peut-être raison, répondit Maria, cependant nous devrions écouter Yvain juste par précaution. Ou plutôt écouter les bruits ambiants : les animaux qui vivaient ici on été chassés mais on ne sait jamais…
Elle demanda donc à tous de faire silence et de se concentrer. Le groupe put entendre des bruits singuliers de roches glissant l’une contre l’autre et ressentir sous le sol de légères vibrations, interrompues par des intervalles de silence.
– C’est étrange… Ca n’a l’air en rien naturel, constata Maria avant de se tourner vers Chrysopée dans un soupir. Cesse de toucher cela.
– Oh ! Milles excuses,
fit-elle en s’éloignant de la pyramide.
Soudainement, la petite structure se mis à trembler au grand étonnement de la golem qui agita ses deux paumes devant-elle avec gêne, persuadée d’avoir fait par inadvertance quelque chose d’extrêmement grave. Étage par étage, la pyramide s’enfonça lentement dans le sol, se révélant être elle même une sorte d’étrange mécanisme, jusqu’à adopter une forme totalement plate. Une dalle carrée remplaçait maintenant l’imitation de pyramide, amplifiant d’autant plus la confusion de Chrysopée.
– Aaah ! Pardon, pardon ! Je suis un misérable et ridicule jocrisse! S’exclama t-elle à plein ventre sur le sol devant l’étrange phénomène. Je n’avais point idée…
– Ce n’est pas la peine de crier,
fit Maria, posant une main sur son front pour se remettre les idées en place. Elle affichait un air étonné et intrigué. Rien de tel ne s’est passé quand Hortense m’a fait visiter les lieux… Et l’on ne m’a pas parlé d’une telle chose par ailleurs. Chrysopée, tu as ressenti quelque chose de particulier ?
– Plaît-il ?
– Tu es la seule à avoir touché cette chose, je pense donc qu’elle a réagi à ta présence d’une façon ou d’une autre. Les titans ont des corps spirituels intégralement faits de mana, alors cela n’est pas si étonnant. J’aimerais observer cela. Yvain, Kevin, pouvez vous faire une analyse rapprochée de la pyramide et des quatre obélisques qui l’entourent ? Je vais observer Chrysopée pendant ce temps.

Elle en avertirait Hortense et Vasseur bientôt, elle aurait après tout besoin de leur expertise.

Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)


Haydée reprenait donc les recherches, et elle put tomber sur un objet intéressant qu’elle avait d’abord prit pour une pièce d’armure supposée protéger un avant bras, mais elle pût observer que l’intérieur de l’armure n’était en rien adapté pour un homme, totalement inconfortable et deux fois trop large pour son bras. Il s’agissait probablement d’un fragment de golem détaché, même si l’artisanat de l’objet semblait bien inférieur aux constructions modernes. Le bras était en bronze, comme la dague qu’elle avait récupérée…
– Trouvé quelque chose d’intéressant ? Fit la voix d’Hortense qui était à présent dans son dos, ayant fini d’observer ce qui avait attiré son attention. Je t’ai entendue marmonner… A propos de sang c’est ça ?
Un sourire aux lèvres, elle chipa la dague de bronze, et la leva bien au dessus de son nez, la sphère lumineuse gravitant autour de la mage éclairant la lame.
–  Hm hm !… Tu as un bon instinct.
Ces mots dits, elle posa ses deux mains sur les épaules d’Haydée. Son sourire s’était effacé, et elle portait à la place une expression sérieuse et presque porteuse de reproche.
– Et beaucoup de chance.
Prenant Haydée à part en lui indiquant de porter son attention sur l’objet, elle parlait à présent à voix basse comme si elle tenait à ce qu’uniquement cette dernière l’entende.
– Tu réalises ce que tu as trouvé par hasard  alors que je suis ici depuis des semaines? Je peux reconnaître un objet magique Hayguemeth d’un regard, l’agencement des écrits n’est pas le même qu’avec un objet d’art ou une arme commune…
Je pense savoir comment utiliser cette chose, mais je voudrais que tu m’aide. Fort heureusement tu ne t'es pas coupée avec avant que j’arrive…

Hortense s’interrompit. La lame de bronze vibrait en vérité très légèrement, elle pouvait le sentir dans ses petits doigts.
– … N’est-ce pas ? Même pas un peu ?
Une légère ligne rouge traversait la paume de Haydée, indolore car peu profonde, et du sang n’en coulait pas vraiment… Malgré tout cela était peut-être un peu plus profond qu’elle ne l’imaginait. La lame avait un excellent tranchant. Hortense, qui avait déjà l'air d'une femme anxieuse, attendait avec impatience la réponse d'Haydée.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Lun 23 Sep - 9:19

Haydée avait toujours le bras en main alors qu'Hortense la prenait à parti, au début plus surprise du fait qu'Hortense n'était plus aussi fascinée par le sol, elle se contentait de hocher la tête de bas et haut et de donner quelques réponses sommaires à l'autre mage. Ce n'est que lorsque les conditions de sa trouvaille furent mentionnées qu'elle se sentit concernée. Qu'est-ce que Hortense voulait insinuer ? Cette découverte aurait été prophétisée bien avant sa naissance, c'était inquiétant, elle ne voulait pas être la cible d'un plan vieux de plusieurs siècles. Elle aussi était visiblement plus agitée, culminant au moment où elle regarda de nouveau sa main. Elle était restée silencieuse et immobile depuis et ne répondit à Hortense que quelques secondes après.
- Je n'aime pas ce que vous dites, je tiens à être honnête. J'aimerais tout savoir sur cet objet, sinon tout ce que vous en savez ou pouvez en tirer, j'aime encore moins l'idée qu'on m'ait attendu aussi longtemps juste pour me prendre mon sang.
Faria se tenait juste derrière Hortense, de ses orbites vides, il fixait la nuque de la mage, immobile en attendant un nouvel ordre. Haydée ne voulait pas de mal à Hortense mais être tenue dans cette position par quelqu'un avec une arme l'inquiétait beaucoup plus qu'elle ne le laissait paraître. Le ton de la conversation lui faisait imaginer que son sort était scellé. Elle approchait son bras de celui d'Hortense, sa main attraprait seulement sa manche mais elle avait une prise serrée dessus.
- Hortense, tenez cette maudite lame loin de moi et s'il vous plaît, dites moi ce que vous en pensez. Toutes vos théories dessus et ce que vous pouvez en tirer.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Mer 25 Sep - 23:05

Groupe 2 (Délicate, Alfred, Yotsuba, Haydée)



– Tu… Tu n’as pas répondu à ma question ! Répliqua Hortense, paniquant un peu. Mais je suppose que j’ai déjà ma réponse…
Prenant une grande inspiration, Hortense reprit quelque peu son calme, tirant tout de même une mine agacée. Son poing était fermement serré sur la dague.
– Ceci est un objet réservé aux membres de hautes castes Hayguemeth, probablement un prêtre important ou bien un seigneur. Il réagit au sang pour enclencher ses effets : l’inscription sur le manche pour le sacrifice sanguin est clairement identifiable… Cependant je te dis uniquement cela après une lecture rapide ! Je ne sais pas exactement que cela produit. Le texte dit que cette dague est une clef qui ouvre un passage par le sang, un passage qui est réservé aux individus d’un statut respecté… C’est ce que je déduis. Mais les textes d’enchantement n’expliquent pas nécessairement leur effet, alors pour faire court : je ne sais pas ce qu’elle fait ! Il m’aurait fallut un peu de temps, sauf que… Voilà… Je crois qu’elle est déjà en train de fonctionner.
Avec un sourire gêné, elle observa fixement la dague qui tremblait légèrement avant de rire faussement, et de manière un peu inquiétante.
– Enfin ! Ce n’est même pas une goutte de sang n’est-ce pas ? Si l’objet n’avait pas de mana, alors l’effet ne devrait pas être si impactant… Elle va peut-être juste se mettre à briller. Même si ce serait décevant.
Soulagée à cette pensée qu’elle avait elle même formulée, elle détendit sa prise sur la dague en fermant les yeux un instant… Lorsqu’elle les rouvrit, la dague n’était plus là. Lors de son bref instant d’inattention l’arme, comme si elle était capable de penser elle même, s’était envolée vers Haydée, parcourant la très brève distance entre elle et Hortense. Faria, qui surveillait Hortense elle même et se tenait derrière la mage, ne pouvait pas vraiment la protéger : la dague solitaire visa précisément l’endroit de la plaie et transperça la main d’Haydée. L’arme avait été comme guidée vers la chair qui l’avait réveillée, et sa lame s'enfonçait sous sa peau lentement tel une vermine qui rampait. Surprise par cette fonction qu’elle n’avait pas deviné sur l’objet, désespérée de voir quelqu’un blessé soudainement, et fortement inquiète de ce qui pourrait se produire si on ne retirait pas immédiatement la dague, Hortense se jeta sur Haydée avec une expression de panique. Faria saisit au cou Hortense, mais elle avait déjà attrapé la main d’Haydée. Ce remue ménage attira l’attention du reste de l’assemblée, mais une lueur magique entourait déjà les deux femmes.
L’instant d’après, il n’y avait plus aucune trace d’elles. Le golem d’Haydée s’était également volatilisé…

Elles étaient à présent dans le noir complet, ayant été visiblement transportées dans une toute autre salle par le sortilège de la dague. Aucune lumière et aucun bruit si ce n’était les éventuels cris des deux femmes, de peurs de l’une et de souffrance de l’autre… Après leur téléportation qui les déséquilibra, Hortense bouscula par mégarde Haydée, retombant sur elle en la faisant chuter contre un sol plat et rigide. Elles ne saisissaient pas encore entièrement leur situation. La dague hayguemeth était à présent parfaitement inerte bien que toujours plantée dans la paume de sa pauvre victime
– Aïe aïe aïe… Gémit Hortense. Où sommes nous au juste ? Je n’entends plus les autres…
Elle incanta un sort qui fit apparaître une sphère lumineuse comme celle qu’elle avait avant leur étrange téléportation. Cette dernière éclairait de blanc Haydée ainsi que sa plaie.
– Oh non non non… Dans quel pétrin on est ? Pourquoi faut-il que ça arrive à moi ? Bon, gardons notre calme, il ne faut pas perdre la face, surtout pas… Hm… Je vais m’occuper de ta blessure avant de continuer à paniquer d’accord ? Si je peux retirer la dague cela va de soi… Je sens encore ton golem. Tu peux lui demander de… Ne pas m’attaquer ?
La lumière créée par Hortense, assez faible, ne révélait que peu de chose de la pénombre où elles étaient piégées. Il semblait qu’elles étaient dans un couloir aux murs et au sol poussiéreux mais intact, mais les deux extrémités de ce dernier s’enfonçaient dans d’insondables ténèbres… Une seule chose était sure, elles n’étaient plus dans les ruines du sous sol.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Lun 30 Sep - 15:17

Yvain se pencha sur l'affaire, curieux. Vérifiant la hauteur de l'appareil, ce que l'on discernait encore de sa forme première ou plutôt de quoi était constituée tout cet objet. Il hésitait à monter dessus, si cela ne lui semblait pas après études, dangereux.

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Mer 2 Oct - 12:19

Haydée n'avait pas eu le temps de réagir alors que la dague s'enfonça dans sa main, elle avait à peine émis un son de sa bouche avant d'être transportée avec Hortense. Maintenant isolée, elle grinçait des dents et jurait alors qu'elle se tordait de douleur. Il lui fallu quelques secondes pour se rendre compte du fait que son golem l'avait "protégée" d'Hortense. Elle lui ordonna de lâcher avant de l'envoyer fouiller dans son sac pour retrouver de quoi au moins calmer sa plaie. Avant qu'Hortense ne pût faire quoi que ce soit à la dague, Haydée la fixa et lui pointa du doigt le filet de sang qui coulait de sa main. - Tu disais que cette dague ouvrait un passage par le sang. Elle s'arrêtait tout les deux ou trois mots, essayant d'ignorer la douleur, elle parlait plus lentement que d'habitude. - Et au vu du fait qu'elle semble bien en vouloir au mien, je ne pense pas que tu pourra juste la retirer. Elle pointait son sac, avec son golem qui en sortait des bouts de tissus. - Il y a des gobelets là dedans, tu penses que verser un peu de mon sang dedans et y mettre la lame pourra la calmer ? Heureusement pour elle, la douleur lui permettait d'ignorer la situation, Haydée était visiblement plus énervée que inquiète. Elle avait relevé son bras et sa manche, elle ne voulait pas que son sang tombe trop vite par terre.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Mer 2 Oct - 16:51

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

Yvain pouvait observer que la plateforme qui était il y avait moins d’une minute la petite pyramide s’élevait dix centimètres au dessus du sol. Quant aux obélisques, il s’arrêtaient au dessus de sa ceinture à un peu plus d’un mètre. Visiblement la plateforme était dotée d’un mécanisme pour ainsi changer de forme, et toute la structure contenait à présent de la magie en bonne quantité. Une telle quantité aurait été normalement repérée par les mages plus savants et expérimentés qui avaient étudié les lieux avant lui, il ne pouvait donc que suggérer que cette mana n’avait pas toujours été là voire avait été puisée directement chez Chrysopée. Quand il entrait en contact avec l’objet cependant, sa propre magie ne subissait aucun changement, et il est difficile d’ôter à un mage une grande quantité d'énergie sans qu’il ne le sente. La pierre, remarquablement lisse, avait lorsqu’on retirait la couche de poussière qui la recouvrait un air de métal poli : il était difficile à croire que l’objet avait été taillé. En tout cas il n’avait pas été conçu avec le même procédé que le reste. Tout cela n’avait pour l’instant, pas l’air dangereux, puisqu’il semblait qu’il pouvait le toucher sans conséquence : par ailleurs depuis que Chrysopée s’était éloignée, il n’y avait eu aucune réaction supplémentaire de l’artefact. Les obélisques étaient eux couverts d’écriteaux, et avaient probablement un important rôle à jouer dans l’enchantement : hélas, le langage magique Hayguemeth était pour Yvain totalement indéchiffrable. En revanche, il pouvait également supposer que ce mécanisme était lié avec un autre qui agissait lui, sous leurs pieds, étant donné la secousse qu’il avait entendu. Cela aussi s’était par ailleurs arrêté.


Groupe 3 (Haydée, Hortense)


– C’est une idée farfelue ! Fit remarquer Hortense, prenant un air choqué. Avant de partir sur des suppositions pareilles, laisse moi essayer de la retirer simplement : son mouvement s’est arrêté, je soupçonne qu’elle sera inactive pour l’instant… Enfin, si tu tiens à avoir ton sang dans un gobelet, je n’ai qu’à récupérer celui qui coulera dans le traitement… J’aurais besoin d’un échantillon de toute façon.
L’état du bras d’Haydée n’était pas joli à voir : la lame s’était enfoncée jusqu’au manche depuis la main vers son poignet et son avant bras, et l’on voyait le relief de cette dernière à travers la peau de la mage.
– Ah !… Exprima Hortense dans un rictus douloureux, hésitant à toucher la poignée de l'objet qui semblait avoir fait corps avec sa victime. Je vais peut-être couper une partie de ta peau et suturer après plutôt que de tirer sur la dague. Je peux également accélérer ta cicatrisation.
La dague ne tremblait plus ou ne bougeait plus, et Hortense demanda à Haydée de faire de même. Hortense intensifia la lumière de sa sphère lumineuse afin de mieux voir, puis lança un sort pour calmer la douleur d’Haydée, étant donné ce qu’elle allait faire par la suite. Elle passa légèrement son index sur la peau enflée de sa patiente, qui fut coupée nettement comme par un bistouri, jusqu’à ce qu’elle puisse se saisir de la dague sans faire de dégâts. Le sang ne manqua pas de couler sur les gobelets disposés en contrebas, et une fois l’arme retirée du corps d’Haydée elle put coudre la plaie qui s’étendait de la paume de la main jusqu’à l’avant bras, couvrant une ligne de presque 25 centimètres même si la blessure n’était pas profonde sur toute la longueur. Ceci fait, elle banda le tout avec les tissus portés par le golem.
– Nous y voilà… Cela prendra son petit temps pour en guérir et tu risques de conserver longtemps la cicatrice, mais pour l’instant la douleur devrait-être supportable. Tu devrais être capable de bouger ce bras sans soucis, mais évite de rouvrir cette blessure tout de même.
Hortense soupira de soulagement après l’opération improvisée, et sortit un mouchoir pour nettoyer la lame de la dague.
– Quelle chance que cela soit arrivé avec moi à tes côtés, fit-elle non sans fierté. Les Grimhart ont pour réputation d’exceller dans les magies offensives, mais je maîtrise pour ma part également le soin. Hm, et, je ne suis pas sans savoir qu’il y a matière plus urgente actuellement, et que tu étais dans une panique que je ne peux imaginer mais… Il n’est pas convenable que tu me tutoie. Certes nous n’avons probablement pas une grande différence d’âge, mais je suis ton aînée à l’académie d’Axaques. Sans compter que je suis une femme mariée et de bonne naissance. Si cela est bien clair j’ai bien peur hélas que je ne puisse pas te laisser te reposer trop longtemps : je n’ai aucune idée d’où nous nous trouvons actuellement et si nous restons trop longtemps dans ce couloir sans fin je suis assurée de faire une crise de panique ! Alors mettons nous en mouvement avant que le pire arrive, et il finit toujours par arriver ! Il n’y a que deux chemins, aller devant nous, ou derrière nous. J’ose espérer que cette zone est reliée aux ruines d’où nous venons, mais rien n’est moins sur.
La lumière intensifiée par Hortense laissait apercevoir un peu plus de leur environnement : si elles allaient en avant, le couloir tournait à droite, et si elles allaient en arrière, il continuait tout droit. En prêtant l’oreille, elle n’entendaient aucun signe de leurs amis.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Mer 9 Oct - 18:18

Même si elle en avait très envie, Haydée ne dirigea pas sa colère contre Hortense. L'idée de transporter un gobelet de son sang ne lui plaisait guère mais la perspective de se refaire planter par la dague encore moins. Elle se redressa une fois sa main bandée, elle bougeait moins bien qu'avant mais au moins la douleur avait disparu.
- Je vous prie de m'excuser. Si je commets encore une erreur, je la réparerai quand nous serons sauves. Haydée grinçait des dents, elle avait déjà rencontré des individus comme Hortense mais qu'elle passe plus de temps à la corriger sur ce point qu'à lui en dire plus l'insupportait.
- Je pense qu'il serait mieux de prendre le chemin en avant, le couloir en arrière m'inquiète, il est trop long. Elle ramassa ses affaires et commanda à son golem d'ouvrir la voie. Elle se retourna vers Hortense et s'inclina légèrement.
- Merci beaucoup pour vos soins, vous êtes en effet très douée. Néanmoins, avant que nous reprenions, j'aimerais savoir si vous pourriez me parler du fruit de vos recherches. J'imagine que personne n'en sait autant sur les Hayguemeths que vous et même si il y en a, vous en savez bien plus que moi. Ce rite dont vous parliez tout à l'heure par exemple, même si vous ne savez pas ce qui esr écrit sur la dague, il me semble que vous en connaissez l'usage. Elle parlait lentement, toujours sous le choc, d'autant plus qu'elle voulait être sûre qu'Hortense la comprenne bien.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Jack Van Flyff le Mer 9 Oct - 22:54

-Intéressant, un flux de mana puissant passe par là, et cela ne semble pas puiser en moi... Cependant il se peut que notre amie Chrysopée ait peut-être rapport avec cette activation. Et peut-être le fonctionnement de tout cela.Il prenait note des inscriptions et aussi de la constitution étrange de la pyramide. Il tenta de voir si il y avait interactivité avec la pierre qu'il avait trouvé..
-Dans tout les cas...tout semble arrêté. Tout à l'heure un mécanisme semblait à l'oeuvre sous nos pieds...

__________________________________________________
Les ruines de Cavillace - Page 3 AupPAkh
Jack Van Flyff
Jack Van Flyff
Urbain II

Messages : 922
Date d'inscription : 08/10/2010
Localisation : Dans le coeur de sa maitresse :3

Feuille de personnage
Nom des personnages: http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/t789-les-fiches-de-jack-van-flyff

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par DALOKA le Jeu 10 Oct - 21:08

Groupe 1 (Maria, Chrysopée, Yvain, Kevin)

– Nous devrions informer les autres ce que nous avons trouvé,
dit Maria. Kevin, puisque tu as l’air de te tourner les pouces je te confie cette tâche.
Elle s’approcha également de l’étrange dispositif, penchant dessus la moitié supérieure de son corps, une main sur son menton. Le cristal qu’avait récupéré Yvain ne semblait s’associer à rien de particulier. Avec sa forme particulière on aurait pu imaginer pouvoir le hisser au sommet d’un objet pointu mais il ne correspondait pas avec les obélisques.
– Si cela s’est stoppé, c’est parce que l’apport en mana qu’offrait Chrysopée s’est interrompu. Il se pourrait que cette chose ne réagisse pas à la magie des êtres vivants ou bien qu’elle ait réagit spécifiquement à Chrysopée en tant que titan… J’ose imaginer que si elle touche l’objet de nouveau le mécanisme reprendra. Je ne pense pas qu’il soit dangereux...
– S’il n’y a point de danger alors je devrais l’enclencher maître !
S’écria Chrysopée, soudainement enjouée. Était-ce par opposition, car Maria avait décidé d’être prudente ? La Boldgate mourrait également d'envie d'activer l'objet maintenant, mais les derniers événements l'avaient rendue bien plus hésitante à ce genre d'action inconsidérée.
– Eh bien nous pourrions le faire sans attendre, mais rien ne presse particulièrement…
– Maître, un murmure venant des tréfonds de mon âme me souffle qu’une relation existe entre ce que je suis et cet endroit. Pourrions nous simplement voir la fin du phénomène ? Cela est d’une haute importance je le sens !
– … Je ne sais pas Chrysopée. Je suis moi aussi curieuse mais si minimal soit-il il existe un risque, je ne comprend après tout pas ce langage d’enchantement.

Chrysopée, nez à nez avec Maria, tentait de lui faire des yeux de chiots. Gênée, elle repoussa la golem, qui car elle était incapable de s’opposer directement à Maria de quelque manière, se tourna vers Yvain comme pour tout à coup chercher son soutien.
– Vous aussi vous désirez voir la suite du spectacle ! N’est-ce pas ? Vous n’allez pas attendre un entracte, si ?…


Groupe 3 (Haydée, Hortense)


– Je ne dirais pas que j’en connais l’usage, mais j’ai des hypothèses,
répondit Hortense. A présupposer que le sort nous a bien téléporté à l’endroit où il était sensé nous mener,  nous devrions être dans un lieu normalement inaccessible. Ceci est un enchantement complexe même pour nos standards, et ses conditions d’activation sont précises : je ne pense pas qu’il a été pensé pour simplement aider à circuler dans les ruines ou dans un objectif purement rituel. Mon hypothèse est cette dernière : en sachant que cette dague appartenait à un membre de la haute société, nous pouvons considérer qu’elle donnait à l’accès à un endroit important, mais à un nombre limité de personnes. Je pense même que l’on nous sommes dans un lieu qui était dissimulé, et dissimulé à des gens puissants, sinon de simples gardes obéissants auraient suffit…
Hortense s’interrompit, cligna deux fois des yeux, et se malaxa les tempes des deux mains avec un air halluciné.

– … Mais alors il n’y a peut-être pas de sortie conventionnelle ! Et la dague ne réagit plus… Zut, zut et zut ! Comment allons nous faire ? Je n’ai strictement aucune compétence pratique en magie spatiale. Et si l’objet pour sortir était différent ? Nous sommes peut-être coincées ici à jamais, les autres n’ont aucun moyen de nous atteindre ! Il n’y a pas de mage ici susceptible de nous sortir de là à distance, et à moins de manger les rats on ne survivra pas assez longtemps pour que vienne de l’aide ! Est-ce donc à ça qu’a rimé ma fichue vie ?
Ses phrases étaient troublées de trémolos et petit sanglots. Elle perdait aussi son calme, la situation n’avait strictement rien d’idéal. Dans un grognement, Hortense prit sa tête entre ses mains pour tenter d’élucider la situation.
– Supposons que c’est un sort de téléportation standard, en sachant qu’il n’y a eu qu’un seul saut nous devrions être d’une dizaine à une centaine de mètres de notre emplacement d’origine, probablement moins de cinquante mètres… Je ne suis pas sûre de pouvoir appeler nos collègues même avec mon sort d’amplification vocale, pas sans nous faire du mal à toutes les deux. Si nous sommes bénies, alors peut-être qu’une ouverture naturelle se sera formée quelque part pour nous mener à l’extérieure, certains murs sont effondrés après tout, mais il est possible que cet endroit soit enfoncé trop profondément dans le site… Si nous avons été téléportées 50 mètres en bas, c'est la pire situation possible. Mais il est envisageable qu’il existe une sortie cachée ouvrable uniquement de l’intérieur… Bon ! Nous allons devoir avancer, il n’y a que ça à faire…
Elles partirent donc vers l’avant, suivant le couloir qui tournait à droite. Les lieux n’étaient guère plus lumineux là où elles se dirigeaient… Des ombres évanescentes se profilaient à la pâle lumière arcanique, et elles n’entendaient que les grattements faibles de petits animaux courants sur la pierre.  Piégées dans ce cercle d’obscurité, elles ne pouvaient qu’espérer arriver dans un lieu contenant des réponses voire leur salut.
– Sapristi, sapristi, sapristi… Marmonna Hortense. On a marché moins d'une minute et je crains déjà le pire. Parlons un peu veux-tu ? Cela nous fera du bien à l’esprit et je ne veux pas que tu me garde en tête comme une femme nerveuse et acariâtre !
Naturellement Haydée n’avait rien sous entendu de tel mais cela semblait la tarauder.
– Hm, alors… Un sujet large, des plus humains, sur lequel toute femme aurait son mot à dire… Surtout pas les études à l’académie...
Famille ou amour ?

Elle se tourna, le visage un peu crispé par une forme de gêne, et répéta plus fortement sous un ton exigeant sans le vouloir à cause de l'amplitude de sa voix.
– Famille ou amour ? De quoi préfère tu parler ? Dis moi ce que tu veux sur une de ces choses là, t’écouter me détendra. Ensuite ce sera à mon tour et je te dirais tout ce que je sais sur les hayguemeths, ou quoique ce soit sur moi. Ce qu'il te plaira, dans la limite du raisonnable.
DALOKA
DALOKA
Grand Cracheur d'encre

Messages : 2234
Date d'inscription : 01/12/2010
Age : 22
Localisation : Près de toi, toujours très près de toi 8D...

Feuille de personnage
Nom des personnages: TROP

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Vijñāpti le Mer 16 Oct - 20:26

Haydée pencha sa tête sur le côté alors qu'Hortense l'interrogeait, peut-être qu'elle aurait dû faire plus attention à comment elle agissait avec Hortense, elle imaginait que quelqu'un qui travaillait dans de telles ruines aurait des reins plus solides. Elle se gratta la main qui allait encore bien avant de se retourner vers Hortense et de lui sourire.
- Je n'ai pas trop envie de penser à mes proches en ce moment, désolé. Vous n'aurez qu'à me parler des Hayguemeths, j'aimerais autant les comprendre que vous.
Haydée se doutait bien du fait que sortir d'ici aurait été difficile mais le discours d'Hortense n'avait fait que renforcer ce sentiment, elle tremblait un peu, elle se disait qu'une civilisation entière attendait sa mort, pour eux, elle n'était qu'une pilleuse.
- V-Vous aimez la musique Hortense ? Demanda Haydée, qui avait essayé de garder son sourire. - Je rentrais d'Errenfiel, mon groupe et moi nous étions arrêtés dans un village sur le chemin. Il y avait ces deux musiciens qui jouaient ce soir là, ils m'ont fasciné. Leur technique était de très haut niveau, une très grande précision dans leurs mouvements. [/i] [b] Elle décrivit les musiciens qu'elle avait vu, en insistant souvent sur des détails de leurs anatomies et mouvements. Elle avait arrêté de regarder Hortense et le tunnel à ce point, la seule image qu'elle avait en tête était de ce concert.
Vijñāpti
Vijñāpti

Messages : 23
Date d'inscription : 24/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les ruines de Cavillace - Page 3 Empty Re: Les ruines de Cavillace

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum