A la mini-librairie de Negasea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la mini-librairie de Negasea

Message par Nega le Jeu 3 Mar - 22:19

Vous vous promenez tranquillement dans cette rue, cherchant l'art, la perle rare qui fera rayonner votre maison, et rendra jaloux vos invités. Et c'est décontenancé que vous trouvez une échoppe avec une affiche sur la porte :
Livres rares ou à emprunter ? Une signature, un peu d'encre, et c'est signé !

La curiosité vous pousse à entrer dans la boutique, simplement pour vous demandez si ce slogan prétentieux vaut le dixième de ce qu'il prétend. Des livres sont rangés, un peu partout. Certains dans des étagères, assez longues et hautes -vous voyez d'ailleurs une échelle à votre droite-, et d'autres dans des sortes de vitrines, fermées par un mécanisme petit, qui ne ressemble en rien à ce que vous connaissez. Au comptoir, vous apercevez un Pandawa, en train d'écrire sur une feuille, le nez pratiquement contre le papier. Vous attendez. Il fini par aller prendre un livre vierge, et à copier ce qu'il vient d'écrire, avec minutie. Sans même y réfléchir, vous passez dans son dos, et vous mettez à lire.


__________________________________________________


La Peste Rose

Prologue


L’Ecaflip gémissait. La douleur était horrible, et ne cessait de s’accroître, encore et encore, tel le poison qui se répand dans un membre, jusqu’à stopper le cœur. Son bourreau, quant à lui, n’éprouvait rien, si ce n’est un sadisme surréaliste. L’homme-chacha en avait connu, des criminels, et autres psychopathes… Mais il n’avait rien à voir avec les autres…
La douleur reprenait. L’Ecaflip n’avait pas remarqué qu’il criait. Son geôlier commençait à se lasser de cette symphonie des souffrances. Mais à petits feux. Il donna un coup de pied violent dans la cage thoracique du détenu, ce qui provoqua une nouvelle secousse sonore de la part de celui-ci. Le cruel homme continua encore, tandis que d’autres personnes commençaient à s’approcher. Le malheureux mourant pleurait toutes les larmes de son corps. Cela aurait attendri n’importe qui… mais pas eux. Ils le ruèrent de coups, encore et encore, jusqu’à ce l’Ecaflip soit ôté de sa précieuse vie. Ainsi devait-il en être pour beaucoup d’autres.


Chapitre 1 : La fuite,
Ou le plaisir d’être traqué

Le Pandawa courrait. Il savait qu’il s’était encore mis dans de beaux draps. Il aurait dû faire attention aux clients du bar. Il aurait dû se souvenir qu’un Feca ne pouvait pas supporter une telle quantité d’alcool dans le sang. Mais il était trop tard, et il ne lui restait plus qu’une seule chose à faire : Courir. Courir pour la vie. Pour la survie. Cela faisait bientôt dix minutes qu’il fuyait, et la sylve n’était plus très lointaine. Là-bas, il savait qu’il aurait beaucoup plus de chances de semer ses poursuivants. L’homme bicolore espérait également rencontrer Azsharam. Celui-ci était une des personnes dans lesquelles il avait le plus confiance. C’était son confident, depuis que tout avait commencé. Sans lui, il savait qu’il aurait fini sur le bûcher.
Derrière lui, ses assaillants le suivait toujours. Il n’était pas Ecaflip, et n’avait pas leur ouïe, mais il entendait largement les bottines du Iop qui écrasaient les brindilles et les feuilles mortes, tombées pendant l’Automne.
Le Pandawa gromella. Il avait en plus sous-estimé ses adversaires. Les bottines permettaient de repérer le Iop, mais son confrère Eniripsa se déplaçait en volant, ce qui rendait quasiment inexistant son bruit.
La sylve était en vue. Il accéléra. Mais le tacheté ne se faisait pas d’illusions. Il ne les sèmerait pas, et n’arriverait certainement pas à les tuer. Il ne restait plus qu’une chose à faire : se cacher.
Son habitude de la nature l’arrangea agréablement. Il repéra assez rapidement un buisson, et s’y fourra dedans. Ledit buisson était un enchevêtrement de ronces. Son seul espoir était que l’Eniripsa raisonne le Iop, et qu’ils n’inspectent pas ce buisson.
Des voix commencèrent à crier des formules telles que
« Sort de ta cachette et on tuera pas ta famille, quand on saura qui tu es ! » ou encore « On peut la cramer ta forêt, si tu y tiens ! Tu crois que tu cours plus vite que le feu ? Que tout les habitants da la forêt le peuvent ?! Soit raisonnable, et évite cette boucherie ! Et puis peut-être que si tu balances quelques noms, on sera indulgent, et on ne te fera pas trop souffrir ! »
Le Pandawa, désespéré, allait sortir du buisson, quand une nouvelle voix tonna :
« Venez, bande de pleutres ! On vous attend ! »
Il reconnut immédiatement cette voix : C’était celle de son ami Azsharam. Celui-ci avait dit « on », ce qui signifiait donc qu’il n’était pas seul.
Le guerrier porteur risqua alors sa tête, en la sortant du buisson épineux.
Celui qui était connu sous le nom d’Azsharam était un Ecaflip musclé, aux poils courts et dans une armure légère et aux couleurs sombres. Il portait un casque cornu, une épée incurvée, et un bouclier indéfinissable, ayant la forme d’un rectangle, mais aussi arrondi qu’une sphère, ce qui permettait à la surface utilisée pour la parade permettait de faire glisser les armes.
A ses côtés se tenaient d’autres Pandawas, et d’autres Ecaflips. Ils étaient tous vêtus et armés différemment. Leur seul point commun était ce regard à la fois désolé et froidement résolu.

« Oh, mais qui voilà ? Viens, Rhas ! On va s’les faire, ces poilus ! hurla le Iop.
- Approche donc, si tu en as le temps, chevelu ! brailla un Ecaflip.
Il n’en fallut pas plus. Le guerrier se précipita vers troupe, les flèches et carreaux ricochant sur l’armure lourde qu’il portait. Mais même la force ne peut rien contre la ruse. Lorsqu’il ne fut plus qu’à un kamètre de sa première victime, il tomba soudainement.
Azsharam lui porta un sourire plein de sadisme.

« Tu aimes mon petit cadeau ? J’étais persuadé que tu en tomberais à la renverse. »
Et sans autre discours inutile, il le décapita.
L’Eniripsa, apeuré, avait pris la fuite. Mais l’ancienne proie jouait maintenant le prédateur avec l’homme-fée, et grâce à sa constitution bien plus solide, il n’eut aucun mal à le rattraper. Il lui planta sa hache derrière le genou gauche de sa victime, ce qui le fit tomber comme une table bancale. Puis le bourreau lui coupa également la tête.
Une fois que ce fut fait, il s’en retourna vers son ami.

« Tu n’as pas perdu la main, Azsharam, lui lança t-il.
- Espèce de petit imbécile. Ta passion pour l’alcool aurait pu nous coûter cher. Même si ce sont nos ennemis, ils méritaient plus de respect pour leur vie que ce que nous leur avons donné.
- Je…
bégayais-je.
- Ne répond rien, et soit heureux de ton apparence… C’est bien car ton poil ressemble légèrement à ceux du reste de la population que nous avons pu te faire passer pour un Feca. Mais tu as raté ta mission, qui était d’une grande importance…
- Je ne…
- Il suffit. Rentrons à la base. Ouvrez tous l’œil. Vous savez que la forêt a quelques espions Crâs, depuis une semaine. »
acheva t-il.

// Voilà ! N'hésitez pas si vous avez des remarques/commentaires/questions ! ^^ //
avatar
Nega

Messages : 188
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Avance d'un pas... A ta gauche. Eh non, t'es tombé dans le ravin ! Bonne chute, hein ?

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nega, Thorleif (pour Eclipse, beaucoup plus sur Wakfu)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la mini-librairie de Negasea

Message par Akety le Jeu 28 Juil - 16:06

Oh! Punaise je viens de penser un truc de génie.. au luei de ma fatiguer les doights,je vais faire de copier/coller! Donc:Je ferme le topic pour des raison de dates:que les topics ne pourrissent pas! Sinon,le forum sera sali. voila tout!


Akety,le "nettoyeur"

Edit de Gem : Faut pas corbeilliser ce qui est dans la Rue de le Teinturerie, merdeuh j'ai jamais pensé à le dire ><'
Et flemme d'éditer tout le reste...
avatar
Akety
Champion!

Messages : 649
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 19
Localisation : En bas.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Akety Nozeki, Regeret Daramis (en cours de création)

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum