Disparition à Saint celeste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Disparition à Saint celeste

Message par Dadouh le Jeu 25 Nov 2010 - 20:26

A que coucou, je repêche cette fic' faites pas mewah. Vous allez découvrir ou redécouvrir une école qui est au nord de Bonta, dans on contrée gelée : La vallée kikaï. Je vais continuer cette fic', en même temps que ma fic' : " un passé qui devait être oublié "

Spoiler:
Quelque part dans le nord de Bonta, se trouve une contrée enneigée aux bord des montagnes, bercé sans arrêt par la neige. Cette contrée quasi-déserte, est en faites remplit de monstres aux pelages blanc. On pense que cette contrée est hostile, mais pourtant, il y a un internat au pied de la montagne, frontière entre la contrée et la plaine de Bonta.
D'après ma famille, cet internat ce nomme : L'école de Saint-Céleste. Je me demandais pourquoi ils l'appelaient ainsi, j'avais compris quand j'arrivais sur place. On l'appelais ainsi, car le ciel était remplit d'étoile, il y avait un panneau devant la fontaine qui expliquais que cet endroit était protégé par une certaine Céleste, une sorte d'ange gardien protégeant les lieux et venant du ciel. Et ce n'étais pas tout, la nuit, on voyait souvent de nombreuse pluie d'étoile filante. J'étais inscrit là bas, on disait que c'était un bon endroit pour bien travaillé, j'ignorais encore les dangers qu'il y aura après. Vivant à Bonta, c'était pas la porte d'à coté. Bref, ce n'est pas le sujet....
Nous sommes le 2 septange, mais l'an ? Je l'ignore, je n'avais jamais compté. Pour certaine école, c'était la rentrée des classes, un jour que plusieurs enfants détestaient. J'étais chez moi, réveillé, en train de prendre mon petit déjeuné, je devais me lever tôt, car sinon, j'aurais raté le scaéroplane, qui devait nous conduire jusqu'à l'école. à sept heure trente, je sortis de chez moi avec mes valises et en compagnie de ma famille. Ils me conduisaient jusqu'au scaéroplane, je disais au revoir là bas.
- N'oublie pas de nous écrire, disait mes grand parents
- Nous vous inquiétez pas et je viendrais chaque week-end, s'il n'y a pas de tempêtes de neige ou de grève de scaéroplane.
Ma petite sœur, me disait au revoir et retournais vers ses grands parents. Je montais sur le scaéroplane avec mes affaires, je vis du monde, surement des pensionnaire, comme moi. à sept heure quarante-cinq, le scaéroplane était sur le point de partir, mais quelqu'un cria pour l'empêcher de décoller, surement un élève en retard.
- Attendez moi !!!! disait l'élève portant un gros sac sur son dos et des grosses valises à la mains
Je me retournais et je vis une sorte d'Eliatrope assez maladroit, qui courait à toute vitesse pour ne pas manquer le scaéroplane. Quelque minutes plus tard, il grimpait enfin à bord. Et nous pouvions enfin décoller pour aller dans cette contrée, où l'école se trouvait. Je regardais l'éliatrope, il avait l'air épuisé.
- Eh bien... Je comprend pourquoi il est mort, vu son sac et ses valises.... pensais-je tout bas.
Plusieurs minutes plus tard, nous arrivâmes devant l'école, je fus tout d'abord surpris par la grandeur de l'école. On aurait dit un grand manoir avec un petit internat à coté. La grille était encore fermé, je pris mes affaires et j'attendais devant, il y avait un grand nombre d'élèves et de parents. Je n'arrivais pas à reconnaitre des amis de mon ancienne école. Ce n'étais pas grave, vu que je m'en ferrais de nouveau. J'entendis plusieurs personnes qui parlait d'un terrain de boufbawl, un terrain de tofu-bawl dans la salle de sport et d'une grande bibliothèque dont des manuscrit du genre : La légende des dragons, le combat de toh'lo contre Ogrest ou bien, les Eliatropes et les ruines découverte de Sufokia. Quelque minutes plus tard, la grille s'ouvrit enfin, les élèves accompagnées de leurs parents, dirent au revoir et on rentrèrent tous calmement. Le directeur, un vieille homme d'un soixantaine d'année intervenait devant la fontaine, en compagnie de l'équipe des professeurs et de la cpe. Nous étions excité comme des puces, plusieurs d'entre-nous, n'écoutèrent pas le directeur.
- Un peu de silence s'il vous plait. Veuillez suivre l'équipe de professeur, jusqu'à la salle de la réunion, nous seront au chaud et vous pourriez vous assoir.
Les élèves suivirent les professeurs et ils prirent chacun un siège, et comme par hasard, les cancres derrière, et les surdoués devant. J'étais au milieu à coté d'autre élève, puis un élève marcha vers moi et pris la parole.
- Darkly.... C'est toi ?! Disait la personne.
- Hum ? J'examinais rapidement la personne, c'était un écaflip, puis je reconnus la tête, c'était mon ami Coriendre. Que ? Coriendre ?! Tu es élèves toi aussi ?
- Eh oui, à Bonta, il y avait aucune école sympa, alors j'ai choisis ici.
Il s'asseyait à coté de moi et on discutait, jusqu'à que tout le monde soit assit. Tout le monde s'arrêta de parler, à part les cancre là haut. La cpe en colère hurla pour faire taire les sales garnements. Puis le directeur reprit la parole.
Il se retourna vers la cpe. C'était obligé de hurler ? Vous allez les choquer... Il se retourna ensuite vers les élèves.
- Hum hum.... Mes chères élèves, avant toute choses, je tiens a vous dires : Bienvenue à Saint-Céleste. Je me nomme Monsieur Gustus, votre Directeur. Si vous avez un problème ou des questions, venez me voir. Il montra la cpe. Voici la cpe, c'est elle qui s'occupe des billets de retard, de retenue etc... Je vais la laisser parler cinq minutes et je laisserai les professeurs parler.
- Merci Directeur. Bonjour chères Élèves. Je me nomme Béatrice grospied, évitez de me rire à cause de mon nom, où c'est 2 heures de retenue directement. Je peux être sympathique si vous êtes sages, mais ça peut vite changer si vous ne respectez pas les règles ! Si vous voulez me contacter, mon bureau est à l'entrée. Merci
Elle laissa la parole au directeur, qui présenta les professeurs ( qui peuvent être titulaires ). Plusieurs minutes plus tard, le groupe fut accompagné dans leurs nouvelles chambre, je vis que j'étais avec Coriendre et d'autres personnes. Je marchais vers la chambre, en compagnie de Coriendre.
- Tu paries combien, que l'on va ce taper des intellos ? disait coriendre pour rire.
- Hum... 5 kamas ?
- Haha, je vais gagner, je le sens !
On arrivait devant la porte, je l'ouvris et je vis 3 personnes : Un Eliatrope, un osamodas et un feca.
- Hum... Bonjour vous trois. Je me nomme Darkly et lui c'est Coriendre et vous ?
L'éliatrope s'avança et dit. Moi c'est Tiyuki, ravi de vous rencontrez disait il en souriant.
Puis Le feca. Je me nomme Storm, ravi de vous rencontrez.
Et enfin l'osamodas - Je m'appelle Bélial. Ravi de vous rencontrez.
Nous devenions rapidement amis et je donnais 5 kamas à Coriendre
- Je pense que tu as gagné lui chuchotais il.
Je pris le lit le plus haut, je rangeais mes affaires et je me reposais un peu, avant le début des cours.
Spoiler:


Chapitre 2 : Le commencement des ennuis

Tiyuki me secoua pour me réveillé, j'ouvris doucement mes yeux et je sursautai a cause de lui. Je me levais quelque secondes après et je suis mes amis jusqu'à la salle de la réunion, là où la liste des élèves se trouvait. Mes amis avaient étaient loin devant moi, j'étais comme perdu dans l'école, quand soudain, je vis une écaflipette qui semblait être perdu elle aussi, je rougissais un peu en la voyant, elle me se retourna et fut surpris de me voir, puis elle sourit et elle partie comme une flèche rejoindre ses amies qui étaient plus loin. Je repris mes esprits et je marchais vers la salle de la réunion. Tiyuki m'attendait.
- Tu étais où Darkly ? Suis moi, j'ai trouvé notre classe
- Notre classe ? On est à deux ? disais-je, mais Tiyuki était déjà partit.
Je suivis tranquillement Tiyuki et je regardais la liste. Je vis rapidement moi, Tiyuki, Bélial, Storm et Coriendre
- Cool, on est tous ensemble
Je remarquais un nom ressemblant à Bélial sur la feuille. Eh Bélial, tu connais.... Bèlia ? Vous avez le même prénom, enfin presque.
- Normal.... C'est ma soeur jumelle...
- Ah d'accord une.... Quoi ?! dit Tiyuki qui était le plus étonné du groupe
- Pas le temps de parler, on va être en retard au premier cours. Dit Storm avec un air sérieux.
Nous suivions donc Storm jusqu'à notre classe, Coriendre me chuchota
- J'espère qu'il y aura des jolies filles... Héhéhé
- Sans doute...
Arrivé en classe, je vis la moitié des élèves. Le professeur nous demanda de s'assoir par ordre alphabétique, j'étais à coté d'une sacrieuse et d'une osamodasette qui avait l'air timide
Je remarqué Bélial et surement sa "jumelle" devant moi, Coriendre était un peu plus loin, à coté d'un sacrieur et Tiyuki.... Je me retournais et je vit qu'il était à coté d'une eniripsa et d'une sadida, je me retenais de rire, car il était rouge comme une totomate. Quelque minutes plus tard, l'horloge sonna et c'était de début du cours. Le professeur se présenta.
- Bonjour les élèves, Je m'appelle Al chimie, votre professeur titulaire et votre professeur de science physique/chimie et peut être mécanique, si on a le temps. Bon, je vais faire l'appel, dites présents.
Il fit l'appel, ensuite nous commencions le cours et une/deux heure plus tard, l'horloge sonna. Tout le monde sortit, je rejoignais le groupe.
- Trop stressant, mais j'ai un super voisin héhé.
Il appela le sacrieur qui venait à peine de sortir de la salle. Après a avoir entendu l'appel, il rejoignais Coriendre.
- Hum... Oui Coriendre ?
- Hydrax, j'te présente mes amis, mes amis, Hydrax
- Salut Hydrax ! dient le reste du groupe.
Nous sortions de l'établissement ensuite pour prendre l'air et je revis l'écaflipette de l'autre fois, mais elle était avec d'autres filles. Bélial, à coté de moi, me secoua
- Hum.... Darkly, tu t'prend pour qui pour regarder ma soeur comme ça
Je repris mes esprits et je fixais Bélial. Hein ? Euhh.... Désolé...
Je suivis le groupe en compagnie de Bélial et ne nous asseyions sur un banc. Quand soudain, la jeune écaflipette arriva en compagnie de ses amies, elle sauta tout d'abord dans les bras de bèlial et se présenta aux autres.
- Bonjour les garçons, je suis Bèlia, la sœur jumelle de Bélial. Ravi de vous rencontrer
- Héhé, nous aussi... disait le reste du groupe, dont moi qui rougissais, puis Bélial marcha vers moi et me réveilla avec une tape amical. Aieuh !
- Ah euh voici mes amies Bélial. Je te présente Végétalyne, Honala et Gomy.
- Oh mes voisines ! Dit Tiyuki en redevenant rouge.
- Eh bien.... Ravi de vous rencontrer. Dit Bélial, gêné et rouge en voyant Végétalyne.
A peine a avoir fait les présentations, quelque chose de bizarre apparut dans l'école, nous ne le savions pas, mais une catastrophe allait se produire. Plusieurs heure plus tard, c'était le diner. Nous nous mettions en groupe, et les filles venait à notre table. Ce soir, c'était la blanquette de bouftou Je lisais un peu avant de passer à table, je me sentais pas bien. Tiyuki à coté de moi me demanda ce que j'avais.
- J'ai un mauvais présentement Tiyuki, soit sur tes gardes...
- Euh... d'accord.
J'arrêtais de lire, nous mangions tranquillement, et une heure plus tard, c'était l'heure d'aller se coucher, même si tout le monde ne respectez pas ça. Puis plus tard dans la nuit quelqu'un cria, le bruit me réveilla j'ouvris la porte de la chambre et je vis quelqu'un passer en hurlant
- Hiiii !! Un fantôme/Gostof à enlevé mon ami !!! Un fantôme à enlevé mon ami !!!
Je n'en croyais pas une seconde, je partis me rendormir et j'ignorais ce qu'il se passera demain. Peut être ce qu'à dit cette personne était vrai.... Qui sait...

Spoiler:
Chapitre 3 : La première disparition et le début de la panique.

Je dormais encore quand les autres élèves apprennent la vérité que je n'ai pas cru. Celle du soit disant disparut, mais est-ce que c'était vrai.... Je l'ignorais encore.
Quelque minutes plus tard, Tiyuki pour rigoler, sauta dans mon lit, et atterit sur moi, du coté de la partie sensible. Le poids me réveillé d'un coup, et je poussais le gamin du lit.
- Nan mais ça va pas ?! disais-je énervé
- Hihi, désolé, mais monsieur le directeur a dit qu'on doit être dans la salle de la réunion dans 10 minutes.
Je descendis rapidement du lit, je me changea et je sortis de la chambre, mais Tiyuki m'interpela
- Attend Darkly ! T'as oublié de mettre un pantalon !
Je regardais le bas de mon corps, je vis que j'étais en caleçon
- Heureusement qu'il n'y a pas de fille ici...
Je revenais dans la chambre, je mis un pantalon et je courus vers la salle de la réunion avec Tiyuki. Arrivé là bas, je m'asseyais à coté de Coriendre, qui était près de la porte et j'écoutais le directeur.
- Chers Elèves, tout d'abord, calmez vous....
La cpe pris le relais
- Bouclez la, bande de larves ! Sinon Retenue général !!!
Tout les élèves s'arrêtèrent de parler à cause de la peur et écoutèrent le directeur.
- Bien... Du coté dortoir des garçons, je pense que plusieurs personnes ont vu un élève crier ? C'est normal... Un élève de 2eme année à... comment dire... Disparut.
Les élèves paniquèrent, puis la cpe demanda de se taire à nouveau
- Je vous demande pas de paniquer, mais de rester sur vos gardes. Je pense qu'il ne sera pas loin, mais faites attentions à vous.
Quelque minutes après la petite réunion, nous sortions de la salle et nous marchions vers notre classe.
- Dites, vous croyez a cette rumeurs ? Que l'élève a été enlevé par un fantôme dit Tiyuki terrifié
- Perso, non... c'est une histoire pour faire peur aux crédules...
Je marchais tranquillement les mains dans mes poches jusqu'à la salle de mathématique.
- Qu'est-ce qu'il a ? Il a l'air gêné dit Bélial, surpris
- Il est sortit dehors sans pantalon dit Tiyuki en rigolant.
- Ah d'accord....
Arrivé devant la salle, j'attendis les autres et surtout le professeur, quelque minutes plus tard, nous commencions le cours. Plus tard, l'horloge sonna et je rejoignais les autres et un nouveau malheur apparut dans l'école. Quelqu'un cria de peur, je suivis le bruit et je vis quelqu'un qui était en train de flotter puis il disparut. Surement un nouveau coup du "fantôme" Mes amis et les autres élèves arrivèrent, mais en retard.
- Que se passe-t-il ici ? Dit la cpe a moité en colère
- Un....Un.... Un fantôme a kidnappé mon ami ! Dit l'élève terrifié
- Deuxième disparut... Que s'passe-t-il bon sang ! Pense le proviseur qui était non loin Retournez tous dans vos chambre les enfants, moi et mes collègues, nous allons voir si on peut faire quelque chose.
C'était un conseil, on devait obéir, tout les élèves partirent dans leurs chambre, moi je me souvenais encore de la scène... Arrivé à la porte avec les autres, Tiyuki se demanda ce que j'avais.
- Qu'est-ce que tu as Darkly ?
- C'est pas un fantôme qui a enlevé l'élève...
- Quoi ? Comment ça pas un fantôme ?
- j'ai vu l'élève qui a disparut dans une brume créer par quelque chose... Je vous expliquerez ça plus tard...
Une brume ? L'élève a disparut dans une brume ? Étrange... Nous sauront la vérité plus tard encore...

Spoiler:

Chapitre 4 : Des indices, le coup de foudre et l’inspecteur.

Mes amis ne comprenait pas, j’étais pourtant clair. L’élève fut emporté par une sorte de brume. Mais qu’étais-ce cette brume ? Un fantôme ou un sort ? Nous le saurions plus tard, peut être. Le lendemain matin, je dormais encore, les autres de ma chambre aussi. Je pensais a cette étrange brume. J’ouvris lentement les yeux, je descendis de mon lit, puis je changeais de tenue pour sortir. Il faisait froid. Une mini tempête de neige se préparais.
- Je vais inspecter les environs, je pense…. Disais-je à vois basse
Je respirais lentement, puis je sautais dans les airs, à la mode des ninja, je sautais de colonne en colonne, puis je compris vite que j’étais perdu dans l’école. J’arrivais dans un endroit spécial, c’était plus beau que le petit jardin des garçon, je vis une fontaine en marbre avec des orchidée. J’atterrissais en doucement sur une colonne et je regardais les environs. J’étais en tenue de voyageur, comme si je partais loin d’ici, j'avais ma capuche sur ma tête pour me protéger du froid, mais je regardais les environs, cherchant des preuves ou autre. Quand soudain, un groupe de jeune fille passa non loin de moi, elle ne remarquèrent pas ma présence, jusqu’à qu’une petite osamodasette arrive et me pointa du doigt.
- Oh ! Un voleur ! Euh non le fantôme !
Les autres filles remarquèrent une personne sur une colonne, plusieurs étaient terrifié mais une adepte de Sadida prit son courage à deux mains, et m’envoya une bonne ronce dans la figure. Je tombais dans la fontaine à cause du coup. Quelque secondes plus tard, les filles m’encerclèrent.
- Le fantôme !! Vite ! Tuons le ! Dit une sacrieur assez folle
- Mais on a que 15 ans, on a pas appris à tuer ! Dit une enivrant terrifié.
Les filles avaient l’air de raconter leurs vie. J’étais encore dans l’eau, j’enlevais ma capuche, puis je frottais ma tête.
- Aieuh… Où suis-je ?
- Hi !! Le fantôme parle !! Dit la sacrieur assez folle
- Ne nous enlevez pas !!
- Que ? Comment ça enlever ? Eh oh, vous me preniez pour qui ? Un violeur ? è_ é
Une jeune Ecaflipette arriva et reconnu ma tête
- Oh, bonjour Darkly, que fais-tu dans le jardin du dortoir des filles ?
- Quewah ? Dortoir des filles ? Je frottais la bosse que j’ai reçu lors de la chute. Aie ma tête….
- Tu as fais une belle chute, mais dit moi Que fais-tu chez nous ! Dit elle en fronçant les sourcils et limite en colère.
- Je cherchais des indices, j’suis arrivé là tout à coups et une sadida m’a attaqué.
La jeune sadida rousse s’avança et s’excusa auprès de moi
- Je suis désolé, je t’ai pris pour le fantôme. Je suis Végétalyne et je suis vraiment désolé.
- Ce n’est pas grave… J’essayais de me relever, mais a cause de la chute, j’étais comme paralysé. Quelle poisse….
Végétalyne et Bèlia m’aidèrent à me relever et m’accompagnèrent doucement vers l’infirmerie.
Arrivé là bas, l’infirmière prit le relais et me déposa sur un lit, puis elle soigna mon dos.
- Comment t’es-tu fais ça Darkly ?
- J’ai voulus inspecter la zone, et j’ai glissé dans la fontaine du dortoir des filles.
- Tu es maladroit on dirait. Repose toi, je vais avertir ton professeur que tu n’iras pas en cours le matin.
- D’accord.
Je fermais donc les yeux, l’infirmière partit dire à monsieur Al chimie que je n’irais pas en cours le matin.. Plusieurs heures plus tard, Tiyuki ouvrit les yeux, et vit que j’étais pas là. Il se changea et marcha vers la cafeterias pour prendre un petit-déjeuner. Il entendit des filles parler, il écouta silencieusement.
- Vous savez quoi ?! Le fantôme est apparut dans le jardin du dortoir des filles !
- Mais non, c’était un eniripsa blond déguisé.
- Il parait qu’il est à l’infirmerie ! Cassé l’dos quand il est tombé, le pauvre.
Tiyuki de son coté se demanda qui était cet Eniripsa qui se prenait pour le fantôme. Il retourna dans sa chambre et vit que les autres étaient réveillé. Il leurs expliqua donc ce qu’il avait entendu.
- Comment ? Un eniripsa blond se prenant pour le fantôme ? Dit Bélial a moitié réveillé
- Elles ont peut être trop fumé de chanvre Dit Coriendre étant ironique.
- Bon…. Allez manger, les cours commence dans 20 minutes et vous avez vu Darkly ?
- Nan désolé… Disent les 3 en même temps
Ils partirent à la cafeterias, puis Tiyuki fit un tour dehors et remarqua qu’il faisait assez froid
- Brr… Fait froid… Je ferrais mieux de changer de chapeau…
Il enleva le chapeau chauve-souris et mit le chapeau chiibit, un chapeau à la mode à Emrub.
Quelque minutes plus tard, il alla en cours, voyant que Darkly n’était pas là, il se demande s’il n’était pas la nouvelle personne disparut. Il était inquiet, quand soudain, sa voisine intervient .
- Tu es inquiet pour Darkly ?
- Oui, pourquoi ?
- Ne t’inquiète pas, il est à l’infirmerie, il s’est cassé le dos d’après Végétalyne.
- Oh ? Il a fait quoi ?
- Si je te le dis, tu vas pas me croire… Bref… Tu es Tiyuki non ?
- Hum… Oui et toi ?
- Honala, ravi de te rencontrer. Elle fit un sourit à Tiyuki, qui toucha un point sensible.
Pendant que les élèves étaient en cours, le directeur attendit quelque un devant la fontaine.
Un étrange homme arriva, puis il fit accompagné d‘un adepte de pandawa qui semblait être l’inspecteur que le Directeur attendait. , L’étrange homme avait une étrange armure, elle était en écaille de dragon
Il y avait deux épées forgé par le grand père de Darkly. Ces épées sont faites de corne de boufrog et de minerai de météorite. Quant à l’adepte de pandawa, il portait une tenue d’inspecteur, pipe dans la bouche et il cachait une hache dans son dos. Arrivé devant le directeur, ils se présentèrent.
- Bien le bonjour, monsieur le directeur. Je me nomme Vodh ka adepte de la déesse pandawa et inspecteur. Il parait qu’il y a des disparitions ici, je ferrais mon enquête.
Le garde se présenta à ton tour en faisant le signe militaire.
- Capitaine Sacrinoir de l‘armée impérial de Bonta, au rapport. Je suis ici pour protéger monsieur Vod’kra ici présent. Je suis son gardien et assistant de monsieur.
Le directeur en se grattant la tête répondit.
- Bienvenue à vous et merci de nous aidez à élucider cette mystérieuse disparition. Si vous voulez bien me suivre, j’ai un élève qui enquêter sur ce « fantôme », mais il s’est blessé lors de cette enquête.
Les deux personnes suivirent le directeur jusqu’à l’infirmerie. Le directeur toqua à la porte, quelque minutes après, puis il rentra en compagnie des deux personnes.
- Bonjour Miss Pike, vous permettez que ces deux personnes parlent à Mr Darkly ?
- Oui oui, vous pouvez, je vais faire une pause, si ça dérange personne.
Elle sortit rapidement laissant moi, le directeur, avec les deux personnes. J’ouvris lentement les yeux. Et je me mis assis doucement.
- Darkly, désolé de te réveillé, mais ces deux personnes veulent te poser deux/ trois petite questions. Tu sais bien, pour cette sois disant brume.
- Hm…D’accord… disais-je à moitié rétablit.
- Hum hum… Bien.. Qu’étais-ce cette brume dont votre directeur parle ?
- Hier, lors de la récré du soir, j’avais entendu quelque un crié, je courus donc vers le bruit et je vis la personne entourée d’un voile brumeux, puis cette personne a disparut.
- Ensuite ?
- Je me suis dit qu’est-ce que c’était cette brume, si c’était un fantôme comme les autres disent ou un sort créer par des brigand par exemple. C’est pour ça que je me suis levé tôt ce matin pour chercher des indices, mais…
- Mais ?
- Je n’ai rien trouvé. Et puis comme je suis maladroit, j’ai « glissé » et j’ai été blessé au dos, donc voilà pourquoi j’suis ici.
- D’accord. Merci d’avoir répondu aux questions. Repose toi bien.
L’inspecteur se leva, puis il sortit en compagnie du Soldat et du directeur. Je refermais donc mes yeux et je me reposais jusqu’à l’heure du déjeuné.

Spoiler:
Chapitre 5 : Tentative de disparition, voué à l’échec et un indice ?

Je me reposais encore un peu, mon dos était soigné, mais le lit étant confortable, je profitais de rêvasser pour être en forme en suite. Une heure plus tard, c’était midi passé, on avait quartier libre l’après-midi, donc Tiyuki et compagnie viennent à l’infirmerie pour me dire bonjour. Il y avait Bèlia, Végétalyne, Honala et les autres avec.
- Tu t’es fais quoi Darkly ?
- Il s’est cassé le dos en regardant les filles dans le dortoir des filles héhéhé dit Coriendre
- Haha très drôle Coriendre, moi au moins, je matte pas les filles à coups de jumelles, quand elle .prennent leurs douches Disais-je avec un ton froid
- Quoi !! C’était toi !! Honala en colère lui envoya une bonne baffe dans la figure de Coriendre qui lui trébucha sur Storm. Pervers va !!
Tout les garçons furent choqué par la colère d’Honala, et ils reculèrent tous d’un pas, sauf Coriendre, qui lui était au sol avec une belle marque sur le visage. Je rigolais de lui. Puis je tournais la tête vers Bèlia puis je lui souriais et elle rougissait tout à coups.
- Tu peux sortir quand Darkly dit Bélial étant sérieux
- Hum… Normalement maintenant, mais ce lit est moelleux.
-Tu penses qu’a dormir Darkly… Dit Storm en le regardant comme un adulte.
Je m’étirais un bon coups et je sautais du lit, les filles fermèrent rapidement les yeux, je ne compris pas pourquoi. Tiyuki me montra le bas, j’étais en caleçon, et oui encore, mais devant des filles, j’étais gêné, très gêné. Je pris rapidement mon pantalon et je l’enfilais en vitesse.
- Héhé… Désolé… Disais-je étant tout rouge.
Elle rouvrirent leurs yeux et elles sortirent , les garçons firent pareils, sauf Bèlia m’attendit, elle avait l’air de vouloir me dire quelque chose.
- Qu’est-ce qu’il y a Bèlia ? Tu m’attends ?
- Darkly… J’aimerais te parler, tu veux bien me suivre ?
- Hum d’accord.
Je suivis Bèlia, je rougissais un peu, elle avait l’air inquiète, la peur d’être emportée ou autre chose ? Je l’ignorais… Arrivé dehors, il faisait froid, j’étais mieux à l’intérieur, mais ce n’était pas grave.
Bèlia s’essaya sur un banc et elle demanda que m’asseoir, j'acceptais et j’étais timide. Je ne savais pas quoi dire. Je rougissais un peu, et je regardais le vide. Bèlia était aussi timide, elle avait froid, mais elle cachait cette sensation pour ne pas se prendre pour une idiote.. Elle tremblait un peu, je lui déposais donc mon gilet sur elle, elle fut étonné. Elle tourna ensuite sa tête vers moi, puis elle essaya de parler, mais la timidité pris le dessus.
- Tu…Tu sais, il fait beau aujourd’hui dit elle toute rouge et en souriant.
Je levais la tête vers le ciel, il était blanc à cause de la petite tempête de neige. J’évitais de rire et je lui répondis gentiment Oui… Si tu le dis, mais bon, après une tempête, normalement on voit une magnifique aurore boréale
- Dit, tu peux m’aider, j’ai une amie qui est amoureux d’un autre ami, mais elle ne sait pas comment lui dire, donc…
Je souriais à Bèlia, j’avais compris, mais je restais silencieux. Je lui répondis sagement.
- Elle doit le dire devant lui, sinon, c’est lâche, mais plusieurs personnes sont timide, donc c’est un vrai problème d’avouer ces sentiments à quelque un qui est devant soit.
- Je vois… Je lui dirais dit elle en souriant. Elle me déposa ensuite un bisous sur la joue, puis elle partie. Je rougissais fort, puis je repris mes esprits. Je me relevais doucement, quand soudain, j’entendis un cris, c’était celui de Bèlia, je courus vers elle et je vis la brume qui était sur le point de la prendre. Terrifié, je pris me courage à deux mains et je courus vers elle et poussais Bèlia pour l’empêcher de disparaître. A terre, elle était terrifiée et j’atteris doucement sur elle, ma tension augmenta et la température augmenta aussi. J’étais près d’elle, je rougissais fort, puis elle aussi.
- Je…. Je n’arrivais plus à parler, mes sentiments avaient pris le dessus, je continuais à la regarder, quand soudain Coriendre cassa l’ambiance.
- Euh…. On vous dérange ? Dit il avec un air d’idiot.
Je repris mes esprits et je reculais doucement puis je vis qu’on étaient encerclé par les élèves. Je l’aidais à relever et les professeurs arrivèrent, en compagnie de l’inspecteur et du capitaine.
- Que s’est il passé ! dit l’inspecteur ayant raté un épisode.
Coriendre lui répondit et il fut étonné.
- Darkly a comment dire… Sauver Bèlia de cette brume et puis voilà…
- Eh bien… Tu en as eut du courage, Darkly, tu es comme battu la brume, mais elle reviendra, je pense… Dit le directeur assez surpris.
Je regarde Bèlia, puis les autres et les professeurs demandèrent de partir, plutôt de retourner dans les chambres. Je retournais donc dans la mienne, arrivé là bas, je vis Tiyuki qui avait une étrange plume qui faisais la taille de son bras et avant bras réunis dans ses mains, elle était bleu turquoise et froide comme la glace. Je tentais de la toucher, quand soudain, je reçu un choc sans savoir pourquoi
- Ouah, comment c’est froid ce truc, j’ai comme reçu une grosse joute, mais dit moi Tiyuki, où as-tu trouvé ça, et comment là tu ramené ici, sans avoir la même chose que j’ai reçu y’a quelque secondes ?
- Et bien… Je portais des gants, car il faisait froid dehors et je l’ai trouvé au pied d’un arbre dont les feuilles étaient bleu, j’ai trouvé l’arbre jolie, alors je l’ai dessiné.
Il me montra son dessin, c’était un vieille arbre bleu, avec plusieurs plumes bleus à terre et il avait même dessiner de la brume au dessus de l’arbre…. Mais attendez…. De la BRUME ?!
- Tiyuki, où ce trouve cet arbre ?
- à Droite en sortant de l’école, pourquoi ?
- Tu peux m’y conduire ? En compagnie de monsieur vodh ka ?
- Hum… Oui d’accord.
Je sortis de la chambre, allant chercher l’inspecteur, tandis que Tiyuki les attendais devant la chambre
Quelque minutes plus tard, j’arriverais en compagnie de l’inspecteur et nous suivîmes Tiyuki jusqu’à cet arbre. Arrivé là bas, je vis l’arbre, il était gigantesque et de la brume entourait celui-ci.
J’étais sans voix, il y avait bien des plumes au pied de cet arbre, puis je vis de grande gemme qui était hors du sol, je tentais de toucher un des cristal bleu et je reçu la même joute, mais un peu plus fort, que tout à l’heure. Vodh’ fit son enquête ici, cet arbre était louche, disait-il. Mais c’était de courte durée, une tempête de neige se préparer, nous étions obligé de rentrer, sous peine de mourir de froid.
Nous étions loin de l’arbre et quelque chose apparut. C’était une sorte de chafer, il était fait de glace, ses yeux étaient rouge écarlate et il portait une vieille tenue qui ressemblait à l’ancien uniforme de l’école. puis il disparut dans la tempête. Arrivé à l’école, je rentrais directement dans la chambre et je me reposais un peu, avant l’heure du dîner Tiyuki fit de même et l’inspecteur retourna voir le capitaine et expliqua ce qu’il avait vu. Quelque heures plus tard, c’était le dîner ce soir : Blanquette de bouftou.
Je m’asseyais à ma table, avec Tiyuki et compagnie. Quelque minutes plus tard, tout le monde partir ce coucher, quand a moi, j’étais tranquille sur le toi, regardant les étoiles. Je pensais encore à ce midi, j’en rougissais encore. Soudain Bélial apparut et s’asseyait à coté de moi et regarda les étoiles.
- T’arrives pas à dormir ? Dit Bélial tranquillement
- Non…
- Tu penses encore à elle ? Dit il en évitant de rire ou de se mettre en colère.
- L’atmosphère était différent tout à l’heure. C’était étrange.
- C’est l’amour ça…
Je changeais rapidement de sujet Sinon… toi avec Végé, ça marche ? Lui disais-je avec un sourire.
Il ne me répondit pas, et m’envoya une bonne tape dans l’dos. Je manquais de tomber, mais j’attrapais quelque chose au passage. Tu sais pas rigoler !
- On ferrait mieux de rentrer, la chute à dut réveiller un surveillant.
- Ouais, vaut mieux.
Ils rentrèrent discrètement dans leurs chambre, et étant maladroite, je glissais sur une peau de banane qui réveilla les autres. Tiyuki terrifié, m’envoya un poing surprise dans la face et Coriendre envoya un Flush sur Bélial.
- Aieuh bande d’idiot… Disais-je en frottant sa joue rouge.
- Pas possible d’être idiot à ce point là…
- Héhéhé désolé… dites les deux idiots à moitié réveillé.
Je remontais dans mon lit et je m’endormis rapidement, ignorant ce qui se passera demain.
Le chafer apparut devant l'école, il parlait doucement avec une voix qui fait peur
- Darkly, hein ? Il verra la prochaine fois... De quel bois j'me chauffe...
Il disparut dans la brume, surement créer par lui.

Voili voilouuu !

Je posterais le nouveau chapitre ce week, idem pour l'autre fic'.


Amicalement, Darkly

P.S : Elle date cette fic, donc voilà pourquoi y'a des fautes et compagnie.
avatar
Dadouh
L'attachant

Messages : 263
Date d'inscription : 13/10/2010
Age : 23

Feuille de personnage
Nom des personnages:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Disparition à Saint celeste

Message par Akety le Dim 24 Juil 2011 - 15:44

Darkly a écrit:
Je posterais le nouveau chapitre ce week, idem pour l'autre fic'.

Menteur! T'imagines ceux qui ont suivi ta fic'? XDDDD Bref,j'ai beaucoup de nourriture today.Sur ce,

Akety,dévoreur de topics.
avatar
Akety
Champion!

Messages : 649
Date d'inscription : 11/10/2010
Age : 19
Localisation : En bas.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Akety Nozeki, Regeret Daramis (en cours de création)

Voir le profil de l'utilisateur http://chevalier-eclipse.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum