[Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Message par Smoothie Hémos le Mer 13 Oct 2010 - 20:40

Placée dans la partie éclairée de la Rue de la Teinturerie, l'une des places vides hier est maintenant occupée par une échoppe vide de nourriture, comme la plupart du quartier.
Les amateurs de peinture y jettent un oeil et repartent rapidement, déçus, car ce n'est pas là ce qui est exposé. Tout autour de l'étal, plusieurs morceaux de parchemins déchirés sont éparpillés, mais sont mis en évidence deux autres bouts de papiers, en assez bon état eux. Sur le premier et plus petit, il est écrit à l'encre noire et dans une écriture vraissemblablement soignée :


Bonjour à vous ! Je me présente. On me nomme Smoothie, et je suis une disciple de la sadique, masochiste, et barbare Sacrieur. Je vous préviens tout de suite, il n'y a pas plus piètre dessinatrice que moi. Ce que je vous propose et qui ne ravira certainement pas autant les yeux qu'un beau dessin, c'est l'histoire d'une petite Sacrieuse -une autre, enfin...- nommée Plasma et de deux-trois amis à elle. Je ne garantis pas que vous aimerez, surtout que le début n'est à mon goût pas accrocheur. J'en suis navrée, et les restes d'écriture qui gisent au sol également...
Je vous invite donc à ne pas vous attarder sur ce prologue un peu... barbant ? Et à revenir voir, au moins, le chapitre un. Il sera, je vous le promet, plus intéressant... ce qui veut dire encore plus de brouillons ?

Bonne lecture.
Ps : Oh, une dernière chose. J'ai décidé, par esprit... tordu, why not ? De nommer mes chapitres en fonction d'une chanson. Elle sera soit en rapport avec le thème principal du chapitre, soit avec le rythme du récit, soit avec l'image globale que ce chapitre me laisse. Bon chapitre, chapitre moyen, vieux truc tout pourri... en plus du titre de la chanson, il arrivera aussi que je cite une partie du texte en début de chapitre. Il pourra également advenir que le titre soit un peu... déformé. Stop ? Stop.

Ceci étant fait, ceci étant dit... n'hésitez pas à faire entendre vos commentaires, bien sûr !
Sauf sur le prologue qui compte pas... bon, ok, ok... *soupir*

Prologue : L'aventurièr...e ? (Reconnaitra qui voudra /o)

Egaré dans la vallée infernale, le héros s'appelle Bob Morane...
________________________________

Je m'appelle Plasma. On m'a toujours dit que j'avais un nom des plus étranges. C'est vrai. Un nom en accord avec ma personnalité, donc.
Je m'appelle Plasma. Petite, je m'amusais avec des animaux, pas vraiment comme le faisaient mes petits camarades, futurs Osamodas. Plutôt avec une épée qu'avec des câlins.
Je m'appelle Plasma. Même jeune, me faire mal ne me gênais pas tant que ça, et j'étais toujours la première pour une bagarre. J'ai donc, dès que possible, prêté serment à Sacrieur, pour me renforcer. Longtemps, j'avais hésité à choisir Iop, mais, sans savoir pourquoi, je m'étais ravisée.
Je m'appelle Plasma.



Un beau jour où le soleil chatouillait mon dos presque nu, un Ecaflip est venu me parler. Il semblait avoir mon âge, à peine quinze ans, et semblait totalement déterminé. Il avait le poil brun plutôt clair, soyeux, une fourrure qui aurait donné à n'importe qui l'envie de s'y blottir.
Il avait les poings serrés, et n'était pas souriant du tout. Ses yeux bruns se voulaient en colère, mais je pouvais y lire beaucoup de gentillesse. Sur le moment, je n'ai rien pensé de lui.
Pourtant, j'ai toujours un avis sur tout, presque invariablement négatif. Là, non. J'attendais juste qu'il parle, sans comprendre.
Il a regardé le chacha, puis moi, et m'a demandé si je pouvais « le » laisser tranquille.
Sa manière de parler d'une simple boule de poils m'a désarçonné, et je suis restée coite. Après un petit moment de réflexion, j'ai regardé le chacha partir sous son oeil bienveillant. Il m'a observé sans agressivité, et m'a demandé d'une voix calme pourquoi je « m'amusais » avec cette pauvre bête.

-Je vérifie juste s'il a du sang rouge, comme moi. Lui ai-je répondu d'une voix égale. Il a grimacé sans que je ne comprenne pourquoi, et s'est forcé à sourire. Ca se voyait.
-C'est pas la peine. Tous les monstres, tous les gens, tout le monde a le sang rouge !
A-t-il asséné. Je me suis relevée, soudain remise d'aplomb, et lui ai fais face. Il n'avait que quelques centimètres de plus que moi, pas de quoi me faire peur.
-Ah ouais ? Et alors pourquoi quand on écrase un moskito, ça laisse une tâche noire ?! Bin tu vois... alors moi, je vérifie. J'ai déjà vérifié plein de monstres, tu sais !
Sur le moment, il ne répondit pas et détourna le regard, pensif. Après une bonne minute, il sembla sortir de ses réflexions et me tendit la main.
-Et comment tu t'appelles ?



Mes jambes eurent un sursaut, sûrement très, trop réchauffées par les flammes. Un simple effleurement me confirma que j'étais en train de cuire à feux doux, les langues du feu me frôlant à chaque seconde qui passait.
-Tu pourrais au moins te reculer un peu... tu vas finir par te faire du mal. M'explique en râlant une première voix.
-Après tout, si ça lui fait du bien, tant mieux pour elle... calme la deuxième, me paraissant ainsi indifférente de mon sort.
-Plasm' ? Ca va ? Insiste la plus alarmiste.
Aucune des deux ne mérite de réponse, je ne réponds donc pas... et me contente de fixer bêtement le foyer de notre feu.
Quelques secondes plus tard, je sens mes bras être tirés en arrière, et tout mon corps suivre le mouvement. Indifférente, je me laisse faire, et termine à quelques mètres du feu, en position allongée et les yeux clos.
On m'appelle une nouvelle fois. Je ne réponds pas.

-Dernier avertissement...
-C'est pas la peine d'aller jusque là. Laisse moi faire, tu vas voir que...

Le bruit sec d'une paume de main contre ma joue ne laisse pas le temps nécessaire au pauvre Wiret l'Ecaflip pour finir. Il fusille la Iopette d'à côté du regard, qui, elle, arbore un grand sourire.
-Une baffe, et ça repart... me provoque-t-elle. Je me contente de sourire.
-C'est toi qui a fait ça ?
-Beuh... y'a que moi qui met des baffes, ici, non ?

Mon meilleur et Ecaflip d'ami soupire et miaule faiblement, en prévision de la bagarre qui semble pointer le bout de son nez. Ma première réponse est un nouveau sourire, la seconde un merci à l'attention de la Iopette.
Le chacha me dévisage, incrédule, et je m'amuse à faire de même.
Aujourd'hui, il porte un long pantalon blanc froissé, recouvert au niveau de la taille par un tee-shirt dans lequel il flotte légèrement, bleu ciel. Il a regroupé ses cheveux en légers pics, capable de les séparer de son poil brun clair au premier coup d'oeil. Ses yeux noir ne cessent pas de me fixer, sans m'embarrasser le moins du monde, en apparence. Après un certain temps, je le vois lentement relâcher ses muscles, tandis que je me retourne vers...
Rhad'.
Pour le voyage, elle avait relevé ses cheveux pour qu'ils ne lui tombent pas sur les épaules, en créant une boule de cheveux rouge sang derrière sa tête.
Accrochée dans son dos, une grande hache en un quelconque métal argenté était solidement suspendue.
Ses yeux vides me fixaient sans rien laisser paraître, mais l'immense sourire qui fendait son visage laissait clairement voir ce qu'elle pensait.


-Bon, Miss Plasma la maso en manque de douleur est-elle prête à repartir ?

Elle s'est accoutrée d'une grande tunique blanche, rougie par endroit à cause de tous les bouftous qu'elle s'est amusée à égorger. Vu le nombre, elle s'en est plutôt bien sortie... je suis incapable de m'amuser avec du sang sans en finir barbouillée, de la tête aux pieds. Délicatesse de Iop... et encore. Néanmoins, cela contribue à me faire paraître encore plus folle. Tant mieux. J'ai toujours eu du mal, avec les sentiments, depuis mon plus jeune âge. Un coup trop expansive, un coup pas assez... depuis, j'ai décidé d'arrêter de les montrer autant. C'est moins embarrassant que de devoir tout montrer, et ça ne demande qu'un peu d'entraînement... au lieu d'exploser de colère, un simple fusillement de regard suffit à lui faire comprendre ce que je pense d'elle.

-Les Iopettes en manque d'aventure d'abord.
-Euuh... QUI nous a entraîné par ici, hein ?


Wiret soupire, et se décide -enfin!- à écarter avec une exaspération contenue la Iopette en question, et me prend par le bras, puis me force à m'assoir près du feu. Je détourne le regard,
et me renferme dans une fausse bouderie.

-Bon... commence Wir' avec calme. Ce qui ne durera pas. Je le sais.
-C'est elle qui a commencé. Le coupe-je.
-Ah...? Tu es sûre ? J'ai pas vu tout à fait ça.
-Baaaah... tant pis.
-Plasm'. Tu ne veux pas faire un tout petit effort, le temps qu'on arrive à Astrub ?
-Nan.
-Allez, je te demande juste d...
-Faut qu'on reparte. Je vais en informer Rh... l'autre.

Acquiescement exaspéré de l'Ecaflip, aussitôt suivie d'une mise surprise.
-Tu l'as appelé...
-L'autre !


Le laissant en plan, je me relève et me dirige avec un air renfrogné vers... l'autre. Elle semble occupée à ne rien faire, ce qui doit largment occuper son cerveau, et me tourne le dos.
-Eh, Rhadinounette, on peut y aller ?
-Mhh...?
-Moi vouloir savoir si toi capable de suivre nous... eh, tu comprends quand je te parle ?!
-Bin quand tu parles bizarre, j'ai un peu de mal, pour tout te dire...
-Pourquoi pas. Tu te lèves ?
-T'es au courant que la nuit va tomber, hein ?
-... Quoi ? Euh... ah, ouais. Bon, on peut rester là, alors...


Un grand sourire incrédule termine de m'achever. Il faut avouer que pour rabaisser, elle sait s'y prendre, la Rhadamente...

___________________________

[M'voilà ! A dans... euh... qui sait, après tout, y'a rien à la télé ce soir... *Retourne écrire*]


Dernière édition par Smoothie le Sam 29 Jan 2011 - 15:51, édité 1 fois
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Petit Smoothie deviendra grand...

Message par Dhragane le Mer 13 Oct 2010 - 21:46

Une disciple de Iop s'arrête soudainement devant la petite étale. Ses yeux, d'un blanc éclatant, reflètent les parchemins qui semblent la fasciner -chose pourtant très improbable venant d'une Iop- et se froncent lentement. Après un long moment passé à les fixer avec insistance, elle relève un visage d'une pâleur inquiétante et frappe violemment du poing sur la petite étale.

B-blanche ?...Une tunique blanche ?! Nan mais ça va paaaaas... ?!!

Voilà tout ce qu'elle trouve à dire dans un premier temps...
Après avoir cligné des yeux un nombre de fois qu'elle semble juger suffisant, elle reprend la parole après une petite quinte de toux forcée.

Hem... désolée, c'est parti tout seul. :P
Ce que je voulais dire, c'est... bon début. C'est pas particulièrement accrocheur, mais... je continue d'apprécier beaucoup ton style d'écriture. De plus, les phrases se sont raccourcis, devenant ainsi nettement plus clair... nan, franchement ? Chapeau bas pour la sacriette... j'attends la suite avec impatience. =)

avatar
Dhragane

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Quelque part à mi-chemin d'un sentier montagneux. Mais allez savoir, avec ce brouillard tenace qui couvre tout le mont, peut-être n'en suis-je encore - qu'aux tout premiers pas !

Feuille de personnage
Nom des personnages: Rhadamente Rougecoeur (quoique je ne l'ai pas joué depuis un moment... xX'), Placebo, le Dr. Victor Valentin Varnel... je vais me contenter des plus actuels.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Désolée du retard... :[

Message par Cradelanuit le Sam 16 Oct 2010 - 16:57

J'aime ! =D
C'est bien écrit, j'ai vue aucune faute ^^' (J'ai pas cherchée, aussi... *SBAAAF*)
J'aime l'humour que tu transmets dans l'écriture ! Et aussi ta façon d'exprimer, toussa ! :3
J'adore, en d'autres termes. Hâte de voir la suite ^^


Ta Sister Chibi (si elle l'est toujours X_x)
avatar
Cradelanuit
La métamorphe

Messages : 145
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 19
Localisation : Cachée sous des tonnes de couvertures~ Brrr.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Gnagnagnaaa, regarde sur mon topic de perso, flemmard ! >=3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Message par Smoothie Hémos le Sam 16 Oct 2010 - 18:52

Assise, les jambes repliées, la petite Sacrieur au cheveux rouges s'affairait sur un parcemin déjà bien froissé, semblant ignorer royalement les commentaires. Elle avait décidé, pour ce chapitre et uniquement celui-ci, d'utiliser un flacon d'encre rouge, dans lequel elle trempait régulièrement une plume de corbac noire.
L'avancée de son récit était régulièrement coupée par des éternuements ou de légères quintes de toux, ce qui ne l'avait pourtant pas empêché de sortir en tenue traditionellement légère.
Après un court moment de ratures plus que d'écriture, elle releva légèrement la tête, et fixa l'une après l'autre les deux jeune femmes lui ayant parlé. Elle attrapa un morceau préalablement déchiré dans un plus grand et s'aida d'un morceau de bois pour répondre. Elle plia ensuite le papier de manière à ce qu'il tienne sur la table, et, après un sourire joyeux, passa dans la partie retirée de l'étal en toussant. Sur le papier, avec une écriture plus rapide, on pouvait lire :

"Désolée pour la tunique blanche. J'ai pensé à différentes couleur, mais celle-là m'a semblé évidente.
Le noir ? Comment alors distinguer le sang d'une simple éclaboussure d'eau ? Le gris et le marron ne me semblaient pas assez joyeux. Le jaune, l'orange, le vert, le bleu, le rose et les autres couleur de ce genre... ai-je vraiment besoin de m'expliquer là-dessus ? De très mauvais goût et beaucoup trop chaudes, cette fois.
Enfin, le rouge lui-même aurait été un peu trop voyant, et le rouge sur le rouge n'est pas forcément évident à distinguer. Le blanc m'a semblé plus logique, et fait très "chevalier". Sans parler de la facilité à remarquer du sang de bouftou sur une tunique blanche...
(Te serait-il gênant de plutôt dire "Sacrieuse" ?)

Ensuite... si mon humour est à ton goût, tu seras servie dans le chapitre deux, c'est promis. Le chapitre un, lui, sera plus axé sur de l'action. Pas de l'action pure et dure, maiis...
Dans ce chapitre, au moins un nouveau personnage.
Le chapitre paraîtra ce soir, je pense, et s'appellera, sauf décision de dernière minute, Je saigne encore. (Une manière très subtile de te dire que je ne t'en veux pas...? *kof* )
Désolée pour tout(e)(s) ceux qui n'aiment pas... huhu."
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Message par Smoothie Hémos le Dim 17 Oct 2010 - 2:18

Après une longue pause, la petite Sacrieur finit par revenir, des cernes sous les yeux et un grand parchemin à la main. Elle le déroule avec précaution, et le met bien en vue sur l'étal. Dessus, on peut lire :

"
Chapitre 1 : Je saigne encore.

« Ca fais mal, crois moi, une lame
Enfoncée loin dans mon âme.
Regarde en toi, même pas l'ombre d'une larme... »

______________________________


Je reste là, en compagnie de la douleur. D'habitude, elle m'aide, me protège. Là, elle m'accable. Pourquoi est-ce qu'elle m'abandonne au moment où j'aurais besoin de me lever, de m'enfuir ?
Flottant entre conscience et inconscience, je tente de la faire diminuer en pensant à autre chose. Je ne peux pas.
Je tente de porter la main à mon cou, pour arrêter l'hémorragie. Quelque chose m'en empêche. Empoignée par une main glaciale, je ne tente rien, et perd lentement conscience.
Comme si je n'avais pas déjà assez froid...
Avant de perdre conscience, je vois défiler des images, les paupières closes. Ce qui m'est arrivé... j'ai encore fais une gaffe.
...



Wiret était trop fatigué par nos querelles pour souhaiter nous accompagner, mais Rhad' n'avait pas résisté à l'envie d'aller « tailler du gras à même le sanglier ».
Nous étions donc en train de parcourir la forêt, le plus silencieusement possible.

-Rappelle-moi pourquoi je t'ai laissé venir ?
A chaque pas, des branches mortes trahissaient notre présence par leurs craquements. Chaque buisson bruissait sur notre passage. Chaque arbre sous lequel nous passions nous laissait en souvenir des feuilles de des bouts de bois dans les cheveux.
-Parce que... parce queee.... t'as pas eu le choix ? répondit-elle avec un sourire typiquement Iop.
-D'accord, la discrétion, c'est un truc de Sram. D'accord, les Iops n'aiment pas les Srams. Mais t'es obligée pour autant d'être aussi...
-Bruyante ?
Exactement. Et d'abord... non, tant pis. On a qu'à se séparer, j'aurais plus de chance d'attraper quelque chose si t'es loin de moi.

Elle haussa les épaules, mais ne s'éloigna pas pour autant.
-Wiret a dit qu'on ne devait pas s'éloigner.
Tu sais quoi ? Va le lui dire, pendant ce temps j'aurais ramené un sanglier...
-C'eeest ça. Personne ne chasse mieux qu'une Iop ! La première avec un gros truc qui saigne beaucoup a gagné !
C'est ça.
Sifflai-je entre mes dents.


Faible, enveloppée dans du coton, glacée, je m'extirpe de l'inconscience. Avant même de penser à quoi que ce soit, de nouvelles bribes d'images me parviennent.

J'étais devant une caverne. Comment j'y étais arrivé, je ne le savais pas. Je ne me rappelais même pas qu'il y avait une grotte ici, et pourtant il me semblait y être déjà venu.
Après un long moment d'hésitation, je me voyais faire un pas, puis deux...
A l'intérieur, la lumière était inexistante, et l'humidité omniprésente. Une main sur la paroi la plus proche, je continuai d'avancer jusqu'à ce que l'entrée que j'avais prise soit réduite à un lointain point lumineux. Mes jambes tremblaient sans que je ne comprenne pourquoi, et ma main avait cessé de frôler les murs de la grotte.

-Qu'est-ce que c'est que cet endroit...? 
Ma voix résonna un moment avant de disparaître, et mes yeux cherchèrent de l'aide, un indice, quelque chose. Ils se heurtèrent au noir. Mes oreilles ne détectèrent pas grand chose de plus intéressant pendant un long moment. Et puis... cela ressemblait à... une respiration ? Pendant quelque secondes, je me figeai à nouveau, terrifiée. Ici, dans le noir, je n'avais pas à faire semblant d'être forte, étant donné que mon visage était invisible...
-C'est désagréable, hein ? De trembler, de ne pas contrôler son corps... d'être ainsi terrorisée...


Avec lenteur, je me relève en position assise, tentant de me souvenir. Je ne suis pas en grande forme, c'est évident... qu'est-ce qui m'est arrivé, alors ? Qui était ce type ?
Sa voix résonne dans ma tête, grave et cynique à la fois, sans que je ne parvienne à la chasser. Une main froide se pose sur mon épaule sans me faire frissonner. Après tout, je suis déjà frigorifiée...

-Est-ce que ça va ? commence-t-elle, T'as eu de la chance que...
Ca y est, je me souviens.


L'homme qui me parlait s'était rapproché sans que je ne tente quelque chose. Sa voix semblait se réjouir à mesure qu'il se rapprochait.

-Rien à dire ? Une prière à un Dieu, un nom d'ami, un mot quelconque...?
Je... Je n'avais jamais rencontré quelqu'un qui vive... au fond d'une caverne.

Les mots sortaient naturellement de ma bouche, sans que j'y songe. Comment est-ce que j'arrivais encore à dire ce que je pense...? Quel don de pouvoir, de, quel que soit la situation, pouvoir m'enfoncer encore plus.
Son sourire devait s'agrandir. Comment pourrait-il en être autrement ?

-C'est ce qu'on me dit toujours.
-Vous sortez souvent d'ici ?
-On me le demande aussi. J'aime bien prendre une journée entière pour refaire mes stocks de nourriture. De temps en temps, du lever jusqu'au coucher du soleil, je ratisse la forêt. Fascinant, hein ?
-Vous ne manquez jamais de sang ?
-De... sang ?
-On ne me fera pas croire que quelqu'un qui vit dans une grotte en sortant une fois par mois n'est pas un vampyre.

Il resta silencieux quelques instants, avant d'éclater de rire, pendant longtemps. Il finit par se calmer et continua :

-... D'habitude, ceux qui arrivent jusqu'ici ne posent pas de troisième question. J'imagine que tu es spéciale, tant mieux. J'espère pour toi que tu survivra...
Mon sang se glaça à l'instant précis où une immense douleur partant du cou me paralysa.
Comme si une immense flamme qui se propageait à l'intérieur de mon corps était confrontée à la glace qui avait prit possession de moi.
Je ne fis rien non plus, tandis que je sentais mon sang, lentement, changer de route et sortir de mon corps... de toute façon, j'étais incapable de bouger. Incapable de crier. Incapable.

Les secondes s'étiraient, laissant la place, avec paresse, à des minutes mille fois plus longues encore. Le temps s'étiolait, se déformait, s'affaiblissait. Pas la souffrance. Le feu intérieur se propagea lentement, mais en s'intensifiant jusqu'à ma tête, longea mes bras, s'installa au creux de mon ventre, me tortura jusque dans les jambes. Mon propre corps devenait de plus en plus lourd chaque seconde, au fur et à mesure que mes jambes perdaient leur force. Bouger, faire un seul geste m'aurait tué de douleur.

Enfin, au bout de longues heures, jours, années, que sais-je, je me sentis tomber sur le sol naturel et froid. Quelque chose que je ne voyais pas me posa les deux mains sur les épaules et me secoua très légèrement. Je m'en moquais : je cherchais la mort.



-Allez, Plasma... hé, petite Sacrieuse... si tu n'es pas capable de te relever après un petit problème, une toute petite douleur de rien du tout, tu vas pas faire long feu...
Cette même personne qui vient de me parler et a une main sur mon épaule me tape calmement la joue, pour me faire ouvrir les yeux. Je n'y arrive pas, et me laisse me faire allonger en mettant de côté le peu d'orgueil qu'il me reste. Elle, car c'est sûrement une fille, semble me connaître. Je ne reconnais pas sa voix.
-T'as pas l'air d'avoir vraiment mal, en fait... tu dois juste être trop faible pour bouger. En même temps, si t'es maso, la douleur, ça doit te passer au dessus... Constate-t-elle pour elle-même.
-Rendors-toi, je ne suis pas loin. De tout façon, je ne vois pas comment tu ferais pour bouger... ajoute-t-elle avec un ton presque jovial. J'entends ensuite de légers pas feutrés qui s'éloignent, et me concentre à nouveau sur mon sommeil. Je penserais plus tard. Pour l'instant, je dois dormir.

La douleur est telle que c'est avec toute les peines du monde que j'y arrive.



-Elle va vraiment s'en sortir ? C'est pas... juste un truc dit pour nous rassurer ? Demande rapidement une première voix. Aussitôt, un long soupir se fait entendre. Ca ne doit pas être la première fois que la question est posée.
-Mais arrête de stresser, toi... j'te parie que dans deux jours à peine elle sera de nouveau capable de se servir d'une épée ! Promet la seconde, sûre-d'elle. Deux jours..? je vais si bien que ça ?
-Ca m'étonnerais... c'est quand même grave, d'avoir été... enfin... panique la première voix, en cherchant ses mots. Tu peux le dire, Wiret. Mordue. Je me suis fait mordre. Alors je vais si mal que ça...?
-Ah, ça m'étais sorti de la tête, ce truc-là. Mais... elle va devenir un vampyre, alors ! Faut la tuer avant qu'elle ne reprenne des couleurs, par Iop ! Bougez pas, je m'en occupe !
Quelqu'un que je ne peine pas à identifier se lève, en quête de sa hallebarde.
A nouveau assaillie par le douleur, je pousse un faible gémissement et lève mon bras vers mon cou. A travers le bandage, j'arrive à peine à sentir la cicatrice. Je l'imagine peut-être. Une main attrape la mienne et la repose à sa place initiale.

 -... Plasma ? Tu m'entends ? … Fais pas semblant. Allez, tu peux bouger la main, tu dois pouvoir aligner deux mots. Suppose mon meilleur ami. Pas si bête.
-Si... je te jure que si... elle se rapproche... elle va... le regretter. C'est la seule chose que j'arrive à articuler. Ma gorge me fait souffrir, comme beaucoup d'autres choses encore.
-Bouges d'un pouce, seulement, et c'est toi qui vas le regretter, d'accord ? J'm'occupe de Rhadamente. Repos, c'est ce qu'elle a dit. Me menace Wir'. Je ne comprends pas.
-Elle ? … La Iopette ?
Wiret part dans un grand rire, qui ne prend fin que lorsque Rhad reviens vers nous. Le fou-rire cesse, il a mué en un silence affecté. A son ton, je devine qu'elle a sa hache en main.
 -... Voilà ! Alors, qui le fait ? Tu préfère ne pas regarder...? propose-t-elle, presque concilliante.
-Pose ça. Moi debout, personne ne touche à Plasma tant qu'elle ne va pas mieux.[b] Affirme-t-il d'un ton sans réplique. Rhad' parvient malgré tout à enchaîner.
[b]-T'inquiète ! Y'a que le bout de ma hallebarde qui va...
-Je suis sérieux, là. Donne-moi ça.
-Mais... Mais... Wir' ! On a pas le droit d'attendre qu'elle devienne... CA ! Le code Iop dit qu'on est obligé de faire quelque chose. Tu vas pas t'opposer au code, quand même ? C'est interdit, ça ! C'est pas bien !
S'emporte-t-elle. Après tout, on explique aux petits Iops à longueur de journée le principe de l'honneur et la nécessité de tuer les monstres... je suis un monstre ?
-Je vais m'opposer à plein de trucs. Recule.
-De toute façon, on n'a rien à craindre. Aucun risque qu'elle ne devienne... un vampyre.
Intervient une troisième voix. Elle se rapproche à pas rapides mais légers, et quelque chose de lourd tombe par terre.
-... Hein ?
-Trop long à vous expliquer. Vous comprendrez bien assez tôt, de toute façon...


Mes paupières, lentement, se décollent, s'ouvrant d'un rien pour ne pas être aveuglée par le soleil. Après un petit moment, j'ouvre progressivement les yeux. Wiret est assis à côté de moi et arbore un grand sourire.

Non. Ce n'est pas lui. Ce n'est pas Wiret que je vois. Je ne le vois pas. Je ne vois que son sang. Celui qui pulse sous sa peau, qui parcourt ses veines. Wiret est délimité par un contour rouge, et ses poils sont d'un rouge clair. Comme si son corps avait été coupé en deux pour que l'on puisse l'observer de l'intérieur, je ne vois que son sang. Toute ma vue n'est que rouge.
Alors c'est vrai, je suis un monstre...?


___________________________


Je pense que c'est un chapitre vraiment dur à comprendre, mais j'ai bien aimé ces allés-retour présent-passé et le mal que Plasm' a à s'en souvenir. C'est vraiment à vous de faire attention à chaque détail, il y a pas mal de choses importantes et d'infos sur les deux personnages amis et ennemis que vous venez de découvrir. Mes pauvres... /D

J'aimerais avoir votre réaction. Tout d'abord, Plasma est-elle ou non en train de devenir vampyre ? Ensuite, les effets de son probème de vue seront-ils permanents, selon vous ?
Et, surtout, j'aimerais savoir de quelle classe vous pensez la petite nouvelle.

------------

Après la mise en place de son parchemin, la petite Sacrieur retourne dans la partie cachée de son étal, dans le but de dormir pour rattraper ses heures supplémentaires d'écriture.


Dernière édition par Smoothie le Dim 17 Oct 2010 - 12:14, édité 4 fois (Raison : Paroles en gras, narration en italique, et changements légers du texte :))
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pas mal ! ^^

Message par Nega le Dim 17 Oct 2010 - 9:47

Un Pandawa s'arrête sur le chemin, et regarde les "morceaux de livres" écrits. Son nom est probablement bien connu de l'écrivain. Il sourit, et rentre dans la boutique.
Dis donc, c'est pas mal ! Tu restes dans le côté mystérieux, avec l'hésitation du vampyre/pas vampyre, tout en faisant des allez et retours dans le temps ! C'est très bien réalisé, je trouve !

_________________________


(Personellement, je pense qu'elle ne sera pas un vampyre, et que le rouge lui passera, que c'est dû à la douleur. Un personnage principal vampyre, c'est sûrement plus compliqué (générallement, un vampyre n'est pas gentil, mais le héros doit l'être, donc...), mais ça a plus de mérite donc ! ^^)
avatar
Nega

Messages : 201
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Avance d'un pas... A ta gauche. Eh non, t'es tombé dans le ravin ! Bonne chute, hein ?

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nega, Thorleif (pour Eclipse, beaucoup plus sur Wakfu)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bêêê... (je suis un mouton ! :3 *SBAAAF*)

Message par Cradelanuit le Dim 17 Oct 2010 - 12:29

Une rouqine s'approche à son tour, saluant de la main le Pandawa.
-Oaaahw, j'adore ! =D Tout comme Nega, j'aime beaucoup ces allées et venus du présent au passé ^^ C'est encore une fois hyper bien écrit, j'aime beaucoup ! :]
Pour la nouvelle... Ça pourrait être Gomy ! :3 Ou alors, une Eniripsa-actuellement-non-identifié (EANI ! X_X) ... Parce que je penses pas que Rhad' ai pu soigner Plasm' X) Peut être que Wir', oui.. Mais...
Le doute plane ! Very Happy
avatar
Cradelanuit
La métamorphe

Messages : 145
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 19
Localisation : Cachée sous des tonnes de couvertures~ Brrr.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Gnagnagnaaa, regarde sur mon topic de perso, flemmard ! >=3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quand les Iops se mettent à comprendre ce qui est censé être compliqué, c'est que ce n'est pas si compliqué... ou qu'ils n'ont pas vraiment compris, au choix ! 8D

Message par Dhragane le Dim 17 Oct 2010 - 17:48

La disciple de Iop, retournée préalablement à son étale, un peu plus loin de là, repasse par ici, intriguée. Légèrement agacée par le point d'honneur que met la disciple de Sacrieur à ne répondre que par écrit, elle lève les yeux au ciel avant de lancer un regard noir à la jeune fille, puis de reporter son attention sur les papiers jaunis.

Après un temps passé à lire avec application, la jeune Iop relève la tête, et après, par acidité naturelle, avoir songé à lui répondre à son tour par écrit ou dessin, prend finalement la parole d'une voix enjouée.

Chapitre très agréable, ma foi. Le titre est détestable, ce qui a quelque peu gâché mon plaisir(... quelque chose me dit que cela ne t'empêchera pas de dormir, pourtant... non, non, je dois me tromper. Comment puis-je envisager l'espace d'un instant que cette Sympathique Smoothie puisse faire quelque chose dans le but de me contrarier, huuum ? ^^)... un peu confus, aussi, peut-être ? Mais cela étant voulu par l'auteur, je ne peux que m'incliner devant cette réussite.

Je aussi adoré ta façon de mettre en scène ma chère Rhadamente... c'est vrai, c'est assez incroyables : quelques fois, entendant une voix provenant des coins sombres et tortueux de ce qui me sers de cerveaux me souffler des réparties, j'ai retrouvée les même dans la bouche de ce personnage que tu illustres si bien... assez incroyable. Je ne pensais pas être si simple à cerner... XD
Et puis, je n'ai pas pu retenir un éclat de rire en voyant... non ; en... "lisant" -?- la jeune fille évoquer le "code" Iop... quelle belle réussite de ta part d'être parvenue à caser ça. Remerciements... ?... Non, félicitations, tu le mérites. x)

Par contre... je pense qu'il serait amusant que Plasma garde cette vision rouge, et te connaissant un peu moi aussi, il ne m'étonnerait pas outre mesure de te voire conserver cet handicap pour ton personnage...
Mais je ne vois pas le personnage principal devenir vampyre. Du moins, pas tout à fait. Premièrement, parce que cela ressemblerait trop à une fiction de Maeve -simple esprit de déduction, je sais, honte à moi... ^^" à moins que tu ne l'ai pas lu ?-, mais aussi parce que... la fille l'a dit, tout simplement. <u<" Et oui, je suis quelqu'un de logique, mine de rien... enfin, ça m'arrive.
D'ailleurs, j'avoue avoir un peu de mal à deviner qui peut être cette jeune fille (qui n'est certainement pas Wiret, puisqu'il s'agit une fille, et encore moins Rhadamente. Pas pour les mêmes raisons, maaaiiis...). Une Eniripsa, probablement...

Et enfin, pour répondre à ce post-it jauni censé s'adresser à la (merveilleuse ?) personne que je suis, je dirais simplement que, si la tunique est en tissu, le sang y est facilement reconnaissable. Ça pourrait être du gris foncé, aussi. Mais du blanc... il m'arrive d'être hypocrite, mais j'évite le plus possible de faire ressortir des traits de caractère qui ne sont pas les miens à travers mon style vestimentaire... cependant, c'est Rhadamente. N'ayant pas un esprit tout à fait aussi torturé que le mien et obéissant encore plus aux traditions Iops... pourquoi pas ?
(J'aimerai ajouter qu'en effet, il me gênerait de dire "Sacrieuse" : Sacriette est plus ridicule. Et quel est mon rôle ici, si ce n'est t'agacer, petite Sacriette... ? x) )


Saigné : La Distinguée Dhraguanne, et sa bonne humeur...
avatar
Dhragane

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Quelque part à mi-chemin d'un sentier montagneux. Mais allez savoir, avec ce brouillard tenace qui couvre tout le mont, peut-être n'en suis-je encore - qu'aux tout premiers pas !

Feuille de personnage
Nom des personnages: Rhadamente Rougecoeur (quoique je ne l'ai pas joué depuis un moment... xX'), Placebo, le Dr. Victor Valentin Varnel... je vais me contenter des plus actuels.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Message par Smoothie Hémos le Mar 19 Oct 2010 - 22:35

La jeune Sacrieuse, qui était semble-t-il parti se coucher plus loin fut à son étal quelques minutes plus tard, un peu moins fatiguée mais un peu plus énervée d'avoir été ainsi réveillée.
Néanmoins, en entendant les critiques, elle ne prit pas la peine de s'empêcher de sourire, se posa sur une chaise, et décida de répondre. Elle était en train de jouer avec un troisième parchemin, moins râturé que les précédents mais également moins complet. Cependant, elle ne prit pas la peine de l'afficher.


Bon, eh bien je suis contente d'avoir réussi à rendre l'effet de mystère/d'incompréhension : en effet la narratrice elle-même est perdue, un énoncé des faits simple n'aurait pas été très réaliste...
Après, j'espère que ce n'est pas totalement incompréhensible non plus, ce qui serait embêtant pour la lecture.

Bon, pour détailler un peu, sans trop en révéler :
D'abord, la nouvelle venue n'est pas Gomy. Je ne vous cacherais rien en vous apprenant que ce n'est ni Wiret, ni Rhad'...
Qui, alors ? Bah, le dire maintenant ne serait pas très amusant... mais ce n'est pas une Eniripsa. L'Eniripsa... jouera un tout autre rôle dans mon histoire. Dans très longtemps.
Je vais quand même vous dire que ce n'est pas quelqu'un à qui Plasma ou Rhadamente feraient spontanément confiance (remarque, à part respectivement les Sacrieurs et les Iops, les deux ne font pas instinctivement confiance à grand monde...) et Wiret... boarf, lui, il est neutre. On va donc assister à des confrontations, mais entre qui et qui ? Je pense que sur ce point je vais me taire... et non, la réponse n'a pas été donné. ^^

Au fait, effectivement, j'ai lu la fiction de Maeve, mais nombreuses sont les histoires de vampyres... après, effectivement... bref, vous verrez tout ça bien détaillé dans le chapitre 2.

Et, pour finir, je ne juge pas Rhad' de la même manière que Drag (je ne dis pas qu'il ne m'est jamais arrivé de confondre le nom d'une Iopette avec l'autre, maiis... *kof*) parce que Rhad, n'ayant pas de psycopathes à l'intérieur du cerveau, est plus simplement Iop, et j'ai donc jugé le blanc assez représentatif. V'là !
(... Oh, et comme je te peux pas vraiment transformer Iopette avec une terminaison en -ette ridicule, Ankama ayat fait le plus dur, mais, bientôt... ><)

Ah, et comme je n'avais pas vraiment fini, mais mieux vaut tard que jamais : comme nous somme en semaine, le rythme de parution est plus lent, et le chapitre 2 devrait sortir... je ne sais pas vraiment quand. ^^'


La petite disciple de Sacrieur, estimant qu'elle ne pourrait pas en dire plus sans révéler quoi que ce soit d'intéressant préféra se retirer, en espérant finir la nuit qu'elle n'avait pas eu l'occasion de terminer. Elle fit tourner un dernière fois le parchemin dans ses mains, puis retourna dans l'ombre.
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Que dire ?

Message par Gomy Mesalyos le Sam 23 Oct 2010 - 23:46

Une jeune Osamodas tourne depuis un bon moment autour des fameux parchemins, partant quelques instant, revenant lire le peu de mots qu'elle comprend sur les papiers qui, pour elle, contenait vraiment beaucoup de mots, la plupart compliqué...

...J'aime bien ! C'est bien écrit et, comme beaucoup, j'adore ces allées et retour dans le temps...
Et pour la grande question si le héros deviendra Vampyre ou pas...
J'en ai pas la moindre idée !
Personnellement, je pense que dans la cas héros-Vampyre ou héros-pas-Vampyre, l'histoire sera tout aussi intéressante et... voilà.
Dis, y aura Gomy dans l'histoire ? *w*
avatar
Gomy Mesalyos
Ourson sentinelle

Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 19
Localisation : Là.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Euh... Gomy.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

(Mais quand est-ce que ce sujet va passer en page 2 ? ><)

Message par Smoothie Hémos le Mer 27 Oct 2010 - 14:57

La jeune disciple de Sacrieur, une fois le parchemin rempli tant et si bien qu'il débordait presque revint dans la partie ouverte de son étal, prit une chaise, et s'assit.
Elle posa ensuite le parchemin sur la table, côté visiteur, et le déroula, puis attendit.


Chapitre 2 : Mes addictions.

« J'additionne les addictions
Je collectionne à ma façon
Et je les jette comme je prends
J'affectionne les tourments, et j'apprends. »
Superbus.

___________________________________

Mes paupières, lentement, se décollent, s'ouvrant d'un rien pour ne pas être aveuglée par le soleil. Après un petit moment, j'ouvre progressivement les yeux. Wiret est assis à côté de moi et arbore un grand sourire.

Non. Ce n'est pas lui. Ce n'est pas Wiret que je vois. Je ne le vois pas. Je ne vois que son sang. Celui qui pulse sous sa peau, qui parcourt ses veines. Wiret est délimité par un contour rouge, et ses poils sont d'un rouge clair. Comme si son corps avait été coupé en deux pour que l'on puisse l'observer de l'intérieur, je ne vois que son sang. Toute ma vue n'est que rouge.
Alors c'est vrai, je suis un monstre...?



Je ne bouge pas, ne parle pas, partagée entre horreur et incrédulité. Je dois sûrement avoir l'air inquiétante.
-Euh... Plasma ? T'es sûre que tu te sens bien ?
-Bin...
-C'est quoi cette air ? T'as une tête vraiment... pas normale.
-Et toi, t'imagine même pas.

Wiret, sûrement parce qu'il n'est pas à ma place, ne semble pas comprendre et hausse les épaules, puis tourne la tête vraisemblablement vers... l'autre. La Iopette en question, qui semblait bouder plus loin, se relève et se rapproche, après avoir préalablement sorti sa hallebarde de son dos. Elle fait signe à mon ami de se reculer, ce qu'il fait finalement.
Une fois placée entre moi et tête de chacha, elle plante le manche de son arme dans le sol, énervée. Qu'est-ce que j'ai encore fait...?
Ayant oublié les paroles de Rhadamente d'il y a quelque minutes à peine, je lève la tête jusqu'à la sienne. Elle a l'air encore plus grande d'autant que je suis petite. En même temps, elle doit mesurer une tête de plus que moi, et je suis allongée par terre...
Je me relève avec peine en position assise, les jambes allongées. Je ne me sens pas plus grande pour autant. Wiret passe la tête entre la jambe gauche de Rhad' et sa hallebarde pour mieux y voir, et elle-même semble attendre.

-Tu m'étonnes qu'elle se sent mal. Dis, Plasma, ça va, la forme ? Grogne-t-elle.
-...
-Un petit défi, ça te tente ?
-Pas vraiment...
-... Ouais. Mais quelle chochotte...

Je hausse les épaules, et lui offre pour toute réponse un grand sourire. Elle me répond par un autre équivalent, puis écarquille brusquement ses yeux blancs, s'approche en trombe, et pose un genou à terre en face de moi.
-Nom d'un petit Iop... mais c'est quoi ces dents ?!! T'les a encore plus longues que... bin, que moi ! Ca m'apprendra à faire confiance à une Sram... peste Rhadamente. Elle se relève sans tarder, et s'écarte, le dégoût peint sur son visage, pour retourner à son arme. Une disciple de Sram que je n'avais pas remarqué jusque là fais quelques pas vers moi. D'un rapide coup d'oeil, je peux voir sa combinaison ainsi que le sang qui pulse dans son corps, mais impossible de proposer une couleur pour ses cheveux ou son habit. Le rouge, le rouge, le rouge.... Si la situation dure, je vais finir par être la seule Sacrieur au monde à ne pas supporter le sang. Elle m'observe quelques instants en souriant, puis se tourne vers Rhad' avec une moue parfaitement contrôlée.
-Confiance ? Je trouve le mot un peu trop fort, en sachant que j'ai été obligé de te menacer une vingtaine de fois pour que tu te calmes...
-Vingt fois en... en beaucoup de jours !
S'indigne Drag. Wiret, qui s'est entre-temps relevé s'assoit à nouveau non loin de moi, fouillant dans un sac rouge orné d'une tête de mort de la même couleur. Ou peut-être est-ce moi qui y voit mal...?
-Non, Renim a raison. Ca dois faire à peine trois jours qu'on est là, et... commence-t-il, en posant dans l'herbe un tas de potions. Je tente d'observer plus en détail le contour de ses yeux, qui me semble après réflexion cerné de poches.
-Ca fais trois jours que t'as pas dormi ? Le questionne-je. Il réprime un bâillement en faisant signe que si. Je m'apprête à répondre, et suis interrompue par la Sramette.

-On s'est relayé pour veiller, dormir, et chasser... d'autres questions ?
-Bin... déjà, qui tu es et comment tu sais... tant de choses. Si on pouvait aussi m'expliquer pourquoi je ne suis pas... ?
-Morte ?

Elle jette un bref coup d'œil derrière elle et s'incline légèrement.

-A ma naissance, on a décidé de m'appeler Renim. Depuis, des personnes différentes que mes parents me nomment Rem'. Les deux me conviennent, et pour des raisons que beaucoup de Srams approuvent, je n'aime pas donner mon nom.
-C'est bien la preuve qu'elle est recherchée, ça...
grommelle Rhadamente, en la pointant du doigt. La Sramette hausse les épaules.
-Crois-en ce que tu veux.
-Sympa. Ensuite, pourquoi est-ce que t'as affirmé que je ne deviendrais pas totalement obsédée par le sang au point de devenir folle ?
-Parce que ça ne vas pas arriver. L'homme que tu as rencontré s'appelle un croc-noir, Il est le fils d'un Croc-noir, lui-même fils... tu me suis ? Eh bien, par morsure, tu es devenue ce que l'on appelle une gen. Une personne mordue.
-Je vais finir maboul comme lui ?
-Aucune chance. Les crocs-noirs de naissance le sont. Ils ne se nourrissent que de sang, plus par tradition qu'autre chose. C'est là la différence avec les vampyres : s'ils ne boivent pas de sang, ils se portent bien.
Les gen se sentent mieux quand ils boivent du sang et ont, en de très rares occasions, envie d'en boire. Pas plus.
-Et pour ma vue ?
-... Ca finit par passer, au bout d'un jour ou deux.
-Mes dents ?
-Ca te donne un petit côté Iopette. Classe. Inutile de te dire que sourire à un soldat est une mauvaise idée. En fait, c'est un peu comme une sorte de maladie.
-Génial... et qu'est-ce que j'ai bien pu faire à Sacrieur pour mériter ça ?
-Si tu as été attirée par mister Croc-Noir, c'est que ça devais arriver. Ne me demande pas pourquoi c'est tombé sur... toi, en particulier.
-Génial. Et maintenant comment je fais pour redevenir normale avant d'être tuée par l'autre, là ?
-MAIS C'EST PAS MOI ! C'EST LE CODE QUI L'EXIGE, C'EST TOUT !! J'VAIS PAS RENIER LE CODE, QUAND MEME !!
S'énerve, encore une fois, la Iopette. Wiret se relève, passe à côté d'elle, et se plante derrière la Sramette, le regard dur.
-Plasm' ! Deux minutes ! Promet-moi que ça ne va pas nous lancer dans une quelconque quête débile ! On doit aller à Astrub, et...
-C'est simple. Il te suffit de tuer celui qui t'as mordu.

J'hoche la tête. Simple, en effet. Wir', lui, se met à tourner en rond, les bras levés vers le ciel.

-Et voilà. Ca y est, on est bon pour...
-Comment ça se fait que je sois encore en vie ?
Demande-je à la Sram, ignorant royalement l'Ecaflip. Elle sourit.
-J'ai bien aimé ta manière de lui répondre, alors j'ai décidé de t'aider. Une dague dans l'épaule et il est parti. J'ai eu pas mal de peine à te sortir de la caverne. Comme tu parles dans ton sommeil et que ces deux-là criaient ton nom, ils t'ont vite retrouvés... une dernière petite question ?
-Pourquoi t'arrêtes pas de me regarder comme un Eniripsa regarde un blessé ?
-Je n'ai pas souhaité devenir Sram. Bonne nuit.


En une seconde, elle est debout, et fais claquer ses talons après un dernier sourire amusé. Elle va s'assoir plus loin, à côté de ce que je suppose être un feu. Rhadamente s'est assise à côté de sa hallebarde, en train semble-t-il de parler toute seule, et Wiret est désormais assis à côté de moi, avec ce qui me semble être de quoi faire une compresse. Je me rallonge et ferme les yeux, agacée par le manque de diversité qu'offre le dégradé de rouge que mes yeux perçoivent. Je tends ensuite la main vers Wir' en soupirant.
-La prochaine fois, tu ne pars pas toute seule dans la forêt, c'est noté ? Me demande-t-il en faisant passer le pansement rudimentaire de sa main à la mienne.
-Oui, papa piou.
Il n'apprécie pas la comparaison, lève les yeux au ciel, et soupire.
-Bon, au pire j'irais à Astrub et tu feras le chemin du retour avec Rhad'. Tu ne m'as pas l'air en état de pouvoir supporter un voyage...
-Ah non. Je viens avec toi, Papa. D'ailleurs à la base tu n'es là que pour m'accompagner... et puis je ne vais pas te laisser tout seul avec une Sram.
-Elle t'as quand même sauvé la vie. Et puis je n'aurais pas supporté trois jours sans personne qui se dispute avec Rhadamente. Je pense qu'elle la supporte encore moins qu'elle ne te supporte toi.
-C'est vrai qu'elle est sympa, ta nouvelle femme, Papa. Pense quand même à prévenir maman Rhady' que tu la quitte.

Il rit quelques instants, puis me donne une baffe. Comme j'évite le plus possible d'éclater de rire, je me contente de sourire. Après quelques secondes de battement, il bredouille des excuse.
-C'est pas marrent si tu t'excuse après... en plus, j'ai rencontré y'a pas longtemps quelqu'un qui fait plus mal que toi. Et il ne s'est pas encore excusé, lui.
-Je parie qu'énervé, je pourrais frapper plus fort.
-Pour que tu t'excuse après pendant des semaines...? Non merci...
-Ca n'est pas déjà arrivé, ça ?
Demande-t-il avec un ton sarcastique, avant de s'éloigner à son tour.

Je m'endors si rapidement que je ne pense même pas à changer mon bandage. Je dois certainement m'habituer à a douleur. Un peu.



A mon réveil, il fait nuit.
Wiret s'est endormi, la tête sur ses genoux. L'obscurité étant presque totale, je ne parviens pas à voir la Sramette. La seule chose de visible, c'est la petite flamme orangée que quelqu'un s'entête à entretenir. Sans réfléchir plus que d'habitude, je me relève avec précaution, et me rapproche.

-Ah non, tu vas pas m'énerver même la nuit...
J'ignore la remarque, et m'assois à côté de Rhadamente, qui ne tarde pas à s'éloigner quelque peu.
-Je ne suis pas contagieuse.
-T'as des preuves ?
-J'ai qu'à essayer de te mordre, et si ça marche pas...
-M-Mais... Mais ça va pas la tête ?!! Fais un seul pas vers moi et je te découpe la tronche à grand coup de hallebarde ! Espèce de... de teigne !
-Attaquer un plus petit que soi, c'est pas interdit par tes principes de Iop ?
-Qu'est-ce que je disais... t'es insupportable !

Je ne réponds pas à la pique, et laisse passer un moment avant de reprendre la parole.

-Comment elle s'appelle, la Sramette ?
-Renim.
-Et elle est passée où ?
-Je crois qu'elle est... partie faire une ronde, un truc comme ça.
-Vous ne vous entendez pas ?
-C'est pas ça. Mais... ça m'énerve, qu'elle se pense tout permis...


Quelqu'un a toussé. Juste derrière moi.
Je me retourne après avoir sursauté, ce qui semble amuser l'autre Iop.
Personne. Rhad' soupire, se relève, et donne un grand coup de pied à l'endroit présumé de la source du bruit. Je ne réagis pas et observe autour de moi, sans rien voir.


-Mais arrête de faire ça, ou j't'en colle une ! Vocifère Rhadamente, qui ne cesse pas pour autant de brasser l'air du bout de son pied.
-Que... qu'est-ce qui se passe, là ?
-C'est l'autre, là ! Allez, arrête !
demande Rhad', s'arrêtant de frapper l'air.
-L'autre ? Tu parles de l...
-Oui, moi.
Me coupe une voix sortie de nulle part.

Lentement, l'air en face de moi se met à onduler. Je le sais, parce que l'image de la Iopette, juste derrière, s'estompe lentement. Quelques secondes après, Renim, la Sramette, se tient face à moi, un genou au sol pour être à ma hauteur. Elle semble en pleine observation de mes yeux, ce qui me trouble encore plus que je ne l'étais juste là.

-Je ne sais pas si tu vas apprendre grand chose, j'ai pas de pupilles...
-J'ai remarqué. Tu as retrouvé une vue normale, je crois.
-Une vue normale...?


Je me concentre, pendant quelques secondes, sur elle.
Pour dissimuler son visage, elle arbore un grand masque d'un bleu plutôt clair, qui semble être étiré par un léger sourire.
Je ne parviens pas à percer assez profondément l'obscurité créée au niveau de ses yeux pour en déterminer la couleur. L'espace d'un instant, je pense même qu'elle n'en a pas.
Ses cheveux sont retenus strictement en hauteur, sûrement par un élastique, et n'en tombent que plus librement jusque dans son dos. Ils sont d'une couleur oscillant entre le blanc et le blond, mais la seule mèche qui n'a pas été domptée et tombe sur le côté de son masque est d'un rose marqué. Cela m'arrache un sourire.

Sa tenue, quand à elle, n'est que d'une pièce. Elle est vêtue d'une combinaison parfaitement blanche, où ont été dessinés ou cousus ( je n'ai jamais été très forte en habits) des os du corps humain, en noir. L'habit traditionnel Sram est donc également son pantalon, et ses chaussures. Je note également que sa combinaison s'arrête où commencent les doigts. Question de maniabilité ?
Et, enfin, je me rends compte qu'elle a raison. J'y vois à nouveau. Sa combinaison n'est pas rouge, mais blanche. Ses cheveux ne sont pas rouges, mais blonds.
Même mes mains ont un aspect humain, et je ne perçois plus mes veines à travers elles.

-Oui, j'y vois beaucoup mieux.
-Eeeeeh !! J'attends encore des excuses, moi ! Arrêtez de papoter, quoi !

Renim fronce les sourcils, et tourne la tête, au moment où Rhadamente abat avec violence sa hallebarde, qui passe à quelques centimètres de ma tête. Elle a un sourire aussi grand que si elle venait d'être promue au rang de Iop lui-même, qui mue rapidement en air contrarié.

-Gagné. déclare calmement la Sramette, de sa voix calme.
-Beuuh... ça compte pas. J'étais pas préparée pour un combat, et... argumente Rhadamente, en levant les bras.
Je ne m'en rend compte que maintenant, mais Renim est désormais à la gauche de la Iopette, toujours un genou à terre, et une dague posée contre les côtes de Rhad'.
Cette fois, elle semble au bord de l'éclat de rire, et range sa dague en se relevant, dans un même mouvement ample.


-Qui te parles de combat ? T'as attaqué, tu t'es loupée.
Rhadamente n'apprécie pas vraiment, et ça se voit. Elle récupère d'un coup sec sa hallebarde plantée en terre, et hausse les épaules.
-Je me demande bien pourquoi t'es revenue...
Renim semble méditer quelques secondes à une réponse, et se retourne vers moi, comme si elle connaissait l'effet qu'allait me faire la réponse.
-Pour vous informer qu'on va se faire attaquer. déclare-t-elle, sans stress aucun.
Rhadamente et moi écarquillons les yeux en même temps. Pendant que je me relève avec un peu de peine, la plus Iop des deux secoue l'autre comme un bananagrummier dont les bananagrums sont trop peu mûres pour tomber par elles-même.


-Attaqueeeeer ?! T'aurais pas pu le dire plus tôt ? Mais par qui ? Ils sont beaucoup ?! Hahaaaaa !! Preum's !! … Sont de quel côté ?! MAIS REPONDS-MOI, QUOI !!
Rien ne se passe, et la Sramette, sûrement trop secouée, ne réponds pas.
Et puis, dans un sifflement aigü, trois objets sont lancés à pleine vitesse vers nous. Des flèches ?

____________________________


... Pour ma part, j'aime beaucoup la fin. A partir du moment où Plasma se relève, en fait. Tout ce que j'ai écrit hier soir. J'ai l'impression qu'avant, ce n'est pas moi qui l'ai écrit. Je deviens folle, à tout les coups. x_X

Enfin bref, une petite question, donc.
Qui a lancé ce qui semble être des flèches vers les trois filles, et qui va les attaquer ?
(Histoire de vous faire chercher...)
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

*Applaudit... Toute seule, mais applaudit !*

Message par Gomy Mesalyos le Mer 27 Oct 2010 - 16:21

La jeune Osamodas ayant eu vent que la disciple de Sacrieur avait écrit un nouveau parchemin, elle se précipita vers la feuille en question pour connaître la suite. Une fois avoir lu le chapitre, l'invocatrice afficha un grand sourire.

J'adore ! C'est encore mieux que celui d'avant ! C'est super bien écrit !
Et à mon avis, ce qui semble être des flèches sont tirées par des, euh... gens (P'têt des Crocs-Noirs...) qui ont su ce que voulait faire le petit groupe à cause de la Sramette qui les auraient trahit ! Mais si ça se trouve, l'attaque n'est qu'une diversion pour pouvoir voler quelque chose ou encore enlever quelqu'un...


Illu", qui espère avoir satisfaite la jeune Sacrieur. =3
avatar
Gomy Mesalyos
Ourson sentinelle

Messages : 68
Date d'inscription : 23/10/2010
Age : 19
Localisation : Là.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Euh... Gomy.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

...C'est bien parce que si je poste pas, tu vas encore bouder des heures... x)

Message par Dhragane le Mer 27 Oct 2010 - 16:55

Voilà un moment que la jeune fille guette cette étale. Oui, un certain temps... elle commencait même à désespérer d'y lire la suite de cette histoire palpitante... mais finalement ! Une petite sacrieuse se décide enfin à accrocher un papier jauni sur une latte en bois. Sitôt que la suite est affichée, la jeune Iop se dirige vers cette dernière avec un enthousiasme non feint, et plonge ses yeux sans couleur dans un tourbillon de lettres qui l'absorbe.
Au bout d'un moment, elle cligne des yeux, fronce les sourcils, et ouvre la bouche.


... Ah oué. Je comprends pourquoi t'as mis du longtemps. C'est quand même plus long que le chap' précédent, hein...
Et mieux sensiblement , aussi. Plus croustillant. Misent à part quelques fautes d'inattention (Drag au lieu de Rhad'... x) oublis de lettre...), très bien écrit.

Alors, les personnages... Plasma reste égale à elle-même, tout comme il faut. Rhad' est... génialissime, tout simplement. X3 Wiret n'est pas très approfondi, j'ai l'impression... c'est vraiment juste le gars sympa. Je le vois bien mourir à la fin...Et Renim est rigolote, mais son intervention m'a l'air un peu tirée par les cheveux... elle passait par là, et parce qu'elle lui a semblé cool, elle l'a aidé... ?? Hu-umm... pas net, s'tu veux mon avis. J'espère ardemment voire ça se développer... D'autant moins net qu'une Sram ne peut pas vaincre une Iop...

Sinon, pour ce qui est du développement des choooses... c'est intéressant, cette histoire de Croc-Noir et de gen... c'est toi qui l'a inventé, ou ça fait partie intégrante de l'univers de Wakfu ? Ou tu l'a chopé dans une légende urbaine... tu fais des recherches de temps en temps, pour tes histoires... ? Bref. J'aime.
Je ne pense pas que l'attaque ai un quelconque rapport avec le Croc-Noir. Ça irait trop vite... perso, j'imagine plus une attaque de brigands, tout simplement, ou de connaissances de Rem'... ou d'un autre perso, peut-être ?


Bon... sur ce, je te souhaite une bonne continuation, et prend congé.
Saigné : La Déroutée Dhraguanne et ses questions en quête de réponses...
avatar
Dhragane

Messages : 230
Date d'inscription : 10/10/2010
Age : 21
Localisation : Quelque part à mi-chemin d'un sentier montagneux. Mais allez savoir, avec ce brouillard tenace qui couvre tout le mont, peut-être n'en suis-je encore - qu'aux tout premiers pas !

Feuille de personnage
Nom des personnages: Rhadamente Rougecoeur (quoique je ne l'ai pas joué depuis un moment... xX'), Placebo, le Dr. Victor Valentin Varnel... je vais me contenter des plus actuels.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je vais pas faire très très constructif; Z'y arriveuh paaaas X)

Message par Cradelanuit le Mer 27 Oct 2010 - 17:05

I LIKE IT ! Simply market ? ! IT'S GREAAAT !! IT'S FABULOUUUUUUS !! OH YEAAAH ! ...
Bref, j'aime quoi... >u>"
NAMEHO ! Pas de quoi en faire un scandale ! Josiane !
Voila, quoi.


Signé, Végé, qui est cheloute ! :]
avatar
Cradelanuit
La métamorphe

Messages : 145
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 19
Localisation : Cachée sous des tonnes de couvertures~ Brrr.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Gnagnagnaaa, regarde sur mon topic de perso, flemmard ! >=3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Désolé, ici, on ne construit pas ! ^^

Message par Nega le Mer 27 Oct 2010 - 19:06

Le dit Nega continue à regarder avec intérêt. Lorsqu'il achève sa lecture, il se tourne vers l'écrivain, et lui dédie un large sourire, minime contribution pour une grande oeuvre, n'est-il pas ?
Non non, les "Croc-Noir" et les "gen" ne font pas parties des créatures du Monde des Douze. C'est ici une invention de l'auteur, tiré d'une probable légende, et je m'avancerait en disant que grâce au mot "gen", à la sonorité hasyatik, nous avons à faire à une légende venant de loin.
L'extrait est fidèlement rattaché à l'oeuvre, les personnages gardent leur caractère, qu'on sent bien, et qui est bien diversifié. On a l'impression de lire un bon roman, bien construit.


// Smoo' ? Tu l'écris comme ça, ou tu travailles ton texte (figures de style, thèmes, champs lexicaux,...) ? Car sérieusement, c'est pas mal du tout ! //
avatar
Nega

Messages : 201
Date d'inscription : 07/10/2010
Localisation : Avance d'un pas... A ta gauche. Eh non, t'es tombé dans le ravin ! Bonne chute, hein ?

Feuille de personnage
Nom des personnages: Nega, Thorleif (pour Eclipse, beaucoup plus sur Wakfu)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

*Fais une piqure à Végé* Meuh oui... ça va aller, hein. Touuut, vaaa... bieeeen... -Ou pas.

Message par Smoothie Hémos le Ven 29 Oct 2010 - 1:11

En un laps de temps plutôt court, la Sacrieuse était passé par un panel d'émotion assez large.
Elle écouta d'abord le commentaire et les pistes de la jeune Osamodette, tandis que sur son visage un sourire s'étendait, puis était gommé pour laisser place à de la perplexité. Les yeux grands ouverts, elle allait répondre quelque chose qui avait l'air intéressant (ca se reproduira pas souvent, ça... Oo), mais fut coupée par la Iopette.

Elle reporta donc son attention sur la Iopette, et se remit à sourire, arborrant malgré tout un air plus... inquiétant...? malgré sa bonne humeur.
Elle éclatta soudainement de rire quand la disciple barbare (l'autre... x)) évoqua ses erreurs dans le nom des personnages, et ne se calma que peu en entendant ses commentaires sur chacun des personnages.
Finalement, son hilarité cessa réellement quand la Iopette évoqua les potentielles inspirations de la Sacrieuse, et elle reprit son calme, avec un gros effort de volonté, et écouta avec intérêt la fin.

Ensuite, la jeune Disciple en quête de douleur afficha un sourire aussi grand que possible en entendant la Sadidette délirer quelque peu. Une partie d'elle-même lui disait qu'il serait plus judicieux de faire quelque chose. Elle haussa les épaules et l'ignora royalement.

Elle fut ensuite agréablement surprise de voir le Pandawa et ses connaissances l'aider dans sa tâche de répondre aux questions, volontairement ou pas, et lui rendit son sourire.
Puis elle décida de donner une réponse un peu plus fournie, et se tourna d'abord vers l'Osamodette.

Bin... merci. ^^'
Je dois bien avouer que tes théories sont assez... intéressantes. Si je m'inspirais à chaque fois d'une de tes idées, je pense que les lecteurs n'arriveraient plus à suivre... vraiment amusant. =)
Il faudra tenter le coup, juste pour un épisode... non ?


Un sourire sadique illumina un instant le visage de la Sacrieur, qui s'en alla comme il était venu. Elle tourna très légèrement la tête, et entreprit de répondre à Dhraguanne avec un air, cette fois, courroucé.

Mais... qu'est-ce que vous lui trouvez, ou plutôt ne lui trouvez pas, à ma petite Rem' ? Elle est un poil cassante, Rhad' ne la supporte pas, et elle est douée en soins Eniripsa.
C'est pas la classe ? ... Bon, elle peut paraître froide, et étant donné que c'est une Sram...
Mais ne vous inquiétez pas, vous vous déciderez, avec le temps, de lui faire confiance... ou pas. Et, pour sa mystérieuse apparition, beaucoup de choses vous seront expliquées plus tard... oh, quoique, peut-être plus rapidement que ça... mais, en tout cas... ... ...
Ensuite, pour Rhadamente, chacun ses goûts... mais maintenant que j'arrive à peu près à la "manier", c'est vrai que c'est... amusant, d'incarner quelqu'un qui s'y croit autant.
Ensuite, Plasma, c'est... bah, inqualifiable... tellement amusant à inarner.


Elle leva un moment les yeux au ciel, comme absorbé dans ses pensées, puis entreprit, pour finir, de répondre au Pandawa et à la Sadidette.

Eh bien.. encore merci, alors. ^^
Et merci à nouveau pour les explications fournies...
En fait...

La disciple masochiste appuya un peu plus sur le dossier de la chaise qu'elle occupait, pour ainsi se mettre sur les deux pieds arrières. Elle sembla réfléchir un moment, tête baissée, puis la releva brusquement.
En fait, "gancho" veut, dans une vieille langue oubliée, dire croc. Les gen ne sont pas des crocs-noirs à part entière, mais ne sont pas vraiment normaux non plus... j'ai enlevé la fin qui ne me convenait pas, et changé le "a" en "e"... et ce n'est pas vraiment de sonorité hasyatik... (puisque c'est à prononcer "renne" et non pas "gan"...)
-En vérité, c'est hybérik.
... Moui.
avatar
Smoothie Hémos
Sociopathe à ses heures.

Messages : 200
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 20
Localisation : Wonderland.

Feuille de personnage
Nom des personnages: Smoothie et Eightooms Hémos, Enzo Carminet, Livide et Tomas...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan-fiction] Plasma, Wiret, Rhad'... et les autres.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum